Marcel A

Member
  • Content count

    9
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

6 Neutral

About Marcel A

  1. Très beau spectre et superbes images. Vive la spectro et l'astrophoto ! Marcel
  2. Merci Jean-Pierre Je rajoute à mon dossier, je pourrai identifier les raies P et R du spectre de Christian. Ces 2 séries de raies sont superposées d''ou la difficulté d'attribution .
  3. "En fait, les comètes sont souvent munies de deux queues : l'une large et courbée qui est la plus brillante, et une autre fine et sensiblement rectiligne qui est presque exactement à l'opposé du Soleil (en fait à environ 6° de la direction antisolaire, en général ). Or les spectres montrent que la lumière issue de la première queue est presque uniquement de la lumière solaire diffusée, tandis que la lumière de la queue rectiligne est celle émise par quelques molécules ionisées ... " A la rencontre des comètes De Halley à Rosetta James Lequeux et Thérèse Encrenaz (Belin: Pour la science) page 37 La comète s'éloigne du soleil les raies du sodium disparaissent. Conclusion ? Le spectre est très proche de celui de C/2014 Q2 Lovejoy il me semble qu'on voit des bandes de C3 J' avance sur le spectre haute résolution en particulier les bandes de CN, il me manque des données numériques pour identifier chaque raie.
  4. Merci Jean-Pierre L'article que j'ai cité fait également référence à Hal-Bopp , je vais lire avec soin celui que tu viens de partager. Marcel
  5. Pour information NaCl par exemple fond vers 800°C et s'évapore vers1400-1450°C Na métal fond à 98°C et bout vers 880 °C C2 détecté par spectroscopie est un gaz qui n'existe qu'au dessus de 3642 °C Une interprétation de l'observation des raies du sodium doit tenir compte de ces données et fournir des références. J'ai rouvert mon dossier sur la spectroscopie et la composition chimique des comètes je n'ai trouvé qu'une publication qui mentionne Na et qui semble être à l'origine des explications qui circulent : Spectroscopic Investigations of Fragment Species in the Coma Paul D. Feldman, Anita L. Cochran, Michael R. Combi. Je ne trouve plus les références de l'ouvrage probablement actes d'un congrès. A suivre
  6. correction site CALA: www.cala.asso.fr
  7. Magnifiques spectres bravo à l'équipe pour cette réalisation sur un sujet qui me passionne , j'ai ressorti toute ma bibliographie sur la spectroscopie cométaire et sur les spectres de CN, C2, C3 que j'avais réunie pour l'interprétation du spectre de la comète Lovejoy réalisé par François Cochard. Vous pouvez trouver l'article dans le bulletin du CALA (Club d'Astronomie Lyon Ampère) NGC 69 janvier 2016 accessible sur le site du club : http://www.cla.asso.fr Je vais étudier ces spectres mais il me faudra un peu de temps pour la rédaction d'un compte rendu qui sera évidemment envoyé en priorité à l'équipe.
  8. Lien intéressant a propos de l'origine de la raie du sodium: http://www.leguideduciel.net/lgdc/lgdctextes/lgdc164.php
  9. En tant que physico-chimiste je suis troublé par l'importance de cette raie du sodium. On peut remarquer également l'absence de bande de C3. d'après la biblio sur la composition chimique des comètes si on trouve Na c'est en très faible quantité. Le spectre est magnifique on distingue les 2 branches de CN. Ce spectre confirme l'intérêt pour l'UVEX. Bravo Christian.