Search the Community

Showing results for tags 'Amas'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Others
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Moderation
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X
  • Astronomie avec arduino's Discussions

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Allemagne
  • Belgique
  • Canada
  • Chile
  • Espagne
  • Mauritius
  • Italie
  • Jordany
  • Suisse
  • Tunisie

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 377 results

  1. M92 au CTA320

    Salut à tous Voici une image de cet amas globulaire situé dans Hercule, assez classique encore pour cette fois mais intéressant à imager. Ma dernière image de cet objet datait un peu , il me fallait faire une mise à jour avec mon setup actuel Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 79 poses de 300 secondes à -10°c (1x1) @+ Christian
  2. Hello, J'essaie d'accélérer un peu pour me débarrasser au plus tôt de la complétion de ma collection de Messier (m'en reste encore une vingtaine) Evidemment, les derniers bougres se trouvent à des déclinaisons indécentes surtout pour mon ciel Sud-Picard baignant au Sud dans les halos de Roissy et Paris. On ne peut donc pas dépasser l'heure de pose RVB avant que l'objet finisse dans les toits surchauffés des voisins, le tout dans une transparence de vasière et une turbulence de bouilloire, normal Collim non revue, j'aurais dû Je n'attends donc pas de grande qualité dans ces images, et heureusement M9 : M23 : M26 : M80 (le plus bas, et ca se voit) :
  3. Et voilà, j'ai changé de matos astro : A fond dans la démarche déraisonnable qui m'anime depuis quelques années, j'ai troqué ma très grosse paire de jumelles pour... une TRES, TRES GROSSE paire de jumelles. Comme vous vous en souvenez peut-être, j'étais jusqu'à ce jour équipé de Nikon 20x120 type III à visée droite. Ces Nikon m'ont donné beaucoup de satisfaction : elles délivrent une image de bonne qualité, au champs de 60° assez bien corrigé et bien sûr, très lumineux. Un instrument parfait pour des visions mémorables de grandes nébuleuses, d'amas ouverts et de comètes géantes, lorsque la providence nous en propose. Les défauts d'une telle paire sont, eux aussi, bien connus : d'abord, la visée droite n'est guère confortable. Elle nécessite une monture spécialement adaptée, sous peine d'avoir les cervicales en compote après quelques minutes d'usage. Ensuite, le grossissement fixe limite singulièrement les possibilités d'observation : pour bien profiter d'une nébuleuse, il est indispensable de pouvoir "plonger dedans", si vous me passez l'expression. Enfin, qui dit "oculaires fixes" dit également "absence de filtres". J'ai pu bricoler des supports pour adapter les "Fujinon Nebula", mais c'est un pis-aller. Du coup, au sortir de l'été, j'ai mis mes Nikon en vente sur un site japonais de petites annonces dédiées astro. Comme je n'avais aucune pression, n'étant nullement fâché avec mes jumelles, je les ai proposées à un bon prix (pour moi) et malgré cela, j'ai eu la chance de les voir partir rapidement. A partir de là, pourquoi attendre ? J'ai écumé les sites spécialisés en grosses binos, réfléchi quelques semaines, scanné les petites annonces du Japon - je vois parfois passer des bitubes équipés en renvois Matsumoto, vous savez, des montages genre binoptic - jusqu'à ce qu'une promotion d'APM me fasse de l'oeil et que je passe commande... Voici donc mon nouvel acquêt ! Sorties de leur boîte, elles annoncent fièrement la couleur : Avec les deux sets d'oculaires dont je dispose (APM UF 30, Baader Morpheus 17,5), qui m'offrent 28x et 48x (soit 5,3mm et 3,1mm en pupilles de sortie) : Les deux gamelles mange-photons en verre ED (je précise ce point ci-après) Oui, c'est... déraisonnable. J'avais prévenu ! Ce modèle, habituellement mis en vente à plus de 8000 euros, a fait l'objet d'une campagne promo ramenant le prix, taxe et transport inclus, aux alentours de 6500 euros. Markus Ludes affirme m'avoir vendu le dernier exemplaire à ce prix mais vous savez ce que c'est, dans le commerce, on a souvent tendance à... broder : si vous êtes intéressé(e), je vous engage donc à vérifier ! Bref : la chose est arrivée aujourd'hui et j'ai immédiatement vérifié qu'elle était en parfait état. Compte tenu de la distance entre l'Allemagne et le Japon, je serrais les fesses, inquiet d'avoir à renvoyer le bouzin à mes frais en cas de soucis ! Aussitôt déballées, j'ai posé les jumelles sur ma table de jardin et procédé à quelques tests rapides, de jour, en utilisant mes deux sets d'oculaires : - Parallélisme : en cas de problème, si l'on ne peut pas fusionner naturellement les deux images délivrées par chaque lunette, c'est un casus belli ! Et bien nickel, rien à signaler : tant avec les UF que les Morpheus, les images convergent parfaitement. Le réglage monocentrique de chaque oculaire permet de positionner ces derniers au poil de cul près. Comme j'aime. - Focalisation : Pareil, RAS. Je choppe l'infini avec tous mes oculaires. - Ecart interpupillaire : j'ai du bol, mes 62-63mm correspondent quasiment au réglage minimal ! Il s'en faut de peu ! Données pour 56mm au plus court, je suis à peu près sûr qu'en-dessous de 60mm, ces jumelles ne permettent plus d'avoir les yeux en face des trous... - Aspect de la pupille de sortie : elle est ronde, je n'ai rien noté d'anormal. On devine les prismes (de jour), cela n'affecte pas l'image diurne délivrée : aucune chance de le remarquer la nuit. - Image proposée avec mes deux sets d'oculaires : de jour, la turbulence gore - je visais l'horizon - ne me permet pas de juger correctement de la finesse, du piqué proposés par ces jumelles. Mes remarques sont donc préliminaires, elles seront affinées lorsque je pourrai procéder de nuit. Avec les oculaires UF 30mm (70° de champs apparent), l'image est flatteuse, déformée en barillet mais sans courbure de champs, bien corrigée de la coma jusqu'au bord (test fait sur un reflet lointain, au soleil). En ciblant des pylônes électriques sur un fond de ciel très lumineux, je note des franges vertes et pourpres sur les zones à fort contraste. Ces franges sont modestes, moins sévères que dans une lunette de 150/750 (bon, encore heureux), mais bien présentes. ED peut-être, APO sûrement pas. Avec les Morpheus (76° de champs apparent), le liseré coloré semble un zeste moins marqué, la déformation en barillet est négligeable, la courbure de champs imperceptible et la coma, toujours bien corrigée. Ceci dit, ça turbule tellement que les détails sont noyés dans la bouillasse ! Il est midi, le soleil tape depuis 5h du mat'... Le premier bilan est positif mais bien sûr, je vous en dirai davantage lors de la véritable "première lumière" de l'instrument : de nuit ! Pour cela, il vous faudra attendre : je n'ai pas de monture pour la bête. Il va me falloir en construire une. J'ai tout les matériaux dont j'ai besoin, mais je manque de temps, ça prendra donc, pfff... un bon mois, au mieux ! maintenant, je suis très heureux de mon achat et surtout, soulagé de n'avoir aucun soucis ! Lorsqu'on parcourt les fora - français ou américains - à propos des binos APM, on tombe vite sur des astrams moins chanceux que votre serviteur. Gérer un problème d'après-vente à 7.000 km de distance, par ces temps épidémiques, n'aurait vraiment rien de plaisant... A suivre, donc
  4. Bonjour à tous ! On commence par une petite pour les amateurs de pétouilles. Dans la chevelure de Bérénice autour de NGC4889. A ma grande honte je ne me rappelle même plus les infos de prise de vue. C'était avec mon Newton 200/f5, ça c'est sûr. M13 cette nuit. Même si j'ai horriblement merdé (je ne vous raconte pas, c'est trop nul), il est resté 36 poses de 2 minutes à peu près correctes. Sur cette cible, on peut vraiment se permettre n'importe quoi. M51, je remet celle-là parce que je pense qu'elle est passée un peu inaperçue dans les méandres d'un fil fort long consacré à mes ennuis de fdc. (3 heures et demie par 3 minutes) TN 200/f5 + Powermate x2.5 (sauf la première), Nikon 5300, guidage Lacerta MGEN III, traitement Siril et GIMP. Bon ciel à tous !
  5. M22

    Bonjour à tous, Alors la nuit dernière de Samedi, j'ai voulu faire quelques poses sur cet amas que j'adore mais à cause des arbres devant et en plein dans le champ de tir , j'ai pu garder que peu de poses. Ce fameux M22 est en plein dans le Sagittaire qui se trouve à 10000 AL de nous. Pour cette image, il y a que 30 x 180s mais je le trouve pas mal malgré le peu de pose car il est quand même bien bas sur l'horizon ;
  6. Bonjour , Dans la nuit de jeudi à vendredi vers 0:45 TU 60 x 30" Gain 120 avec ASI 294 MC Ph
  7. M87, M10 et du soleil

    Bonjour à tous, C'est vraiment difficile cette année pour sortir le télescope. Donc hier soir, j'ai étrenné son nouveau trépied à roulettes. Tout d'abord, 1h de pose sur M87 avec 60 luminances de 30 secondes et 20 poses par filtre coloré (R,V et B). Tout ça fait avec la Starlight trius SX9, sa roue à filtres, correcteur de coma sur le SW 254/1200. et un aperçu recadré sur la galaxie. J'ai tenté ma chance ensuite sur M10 avec seulement 15 poses de 2 minutes. Pas de couleur, les nuages sont arrivés quand j'ai attaqué la couleur. Et cet après midi un petit tour vers le soleil, avec filtre astrosolar à l'entrée du tubes. Les captures sont faites à l'ASI120 mm-s et un filtre vert. Les images sont agrandies par une Barlow x3. Les captures de 1 minutes ont environ 3600 images, empilement sur 3%. Une tâche sur le bord. une micro-tâche. et une peu de facules. Bonne soirée.
  8. Pallomar14 au CTA320

    Salut à tous Pas trop eu le temps de d'avancer dans mes traitements de brutes avec cette météo favorable J'ai tout de même réussi à finaliser cette image de Palomar14, très faible amas globulaire situé dans Hercule, je complète ainsi cette collection d'images de ces amas commencée il y a quelques années maintenant... La particularité de ces objets est qu'il sont pour la plupart très faibles en luminosité de part leur distance comparé aux autres amas concentrés aux alentours de notre voie lactée. Ce qui en fait une cible intéressante pour moi même si mon ciel n'est pas des plus propices pour ce genre d'exercice. Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 70 poses de 300 secondes à -10°c (1x1) Pour le trouver, il se situe au centre de l'image et je vous recommande de cliquer sur cette image pour espérer le voir Bon, promis, la prochaine cible sera plus lumineuse @+ Christian
  9. M3 au C8 à F/D 10

    J'ai peut être un problème de flexion, mais voici mon petit M3 au C8 à F/D 10 21 poses de 2 minutes gardées Sony Nex 5 Eq6 R pro autoguidée Voici la même prise au 150/750 il y a deux ans...
  10. Messier 3

    Bonjour tout le monde, Après Messier 13 il y a trois nuits, j'ai tenté Messier 3, un autre beau globulaire dans les Chiens de Chasse. Même setup, Canon 300D défiltré au foyer d'une lunette Meade 100/600 APO sur Taka EM10 première génération. Et là aussi, c'est de la photo en dilettante : pas d'autoguidage, pas de dithéring... C'est à l'ancienne ! On lance l'intervallomètre, et on va finir le repas en plein air avec les voisins... Et pas trop de lumière avec le barbecue s'il vous plaît ! Merci ! Un traitement un poil plus sérieux que l'acquisition, et on arrive à sortir un truc honnête. Je compte sur Alain pour arrondir les étoiles ! 90x90 sec à 800 iso. Traitement Siril et Photoshop. Gilles
  11. Bonsoir, Difficile de sortir le dobson dans l'arrière pays avec ce couvre-feu qui devient vraiment long. Du coup je suis resté chez moi hier soir et j'ai fait une image depuis mon jardin où la Voie Lactée se devine plus que ce qu'elle ne se voit. Je fais donc un peu d'imagerie pour rester en contact avec le ciel. Image sans prétention de l'amas d'Hercule avec un vieux boîtier Canon 300D pourri au foyer d'une lunette Meade Apo 100/600 montée sur une Taka EM 10 de toute première génération. Que du flambant neuf ! Mais je m'amuse. Je tape des objets brillants à cause de mon ciel plus que moyen (pollution lumineuse) 100 poses de 90 sec sans autoguidage donc, et à 800 iso : traitement Siril et Photoshop. L'essentiel est de participer... Gilles
  12. Hello, ayant toujours en tête de finir ma collection de Messier et avec un peu de suite dans les idées, j'ai consacré quelques soirées de printemps à capturer quelques candidats. C'est pas les plus sexy du catalogue et de plus certains sont en rase-mottes par chez moi, ce qui limite le temps de pose à l'extrême. Par conséquent, je les groupe ici, n'estimant pas qu'ils valent une mise en valeur individuelle Tout au 250 f/4 et Atik One M48 : M41 : M47 : M93 sans couleur : M107 : M68 :
  13. M5 au CTA320

    Salut à tous Cette image de M5 est une occasion de compléter ma collection d'images des amas globulaires. Sa position assez basse par chez moi (constellation du Serpent) ne m'a pas permis une excellente résolution avec mon petit échantillonnage mais cela reste correct tout de même A noter que cet amas est assez proche de Palomar5 que j'avais posté tout récemment. Les données techniques CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 35 poses de 300 secondes à -10°c (1x1) @+ Christian
  14. Bonjour, Le temps est si maussade, ici, en ce lundi de Pentecôte qu'on pourrait presque se croire en automne Mais les constellations qui apparaissent déjà en fin de nuit ne trompent pas, l'été approche à grand pas. Je n'avais prévu qu'une cible estivale, la nébuleuse de la lagune imagée sur plusieurs nuits pour avoir suffisamment de signal (et pas encore traitée...). Mais la météo bien incertaine de plusieurs nuits m'a conduit à improviser en visant quelques cibles intéressantes juste pour "jouer" à en faire quelques images. Je vous propose donc 3 champs imagés ce mois-ci, manquant encore de signal pour en faire de vraies belles images, mais comme un avant goût de la saison estivale ! 1. M13 J'ai hésité à la publier après avoir vu la magnifique image de Philippe TOSI publiée il y a 2j, mais voici donc la mienne : Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 116 poses de 15 à -15°C (gain 120), Nord à peu près en haut Le 14 mai 2021 au matin ( 29 min d'intégration ) Traitement Siril 0.99.8.1 et finition dans Gimp Je n'avais même pas prévu de l'imager au départ, les passages nuageux ont contrarié mes plans et j'ai profité de ce coin de ciel dégagé pour arracher quelques images avant que çà ne se couvre totalement... 2. M57 Autre nuit et rebelotte, les nuages s'invitent et bouchent le coin de ciel que je comptais viser. Face à ce temps incertain, je lance donc à l'improviste une séquence d'images sur M57 car cette partie de ciel était plus dégagée, sans garantie qu'elle le resterait bien longtemps. Tri des images à cause des passages nuageux et il me reste finalement de quoi faire un petit compositage d'un peu moins de 35 min d'intégration : Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 69 poses de 30s à -15°C (gain 120), Nord à peu près en bas Le 18 mai 2021 de 02h13 à 03h07 utc ( 34 min 30 s d'intégration ) Traitement Siril 0.99.8.1 et finition dans Gimp La dynamique de cette nébuleuse est très spéciale et j'ai bien galéré pour sortir une image montrant à la fois M57 et son environnement. Si vous avez des conseils pour son traitement, je suis très intéressé ! Voici ce que j'avais à la base (crop copie d'écran Siril): 3. M20 Dernière nuit de la lunaison, je n'avais rien prévu pour la fin de nuit car les modèles annonçaient l'arrivée des nuages... La Trifide, je l'aime bien aussi cette nébuleuse et la ferai donc dans de meilleures conditions, avec d'avantage de poses. Le ciel n'étant pas complètement couvert, je lance une séquence dessus histoire de voir déjà ce que çà donne avec ce nouveau setup : Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 76 poses de 30s à -15°C (gain 120), Nord à peu près en bas Le 18 mai 2021 de 01h08 à 01h58 utc ( 38 min d'intégration ) Traitement Siril 0.99.8.1 et finition dans Gimp Vive l'été !
  15. Comme promis, encore un Amas Ouvert, mais l’un des plus colorés du ciel… NGC 3532 est un amas ouvert très brillant ouvert situé à environ 1 300 années-lumière de la constellation de Carina (La Carène). Il est officieusement connu sous le nom de Wishing Well Cluster, car il ressemble à des pièces d’argent dispersées qui ont été déposées dans un puits. Il est également appelé le Cluster football, bien que la pertinence de cela dépend de quel côté de l’Atlantique vous vivez. Il a acquis le nom en raison de sa forme ovale, que les citoyens des nations de rugby pourraient voir comme ressemblant à un ballon de rugby. Cet amas d’étoiles très lumineux est facilement visible à l’œil nu de l’hémisphère sud. Il a été découvert par Français astronome Nicolas Louis de Lacaille lors d’une observation d’Afrique du Sud en 1752 et a été catalogué trois ans plus tard en 1755. C’est l’un des amas d’étoiles ouvertes les plus spectaculaires dans tout le ciel. NGC 3532 couvre une zone du ciel qui est presque deux fois la taille de la pleine Lune. Il a été décrit comme un cluster riche en binaires par John Herschel qui a observé « plusieurs étoiles doubles élégantes » ici lors de son séjour en Afrique australe dans les années 1830. D’une importance historique supplémentaire, beaucoup plus récente, NGC 3532 a été la première cible à être observée par le télescope spatial Hubble de la NASA et de l’ESA, le 20 mai 1990. Ce regroupement d’étoiles a environ 300 millions d’années. Cela le rend d’âge moyen selon les normes d’amas d’étoiles ouvertes [1]. Les amas d’étoiles qui ont commencé avec des masses modérées brillent encore de mille feux avec des couleurs bleu-blanc, mais les plus massives ont déjà épuisé leurs réserves d’hydrogène et sont devenues des étoiles géantes rouges. En conséquence, l’amas semble riche en étoiles bleues et oranges. Les étoiles les plus massives de l’amas d’origine auront déjà traversé leur brève mais brillante vie et explosé sous forme de supernovae il y a longtemps. Il y a aussi de nombreuses étoiles moins visibles plus faibles de masse inférieure qui ont une vie plus longue et brillent avec des teintes jaunes ou rouges. NGC 3532 se compose d’environ 400 étoiles au total. Le ciel de fond ici dans une partie riche de la Voie Lactée est très encombré d’étoiles. Certains gaz rouges lumineux sont également apparents, ainsi que des voies subtiles de poussière qui bloquent la vue des étoiles plus éloignées. Ceux-ci ne sont probablement pas connectés à l’amas lui-même, qui est assez vieux pour avoir déblayé tout matériau dans son environnement il y a longtemps. Full & Details : a colored open cluster from the South : NGC 3532
  16. bonjour, aujourd'hui un simple Amas Ouvert, mais on aime toutes les images du CP ;-) NGC 3114 est un amas ouvert situé dans la constellation de la Carène. Il a été découvert par l'astronome australien James Dunlop en 1826. NGC 3114 est à environ 911 pc (∼2 970 a.l.) du système solaire et les dernières estimations donnent un âge de 124 millions d'années. La taille apparente de l'amas est de 35 minutes d'arc, ce qui, compte tenu de la distance, donne une taille réelle maximale d'environ 30 années-lumière. Selon la classification des amas ouverts de Robert Trumpler, cet amas renferme plus de 100 étoiles dont la concentration est moyenne et dont les magnitudes se répartissent sur une grande échelle. NGC 3114 a fait l’objet d’études pour la première fois en 1963, lorsque Jankowitz et McCosh ont obtenu une photométrie photographique UBV pour 171 de ses étoiles et une photométrie photoélectrique UBV de 52 étoiles. Ils ont estimé l’amas à 910 parsecs du Soleil, son extinction visuelle moyenne et son âge entre 6x10^7 et 2x10^8 ans. En 1988, Schneider et Weiss ont obtenu des données de photométrie pour 122 étoiles, révisant le rougissant à =0,03. Trois ans plus tard, Sagar et Sharpless ont réalisé le plus grand enregistrement de données du cluster à ce jour, obtenant une photométrie CCD BV d’environ 350 étoiles provenant de sept régions de 3,6'×5,4'. Comme ces régions étaient assez éloignées du centre de grappes, on s’attendait à une contamination importante. Néanmoins, en assumant la valeur de redenning du cluster obtenue par Schneider et Weiss, ils ont trouvé le cluster à 940+-60 pc, ce qui était d’accord avec les mesures prises 28 ans auparavant par Jankowitz et McCosh. Ils ont également constaté que l’âge du groupe était de 1 à 2x10^8 ans. [2] Enfin, en 1989, Claria' et coll. ont estimé l’abondance chimique du groupe, constatant que NGC 3114 a essentiellement la même richesse métallique que le Soleil, pour lequel -0,04 +- 0,04 (Fe - Fer, H - Hydrogène). Full & Details ici : https://astrob.in/full/zksrqa/0/?nc=Los_Calvos&real=
  17. Messier 13 / Newton 510mm

    Bonjour à tous, parce qu'il le vaut bien lui aussi Newton 510 mm F/4 + Paracorr2+ A7s Astrodon + filtre UHC 20 min de pose (40x30sec à 3200 iso) Traitement sous Siril, PI et CS6 Bon ciel à tous Phil Site perso : http://www.photoastro.com/
  18. hello, un Messier de plus en collec avec une séance rapide fin Mars (moins de 2 heures RVB) La petite NGC2438 ne fait pas partie de l'amas.
  19. Bonjour la France ! J'ai rédigé un nouveau CROA dans le forum du groupe "binoculaires". Comme il s'agit d'un compte-rendu d'observation strictement visuelle, j'ai pensé à venir ici pour le signaler Je ne dessine pas encore, mais j'y pense, tant la nuit décrite fut riche en (re)découvertes. Mes plus belles courbettes, Bob
  20. Bonjour, Le mistral m'a finalement permis hier soir d'immortaliser la rencontre de la comète C/2020 T2 (Palomar) et de l'amas globulaire M3 dans les Chiens de Chasse C/2020 T2 a été découverte le 07 octobre dernier et elle sera au plus près du Soleil le 11 juillet prochain mais elle brille déjà à la magnitude 10, ce qui en fait un objet facile. Les deux astres étaient au plus proches le 16 mai au soir, mais ils rentraient encore hier soir dans le champ couvert au Newton 200 mm à F/4 avec la caméra ASI294-Mc-pro : Cette image est un single shot, brut de coffrage (pas de DOF) : 1 pose de 02 min en binning 2x2 à -15°C (Gain 120). Et pour le plaisir une petite animation avec deux poses espacées de 01h40min : (2 single shots de 2 min en bin 2x2). ** Edit 14:58 ** Mince, le gif animé ne passe pas a priori sur Astrosurf ? du coup, le voici en mp4 C2020T2_et_T3_anim.mp4 Il me reste désormais à m'attaquer au compositage des poses plus courtes (30 s) en binning 1x1, à suivre donc... Bonnes observations !
  21. L'Amas globulaire M53

    Bonjour à toutes et tous, Voici l'Amas globulaire M53 (NGC5024). Il est situé dans la constellation de la Chevelure de Bérénice. Il est distant de 58 000 années-lumière et a un diamètre de 250 années-lumière. Son âge d'environ 12.7 milliards d'années. * Acquisitions : - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100. 20 images de 5min, tri de 20 images retenues (soit 1h40min de pose), nuits du 03 au 04/04/2021 de 2h31 à 4h18. 100 flats, 11 Darks et 100 Offsets. Logiciel d'acquisition : Sharpcap * Optique : - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1900 mm de focale (mesure astrométrique). Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium. * Monture : - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding * Prétraitements : - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 20 images (100% des images) avec masters dark, offset, flat. Logiciel : Siril 0.9.12 * Traitements : - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 20 images (100% des images) avec masters dark, offset, flat. - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme. - Masque de fusion : transformation de l'histogramme avec moins de basses lumières. - Filtre passe-haut. Réduction du bruit chromatique. Réglage des tons foncés / tons clairs. Réduction du bruit par médiane. - Saturation sélective sans fond de ciel. Ajustement des niveaux. Correction gamma. - Masque de fusion : contraste. Logiciels : Siril 0.9.12, Photoshop CS2. * Lieu : - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95) * Lien à mon site internet : http://encelade18.free.fr/photos/M53.html
  22. Messier 3

    Bonjour à tous je ne participe pas souvent, mais à la suite d'une petite session photo astro sur Vileneuve d'ascq dans la nuit du 1 au 2 mai, une ch'tite image de M 3. pour le setup : scope : Meade LX 200 R, 12", sur super wedge caméra : sbig ST8E, AO7, reduc Optec 0,62, rotator Pixys, PO Optec TCSF session : 30 poses de 2mn (pour pas cramé le centre) à -15° (total 1 h) autoguidage Sbig à 3.0hz Pré Traitement CCDsoft, réduction DOF, alignement, empilement (aucun rejet d'image) post traitement : PS CS4 reste à faire une session RGB quand le temps le permettra ... cdlt Victor
  23. bonjour astrams du jour ..... je vous montre une petite photo faite il y a une semaine ....traité ce jour les conditions lieu ..bof bof , je vois pas la moitié des étoiles affichées sur stelarium en mode nuageux a cause des lampadaires des rues , des leds décorative flachies des voisins qui m entourent,...pour faire style " regardez ma jolie maison " alors qu il fait nuit et que vu que chez soit tout le monde s en fou ..... mais il y a pire ...je sais seeing du soir d après météo webastro 1.8..ça c est pas mal , enfin je pense .... ALTAIR 125 F 7.8 sur azeq6 guidage ..MGEN 3 apn fuji xt2 astrodon avec correcteur de champs TS flat 2" 41 images retenues de 60 s avec siril sur la base de fwhm pondérée ( en mode qualité pas une seule de retenue ) DES dofs .....une quinzaine de chaque Siril donc , Darktable et gimp pur un flou gaussien je ne suis pas arrivé à virer les halots autour de étoiles , et je ne sais pas trop a quoi c est du , bon après le doublet altair n est pas optimiser pour la photo , mais cette lulu s en sort pas trop mal je trouve image cliquable en grand , critiquable en petit , jetable en tout , ou gardable en partie adresse de la brute sans traitement d additions d images .FIT sortie de siril pour ceux qui veulent s amuser (lien mis le 14 mai) 278 MO http://dl.free.fr/hEsJfiaYF autre version plus soft âpres les derniers commentaire ......
  24. un petit M13

    Bonsoir à tous, Alors dans la fin de nuit du 09.05, j'avais fait quelques poses sur ce bel AG avec la 2600MC sur la tsa 120. J'avais fait 20 x 180s + 22 x 60s pour le cœur . Ce n'est pas une image très belle mais je suis surpris du piqué qu'elle a :
  25. Ami(e) des jumelles, salut ! Enfin ! Enfin, j'ai pu bénéficier d'une nuit complète et correcte pour m'user les yeux - dans le ciel de Mai - derrière mes binoculaires APM 150ED à 45° ! Mes derniers véritables ébats avec la chose remontent à la conjonction Jupiter-Saturne de l'année dernière : je ne m'en suis pratiquement pas servi cet hiver. La faute à un emploi du temps chargé, à une météo contrariante, à une pollution lumineuse invitant à tailler la route et à ma frilosité de camping-carriste dépourvu de camping-car. Comme je dois partir dans la montagne pour observer, les températures négatives sont garanties et plusieurs de mes "spots" sont même inaccessibles, leurs routes enneigées et fermées. Cette dernière semaine (golden week), je n'y croyais guère : Lune gênante, météo pessimiste... jusqu'à Dimanche après-midi, c'était sans espoir. Puis l'éclaircie est venue, trop tard pour la plupart des astrams japonais qui reprenaient le collier ce Lundi matin. Moi-même n'aurais(*) pas du sortir, mais j'étais trop frustré, en mal d'observations ! Alors, mon épouse s'est organisée pour que je puisse partir observer au mont Myogi de Dimanche à Lundi (oui, je suis un mari comblé). Et j'ai passé une super nuit ! Pour mémoire, le "spot" du mont Myogi est un parking de temple Shinto, dans la moyenne montagne (700m), à 100-120 km au nord-ouest de Tokyo. Le ciel y est de qualité correcte (Bortle 4) avec un quart/tiers - selon la nébulosité - de l'horizon Est pollué par la plaine semi-urbanisée dans laquelle j'habite. Vers le sud, c'est propre ! Depuis chez moi, il me faut une petite heure et demie de conduite pour rejoindre le site. Quand j'y suis arrivé, j'ai noté avec plaisir que je n'étais pas seul : malgré la fin des congés, une douzaines d'amateurs avaient fait le déplacement et s'installaient déjà. Je n'ai pas remarqué de gros Dob : comme (presque) toujours, les japonais privilégient la prise de vue à l'observation visuelle. Nous avions donc une majorité de lunettes APO sur montures Taka, plus un ou deux tubes genre Epsilon... tout le monde travaillait derrière son écran de portable, sauf Bibi, vissé à ses paires d'oculaires jusqu'à l'aube. Je ne détaillerai pas davantage, il faisait déjà sombre et le temps que je me pose, les observations commençaient. J'ai pris soin de garder mes distances d'avec ce beau monde : je me méfie des astrophotographes. Cette engeance du diable a tendance à émettre plus de lumières qu'il ne faudrait ! En l'occurrence, mes condisciples ont également émis bien des sons, j'y reviendrai plus tard... Je m'étais concocté un programme aux petits oignons, avec beaucoup de choses à voir, de sorte à me faire une idée la plus correcte possible des possibilités réelles de mon instrument... afin de "mieux" l'utiliser cet été. Des jumelles de 150, ça ne se compare pas aisément avec autre chose et personnellement, du fait de mon historique, je suis bien plus conscient de ce que l'on peut faire avec une lunette ou un télescope ; je ne vais pourtant pas établir de réelle comparaison techniques du style 2x150 versus C8 (ou autre, selon votre bon plaisir), parce que finalement, les images délivrées par mon engin s'apprécient différemment de ce que l'on voit dans un instrument plus classique. C'est d'ailleurs le seul intérêt de ce CROA : je ne l'aurais sans doute pas rédigé si j'avais toujours mon Dob ; à quoi bon vous écrire ce que montre un 300, et de quelle façon ? A priori, vous le savez déjà ! Or donc, place à l'histoire : (à suivre) (*) Avec un s ou un t ?