marco polo

Member
  • Content count

    443
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 83161

Community Reputation

653 Excellent

About marco polo

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    Toujours découvrir, apprendre, comprendre, s’émerveiller... c'est la recette pour ne jamais vieillir.

Recent Profile Visitors

4203 profile views
  1. la fin de la matière noire .....

    Bien ... Je pose donc mon équation : Croyance = Faiblesse intellectuelle abyssale = FIA Le problème c'est que l'équation est fausse et ne respecte pas l'énoncé. "croyance" ne veut pas dire "expliquer l'existence de l'univers par l'action d'un dieu éternel et incréé" il faudrait donc poser la question à toutes les sommités citées
  2. la fin de la matière noire .....

    Merci beaucoup @dg2 pour ta réponse très détaillée. Vu le ton initial de ton message, j'entrevois comme un agacement sur le fond de ce genre d'interrogations Et sur des questions triviales dont la réponse est évidente je ne ferais évidemment pas ce genre d'allusions. Or ma question était loin de l'être, triviale. En effet, de part mes lectures, et elles sont nombreuses sur le sujet, la relation était plutôt inversée : "le fond diffus cosmologique était une confirmation de la théorie du Big Bang : rayonnement fossile prédit par cette dernière" et non "Vu que le fond diffus cosmologique existe, le Big Bang a existé" Tu as répondu à ma question et c'est très intéressant, notamment dans la deuxième partie qui est plus rarement évoquée. Merci pour ce travail pédagogique !
  3. la fin de la matière noire .....

    Bonsoir, petite question pour @dg2 Comme dirait Thatcher... TINA ?
  4. Messier 111 et 112

    Hello, Tout d'abord, j'ai bien rigolé, puis le fil se diversifie sur les catalogues existants. il y en a foison et c'est difficile de trouver le bon ! Soit pour un débutant, soit pour un possesseur de matériel spécifique soit pour du visuel, avec ou sans filtres, ou de la photo... Chacun pouvant trouver chaussure à son pied. je ne connaissais pas celui de @Bruno- De nombreux club possèdent depuis des années des catalogues qu'ils enrichissent ou perfectionnent. De mon côté, ma préférence va vers des classements lié à la position et la présence de cartes et de photos deux exemples que j'ai regardé ou que je regarde régulièrement : https://www.astroclubdelagirafe.fr/2016/12/10/mini-atlas-du-ciel-normand-v2/ et bien sûr https://magnitude78.astrosurf.com/catalogues-objets-du-ciel-profond/ et il y en a beaucoup d'autres ! sans oublier le très pratique Pocket Sky Atlas (payant) lors des sorties nocturnes sous la lampe rouge. Donc il en faut plusieurs, Voici ma démarche, étant un aficionados de l'observation visuelle... je ne cherche pas l'ultime...(j'ai tout mon temps !) mais le remarquable... J'attends des catalogues de me fournir les objets les plus intéressants, insolites, remarquables, dans la plage de magnitude que permet mon matériel, dans une région donnée. Puis je recherche ce à quoi je m'attends à observer, soit dans les photos DSS de Skysafari soit dans les dessins de Serge http://www.astrosurf.com/magnitude78/serge/index.html En sachant bien-sûr que je n'atteindrai pas (encore) la finesse des objets tels qu'ils sont produits. Bien évidemment pour l'astrophoto, c'est bien différent
  5. "Fais pas le con Berthier..." Reviens. Il suffit de faire comme moi : ignore ses messages, l'interface le permet, et cela fait un bien fou. Il me semble qu'il est malheureusement au dessus de la moyenne US... Cela en dit long. Sinon, Roul, récemment, un expert en astrophysique théorique, a demandé de lui même à être radié du site... Et bien, ça marche et c'est même très rapide. Tu devrais essayer pour voir, tu deviendrais un "invité"... attendu pour une fois
  6. idem et probablement dans toutes les directions de l'espace !! cela donne en plus une impression de manque de relief car toutes ces galaxies/taches proches visuellement sont distantes les unes des autres de plusieurs millions voire dizaines ou centaines de millions d'années lumières... Hallucinant
  7. Un Mars au petit dej'

    Incroyable ! non seulement tu trouves Mars sans assistance logicielle, mais en plus tu reproduis les couleurs... Tu les retranscris exactement comme tu les vois ou tu élimines le bleu du ciel ? Ce filtre polarisant améliore vraiment le contraste, uniquement dans certaines orientation (quadrature) ?
  8. Système jovien

    Ah mince, je n'ai pas trouvé la manip, car il a fallu que je la mette à jour. Il faut que j'y retourne. Je n'ai pas approfondi le logiciel. Ou alors je n'ai pas bien importé la planisphère...
  9. Système jovien

    Winjupos vraiment un logiciel complet pour Jupiter et gratuit. Il est très technique et demande un peu d'effort pour rentrer dedans et nécessite de mettre à jour régulièrement la position de la GTR. on peut également mettre à jour la texture de la planète grâce à des planisphères faites par @jldauvergne Skysafari, indispensable pour moi en astro, à tel point que je l'ai installé sur mon PC (win10) nomade grâce à un émulateur Android https://www.bluestacks.com/download.html. Le tout fonctionne très bien sauf que la GTR est décalée d'environ 45mn et que la texture ne peut pas être mise à jour. Enfin Starry Nignt,(payant) qui me permet à la fois de caler la GTR (une fois tous les deux mois) grâce à cette page :http://jupos.privat.t-online.de/rGrs.htm et surtout de mettre à jour la texture de Jupiter grâce encore à l'image que m'a gentiment adapté @jldauvergne. l'image date de 2021 et donc la surface a un peu changé depuis, mais j'attends sa prochaine œuvre voici un exemple de la précision du Logiciel comparé à la superbe photo du 3 aout de Simon Labergère @Simon L 02:42 heure locale, 00h42 UTC
  10. Trajectoire héliocentrique de la Lune

    Merci @Bruno- ce qui m'a débloqué c'est : - l'affirmation 1 est fausse, d'autres courbe toujours concaves fermées existent autres que des ellipses ou des cercles - l'image de @dg2 avec les polygones. en cherchant plus loin, ces courbes existent bien et ont un nom : des ellipses multifocales possédant n "sommets": en voici un exemple facile à visualiser : en rouge avec n=3 et croisant six fois le cercle en noir. il suffit d'imaginer avec douze sommets pour s'approcher de notre modèle à douze lunaisons. la courbe en rouge est bien toujours strictement concave vers le centre du cercle
  11. Blague kleinienne

    si tu parles d'Einstein, il l'a reçu en 1921 pour l'effet photo-électrique ! peut-être existe-t-il une règle qui interdit d'être primé deux fois ? ou alors avait-il trop d'humour incompris ?
  12. Trajectoire héliocentrique de la Lune

    ce qui est écrit dans l'article de Pour la Science : Les cinq cas théoriques possibles de trajectoire lunaire Désignons par a = kb, k > 1 et b > 0 les rayons respectifs des orbites circulaires, supposées coplanaires, de la planète et de son satellite, et par ω > 0 et Ω = λω, λ > 1, les vitesses angulaires respectives de leurs mouvements circulaires uniformes, par rapport à une direction fixe dans le plan orbital de la planète. La forme de la trajectoire héliocentrique du satellite est liée aux seuls paramètres k et λ. En supposant que la Lune est située sur le segment Soleil-Terre à l’instant t = 0 (conjonction Lune-Soleil ou nouvelle lune), il est possible de déterminer les coordonnées de la Terre par rapport au Soleil et de la Lune par rapport à la Terre dans le plan de l’écliptique (commun aux orbites de la Terre et de la Lune) pour tout instant t. On en déduit celles de la Lune par rapport au Soleil pour tout instant t. Grâce à la périodicité de sa trajectoire héliocentrique, il suffit de s’intéresser à celle-ci au voisinage de t = 0 (où a lieu la nouvelle lune). Essentiellement en recherchant la position du centre de courbure de cette trajectoire en ce point, on voit apparaître cinq cas : Cas 1 : λ < λ2 < k, la trajectoire est partout concave du côté du Soleil. Cas 2 : λ < k = λ2, comme le cas 1, mais avec un point à courbure nulle (points de rectitude) à la conjonction (cas limite, probabilité nulle d’être réalisé). Cas 3 : λ < k < λ2, la trajectoire est ondulée avec des points d’inflexion. Cas 4 : k = λ < λ2, comme le cas 1, mais avec un point de rebroussement à la conjonction (épicycloïde, cas limite, probabilité nulle d’être réalisé). Cas 5 : k < λ < λ2 : la trajectoire n’a pas de point d’inflexion, mais présente des boucles, des points doubles et une rétrogradation autour de la conjonction. Avec λ2 ≈ 179 et k ≈ 389, le couple Terre-Lune se trouve dans le cas 1 de l’étude analytique
  13. Trajectoire héliocentrique de la Lune

    Ok, merci à vous, je crois que j'ai fini par comprendre : une ondulation très aplatie autour d'un cercle peut avoir un rayon de courbure toujours orienté vers le centre du cercle. Mon erreur provient surement de la définition stricte du mot inflexion, qui nécessite un changement de signe (orientation) de la concavité et non un changement ou variation cyclique de l'ondulation, car visualisé à plat dans la direction de la Terre. Etonnant que cette courbe n'ai pas de nom. Bon quelqu'un s'y colle pour somme à l'infinie de 1+2+3+4+5+...+n-1+n=-1/12
  14. Trajectoire héliocentrique de la Lune

    Merci Nicolas pour ton intervention, Je suis bien conscient de la complexité du système Soleil-Terre-Lune, au point d'en avoir créer une modélisation 3D à partir des équations simplifiées (donné dans l'exemple sur wikipédia et issu d'un livre de la NASA des années 60 pour justement modéliser simplement sans faire appel à des calculs différentiels). J'en arrive à visualiser les éclipses sur plus de 80 ans à une plus ou moins une heure près en longitude. le modèle est donc très valable via ces équations. Et donc pour revenir au modèle très simplifié coplanaire avec mouvements circulaire uniforme(faux bien-sûr) mais comme décrit plus haut par dg2 et dans l'article , il m'est impossible (mais c'est probablement ma faute) de me représenter cette trajectoire continue toujours concave, fermée qui croiserai 24 fois l'orbite terrestre circulaire (ou même elliptique) oui, mais là, nous sommes j'espère d'accord, dans l'article et dans vos hypothèses de départ la trajectoire de la lune est forcément continue (et non discontinue comme pour les polygones) et fermée. donc comment est cette courbe sans point d'inflexion ?
  15. Trajectoire héliocentrique de la Lune

    merci @Bruno c'est quoi alors ? une courbe continue, fermée, sans boucle, toujours concave sans point d'inflexion et qui n'est ni une ellipse ni un cercle ? pourrais-tu me la dessiner ? ça, comme dit dans mon premier message, je le sais bien, mais cela ne faisait pas partie de l'hypothèse simplifiée des approximations et qui n'est pas utilisé dans l'exemple de @dg2 merci @michelectron Pourrais-tu compléter ton dessin pour aller plus loin d'une conjonction à une autre ? sans les points d'inflexion ?