Search the Community

Showing results for tags 'Astuce'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Others
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Moderation
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X
  • Astronomie avec arduino's Discussions

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Allemagne
  • Belgique
  • Canada
  • Chile
  • Espagne
  • Mauritius
  • Italie
  • Jordany
  • Suisse
  • Tunisie

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 168 results

  1. Bonjour les ami(e)s, J'ignore si notre site internet préféré s'en est déjà fait l'écho, mais j'ai lu une série d'articles récents plutôt intrigants sur les effets bénéfiques supposés de l'exposition régulière à la lumière rouge. Tous ces articles réfèrent essentiellement à une même étude - même s'il en existe d'autres, antérieures, sur des thèmes proches - menée par l"University College of London". Je ne vais pas vous abreuver de liens, simplement mettre celui-ci à disposition de votre sagacité, puisque l'article lié a le bon goût de citer ses sources (ce qui n'est pas si fréquent) et de détailler le simplissime dispositif utilisé par l'équipe en charge de l'étude. Alors certes, ce résultat est préliminaire et demande à être confirmé (par une étude "en double aveugle", mentionne l'auteur, apparemment inconscient de la bonne vanne sous-jacente involontaire )... mais avouez : ce serait cool ! Il semblerait que les effets positifs d'une telle exposition s'observent en lumière rouge (à partir de 630nm, d'après d'autres articles) mais également dans le proche infrarouge (jusqu'à 1000 nm). Du coup, je ne peux m'empêcher de repenser à un autre fil de discussion, ouvert par votre serviteur l'année dernière sur le forum "Grosses binouzes" (lien ici) : j'y indiquais comment se fabriquer en trois coups de ciseaux et deux points de colle des lunettes de "vision infrarouge diurne", monochromes ou en (fausses) couleurs. Je viens d'aller me promener dans mon quartier avec lesdites lunettes sur le nez (je n'ai croisé personne, j'aime autant, parce que je ressemble à La Mouche de David Cronenberg et les gens pourraient me croire aveugle, avec des verres complètement noirs), l'effet WOW est toujours là, surtout en été ! Une expérience surréaliste que je ne saurais trop vous conseiller d'expérimenter Voilà, et bonnes observations à tou(te)s !
  2. Stellarmate + RPi

    Bonjour, Suite à une discussion ici, et à un sujet auquel je participe sur un autre forum, j'ouvre ici un post sur Stellarmate. Pour faire simple: RPI4 + Stellarmate = AsiAir sans les ports power 12V Le principe est redoutablement simple: une box sur le setup en extérieur ou on connecte tout (monture, caméras, ...) qui se connecte à distance à un poste de commande (tablette, pc, phone) au chaud Démarrage de discussion: Lorsque l'on regarde les hub "power & smart" (AsiAir, AtikBase, ....), on se rend compte comme ceux qui ont le plus de succès sont basés sur une Raspberry 4 sur lequel le fabricant ajoute une coque et un soft sur la carte MicroSD. Ayant une caméra Atik, je me suis interessée à l'AtikBase, mais devant le peu d'infos disponibles et le manque d'empressement du support d'Atik à me répondre, j'ai essayé de trouver une solution alternative. Atik Base est accompagné d'une base OS Stellarmate. Stellarmate est un OS qui a été développé par Jasem Multaq qui est à la base de beaucoup de briques du projet INDI (qu'on utilise souvent sans le savoir car les fabricants vont parfois y piocher ce dont ils ont besoin). J'espère que d'autres me rejoindront sur ce fil. Au début de ce fil, je veux reprendre des éléments de ce post: http://astronomie-va.com/forum/viewtopic.php?f=38&t=1509&sid=d65148873787ddda31bd75bf4c2a4628 J'en rapatrierai une partie ici Quelques infos utiles Stellarmate glanées, poser ici pour l'avenir -------------------------------------------------------------- The default StellarMate OS password is smate The default StellarMate WiFi HotSpot password is stellar@mate Web Manager URL: http://stellarmate.local:8624 Web VNC URL: http://stellarmate.local:6080 Connecting to StellarMate Go to your mobile OS WiFi settings and connect to the StellarMate hotspot. Hotspot: stellarmate Password: smate ecran ds navigateur wed (psswd:smate) http://stellarmate.local:6080/vnc.html
  3. Les corps flottants : qui n'a jamais été gêné par ces poussières qui se promènent à la surface de nos yeux ? A moins d'en voir une quantité notable, ils ne gênent guère la vision normale, même s'ils sont vus plus facilement de jour, en pleine lumière, lorsque nos pupilles se contractent au maximum. Il en va différemment lorsqu'on utilise un instrument d'optique tel qu'un microscope, un télescope ou une lunette : en effet, ces instrument ont une "pupille de sortie" et cette dernière détermine la visibilité desdits corps flottants. Plus la pupille de sortie est petite, plus ces corps flottants seront visibles et donc, gênants. Pourquoi est-ce que je vous parle de cela ? Parce qu'un témoignage intéressant, fait par un astram japonais, met en lumière l'intérêt des jumelles et plus généralement, de la vision binoculaire : pour faire simple, les deux yeux travaillant de concert sont moins gênés - à pupille de sortie équivalente - par la présence de corps flottants... qu'un seul oeil. En clair, la vision binoculaire est moins sujette à ce problème que la vision monoculaire. Voici la traduction "Google" du texte japonais original. C'est tout pourri, mais on comprend l'essentiel : "En vieillissant, le flotteur progresse et lorsque vous regardez dans les oculaires, la poussière du flotteur est perceptible et vous êtes très inquiet. Par conséquent, j'ai appelé "Matsumoto des lunettes" qui fabrique "Matsumoto miroir" et lui ai demandé s'il y avait une contre-mesure. En conséquence, la poussière dans les yeux est visible, en particulier à fort grossissement, de sorte que le diamètre de la pupille ne doit pas être réduit à 1 mm ou moins. ➡ Diamètre Hitomi = ouverture de l'objectif (mm) ÷ Grossissement (×), donc la contre-mesure est d'augmenter ou de diminuer l'ouverture de l'objectif ou du miroir, ou d'utiliser la vision binoculaire, la poussière du flotteur ne sera pas perceptible immédiatement. J'ai vérifié il dans la lune ce soir. .. ・ Avec TSA-120, vérifiez d'abord en regardant la lune avec "vision monoculaire" et en changeant le grossissement. 300 fois / diamètre pupillaire 0,4 mm ⇒ Un objet filiforme atteint de la maladie de Moyamoya peut être vu assez clairement, ce qui obstrue le champ de vision. 180 fois / diamètre pupillaire 0,7 mm ⇒ Les objets filiformes Moyamoya semblent un peu flous et ne me dérangent pas beaucoup. 113 fois / diamètre pupillaire 1,1 mm ⇒ Le champ de vision est clair et presque aucune brume filiforme n'est visible. ・ En outre vérifié par "vision binoculaire" du dispositif binoculaire 257 fois / diamètre pupillaire 0,5 mm ⇒ "Moyamoya objet filiforme" a l'air un peu flou avec une forme claire qu'un seul œil, et c'est un niveau qui ne me dérange pas tellement. 180 fois / diamètre de la pupille 0,7 mm ⇒ "L'objet filiforme Moyamoya" ressemble à une grande image défocalisée, ce qui est encore plus imperceptible. 113 fois / diamètre de la pupille 1,1 mm Si vous déplacez le globe oculaire afin que vous puissiez voir dans le champ de vision, vous pouvez voir l'existence d'un objet filiforme de la maladie de Moyamoya, mais vous pouvez à peine voir la forme et vous pouvez profiter une vue confortable." Or donc, s'il est à peu près convenu qu'en vision monoculaire, les corps flottants peuvent devenir gênants à partir d'une pupille de sortie inférieure à 0,7mm, il semble que la vision binoculaire puisse s'en accommoder dès 0,5mm. Soit à un grandissement nettement supérieur (par exemple, 100x au lieu de 70x). Je ne suis guère sujet à ce soucis, mais je vais faire des essais, à l'occasion
  4. Bonjour, Je vous fais part de mon retour d'expérience avec un problème de bandes horizontales sur mes flats que j'ai réussi à contourner et que vous avez / allez peut-être rencontrer : J'ai fait l'achat récemment d'un contrôleur Lacerta FCB + écran à flat de la même marque qui permet de gérer ma prise de flats depuis l'application APT : (Réglage de la luminosité pour chacun des filtres et du déclanchement du flash juste après celui de l'obturateur) https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/ecrans-a-flat/contr%C3%B4leur-d%C3%A9cran-%C3%A0-flat-ffb-lacerta_detail https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/ecrans-a-flat/ecran-a-flat2012-12-23-03-05-32_detail (Tous mes tests ont été réalisés avec une caméra ASI1600 MM pro : Gain=75 ; offset=15 ; flats avec ADU=40000 +/-5%) 1er problème : Luminosité 10x trop forte pour avoir des poses > 0.1s avec luminosité réglée à 1% ce qui n'est pas recommandé avec un capteur CMOS comme l'ASI 1600 ! Etonnant quand même quand on sait que cet écran à flat est fait pour des capteurs photos, je peux éclairer correctement ma salle de séjour avec cet écran qui est plus fait pour des effets en boîte de nuit Après, lorsque j'ai ouvert l'écran à flat, rien d'étonnant au vu du nombre de LED impressionnant : 2ème problème : Sur les flats créés avec un temps de pose très faible et la luminosité réglée au minimum (1%) pour mon filtre luminance CLS qui est lumineux, je vois clairement des bandes horizontales apparaitre : Je me dis pas trop gênant si le master flat arrive à filtrer cette fréquence qui est variable en additionnant une cinquantaine de flats brutes : fausse bonne idée Le Master flat ne permet pas de filtrer efficacement les bandes horizontales qui restent visibles même avec un nombre important de flats additionnés (50) De ce que je comprends, d'un point de vue électronique, il semble que la variation de l'intensité des LED est géré par une alimentation à découpage ou équivalent et ajoute donc à la tension continue en entrée une fréquence qui est clairement visible sur des flats pris à temps de pose faible et luminosité faible Solution de contournement : Ajouter une résistance à l'intérieur de la boite à flat au niveau des fils soudés à la prise d'entrée pour diminuer la puissance de l'éclairage Intensité avant modification : 1,7 A / 20 W ! Intensité après insertion d'une résistance de 220 Ohms - 1/2 W : 60 mA / 0.75W => la luminosité est déjà plus acceptable pour faire des flats avec une caméra astro ! Tests : Filtre CLS (même config que précédemment pour la caméra) Flat créé avec tps pose 0.22s et luminosité au max (100%) Flat créé avec tps pose 0.36s et luminosité 50% On voit que les bandes sont toujours présentes dès que la luminosité est < 100% car la fréquence de l'alimentation des LED redevient non nulle Avec l'ajout de la résistance et luminosité max, mon filtre le moins lumineux S2 génère un flat avec un tps de pose de 8,75s ce qui reste correcte. Conclusion : Le contournent qui diminue d'un facteur 10 la luminosité par défaut de l'écran permet de rendre nulle la fréquence en fixant au max la luminosité pour tous les filtres et donc d'avoir des flats "propres" c'est à dire sans bandes horizontales Olivier
  5. Bonjour N'ayant pas trouvé de rubrique consacrée à la pollution lumineuse (à part 2 topics un peu ancien), j'ouvre celui-ci. Il s'agit, en ces temps de vaches maigres pour nous astrams, d'en profiter pour démarcher nos élus afin de leur parler de la pollution lumineuse. Bien sûr, cela concerne les astrams habitants dans des villes et des villages qui n'éteignent pas leur éclairage public. Voici ci-dessous un retour sur une réunion en mairie qui date seulement d'hier... cela pourrait vous inspirer pour tenter un premier lien. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Hier après-midi, avec Thomastro, nous avons pu discuter en direct avec des élus de Léognan (en Gironde) concernant la problématique de l'éclairage public. Thomastro, habitant de la commune, n'a pas ménagé sa peine à coup de courriers et de mails pour obtenir ce rendez-vous Nous avons donc rencontrer Véronique PERPIGNAA-GOULARD, adjointe à la transition écologique et à l'environnement ; et Pascal DUBERNET, directeur pôle Citoyenneté- Jeunesse et Développement Durable. Ces acteurs de la mairie de Léognan n'étaient pas insensible à cette problématique et nous avons réussi dans un premier temps à faire un rappel à la loi sur l'éclairage nocturne. Nous les avons encourager à faire respecter les décrets et arrêtés mis en place concernant les enseignes lumineuses et des bâtiments non résidentiels. Nous avons évoquer aussi le problème de la lumière intrusive qui était de la responsabilité du maire. Sur le problème du faux sentiment d'insécurité que peut poser l'extinction des luminaires, j'ai pu parler de ma propre expérience d'habitante d'une commune qui éteint en racontant comment les délinquants ont abandonné le parc de ma résidence suite à ces extinctions nocturnes. Le parc a de nouveau était investi par les habitants qui l'avaient déserté par crainte des dealers et drogués de tout poil. Pour les cambriolages, ils étaient parfaitement conscients qu'ils se déroulaient en grande majorité en plein jour. D'ailleurs Thomastro a pu évoquer un cas concret avec l'apparition d'un nouveau lotissement non loin de son domicile où les voleurs ont visité bon nombre de maisons, de jour, suite à ces emménagements. L'élue a indiqué qu'elle avait eu connaissance d'un accident mortel de moto dans une des communes qui éteint. Je lui ai dit que le maire ne sera pas inquiété car cette commune indiquait aux conducteurs de véhicules, à chaque entrée, qu'elle coupaient l'éclairage public de 1h à 5h. Si le motard est mort, et c'est bien malheureux, c'est qu'il avait fait preuve d'imprudence (vitesse excessive, alcool, etc). Puis nous avons parlé de l'éclairage public et des différentes façons qui étaient mises à leur disposition pour le réduire. L'Adjointe n'avait pas beaucoup de connaissances concernant ce point-là... mais elle nous a indiqué vouloir s'y pencher sérieusement et prendre des renseignements. Nous lui avons fourni la lettre-type (trouver sur le site de l'ANPCEN) concernant la réduction de l'éclairage public en temps de couvre-feu et de confinement. La seconde page de cette lettre fait un rappel sur les décrets et arrêtés existants sur la problématique. Nous avons fourni divers documents dont le petit guide de "Concevoir et utiliser l'éclairage en préservant l'environnement nocturne" à destination des maires et élus de France (document très intéressant - téléchargeable en bas de page). La plupart de ces documents et renseignements que j'ai glané pour la rencontre, étaient facilement accessibles sur le site de l'ANPCEN. Nous leur avons aussi donné un petit document de 4 pages concernant une société de Nouvelle-Aquitaine qui est spécialisée dans les solutions pour une meilleure maîtrise de l'éclairage public. Leur site : https://nrgybox.com/ Il y a bien sûr d'autres entreprises, mais celle-ci est très innovante sur bien des points Nous avons évoqué également le concours des villes et villages étoilés. L'élue était curieuse de ce concours mais j'ai senti une petite réticence car elle était conscience de la complexité d'obtenir de tels labels pour les communes. Je l'ai quand même encouragé à aller voir sur le site de l'ANPCEN afin de se rendre compte par elle-même, d'autant que le dossier permet d'être aiguillés sur une meilleure connaissance du parc de l'éclairage public de sa propre commune. J'ai insisté sur la consultation du site de l'ANPCEN car il regorgeait d'informations et de documents intéressant pour leurs démarches. L'élue elle-même est venue sur les économies d'argent que la commune pourrait faire. J'ai donc saisi la perche en parlant des lampadaires LED. Beaucoup d'élus nous disent qu'ils font des économies avec ces derniers mais là j'ai indiqué que l'intensité lumineuse non maîtrisée de ces lampadaires pourraient être nocives pour la santé humaine. Et que si la commune choisissait cette option, il serait bien de ne pas monter au-dessus de 2700 K. Emportés par leurs visions d'une commune qui verraient son éclairage public réduit, voire éteint une partie de la nuit, l'élue et le directeur ont évoqué la possibilité de faire une animation astronomique pour commencer à sensibiliser les habitants... l'idée étant de montrer que la nuit noire peut révéler de très belles choses. Les réunions de concertations seront dans un second temps organisées pour rassurer les plus réticents. Bref... j'ai l'impression que l'élue et le directeur étaient bien motivés à l'issue de notre discussion... discussion qui a dû s'interrompre assez rapidement car il était déjà 17h45 et il me fallait rentrer avant le couvre-feu. Cette réunion a été très complète et j'espère que nous aurons enclenché une vraie dynamique auprès de ces représentants communaux ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Après cette rencontre, j'ai décidé de prendre contact avec le président de la communauté de communes de Montesquieu (13 communes) pour voir ce qu'il est possible d'envisager à cette échelle, sachant que cette CCM regroupe des communes très petites qui n'ont pas forcément les moyens d'investir. Je vous ferais un retour si cela marche. N'hésitez pas à vous servir de ce topic pour faire un retour sur votre propre expérience et/ou partager des documents utiles aux démarches. A vous la parole 30 Q-R sur éclairage public - pour maires et élus.pdf
  6. Bonsoir Pour ceux qui cherchent une solution de sauvegarde de la carte micro SD de l'asiair pro: il suffit de télécharger clonezilla, puis de graver l'iso sur un CD. L'usage de clonezilla est simple, il suffit de choisir le français au démarrage et de suivre les instructions pour le clonage Je vais même tenter un truc, voir si mon RPI 4 démarre (et est fonctionnel) avec l'iso de l'asiair sur ma nouvelle carte SD => ben non, ce serait trop simple (le RPI démarre, le wifi est fonctionnel, mais il faut réenregistrer le produit en ligne )
  7. Bonjour, Étant débutant, je souhaite me rapprocher d'un club local pour progresser et échanger sur l'astro. Connaissez-vous des clubs dynamiques dans les Hautes-Pyrénées? Chez moi à Bagnères de Bigorre (à côté de l'observatoire Pic du Midi de Bigorre), je n'ai pas trouvé de club ouvert aux amateurs. Merci par avance pour vos conseils ! 😄 Michel D
  8. Pour ceux qui voudraient piloter l’eVscope avec un PC et non pas un mobile ou une tablette, trouvez ci-après la solution que j’ai expérimentée. Une solution équivalente doit exister pour les fervents de MAC. Il existe des logiciels PC d’émulation Android qui permettent donc de reproduire cet environnement système Android et d’exécuter sur un PC des applications habituellement utilisées sur un mobile ou une tablette. BlueStacks est un logiciel gratuit pour PC téléchargeable principalement utilisé pour les jeux vidéo à https://www.bluestacks.com/fr/index.html 1) Sur votre PC, charger et lancer le logiciel ; sur la première page qui apparait, cliquer en haut à gauche sur « accueil » et décliner/supprimer les écrans qui vous proposent de nouveaux jeux. 2) Votre PC ne possédant surement pas de GPS, dans BlueStacks, vous pouvez récupérer les coordonnées en cliquant dans la barre d’outils localisée à droite sur l’icône en forme de boussole (icône standard lié à la localisation) : avec Google maps , identifiez le point exact de positionnement de votre eVscope. 3) En haut à gauche cliquer sur « Bibliothèque » et cliquer sur l’icône « Google Play » pour accéder et télécharger l’application Unistelllar (comme vous le feriez sur votre mobile). En final l’icône de l’application Unistellar apparaîtra dans la page « Bibliothèque ». (Vous pouvez télécharger toutes autres applications que vous souhaiteriez retrouver sur votre PC…) 4) Lancer l’application « Unistellar » et les messages d’initialisation se succèderont (comme lors de la première utilisation sur un mobile). 5) Une page vous demande d’accéder à la position GPS : - Soit vous avez précédemment récupéré la position GPS comme indiqué ci-dessus, donc connue au niveau du système Android et vous pouvez cliquer sur « Suivant » - Soit vous cliquez sur une saisie manuelle : a priori saisie latitude et longitude en degré avec partie décimale Nota : Si vous réussissez tout de même à parvenir sur l’onglet eVscope sans avoir saisi les données GPS, vous pourrez par la suite saisir votre localisation sur l’onglet « Utilisateur » en accédant aux paramètres (roue dentelé dans le coin supérieur droit) 5) Vous devez en final voir apparaitre l’onglet eVscope de l’application Unistellar indiquant que vous n’êtes pas connecté. 6) Allumez votre eVscope et sur votre PC au niveau Windows (et non pas dans BlueStacks), sélectionnez le réseau wifi de votre eVscope. 7) L’onglet eVscope apparait alors en situation de pouvoir piloter les mouvements : pour utiliser le joystick virtuel, rester cliqué sur la pastille jaune et déplacez la sur la flèche souhaitée. 8) Vous pouvez accéder à l’ensemble des fonctionnalités de l’application et de votre eVscope 9) Vous pouvez visualiser vos photos sur l’onglet « Galerie » de l’application. Si vous voulez transférer des photos dans le monde Windows, revenir sur la page d’accueil de BlueStacks --> Applications système à Média Manager --> Sélectionnez les photos à transférer --> cliquez sur « Exporter vers Windows » en bas à gauche. 10) A tout moment, vous pouvez basculer du pilotage de votre eVscope de votre PC vers votre Mobile et vis-versa --> Onglet « Utilisateur » --> "Vous êtes connecté en tant que : » cliquer sur « Relâcher » et sur votre autre poste, cliquer sur « Demander » Nota 1 : pou vous déplacer de haut en bas et inversement sur les pages de l’application Unistellar, positionner le curseur de la souris au centre de l’écran, puis utiliser la molette de la souris. Nota 2 : On retrouve les mêmes problèmes temporaires de Wifi (impossibilité de se connecter sur le mobile alors que sur le PC vous n’accédez qu’en tant qu’observateur avec indication que votre mobile est connecté…) En espérant que cela puisse être utile à quelques-uns… Bonne soirée
  9. en galère pour retoucher une photo ? je vous propose d'utiliser ce site https://www.photopea.com c'est en ligne, c'est gratuit et c'est performants
  10. Bonjour, Pour ceux intéressés par les timelapses, j'ai essayé quelques utilisations ( sans doute inédites ? ) de la Star Adventurer... Remarques/critiques/Questions bienvenues... / description plus précise des techniques expérimentées ci_dessous... Des Agneaux à La Meije avec la Voie Lactée Quel paysage nocturne exceptionnel lorsque la Voie lactée se déplace des Agneaux vers La Meije. Pour ce timelapse, l'occasion également d'expérimenter un nouveau type de timelapse... Utiliser une focale plus élevée qu'un objectif grand angle nécessite un suivi, et cela implique de choisir entre un mouvement du premier plan ou de la Voie Lactée. Avec ce timelapse, j'ai expérimenté des moyens pour avoir à la fois des mouvements du premier plan et de la Voie Lactée..., ce qui signifie des configurations de matériel assez insolites et inédites... - Un objectif de 135 mm avec une SAM (Star Adventurer Mini) en mode timelapse long pose mis sur une SA Pro (Star Adventurer Pro) en mode Astrophotographie. - Un objectif 50 mm avec une Syrp Genie Mini en mode "Tilt" placé sur un SAM en mode Astrophotographie. - Un objectif 85 mm avec une Syrp Genie Mini en mode "Pan" placé sur une monture AZ / GTI en utilisant le suivi Alt-AZ. Voir plus d'explications dans un commentaire que j'ai ajouté çi-dessous
  11. Bonjour Ce bref post pour faire part d'un essai d'alignement sur trois étoiles, plugin du logiciel NINA. Je m'y suis intéressé parce que mon balcon ouvert au sud, ne permet pas de voir la polaire. J'ai pratiqué du BIgourdan , c'est précis mais demande un temps d'ajustement important si on veut un alignement précis. De la méthode de Bigourdan, je retiens : - qu'il faut s'efforcer de viser des étoiles à faible déclinaison - qu'il faut viser au méridien pour régler l'azimut (meilleure sensibilité) -qu'il faut viser à l'ouest ou à l'est pour régler la hauteur (meilleure sensibilité) Venons-en au fait: Il ya deux jours, nuit avec grosse lune, donc pas adapté au ciel profond : je me suis rabattu sur quelques images lune/Jupiter/Saturne et à quelques tests. Test NINA Après une première mise en station grossière , je fais un goto et un plate solve qui me donne une erreur de 3° sur chaque axe (pour avoir une idée de la précision de la MES initiale. Première tentative avec NINA, pointage vers l'est à 45 de hauteur , j'obtiens une mesure d'erreur un peu aberrante (10 à 15 °) sur chaque axe ce qui me semble physiquement impossible. J'ai donc décidé de laisser tomber, parquage de la monture et reprise d'alignement avec polemaster. La polaire est directement dans le champ à grossissement moyen (zoom 75%) ce qui confirme l'erreur de MES nettement inférieure à 10°. Je me suis aligné, j'ai fait des images en planétaire, et en fin de session j'ai refait un essai avec Nina : cette fois là, erreur initial vraisemblable, de l'ordre de 2 à 3 ' sur chaque axe, et après tâtonnement et itérations je suis parvenu à descendre autour de 30-45" sans trop me battre. L'auteur du plugin prétend qu'on peut pointer n'importe où, mais je pense (et j'essaierai à la première ccasion) qu'on doit pouvoir injecter de la logique Bigourdan, c'est à dire pointer est/ouest puis sud, en réglant respectivement la hauteur (visée est/ouest) et l'azimut (visée sud), sans trop "pinailler" l'axe opposé. Cela permet peut-être de converger plus vite. A suivre et bon ciel !
  12. Bonjour à tous Dans le logiciel PiPP , comment choisir le nombre d'images par exemple depuis un fic.SER vers un fic.Gif animé . Merci Bernard_Bayle
  13. Bonsoir, je me pose la question d'aménager mon véhicule pour l'astro nomade avec la possibilité de dormir dedans. Il y a quelques années j'avais vu quelque bricolage astucieux sur voiture où fourgon avec possibilité de panneaux solaires, mais depuis, il y a dû avoir de l'évolution dans les possibilités. J'ai beau regarder sur le net, il n'y a pas grand-chose. Voila si quelqu'un à un vécu dans le domaine.
  14. Amis binaires, bonjour ! Jamais à court d'idées tordues, je vous propose d'exposer ici un projet - sans rapport direct avec l'astronomie, je le précise d'emblée - que j'ai mené jusqu'à son terme, tranquillement, en l'étalant sur plusieurs années. Il m'a pris beaucoup de temps, non parce qu'il est difficile à réaliser (au contraire, c'est un jeu d'enfant), mais parce que j'ai tâtonné longtemps. Pour taquiner l'analogie culinaire, disons que je savais quelle soupe je voulais faire, mais peinais à identifier les ingrédients nécessaires à ma cuisine. Mon fil a donc pour simplissime ambition de vous faire gagner un temps fou, pour peu que ma soupe vous mette en appétit. Quel est ce projet ? Fabriquer des lunettes de vision infrarouge, monochrome ou couleur. Là, vous m'objecterez : "N'importe quoi ! C'est voué à l'échec, puisqu'on ne voit pas dans l'infrarouge"... C'est vrai ! Mais... ... Il y a un "mais" Avant d'attaquer les aspects pratiques, laissez-moi vous parler du contexte et rappeler, si nécessaire, quelques bases d'optique photographique. Nous parlerons également, un peu, de la physiologie de l'oeil : préparez-vous à une petite surprise (pour ne pas dire un choc). Si vous traînez parfois dans le bistrot, vous savez que j'y propose de temps à autre des photographies en Infrarouge NB et couleur. C'est un vieux dada, qui remonte à l'époque de mon doctorat : étudiant géographe, j'ai travaillé sur des images SPOT en fausses couleurs (les canaux sont décalés : le vert devient le bleu, le rouge devient le vert et l'infrarouge proche devient le rouge) dont l'esthétique étrange a piqué mon intérêt. Or, il se trouve que les photographies dites en "infrarouge couleur" sont traditionnellement faites de la même façon : via un décalage des canaux, pour intégrer l'IR proche dans le rouge. En ce qui concerne l'infrarouge Noir et Blanc, c'est l'aspect cotonneux, laiteux, "hivernal" des paysages qui m'attire... sans parler des ciels très spectaculaires (le "bleu" est très assombri) et de la disparition de la brume, dégageant l'horizon ! Quelques exemples vaudront mieux qu'un long discours : En haut à gauche : une image infrarouge NB (filtre à 760 nm) générant des contrastes violents sur le ciel et éclaircissant la végétation. En haut à droite : image IR NB (filtre 850 nm) avec un ciel bleu devenu noir et une végétation très éclaircie. En bas à gauche : image IR couleur (filtre 580 nm, puis traitement "traditionnel" par décalage des canaux) du mont Fuji (invisible à l'oeil nu), sorti de la brume distante, sur fond de campagne verte/rouge. En bas à droite : image IR couleur (filtre Wratten n°47 "deep blue", avec un ciel très sombre et une végétation bien rouge) Je ne l'ai pas précisé, mais il va de soi que ces photographies ont été prises avec un APN défiltré, de sorte à ce que l'infrarouge excite le capteur ! Au début des années 2000, je me suis donc initié à la prise de vue infrarouge, en commençant par le noir et blanc. A cette époque, je ne disposais pas d'un APN défiltré, mais j'avais un Fujifilm S3 Pro dont le filtre interne est assez permissif, suffisamment pour que je puisse m'amuser sans avoir à poser des heures. Avec un filtre coupant à 640 nm, on peut déjà obtenir un effet assez saisissant ; cela tient à la réponse spectrale de la végétation, qui monte vite et tôt après le rouge : Les plantes en bonne santé, à savoir bien chargées en chlorophylle, ont une réflectance très élevée dans l'IR proche, alors qu'elle est faible dans le rouge (le creux de la courbe, vers 600-650 nm). En passant, vous noterez l'intérêt d'étudier la santé d'un couvert végétal dans l'IR : on discrimine facilement les plants qui manquent d'eau, ou sont malades, des plants sains. Ce qu'il faut retenir ici, c'est que la remontée brutale de la réflectance survient assez tôt : dès 700 nm, les feuilles renvoient plus de lumière que... dans le vert ! Maintenant, si l'on s'intéresse à la sensibilité spectrale de l'oeil humain, on obtient ce genre de courbe : Il y a une variation en condition de basse luminosité, avec un décalage de la sensibilité vers le bleu. Quoi qu'il en soit, on note que tout se passe entre 390 et 700 nm. Donc, il semble bien que mon idée de fabriquer des lunettes de vision infrarouge (proche, disons entre 700 et 800 nm), NB ou couleur, est absurde... Sauf que : en 2007 (de mémoire), lors d'un voyage en France, plus précisément lors d'une ballade en compagnie d'amis autour d'un lac de la grande couronne parisienne, j'ai remarqué quelque chose de très, très inattendu ! Je m'apprêtais à faire une photo IR NB de ce lac (photo que voici)... ... lorsque j'ai noté que mon filtre, supposé opaque en-deça de 720nm, laissait passer un peu de rouge. Je l'ai vu en le manipulant. Du coup, je l'ai placé devant mon oeil, en cachant l'excès de lumière avec ma main libre, pour estimer à quel point ce filtre était pourrave. Logiquement, j'ai bien vu le paysage en rouge sombre, mais quelque chose clochait : l'image monochrome, en terme de luminance, s'apparentait franchement à ce que vous voyez dans la photographie ! En clair, la végétation apparaissait lumineuse, l'eau noire, le ciel d'encre ! Si vous avez déjà regardé un paysage à travers un filtre rouge classique, genre Wratten n°25 ou même 29, vous aurez noté que la végétation est sombre, très sombre même. Je vous mets, à titre de comparaison, deux images d'une même scène dans le rouge (à droite) et dans l'infrarouge proche (à gauche, filtre 760 nm) : On ne peut pas les confondre ! Outre la réponse très différente de la végétation, le ciel est bien plus sombre en IR et les montagnes, au loin, sortent de la poisse (la brume), en apparaissant claires sur le fond de ciel (parce qu'elles sont recouvertes de forêts) quand dans le rouge, elles sont en ombres chinoises, sans détails. Remarquez l'ombre des nuages sur leurs flancs, en IR, ombres invisibles dans le rouge... Bref, en mettant le filtre devant mon oeil et en isolant ce dernier de la forte luminosité ambiante, j'ai vu le paysage... dans l'infrarouge. Stupeur ! Comment était-ce possible ? L'oeil n'est pas supposé voir dans l'IR, surtout au-delà de 760 nm ! Pourquoi est-ce que je voyais quelque chose ? Serais-je doté de pouvoirs extraordinaires ?? Réponse : bah non, hélas ! Ou plutôt : nous sommes tous dotés de ce pouvoir ! En fait, et ce fut pour moi une vraie surprise : l'oeil humain voit très bien dans l'IR, au moins jusqu'à 800 nm (soyons clairs, je vous parle d'expérience, ce n'est pas une opinion). Simplement, à ces longueurs d'onde, la rétine est peu sensible et du coup, quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit, cette capacité à voir dans l'infrarouge est complètement oblitérée par notre sensibilité à la lumière du spectre "visible" ! Pour parler par analogie : imaginez qu'une personne murmure dans un grand hall de gare très peuplé. Vous ne l'entendez pas, votre ouïe saturée par le brouhaha ambiant des voix de la foule. Maintenant, si tout le monde se tait, sauf cette personne... vous l'entendrez. Et si vous n'avez jamais entendu de murmures avant, parce qu'une loi édicte que "les gens ne chuchotent que dans le bruit", vous serez très surpris ! Bref : A partir de là, je me suis fabriqué un "monocle de vision infrarouge monochrome". Je l'ai toujours, voici la chose : C'est un porte-crayons en bambou, retaillé d'un coté de sorte à ce qu'il se plaque sur mon oeil gauche sans laisser passer de lumières parasites et de l'autre, équipé d'un pas vissant de 58mm. J'y ai placé un filtre IR de 720 nm, c'est tout ! Lorsque je regarde à travers, seul l'IR proche - 720nm et plus - atteint ma rétine : un paysage suffisamment éclairé (de jour, idéalement en plein soleil) m'apparaît tel que dans une photographie IR monochrome de la même scène ; je vois "en rouge" mais pourtant, je vois bien "dans l'infrarouge" ! Pour profiter au mieux du phénomène, plusieurs conditions sont à réunir : - Le filtre ne doit pas être trop radical : préférez 720 ou 760nm. Les effets bluffants sur la végétation (claire), l'eau (sombre) ou le ciel (très contrasté) apparaissent tôt, inutile d'aller dans les longueurs d'onde trop grandes, d'autant que la sensibilité de l’œil s'effondre vite. - Utilisez un cache pour minimiser les lumières parasites (un tube, vos mains, une cagoule, quelque chose du genre de mon monocle...) : seule la lumière infrarouge doit atteindre votre rétine. Si un peu de lumière visible passe sur les cotés, votre pupille va se contracter et vous perdrez immédiatement le bénéfice de la vision IR. Si les filtres IR apparaissent noirs, c'est pour une bonne raison : la lumière ambiante oblitère complètement la sensibilité de vos yeux dans l'IR. Je vous invite à tenter l'expérience : c'est franchement bluffant ! Seul problème : l'image observée apparaît en nuances de rouge (même si, encore une fois, ce n'est pas du rouge), pas comme une photographie IR en Noir&Blanc. Ce n'est guère esthétique. N'empêche, ça marche ! Avant que je n'acquière mon premier APN défiltré, un Canon 6D, mon monocle me servait à anticiper mes prises de vue infrarouges NB. D'un coup d'oeil, je savais d'avance ce que mon cliché allait donner ! J'étais assez fier de ma découverte et de mon petit bricolage, n'ayant jamais rien vu de tel ailleurs, dans le commerce ou de réalisation amateur. Reprenons : en 2012 (de mémoire), j'ai acquis un Canon 6D que j'ai fait défiltrer. A partir de là, je pouvais voir le résultat de mes prises de vue IR en Liveview, directement à l'écran : plus besoin de mon monocle, je l'ai délaissé et pendant quelques années, je n'y ai plus pensé... En 2016, je me suis mis à la photographie IR couleur. A mes débuts, j'ai procédé de façon orthodoxe : pour prendre une image IR en couleurs, on utilise un filtre peu sélectif, qui laisse passer un peu de rouge voir de jaune/vert et bien sûr, l'infrarouge proche. La photographie brute apparaît très rouge, avec des nuances subtiles que le traitement d'image va amplifier. On va enfin décaler les canaux, exactement comme en télédétection (les scènes SPOT en "fausses couleurs") pour obtenir, au final : - La végétation dans les nuances de rouge, très vive et claire - les scènes distantes, la végétation malade, la roche, le béton et divers matériaux artificiels dans les nuances vert/bleu - L'eau très sombre, presque noire - Le ciel bleu marine, presque noir, avec des nuages blancs très contrastés Les images en infrarouge couleur sont étranges, bizarres et belles à la fois (c'est mon avis). Elles sont assez différentes des images IR en Noir&Blanc, c'est une autre forme de plaisir photographique. Elles sont aussi plus difficiles à faire, surtout parce que le post-traitement est délicat ; parfois, il ne donne rien de bon, sans que vous ne l'ayez anticipé. L'année dernière, je me suis demandé s'il n'était pas possible d'obtenir une image IR couleur - donc avec la liste de caractéristiques susdites - en procédant différemment : m'est venue l'idée d'utiliser un filtre qui laisse passer l'IR proche, bien sûr, mais aussi un tout petit peu de lumière visible... SANS le rouge. Pourquoi ? Parce que le canal rouge est dédié, en IR couleur, à l'IR : pas question de le parasiter avec du rouge "normal". Belle idée ! Mais un tel filtre n'existe pas. A défaut, était-il possible de "l'émuler", en associant différents filtres, en jouant avec leurs courbes respectives ? Ce sera le sujet de mon prochain post... A suivre
  15. Les effets du covid

    Bonjour , nous savons que nous allons vers une pénurie provisoire de composants électronique dans plusieurs domaines . travaillant dans la banque je vous confirme qu'il y a un risque de pénurie de puces électronique d'ici fin 2021 . Alors vérifiez la date de fin d et votre carte bancaire et interrogez votre banque . voilà il faut le savoir. https://www.google.com/amp/s/demarchesadministratives.fr/actualites/vers-une-penurie-de-cartes-bancaires/amp
  16. Bonjour à toutes et tous, je suis nouveau dans le domaine de l'observation. Je souhaiterai m'équiper pour pouvoir profiter de notre ciel, surtout observer les planètes en priorité et d'autres objets si possible. Avec un budget estimé à 500€, je souhaiterai me tourner vers une paire de jumelles + trépied + valise (n'ayant pas la place pour un tube pour l'instant...) Après plusieurs recherches, j'avais repéré les Omegon Nightstar 25x100 https://www.omegon.eu/instruments/omegon-binoculars-nightstar-25x100/p,14698 mais plusieurs commentaires que j'ai pu lire indiquait que, sur un trépied, elle s'affaissaient sous leur propre poids. Du coup, je m'en remet à votre expérience. Valent-elles le coup ? Ou il faudrait que je me tourne vers un autre modèle ? Que puis-je espérer observer avec de telles optique ? (le lune, Jupiter, la nébuleuse de la Lyr < euh non je ne pense pas...) Merci de vos réponses !
  17. Bonjour, même si j'apprécie la mise au point d'origine du VMC260L je pense qu'il y aurait un gros bénéfice à avoir une mise au point motorisée. Auriez vous la connaissance d'un adaptateur pour les moteurs EAF de ZWO ? Je ne crois pas qu'il y ait un adaptateur chez ZWO à l'instar de ce qu'ils font par exemple pour les SC. Bon ciel William
  18. Garanti scope ?

    Bonjour, Je me posais la question, lors d'un achat d'un téléscope à un particulier en occasion, si il est sous garantie pourrais je également en bénéficier (de la garantie) ? (Si j'ai la facture de l'achat initial ) Cela dépend peut être des boutiques de la vente initiale ? Merci d'avance Marc
  19. Bonjour, Suite a un commentaire dans Objets 3D, je reposte dans ce fils. J'ai mis en ligne sur thingiverse quelques objets que j'ai réaliser, il y a des porte filtres, des boites de rangement, boitier allsky, elements d'optimisation du telescope et lunette, HEQ5 Pro, etc... Voici le lien : https://www.thingiverse.com/frondot/designs Si ca peut aider d'autres personne, je continuerai a en ajouter au fur et à mesure de mes réalisations ! Bonne journée, Franck
  20. Bonjour Voici un petit boîtier bien pratique pour avoir 4 ports 5V en USB afin de libérer les ports de l'AsiAir ou autre boîtier à base de Raspberry (Stellarmate, Astroberry, etc.) Ce module est alimenté par une sortie 12V de l'AsiAir. Il peut prendre entre 8 et 35 V en entrée pour info. Il dispose de 4 ports USB et peut délivrer jusqu'à 8A d'intensité, répartis sur les 4 ports. L'intérêt est de décharger l'AsiAir sur des ports qui n'utilisent pas les données : la StarAdventurer, le TP Link nano, les antibuées. Le module est en vente sur Aliexpress : https://fr.aliexpress.com/item/32901579606.html J'ai modélisé le boîtier pour l'impression 3D. A imprimer en PLA en 0.2mm, 100% infill. Une vis M2 permet de fixer le circuit imprimé sinon un point de colle fait l'affaire. Fichiers STL sur thingiverse : https://www.thingiverse.com/thing:4862718 Bon print :-)
  21. Hello les astros Mon Samyang 135mm F2 est enfin arrivé. Hâte de le tester en astro. Je n'ai pas pu résister à modéliser ce focuser pour faciliter la mise au point et la faire tenir quand on manipule l'objectif. Il consiste en 2 couronnes, une fixe et une mobile à serrer sur la bague de mise au point. L'assemblage se fait avec des vis et écrous M4 Les STL sont disponibles gracieusement sur Thingiverse : https://www.thingiverse.com/thing:4859032 Si vous l'utilisez, pensez à mettre un petit mot, ça fait toujours plaisir 🙂
  22. Aide pour mise en station

    Bonjour à tous ! 😉 Désolé si le sujet a déjà été posé plusieurs fois mais je n'ai pas réussi à trouver un réponse qui pourrais me venir en aide ... J'ai fait l'acquisition récemment d'un SW150-750 avec une monture HEQ5 pro Goto, et je vous avoue être un peu perdu lors de la mise en station... Je pense avoir réussi quand même hier car l'étoile polaire était correctement positionnée dans le viseur (enfin il me semble...) Par contre au moment de faire l'étalonnage avec la raquette sur une étoile, le télescope était complètement à l'ouest.... (enfin il ne pointe pas du tout l'étoile ciblée ...) Sauriez-vous me dire pourquoi et me venir en aide ? Merci 😊 Aurélien
  23. Bonsoir tout le monde, voici le contrepoids batterie "Ma Boîte Accus" prototype terminé et validé en fonctionnement sur le terrain. Le contrepoids fait très exactement 4005 grammes, c'est parfait pour remplacer un de mes 2 contrepoids de 5kg. La capacité est de 37Ah, soit mieux que ma batterie plomb au GEL de 35Ah qui fait 11kg, pour un prix total autour de 150 euros chargeur 10A spécial LiFePo4 compris. Basé sur 24 accus 32700 de 6500mAh montés en 4S6P, avec une valeur moyenne mesurée entre 6150 et 6300mAh. Tous les accus ont été mesurés et appairés entre eux, ce qui donne 37.32Ah au total sous 12.8V. Le BMS est un Daly Smart BMS avec communication Bluetooth, pour avoir directement les données sur le smartphone : https://fr.aliexpress.com/item/1005001803913333.html?spm=a2g0o.productlist.0.0.4b5e361c5bs9Ty&algo_pvid=7d660088-61af-4bdd-8974-c37c24b1766e&algo_expid=7d660088-61af-4bdd-8974-c37c24b1766e-0&btsid=0b0a187916191213165812926edddf&ws_ab_test=searchweb0_0,searchweb201602_,searchweb201603_ Du coup pas besoin d'afficheur sur le boîtier, on accède à toutes les données, tension, intensité, équilibrage des accus, etc.. et on a accès à tout le paramétrage du BMS pour coller aux accus utilisés (notamment la tension de coupure à 2.5V au lieu de 2.2). La charge se fait à 10A, soit une charge complète en 4 heures environ seulement. Ici on voit la prise XLR à verrouillage qui sert pour la charge et la décharge : Et voici la boîte accus dans son environnement : Elle a remplacé mon second contrepoids de 5kg, au final je gagne un poids de 5kg et une batterie plomb de 11kg : Gros plan sur la boîte accus, on voit la vis de serrage sur la barre et la prise XLR à verrouillage : Consommation du setup complet : 3A - ASiair pro en route - Monture EM200 Temma2 en autoguidage - ASI6200 refroidissement à -10°C - caméra de guidage en route - résistance chauffante à 100% - extender Wi-Fi VONets en route - SSD Samsung T7 - avec monture en Goto : 4.1A Le setup complet : Et l'affichage des données sur le smartphone : La capacité est de 37Ah, soit mieux que ma batterie plomb de 35Ah qui fait 11kg, pour un prix total autour de 150 euros chargeur 10A spécial LiFePo4 compris. En moyenne, 3A de consommation, soit 12 heures d'autonomie possible, ou encore une nuit complète d'imagerie. Pour en savoir plus : https://www.webastro.net/forums/topic/185745-projet-collaboratif-réaliser-un-contrepoids-batterie/
  24. Salut la foule, et en particulier les bricoleurs, Après l'imagerie martienne et grâce au concours fort utile du temps pourri de ces derniers mois, je tenais à vous présenter mon dernier "gros" bricolage en date : la résurrection/modification d'une grosse monture des années 90, une Meade LXD 750. Pour les non-connaisseurs, rien à voir avec la très piètre et très oubliable LXD 75... Non, là je parle d'une version aux stéroïdes d'une EQ-6, d'un calibre au moins équivalentaux CI 700, CGX, NJP, G11 et autres Vixen Atlux. Charge maximale d'une petite trentaine de kg pour du visuel/imagerie planétaire. Et on n'en trouve désormais que très très rarement dans les petites annonces sous nos cieux... Evidemment, à ce titre je me doute bien qu'il y a très peu de chance que cela intéresse vraiment quelqu'un de faire le même travail sur la même monture. Mais si quelques petites idées peuvent inspirer d'autres bricoleurs, alors j'en serais vraiment heureux ! La LXD 750 avait été conçue dans les années 90 pour supporter les grosses lunettes ED 152 mm et ED 178 mm Meade. Elle était épaulée par une petite soeur, la LXD 650, plus légère et destinée aux ED 102 et ED 127 mm. A noter, elles ont aussi eu des versions antérieures, les LXD 700 et LXD 600 qui semble-t'il (mais à vérifier) avaient un catalogue d'objets moins nourri et à priori alimentées en 12V (au lieu de 18V). Et il semble aussi que le socle de la monture ait évolué, il a été sérieusement allégé pour gagner du poids. Voici la page du catalogue Meade de l'époque suivit d'une comparaison de ma LXD 750 après modifications versus EQ6 : J'avais acheté cette LXD 750 il y a déjà quelques années à l'un des membre du forum (Ourspolaire23). Sans trépied (ni lunette !) et avec une électronique HS. De plus elle avait été repeinte en blanc et bricolée par ses précédents propriétaires. Dans un premier temps, je l'ai gardée juste comme une réserve de pièce pour la LXD 750 déjà à ma disposition et qui supporte (avec peine, il faut le dire...) mon Newton T400 F/D 4.5. Puis j'ai rapidement commencé à cogiter pour lui offrir une motorisation plus récente en remplacement du système à servomoteur courant continu agé de 25 ans qui de toute de toute façon était HS et irrécupérable : https://www.webastro.net/forums/topic/159469-quel-kit-de-motorisation-à-adapter-sur-monture-équatoriale-lxd-750/ Après recherches, il apparait que les roues dentées de l'EQ6 et de la LXD 750 ont le même nombre de dents (180) et le même diamètre de 95 mm, ce qui va bien m'aider pour la suite ! Mon plan, au début, était d'acheter poulies et courroies crantées à part mais je n'ai pas réussi à trouver de poulies dentées en aluminium de 47 dents, que ce soit au format T2.5 (2.5 mm) ou même au format MXL (2.03 mm US). On m'avait suggéré de faires des pièces en impression 3D mais ça manque de précision et de solidité. Donc je me suis finalement rabattu sur un kit Rowan complet et... pas donné ! Et les soldes Optique Unterlinden sont ensuite passées par là et miracle... Un kit goto pour EQ6 qui me tendait les bras !! Je pense que cette motorisation est un peu limite pour une telle monture mais Fred (Zeubeu) a quand même motorisé un télescope de 500 mm avec ce même type de kit ! https://www.webastro.net/forums/topic/132038-construction-dun-t500-et-de-sa-monture/ Avant de m'attaquer à l'adaptation de la nouvelle motorisation, j'ai testé (sans succès) puis démontée l'ancienne motorisation avec ses cartes électroniques. Et là l'explication du problème est devenu évidente, le moteur d'AD ne tournait plus à cause d'un manque de jeu sur la VSF qui s'était grippée. Et l'électronique avait morflé, ça dépassait le simple fusible qui a sauté. Je n'ai pas réussi à la réparer donc j'ai purement et simplement viré sans regret tout le vieux système(cartes électroniques et servomoteurs avec leur réducteur). Dommage quand même pour les manettes de suivi manuel, perdues dans la bataille... Bon, sans vouloir vexer personne, il faut dire que cette pauvre monture avait subit quelques maltraitances par le passé et nécessitait une bonne remise en forme... Virer et refaire la piètre peinture blanche qui s'écaillait de partout, les jeux fonctionnels à rerégler avec soin, le réglage de latitude complètement modifié à revoir... Ce dernier bricolage est d'ailleurs pire que le médiocre système d'origine... Sans oublier le graissage des roulements et roues dentées qui lui avait été fait mais à réactualiser pendant le démontage, ça ne mange pas de pain. Première étape : ------------------------ Démontage complet et graissage. Assez facile, on voit bien que cette monture a déjà été démontée dans le passé. Et surprise, c'était en fait une LXD 700 rebadgée et "upgradée" en LXD 750, le marquage "LXD 700" ayant été masqué par un nouveau badge "LXD 750". Comparativement à ma seconde LXD 750 un peu plus récente et non modifiée, elle est aussi sensiblement plus lourde, le socle étant nettement moins optimisé. Deuxième étape : --------------------------- Tant que la monture est démontée, ponçage/grattage de l'horrible peinture blanche qui tenait à peine. Par contre l'ancienne peinture était elle bien accrochée et je l'ai finalement gardée comme sous- couche, même si c'est pas terrible. Le choix de la couleur ? Pas difficile, il me restait une bombe de peinture de couleur bordeaux achetée pour repeindre des caches latéraux d'une moto XS 850. Mais la moto ayant été revendue entre temps, la bombe est restée et m'a finalement servi pour la LXD. Bon, il a quand même fallu en acheter 2 autres de plus pour faire les 3 couches... Troisième étape : -------------------------- Il est temps de refaire le système de réglage de latitude bricolé. Impossible de rattraper le désaxement de l'axe de latitude, il a été mal repercé. Heureusement c'est surtout plus inesthétique que réellement problématique pour la mise en station. Le filetage d'origine ayant disparu, de toute façon pas moyen de revenir en arrière, comme à l'origine. Donc autant modifier au mieux l'existant sans chercher à tout prix à retrouver l'"authenticité". L'axe de remplacement est un gond de portail avec tige fileté, la poignée vient d'une scie à carrelage et la grosse molette de serrage a été acheté chez HPC si je me rappelle bien. J'ai récupéré le filetage de la vis de réglage de latitude qui avait été agrandi à M14 mais un filetage très réduit à cause de la finesse de la paroi à cet endroit (!!??). J'ai donc acheté puis collé une douille en laiton M14/M10 pour revenir (presque) au diamètre d'origine. Et comme tout cela avait de toute façon été modifié, j'en ai profité pour ajouter une douille en laiton et une contre-vis comme sur une EQ-6. Non sans avoir ajouté un renfort, la cloison en aluminium étant relativement fine à cet endroit. Et au final, c'est bien mieux comme ça ! En photos, les anciennes modifications sur la latitude, puis le montage d'origine et enfin les nouvelles modifications perso : Quatrième étape : ---------------------------- Adapter la motorisation d'ascension droite du kit d'EQ-6 et du kit Rowan. Et petit soucis, les grandes poulies du kit Rowan ont des trous de diamètre 10 ou 12 mm là où les axes des vis sans fin de de la LXD 750 ont un diamètre de 6.35 mm (1/4" en mesure US). Heureusement l'ami Norma m'a gentillement usiné 2 douilles d'adaptation en bronze ! Sauvé, merci ! En plus, grâce à ma fabuleuse perceuse à colonne achetée... au Lidl, j'ai pu réusiner le support du kit Rowan pour l'ajuster à la LXD et pouvoir régler la tension de la courroie. Ici je n'ai pas pu réutiliser la courroie du kit Rowan, trop longue, il m'a fallut en acheter une plus courte de remplacement (chez HPC). J'ai essayé de placer le moteur d'AD le plus bas possible mais il dépassait encore trop pour pouvoir remonter directement le capôt d'origine. Évidemment j'aurais pu faire une découpe et laisser dépasser le moteur mais autant faire d'une pierre deux coups et fixer en même temps la carte électronique du kit servant d'interface. De toute façon elle ne passe pas dans les panneaux latéraux démontables donc c'était la meilleure place. J'ai trouvé un solide boitier aluminium type boitier de protection pour électricité électronique et déjà peint en noir, avec les bonnes dimensions et presque de la bonne hauteur. Après adaptation et ajout d'une prise RS232 pour le moteur de déclinaison, il remplace avantageusement l'ancien capôt. Je l'ai enfin découpé pour faire place à la carte électronique. A noter, Pour laisser suffisamment de place à la grande poulie du kit Rowan fixée sur la vis sans fin, pas le choix, il m'a quand même fallut gratter un peu d'aluminium du corps de la monture. Cinquième étape : ---------------------------- Adapter la motorisation de déclinaison du kit d'EQ-6 et du kit Rowan. Exercice nettement plus difficile, je me suis bien amusé ! Impossible de fixer directement la grande poulie 47 dents sur la vis sans fin de DEC sans grosses modifications, à cause de la trop grande proximité de la grande roue dentée et du petit capot de protection. Après d'intenses cogitations, je me suis rabattu sur une solution plus complexe avec un axe intermédiaire. Avantage, cette option permettait en plus de réutiliser les 2 poulies de l'ancienne motorisation de la LXD. Il me restait donc à trouver une solution toute prête avec un diamètre de 6.35 mm (1/4"). Et j'ai pensé aux fraises à bois pour défonceuse dont certaines sont équipées de 2 roulements de guidage de même diamètre externe. Et sur le site bien connu de Jeff (Bezos), j'ai trouvé un modèle bien adapté. D'abord, il faut meuler des lames tranchantes puis fabriquer un support dans un bout d'aluminium épais de 20 mm. Pas de bol, l'un des 2 petits roulements accrochait donc remplacement, encore une fois merci Jeff... Beaucoup de travail pour réaliser cet assemblage "maison" incluant la modification du 2e support du kit Rowan et la fabrication d'un support de fixation au corps de la monture. L'ensemble permettant en plus de tendre les deux courroies. Et dernière contrainte de taille, il faut éviter de masquer l'ouverture du viseur polaire ! Une fois de plus la fabuleuse perceuse à colonne Lidl s'est avérée absolument incontournable. Enfin j'ai fabriqué un nouveau cache latéral en remplacement de l'ancien, trop découpé. Il supporte la prise DB9 pour connecteur le moteur de DEC à la rallonge vers la carte de commande. Sixième étape : ------------------------ Adapter une platine vixen/Losmandy. D'origine la tête de la monture était une pièce spéciale supportant la lunette et directement boulonnée sur le hut de l'axe de déclinaison. Tout sauf pratique ! J'ai donc opté pour la modification d'une tête d'AZ-EQ6 au double format Vixen/Losmandy. Et le magicien Norma a transformé la citrouille en carosse. Derniers petits ajustement des têtes de vis, peinture en noir à la bombe et hop, la monture a enfin une tête ! La platine avant modification et après modification : Septième et dernière étape : --------------------------------------------- Il ne reste plus qu'à monter le tout sur le trépied géant Meade raccourci que j'ai déjà et direction les étoiles pour valider le tout sur le ciel" : vérifier le suivi et vérifier que le Goto fonctionne. Je dois aussi être sûr que le sens de rotation des moteurs est le bon. Vérification rapide faite le soir du 25 Janvier, la monture chargée avec le T 300 F/ 5.3. Entrainement OK. Le 300 suit sans problème Sens des moteurs OK, du moins OK sûr en AD. EP non mesurée mais conséquente, comme sur les vieilles EQ6. Je m'y attendais. Mais le suivi est lisse et sans à-coups, merci la courroie, ça fera l'affaire pour le planétaire et du CP en poses courtes. Test du Goto après alignement, ça marche, les moteurs tractent. Restera encore l'ultime test en CP poses courtes pendant quelques heures... Bilan final : ----------------- Malgré une partie d'éléments de récupération, mais avec tous les petits achats en plus du kit EQ-6 et kit Rowan (platine EQ-6, boitier aluminium, fiches RS232, douilles laiton, visseries diverses, molette, morceaux d'aluminium, fraise avec roulements, gond de portail, peinture,...), le résultat est sensiblement plus coûteux que le prix de cette monture en occasion. Mais ça n'était pas non plus le but visé, la priorité étant juste le plaisir de bricoler, d'adapter, de rajeunir et donc de donner une seconde vie à cette rare et belle monture ! Albéric Le 204/2021 : Suite du post... Voir plus bas à cause de la limitation à 25 images par message. Albéric
  25. Le bruit de lecture d'une camera CMOS est la première qualité qu'on étudie pour les poses courtes. Plus il est faible et plus le signal utile peut sortir du fond bruité. Ce qui veut dire que la cible peut être quasi invisible sur les brutes, mais qu'à l'empilement elle se détache. Exemple avec une capture de M1: