tiffoule

Member
  • Content count

    12
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    United States

Community Reputation

13 Neutral

About tiffoule

  • Rank
    Inactive member

Recent Profile Visitors

155 profile views
  1. Ça serait intéressant de savoir précisément quelle est le type de satellite qui occupe le plus l'espace et qui est responsable(compagnie/pays du lanceur mais aussi l'entreprise qui a louer le lanceur pour lancer son satellite) de la grosse majorité des débris existant? Ci dessous un lien mais qui indique uniquement ce qui est actif. https://qz.com/296941/interactive-graphic-every-active-satellite-orbiting-earth/ A quand des lasers au sol pour faire du nettoyage?
  2. C'est aussi ce que je pense. Je ne pourrais pas voir le documentaire mais si quelqu'un peut m'éclairer sur ces deux questions: - Est t'on sûr de notre connaissance de toute les exoplanètes jusqu'à présent détectées? Je veux dire vu que la majorité sont recensé via la méthode de transit et qu'on ne peut pas étudier directement leur structure à cause de leur distance, on ne peut pas affirmer qu'elles ne sont pas propices à la vie. - Quid des autres exoplanètes indétectables dans les milliards autres systèmes solaires sans doute présent dans les milliards de galaxies de l'univers? Gagner au lotto c'est une chance sur quelques millions de possibilités. Nombre de galaxie dans l'univers : autour de mille milliards.
  3. Un trou noir né trop tôt ?

    Je n'ai pas pu regarder tous les liens du fil de discussion, mais cela me donne beaucoup de lecture pour les prochains jours merci beaucoup pour l'effort fournis par tous les passionnés cité par supefulgur.
  4. Et oui, et l'ordonnance précise uniquement à l'écriture (l'objet de son travail) ! Ses collègues(ou lui-même?) ont du influencé son médecin pour qu'il arrête de passer trop de temps accroché au télescope. Dur dur d'être astronome professionnel.
  5. Pour compléter les photos de BobMarsian et de jackbauer, j'en poste quelques autres exposant certains documents du petit musée de l'observatoire du mont Wilson. La première est génial, c'est une prescription médicale du docteur qui s'occupait de l'astronome George Ellery Hale qui a subis à un gros surmenage, (burn out si on utilise le mot contemporain) : Pourquoi le burnout vous allez me dire pour un astronome passionné et beh voilà l'explication et apparemment c'est à un peu à cause de St Gobain la companie francaise qui fabrique les mirroir !! Pour la fin de l'histoire vous pouvez regarder ce lien là : https://www.mtwilson.edu/building-the-100-inch-telescope/ Voici quelques planches cette fois ci du télescope plus petit de diamètre 60' inch : Et pour finir petite photo de Los Angeles vue de la montagne(sans les feux) prise l'année dernière. Pardon pour la piètre qualité, c'est pris avec un vieux téléphone portable.
  6. cherche aide

    Bonjour, Il y'a quelques années je me suis aussi mis en tête d'acheter un télescope/lunette et mes recherches sur google m'ont fait tomber sur ce site de astrosurf que je te conseil vivement, il est superbe : =>http://www.astrosurf.com/luxorion/menu-quel-tel-acheter.htm Au bout de quelques jours/semaines de lecture et après avoir ratisser le forum des nouveau(où ta question aurais du être posé http://www.astrosurf.com/forum/22-le-coin-des-débutants/ ) tu devrais avoir une bonne idée de ce que tu veux : faire du planétaire uniquement ou essayer un peu de ciel profond, le type de monture, pouvoir faire de l'itinérant ou rester trankil à sa fenêtre, astro photo(quoique le budget risque de grimper) et cetera... Après avoir acheté ton télescope tu auras besoin d'une carte du ciel et tu peux aussi télécharger gratuitement le logiciel stellarium https://sourceforge.net/projects/stellarium/. J'espère t'avoir aidé un peu. ++
  7. Venus, grosse annonce à venir!

    Donc les chimistes peuvent expliquer la présence de phosphine sur Jupiter et Saturne car leur atmosphères extrêmement turbulentes sont capables de synthétiser la molécule. Étant complètement ignare coté chimie je m'avance peut être beaucoup trop en disant que Vénus a quand même un climat assez riche et extrême qui pourrait aussi expliquer la phosphine sans faire intervenir des prémices de vie.... ? L'article de nature partagé par jfleouf a l'air de décortiquer tout ça et ils disent bien que faire intervenir des organismes vivant est hautement spéculatif ou alors j'ai mal compris : "This could be unknown photochemistry or geochemistry, or possibly life. Information is lacking—as an example, the photochemistry of Venusian cloud droplets is almost completely unknown. Hence a possible droplet-phase photochemical source for PH3 must be considered (even though PH3 is oxidized by sulfuric acid). Questions of why hypothetical organisms on Venus might make PH3 are also highly speculative (see ‘PH3 and hypotheses on Venusian life’ in Methods and Supplementary Information)." Bref j'attend avec impatience les années 2030-2040 avec https://fr.wikipedia.org/wiki/Jupiter_Icy_Moons_Explorer
  8. C'est terrible, je vis à Los Angeles et malgré le fait d'être au courant des gigantesques incendies en Californie je ne savais pas que le mont Wilson était menacé. Je l'ai visité de nombreuses fois l'année dernière ayant même fait du volontariat, l’observatoire organise de temps en temps des concerts de musique classique dans le grand dôme.
  9. la méteo du moment

    @aubriot aie. Mais soit je suis aveugle soit les restrictions sont drastiques pour les nouveaux inscrits: je n'arrive ni à participer au sondage ni à éditer mon message précédant. Edit : message précédant édité avec spoil Edit2 : Oui il faut au minimum, il me semble, au moins 3 messages publiés pour participer au sondage et éditer un commentaire.
  10. Oui le courant majeure à cette époque était de penser que la terre était au centre. Même si sans doute il y' a eu des exceptions chez certains penseurs, ils n'ont pas était écoutés=>https://arxiv.org/pdf/1209.3563.pdf Pour mon analogie avec les grecs, je m'excuse car ma phrase est incomplète est peux prêter à confusion. Donc je précise : Pour calculer les trajectoires des planètes les grecs ont mis en place l'épicycle, faisant ressortir des trajectoires extrêmement compliqué alors qu'il fallait avoir l'idée(non intuitive) d'orbite circulaire/elliptique dans un système héliocentrique.
  11. J'aime bien l'avis de kds qui spécifie que la matière noire est utilisé dans tous les articles. En gros on l'utilise peut-être pour une variété de problèmes qui ont peut être d'autres explications. Et la théorie de Francois Hammer ne fais que trouver une solution pour un problème parmi d'autres. Ce problème étant le comportement des galaxies naines autour de la voie lactée. Et c'est ici que j'ai du mal à comprendre pourquoi la matière noire est toujours utilisé lorsque les astronomes et astrophysiciens sont confrontés à un problème de mesure? Exemple si l'on tri par distance les quelques objets où la matière noire est utilisée pour résoudre des calculs. Distance mise à la louche et liste certainement pas exhaustives, je suis très loin d'être un expert : - Autour de 50000 à 100k années lumière pour les galaxies naines satellites de la voie lactée. - 2.5 années lumières pour une galaxie spirale tel que Andromède où l'on constate des différence entre masse dynamique et masse lumineuse. - Autour de 50 à 300 millions d'années lumières ! pour les objets scrutés par Zwicky (chevelure de Bérénice) et Smith(amas de la vierge). - Enfin 13.8 milliards d'années lumières pour le fond diffus cosmologiques ! Ce que je veux dire c'est que même si l'on est sûr des observation comme celle du satellite Planck et sa superbe résolution pour mesurer les écarts de températures, on est quand même à une distance complètement ahurissante comparé à un objet scruté par Zwicky et que donc les erreurs ou les inconnus devraient être de nature complètement différente. Pour revenir à la conclusion peut-être hâtive de Francois Hammer : il remet en cause 40 ans de recherche, ou plutôt : pour un problème donnée on a sans doute toujours une explication plus simple mais néanmoins impossible à deviner sans une meilleure observation. Un peu comme les grecs qui aurait de la réticence à imaginer notre présent (pas très intuitif) l'idée qu'une planète bleue tourne sur elle même tout en se déplaçant à travers l'espace.