Hyades...Saviez-vous ?

Hyades

bar30.gif

home5.gif
Localisation
Caractéristiques
Mythologies
button77.gif

button78.gif Localisation

Cet amas est le plus proche de nous, situé à peine à 150 années-lumière derrière l'étoile principale du Taureau, Aldébaran

hyades1.jpg

On trouve l'amas des Hyades en prolongeant vers le haut les trois étoiles du baudrier d'Orion. Les Hyades constituent donc un amas ouvert très dispersé, sur 6 degrés environ, et n'est mentionné ni dans le catalogue Messier, ni dans le New General Catalogue il est répertorié Mel 25 (n° 25 dans le catalogue d'amas ouvert de 250 objets de P.J. MELOTTE, 1915).

hyades2.jpg

Dans des jumelles 8x56, l'amas remplit tout le champ et sa forme en "V" atteint 4°x3°; Aldébaran est bien orangée: il y a 15 étoiles brillantes et une vingtaine plus faibles.

hyades3.jpg

jumelles Perl-Vixen 8x56, le 30/12/92 en soirée, mag.lim. sur Umi=5.6, bonne transparence, 1er quartier en train de se coucher; Aldebaran est bien orangee.

button78.gif Caractéristiques

A l'il nu on ne distingue que 5 ou 6 étoiles de magnitude supérieure à 3 qui composent une sorte de V avec Aldébaran ( placée à l'extrémité de l'une des branches ), mais le nombre d'étoiles constituant cet amas est estimé à près de 350 et leur masse totale à 320 masses solaires.

La forme générale de ce groupe d'étoiles serait une ellipsoïde dont le plan équatorial serait parallèle à celui de la galaxie et le diamètre de l'ordre de 60 à 65 al.

La moitié de la masse totale serait comprise dans un rayon de 20 années-lumière à partir du barycentre.

La principale caractéristique des Hyades est de former un amas en mouvement, c'est-à-dire un courant d'étoiles, le "courant du taureau" dont les composantes semblent converger dans le ciel vers un point situé à quelques degrés à l'Est de Bételgeuse.

L'étude du décalage par effet Doppler des étoiles de cet amas, montre qu'elles se déplacent en bloc dans l'espace et s'éloignent à 43 Km/s du Soleil.

L'astre le plus lumineux des Hyades, visible à 2° au sud-ouest d'Aldébaran, est un couple ( thêta 1 et 2 ) formé d'étoiles de mag 3.6 et 4.0, l'une étant blanche, l'autre orange, et distantes entre elles de 5' ( La seconde étant une binaire spectroscopique). Un autre couple facilement détectable est sigma 1 et 2. Astres de mag 4.8 et 5.1 tous deux blancs, séparés de 7' à exactement 1° d'Aldébaran.

L'analyse du diagramme HR de cet amas indique qu'il s'est formé entre 600 millions et 800 millions d'années.

Les étoiles bleues les plus lumineuses ont déjà évolué vers le stade de géantes rouges dont on trouve un petit nombre dans cet amas.

Le déplacement apparemment très rapide des Hyades, et leur trajectoire font penser qu'il y a 80 000 ans, la partie centrale de l'amas devait "effleurer" le Soleil, et se trouver à seulement 50 ou 60 al. de ce dernier.

Les calculs permettent également de prévoir que dans 65 millions d'années, ce vaste complexe sera tellement éloigné qu'il apparaîtra très restreint à une dimension apparente bien inférieure à celle du disque Lunaire. A cette époque les étoiles les plus lumineuses ne seront que de 10ème magnitude ; tout le " courant du taureau " ne formera plus qu'une modeste formation uniquement visible au télescope.

Les Hyades sont répertoriées dans le Sky Atlas 11, Uranometria 178, MSA 185

Age estimé: 660 millions d'années.

button78.gif Et encore un peu de mythologie!

Et encore un peu de mythologie!

Hyades veut dire en grec: "celles qui font pleuvoir" ; elles sont des Océanitides, nymphes des bocages, des fontaines et des marais. Elles ont pour nom Ambrosie, Eudoxe, Pasithoé, Coronis, Polixo, Phileto et Tyché.

Sept surs filles d'Océan et de la belle Thétis, nymphe marine qui eut aussi un garçon : Ethra ou Hyas.

Elles participèrent à l'éducation de Dionysos, plus connu à Rome sous son nom de Bacchus et, ma foi ! elles l'ont aussi bien élevé qu'un grand cru.

Lors d'une chasse, Hyas fut tué par un lion; le chagrin de ses surs fût si grand qu'elles en pleurèrent d'innombrables larmes.

Pour les consoler, Jupiter les transforma en étoiles.

Selon d'autres sources c'est une famille de porcs dont la truie est Aldébaran et les porcelets les Hyades.

Auteurs : Thierry DUHAGON, Didier FAVRE, Frederic FERA, Christophe HAMMAN, Remco WALLIG

Synthèse : Didier FAVRE

Mise en page : Yves LHOUMEAU