Theta Coxa

Member
  • Content count

    48
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

39 Neutral

About Theta Coxa

  • Rank
    Inactive member

Personal Information

  • Hobbies
    Compter les points blancs, parler en images alambiquées

Recent Profile Visitors

582 profile views
  1. Un trou noir né trop tôt ?

    Vraiment, une dernière fois, tu veux pas ouvrir ton propre fil dédié à ta façon de voir l'univers et ses maths @barnabé? Je veux pas pinailler mais c'est vraiment usant de voir un fil dédié à une actualité se remplir d'élucubrations, d'égo et discussions stériles
  2. Un trou noir né trop tôt ?

    Salut, Je suis intéressé par la physique des trous noirs mais j'ai du mal à garder le cap sur ce fil. Barnabé, je ne suis pas un brin administrateur de ce forum, mais tu voudrais pas ouvrir un fil différent, pour que les usager autres que toi puissent profiter des informations ?
  3. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Bah si Apété mais qu'on le voit pas encore ça rejoint Vapété dans notre réalité causale à nous, non ?
  4. Explications des deux cycles solaires

    Une excellente présentation sur l'activité solaire :
  5. L'été dernier, j'avais eu le bonheur d'assister à une conférence grand public à l'Observatoire de Haute-Provence par Alain BLANCHARD. Elle avait pour titre "Cosmologie : que sait-on de l'univers ?", donc je m'attendais forcément à une description très générale du modèle actuel. C'est en effet le plan qu'avait choisi l'orateur, et il a su l'expliciter avec talent. Mais au moment des questions, je me suis levé du carrelage frais sur lequel mon postérieur était alors appuyé pour lui demander ce qui ressemblait à : "Puisque notre modèle repose en partie sur les principes cosmologiques d'homogénéité et d'isotropie, ceux-là devraient être bien étudiés, observés, prouvés, théorisés... Mais il semble que ce ne soit pas le cas. Il en va de même pour l'inflation qui semble être une pièce de puzzle fabriquée sur mesure pour remplir un trou théorique, ce qui semble aller à l'inverse de la méthode scientifique. Alors quelle sont nos meilleures raisons de les considérer comme exacts ?" La réponse m'avait alors frappé : en quelques phrases, monsieur Blanchard m'a fait comprendre que "C'est comme ça parce qu'on sait pas comment faire différemment". Il semble que l'on soit dans la "vraie" métaphysique, la limite des savoirs scientifiques accessibles, très proches de questions philosophiques. C'est extrêmement intéressant comme sujet, merci beaucoup pour toutes les infos, dg2, et merci à tous les intervenants pour vos questions et réflexions !
  6. Nouvelle comète ! C/2020 F3

    C'est des Starlink qui passent devant ? Plus sérieusement, la trainée de nuages donne à la vidéo encore plus de relief c'est vraiment beau.
  7. la magnitude de Vénus

    Je vais poser une question qui sera peut-être une énorme beutise. Maintenant que c'est annoncé, je me lance : Est-ce que l'inclinaison de la Terre sur son axe peut aussi avoir une influence sur le flux lumineux qu'on mesure ? Autrement dit, est-ce que dans l'hémisphère Nord et l'hémisphère Sud, on mesure des différences ? Si oui, je me doute qu'elles seraient infimes. Si non, je me doute que c'est lié à la taille de Vénus, sa distance à nous, etc.. mais j'aimerais bien avoir un peu plus de détails. Voilà, débrouillez vous. Même pas honte !
  8. Métier dans l’astronomie

    Tu peux aussi bosser avec le public. La médiation astro c'est l'éclate. Par contre c'est hyper dur de trouver une place stable quelque part.
  9. Les oculaires 2"

    Messieurs, Vous êtes une réelle mine d'information, je vous remercie infiniment pour tout. J'avais effectivement oublié d'ajouter la longueur de la Barlow Je comprends à présent ce que je ne comprenais pas, et j'ai les pistes pour aller approfondir cela. Particulièrement la distinction entre le champ apparent et le champ réel. Ensuite, je vais pouvoir calculer, puis sélectionner, la gamme d'oculaires qui va pouvoir équiper le télescope. Je reviens vers vous lorsque j'aurais un minimum digéré la masse de conseils Merci, encore une fois, vous m'aidez à bien faire quelque chose qui doit être bien fait.
  10. Les oculaires 2"

    Merci infiniment ! C'est exactement le genre de question que je me posais, je me doutais qu'il y avait un rapport entre le coulant et l'angle maximum. Désolé si j'ai pas été très clair. Le télescope que je compte prendre a donc une sortie 2". Si j'ai bien compris tes conseils, et sans avoir fait de recherche pour les calculs : - Si je veux fonctionner à petit/moyen champ, et/ou à fort grossissement, je peux utiliser un oculaire en 1"25 avec une focale plutôt courte - Si je veux fonctionner à grand/très grand champ, et/ou à faible grossissement, je peux utiliser un oculaire en 2"avec une focale plutôt longue Et je ne perdrais pas en qualité, je ne briderais pas mon instrument. Ais-je bien compris ? Si oui, me conseilles-tu tout de même la Barlow pour tenter du grand grossissement + grand champ, sachant que la qualité de l'image ne sera peut-être pas a rendez-vous ?
  11. Les oculaires 2"

    Justement, je ne trouve pas d'oculaire en 2" dans la gamme entre 5 et 20mm sur les boutiques en ligne habituelles. Et non, l'ES UL 12" ne propose qu'une sortie en 2". C'est bien pour cela que la question du choix des oculaires se pose. Je suis médiateur astro, donc je suis amené à observer régulièrement, mais toujours avec le même matériel, que je n'ai pas eu à établir car déjà présent dans la structure. J'y utilise une gamme qui va de 5 à 30mm + barlow + accessoires divers (filtres etc), et j'ai bien pu remarquer que parfois, c'est l'oculaire boudé par les autres animateurs, un peu vieux et pas très beau, qui ont les meilleurs rendus (en particulier de vieux Plossl qui ont un rendu dingue sur le planétaire). Pour le planétaire, j'ai tendance à préférer un oculaire avec un bon piqué et un rendu des couleurs le plus contrasté possible. Pour le CP "proche", j'ai tendance à privilégier le champ pour M31 ou M42. Pour tout le reste du CP j'essaye de trouver un compromis dans le matériel à ma disposition. Pour le coup des oculaires à double coulant, j'arrive à imaginer l'architecture, mais autant prendre un réducteur et prendre des oculaires en 50.8 et en 31.75 directement. Et du coup le problème est toujours posé : comment accéder à une gamme de grossissements étendue qui puisse me permettre du "tout terrain" quand je n'arrive pas à trouver d'oculaire en-dessous de 20mm, tout en évitant de brider bêtement l'instrument ?
  12. Les oculaires 2"

    Salut @Louis et merci de ton post ! J'ai pas précisé, le ES 12" dont je parle est le Ultra-Light (dobson serrurier). Je pense m'être mal exprimé sur certains points, au vu de tes réponses. Je les reprend donc pour détailler : - En effet, j'ai bien vu qu'il existait des adaptateurs pour permettre l'utilisation d'un 31.75 sur un PO 2". Seulement, est-ce qu'alors je ne vais pas perdre en qualité par-rapport à un PO prévu nativement pour du 31.75 ? Un exemple de problème auquel je pense existe de façon native dans certains oculaires "grand champ" qui ont une pupille d'entrée réduite par-rapport au diamètre du PO. Instinctivement, je pense que le problème touche plutôt la configuration inverse, à savoir un PO avec une sortie en 31.75 qu'on passe en 2". Pour le champ, je sais que parfois le champ théorique d'un oculaire se retrouve bridé par la formule choisie, c'est en partie ce que j'aimerais éviter. Je me demande donc si un oculaire avec un champ de 70° (par exemple) en 31.75 verra cette valeur conservée si je l'utilise avec le réducteur. - La question de la Barlow est surtout due à l'offre disponible, je ne trouve pas d'oculaire à faible focale qui me permettraient un fort grossissement, aussi, c'est la seule alternative que j'imagine. En effet, une Barlow de qualité donnera une meilleure image qu'une de premier prix, mais l'une comme l'autre va changer différents paramètres, et je voudrais être sûr de pouvoir accéder à des observations satisfaisantes malgré ces dits-changements. En résumé, j'aimerais être certain de ne pas passer à côté d'un point noir dans la configuration de mon télescope, pour pouvoir en profiter correctement. Bien entendu, la qualité des observations dépendra aussi de la qualité du matériel que je commande. Mais là où il "suffit" d'acheter un nouvel oculaire pour palier ces soucis, il faudrait changer d'instrument si je suis bridé par la sortie en 2". Comment accéder à une gamme de grossissement complète avec un PO 2" quand les boutiques ne proposent pas d'oculaires en-dessous d'une 20aine de mm ? Petite remarque : peu importe le champ ou la focale, un oculaire en 2" sera forcément plus cher qu'un oculaire de qualité égale en 31.75 (car il contient de plus grosses lentilles). Merci beaucoup pour les deux liens également, que j'avais déjà eu l'occasion de visiter. Je me permets d'y ajouter celui-ci qui fait partie de ma "triade" pour la documentation sur les oculaires.
  13. Présentation humoristique: Claude et Léonard

    Saint essaim de seins de glace.. Sinon pour l'OP : je te conseille de passer par Audacity pour le traitement de la partie sonore, et d'appliquer la piste (une fois exportée depuis audacity) sur ta vidéo. De cette façon, tu pourras supprimer le bruit de fond, d'une part, mais aussi compenser la différence de tonalité entre la piste de ta vidéo accélérée, et celle de ta vidéo ralentie.
  14. Vie sur Mars

    Il y a eu une news sur Futura-sciences là-dessus également. Disponible ici. On sait jamais, les sources, c'est comme le beurre sur une tartine, plus y'en a mieux c'est !
  15. Les oculaires 2"

    Bonjour à vous, Je suis à nouveau en train de lister le matériel que je commanderais avec mon premier télescope. Celui-ci devra permettre d'observer le ciel profond autant que possible, mais en gardant des capacités pour le planétaire et la Lune. Je compte donc partir sur le modèle Explore-Scientific Ultra-Light (Dobson serrurier) 12", et celui-ci a un coulant de 2". Lorsque je cherche sur les sites des boutiques bien connues, je trouve essentiellement des oculaires aux focales relativement importantes (pas de modèle entre 5 et 20mm environ). Dès lors, je me pose plusieurs questions. Ce modèle de télescope est-il optiquement incompatible avec des oculaires à grande et moyenne focale ? Les réducteurs de coulant (50.8 -> 31.75) ont-il un sens ? Ne vont-ils pas grandement réduire le champ apparent, plus encore que si le télescope était équipé en 31.75 nativement ? La Barlow est-elle la meilleure solution pour accéder à de forts grossissements, en combinaison avec un jeu d'oculaires à moyenne et grande focale ? Quel sera son impact sur la qualité des observations (une image moins lumineuse, moins piquée peut-être également ? qu'en est-il du champ ?) Pour faire simple, je pensais prendre cet accessoire qui est une Barlow + un réducteur de coulant depuis le 50.8 vers le 31.75. Est-ce une bonne idée ? Comment adapter ma sélection d'oculaires ? Les oculaires en 50.8 ont des avantages, mais sont bien plus coûteux. Plus généralement, si vous avez des recommandations à propos de ce type de coulant, et donc des oculaires qui vont avec, notamment sur les pupilles de sortie, les grossissements accessibles, et les champs apparents, c'est avec grand plaisir. Merci d'avance, d'avoir pris le temps de lire ce message, et de partager vos connaissances.