Tikky

Member
  • Content count

    38
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Tikky

  1. Bonjour, Tout est dans le titre. Je cherche un club dynamique et sympathique dans cette region. Merci
  2. Ce qui différencie l'homme de la bête n'est pas son intelligence mais bien sa connerie.
  3. Pour moi la deuxième version est moins bonne. Sur-corrigée et du coup pleine d'artefacts. En voulant faire ressortir à tout prix la nébuleuse on pousse sur les curseurs à en perdre tout le naturel de l'image.
  4. Bonsoir, Je vois de temps en temps passer des setup à base de Raspberry, tant pour le guidage que pour la capture. Quel Os est le plus approprié pour ce faire? J'ai voulu utiliser phd guiding 2 sur une distrib raspbian mais il semble qu'il faille compiler le logiciel à partir des sources ce qui est pas forcément très évident pour l'utilisateur lambda. Quid des autres logiciels de guigade sous linux? Une distribution est-elle plus adaptée à nos activité? Concernant windows 10 IOT, les logiciels utilisable sur un PC tournent-ils sous cet Os ou faut-il des logiciels adaptés? EN vous remerciant.
  5. Quelle différence entre la thinkerboard et la thinkerboard "S"?
  6. sony a7s

    Je vous entends parler de balance des blancs. Normalement ca n'a aucun impact sur l'image, c'est juste une metadonnée pour mémoire. (A condition de shooter en RAW évidemment, mais ca serait con de shooter en jpeg et traiter des images déjà "développées" avec toutes les limitations et choix irreversibles forcés par le boitier que cela suppose).
  7. Salut à tous, Quelle précision peut ton espérer en écart angulaire par rapport à l'axe des poles avec les différentes mises en station possibles: optique au viseur polaire, Bigourdan etc....? Et bien sur en fonction de la monture car j'imagine que cela dépends des jeux, de la précision de l'alignement du viseur etc.... Je cherche là des ordres de grandeur.
  8. Le cheval et la flamme

    Tres propre. Reduction d'étoile sous Pix?
  9. Précision mise en station

    Ok, merci à tous d'avoir pris le temps de répondre à ma question. C'est vrai qu'avec une star adventurer et un réticule très bien réglé, j'ai constaté que le problème était que le serrage des axes AZ de MES provoquaient des dérives de la collimation bien supérieures à ce que le réglage lui même permettait d'obtenir visuellement. En d'autre termes, il est facile de positionner la polaire avec une précision tout à fait satisfaisante à l'endroit ad hoc sur le cercle mais dès qu'on serre les vis de blocage cela fait dériver très sérieusement la visée de plusieurs minutes d'arc à vue de nez si on considère qu'il y a en gros 40 mn d'arc entre l'axe et la polaire. C'est rageant de pouvoir faire une MES relativement précise et de ne pas pouvoir la maintenir juste parce que l'on serre les vis des axes de réglage. Du coup, utiliser un polemaster précis à 30 " théorique me semble illusoire puisque la précision possible est ruinée par ces défaut de conception d'un ordre de 10 ou plus! Comme j'envisage d'acheter un AZ EQ6 Pro j'espère que ce défaut est mieux maitrisé sur cette game de produit.
  10. Précision mise en station

    Merci Lucien, 15' pour une MES au viseur polaire?
  11. Précision mise en station

    Décidément, Toutiet, tu es comme le "H" d'Hawaii toi.
  12. Précision mise en station

    Ok, je reformule: ordre de grandeur de la précision, je veux dire par exemple: viseur polaire on obtient une précision de l'ordre de la seconde d'arc? La minute d'arc? -/+ 5 sec d'arc? , de l’ordre de 2 min d'arc? etc.... Ce à quoi on pourrait ajouter que, par exemple, sur une monture à 300 euro les jeux mécaniques des vis de MES, du freinage etc...permettent de toute façon pas mieux en réalité que la minute d'arc? Moins ? plus? Donc l'ordre de grandeur de la précision qu'on peut espérer selon la méthode et/ou le matériel avec une unité en deg.min.sec par exemple entre l'axe réel des pôles et l'axe de l'AD de la monture après mise en station.
  13. Précision mise en station

    Merci Toutiet pour cette réponse intelligente, constructive qui fournit de l'information et fait avancer les choses.
  14. Bonjours, Dans le cas de l'effet Doppler, comment discriminer la position d'une raie dans le spectre? Je veux dire comment savoir si une raie vue est la raie d'un élément E ou celle d'un élément E ' décalé par effet doppler?
  15. Questions générales concernant le guidage: 1/ La lunette de guidage doit-elle être positionnée parallèle à l'axe de l'optique à guider? Je veux dire qu'on devrait obtenir une meilleure précision en visant, pour la lunette guide, une région proche de l'équateur céleste à priori non? Cela est-il possible? 2/ Le guidage suffit-il à récupérer une EP importante. La question c'est pour un ensemble léger, obtiendra t-on un résultat voisin en terme de qualité de guidage en utilisant une AZ-EQ6 pro ou une simple HEQ5 par exemple. Si le poids n'est pas discriminant, le guidage rattrape t-il suffisamment le mouvement pour que l'EP propre à chacune de ces monture soit peu significative en regard de ce que le guidage à corrigé?
  16. Question guidage et monture

    Merci Alaing et tout les autres participants et meilleurs voeux à qui lira ces lignes.
  17. Question guidage et monture

    L'intéret de comprendre c'est de pouvoir vérifier si ce que l'on croit savoir est pertinent!
  18. Question guidage et monture

    Bon les équations disent ceci et c'est assez intuitif en fait que de considérer qu'un guidage sur le seul axe d'AD n'est pas impacté par un depointement quelle que soit sa valeur. Donc dans le cas d'une MES parfaite on peut pointer l'optique et la lunette de guidage n'importe ou et sur des cibles compeletement décalées. L'erreur de MES etant nulle le glissement aussi. C'est ce que dit JC Durand: "En phase de guidage ou d'autoguidage la lunette guide est le plus souvent dépointée par rapport à l'instrument imageur de manière à capter une étoile guide suffisamment brillante. Ce dépointage peut être arbitrairement grand sous réserve d'une mise en station parfaite" La MES parfaite n'existant pas il faut quantifier l'erreur pour savoir quel sera l'impact d'une erreur de MES. La encore il donne une valeur interessante: "cela signifie qu'en présence d'un petit défaut de mise en station (epsilon de l'ordre de 0,5 à 1 degré) elles fournissent encore une bonne précision pour des dépointages A aussi grands que 10 voire 15 degrés ; cela suffit amplement pour les configurations typiques d'autoguidage." En résumé, ce n'est pas le dépointage entre le guidage et la cible imagée qui induit une "rotation de champ" dans l'absolu (ou plus exactement un glissement) mais c'est une MES station imparfaite associée à un dépointage. La précision de la MES semble etre le point clef. Il faudrait aussi quantifier le gain de précision obtenu en dépointant massivement et si cela a un sens en terme d'ordre de grandeur.
  19. Question guidage et monture

    Nickel je vais plancher la dessus. Les maths ca ne me gene pas je préfère comprendre que de juste savoir. Merci a tous.
  20. Question guidage et monture

    Ok, je vais essayer de me faire comprendre par l'exemple. Cette question m'est venue en voyant des gars monter des reflex sur une bête rotule photo sur une star adventurer. Ils pointent l'objet à photographier juste à la rotule sans toucher les axes d'AD et de déclinaison de la monture dont ils ne desserrent pas les freins. Comme on faisait dans le temps avec nos petites tables équatoriales en bois qui tournaient avec une vis qu'on tournait à la main. Tu as du faire ça aussi j'imagine. http://www.astrosurf.com/asaa/table équatoriale/RealisTE.html. Bref, voilà l'expérience. Je prends une monture costaud genre EQ8, je luis fait une mise en station aux petits oignons. Dessus je fixe, un C8 et sa caméra, une lunette guide coaxiale donc et je mets tout ça en route avec l'autoguidage. Tout va bien je peux imager avec le C8. Bon, sur la monture, sur un coin ou tu veux, la queue d'aronde s’il reste de la place, je fixe une rotule photo avec dessus une petite lunette et sa caméra. Sans rien toucher au reste qui marche pile poil autoguidage activé. Et la lunette sur rotule je la pointe complètement ailleurs juste avec la rotule sans toucher aux axes de ma monture qui tourne, bien guidée. Ma deuxième lunette, ou que je la pointe (à la rotule) pourra imager aussi puisqu'elle est fixée sur le même ensemble que le C8 et sa lunette guide, elle profitera du guidage qui minimise l'EP de la monture. Le logiciel de guidage, il ne sait pas si j'ai monté 0, 1, 2 ou 3 lunettes sur la monture et où elles pointent, il s'en fou, il corrige la monture dans son ensemble via la lunette guide. Et cette correction joue sur la monture et tout ce qui est monté dessus doit en profiter de la même façon ou qu'ils pointent. Je peux en cours de route mettre un bouchon sur le C8, démonter sa caméra ou même l'enlever complètement (hors soucis de centrage) que la lunette guide continuera à guider la monture dans son ensemble quoi qu'il y ait dessus quel que soit l'endroit ou les instruments montés dessus et où qu’ils pointent. C'est bien la monture que l'autoguidage corrige pour qu'elle se rapproche le plus possible du modèle théorique et tout ce qui est monté dessus en profite de la même manière non? Ce qui décorrèlerait totalement l'orientation de l’observation (ou de la prise de vue) de l'orientation du guidage.
  21. Question guidage et monture

    ?? Tu voulais apporter une information pertinente supplémentaire?
  22. Question guidage et monture

    Je pensais qu'un logiciel de guidage à qui on donnerait les coordonnées de l’étoile retenue pour guider et après calibration pourrait discriminer l'axe d'AD de celui de Déclinaison sur l'image de la caméra pour envoyer des ordres de guidage pertinents. Par leger je pensais à une lunette et une camera genre max 7-8 kg
  23. j'utilise un 100-400 ancienne génération a pompe donc avec le collier prévu et ca ne pose pas de problemes.
  24. Lune de ce soir

    EOS 5D Mk IV EF100-400mm f/4.5-5.6L IS USM +2x III à 400 mm donc une focale de 800 mm avec le multiplicateur ISO 100 1/40 s f11 sur Star Adventurer (pour le confort)