ET86

Member
  • Content count

    3
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 85599

Community Reputation

22 Neutral

About ET86

  • Rank
    Inactive member
  1. Bonjour à tous, j'ai ressorti mon JPM 115/900 Perl Medas placard, acheté en 1972 quand j'avais 11 ans ! J'avais cassé la tirelire que mon grand-père m'avait fait, c'était assez cher à l'époque, 240 000 francs car de nombreuses personnes parlaient encore en anciens francs... Mes parents avaient dû compléter un peu pour faire l'achat... Par contre ne je trouve pas l'étiquette avec le numéro de série, il est peut-être dans la notice que j'ai gardé, mais je ne sais plus où je l'ai rangée... Voyager n'avait pas encore envoyé ses photos, et découvrir moi-même Saturne et Jupiter en direct fut exceptionnel... Voici donc une image prise lundi soir avec le 20mm et un smartphone One+ collé à l'oculaire ! Le miroir secondaire n'est pas parfaitement réglé, l'oculaire est d'origine, mais même si ce n'est pas parfait ça reste sympa...
  2. Un naufrage journalistique ?

    Merci, mais une fois décortiqué, le mécanisme n'est pas très complexe, les calculs d'engrenages non plus car ils suivent les périodes lunaires et solaires, et puis ce ne sont que des fractions, le plus difficile fut de réaliser à la fois le passage à la 3D (pour avoir les plaques supports en face des axes des engrenages), en même temps de comprendre à quoi correspondaient les différentes aiguilles d'affichage. Il fallait faire en même temps la notice de montage et d'utilisation. Et j'ai poursuivi en essayant de faire le planétarium complet (géocentrique) : Il n'était pas évident de trouver les tubes concentriques.... Et en plus je me suis trompé dans la dernière planète Saturne où il faut que je refasse le mécanisme. Petit détail d'un mécanisme spécifique. Le Grecs avaient remarqué que la vitesse de la Lune n'est pas toujours la même autour de la Terre. Et ils ont voulu représenter cela dans ce mécanisme, au départ il m'a fallu un certain pour comprendre à quoi il servait, puis comment il fonctionnait. On sait depuis la deuxième loi de Kepler, dites "loi des aires" : que le rayon-vecteur reliant une planète au Soleil balaie des aires égales en des temps égaux. ... Cette deuxième loi permet d'affirmer qu'une planète se déplacera plus rapidement sur son orbite au périhélie qu'à l'aphélie. Ce qui est également valable pour la Lune autour de la Terre. Lorsqu'on tourne la manivelle, ce mécanisme , grâce à un excentrique, crée un frottement qui fait "ralentir" la rotation de la manivelle, cela représente l'aphélie...
  3. Un naufrage journalistique ?

    Bonjour à tous, Je viens de parcourir ce sujet, de façon non exhaustive, mais en grande partie. Après quelques mois d'étude du sujet, j'ai reconstruit une machine fonctionnelle en 2013/2014. Fonctionnelle à 95% car la manivelle d'entraînement de l'ensemble me pose des problèmes. En fonction du matériel dont je dispose et à des fins pédagogiques j'utilise le plastique, ce qui crée des frottements importants. Je peux donc affirmer que ce mécanisme fonctionne très bien. Je l'ai testé avec des saros actuels, dont l'éclipse de 1999/2017. Je suis surpris des commentaires de certains concernant les deux livrets de Frédéric Lequèvre, ils sont très intéressants, tout comme la série "Un chandelle dans les ténèbres" qui n'est pas à mes yeux une mise en avant de la théorie du complot et le travail d'Henri Broch est remarquable. Dans la Zététique il n'est pas question de remettre tout en cause pour le plaisir, mais nous sommes en droit de vérifier de manière scientifique certains sujets, nous devons avoir l'esprit critique, mais dans le bon sens du terme. Vous pourriez vous dire qu'après avoir reconstruit cette machine je ne me pose plus de question la concernant, c'est tout le contraire, même si j'y ai passé des heures, des jours, des mois, des années ! J'ai accroché sur le sujet en 2003/2004, je ne sais plus très bien, lors du passage d'un documentaire sur Arté. A cette époque les informations grand public sur le Net étaient très minces. Cet objet avait attiré mon attention. Comme je suis prof de physique/techno, et amoureux d'astronomie, j'imaginais l'étudier et en parler aux élèves. Mais faute d'info j'avais laisser le sujet. Puis, en 2011/2012, le documentaire est repassé mais augmenté. et les infos sur le Net étaient plus importante, je me suis donc dit que cette fois je pouvais peut-être essayer d'étudier le sujet. Après quelques péripéties, j'ai réussi à contacter trois membres de l'équipe de recherche qui m'ont bien aidé dans ma démarche. J'ai également communiqué avec Nimal car j'aime bien confronter les idées mais cela c'est très mal terminé car c'est un odieux personnage. La datation carbone 14 n'ayant pas été pratiquée il est difficile d'être sûr à 100% de la date de construction. Mais il est vrai que monter de toute pièce une telle histoire, reste curieuse et la question du pourquoi se pose. L'Histoire originale est plus simple que le montage d'un canular.