La Société Astronomique de France à Constantine, 

une amitié qui se confirme

 

© : Sirius : cliquer sur l'image pour découvrir le site de Sirius astronomie
 
 

Patrick Fuentes,

Société Astronomique de France
 
 

C’est la deuxième visite de la SAF sur le territoire algérien. L’association Sirius de Constantine nous a invités à son 6ème Salon national d’astronomie populaire. La délégation française comprend Philipe Morel, notre président, pour l’atelier CCD et l’observation de la comète (qui nous a suivis dans le ciel constantinois !), René Verseau pour la taille des miroirs et la météo, Georges Bouderand pour le ciel nocturne, Roger Ferlet pour les exoplanètes et Patrick Fuentes pour l’histoire de l’astronomie.

Quelques inquiétudes pour le départ : Air France est en grève, mais nous avons choisi la compagnie Aigle Azur. Bon choix, car nous n’avons eu que deux heures de retard.

Les contrôles draconiens à l’aéroport de Constantine nous ont empêchés d’emporter des instruments d’optique (considérés comme militaires dans ce pays !) A défaut, nous avons donc apporté notre savoir-faire, deux disques de verre et des émeris.

  

Mike Simmons, président d'Astronomers Without Borders, venu de Los Angeles et Jamal Mimoni, © : Patrick Fuentes, SAF

L’accueil de Jamal Mimouni, président de l’assciation Sirius et correspondant de la SAF pour l’Algérie, de Kamel Ouarezguia et de Mourad Hamdouche est à la hauteur : hôtel de qualité, restauration, transport, rien ne manque grâce à une organisation sans faille et à une grande convivialité. Seule ombre au tableau : pas de vin à table et du poulet à tous les repas. Et plus qu’une ombre : le temps n’est pas au rendez-vous, il pleut, le ciel est gris !

Le lundi après-midi nous permet de nous installer, car l’ouverture n’est prévue que le lendemain.


Atelier de traitement d'images imprvisé sur le stand SAF, © : Georges Bouderand, SAF

Nos panneaux sont restreints (bagages obligent), mais nous venons surtout pour des animations, des conférences, des tables rondes, des ateliers.

   

L'univers constantinois

© : Philippe Morel, SAF

L'arrivée à Constantine a tout pour surprendre. Juste avant l'atterrissage sur la piste de l'aéroport Mohamed Boudiaf dans un paysage de plaine quasi désertique on peut apercevoir la ville à la surprenante beauté, surplombant de plusieurs centaines de mètres de part et d'autre les deux rives de la gorge de la rivière du Rhumel rejointes par plusieurs ponts dont le plus spectaculaire est surement ...

... le pont suspendu Sidi M'Cid, © : Philippe Morel, SAF.

Dans le centre ville s'étend le pont Sidi Rached, le plus long du Maghreb...

Le pont Sidi Rached, © : Philippe Morel, SAF.
... et la vieille ville peut être abordée pâr une curiosité :

la passerelle Perrégaux, © : Philippe Morel, SAF.

Au Palais Malek Haddad

la Mosquée Emir Abdelkader au petit matin, © : Philippe Morel, SAF.

Endroit idéal pour ce type de manifestation, le Palais de la Culture Malek Haddad, situé près du centre-ville est pourvu d'une esplanade spacieuse pour les observations du Soleil avec une vue imprenable sur l'impressionnante Mosquée Emir Abdelkader surnommée le Taj-Mahal du monde arabe…

la Mosquée Emir Abdelkader au crépuscule, © : Philippe Morel, SAF.

… d'un hall d'exposition assez grand pour contenir l'ensemble des associations et organismes représentés, d'une salle de conférences pouvant accueillir environ 250 personnes et de salles annexes pour la restauration.

 

Durant trois jours : l'astronomie au centre de la culture constantinoise

Nous nous rendons compte que ces amateurs passionnés et très demandeurs ont très peu de matériel d’observation : un télescope de 90 mm sans oculaire, un Meade Matsukov de 90 mm et une paire de jumelles. C’est tout ! Mais ils font preuve d’un enthousiasme qui ferait pâlir d’envie bien des associations françaises !


Exposition pour petits et grands, © : Sirius.
 

Les exposants sont venus de toute l’Algérie, enfin ceux qui sont parvenus jusqu’à Constantine, car les fortes pluies et les inondations ont coupé des routes. Les stands sont riches en documents, cartes postales et surtout maquettes retraçant l’histoire de la conquête spatiale depuis Spoutnik, thème de la réunion.



René Verseau fidèle au poste,  © : Patrick Fuentes, SAF.
 

René se met en chasse d’un bidon et d’une planche de bois pour préparer son poste de taille de miroir. Pas facile, car il ne semble pas y avoir beaucoup de matériel.

Le lundi soir, malgré nos regards implorants, le ciel reste gris, pas de comète pour aujourd’hui.

 


M. Abdelmalek Boudiaf, Wali de la Wilaya de Constantine au stand de la SAF, © : association Sirius.

Le lendemain, c’est l’inauguration officielle en présence de M. Abdelmalek Boudiaf Wali de la Wilaya (gouverneur de la province) de Constantine et de M. Mostefa Nettour, directeur de la Culture de la Wilaya. L’association Sirius, organisatrice de la rencontre, se voit octroyer enfin un local et une somme de 5 millions de dinars, environ 5000 euros, une véritable fortune pour eux. 

L’après-midi débute par les conférences devant un public nombreux. Philippe ouvre le feu sur le thème des comètes. Le stand de la SAF est très apprécié. Nous ne passons pas une minute sans répondre à des questions. Sympathique, mais épuisant !

Nous quittons le salon vers 18h, car il faut préparer l’atelier taille de miroir et l’atelier CCD et traitement d’images.

Première vision sur la comète Holmes, © : Nassim Séghouani, CRAAG.

En fin de soirée, le ciel se dégage, miracle ! et la comète nous apparaît enfin. Mais une paire de jumelles, c’est peu. Le Dr. Nassim Seghouani, chef du département d’astronomie et astrophysique au Centre de recherches en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) de l’observatoire d’Alger, qui vient d’acquérir un Nikon numérique, tente une série de photos en poses de 15 s en fixe. Le résultat est bon ; demain nous allons pouvoir tenter un traitement d’images.

 

Roger Ferlet durant sa conférence, © : Patrick Fuentes, SAF.

Le mercredi se déroule comme la journée précédente : exposition et conférences dont celle de Roger Ferlet sur l’origine et l’abondance des éléments dans l’univers mais avec un public plus nombreux. 

"Table ronde" cloturant un riche après midi de conférences, © : Georges Bouderand, SAF.

 
Nous avons été rejoints par Mike Simmons, venu de Californie, président de l’association Astronomers without borders encourageant l’éveil à l’astronomie au-delà des frontières et qui a pu apporter, avec beaucoup d’astuce, une PST et un pointeur qu’il laissera à son départ. 

 

Sept PC et une grande affluence pour l'atelier CCD, © : Patrick Fuentes, SAF.
 

Nous avons du mal à satisfaire à la demande. Nos plaquettes publicitaires de la SAF partent comme des petits pains. De multiples contacts sont pris. Nous présentons les photos de la comète prises la veille, en espérant en prendre d’autres le soir. Mais le ciel est décidément réticent à nos prières et nous ne pouvons observer. Par contre, l’atelier CCD se prolonge tard dans la soirée.

Juste avant la clôture, © : Patrick Fuentes, SAF.

La clôture s’effectue le jeudi midi en présence d’un très nombreux public, avec une remise officielle de diplômes et de récompenses, le tout agrémenté d’une pièce de théâtre relatant la conquête spatiale et de récitations de poésie.

Ce salon nous laisse une forte impression, démontrant que ce n’est pas la surabondance de matériel qui compte, mais la passion des personnes qui l’animent, la gentillesse de l’accueil et la spontanéité des échanges. Nous avons hâte de participer à  l’édition 2008.

  

 

Retour au sommaire de la page "Rassemblements et manifestations"

Retour au sommaire