Search the Community

Showing results for tags 'Amas'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Others
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Moderation
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 334 results

  1. Salut a tous, juste une petite trouée dans les nuages le temps de pointer sur M45 a la FSQ106 pour tester la 2600 pendant 2 heures a -10°C. Luminosité Lune 2% - Tp 5°C Imageur ASI 2600MC 46 poses (retenues) de 180s Filtre Optolong L-Pro Traitement Pix Voila le résultat de un peu plus de 1h et demi de pose, sous un ciel turbulent, je ne regrette pas mon choix de camera, j'ai de la marge pour progresser !
  2. Hello, Enfin un peu de ciel dégagé le 12 Janvier 2021. Plus trop de planètes à se mettre sous la dent, pas de lune non plus.... Du coup me voilà parti du côté CP. En grand champ, avec Altaïr Hypercam 183c Protec + objectif Sigma 17-70mm. L'objectif a été préalablement réglé sur F3.5, focale bloquée sur 17mm. 50 poses de 60s chacunes, gain 15, température -15°C Filtre Optolong CLS 25 darks 25 Flats Voici le matos: Altair Hypercam 183c avec le filtre CLS sans son support 1.25" J'installe la bague T2-CS pour bloquer le filtre: De l'autre côté, il y a l'objectif Sigma 17-70 avec adaptateur EOS-CS: Y a plus qu'à assembler le tout: Une fois les acquisitions faites (froid, humidité, système antibuée qui a merdouillé, du coup buée sur une partie des poses.... ) j'ai essayé l'excellent Sirilic: On charge les différents types d'images: brutes, darks, flats: Ensuite le logiciel va créer un script adapté au type d'images chargées: Et il va réaliser tout le processus de traitement comme un grand et charger le résultat dans Siril 0.99 Beta : Après plusieurs minutes de traitement, Siril démarre: Au passage j'adore la nouvelle interface. Un coup d'histo auto: Bon y a du taff là Une brute de 60s, gain 15, capteur à -15°C: Après pas mal de clic clic clic... j'arrive à ça: La prochaine fois j'essaierai de me rapprocher un peu
  3. Bonjour à tous, Une petite M45 prise ce weekend, dans l'est de l'ile de france, Avec la joyeuse bande de copains du groupe Wattsap IDF ! Le froid était de la partie, -6° à la sonde de température... les draperies des Pleiades étaient donc les bienvenues pour se réchauffer l'esprit une petite photo d'ambiance réalisée par Damien qui nous prépare un joli reportage de cette soirée : Suis particulièrement satisfait de ce que tire la 6200 sur seulement 1h15 de luminance, je ne pensais pas pouvoir faire ressortir ces volutes. Dommage qu'on ai été coupé par brume qui s'est levée d'un coup à 1h... setup : LZOS130F6 / Ap Mach1 / Asi6200mm 15x5min en L 11x3min par couche RVB Total : 2h54 Traitement Pix et PS
  4. bonjour Une image sans prétention faite chez moi sans contraintes ! C'est pas mal aussi l'astro facile !! 10 images de 300s à 800iso - mach1 - 5d mk2 - epsilon 180 traitement photoshop : retrait gradient - masque étoiles - retrait trame de fond - renforcement couleurs NB : ne zoomer pas trop à cause de la compression jpg Pat
  5. M38 + SIRIL

    Bonjour à tous, Toujours avec mes pb de traitement . Voici M38 shootée avec le 200/800 et la 294 MC PRO Voici la "brute" sortie de pré traitement avec le script SIRIL " couleur pré traitement" avec 45 poses de 45 " DOF 45/20/20 Gain 120 , capteur à -20 degres Pas de filtre IR CUT Je trouve le résultat DEGUEULASSE ! Un bruit pas possible , à croire que les darks n'ont même pas été appliqués Des zones marrons ... J'ai envie de tout balancer ! Franchement c'est démoralisant Faire descendre le capteur à - 20 degres , faire autant de darks que de lights pour arriver à ça ...franchement ... Avez vous une idée de la raison de ces pb ? Merci par avance Ph
  6. Bonsoir à tous, Voici pour vous faire profiter de quelques clichés: avec filtre UHC-S sur le comacor (éclairages de rue réparés ) M13 d'Hercule NGC6990: Veil Nebula un petit test (sur 16 dalles / mozaique sous kstars) de recherche de cailloux spatiaux, 1 dalle / pose toutes les 5 minutes, ici parthenope_a850_ja (142km de diamètre) le but est de programmer Kstars sur une très grande mozaique cyclique (reduction automatique et rapide avec astap) pour obtenir une grande surface du ciel en 2 exemplaires avec plusieurs minutes d'écart, mais c'est exigeant pour la monture et la Raspberry Photos prise rapidement sans dark ni offset avec le capteur à -30°C, et le filtre UHC-S, pas plus de 90 minutes pour les LRGB complètes (gain 200, poses de 30 secondes, 60s max) Compilations sous Siril (trèèèèès rapide et pratique), RGB sous Iris, composition sous photoshop A++
  7. Salut à tous Je continue d'étoffer mas liste d'amas ouverts... avec la 2600 on peut en cadrer au moins deux en pointant les constellations qui traversent la Voie Lactée Ici mon choix a été de cibler M 38 et son voisin ngc1907 (constellation du Cocher) Pas trop de poses cette fois ci, la météo m'a conduit à couper les cumuls de poses sur cet objet, de plus la Lune était bien présente pendant les acquistions (nuits du 5 et 6/11) J'ai du batailler un peu avec les gradients et le bruit résiduel, mais dans l'ensemble le résultat est assez acceptable. Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600mc 53x120 sec à -15°c (1x1) @+ Christian
  8. deux cibles que vous ne connaissez pas prise avant la lune les pleiades , 80 min de pose en deux versions et californie, 70 min de pose fujixt2 astrodon et ts 80/560sur azeq6 mgen3 sril et darktable images cliquable en grand, critiquable , jetable ou ....critiquable Californie .............. Pleiades Classique , traitement rapide basique L a meme ,...Pleiades retraitées retravaillées ( 2h dessus) cliquable en grand, j ai reussi a faire ressortir quelques détails à l interieur 22 poses de 4 minutes , c est peut etre pour ça .... il y a encore à faire notament sur le bruit , mais dure de vir du bruit sans virer les détails
  9. K et h persée

    Bonjour à tous Je suis de passage à nouveau pour vous proposer ma dernière image, le double amas de Persée. Je suis satisfait car il a été fait depuis chez moi c'est à dire avec beaucoup de pollution lumineuse, et donc je voulais voir comment un amas peut ressortir d'ici ! Et bien je suis plutôt optimiste je pense que, de chez moi, je dois me contenter des amas, et il y a déjà de quoi s'occuper ! Le traitement c'est photoshop ! retrait de gradient, désaturation du fond de ciel, égalisation du fond de ciel puis renforcement de la couleurs des étoiles car, vu d'ici, elle sont un peu pâlottes ! Pour finir, une réduction à 25% pour poster une image pas trop grosse ! Matos : apn Canon 5d mk2 - epsilon 180 - mach1 - pilotage via tinkerboard et mon téléphone portable (ça l'hiver quand il fait froid, c'est génial !) A vot'bon coeur ! Patrick
  10. Salut à tous Me revoici avec cette fois le Double amas de Persée, un classique de cette saison, pas trop de prise de tête pour le traitement sur ce type d'objet Mais on apprécie toujours ces champs d'étoiles, ils méritent de s'y attarder un petit peu. Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600mc 80x120 sec à -15°c (1x1) Cliquer sur l'image pour l'avoir à 100%.... @+ Christian
  11. Bonjour à toutes et tous, Après une courte nuit voici 2 images prises cette nuit depuis mon lieu favori. Même si le Jet Stream n'a pas voulu être de la partie (entre 120 et 160 Km/h) je ne suis pas mécontent de mes résultats. Malgré une température à 950 M d'altitude qui n'a pas dépassé les 2°C et du givre partout j'ai été agréablement surpris par le passage de centaines de canards en formation pour une migration vers des pays un peu plus chaud entre 19h00 et 01h30 du matin. Ce fut une belle surprise Mais qu'est-ce qu'ils sont bruyants . Tout d'abord et malgré la Lune, j'avais décidé de photographier l'amas ouvert M37 ou NGC 2099 situé dans l'amas du cocher. J'ai comme d'habitude un peu galéré sur le traitement. J'ai aussi été content de pouvoir mieux maîtriser ma nouvelle montre AZ-EQ6 que je n'avais plus utilisée depuis plus d'un mois ; enfin je peux voir les objets pointés dans l'oculaire Voici le résultat : Matériel : Celestron 925 sur monture AZ-EQ6 Pro GT APN 450D Défiltré avec réducteur Celestron 0,63 127 prises x 90" Darks : 11 x 90" Offsets : 11 x 1/4000s Traitement : SIRIL et CS2 Pas de Flat les batteries du 450D n'ont pas tenues toute la nuit. Puis avec mon autre 450D non défiltré, j'avais choisi de prendre la Comète C/2020 A3. Je n'ai malheureusement pas réussi à conserver la couleur verte de la comète lors de la suppression du bruit vert sous Siril Monture : Star-Adventurer APN 450D non défiltré avec objectif Samyang 85 mm 42 prises x 120" Darks : 11 x 120" Offsets : 11 x 1/4000s Traitement : SIRIL et CS2 Pas de flat non plus. Même problème qu'avec mon autre appareil. Les batteries n'aiment vraiment pas le froid Voici le résultat : On peut y voir en plus de la comète, M1 la nébuleuse du crabe et les amas NGC 1807 et NGC 1817. Bonne fin de week-end PS : vos commentaires sont la bienvenue XavS
  12. Bonjour à tous , C'est à l'heure la raclette que les sept soeurs se sont invitées ... oui je sais ...craquage ! 120 x 45" Gain 120 pas de DOF pas d'autoguidage Ph
  13. NGC 884 NGC 869

    Bonjour, voici une image de NGC 884 et NGC 869, plus connus sous le nom de double amas de Persée, bien connu des tous les astronomes amateur, cet ensemble serait distant d'environ 7000 années-lumière de la Terre, la taille de chacun des amas est de 1000 al et la distance séparant les 2 membres est de 2000 al. J'ai tenté de faire une version fidèle à ce que l'on a à l'oculaire sans trop augmenter les faibles lumières. L'image du champ complet, cliquable pour accès à la full : Les données d'acquisition : Jean-Claude MARIO
  14. Bonjour, Un objet pas très connu des astronomes amateur . Trêve de plaisanterie, prises de vue sur deux soirs et entre les nuages pour un résultat assez correct. Toutes les caractéristiques dans le lien. P@sc@L
  15. Salut à tous Je continue de vider ma file d'attente d'images acquise ces dernières semaines.... Je vous propose un morceau des Pléiades, et particulièrement les environs de Mérope. Cette étoile de l'amas jouxte une nébuleuse cataloguée IC349 (nébuleuse Barnard) elle doit sa forme de part sa proximité avec Mérope Les poses de 2 minutes m'ont donner du fil à retordre lors du traitement pour la révéler sans nuire au reste de l'image, la seconde image la montre un peu mieux Il me faudrait y revenir avec des pose plus courtes et un ciel plus calme pour montrer les subtilités des voiles nébulaires la composant... Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 65 poses de 120 secondes à -15°c (1x1) IC349 (à gauche de Mérope) @+ Christian.
  16. NGC 457 2020118

    Bonjour Voici un essai de prise de vue de NGC 457 Constellation: Cassiopée NGC 457 Nuit 18 au 19 nov 2020 Temps de poses global 40 min avec DOF Temps de pose unitaire : 120 sec Nombre de pose unitaires : 20 Gain 120 Température cooling -5 deg Offset cam : 30 Instrument de prise de vue : SW 80ED F/D 6.5 Réducteur de focale : ORION x0.8 Camera de prise de vue : ASI294MC pro IR cut Instrument de guidage : chercheur 8x50 Camera de guidage : asi290 mini Monture : AZEQ6 en mode eqmode Soft ASIAIR SIRIL Lieu de prise de vue: BACKYARD BIEVRE ISERE France Image réduite de moitié Cordialement Daniel
  17. Un des plus beaux objets du ciel, tant en visuel qu'en photo! Les Pléiades, ou les sept filles d'Atlas dans la mythologie grecque - plus prosaïquement M45. C'est un amas ouvert, c'est à dire un groupe de jeunes étoiles nées dans un même nuage de gaz il y a 100 millions d'années et qui peu à peu se séparent au grés des courants gravitationnels autour de la Galaxie. Les plus brillantes sont des géantes bleues d'où leur belle couleur, mais il y a en beaucoup de moins brillantes: l'amas serait composé de 3000 étoiles environs. Il se balade à environs 450 années lumières de nous et est en pleine de traversée d'un immense nuage de gaz et poussières interstellaire qu'il éclaire de ses milles feux ! Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer ce ne sont pas des résidus du nuage ayant formé ces étoiles car celui-ci n'existe plus, complètement soufflé par le rayonnement puissant de ces jeunes étoiles. C'est juste un nuage "random" qui passait par là... J'ai tenté un HFR avec des poses unitaires courtes (2 minutes) pour les étoiles très brillantes et les nébulosités éclairées, et plus longues (3 et 5 minutes) pour tenter de capter les nuages plus faibles tout autour. Mais ça a été un peut court car plein de galère lors de cette sessions: je n'ai que 40 minutes à 120s, 1h à 180s et 30mn à 300s... Et j'ai raté mes Dark 300s pour couronner le tout. Bref je retenterais la même chose mais sur une nuit entière! Les poses différentes sont stackées à part dans Siril puis rassemblées à l'aide de calques et masques sur Photoshop. Matériel: APO triplet 102/f5 (avec réducteur) - APS-C Canon 650D - AZEQ6 - Guidage chercheur+webcam / Ciel Bortle 4 EDIT: nouvelle version avec empilement de toutes les brutes ensemble (et non pas séparément en fonction des temps de pose unitaires) et traitement plus "doux": Version précédente: EDIT: détail amusant, il y a une toute petite nébuleuse IC349 noyée dans l'éclat de Mérope, mais qu'on arrive à mettre en évidence avec un autre traitement sur la même brute d'empilement. C'est la minuscule "chiure de mouche" juste en bas à gauche de l'étoile:
  18. Voici la dernière de mes acquisitions CP des quelques nuits de beau temps qu'on a eu la semaine dernière sous la Lune: la galaxie NGC 891 située dans la constellation d'andromède à 29 millions d'années lumières. De taille similaire à la notre on la voit par la tranche, avec de gigantesque nuages de poussières qui la barrent par le milieu et nous en masque le centre. Elle est "accompagnée" d'un amas de galaxie située dix fois plus loin, Abell 347. C'est une cible à priori plus intéressante en longue focale mais je fais avec ce que j'ai ! 113x180s=5h39 d'intégration à ISO800, APO TS Photoline triplet 102/714 réduite à 535 f/5, imageur APS-C Canon 650D non défiltré, monture AZEQ6, guidage chercheur+webcam, ciel Bortle 4, Lune à 70%, NINA + Siril + Photoshop
  19. Après les amas d'étoile, on prend du recul pour quelque chose de bien plus vaste : un amas de galaxies ! Bien plus lointain aussi, à plus de 250 millions d'années lumière de nous. L'image qu'on en voit en est partie au moment où apparaissaient les tous premiers dinosaures sur Terre! Située dans la constellation de Persée on le nomme "Amas de Persée", à ne pas confondre avec le Double amas de Persée qui est ma photo précédente Ici, chaque tâche jaune brillante sur la photo est une galaxie... 3h22 d'intégration (101x120s) à 800 ISO sans filtres sur APS-C Canon 650D, lunette TS APO 102/714 + réducteur pour un F/D 5, monture AZEQ6, guidage au chercheur+webcam, ciel Bortle 4 avec Lune à 80%. Acquisition NINA, empilement Siril et traitement Photoshop. La deuxième photo est juste un crop de la première.
  20. NGC7086

    Bonjour, Parmi les amas ouverts, il n'y a pas que les objets de Messier, et beaucoup sont injustement laissés de côté. Par exemple, voici NGC 7086, dans la constellation du Cygne. L'image a été prise le 5 août 2020 depuis le Périgord, malgré une Lune presque pleine. Matériel : C9.25EdgeHd+EOS760D, 81 minutes de poses à 800 iso. Le seeing était bon (1.9''). Pleine résolution : http://pfilliatre.free.fr/images/images_astronomie/ngc7086_2020_08_05_web.jpg Philippe
  21. Double amas

    Bonjour à tous , Je vous propose cette image du double amas afin de comprendre à quoi est due cette zone plus claire qui occupe quasiment toute l'image . Vignettage , humidité , buée sur les miroirs ,autre ? L'image souffre d'autre défauts comme les étoiles dans les coins mais j'essaye de résoudre un problème après l'autre ...:) Set up : 200/800 SW Correcteur de coma ASI 294 MC PRO pas de DOF pas de suivi transparence médiocre due à l'humidité 30 x 30" à 120 de gain alignement et empilement SIRIL Merci pour vos avis Ph
  22. M45

    Bonjour, Jeudi soir, le ciel de Côte d'Or c'est enfin dégagé. Malgré la lune et plus de 90% d'humidité, j'ai décidé de sortir le matériel. Les conditions n'étaient clairement pas réunies pour faire une belle image... M'enfin, c'est ça ou rien alors je prends Le lien AB pour les détails de l'acquisition : Et l'image : Bonne journée, Justin
  23. Les Hyades et la nébuleuse de Hind Lors de la rencontre annuelle d’AG33 réservée aux adhérents, nous avons pu bénéficier de deux nuits correctes lors de cette semaine de nouvelle Lune du mois d’octobre : celles du jeudi et du samedi. Nous étions loin de la pollution lumineuse des grandes villes, sous le ciel du triangle noir de l’Aquitaine. Avec mon setup « grand champs », j’ai visé les Hyades qui forment l'amas ouvert le plus proche de nous à une distance de 151 années-lumière. Il est constitué de 300 à 400 étoiles partageant des caractéristiques communes telles que l'âge et la composition chimique. Les quatre membres les plus brillants de l'amas sont toutes des géantes rouges qui ont commencé leur vie sur la séquence principale en tant qu'étoiles de classe spectrale A. Elles forment un astérisme en forme de « V » représentant la tête de la constellation du Taureau et couvrant quatre degrés (l’équivalent de 8 pleines Lunes). Aldébaran, l'étoile la plus brillante du Taureau (en bas de l’image), fait partie de cet astérisme, il représente l'œil du Taureau mais ne fait pas partie de l'amas. Aldébaran est en effet situé deux fois plus près de nous que l'amas. L'amas tire son nom des Hyades de la mythologie grecque, les nymphes de la pluie. Selon le mythe le plus répandu, elles furent les nourrices de Dionysos. Zeus les transporta au Ciel pour les remercier de leur dévouement à protéger son fils de la jalousie de son épouse Héra. Photos prises le 15 octobre 2020 à Allons (47) – Canon 350D défiltré partiel avec objectif 70-300, focale à 133 mm, ouvert à f/4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage). 57 poses de 2 minutes – ISO 800 – 23 DOF – Iris et Toshop. Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le même soir où j’ai imagé les Hyades, en regardant de plus près le Triangle du Taureau sur Stellarium, je m’aperçus qu’il y avait un peu au-dessus des Hyades la nébuleuse variable de Hind. On la voit sur l’image grand champ en haut à gauche comme deux étoiles entourées d’une voile de gaz. Je décidais alors de la viser avec la lunette. Cataloguée NGC 1555, cette nébuleuse par réflexion est éclairée par l’étoile variable T Tauri qui est un système stellaire triple. Elle a été découverte par l’astronome John Russell Hind en 1852 et se situe à environ 600 années-lumière de nous. Malheureusement, ma monture ayant un souci de connectique, elle a subi des microcoupures. Je n’ai cumulé que très peu de poses pour ce genre de nébuleuse. Cependant, l’image n’est pas trop moche et on voit la nébuleuse. Je la soumets donc à votre bienveillance. Photos prises le 15 octobre 2020 à Allons (47) – Canon 7D défiltré partiel au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage). 33 poses de 2 minutes – ISO 6400 – 23 DOF – Iris et Toshop. Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  24. une prise dans la constellation de Cassiopée ngc 663 en bas a droite et 654 en haut 200/1000 SW XT4 Fujifilm 32 poses à 6400 isos siril et darktable image cliquable en grand critiquable en petit et jetable si envie
  25. Et voilà, j'ai changé de matos astro : A fond dans la démarche déraisonnable qui m'anime depuis quelques années, j'ai troqué ma très grosse paire de jumelles pour... une TRES, TRES GROSSE paire de jumelles. Comme vous vous en souvenez peut-être, j'étais jusqu'à ce jour équipé de Nikon 20x120 type III à visée droite. Ces Nikon m'ont donné beaucoup de satisfaction : elles délivrent une image de bonne qualité, au champs de 60° assez bien corrigé et bien sûr, très lumineux. Un instrument parfait pour des visions mémorables de grandes nébuleuses, d'amas ouverts et de comètes géantes, lorsque la providence nous en propose. Les défauts d'une telle paire sont, eux aussi, bien connus : d'abord, la visée droite n'est guère confortable. Elle nécessite une monture spécialement adaptée, sous peine d'avoir les cervicales en compote après quelques minutes d'usage. Ensuite, le grossissement fixe limite singulièrement les possibilités d'observation : pour bien profiter d'une nébuleuse, il est indispensable de pouvoir "plonger dedans", si vous me passez l'expression. Enfin, qui dit "oculaires fixes" dit également "absence de filtres". J'ai pu bricoler des supports pour adapter les "Fujinon Nebula", mais c'est un pis-aller. Du coup, au sortir de l'été, j'ai mis mes Nikon en vente sur un site japonais de petites annonces dédiées astro. Comme je n'avais aucune pression, n'étant nullement fâché avec mes jumelles, je les ai proposées à un bon prix (pour moi) et malgré cela, j'ai eu la chance de les voir partir rapidement. A partir de là, pourquoi attendre ? J'ai écumé les sites spécialisés en grosses binos, réfléchi quelques semaines, scanné les petites annonces du Japon - je vois parfois passer des bitubes équipés en renvois Matsumoto, vous savez, des montages genre binoptic - jusqu'à ce qu'une promotion d'APM me fasse de l'oeil et que je passe commande... Voici donc mon nouvel acquêt ! Sorties de leur boîte, elles annoncent fièrement la couleur : Avec les deux sets d'oculaires dont je dispose (APM UF 30, Baader Morpheus 17,5), qui m'offrent 28x et 48x (soit 5,3mm et 3,1mm en pupilles de sortie) : Les deux gamelles mange-photons en verre ED (je précise ce point ci-après) Oui, c'est... déraisonnable. J'avais prévenu ! Ce modèle, habituellement mis en vente à plus de 8000 euros, a fait l'objet d'une campagne promo ramenant le prix, taxe et transport inclus, aux alentours de 6500 euros. Markus Ludes affirme m'avoir vendu le dernier exemplaire à ce prix mais vous savez ce que c'est, dans le commerce, on a souvent tendance à... broder : si vous êtes intéressé(e), je vous engage donc à vérifier ! Bref : la chose est arrivée aujourd'hui et j'ai immédiatement vérifié qu'elle était en parfait état. Compte tenu de la distance entre l'Allemagne et le Japon, je serrais les fesses, inquiet d'avoir à renvoyer le bouzin à mes frais en cas de soucis ! Aussitôt déballées, j'ai posé les jumelles sur ma table de jardin et procédé à quelques tests rapides, de jour, en utilisant mes deux sets d'oculaires : - Parallélisme : en cas de problème, si l'on ne peut pas fusionner naturellement les deux images délivrées par chaque lunette, c'est un casus belli ! Et bien nickel, rien à signaler : tant avec les UF que les Morpheus, les images convergent parfaitement. Le réglage monocentrique de chaque oculaire permet de positionner ces derniers au poil de cul près. Comme j'aime. - Focalisation : Pareil, RAS. Je choppe l'infini avec tous mes oculaires. - Ecart interpupillaire : j'ai du bol, mes 62-63mm correspondent quasiment au réglage minimal ! Il s'en faut de peu ! Données pour 56mm au plus court, je suis à peu près sûr qu'en-dessous de 60mm, ces jumelles ne permettent plus d'avoir les yeux en face des trous... - Aspect de la pupille de sortie : elle est ronde, je n'ai rien noté d'anormal. On devine les prismes (de jour), cela n'affecte pas l'image diurne délivrée : aucune chance de le remarquer la nuit. - Image proposée avec mes deux sets d'oculaires : de jour, la turbulence gore - je visais l'horizon - ne me permet pas de juger correctement de la finesse, du piqué proposés par ces jumelles. Mes remarques sont donc préliminaires, elles seront affinées lorsque je pourrai procéder de nuit. Avec les oculaires UF 30mm (70° de champs apparent), l'image est flatteuse, déformée en barillet mais sans courbure de champs, bien corrigée de la coma jusqu'au bord (test fait sur un reflet lointain, au soleil). En ciblant des pylônes électriques sur un fond de ciel très lumineux, je note des franges vertes et pourpres sur les zones à fort contraste. Ces franges sont modestes, moins sévères que dans une lunette de 150/750 (bon, encore heureux), mais bien présentes. ED peut-être, APO sûrement pas. Avec les Morpheus (76° de champs apparent), le liseré coloré semble un zeste moins marqué, la déformation en barillet est négligeable, la courbure de champs imperceptible et la coma, toujours bien corrigée. Ceci dit, ça turbule tellement que les détails sont noyés dans la bouillasse ! Il est midi, le soleil tape depuis 5h du mat'... Le premier bilan est positif mais bien sûr, je vous en dirai davantage lors de la véritable "première lumière" de l'instrument : de nuit ! Pour cela, il vous faudra attendre : je n'ai pas de monture pour la bête. Il va me falloir en construire une. J'ai tout les matériaux dont j'ai besoin, mais je manque de temps, ça prendra donc, pfff... un bon mois, au mieux ! maintenant, je suis très heureux de mon achat et surtout, soulagé de n'avoir aucun soucis ! Lorsqu'on parcourt les fora - français ou américains - à propos des binos APM, on tombe vite sur des astrams moins chanceux que votre serviteur. Gérer un problème d'après-vente à 7.000 km de distance, par ces temps épidémiques, n'aurait vraiment rien de plaisant... A suivre, donc