Search the Community

Showing results for tags 'Amas'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Others
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Moderation
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 303 results

  1. Salut à tous On continue de traiter tranquillement les images acquises ces dernières semaines, avec ce petit et lointain amas globulaire du Dauphin ngc 7006. Amas de petit taille qui demande pas mal de poses pour révéler sa périphérie. Pas mal de galaxies lointaines, répertoriées dans le catalogue PGC, viennent agrémenter ce champ. Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 161 poses de 120 secondes à -15°c (1x1) N'hésitez pas à cliquer sur l'image pour la voir en pleine résolution @+ Christian
  2. je vous présente M56 ou NGC 6779 un amas globulaire découvert en 1779 par Charles Messier . il se trouve à 32 900 années-lumière de la Terre , une magnitude de 8,3 et a une largeur de 85 années-lumière dans la constellation de la lyre il n'est pas très connu ...enfin pas aussi réputé que l'amas M13 . il est beaucoup plus petit , c'est le moins brillant , sans noyaux et ces étoiles sont assez pâles . A cette époque d'Aout , il est lui aussi assez haut dans le ciel pour pouvoir obtenir une photo assez sympa de lui . la encore j'ai utilisé l'ASA 10N avec le correcteur Wynne 3 pouces et la caméra 1600 mm pro . j'aurai du utiliser la Barlow APM 1,5x mais a ce moment je ne l'avais pas encore reçue. peut être l'année prochaine pour comparer l'évolution que je vais acquérir dans les traitements j'essaye toujours de restituer le plus fidèlement les couleurs de ce que je prend sans jamais exagérer en renforçant tel ou tel couleur comme peuvent le faire les américains dans l'histogramme , je calibre les couleurs pour qu'elles se confondent et si l'une des couleurs ressort plus que les autres j'utilise le process SCNR sous pixinsight. les seuls traitements que j'ai pu réaliser sur cette photo sont une réduction du bruit et un retrait du gradian. tout simplement ! je pense maintenant maitriser correctement les temps de poses (enfin j’espère ) et les traitements de bases ....dont l'histogramme des couleurs qui m'a posé énormément de soucis et de compréhension voici les temps de poses à -10°C avec un différentiel de 35°C sans atteindre les 100% de puissance de refroidissement de la caméra aux environs de 00h45 : 100 x 3s sur la couche de luminance 50 x 3s sur les couches R, V et B 100 x 3s prises d'offset 30 x 3s de Flats sur chaque couche et 60 x 3s de poses en Dark bon ciel Christophe
  3. Voici M15, l'amas globulaire situé dans Pégase, réalisé hier soir. J'adore particulièrement faire les amas globulaires! C'est vraiment beau et très .. "challenge" a chaque fois d'arriver a reproduire la sensation très vivante et mouvante/variable d'un globulaire selon la vision directe ou décalée... On est dans un flou continu, on ne sait pas où mettre les étoiles, déjà parce qu'il y en a une rafale, mais en plus elles apparaissent et disparaissent sans cesse.. Déroutant! Tout l'inverse d'un amas ouvert très balisé. (Je mettrai en commentaire un lien pour le voir top qualité une fois publié sur la galerie.) Le CROA : Depuis un ciel de campagne donc, malheureusement pollué de lampadaires. Ce soir l'ambiance est humide, fraiche, et je sens déjà qu'il va falloir faire vite pour terminer un maximum du dessin avant de songer à rentrer pour les finitions. Je travail en couche et surcouche d'étoiles et d'estompage pour donner un bel effet diffus et de transparence. Ca prend du temps. Cela dit, l'intensité d'M15 permet une observation très plaisante et comme toujours très vivante sur les AG. Sans cesse en train de se déformer, l'amas prend des allures de nuage ou d'essaim en mouvement.. Tantôt plus étiré à droite, tantôt plus a gauche.. La vision décalée offre quelque chose de tout à la fois fantomatique et fascinant. Les amas globulaires sont peut-être ce que je préfère observer tant je les trouves mystiques et mystérieux. Mais Ô combien difficiles a saisir, tant on ne sait pas où placer les étoiles. Il faut toujours avoir un oeil "frais", de "recul" sur le dessin dans sa globalité, pour bien voir si l'on a saisi l'amas dans sa forme générale. Voila encore un endormissement qui sera tout de douceur, les yeux encore scintillant. (Note : Et ca a été le cas! ^^)
  4. Bonjour à tous, Encore quelques amas globulaires fait avec la lunette de 152mm, et une étoile double pour valider la barlow Russe TAL. Bonne journée. ClaudeS PS: Pour plus d'information, il faut aller sur les billets du blog.
  5. MESSIER 2 - Reprise traitement

    Bonjour à tous, Reprise du traitement de Messier 2: 100 images de 2 secondes Gain 400. Traitement AStrosurface H64 au lieu de AS!3 et post traitement avec Faststone Image Viewer. J'ai retenu 50% des images. L'amas est beaucoup plus beau. Comme quoi, la maitrise du post traitement peut faire la différence pour un même film de départ. Claude Schuhmacher
  6. Bonjour à tous, Reprise du traitement de Messier 15 et Messier 71: Reprise du post traitement avec Faststone Image Viewer - Luminosité et contraste. Claude Schuhmacher
  7. L' amas globulaire M71

    Bonjour à tous, Voici Messier M71, un amas globulaire situé dans la constellation de la Flèche. M71 est distant de 13 000 années-lumière et a un diamètre de 27 années-lumière. Cet amas globulaires est très peu dense et il a longtemps été considéré comme étant un amas ouvert très dense. Beaucoup de ses caractéristiques restent d'ailleurs encore incertaines. * Acquisitions : - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100. 22 images de 5min, tri de 17 images retenues (soit 1h25 de pose), nuit du 13 au 14 septembre. Logiciel d'acquisition : Sharpcap * Optique : - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1764 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium pour tenter de limiter la pollution lumineuse * Monture : - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding * Prétraitements : - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle) de 17 images (77% des images) avec masters dark, offset, flat (11 darks, 100 offsets, 100 flats). Logiciel : Siril * Traitements : - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme. - Réduction du bruit chromatique. - Filtre passe-haut. - Réglage des tons foncés / tons clairs. - Réduction du bruit par médiane. Saturation. Ajustement des niveaux. Correction gamma. - Logiciels : Siril, CS2 * Lieu : - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95) Plus d'informations et image plus résolue sur mon site personnel à la page : http://encelade18.free.fr/photos/M71.html
  8. NGC 7789 20200916

    Bonjour Un essai de prise de vue NGC 7789 20200916 Le lien astrobin https://www.astrobin.com/jvypjt/ Ngc 7789 Nuit 16 au 17 sept 2020 Temps de poses global 40 min avec DOF Temps de pose unitaire : 120 sec Nombre de pose unitaires : 20 Gain 120 Température cooling + 5 deg Offset cam : 30 Instrument de prise de vue SW 80ED F/D 6.5 Réducteur de focale ORION x0.8 Camera de prise de vue : ASI294MC pro IR cut Instrument de guidage : chercheur 8x50 Camera de guidage : asi290 mini Monture : AZEQ6 en mode eqmode Soft ASIAIR SIRIL Lieu de prise de vue BACKYARD BIEVRE ISERE FRANCE La résolution n’est pas au rendez-vous, la map n’est pas optimum Traitement avec dernière version de Siril Script Colmic par défaut compatible apn et cmos et tuto Colmic , merci a Michel Cdt Daniel
  9. voici un petit clicher de NGC 7789 , nommé l Amas de la rose caroline il est sur la constellation de Cassiopée .... il y a 1 heure de poses par tranches de 2minutes APN : fuji XT2 TS 80/560 doublet en flp53 30 DOF siril et darktable monture nomade EQM35 avec pour le suivi Lacerta MGEN 3 image cliquable .....critiquable .....jetable ...ou pas 1er version 2em version revue et corrigée un peut plus .." Punchue" (c est nouveau )
  10. Bonjour à tous, hier soir, j'ai participé à une petite soirée sympa dans le Vexin en compagnie de quelques astrams du club Orionis. Beaucoup de nuages d'altitude qui sont passés pendant toute la nuit empêchant tout projet d'imagerie à long temps de pose, mais une turbulence très faible. David nous a d'ailleurs sorti des images de Mars époustouflantes. Au Dobson on avait beaucoup de détails sur la planète, un régal. Pendant ce temps-là, l'ASiair pro engrangeait les images sur la FSQ106 avec l'ASI2600. Je me suis fait une soirée complète sur des amas ouverts, c'est reposant, et c'était la seule chose à faire sur une nuit pareille Et puis c'est joli les amas ouverts en fait, c'est très facile à faire avec un temps de pose très court, facile à traiter... Matériel utilisé : Taka FSQ106EDX3 sur EM200 Temma2 Réducteur Taka 0.73x F/3.7 ASI2600MC refroidie à -10°C Guidage à l'OAG ZWO + ASI290 mini Filtres Optolong L-Pro Le tout piloté par ASiair pro et tablette Galaxy Tab S6 Pour toutes les images : Gain 100 60 poses de 30s soient 30 minutes au total Le traitement pour toutes les images : Pré-traitement avec la nouvelle béta SiriL 0.99.5 que je teste actuellement et les nouveaux scripts universels (APN + caméra) Topaz Denoise AI et CS5 pour la finition (uniquement les scripts Astronomy Tools suivants : increase stars colors et Make stars smaller, puis Tons foncés/Tons clairs, plus net et réduction en 4k) Cliquez dans les images pour obtenir les full en 4k. On commence par M34 dans Persée, amas banal mais avec de jolies étoiles colorées : Puis NGC7789 appelé "La Rose de Caroline" dans Cassiopée, amas très esthétique et bien serré : On continue avec M103 en plein cœur du W de Cassiopée avec plusieurs amas dans le même champ (je vous mets l'astrométrie pour les noms des objets), je trouve le champ très photogénique personnellement : La suite avec NGC1502 dans la Girafe et la fameuse "Cascade de Kemble" et ses belles étoiles qui traversent l'écran en file indienne : Et pour finir un de mes objets préféré, NGC457 ou E.T ou encore l'amas du Hibou, situé dans Cassiopée. Cet objet a une valeur sentimentale pour moi, car c'est mon premier objet imagé quand j'ai débuté l'argentique au foyer du C8 en 1992, et mon premier objet quand je suis passé à mon tout premier APN (Canon EOS 10D) en 2002, traité avec Iris à l'époque... J'adore voir ses grands yeux lumineux, avec ses bras (ou ses ailes) déployés et ses petites papattes, c'est toujours émouvant Et voilà comment, à partir d'une soirée qui s'annonçait vraiment très mal barrée, on arrive à se faire plaisir malgré tout et à ramener quelque jolis objets dans sa besace
  11. Voici un dessin d'M39 dans mes 1ers vrais essais de numérisation sous GIMP. Tous les détails/contexte sont sur le dessin numérisé.
  12. Bonsoir à toutes tous, Voici mes images d'hier soir ou plutôt de ma nuit dernière. En effet, je me suis couché il faisait déjà jour. Il était environ 8h00 du matin. Malgré un petit voile en altitude je n'ai pas eu un brin d'humidité ni de vent. C'est top. Toujours le matériel mais cette fois avec d'autres soucis. J'ai fait la MES en mettant le pied de la monture de niveau sans tenir compte du niveau de la tête. L'alignement s'est correctement déroulé Mais j'ai toujours un soucis, je n'ai pas les objets pointés dans l'oculaire. Est-ce que mon tube ne serait pas aligné ? Sûrement. Faut que je relise encore et encore la doc pour bien comprendre quoi faire. Tout d'abord une petite image du couché du Soleil pour l'ambiance Les nuages sont partis en début de nuit. Voici tout d'abord notre belle Sélène : C925 XLT sur EZ-EQ6 Pro GT avec réducteur Célestron Canon 450D défiltré 56 Lights x 1/400 s à 800 ISO Traité avec PIPP, AS3 et Astrosurface Puis n'arrivant pas à pointer ma cible du soir, j'ai décidé de refaire M13 C925 XLT sur EZ-EQ6 Pro GT avec réducteur Célestron Canon 450D défiltré 101 Lights x 90s à 800 ISO 19 x Darks 19 x Offsets 19 x Flats (qui n'ont pas l'air d'avoir fonctionné, il y a toujours ce satané halo ) Traitement SIRIL (Merci @Colmic pour les tutos ) et CS2 ; je n'arrive pas à décramer le centre de l'amas Puis voyant qu'Orion s'est levée, direction la nébuleuse de la tête de Cheval IC434. On peut y voir dans ce tableau les nébuleuses de la Flamme (NGC2024) et NGC2023. Par contre, je ne comprend pas l'effet de l'étoile Alnitak. Je pense à un problème de collimation, mais j'attends vos avis C925 XLT sur EZ-EQ6 Pro GT avec réducteur Célestron Canon 450D défiltré 60 Lights x 90s à 800 ISO 19 x Darks 19 x Offsets 19 x Flats Traitement SIRIL et CS2 Et pendant que je m'occupais du Célestron, mon 450D diurne était sur sa Star-Adventure avec l'objectif Tamron 28/300mm. Faut vraiment que je le vire. Plus ça va, plus je le trouve mauvais. Dans la constellation de Cassiopée : Canon 450D non défiltré ouvert à 168mm 61 Lights x 120s Pas de DOF Traitement SIRIL et CS2 Puis un tour dans la constellation du Cygne à 50mm : 25 Lights x 120s Pas de DOF Traitement SIRIL et CS2 Bonne soirée à toutes et tous, je vais me coucher. Pas assez dormi aujourd'hui XavS
  13. Bonjour à tous, Encore un amas globulaire pris avec la lunette. Messier 2: 100 images de 2 secondes Gain 400. Traitement AS!3 et Faststone Image Viewer. J'ai retenu 50% des images. Le suivi à 0.53" d'arc par pixel était tout juste bon sans autoguidage, mais en fermant un peu les yeux sur le petit allongement des étoiles. Il me tarde d'avoir un poste fixe. J'ai balancé les images prises avec la camera ASI ZWO 224MC car les étoiles n'étaient pas parfaitement rondes du fait du suivi. Idem pour le parachute d'Andromède. A 0.15" d'arc par pixel avec la barlow TAL 3X, le suivi était minable. Cela ne pardonne pas avec des poses de 5 secondes. Le film est parti à la corbeille. je me dis que je ferai mieux une prochaine fois. 2020-09-12-2203_0-CapObj.SER.txt Claude Schuhmacher
  14. Lambda Cygne - Messiers 15 et 71

    Bonsoir à tous, Je suis toujours en test de ma barlow TAL 2X (3X avec espaceur de 6 cm). J'ai donc lancé quelques acquisitions afin de voir ce que cela donne. En premier lieu, une étoile double que j'affectionne, Lambda Cygne. J'ai donc utilisé la lunette LZOS avec ma nouvelle barlow, et l'espaceur de 6 cms, pour donner un échantillonnage de 0.15" d'arc par pixel avec la caméra ASI ZWO 290MM. ici une image prise à partir d'une vidéo de 60 secondes à 30 ms/image. J'ai retenu 5% des images. Traitement Astrosurface H64 et Registax 6: Sur les base d'un échantillonnage de 0.15" d'arc par pixel, j'ai mesuré 6 pixels de séparation, soit 0.9 seconde d'arc. C'est exactement la séparation actuelle entre les deux composantes. https://www.stelledoppie.it/index2.php?iddoppia=91211 Séparation(ρ) 0.92" Magnitude primaire : 4.73 Magnitude secondaire : 6.26 delta magnitude (ΔM) : 1.53 Ensuite, deux Messiers assez différents quant à la concentration en étoiles au centre de l'amas. En visuel, ils ne sont pas très impressionnants. Dans les deux cas, 100 images prises avec 3 secondes d'exposition, toujours avec la caméra ASI 290MM, à 0.5" d'arc par pixel. Le suivi équatorial est correct. J'ai traité avec Astrosurface H64 et Registax 6. J'ai retenu 50% des images chaque fois. Les deux amas sont légèrement recadrés à 75% pour effacer les bordures de champ disgracieuses.. Ici Messier 15, suivi de Messier 71. Claude schuhmacher
  15. Salut les amis ! Voici notre nouvelle photo de l’hémisphère sud depuis DeepSkyChile : Omega du Centaure ! L'amas globulaire Omega du Centaure, ou NGC5139, est distant d’environ 15 800 années-lumière. Il regroupe une dizaine de millions d'étoiles beaucoup plus anciennes que le Soleil dans un volume d'environ 150 années-lumière de diamètre. C'est le plus grand et le plus brillant des quelques 200 amas globulaires connus qui parcourent le halo de la Voie lactée. Il est âgé d’environ 12 milliards d’années. Bien que la plupart des amas stellaires soient constitués d'étoiles du même âge et de la même composition, Omega Centauri possède différentes populations stellaires différentes en âge et en metallicité. En fait, Omega Centauri, qui possède un trou noir central de masse intermédiaire (12000 masses solaires), pourrait être le noyau résiduel d'une galaxie naine qui a fusionné il y a bien longtemps avec la Voie lactée. En espérant que la photo vous plaira ! Marian, Lolo, Dave et Jean-Mi Le lien vers la full : https://www.astrobin.com/full/w93ola/0/
  16. Amas globulaire M56

    Bonjour à tous, Voici Messier M56, un amas globulaire situé dans la direction de la Voie lactée dans la constellation de la Lyre. M56 est distant de 32 900 années-lumière et a un diamètre de 60 années-lumière. Il a une masse d'environ 230 000 masses solaires. Son âge est d'environ 13.6 milliards d'années. M56 est l'un des amas globulaires les moins lumineux. Il suit une orbite rétrograde dans la Voie lactée. Il aurait été capturé par celle-ci il y a environ 10 milliards d'années lors d'une fusion avec une galaxie naine. * Acquisitions : - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100. 25 images de 5min, tri de 19 images retenues (soit 1h35 de pose), nuit du 20 au 21 juillet. Logiciel d'acquisition : Sharpcap * Optique : - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1764 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium pour tenter de limiter la pollution lumineuse * Monture : - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding * Prétraitements : - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle) de 19 images (76% des images) avec masters dark, offset, flat (7 darks, 200 offsets, 100 flats). Logiciel : Siril * Traitements : - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme. - Masques de fusion : transformation de l'histogramme avec moins de basses lumières. - Réduction du bruit chromatique. - Masques de fusion : traitement par ondelettes. - Réglage des tons foncés / tons clairs. - Réduction du bruit par médiane. Saturation. Ajustement des niveaux. Correction gamma. - Logiciels : Siril, Iris, CS2 * Lieu : - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95) Plus d'informations et image plus résolue sur mon site personnel à la page : http://encelade18.free.fr/photos/M56.html
  17. Bonjour, il y avait presque foule au Champ du Feu cette nuit Voici à gauche, Cederblad214 (dans Céphée), un nébuleuse assez brillante avec en fond NGC7822 située à 3000AL environ. et à droite, SH2-170 (dans Cassiopée) une région HII à 7500AL. On a donc 210mn de poses (70x3mn) avec le télé de 300mm à F/2.8, le 650D, etc, ainsi que l'interface siège/clavier qui va bien. Un peu d'astig vertical déforme les étoiles, agaçant. Acquisitions au Champ du Feu le 15/08/2020, quelques cirrus et surtout trop de lumières parasites (exemple des gens qui passent sur le parking feux allumés pour faire je ne sais quoi).
  18. Bonjour à tous, Un court billet pour vous montrer une belle région de la Lune que j'ai découverte pour la première fois en visuel le 30 mai 2020, après l'avoir vu maintes fois de beaux clichés pris par les astrams du forum. Ils sont forts. Je me suis toujours dit que ce devait être beau à voir, même si cette rima me semblait assez petite et difficile. Je l'ai donc observée à 200 X avec ma lunette LZOS et un oculaire BCO 6 mm. La turbulence était correct, et j'aurai du passer plus de temps avec des grossissements plus importants, mais mon EGO a encore pris le dessus un nouvel fois, et j'ai décidé de faire une vidéo pour immortaliser ce que je voyais. Le résultat est satisfaisant, mais je reste sur la vision à l'oculaire qui est à mon sens le vrai bonheur de l'observateur. Donc, entre EGO et plaisir égoïste, c'est ce dernier que je préfère finalement, mais je vais laisser cohabiter les deux encore un petit moment. Les vidéos de la lune comportaient 5 000 images, et j'en ai retenue 2 500 ou 1 000. Les films étant assez bons, je n'ai pas vu de différences notables entre les différentes versions. C'est Registax R6 avec les ondelettes qui peut fortement influencer l'aspect des clichés, avec des images molles ou dures. J'ai donc utilisé astrosurface de MONSIEUR @Lucien, Registax 6 et j'ai fignolé/recadré avec faststone viewer, mon logiciel de traitement des fichiers photos ornitho, petit passe-temps avec mon épouse. Je crois avoir atteint le pouvoir séparateur de la lunette de 152mm. Cela devient une habitude avec les techniques actuelles d'imagerie et quand on dispose d'une fusée russe pour faire les images. Le plus petit cratère résolu fait 1.5 kilomètre (voir image avec légendes) soit moins de 1" d'arc de diamètre, autour de 0.85"/0.8" soit le PS de la lunette dans le bleu. On observe sur le cliché un cratère double qui doit être un bon test de résolution en visuel. Il y a 2.5 kms de centre à centre soit 1.5"/1.6" d'arc. En théorie, il est accessible avec une lunette ou un télescope de 100 mm, mais le contraste n'est pas aussi fort que sur un couple d'étoiles doubles et la lumière est changeante sur la Lune. Je mets une carte de la sonde LRO pour le situer. Il est à proximité de la Rima Hadley. Je ne l'ai pas observé en visuel. Je ne l'ai vu qu'après coup sur le cliché. La Rima Hadley est au centre droit des clichés. J'ai joint la carte LRO, avec le cratère double, et celui qui est résolu à la limite du pouvoir séparateur de la lunette de 152mm. Ici 1 000 images traitées sur 5 000. Ici 2 500 sur 5 000 sur autre film. L'image est un poil plus détaillée. Cette lunette à une capacité de détection bien inférieure au PS de l'instrument. De centre à centre sur le cratère double, il y a 2.5 kms, soit 1.35" d'arc...pour un PS moyen à 550 nm de 0.92" d'arc. Il y a des traces de rima sur le cliché bien inférieures à cette taille en largeur, mais étalée sur la dimension du PS du fait de la diffraction de l'optique. L'absence d'obstruction du tube optique, sur une cible à contraste moyen, permet cette prouesse. En effet, nous ne sommes plus ici sur des étoiles doubles, mais sur la lune. En première approximation, j'ai trouvé 1 pixel/100 m sur la carte LRO soit un échantillonnage de 0.05"d'arc/p, à comparer avec la valeur de mon cliché qui est de 0.3" d'arc/p, soit 6 X moins. Cela me permet d'avancer que la résolution de mon cliché est proche de 0.85", soit le PS dans le bleu à 480 nm. Et je crois pouvoir dire que des détails de 600 à 800 m sont détectés, et mis à la taille du PS de l'instrument par la diffraction, soit deux fois plus petit que le pouvoir séparateur. Il est bien évident que cela se fait au dépend du contraste, et qu'un instrument de 250 mm donnera une image beaucoup plus fine, plus nette et contrastée. On trouve d'ailleurs sur le forum des images de cette région, notamment avec des instruments comme le Newlon 250 mm, ayant un PS de 0.5" d'arc à 550 nm. Alors pourquoi faire de la haute résolution avec un instrument si petit? Avec cette lunette, c'est un peu du start and go, sans collimation, et mise en température de l'optique.Ce triplet apochromatique russe assez lourd, et à espacement d'air, doit avoir des propriétés dites "athermique", la focale restant constante lors de ma mise en température de l'objectif. La seule mesure de focale que j'ai réalisée à partir d'une étoile double étalon avec la camera ASI 224MC avait donné une valeur de 1198 mm pour 1200 mm. Je doit reconfirmer cette valeur avec ma nouvelle caméra ASI 290MM, et étalonner mes setups avec la Barlow TAL 2X et 3X reçue tout récemment. Carte LRO: https://quickmap.lroc.asu.edu/?extent=0.5229511,24.3466226,6.6609672,27.4787152&proj=10&layers=NrBsFYBoAZIRnpEoAsjYIHYFcA2vIBvAXwF1SizSg Ici un agrandissement de l'un de mes clichés à la taille de la carte LRO. MESSIER 3 Je suis satisfait du résultat compte tenu du temps passé. 100 poses de 3 secondes et 92 retenues. Je mets une image de Hubble pour la comparaison. Mon EGO en prend un sacré coup. Ouch, cela fait mal. mais une observation attentive des groupes d'étoiles montre une similitude des clichés. On y retrouve un petit T au centre de l'amas, une étoile double qui donne une idée de la résolution de l'image et une formation d'étoiles particulières. J'ai fait aussi des images de Messier 53 et NGC 5053, mais je vous en dispense, car elles sont mauvaises du fait d'une mises en station approximative. Des poses courtes de 10 secondes sans suivi, cela ne pardonne pas. On voit d'ailleurs ci-dessous un très léger filet en 3 secondes de pose du à la mise en station approximative. La règle d'or pour la pose courte avec grande focale et caméra planétaire est la bonne mise en station, car les défauts du suivi apparaissent des quelques secondes de pose avec un bon instrument et un bon seeing. HST L'étoile double est mesurée à 5 pixels pour un échantillonnage de 0.6"/pixel soit 3 " d'arc de séparation. Il faudrait que j'aille mesurer la full du HST pour voir son échantillonnage. Ici pour le HST sur la full.J'ai 60 Pixels pour 3" d'arc soit un échantillonnage de 0.05" d'arc/pixel. Le HST aurait une résolution angulaire plus petite que 0.1" d'arc.https://fr.wikipedia.org/wiki/Hubble_(télescope_spatial) Donc, avec un échantillonnage de 0.05"/pixel, il doit être en mesure de séparer une étoile double séparée de 0.05" d'arc et la voir sous la forme d'un bâtonnet étalé sur 2 pixels. On pourrait d'ailleurs faire une mesure ici, car les étoiles doubles rapprochées foisonnent sur la full du HST. Ajout:J'ai trouvé un PS de 0.058" d'arc dans la littérature pour le HST. Avec 0.05" mesuré, j'ai fait une bonne mesure. Merci pour la lecture et portez vous bien. Claude Schuhmacher PS: Les deux discussions astrophoto: Site Apollo 15.bmp
  19. Bonsoir, Histoire de se rafraîchir les mirettes avant de reprendre la découverte des merveilleuses photos de planètes qui se pressent sur le forum, deux petites images de CP. Rien de bien génial, c'est pas la saison, et je ronge mon frein en attendant l'autoguidage qui me permettra, je l'espère de faire vraiment parler la poudre. La nébuleuse du Croissant. D'habitude on la voit comme une espèce d'éponge sanguinolente qui n'évoque guère un croissant. Cette prise de vue a au moins le mérite d'expliquer son nom. (90 poses d'une minute à 3200 ISO.) Par contre là, je sèche. Si quelqu'un peut m'expliquer en quoi M29 ressemble à une tour de refroidissement.... (40 poses de 3 minutes 3200 ISO.) Il y a une couleur un peu verdasse que je n'aime guère, mais la lune est venue jouer les troubles-fête dans une séance bien commencée. Du coup il y a du bruit, même si j'arrive à attraper un peu de la nébulosité qui entoure Sadr. Je me console en pensant que si ça me ruine mes photos, ça doit faire le bonheur des amoureux. Bon ciel à tous ceux qui le regardent ! TN200/1000 sur CGEMII sans autoguidage. Nikon 5300 non défiltré. Correcteur de champ Baader MarkIII.
  20. un petit M15

    Rebonjour à tous, Alors après Jupiter et (Saturne que je n'ai pas encore traité) j'ai fait quelques poses sur ce bel AG mais j'aurai du faire des poses très courtes pour décramer le cœur Sinon, pour cette version LRVB; il y a 13 poses de 180s sans Autoguidage sur chaque couche avec la 414EX et le réducteur sur la TSA 120 :
  21. Re au-revoir Neowise

    Bonjour Hier soir, nouvelle sortie touristique avec des amis. Forcément : "on voit encore la comète ?" Alors repérage aux jumelles : "Oui, on la voit encore mais elle fait pas mal aux yeux". Il faut faire vite, la Lune va se lever. Une fois pointée au telescope, on voit 2 objets flous... Je passe rapidement en mode photo pour en savoir plus. Le 2ème objet flou s'avère etre un amas globulaire : M53 Je n'ai pas pu faire un paquet d'images dans les regles de l'art (D.O.F.) et sur les 12 images capturées, 7 sont à jeter à cause du vent Voila le resultat (5 images au foyer du TN192. EOS1100D 20s/pose 3200 ISO) A+ Glob
  22. Salut à tous Une image "rapidement faite" de Messier 14 situé dans Ophiuchus au mois de Juin. Un peu plus de poses aurait été les bienvenues pour montrer un peu plus la périphérie de cet amas globulaire. Bon cela passe tout de même, on voit l'essentiel je pense Les données techniques: CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 49 poses de 120 secondes à -15°c (1x1) @+ Christian
  23. Salut, Lundi soir, alors que la lune était au 1er quartier, j'étais parti sur le couple M16/17....Mais l'éclairage de la lune et l'absence de chercheur monté sur ma lunette mon empêché de les trouver 😅😅 Je me suis rabattu sur un cible plus "visible", M13. Sur un total de 250 poses environ, je n'en ai utilisé que 100 ! J'ai viré les 100 première car la lune éclairait fort et ça me donnait un fond de ciel rougeâtre que je n'arrivais pas à enlever. Pour les 50 autres, c'est plus drôle : en milieu de pose, j'ai vérifié ma MAP avec un masque de Bahtinov et j'ai relancé mes poses sans l'enlever 🤔🤔 J'ai mis 50 poses à m'en apercevoir !! Quelle andouille 😂😂 Sinon, j'aime beaucoup les petites galaxies en fond de ciel 😃 Pour le setting : - FSQ 106 au foyer ( F/D 5) sur em200. - Nikon D7200 à 3200 iso - 100 poses de 30 sec - Traitement Syril et Photophop Philippe
  24. Bonjour à tous, Alors non, désolé, ce post ne concerne pas Neowise, la star du moment !! Je joue la contre-programmation ! Je suis heureux de partager avec vous cette image qui m'a occupé pendant plus de 3 mois, entre les acquisitions et le traitement. (version réduite à 15% de sa taille originale pour la publication sur le forum - la full est consultable ici). Cette image est une mosaïque de 25 tuiles, réalisée sur 3 mois entre avril et juin 2020 avec le VST de Chilescope (Nikon 200mm f/2 avec caméra monochrome 16200). Elle présente une région du ciel austral de 300 degrés carré particulièrement riche : se situant dans le plan de la Voie Lactée, on y trouve l'iconique constellation de la Croix du Sud, et quelques beaux joyaux disséminés dans les constellations du Centaure, de la Carène, de la Mouche et des Voiles : nébuleuses, amas, nuages obscurs... Parmi les objets les plus notables, on trouve les nébuleuses de la Carène, du Poulet qui court, de la Statue de la Liberté, le sac à charbon, mais aussi de beaux amas ouverts tels que la boite à bijoux, l'amas des Lucioles, les Pléiades du sud, l'amas de la Perle, l'amas de la Pieuvre, etc. Cette image rassemble 25 images composées chacune de 3 couches RGB + des couches Ha et OIII pour les zones de nébulosités. J'ai également ajouté certaines images plus détaillées réalisées auparavant pour les nébuleuses. Au total, ce sont donc : 820 images brutes pour les couches RGB (180s), Ha et OIII (600s) ; 75 images empilées pour les couches RGB (25 tuiles par couleur) + 4 images Ha et OIII (sur les zones de nébuleuses) ; 50 heures de pose (et surement beaucoup plus pour le traitement...) :) L'ensemble du prétraitement et du traitement a été réalisé avec Pixinsight, l'assemblage de la mosaïque Astro Pixel Processor et les corrections finales (contraste, couleurs, etc.) avec Photoshop. L'utilisation de APP a véritablement simplifié les choses, ce logiciel est vraiment très efficace pour aligner et harmoniser les différentes images d'une mosaïque... et même si le PC tournait quasiment 24h par essai, ça reste plus rapide que d'assembler les tuiles sous Pixinsight ! Voici à quoi ressemble le travail d'assemblage (avant harmonisation des tuiles) : Je vous invite vraiment à consulter cette image en version "full" afin de pouvoir pleinement l'apprécier ! L'image ci-dessus est une version très réduite (15%) qui ne permet pas de bien apprécier la multitude de détails et de petits objets présents dans le champ. La version "zoomable" de la full (plus simple pour naviguer sur l'image), plus d'informations sur ce projet et cette image, ainsi qu'une présentation des principaux objets visibles, sont disponibles sur mon site perso : https://millenniumphoton.com/le-projet-croix-du-sud/ (J'aurais aimé directement poser la version "zoomable ici, mais je n'arrive pas à insérer correctement le lien... si quelqu'un sait comment faire ?) La version plus classique sur Astrobin : https://www.astrobin.com/omyor5/. Un grand merci aux amis qui m'ont délivré de précieux conseils et pistes d'amélioration au cours du traitement (spécialement à Valentin Cohas, Mathieu Guinot, Matthieu Tequi, Aurelien Chapron, Maxime Oudoux). Un remerciement tout spécial à Marcel Drechsler, qui m'a proposé de nombreuses pistes d’amélioration et qui a même pris de son temps pour effectuer lui-même quelques corrections sur l’image finale ! J'espère que vous prendrez autant de plaisir à regarder cette image que j'en ai pris à la réaliser ! Bon ciel à tous, JB
  25. Salut à tous Je commence à être à jour dans mes posts encore deux ou trois à finaliser... Cet amas globulaire assez petit se situe dans Ophiucius et se trouve noyé dans ce champ stellaire très riche. A noter également la petite galaxie à sa droite, PGC61331, qui a bien du mal à nous faire parvenir ses lointains photons en grande partie absorbés par les gaz de notre galaxie. Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 88 poses de 120 secondes à -15°c (1x1) @+ Christian