DarkSyde

Member
  • Content count

    65
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by DarkSyde

  1. Euh... Vous espérez quoi avec une GoPro améliorée dont la map est faite sur le vaisseau ? Une profondeur de champ infinie ?... Quant à la comm' de la Nasa... À qui s'adresse-telle ?.... Au peuple américain. Tout est dit...
  2. Lapapété !!! La lancement à 1 milliard... De dollars, de vues, de retards... Bon vol Artemis ! RDV dans quelques jours autour de la Lune...
  3. Je parlais d'un voyage complet vers la Lune donc avec alunissage. Ils vont bien tester l'alunisseur à un moment donné ?... Et c'est le même bordel au retour avec atterrissage ou amerrissage.... Enlever la partie inutile à la mission.
  4. C'est sans compter sur l'orientation de la Terre au moment du décollage, la position (+distance-vitesse) de la Lune au moment de la poussée d'injection trans-lunaire, le tout sur une trajectoire d'interception de Hohmann (demi-orbite elliptique) avec ajustement de la vitesse de mise en orbite à l'arrivée. Ensuite il y a la trajectoire d'alunissage depuis l'orbite lunaire... Ça demande quelques savants calculs avec l'objectif de réduire la consommation en propergol...
  5. Le patrimoine des Bogdanoff

    Avec une belle faute en prime. Tout se perd... Surtout l'orthographe
  6. Le patrimoine des Bogdanoff

    Pfffff, si on peut plus rigoler ou râler.... Mais c'est vrai que c'est parti complètement hors sujet....
  7. Le patrimoine des Bogdanoff

    "mon Dieu fait que je sois riche "mon Dieu fait que je sois riche "mon Dieu fait que je sois riche... ... " t'as qu'à jouer au loto, abruti !
  8. Le patrimoine des Bogdanoff

    Bien dit Hamilton ! Elles sont bien rares aujourd'hui les personnalités de qualité, qui de toute façon n'arrive pas à la cheville de cette Grande Dame survivante de la Shoah... On n'a plus que des irresponsables politiques qui mettent le feu aux poudres à coups de déclarations et de saillies numériques pour faire le buzzzz, relayés par la classe journalistico-médiatique qui ne sait plus faire que des enquêtes de micro-trottoir et de revue de presse amplifiant et usant jusqu'à la corde les éléments de langage qui vident les mots de tout leur sens... Heureusement il nous reste l'Astronomie (et les Bogdanoff ...) pour rêver encore et toujours, et s'extraire de cette fange putrescante.... La grande médiocrité intellectuelle actuelle !
  9. Le patrimoine des Bogdanoff

    C'est pas vraiment un pays, mais on fait comme si... D'ailleurs, eux ils ont réussi à vivre sans gouvernement... Alors que nous on a bien des élections, un soi-disant parlement, un soi-disant gouvernement avec des soi-disant ministres, mais le pays n'est plus gouverné depuis au moins 50ans... La politique c' est un placebo d'intelligence... Alors que ça rend complètement con...
  10. Le patrimoine des Bogdanoff

    Miam, tous ces bons sucres et colorants de synthèse... Ça fait envie !
  11. Le patrimoine des Bogdanoff

    Dans la bière ? Ya surtout des bulles !! Mais c'est bon aussi !! Blanche, blonde, ambrée, brune, Triple fermentation, parfumée à la tequila ou au rhum... Hmmmm... J'ai soif tout d'un coup moi !...
  12. Le patrimoine des Bogdanoff

    Moi, je ne coupe pas mon vin rouge (qui contient déjà de l'eau ! ) surtout s'il est bon !! C'est un sacrilège !! Je le hume, je l'admire et je le déguste... Avec modération, sinon toutes les étoiles sont doubles et le pointage est très chancelant et la map plutôt floue ....
  13. Le patrimoine des Bogdanoff

    Euh, si je ne m'abuse, il y a de l'eau dans le soda et dans le vin (rouge s'il vous plaît...)
  14. Le patrimoine des Bogdanoff

    La mémoire quantique de l'eau ?...
  15. Bonsoir BobMarsian. Ta deuxième image a une superbe esthétique.
  16. Soleil du 25/10/2022 au max de l'éclipse

    Bonsoir astrolamine. Images très sympas, tu as de quoi faire une jolie animation de l'éclipse
  17. Depuis les quelques semaines précédentes qui m'ont fait réaliser qu'aujourd'hui se produirait une éclipse partielle visible depuis l'hexagone et qui m'ont décidé à franchir le pas de l'observation solaire, les prévisions météo ne s'annonçaient pas du meilleur augure... Pourtant hier soir, j'ai pu profiter d'une ballade nocturne automnale auprès de Jupiter, des Pléiades, du Double Amas, de la Libellule, du diamant Polaris serti sur sa Bague de Fiançailles ainsi qu'un balayage informel dans les champs étoilés très riches tout autour. J'ai même jeté un oeil au loin vers M31 et ses compagnes M32-M110 et je pense avoir aperçu M33, tâche difuse assez phantomatique. Chacun.e.s visibles en totalité dans un champ large d'environ 2° au 40mm dans le 130/920... Ce matin le ciel même si légèrement voilé laissait espérer une certaine clarté pour l'événement... C'était sans compter sur des nuages arrivant du Sud-Ouest.... Tant pis, on tente le coup ! Les lunettes à éclipse sur le nez, on essaye de distinguer le disque solaire dans cette nébulosité. Je sors le 76/300 sur sa table basse avec le tabouret de pêcheur mais pas le 130. Je n'arrive pas à pointer sur le Soleil et je bataille encore et encore pour voir une vague tâche lumineuse a l'oculaire. 11h30 est passé, l'éclipse a dû commencer.... Difficile de confirmer aux simples lunettes protectrices en carton tant le disque blanchâtre est floûté par la diffusion du voile. Je décide alors de tourner le mini Dob vers le château d'eau voisin pour préparer ma mise au point... C'est à cet instant que je réalise que... JE N'AVAIS PAS ÔTÉ LE CACHE D'OUVERTURE ! Erreur de débutant absolu(e)!!! Ma bourde corrigée, je peux enfin confirmer l'effleurement lunaire du disque solaire. Une jolie échancrure arrondie bien nette ! Juste au-dessus (en vision inversée) on distingue la tâche 3131 et à l'opposé le groupe 3126. Les nuages jouent à saute-moutons et avec mes nerfs... On bénéficie tout de même de quelques fenêtres d'éclaircies pour admirer le spectacle, modeste pour ceux qui ont déjà pu vivre une totalité et la nuit en plein jour ! Mais pour un astram débutant en observation astronomique et particulièrement solaire, c'est mieux que rien ! Entre petite satisfaction et légère frustration, j'arrive encore à distinguer l'échancrure qui diminue accompagnée des tâches principales. Mais le temps décide d'écourter la fête en envoyant s'interposer de plus en plus de nuages cachant la fin de cette caresse de Sélène invisible sur le visage d'Helios... Je viens de voir avec les enfants ma première éclipse en vrai !... Voilà qui va clore ces CROAs de mes 4 premières observations solaires, une semaine terminée en presque apothéose... Je ne manquerai pas d'ouvrir un nouveau sujet pour de nouvelles aventures diurnes, notamment si j'arrive à suivre 3131 lors de sa traversée du disque incandescent. Merci à tous ceux qui ont suivi, réagi et commenté. Et surtout MERCI LE COSMOS ! Bon ciel et bon soleil !
  18. Bonjour les Astramis ! Reçu hier d'outre-Rhin, un kit spécial Helios ! Ce matin, fabrication d'un support de filtre "à l'arrache" mais soigneusement quand même, à base de carton de récup' (emballage de pâte à pizza)! Un peu de découpage et de collage de précision... Et voilà un filtre solaire à base de film Baader Astrosolar OD5.0 140x155mm pour mon mini-Dob 76/300. On monte le support-filtre ultra basique. Je suis prêt à jeter un oeil en toute sécurité à nôtre Étoile bienfaitrice. J'ai bien sûr contrôlé l'état du film avant toute orientation vers le Soleil. J'ai bien vu en vision directe le disque atténué comme à travers les lunettes à éclipse. Mais j'y ai surtout vu mon propre reflet ! Bon apparemment pas de dégât sur la feuille... C'est parti ! Ouverture du PO, orientation grâce aux ombres de la monture, sur le support et autres objets pouvant projeter une indication de pointage... Je contrôle à la main puis à l'oeil directement dans le PO que tout se passe bien. Apparemment pas de problème ! J'installe le zoom TS 7-21mm acheté la semaine dernière sur les PA de WA (merci Axeldark !). Après quelques minutes de galère pour avoir finalement le bon pointage et la bonne MAP, je peux enfin observer pour la première fois avec mes propres moyens l'Astre aveuglément lumineux ! Pas une grosse activité, hélas ! Je distingue tout de même deux tâches sombres en haut à gauche du disque blanchâtre. Voilà j'y suis, en plein jardin, entre forêt et maison, avec mon mini-Dob posé sur une table basse, assis sur un tabouret pliable de pêcheur, casquette vissée sur le crâne... Je suis un Astram solaire ! Je joue avec le zoom pour passer d'une vision globale à un rapprochement sur les deux points noirs, signes de la faible activité du jour. Je scrute le disque et ses bords, mais rien d'autre. Je passe à un oculaire de 2,5mm puis de 4. Re-galères de pointage et MAP ! Mais j'arrive quand même à retrouver le Soleil et les deux taches. Satisfait de cette première expérience, je rentre le matériel et range le tout. Je cherche une boîte pour le support-filtre solaire et jette mon dévolu sur un carton qui a la bonne taille. Je le garnis de papier kraft et entoure mon bri-collage du jour de papier bulle. Mes yeux vont bien, pas de séquelles, ouf ! J'ai dû observer pendant environ une demi-heure autour de 14h. La photo de SOHO ou SDO(?) qui donne une bonne idée de ce que j'ai pu voir J'ai bien identifié le groupe 3124 mais pas les autres (trop petits, trop près du bord). À bientôt Bon ciel & bon soleil !
  19. Voilà les données du jour qui confirme le label 3131 comme nouveau groupe apparu hier et dont on pourra observer l'évolution en traversée du disque. En attendant l'éclipse... (à travers un voile nuageux...)
  20. Profitant d'un beau milieu de journée ce lundi, j'ai posé mes deux tubes solaires pour ma 3ème observation autour de 14h pendant 1/2h. Sur le 76/300, après le zoom 7-21 je suis passé à un oculaire de 2,5mm. Le 130/920 a alors reçu le zoom 7-21. Le groupe 3126 en se rapprochant du bord a développé une structure plus complexe formée de deux tâches principales entourées de plus petites à l'aspect filamenteux. Je l'ai scruté un long moment pour essayer de détailler au mieux des capacités de mes modestes tuyaux à photons. Sinon deux petits points sombres plus au centre portant le label 3130. Enfin, à l'opposé de 3126, un bel ovale noir en bordure de disque. Visible sur les photos ci-dessous il ne porte pas de label 31xx mais est proche de la région active 1177127. Il pourrait être intéressant de suivre son évolution lors de sa traversée des prochains jours.
  21. Oui tout à fait, il y en a même deux. Celle de Io et celle de Ganymède (étirée). Il y a aussi Io sur le globe comme un point orangé légèrement étiré Effectivement, comment j'ai pu loupé cette ombre étirée ??!!.. Pour "Io sur le globe", je pense l'avoir... C'est bien en plein sur la bande équatoriale du bas vers la gauche ?... On voit un truc, on te le confirme, puis on te dit qu'il y a d'autres choses à voir, on y revient et on les voit ! C'est génial, j'adore !
  22. Bonjour Stéphane. Y a pas à dire, c'est beau ! Magnitude 14, cela me semble au-delà des limites de mon modeste 130 malheureusement... Merci du partage!
  23. MAGNIFIQUE ! Bravo Philippe pour ce travail à la fois esthétique et scientifique ! Sur l'animation pôle Sud, ne serait-ce pas l'ombre d'une Lune galiléenne que l'on "voit passer"?
  24. Donc ce samedi, observation en tandem avec le duo solaire Solarix@130/920+zoom8-24 & Astrosolar@76/300+zoom7-21. Petit comparatif Astrosolar Baader Vs Solarix Explore Scientific. L'Astosolar donne une image blanche alors que le Solarix colore en orangé. Je trouve plutôt sympa cette teinte coucher de soleil. C'est peut-être plus doux pour l'oeil. Le passage en lumière blanche m'a demandé un petit temps d'adaptation quand je revenais dessus. Bon, entre le diamètre, la coloration ou pas du filtre, plus quelques voiles nuageux ou traînées d'avions, le rendu est assez proche même si plus facile de détailler au Solarix @130mm. Pour ce qui de l'activité solaire, 3 groupes de tâches identifiées ainsi que quelques zones plus claires autour. Groupes 3126-3127-3128 Le 3126 le plus évident par sa position la plus centrale présentait une structure très intéressante avec deux tâches principales accompagnées de deux-trois plus petites. Le 3127 le surplombait (tourner à un peu moins de 180° la photo). Enfin se dévoilait le 3128 proche du bord en dessous des autres avec plus de clarté autour. Observation autour de 12h30 pendant 1/2h
  25. Suite de mes aventures solaires... Vendredi & hier samedi, montage du support-filtre pour le 130/920. Essais pour des gabarits d'ouverture en carton. Petite astuce en passant, pour découper des cercles quasi-parfaits. Après tracage au compas, piquer au centre avec une punaise ou autre petit clou sur une planchette, planter le cutter dans la trace puis tourner le carton sur un tour entier. Impeccable ! Finalement je ne ferai pas d'anneaux pour l'ouverture, par paresse et par économie de ressources (quel gaspillage ce découpage d'un rond dans un rond !...), même si esthétiquement cela aurait été très stylé ce diaphragme octogonal... Dommage... C'est parti pour la confection du support ultra-basique, deux tubes emboîtés l'un dans l'autre à base de carton mousse 50x65cm épaisseur 1,5mm. On découpe deux bandes, une de largeur 5cm pour l'intérieur, l'autre de 4cm pour faciliter l'éventuel futur démontage. Ce carton est assez "dur" et ne se courbe pas, je l'ai donc rainuré tous les 3cm pour qu'il épouse le tube. Une bande de papier autour du scope, je commence l'enroulement et m'aperçois que cela va être compliqué de l'assembler si je ne fais pas correspondre les rainures à la fermeture... Problème cela va entraîner un peu trop de jeu et donc un risque d'un mauvais maintien... Me vient alors l'idée d'utiliser les segments excédents comme cales internes pour un meilleur ajustement sur le tuyau à photons ! Collage du tube intérieur. Remise en place au bout du scope, j'enroule la bande extérieure sur l'intérieure en pliant au fur et à mesure, cela se fait naturellement et très facilement sur les angles du tube intérieur. Je fais correspondre les débuts d'enroulement des bandes pour un emboîtement parfait ! Collage du tube externe. Collage des 3 cales internes excédents des deux bandes initialement de 65cm. Une fois tout cela sec, je découpe la moitié de la feuille A4 Solarix d'Explore Scientific. Je la scotche sur le tube intérieur, j'ai vu très juste avec la petite largeur de 15cm! Je veille bien à ne laisser aucun jour comme j'ai décidé de ne pas faire de diaphragme intérieur... C'est très très juste ! Ouf, ça a bien failli être une erreur fatale !!!... Emboîtement dans le tube externe, vérification immédiate au soleil qu'il n'y a aucun trou... Re-ouf ! Je suis passé très près de la correctionnelle !... Confection d'un manchon en carton avec bouchon noir pour le chercheur. Voilà donc un deuxième scope équipé pour l'observation du Soleil ! Un mot sur le film Solarix, c'est moins souple que l'Astrosolar (plus épais ?) et la face interne est noire.