Stfcap

Member
  • Content count

    17
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

0 Neutral

About Stfcap

  • Rank
    Inactive member
  1. Celestron CG5 Advanced GT GoTo

    Celestron CG5 Advanced GT GoTo Complète
  2. Zwo Asi 294MC pro et 183MC pro

    Comme neuves. Pas une poussière sur les capteurs. Factures et accessoires d’origine fournis. Asi294MC Pro : 800€ fdpi : VENDUE Asi183MC Pro : 750€ fdpi : VENDUE Pour financer achat d’une 2600MC Pro
  3. Zwo Asi183MC Pro : 750€ fdpi

    Zwo Asi183MC Pro Etat neuf. Avec facture et accessoires d’origine. Achetée en novembre 2020 Remplacée par une asi294MC Pro mieux adaptée à mon setup…
  4. Zwo Asi183MC Pro

    Zwo Asi 183MC Pro Etat neuf. Avec accessoires Achetée en novembre 2020 (Facture) 700€ fdpi
  5. Bonjour, J’attends l’arrivée d’une Asi183MC Pro. J’ai cru comprendre qu’elle n’est pas idéale pour ma lunette APM/LZOS 130/780. Mais cette cam était une trop bonne affaire pour la laisser passer... Apparement, avec ses pixels de 2,4 μm le capteur est dédié aux poses longues et optimisé pour les focales courtes. Mais je ne compte pas acheter un réducteur Riccardi x0.75. Je préfère l’aplanisseur x1 pour conserver un peu de polyvalence : visuel/photo planétaire + CP. Alors voilà... Avant de pouvoir effectuer les premiers essais, je cherche à comprendre quelques lois de base de l’astrophoto. Et je pars de loin... Les caractéristiques annoncées pour cette lunette sont : - Pouvoir séparateur : 1,06 (source astroshop.de) - Résolution : 0,88" (source Pierro-Astro) Mais en fait, on parle si je ne m’abuse de la même chose... Dites moi si je me trompe quelque part : La résolution max de l’instrument dépend de son diamètre pour une longueur d’onde donnée. En l’occurrence, qui peut le plus peut le moins donc on calcule avec celle du bleu à savoir 450 nm. Et on obtient avec la formule adaptée : 0,252x450/130 = 0,88" Le pouvoir séparateur annoncé par Astroshop correspondrait quant à lui à la résolution moyenne ? C’est à dire, en calculant avec la longueur d’onde du vert à savoir 550 nm ? On obtient en effet : 0,252x550/130 = 1,07" Bref, passons à une étape supérieure (ne vous moquez pas svp) : Échantillonnage de mon setup : 206x2,4/780 = 0,63" D’après le théorème de Nyquist-Shannon, l’échantillonnage idéal = résolution moyenne /2. Et il faut faire attention à ce que l’échantillonnage effectif ne soit pas supérieur à l’échantillonnage idéal. Mais en l’occurrence pour un seeing de 1 seconde d’arc : 0,63 > 0,5... Donc, que faut-il en déduire ? Apparement le plus important serait la règle suivante : Résolution limite = résolution du setup Mais si le seeing > résolution du setup... Alors le seeing = résolution max. Jusque là c’est logique. Toujours selon la règle de Nyquist-Shannon : l’échantillonnage doit correspondre à 1/3 du seeing. Certains disent que ça marche bien jusqu’à 1/2 du seeing... Donc quand le seeing se situe entre 2 et 3", je dois appliquer un échantillonnage de 1 seconde d’arc par pixel. Soit, avec ma focale, imager avec un capteur doté de pixels de : 780/206=3,79 µm... En l’occurrence ce n’est pas le cas. Donc logiquement, avec un capteur doté de pixels de 2,4", je devrais pouvoir sortir des résultats corrects quand le seeing se situe entre 0,63x3=1,89" et 0,63x2=1,26". En dessous je serai en sur-échantillonnage ? Je me trompe ? Cela voudrait dire que je n’ai pas un setup adapté pour un seeing < à 1,26" ? La seule conséquence serait un temps de pose plus long que nécessaire ? Et comment dois-je imager alors quand le seeing est supérieur à 1,89" ? Dans ce cas, j’ai cru comprendre que la seule solution possible pour ne pas être en sous-échantillonnage, serait finalement d’imager en Binning 2x2. Et donc de ne pas profiter du plein potentiel du capteur... En effet, 206x2,4x2/780 = 1,27"... Dans ces conditions en théorie mon setup devrait sortir des résultats corrects quand le seeing se situe entre 1,27x3 = 3,8" et 1,27x2 = 2,54" ? Et quid alors d’un seeing situé entre 2,54 et 1,89" ? Binning1 ou binning2 ? Je crois plutôt que j’ai fait une erreur de raisonnement quelque part... Quoi qu’il en soit, je me dis que jusque là ça peut quand même marcher plutôt régulièrement, même en région parisienne où le seeing tourne souvent entre 2 et 3. Mais il est alors impératif de soigner la mise en station afin que l’erreur soit inférieure à l’échantillonnage (ah oui quand même ! Pas facile !). Sinon, j’aurai des étoiles en patates. Difficile à obtenir, mais heureusement, l’asiair pro est très intuitif et facilite grandement les choses. Cela ne me semble donc pas impossible à réaliser avec l’azeq6 et l’asi290mini en guidage. Bref, ce raisonnement est-il dans le bon ordre ? Je peux peut-être combiner des shoots en binning1 avec d’autres en binning2 ? Éventuellement ajouter l’a7s dans l’équation pour profiter de ses gros pixels et ainsi réduire les temps de pause ? Merci de vos éclaircissements ! Stéphane
  6. Asiair Pro + EAF zwo

    Bonsoir, Je recherche un Asiair Pro + moteur de mise au point EAF Zwo pour monter sur mon PO FT 3.5" Merci ! Stéphane
  7. Bonjour, Je recherche : - Un renvoi coudé Televue Everbrite en 31,75 - Une Powermate X5 Merci ! Stéphane
  8. Il semblerait qu’en tenant compte de la formule suivante, je sois limité à une Barlow x2,5 voire x3 pour le visuel assisté : F_HR = 1.72 x Taille pixels (3,75) x Ouverture (130) x suréchantillonnage (2,5) F_RH (2132) / Focale (780) = 2,73 Qu’en pensez-vous ? Est-ce juste ? Je pensais qu’en visuel assisté je pouvais empiler en live avec sharpcap et ainsi pouvoir utiliser une X5. Dois-je vraiment renoncer à ce type de grossissement ?
  9. Finalement j’ai déposé une recherche dans les PA concernant : - un renvoi coudé Televue Everbrite en 50,8 - une barlow Powermate 2x en 50,8 - une barlow Powermate 5x (31,75) - oculaires Pentax XW 3,5 et 5 mm Une bonne base semble-t-il. Mais je me pose toujours la question concernant le visuel assisté avec la Zwo 385. La powermate 5x est-elle (in)adaptée ? Merci !
  10. Merci pour vos remarques. Plutôt que la lunette guide en parallèle, je viens de lire que le diviseur optique semble une bonne solution. Mais je verrai ça plus tard ! Pour le VA je me suis dit que la powermate X5 donnait du f30 ce qui parait l’idéal (max) de la 385. En plus si j’ai bien compris, contrairement à la X4, le grossissement de la X5 peut varier selon le tirage. En revanche, la X4 est proposée en 2 pouces. Utile ? Après, je ne sais pas avec quel échantillonnage il faut travailler avec l’APM... Là pour le coup je suis largué ! Je ne sais pas comment le calculer. Bref, sinon pour le choix des oculaires... Je commencerais bien avec un Nagler 2.5 et deux Pentax XW : le 14 et le 20. Ainsi, avec des Powermate X2 et X5 j’aurai : 2,8 - 4 - 7 - 10 - 14 - 20. Qu’en pensez vous ? Cela ne vaudra pas la qualité d’un XW 3.5 seul (sans Barlow) ? C’est pourtant ce dernier qui me tente le plus... Achat futur nécessaire ?
  11. Bonjour, Je viens d’acquérir une lunette APM 130/780 avec FT3.5 parfaite pour l’astrophoto mais j’aimerais faire un peu de visuel planétaire avec tout de même. La lunette est montée sur une AZEQ6. Quel oculaire mini me conseillez vous s’il vous plaît ? J’ai fait une petite sélection ci-dessous. Le Nagler 2.5 est peut-être un peu too much avec la pupille de sortie de 0,42mm seulement, non ? Le Delite me semble idéal en grossissement mais un peu étroit. Apriori je m’orienterai plutôt vers le Pentax XW qui a une excellente réputation. J’ai intégré l’Ethos dans la sélection mais il est totalement hors de prix. Avez vous d’autres recommandations ? Sachant que j’attendrai de trouver cet oculaire dans les PA occasion... Merci ! Pendant que j’y suis, je me doute que certains vont crier à l’infamie, mais j’aimerais faire aussi un peu de visuel assisté. Je sais qu’avec un tel PO c’est ridicule, mais j’ai une caméra Asi385. Dois je prévoir autre chose qu’un filtre UV/IR-cut et une Barlow televue ? Puis je m’orienter vers une X5 ? (Cf simulation ci-dessous). Quand je me serai fait la main avec tout ça, il y a des chances que je regarde de nouveau les PA pour un correcteur de champs Riccardi et un boîtier reflex afin de m’attaquer au CP, mais je n’en suis pas encore là... J’imagine qu’on va me conseiller d’investir dans une lunette guide d’ailleurs..? L’asi385 ferait l’affaire malgré ses gros pixels ? Désolé pour toutes ces questions qui vont dans tous les sens... Encore merci d’avance pour vos conseils et remarques !
  12. Avis matériel Astro

    Salut Franck. Ça y est j’ai mon azeq6, achetée d’occasion avec un Newton 200/1000 Kepler. Le miroir n’est pas très clean, il faut que je m’en occupe. Je vais déjà essayer avec une bombe d’air sec, on verra s’il sera nécessaire de le démonter pour le laver plus soigneusement. Une fois réglé et propre, on verra aussi ce que ça donnera... Pour le moment je vais mettre en pause l’idée du c11 et de la lunette. Je vais me trouver une asi224 pour faire un peu de visuel assisté CP, qui devrait me satisfaire en complément de ce que le 200 pourra offrir en visuel. J’ai bon espoir L’azeq6 est parfaite. J’ai juste à ouvrir une baie vitrée pour la sortir sur la terrasse en 30sc avec le tube monté dessus. C’est sûr ça serait encore plus facile à manipuler avec une TSA102. C’est l’idée qui me trotte déjà en tête Après, tu as raison, un dob300 GoTo offrirait des possibilités encore plus ouf, mais je n’aime pas l’esthétique de l’engin. Ça fait un peu trop astrogeek a mon goût. Et j’ai pas envie non plus que ma compagne me prenne pour un psychopathe
  13. Avis matériel Astro

    Ahah Penn ! Oui la fenêtre était une simple excuse pour qu’on ne me propose pas un Dob Mais en fait chez moi, je vais observer depuis mon jardin. Merci néanmoins pour ton avis qui consolide mes choix actuels ! MCJC, ta réflexion est très intéressante. C’est vrai que le Mak et le RC sont totalement complémentaires pour le coup. Et c’est vrai aussi que compte tenu de leurs f/d ils seront tous deux plus performants dans leur domaine de prédilection respectifs que le matériel que j’envisage. Mais contrairement au tube, je ne compte pas acheter la lunette immédiatement. J’ai donc besoin d’un outil polyvalent pour me faire plaisir, le temps que je trouve la bonne affaire. En l’occurrence, j’ai le sentiment que le Mak et le RC se destinent plutôt aux astronomes confirmés. Ils me donneront notamment du fil à retordre niveau collimation. Apparement c’est une plaie à régler parfaitement (sans parler du temps de mise en température). J’avais d’ailleurs déjà renoncé à un GSO RC8 pour ces raisons. N’oublions pas que je privilégie actuellement le visuel, en planétaire comme en CP. Il me semble donc que le f/d importe beaucoup moins que l’ouverture, du moins pour le choix « RC vs C11 ». Reste que le Mak fait lui aussi rêver... Il se pourrait bien qu’il représente une alternative rationnelle à la lunette. En revanche, la lunette sera ready immédiatement et permettra en plus une utilisation future en astrophoto CP. Bref dans ces conditions, je pense que je privilégierai quand même le plaisir d’utiliser un outil « facile », plutôt qu’un résultat optimal difficile a obtenir. Mais je me fais peut-être à tord une montagne du soin à apporter aux Mak et RC pour qu’ils soient efficaces...
  14. Avis matériel Astro

    Merci beaucoup pour vos réponses et votre accueil. Vos remarques ont fait évoluer ma réflexion. Pourquoi pas un C9,25 ? Pourquoi une lunette ? Pourquoi pas un C11 edgeHD uniquement ? Pour commencer, comme je vous l’indiquais je souhaite m’orienter vers une azeq6 car elle dispose d’un mode AZ, agréable pour des promenades en visuel planétaire. Dans cette gamme de prix (1200 euros en occasion) je ne vois pas d’alternative qui fasse à la fois az et eq. Côté tube, en effet Crici, c’est vrai qu’un C11 est lourd et imposant et qu’un C9,25 serait plus facile à manipuler. Mais il m’en offrirait moins en planétaire comme en CP. Sachant qu’à terme il ne sortira pas tous les jours, je privilégie l’efficacité à la facilité. Toutefois, l’azeq6 semble un peu légère pour un c11 en Astrophoto. Si c’est bien le cas, il ne serait donc pas pertinent d’opter pour une version Edge. La différence de prix avec un Classic, même en occasion, est importante : 1500 euros pour le Classic et 2500 pour le Edge (tube seul). Pour un usage visuel, j’économise aussi l’achat d’un réducteur de focale. Par conséquent, « ces économies » permettent d’investir dans une lunette qui fera très bien le job en astrophoto. Et qui en visuel se révèlera plus pratique au quotidien et plus efficace en ville. - Première config possible alors : c11 classique + lunette sur azeq6. Autre possibilité : accepter les compromis et opter uniquement pour un C9,25 Edge. Mais comme l’indiquait Yves65 : « Le renvoi coudé d'un SC ajoute un miroir supplémentaire, donc un inversion gauche droite et une perte de lumière inutile... » Ça commence à faire beaucoup de perte de lumière (car je veux un renvoi coudé évidemment) sans parler de l’obstruction important intrinsèque aux SC. Bref, dans mes conditions urbaines, pour un usage régulier et souvent rapide, j’ai un peu l’impression que la plupart du temps une fs128 (f/d8, pouvoir séparateur 0,94, magn lim 12,6) m’en offrirait quasiment autant en visuel qu’un c9,25. Tout en se montrant très efficace pour une utilisation future en astrophoto. Reste que... plus j’y pense et plus je me demande si l’azeq6 ne serait pas un peu limite en astrophoto aussi pour la fs128 (7,5 kg et focale 1040 mm). Elle me paraît un peu juste aussi pour une tsa120 (8,5 kg et focale 900 mm) mais de toute façon cette dernière est bien trop chère, même en occasion. En fait, plus ça va plus je me demande si la fs102nsv ne serait pas la seule Taka qui puisse me convenir. Elle récoltera bien moins de lumière avec son petit diamètre, elle est plus ancienne, moins performante. Mais c’est un doublet, plus léger et plus court (la version NSV a une focale de 820, son pare buée est rétractable et son tube est raccourci de 50mm face aux fs102n et ns). Elle se trouve à 1600 euros dans les PA si l’on attend la bonne affaire (actuellement la seule offre en cours est à 2200 euros). Sur azeq6, la fs102nsv semble la lunette idéale pour épauler le c11 (classique). C’est la config qui m’attire le plus actuellement. Pourtant, le doute perdure. Un C11 edgeHD est un outil fantastique... Et si finalement c’était la monture qui posait problème ? Dois je renoncer au mode AZ ? Non je ne veux pas de Dob Le choix rationnel serait-il donc de m’orienter vers un C11 edgeHD sur monture G11 et d’oublier la lunette ? Financièrement, ça devient compliqué d’ajouter une lunette à cette config. Mais suis-je prêt à y renoncer ? Pour mon usage, une fs128 est quand même fantasmatique... Et si c’était elle que je fixais à une monture bien stable ? En attendant l’achat de ladite lunette je ferais alors une concession sur le tube avec un Newton 250 pas cher pour le visuel CP. L’idée du chauffe-eau m’enchante peu mais bon... - ultime config donc : une FS128 + Newton 250 sur monture G11 ? Bref, je ne suis toujours pas fixé. J’ai bien une idée de mon orientation mais quel serait votre choix ? Merci d’avance Stéphane
  15. Avis matériel Astro

    Bonjour, Trente ans après l’acquisition de ma première lunette (aussi performante qu’un cul de bouteille) et de mes premières jumelles 5x20 (dont je n’avais pas fait grand chose à l’époque), je m’intéresse à l’astronomie moderne. Après 6 mois de documentation et de réflexion, je pense enfin m’être décidé sur le matériel qui me conviendrait actuellement. Je souhaiterais donc m’équiper. J’ai commencé le mois dernier par l’acquisition d’une raisonnable paire de jumelle TS Optics 20x80 triplet, soldée à 199 euros (-100 euros). Agréable pour découvrir mon ciel, en ville (pas mal de chromatisme par contre). Je dois néanmoins la fixer sur une petite monture au regard de son poids (2,4kg). Pas très pratique il faut l’avouer. D’ailleurs je me laisserais bien tenter si je trouve en occasion une monture Orion Paragon-Plus. J’habite en pavillon dans le 78, assez proche de Paris. La pollution lumineuse ne me semble pas énorme apriori. Je suis également à 5mn en voiture d’une grande forêt et j’aimerais occasionnellement faire quelques sorties à la campagne. Mais pour le moment, mon usage principal sera @home sous forme de sorties rapides. J’aimerais pouvoir découvrir le ciel en me baladant à la main, simplement aidé d’une carte du ciel sur smartphone. Je souhaite néanmoins pouvoir de temps en temps cibler et suivre un point précis avec le GoTo. Pour le moment, je ne suis pas intéressé par l’astrophoto (et je ne suis pas convaincu par le concept de l’eVscope Unistellar, qui affiche des images basse définition dans un écran à l’oculaire). Mais c’est vrai que ça doit être sympa de voir apparaître en live les galaxies sur PC, avec l’empilement des photos. Je ne veux donc pas me fermer à cette éventualité, si un jour j’ai envie de m’y mettre. Je me suis donc arrêté sur une monture Az-eq6, histoire d’avoir de la marge en termes de charge admissible pour mon matériel futur, et qui reste une monture agréable en utilisation manuelle (sans GoTo). Je souhaite aussi que celle-ci puisse servir à plusieurs instruments, parfois même en parallèle. J’ai déjà loupé 2 ventes à 1200 euros. D’ailleurs, j’ai bien saisi que le matériel parfaitement polyvalent n’existe pas et que l’idéal est de disposer de deux instruments. Côté optique, compte tenu de mon ciel trop souvent turbulent qui me limitera en magnitude, je me suis donc intéressé tout d’abord aux lunettes. Relativement à mes moyens et mes goûts à l’oculaire, une Takahashi Fs128 semble un engin exceptionnel. Je regarde sans cesse les PA, en vain pour le moment. Mais entre 2200 et 2500 euros, je n’ai trouvé que des FC100dl et FS102 NSV. Du matériel fantastique, mais correspondant au budget que je souhaite allouer à leur grande sœur. Ne soyons pas trop pressé. J’attends la bonne occasion. Quoi qu’il en soit, restera à résoudre les objets du ciel profond à l’oculaire lorsque les conditions le permettront. En l’occurrence pour l’heure, je recherche donc en occasion un engin economique et polyvalent (à f/d moyen pour du visuel planétaire et CP). Il sera monté sur ma future Az-eq6 (je ne veux donc pas d’un Dob 300, même Flextube, qui en outre se révèlera incapable de viser l’horizon par une fenêtre). Je préfère la visée dans l’axe plutôt que latérale et je ne suis pas enchanté non plus à l’idée de manipuler un énorme Newton 250. Je préfère l’idée d’un C11 bien plus compact (et esthétique). Ou bien un Meade LX200 10 pouces à la limite si je tombe sur une bonne affaire (autour de 1200 euros avec quelques oculaires et une Barlow). Dans les deux cas, j’opterais plutôt pour une version basique, non Edge (ou non ACF) sachant que cela n’est pas crucial en visuel (et qu’à terme, le tube sera épaulé d’une bonne lunette). Je conçois néanmoins que je devrai apprendre la collimation mais ça fait parti du jeu. Je conçois aussi que l’obstruction de ce dernier le rendra moins performant qu’un Newton 250. Mais s’il m’en offre assez en visuel (détails planétaires et quelques galaxies), cela devrait suffire à me satisfaire. Ainsi, au début je pourrai m’en mettre plein les yeux au C11 moyennant quelques efforts et limitations. Puis à terme je pourrai sortir la Taka pour une observation rapide sous mon ciel urbain. Le C11 quant à lui ressortira pour récolter davantage de lumière, lorsque je n’aurai pas à me lever le matin pour travailler. Il aura alors aussi le loisir de prendre tout son temps pour se mettre à température. La Taka sera également parfaite pour l’astrophoto, pour en voir toujours plus. Ensuite, il me restera toujours une évolution possible via une tête binoculaire. Bref, même si mes envies évoluent, tout ce matériel acheté d’occasion se revendra avec très peu de perte semble-t-il. Que pensez vous de cette réflexion ? Pour résumer : AZEQ6 avec C11 pour commencer, épaulé par mes jumelles 20x80, puis ultérieurement par une Fs128. Est-ce que je me plante quelque part dans mes choix ? Peut-être que finalement une Taka FS102 NSV se révèlerait plus complémentaire au C11 que la FS128 ? C’est certain qu’elle serait plus pratique. Y a t-il alors un intérêt dans ce cas à investir dans un C11 edge plutôt que classique ? Si je pense à la revente j’imagine que oui, mais à l’usage ? Merci, Stéphane