Dans la journée du 3 août 2022, notre observateur solaire chevronné Gilbert Sigoillot a photographié une très impressionnante protubérance solaire, une immense arche dont la longueur a été estimée à plus de 300000 km, soit presque la distance entre la Terre et la Lune !

Comme à son habitude, Gilbert a superposé, à la même échelle, l’image de notre planète Terre afin que nous puissions mieux nous rendre compte de la taille de cette protubérance.






 

  MÉGAPROTUBÉRANCE



Située dans la belle constellation de Céphée, LDN 1235 ou VDB 152, souvent appelée « nébuleuse du requin », est une vaste région sombre s’étendant sur une quinzaine d’années-lumière, constituée de poussières et de gaz, à environ 650 années-lumière de notre Système solaire.

Durant son séjour estival au rassemblement d’astronomes-amateurs de Valdrôme, notre astrophotographe isérois Marc Khatchadourian a pu photographier dans de très bonnes conditions, dans la nuit du 28 au 29 juillet 2022, cette nébuleuse LDN 1235.

Il a utilisé sa lunette apochromatique TS121 SDQ, ouverte à f/5,6, ainsi que sa caméra CMOS couleurs ASI 2600 MC. L’image compositée résulte de l’assemblage de 36 clichés de chacun 5 minutes de pose, soit 3 heures de pose au total.



Cette image est accessible en plus haute définition, en cliquant sur l’image elle-même.


 

  NÉBULEUSE DU REQUIN



À l’occasion de son fructueux séjour estival au rassemblement 2022 d’astronomes-amateurs de Valdrôme, notre astrophotographe isérois Marc Khatchadourian a réalisé une belle image d’un « grand classique » du ciel d’été, la nébuleuse de l’Iris NGC 7023, située dans la constellation de Céphée à environ 1300 années-lumière de notre Système solaire.

Marc a utilisé sa lunette apochromatique TS 121 SDQ et sa caméra couleurs ZWO ASI 2600 MC Pro, sans filtres. L’image cumule seulement 16 poses, chacune d’une durée de 5 minutes.





Cette image est accessible en plus haute définition, en cliquant sur l’image elle-même.


 

  NÉBULEUSE DE L’IRIS



Dans la nuit du 2 au 3 août 2022 à la Montagne de Lure, à proximité immédiate de l'Observatoire Marc Bianchi,
Stéphane a photographié deux célèbres nébuleuses (en émission) du ciel d’été, dans la constellation du Cygne : la nébuleuse « North America » et la nébuleuse du Pélican.

Pour cela, il a utilisé sa lunette apochromatique Takahashi FSQ 106 à f/5 et son boîtier photo EOS 6D Mark II refiltré Astrodon, installés sur sa monture Astro-Physics Mach1. L’image montre beaucoup de détails dans les nébulosités de ces grands nuages d’hydrogène ionisé, malgré l’absence d’utilisation d’un filtre à bande étroite centrée sur la raie spectrale de l’hydrogène-alpha.

La nuit n'était pas très noire, mais la masse d'air était calme. Il a autoguidé en parallèle, au moyen d’une petite lunette de 80 mm à f/7 et d’une caméra d’autoguidage monochrome ZWO ASI 174. L'image traitée résulte du compositage de 270 clichés de chacun 1 minute de pose, à 3200 ISO.



Cette image est accessible en plus haute définition, en cliquant sur l’image elle-même.

 

  AMÉRIQUE DU NORD ET PÉLICAN



Durant son séjour de vacances estivales 2022 à la Montagne de Lure, début août, Antoine Pavlin a réalisé une image grand champ de la nébuleuse Sh2-129, alias nébuleuse de la chauve-souris (« Flying bat nebula », en anglais).

Antoine a utilisé sa lunette apochromatique AP 107 à f/7 et une caméra CMOS plein format (24 mm x 36 mm) QHY600, installée sur sa monture Astro-Physics Mach1 et équipée d’une roue à filtres et de filtres luminance, H-alpha, rouge, vert, bleu. L’autoguidage a été assuré par diviseur optique et caméra d’autoguidage QHY5III485C.

Pour cette image, prise dans la nuit du 4 au 5 août 2022 à proximité immédiate de l’Observatoire Marc Bianchi, Antoine a posé 30 x 3 minutes en luminance, 20 x 3 minutes en H-alpha et 15 x 3 minutes pour chacune des couches couleurs R, V et B... soit pas moins de 4 heures et 45 minutes au total. Le champ couvert a une largeur de 2 degrés et 51minutes d’arc, pour une hauteur de 1 degré et 53 minutes d’arc.




Cette image est accessible en plus haute définition, en cliquant sur l’image elle-même.

 

  CHAUVE-SOURIS



Dans la nuit du 26 au 27 août 2022 à la Montagne de Lure, à quelques dizaines de mètres de l’Observatoire Marc Bianchi, Pierre a réalisé une image de la nébuleuse NGC 281, située dans la constellation de Cassiopée, souvent appelée « Pac-Man nebula » en raison de sa forme caractéristique faisant penser à la figurine du jeu vidéo Pac-Man du tout début des années 80.

Les conditions météo n’étaient pas du tout favorables, car le vent soufflait fort en début de nuit et la turbulence était assez forte. Malgré tout, Pierre a réussi son image, en posant 3 heures au total (120 poses de chacune 90 secondes) avec son télescope Celestron C9.25 Edge HD équipé d’un réducteur de focale x 0,7 (donnant une focale de 1610 mm, et donc f/7) et sa caméra couleurs ZWO ASI 2600MC auto-guidée hors axe par une caméra d’autoguidage ZWO ASI 174MM, le tout porté par sa monture CEM70 iOptron.



 

  PAC-MAN