Après une
toute première exposition présentée à la Médiathèque de Saint-Étienne-les-Orgues en novembre 2018 et intitulée «Fascinante beauté de l’Univers», la SAML a proposé sa seconde expo d’astrophoto durant l’été 2019.

Cette nouvelle exposition a eu lieu exactement au même endroit, en salle « Passeurs d’art » de la Médiathèque. Elle était cette fois consacrée à la Lune, pour fêter le 50e anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune.

Intitulée « LA LUNE D’APOLLO ET DE LURE », elle invitait à venir rêver à la Lune, en proposant une passerelle entre d’une part l’astre des nuits que chacun peut non seulement voir mais aussi observer et photographier, d’autre part les inoubliables paysages lunaires que les astronautes des missions Apollo ont photographiés il y a cinquante ans.

L’exposition a été visitée entre le mardi 30 juillet et le mardi 13 août. Un échange avec le public a eu lieu le samedi après-midi 10 août de 14 heures à 17 heures à la Médiathèque.


Les photos ci-dessous ont été prises à l’occasion du vernissage de l’exposition, le vendredi soir 2 août 2019.





Monsieur le maire de Saint-Étienne-les-Orgues (photo ci-dessous) et deux de ses conseillers municipaux (non visibles sur la photo) ont fait à la SAML l’honneur de leur visite à l’occasion de ce vernissage.



L’Office de Tourisme Intercommunal a prévu présenter à nouveau cette exposition en novembre prochain à la Médiathèque de Saint-Étienne-les-Orgues en novembre 2019, également dans la salle « Passeurs d’art ». Elle sera ensuite accueillie, fin décembre, à la salle polyvalente de Saint-Maime.

En attendant, cette exposition a été installée dans les locaux de l’Aviation civile à Aix-en-Provence, plus précisément dans le grand hall du Centre de contrôle aérien en route de la Navigation aérienne sud-est (CRNA Sud-Est).




 

  EXPO PHOTO DE LA SAML



L’un de nos membres, François, nous a fait parvenir deux belles images des planètes géantes gazeuses Jupiter et Satune, toutes deux prises dans la nuit du 5 au 6 juillet 2019 à Banon.

François a utilisé un télescope Celestron 11 Ultima et une caméra vidéo couleurs ZWO ASI 120 MC.

Chacune des deux vidéos est constituée de 5000 images brutes, dont les 10% les plus nettes ont été compositées pour fournir les images finales ci-dessous. Les conditions atmosphériques étaient «moyennes» cette nuit-là.

L’image de Jupiter nous montre aussi son second satellite galiléen, Europe.

  

 

  JUPITER ET SATURNE


Située dans la constellation du Petit Renard, dans une région très riche d’étoiles dans les bras de notre galaxie la Voie lactée, la nébuleuse M27 (alias Messier 27 ou « Nébuleuse Dumbell ») est l’un des plus beaux objets du ciel d’été pour les astronomes amateurs et pour les astrophotographes en particulier.

Stéphane a photographié cette nébuleuse très colorée à la Montagne de Lure durant la nuit du 29 au 30 juillet 2019, depuis la coupole de l'Observatoire Marc Bianchi. Pour cela, il a utilisé le télescope Newton 400 à f/4,6 de la SAML ainsi que son boîtier photo personnel Canon EOS 6D « défiltré », réglé sur une sensibilité de 5000 ISO. Le compositage totalise 150 poses et près de 4 heures d’exposition (90 poses de 60 secondes et 72 poses de 120 secondes).






Cette image est accessible en pleine définition en cliquant
ici ou sur l’image elle-même.

 

  DUMBELL



Lors d’une semaine de vacances à la Montagne de Lure, fin juillet - début août 2019, Antoine Pavlin et Stéphane ont pu faire de multiples images du ciel profond d’été.

Voici ci-dessous une magnifique image de la célèbre nébuleuse du Pélican, dans la constellation du Cygne, faite par Antoine dans la nuit du 30 au 31 juillet 2019 au moyen de sa lunette apochromatique APM de 107 mm de diamètre et 700 mm de focale, installée sur sa monture Astro-Physics Mach 1.

Antoine a utilisé sa caméra CCD SBIG STT-8300. L’image a nécessité, au total, exactement 4 heures de pose (12 x 10 minutes en luminance, 10 x 4 minutes en rouge, 10 x 4 minutes en vert et 10 x 4 minutes en bleu).




Cette image est accessible en plus haute définition en cliquant ici ou sur l’image elle-même.

 

  PÉLICAN



Après une
première phase de mesures et d’analyse du problème, qui avait eu lieu samedi 29 juin et avait mis en évidence des disparités de hauteur de la jupe métallique et de sa distance radiale au mur la coupole, le long de son pourtour, une seconde phase consistant en une «rectification» de la jupe métallique de la coupole a eu lieu samedi 7 septembre 2019.

Il s’est agi de contraindre la jupe métallique en l'écartant du mur, par augmentation de sa courbure, tout en la relevant quelque peu. Cette opération a été réalisée par Patrick, Philippe et Stéphane.


  


L'opération a duré plusieurs heures. Il a fallu dévisser et démonter une partie de la jupe métallique, dont l'intérieur montrait nettement des traces de frottement récurrent, la percer à d'autres endroits afin d'augmenter la courbure, puis la remettre en place en perçant et en vissant dans la coupole elle-même.

Cela ne s'est pas fait sans difficulté, car il a fallu contraindre le métal et la fibre de verre. ll a été nécessaire d’improviser aussi, par moments.

L’opération, conduite de main de maître par Patrick, s’est très bien passée et la coupole semble dorénavant pivoter sans jamais patiner.


 

  COUPOLE DE L’OBSERVATOIRE