alp73ppt

Member
  • Content count

    54
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

17 Neutral

About alp73ppt

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Hobbies
    Astrophotographie
  • Adress
    Savoie
  • Instruments
    Lunette 72/400 sur monture Star adventurer = Canon 6D défiltré Astrodon.
  1. catalogues d'étoiles

    Et sur Vizier on trouve des étoiles avec m=6 et une parallaxe de 0,3 mas ! Cela ferait une distance de près de 10 000 al et une Magnitude absolue plus petite que -10 ?
  2. catalogues d'étoiles

    Bonsoir à tous, Beaucoup de belles réponses à ma question "grand public" ! Entre temps je suis allé voir CoexLite qui a un petit catalogue d'étoiles avec possibilité de tri. J'ai entré m compris entre 6 et 6,1 et M <8,5. ET là bingo une seule étoile sort HIP 6522 avec m=6,07 et M=-8.93 avec un parallaxe de 0,1 mas ! soit 32300 al ? Elle est dans Céphée. Stellarium donne des valeurs différentes : m=6,05, M= -4,95 et parallaxe = 0,630 mas soit une distance de 5177 al. Bon, en allant sur the sky.org on retrouve cette étoile avec des valeurs proches de Stellarium m= 6,07, M=-4,75 et Dist = 4800 al. Et vous avez raison ce n'est certainement pas la seule... Finalement la bonne réponse pourrait être : la magnitude absolue max d'une étoile est de l'ordre de -5 (?) et pour arriver à une magnitude apparente de 6 il faut qu'elle se trouve à 1585 pc soit 5166 al. Donc on peut répondre que les étoiles les plus lointaines visibles à l'oeil nu sont à environ 5000 al de la terre. Mais je retiens la suggestion de transformer la question en "quel est l'objet le plus lointain..." et là en effet M31 est un bon candidat, voire M33. On peut aussi évoquer les supernovæ, avec une référence historique à Képler et ses lois !. Merci encore à tous de vos réponses argumentées et pertinentes ! Cordialement, Michel
  3. catalogues d'étoiles

    Merci beaucoup à vous tous pour ces informations qui répondent parfaitement à ma demande. On n'est jamais décu quand on poste sur Astrosurf ! Bonne journée à vous Cordialement, Michel
  4. Bonjour, Hier au cours d'une observation publique un participant a demandé : "quelle est l'étoile la plus lointaine que l'on peut voir à l’œil nu" ? On n'a pas su répondre. Ce doit être assez simple, à partir d'un catalogue d'étoiles de sélectionner les magnitudes comprises en 5,5 et 6,5 par exemple et de trier par distance. Sans doute le résultat ne sera pas une étoile ayant un nom particulier mais plutôt une référence de catalogue ? Quelqu'un peut-il me conseiller sur le ou les catalogues facilement disponibles ? Merci de vos conseils Cordialement, Michel
  5. STOOOOP je viens de trouver cette petite case bien cachée en bas à droite à coté du type de fichier à traiter... Shame... Encore merci Michel
  6. Bonjour Seb, Elle est où cette case dématriçage ? Dans les paramètres je vois que l'on peut forcer le type de matrice (RGGB dans mon cas) mais pas vu de case à cocher ailleurs... Sans doute pas suffisamment cherché ? Ce qui est troublant c'est que quand j'utilise SIRIL pour traiter une série d'images (alignement, empilage etc.), les images fits sont bien converties correctement et le résultat final est un fichier résulta.fits en couleur. C'est quand je veux éventuellement traiter un seul de ces fichiers (ouvrir en haut à gauche) que SIRIL ne dématrice pas. Il faut convertir avant ? Merci de tes conseils. Cordialement, Michel
  7. Bonjour, J'ai acquis récemment une caméra Altair 533 MC-pro. Première utilisation hier soir et surprise ce matin en voulant traiter les fits avec SIril : les fichiers sont considérés comme des images noir et blanc. J'ai déjà eu ce souci avec ne autre caméra et m'interroge sur ce que je fais de travers ! acquisition faite avec Sharpcap version 3.2.648 Merci de vos lumières ! cordialement, Michel
  8. Bonjour, Je viens de recevoir une Photon 150/600 avec un correcteur de coma TSGPU (teleskop.de). J'ai un Canon 6D pour imager. Le montage paraît simple : on visse la bague T48/canon sur le correcteur de coma et on fait la mise au point. Mais j'obtiens une image nette au centre mais entachée d'un cadre flou tout autour. J'ai essayé de jouer sur la distance entre l'appui du filetage 48 et le plan focal de l'APN mais rien n'y fait. Deux photos joints pour illustrer le setup et une photo. Merci de vos conseils Michel
  9. PIPP et Registax

    Merci, je vais essayer. Entre temps j'ai essayé divers réglages dans PIPP. Quand on décoche la case débayerisation le fichier SER résultat est bien lu dans Registax mais du coup tout est en noir et blanc... A suivre... en attendant j'utilise Autostakkert qui lit sans problème les fichiers SER de PIPP. Bref, mystère et boule de gomme. Cordialement, Michel
  10. PIPP et Registax

    Bonjour, J'utilise PIPP pour prétraiter les images planétaires (recentrage, cadrage) et eu la surprise de ne pas pouvoir lire les fichiers SER produits par PIPP dans Registax. C'est étonnant car avec Autostakkert cela marche bien. Y a-t-il un réglage de PIPP ou dans Registax que je n'ai pas bien vu ? Merci de vos retours ! Cordialement, Michel
  11. PIPP et Registax

    Bonjour, J'utilise PIPP pour prétraiter les images planétaires (recentrage, cadrage) et eu la surprise de ne pas pouvoir lire les fichiers SER produits par PIPP dans Registax. C'est étonnant car avec Autostakkert cela marche bien. Y a-t-il un réglage de PIPP ou dans Registax que je n'ai pas bien vu ? Merci de vos retours ! Cordialement, Michel
  12. INDI pour Windows - EKOS

    Bonsoir, Merci pour vos retours . Oui j'ai un peu peur que Astripibox soit "délaissé" par ses concepteurs... Mais maintenant que je l'ai j’aimerais pouvoir m'en servir.. Et oui je pensais qu'on n'avait pas besoin de INDI sur le PC mais je n'arrive pas à connecter EKOS (PC) sur Kstars qui est sur RPi. Je fais les manips suivantes : basculement PC sur le WIFI du rpi ouverture de Ekos dans le Rpi ouverture de EKOS sur le PC et ensuite pas moyen de piloter le rpi avec l'ekos du PC... quand dans ekos PC je configure dans "outils ; config périphériques ; client" je rentre l'IP de rpi et le port mais j'ai un message d'erreur en retour. Je dois me tromper quelque part ? Merci de vos conseils ! Cordialement, Michel
  13. Bonjour, J'ai acquis l'année dernière Astropibox et un Rasberry pi4 mais n'ai pas pu commencer à m'en servir avant. Et j'ai du mal à trouver les librairies INDI pour windows. Je souhaite en effet piloter les instruments (monture, FW, Caméra,..) depuis le RPi4 mais définir toutes les autres options depuis Ekos sur mon PC (notamment le planning des acquisitions). Où peut-on trouver ces librairies ? J'ai lu que INDI ne faisait plus de versions Windows... Question subsidiaire : Astropibox date de mi 2020 et je ne vois aucune mise à jour, ni aucun forum où poser des questions sur ce logiciel. Merci de vos réponses Cordialement, Michel
  14. traitement des images LRVB

    Bonjour Clouzot et Kaelig, Cela me semble plus clair maintenant. Merci pour vos conseils. Et en effet beaucoup de manip devant le PC... Je vais essayer avec la caméra du club pour me rendre compte avant de me décider à passer au LRVB. Quand on voit les images publiés par ce processus cela fait évidemment envie. A part que je suis en ville et que le ciel est assez mauvais. Il faut que je prenne la voiture pour trouver un spot correct. Donc pas trop souvent quand même. Cela fait réfléchir... Merci encore ! Cordialement, Michel
  15. traitement des images LRVB

    Bonsoir, Merci à tous pour vos réponses Mais je crains ne pas avoir tout compris. Je préférerais rester sur SIRIL et entre Vincent et M27 les avis semblent diverger ? Pour que Siril effectue le traitement de chaque couche il faut bien faire quatre traitements des images qui aboutissent à quatre fichiers "résultats.fits" pas forcément alignés ? Si on utilise alors l'outil composition RVB que va-t-il se passer ? A moins que SIRIL fasse le traitement "en même temps" des quatre couches ? J'ai vu qu'il y a un script Mono pre traitement. Faut-il utiliser ce script ? Et comment ? Merci de vos conseils, Michel