Search the Community

Showing results for tags 'Comète'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Others
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Moderation
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 489 results

  1. Bonjour à tous, Et non, ce n'est pas de la belle Neowise de cet été dont il est question mais d'une homonyme beaucoup plus discrète qui était australe depuis sa découverte jusque fin octobre où elle est apparue dans le ciel du matin sous nos latitudes. Elle est passée au périhélie le 20 octobre dernier et il était initialement prévu qu'elle atteigne la magnitude 9. Mais elle n'aura pas survécu, et nous a fait un remake de la perte de C/2019 Y4 Atlas puis C/2020 F8 (Swan) en début d'année. Voici tout ce qu'il en reste : C'est un compositage de 88 poses de 15s prises le 22 novembre dernier entre 04h42 et 05h17 utc au C11 à F6.3 + ST8XME, en binning 3x3 (3"/pixel). La comète n'était alors qu'à 15° de hauteur, à peine, au-dessus de l'horizon, juste avant qu'il ne s'éclaircisse. La traînée sans tête apparente qui ressort de ce compositage calculé sur le mouvement théorique de C/2020 P1 est bien la comète : si elle n'est pas visible sur les poses individuelles de 15s, elle apparaît en revanche sur des poses guidées de 02 minutes et son déplacement est alors révélé au blink : blink_P1.mp4 (soyez indulgent, je ne savais pas faire une copie vidéo d'écran, je l'ai donc filmé au téléphone portable d'où la qualité dégradée...) En zoomant et en poussant les seuils j'ai l'impression qu'il y a 5 fragments mais c'est très limite et il est difficile d'être sûr qu'il ne s'agisse pas de bruit : (à gauche compositage cométaire calculé, à droite compositage sur les étoiles) Sur le haut de la traînée, les nodosités apparentes sont en fait des étoiles (bien visibles sur le compositage stellaire) mais en bas il n'y a pas d'étoiles en revanche. J'ai cerclé ci-dessous ces 5 possibles fragments et voici une version zoomée et avec le contraste poussé au maximum : Avec la Lune presque pleine et le mauvais temps qui est arrivé, je n'ai pas eu l'occasion de la refaire. J'ai peur qu'elle ne soit plus détectable la lunaison prochaine du coup, mais qui sait ? Bon week-end
  2. salut a toutes et tous voici 2 images de m3 atlas , qui surfe sur sh2 264 au nord de orion la 1ere jeudi 19 , la 2 e vendredi 20 .....et une compo pour voir son déplacement sur une journée acquisition en remote au nouveau Mexique avec une taka 106 / 530 et une sbig stl11000 addition de 3 poses , de 4 , 5 et 10 mn avec dss , et finition sur toshop j ai l impression , ( ou alors c est le confinement ) , que m3 commence a développer une espèce de queue sur le dessus . jai mis une pose en négatif , pour voir bon dimanche et bonnes photos serge le 19.11.2020 le 20.11.2020 la compo des 2 le negatif pour la " queue "
  3. Bonjour à toutes et tous, Après une courte nuit voici 2 images prises cette nuit depuis mon lieu favori. Même si le Jet Stream n'a pas voulu être de la partie (entre 120 et 160 Km/h) je ne suis pas mécontent de mes résultats. Malgré une température à 950 M d'altitude qui n'a pas dépassé les 2°C et du givre partout j'ai été agréablement surpris par le passage de centaines de canards en formation pour une migration vers des pays un peu plus chaud entre 19h00 et 01h30 du matin. Ce fut une belle surprise Mais qu'est-ce qu'ils sont bruyants . Tout d'abord et malgré la Lune, j'avais décidé de photographier l'amas ouvert M37 ou NGC 2099 situé dans l'amas du cocher. J'ai comme d'habitude un peu galéré sur le traitement. J'ai aussi été content de pouvoir mieux maîtriser ma nouvelle montre AZ-EQ6 que je n'avais plus utilisée depuis plus d'un mois ; enfin je peux voir les objets pointés dans l'oculaire Voici le résultat : Matériel : Celestron 925 sur monture AZ-EQ6 Pro GT APN 450D Défiltré avec réducteur Celestron 0,63 127 prises x 90" Darks : 11 x 90" Offsets : 11 x 1/4000s Traitement : SIRIL et CS2 Pas de Flat les batteries du 450D n'ont pas tenues toute la nuit. Puis avec mon autre 450D non défiltré, j'avais choisi de prendre la Comète C/2020 A3. Je n'ai malheureusement pas réussi à conserver la couleur verte de la comète lors de la suppression du bruit vert sous Siril Monture : Star-Adventurer APN 450D non défiltré avec objectif Samyang 85 mm 42 prises x 120" Darks : 11 x 120" Offsets : 11 x 1/4000s Traitement : SIRIL et CS2 Pas de flat non plus. Même problème qu'avec mon autre appareil. Les batteries n'aiment vraiment pas le froid Voici le résultat : On peut y voir en plus de la comète, M1 la nébuleuse du crabe et les amas NGC 1807 et NGC 1817. Bonne fin de week-end PS : vos commentaires sont la bienvenue XavS
  4. Parmi les comètes accessibles du moment, il y a bien sûr C/2020 M3 (ATLAS) dans Orion qui a l'avantage d'être observable une grande partie de la nuit, mais qui ne montre pas de queue et juste avant l'aurore, il y a C/2020 S3 (Erasmus) qui est bien basse et c'est dommage car elle est un peu plus brillante et a développé une queue qui n'était pas visible le mois dernier. Profitant de la nuit très pure en Provence de mercredi 18 à jeudi 19 novembre je l'ai tentée en grand champ au 600D à courte focale, avec un téléobjectif Olympus-Zuiko de 300 mm ouvert à F/D=4,5. La comète est bien visible, avec une courte queue de 45' de longueur vers PA=275° 61 poses de 30s à 800 ASA (en // sur le CG11, avec le suivi de base sans guidage) J'espérais détecter la queue sur une plus grande longueur (mon champ faisait près de 3°) et y voir une structure plus fine(*) mais la focale est trop juste... La comète n'a pas atteint son maximum d'éclat mais son élongation diminue chaque jour, ce sont donc les derniers joyrs pour la tenter malheureusement Très bonnes observations à toutes et tous. (*) Voir ce que sort Gerald Rhemann depuis la Namibie : http://www.astrostudio.at/2_Bright Comets.php mais l'équipement n'est pas le même !!
  5. Bonjour, Ce post est relatif à l'utilisation du logiciel Siril, j'espère que je poste au bon endroit, sinon pardon d'avance. Je sèche depuis 2j pour aligner 61 poses de la comète C/2020 S3 (Erasmus), alors que j'avais utilisé la technique avec succès sur plein d'images de Neowise prises cet été, du coup je ne comprends pas ce qui cloche. Je précise que je connais le principe qui consiste à : Aligner les images prétraitées (et débayérisées) sur les étoiles Refaire l'alignement de la séquence en mode Astéroïde/Comète, soit concrètement en pointant la comète en pointant la comète sur la 1ère image de la série, puis "Pointer objet dans #1" en pointant sur la dernière image de la série, puis "Pointer objet dans #2" en cliquant le bouton "Aligner" Siril le prend bien en compte puisque la vitesse mesurée de la comète est bien affichée : mais l'empilement reste désespérement un alignement sur les étoiles : Merci d'avance pour votre aide, c'est très frustrant de ne pas voir le résultat du compositage, çà fait 2j que je ronge mon frein du coup A toutes fins utiles, voici : l'export des infos dans le terminal : infos_terminal la copie du fichier log : 2020-11-20T20.04.12Z.log et le fichier.seq ( r_erasmus_.seq ) où on trouve bien des paramètres de registration comme le montre ce petit extrait : du coup, je ne comprends pas pourquoi l'empilement donne des étoiles bien alignées. En effet, je viens de faire la manip (alignement global puis alignement comète) sur une séquence dupliquée de la séquence r_pp suite à un premier échec sur celle-ci. Refaire l'aignement global ne seravit donc à rien (ce que montre le log les décalages sont très inférieurs au pixel) et dès lors que des translations non nulles apparaissent dans le fichier .seq, l'empilement devrait donner des étoiles allongées et ce n'est pas le cas. Je sèche complètement. Je me suis posé des questions sur 2 options du logiciel, pas très claires pour moi : Hier, je pense avoir testé avec ces cases cliquées et non cliquées et j'obtenais toujours le même résultat final...
  6. Bonsoir, Coincé en maison : guet pour un ciel clair à la fenêtre d'une chambre au Sud. Comète ATLAS C/2020M3 Vers 00h00 TU le 18 novembre 2020. APN ZOOM 18/250 monture équatoriale à ressort. Bon ciel. Francesco 1 x 125 s 00h54 18mm 5x30 s 23h39 100 mm (+/-) 4x20 s 00h04 250 mm
  7. salut tt le monde vu le confinement , on s est remis au remote , avec les télescopes australiens voici la comète m3 atlas , faite avec un t 127 f 680 mm et camera FLI MONO deux poses uniques de 4 mn et 5 mn en luminance un pti traitement avec siril , pour l histo , photoshop , pour coloriser tt ca , et réduire les filés d étoiles , et rendre le noyau plus ponctuel ( translation , en calque , mode obscurcir ) je la retenterais un de ces 4 , erasmus s3 , étant trop dans le matin encore ,quant a elle . bonne nuit a+ serge
  8. Salut à tous, Me revoilà avec une nouvelle image de la belle visiteuse : comète C/2020 M3 (Atlas). Discrète petit boule verte qui vient traverser l'épaule gauche de notre chasseur préféré. Cette fois-ci j'ai laissé l'appareil tourner jusqu'à 2 heures de matin pour accumuler un maximum de pause sans avoir à retenir les images prises trop tôt (gradient de ciel pollué quand Orion est encore bas sur l'horizon). J'ai perdu plusieurs images à cause de passages de nuage semi-transparents, mais ça a donné un bel effet Akira Fujii naturel sur certaines brutes. J'ai aussi capté quelques étoiles filantes (et vue 2 de mes propres yeux) et bien sur tout un florilège de satellites et avions. On commence avec le résultat final. Addition de 113x1 minute au Canon 6d + 100mm macro à F/3.2 Mes flats sont encore pas terribles, mais les fonctions de retrait du gradient dans iris ont bien corrigé le gros du problème. Je n'ai pas pu résister à la tentation de tirer un peu sur les niveaux pour faire ressortir les discrètes boucle de Barnard et tête de sorcière. On voit aussi (en plus de M42/M43 et flamme + tête de cheval) M78 et deux ou trois petites choses. J'ai aussi eu des soucis avec deux points chauds (un rouge et un bleu) qui ne sont pas partis au traitement. J'ai essayé de les gommer dans photoshop... La full: https://photos.smugmug.com/photos/i-6HrGxmD/0/88c7973d/O/i-6HrGxmD.jpg Une brute avec une étoile filante : Et enfin, la petite animation de deux brutes prises à quelques minutes d'intervalle, pour montrer l'effet Akira Fujii créé naturellement par les nuages : Bonne semaine à tous ! jf
  9. Bonsoir, Un lever tôt pour imager la petite ATLAS. Les nuages transitent, et ce voile toujours qui accentue la pollution lumineuse. Il est vain d'utiliser le T300. Alors il convient de poser entre les nuages avec le Canon 400/5,6 sur la vielle mini monture. Pose unique à 4h15 TU de 45 secondes et ISO3200 le 15 novembre. La seule présentable, à peine. Voudrait elle se faire plus grosse que Bellatrix la bleue ? Je suis un peu déçu. Tout en guettant les trouées dans le ciel je pensais à ma "première comète" : Ikeya-Seki en 1965. Mais je ne sais pas si c'est vrai que je l'ai vue de jour. Elle avait tapé à -10 ou -11. Certains observateurs ont dit "10 fois plus brillante que la pleine Lune". Ah, il y a ce Sky & Telescope de décembre 1965. J'espère ne pas trop encombrer le forum avec la couverture et les 12 pages que je viens de scanner. L'article est de Brian G. Marsden ! Je chercherai où j'ai classé celui de Janvier 1966. Bon ciel Francesco 4h34 TU photo "brûlée" à ISO12600 et 30 secondes mais on distingue mieux la comète.
  10. C/2020 M3 Atlas au pied du Grand Chasseur A croire que c’était-y fait exprès mais dès qu’on nous confine, les comètes se bousculent au firmament et les conditions météo ne sont pas trop mal. Me voilà donc obligé de remonter mes setups photos dans le jardin. Pour cette première acquisition, je me risquais à compliquer les inconvénients : la pollution lumineuse du village, une Lune gibbeuse à souhait et quelques voiles nuageux en première partie de nuit. Mais l’expérience m’a appris qu’il fallait imager les comètes dès que c’était possible sous risque de les voir s’évaporer ou repartir plus vite qu’elles n’étaient venues et, du fait, louper toute possibilité de les accrocher à mon bestiaire à comète. Ma cible : la comète C/2020 M3 Atlas qui avait commencé son ascension du Grand Chasseur Orion par le pied gauche marqué par l’étoile Rigel. La comète a été découverte par ATLAS, un système d'alerte précoce contre l'impact d'astéroïdes développé par l'Université d'Hawaï et financé par la NASA. Il se compose de deux télescopes, distants de 160 km, qui balaient automatiquement le ciel entier plusieurs fois par nuit à la recherche d'objets en mouvement. C/2020 M3 a fait son périhélie le 25 octobre dernier, et serait au plus près de nous le 14 novembre avant de s’éloigner vers le système solaire externe. Elle ne reviendra pas avant 139 ans. Donc malgré la médiocrité des conditions d’acquisition, la comète est visible sur les poses prises dans la nuit du 4 au 5 novembre 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) Setup grand champ Canon 350D défiltré partiel + filtre CLS EOS Clip avec objectif 70-300, focale à 133 mm, ouvert à f4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage) 253 poses d’1 mn (film) – 117 poses d’1 mn (photo) – ISO 800 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop et VirtualDub. Registration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Régistration sur les étoiles Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Setup Lulu Canon 7D défiltré partiel + filtre CLS au foyer d’une lunette 100/900 sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage) 218 poses d’1 mn (film) – 127 poses d’1 mn (photo) – ISO 6400 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop et VirtualDub. Registration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Régistration sur les étoiles Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le film
  11. Dobson Strock 254/1200. Seine et Marne au sud des ballots de foin. 5 dessins : 9223 à 9227. Le maïs a bien poussé et atteint les 2 mètres de haut. Quand j'arrive, le télescope de Jcb est là mais pas son propriétaire ni son van. Il arrive un peu plus tard, ayant oublié son appareil photo chez lui à 20 minutes de route. Je démarre mes observations à minuit, avec encore des traces du crépuscule. J'entame la nuit sur un amas globulaire d'Ophiucus. Observation 9223 : NGC6426. 150x, 109x, 75x. Je suis déçu, il est mal résolu, plus dur que dans mes souvenirs. Il est vu faible à 75x. Je suis déjà fatigué, c'est vrai que c'est l'heure à laquelle je me couche habituellement en semaine. Je pointe un amas ouvert dans la même constellation. Observation 9224 : Cr350. A 75x, Collinder 350 m'apparaît brillant, vaste, avec de grands écarts de luminosité entre ses étoiles. La Lune gibbeuse décroissante se lève à 1h13. Il fait froid, impression accentuée par un petit vent passager. Jcb est parti dormir. J'ai froid, et fatigué je fais de même jusqu'à 3h30, ne pouvant plus lutter contre cette fourbe ennemie. Je dessine ensuite Mars dans les Poissons après avoir recollimaté, j'avais dû mal serrer quelque chose car la collimation tient toute la nuit normalement. Observation 9225 : Mars Diamètre 12,3". Méridien central 2°. 480x, filtre rouge W23A. La turbulence est de 5 sur 5 ce qui correspond à une forte turbulence. Le filtre rouge aide à la lisibilité de l'image. La calotte polaire sud est large. Une zone plus floue moins contrastée s'étale sur la moitié du globe et sa phase est sensible. Des nuages éparses s'aventurent vers le nord tandis que Vénus se pointe à l'horizon Est. J'ai déplacé le télescope vers le sud pour voir la comète C/2020 F3 Neowise dans le Cocher, car trop proche d'un poteau tellement elle est basse. Vue aussi à l'oeil nu, elle est magnifique et je tire Jcb de son sommeil pour qu'il ne la rate pas. Il la photographie et l'observe aux jumelles 20x80. Observation 9226 : Neowise au chercheur 9x50. Elle est brillante, avec une longue queue. A l'oeil nu, je la vois comme un trait vertical flou faible. Elle n'est pas colorée de façon certaine, peut-être jaune? Observation 9227 : Neowise au Strock. 75x, 109x. Alors là je confirme la couleur, c'est ma première comète jaune! Magnifique! Le noyau brillant a été placé à 4h35. La coma autour est considérablement faible et les zones les plus faibles de la queue sont perceptibles. L'aube est très vite gênante et l'efface. Elle montre une double queue dont une courbe bien plus longue. Je ne l'ai plus à l'oeil nu à la fin du dessin mais encore dans le chercheur. A 5h, après quelques photos du site au smartphone, je pars tandis que Jcb retourne finir sa nuit de sommeil dans son van aménagé avec un vrai lit.
  12. Neowise 20 juillet 2020

    Bonjour à tous, Après beaucoup avoir galéré (pff, suis à la retraite, c’est chouette et je me prends encore la tête !) voici ma toute première photo en astronomie. Y a pas plus néophyte que moi ! Voici la comète Neowise prise le 20 juillet à 0h05 avec mon APN Sony A-68 sur pied photo et déclencheur à distance. Les poses sont de 4 s à 2500 ISO avec un objectif macro 100mm ouvert à 2,8. Le prétraitement est réalisé avec DeppSkyStacker, 11 Dark Flat et Offset et 34 images. Avec toute votre indulgence… Bien à vous Astronomicalement, Philippe
  13. Bonjour, Voici une des comètes "brillantes" du moment, C/2020 M3 (ATLAS), actuellement dans Orion comme signalé sur le forum déjà depuis quelques jours. J'ai voulu la cadrer avec la tête de cheval au 600D et au télé de 200 mm mais çà ne rentrait pas... J'ai donc dû me rabattre sur le télé 135 mm (ouvert à F/4) du coup, mais j'y ai gagné la nébuleuse d'Orion en prime ! Voici donc le montage : 27 poses de 02 min à 800ASA en // sur le CG11, avec le suivi de base de la monture, le 10 novembre 2020 entre 22h40 et 23h40 TU. J'avais 37 poses, mais j'ai renoncé aux 10 premières (champ trop bas dans un ciel hyper brumasseux...). Bonnes observations à tous !
  14. Bonsoir à tous, il manque plusieurs minutes de pose mais les entrées maritimes en ont décidé autrement hier soir...le tout sous une humidité hallucinante ! Donc 14 poses de 30 sec juste...à 3200 iso sur Canon 300 mm F/2.8 + Sony A7s + duo narrow band HA/OIII. Traitement Siril, et CS6 Le baudrier contient donc provisoirement une 4ème étoile Phil
  15. Comète C/2020 M3

    Bonjour, J'ai observé cette nuit dans Orion sous un ciel péri-urbain la comète Atlas C/2020 M3, avec mes jumelles 10x50. C'est certain, mes rétines n'ont pas explosé, la comète étant très diffuse, sans queue, et proche de la magnitude 8. N'est pas Neowise qui veut... Avec une magnitude à l'œil nu de 5 maxi, c'est pas fastoche au premier abord ; mais je l'ai vu sans aucun doute. Elle est par contre plus "facile" en photo et un collègue m'ayant prêté un boîtier Canon 60D, je me suis dis que je pouvais la tenter, malgré un ciel loin d'être Atacamesque. Mais je n'ai pas trouvé d'attestation "sortie astro" pour rejoindre des cieux plus noirs... Voici l'image (bof !) réalisée avec un zoom Sigma Apo 70/200 ouvert à 2,8 pour 30 minutes de poses au total, à 1600 iso. Traitement Siril et finition avec l'inévitable Photoshop. Pas facile avec un ciel moyen. Gilles
  16. Bonjour à tous, Avec la retraite et le confinement, faut bien s’occuper un peu… Mais là, c’est la prise de tête, c’est la première fois que j’utilise un logiciel pour la photo astro, DeepSkyStacker 4.2.5 en l’occurrence. Autant vous dire que je suis plus que néophyte dans ce domaine. J’ai pris des photos de la comète Neowise avec mon Sony A-68 muni d’un objectif macro 100mm (voir EXIF sur copie écran), sur pied photo, avec déclencheur à distance. Après consultation de quelques tutos DeppSkyStaker, je tente le prétraitement de la comète Neowise. Les étapes de l’empilement semblent se dérouler normalement, mais il n’y a aucune image finale ! Je vous joins 2 copies d’écran, d’abord une des photos brutes de mon APN avec l’EXIF, puis la récap des empilements avec DeepSkyStaker (je ne vois pas quelles autres infos je pourrais fournir…) (Est-ce que DeepSkyStacker est le bon choix pour la comète ?) Je sollicite votre aide en vous remerciant par avance ! Prenez soin de vous, astronomicalement. Philippe.
  17. La comète et la galaxie spirale barrée Lors de la nouvelle Lune du mois de mai 2020, alors que nous aurions dû être aux Nuits astronomiques de Touraine, la météo était superbe. Ne pouvant pas aller au Mémorial comme à notre habitude, nous avons fait de l’astrojardin à défaut de mieux. Le village est bardé de lampadaires mais on peut limiter la pollution lumineuse en se mettant derrière la maison. Et le filtre CLS permet de réaliser quelques images. La comète C/2019 Y1 Atlas continuait sa route vers le système solaire externe après avoir fait son périhélie à la mi-mars 2020. A proximité de la comète, une galaxie spirale barrée aux bras spiraux très étirées me permit d’obtenir un cadre original. Cependant, il ne me restait pas beaucoup de place pour loger la comète que je mis en haut à droite. Y1 avait perdu quelques magnitudes mais la rencontre avec cette galaxie la rendit plutôt intéressante. Cette dernière découverte par William Herschel en 1793, cataloguée NGC 3359, se situe à environ 56 millions d’années-lumière de la Voie Lactée. Et si la comète ne fait que passer vite fait dans le coin supérieur droit de l’image, la galaxie est plutôt jolie en bas à gauche. Photos prises le 18 mai 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel au foyer d’une lunette 100/900 apo sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage) 226 poses d’une minute – ISO 6400 – 21 DOF – Camera RAW, Toshop et VirtualDub. Registration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Régistration sur la galaxie Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le film
  18. Hello everybody Je poste des images de cet été que j'ai enfin traitées, OK je suis pas rapide mais bon pas facile de caler çà dans l'emploi du temps...avé le boulot, les gosses , toussa toussa... Donc du 17 au 20 juillet denier j'étais en WE chez mes beaux-parents dans le lot et garonne, qui s'est prolongé involontairement car on a du s'autoconfiner et se tester à cause de contact covid... çà a eu du bon car il faisait beau, et çà m'a laissé le temps de shooter Neowise! Pas facile car bien que le ciel soit bon là-bas, les arbres étaient génants et j'ai du déplacer le matos au cours des soirées... J'avais mis le 1000d et le 70d en batterie, le 1000D faisant des timelapse avec le samyang 14mm pendant que le 70D posait avec les objos de 50mm et 70-200, avec ou sans suivi... Petit Timelapse avec comète puis voie lactée : comète au 1000D, VL au 70D https://vimeo.com/462233140 Images tirées du TL : comète : 30x30S à iso1600, Voie lactée : 11 poses de 30S à iso 3200, sans suivi Puis images de la comète au 70D : - 70D avec canon 70-200L à 70mm, 14 poses de 5s sans suivi à iso2500 - 70D avec canon 70-200L à 135mm, 15 poses de 15s avec suivi eq6 - Même choses avec des poses plus longues de 25S On voit que les arbres n'étaient pas loin J'en ai d'autres, mais pas fini de traiter
  19. salut, il faut que j'en trie pas mal car j'ai enchainé les sorties pour la voir un max malgré la météo qui jouait des tours....donc diverses photos prises pres de chez moi ou meme de chez moi. Ce n'est pas le top qualité mais je les ai faite avec mon vieux bridge canon sx10is, qui ne supporte pas de monter à 800 iso, et qui enregistre directement en jpeg.... J'ai egalement eu juste le temps de tester au telescope avec mon atik, la queue est sympa malgré le champ réduit et le noyau saturé. J'avais pris divers temps de poses mais je suis une quiche en fusion avec degradé et tout le toutim....mais j'ai tout gardé pour le jour où je saurais. Je mets aussi un time lapse que j'avais fait en juillet quand elle apparaissait tres peu de temps avant le lever du soleil. il semble me rappeler que c'etait sur 20 min env. https://youtu.be/pjJEn5m3S6U a plus
  20. Après les photos d'ambiance et plutôt en grand champ (ou sur pied fixe) quelques images plus détaillées de C/2020 F3 (Neowise) quand elle n'était encore visible que (trop !) peu de temps le matin. Ce qui marque au premier coup d'oeil, c'est la couleur orangée et bien sûr la zone centrale sombre (fausse ombre) dénuée de poussières dans l'axe central : (08 juillet 2020, 51 poses de 05s à 800 ASA au C5 à F/5 + EOS 600D) mais en poussant les contrastes, on voit apparaître la queue de sodium (rouge) : Confirmation le lendemain cette fois au téléobjectif de 300 mm : (09 juillet 2020 : 30 poses de 15s à 800 ASA au Zuiko 300 mm à F/4.5 + EOS600D) Entre la large queue de poussières (jaune) et la queue de plasma (rouge), on devine faiblement la queue de gaz (plasma), d'où le titre de ce post ! Un essai la même nuit avec un Nikon P900 et son super-zoom optique (2000 mm) auquel tenait mon fiston et prise entièrement par lui : (15 poses de 4s en // sur le C5) Le résultat est sympa, dommage qu'il n'y ait pas de Raw sur cet APN ce serait encore mieux. La queue de sodium était bien détectable les 8 et 9 juillet au matin. Je ne l'ai plus le 11 juillet mais ce matin-là j'ai eu beaucoup de nuages et c'est peut-être juste pour çà que je ne la détecte déjà plus. Le 14 juillet, en revanche, dans des conditions correctes, je ne la vois plus non plus : ce fut donc vraisemblablement une queue assez éphémère. La comète n'en est pas moins belle : (la comète se lève sur la colline, 3 poses de 15s à 400 ASA au C5 à F/5 + EOS600D) Un compositage plus long révèle, en poussant les seuils, l'évasement très net de la queue de poussières : (14 juillet 2020, 52 poses de 05s à 800 ASA au C5 à F5 + EOS600D) Au téléobjectif, les images révèlent le développement de la queue de plasma qui prend de l'ampleur : (14 juillet 2020 : 7 poses de 30s à 800 ASA avec l'Olympus-Zuiko 300 mm à F/4.5 + EOS300D) confirmée avec le télé 135 mm à F/4 : (6 poses de 15s à 400 ASA au 300D) malheureusement par ciel déjà très éclairci, pas facile de voir les streamers de plasma bleu sur un fond de ciel bleuissant... Heureusement, il deviendra possible ensuite de la suivre plus longtemps et dans un ciel plus sombre, le soir
  21. Salut à tous les astrams, Bon pour le scoop c'est bien sû raté, j'ai près de deux mois de retard mais ce n'était pas le but. Le temps passe très vite et 2 mois c'est le délai qu'il m'a fallu pour trouver le temps de traiter (et apprendre au passage à me servir de Siril) toutes les images des séances d'observation de la comète C/2020 F3 (Neowise) quand elle n'était encore véritablement visible que le matin seulement. Je n'ai pas encore traité les séances du soir, ce sera pour plus tard. Je partage donc ici les premiers résultats pour ceux qui sont intéressés. * Première observation pour moi le mercredi 08 juillet 2020 à l'aurore, j'espérais en fait, au départ, juste la voir au moins une fois car je n'avais un créneau que de quelques jours à peine pour l'observer depuis ma terrasse avant qu'elle ne me nargue continuellement ensuite, dans sa course de remontée vers le ciel du soir, en s'obstinant à se cacher sous mon horizon local (j'ai des obstacles au Nord et une colline à l'Ouest...). Alerté par les premiers retours d'observateurs, je commençais bien sûr à envisager de poursuivre les observations en nomade par la suite et un tel spectacle m'en a bien sûr immédiatement convaincu : Neowise003_2020F3_28mmVenus_300D_05s_montage.tif (compositage de 9 poses de 05s à 800 ASA avec un vieil EOS300D et (encore plus vieux) Zuiko Olympus 28 mm ouvert à 2.8 pour cette première photo). Comme tous ceux qui ont eu la chance de l'observer à ce moment-là, j'ai été surpris par 3 choses : 1/ la couleur orangée très marquée de la tête, 2/ la fausse ombre au milieu de la queue, 3/ et le spectacle magique à l'oeil nu, avec une tête étincelante et un départ de queue parfaitement visible (sur 2° environ) même dans le ciel bleuissant de l'aurore. Elle est si brillante qu'un petit compositage de poses courtes, sur pied fixe, au Téléobjectif 300 mm F/4.5 se révèle déjà bien intéressant (encore 9 poses de 05s) : Neowise004_pp_800ASA_p18deg_C2020F3_Tele300mm_300D_05s_stacked_amelioree.tif * Seconde séance dès le lendemain, jeudi 09 juillet, c'est frustrant de disposer de si peu de temps d'observation : - quand le ciel est encore sombre, elle est trop basse sur l'horizon - et dès que sa hauteur devient intéressante, le ciel s'éclaircit déjà ! Mais, le spectacle vaut la peine de se lever tôt tant elle est resplendissante juste avant le lever du Soleil : Neowise009_pp_200ASA_p17deg_C2020F3_300D_Obj50mm_05s_00001_amelio.tif (2 poses de 05s à 200 ASA au 300D+Zuiko 50 mm ouvert à 2.8) J'ai du coup guetté chaque nuit de la semaine et me suis même levé plusieurs fois en vain, juste au cas où... * Troisième observation le samedi 11 juillet, dans des conditions moyennes avec des passages nuageux au moment le plus propice aux d'observations. J'espérais tenter de mieux voir la queue, du coup c'est raté. Juste pour le souvenir, voici une pose unique de 30s à 1600 ASA au 300D+Zuiko 200 mm à F4 : J'aurais tant aimé avoir plus de poses, maudits nuages ! * Quatrième session matinale le mardi 14 juillet, la comète s'est décalée vers le nord et n'est déjà plus visible de ma terrase. J'improvise un site d'observation tout proche ,car la comète n'est observable que peu de temps et çà ne vaut pas le coup de partir trop loin du coup. Arrivée en avance sur site, puis je la cherche avec de plus en plus d'impatience à partir de 02h25 utc quand mon attention est attirée par une sorte de "cirrus vertical" au ras d'une petite colline plus à gauche de l'endroit attendu et je comprends alors que je me suis trompé dans les repérages faits de jour pour estimer l'endroit où elle se lèverait. La dernière fois que j'ai vu la queue d'une comète se lever, c'était 23 ans plus tôt avec Hale-Bopp. Oui aucun doute, C/2020 F3 est bien elle aussi un grande comète : Neowise019_r_pp_1600ASA_p14deg_EOS300D_lever_queue_Tele300mm_30s_stacked_amelio.tif (2 poses de 30s à 1600 ASA, 300D+Zuiko 300 mm) et quelques minutes plus tard, la tête apparaît : Neowise020_r_pp_800ASA_p14deg_lever_queue_Tele300mm_30s_stacked.tif (3 poses de 30s à 800 ASA, 300D+Zuiko 300 mm) La comète semble (déjà) un peu moins brillante que la semaine précédente, mais on la voit encore superbement alors que le ciel bleuit et c'est un spectacle hyptonisant : Neowise023_pp_400ASA_p14deg_C2020F3_voitures_50mm_montage.tif (8 poses de 5s à 400 ASA, 300D+Zuiko 50 mm) Neowise025_pp_C2020F3_oliviers_cadrage2_montage.tif (6 poses de 05s à 400 ASA, 300D+Zuiko 50 mm) Elle commence à faiblir mais va devenir observable plus longuement et par ciel plus sombre à condition d'avoir un horizon NW puis W bien dégagé, le spectacle ne fait donc que commencer. A suivre...
  22. Bonjour retour de vacances et reprise des traitements d'une petite soirée à Maubuisson pour tenter Neowise le 29 juillet. Elle a beaucoup diminuné et la lune est très gênante. Malgré cela, je suis content de l'avoir eue. Setup léger - trépied Gitzo antédiluvien - Astrotrac - Takahashi Sky90 et son réducteur indispensable - Sony A7 (version Bio, pas S, pas Astrodon mais qui marche pas mal) Prise de vue 6 poses de 30s à 3200iso, dark et offset avant que la belle ne fuie derrière les arbres. Prétraitement SIRIL et niveaus sous GIMP. Antoine
  23. Rapprochement cométaire

    Bonjour J'ai un peu de retard dans mes traitements... Suite au message de Nicolas Biver pour nous informer du rapprochement entre les comètes Neowise, Panstarrs et Lemon autour du 7-9 août, j'ai tenté le coup, malgré des conditions pas terribles (passage nuageux et présence d'un léger voile). Mais c'était le seul jour des 3 où je ne travaillais pas ! Canon 6D et objectif Tamron 70 - 200 mm à f/2.8, réglé à 139 mm. Addition de 30 poses de 30 secondes à 2000 iso. Version annotée Patrick
  24. Mes tubes de l'été

    Salut les amis, Si j'étais adepte des jeux de mot vaseux je vous aurait bien mis une photo de mes différents tubes optiques utilisés pendant l'été mais c'est pas mon genre. Non, le but de ce message et de regrouper mes meilleures images de l'été dans un seul message, histoire de ne pas encombrer un forum déjà bien chargé. Cette année 2020 est un peu rude sur certains aspects, mais pour l'astronomie c'est plutôt une bonne année pour moi. J'ai enfin pris le temps de construire un mini poste fixe et maintenant j'en profite ! Pour rappel, la construction du mini observatoire : Premiers essais d'autoguidage avec le diviseur optique : M20 (la trifide) avec le canon 6D dans la nuit du 19 juin. Un total de 41 x 3 minutes à 1600 ISO, le tout traité avec iris: Lien vers la full : https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Astronomy-Misc/i-Lhsb8fd/0/7bff15e1/O/m20-v3.jpg Je suis un peu au delà des 146mm de back focus recommandés donc il est normal que les étoiles partent un peu en vrille dans les coins mais ça reste très acceptable. Depuis, j'ai trouvé un moyen de raccourcir un peu la distance au capteur, mais pas eu le temps de testé en ciel profond. Après ça ZE comète de l'année (C/2020 F3 "Neowise") a joué à cache cache avec les nuages. J'ai du me contenter des (superbes) images sur astrosurf et autre jusqu'au 16 Juillet, quand j'ai enfin pu apercevoir la belle. L'horizon Nord-Ouest étant le moins bon depuis chez moi (obstructions + lumière) je suis allé dans une petite réserve naturelle à 5 minutes de voiture pour voir la comète. Voici un petit time lapse. La compression youtube est une cata, et sur l'original je vous garanti qu'on aperçoit un alligator nager dans le lac... J'aime bien cette image tirée du time-lapse car on y voit les flash de lumière verte émis par une luciole dans le bas de l'image : Full: https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Neowise/i-PSwmkst/0/74a5dab4/O/IMG_7573_V1_cr.jpg A partir du 16 Juillet, j'ai eu plusieurs nuits consécutives avec un ciel plus au moins dégagé. Voici une sélection des meilleures images. Le 17 Juillet avec un canon T2i + objectif 100mm macro. Pas facile à traiter avec le gradient et les nuages... https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Neowise/i-L4CwfQT/0/a8d49dec/O/neowise-v2.jpg Un ou deux jours plus tard (je ne suis pas bien organisé...) toujours avec le 100mm macro : Full: https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Neowise/i-QzsBq6k/0/a2d2fb87/O/neowise.jpg La comète est maintenant suffisamment haute dans le ciel nocturne pour se laisser photographier depuis chez moi. Me voici donc en action à couper le timer des guirlandes de LED pour les avoir allumées pendant seulement ~5 des 20 secondes de pause sur cette image : Full, pour ceux qui veulent voir le bazar chez moi : https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Neowise/i-rqwJgsL/0/f72b1769/O/IMG_9998_V1_cr.jpg Le 20 Juillet au soir, alors que je prenais des images depuis la maison (la comète étant bien plus haute sur l'horizon) je vois une belle cellule orageuse stationnaire en direction Nord-Est. Après une seconde d'hésitation, je prend tout le matériel sous le bras et charge dans la voiture, préviens la patronne que je parts chasser la comète sous l'orage et c'est parti pour 30 minutes de voiture à s'approcher de l'orage tout en cherchant un endroit où s'arrêter. Je trouve une petite route pas goudronnée avec un bon emplacement pour se garer et installer le trépied avec une bonne vue de l'orage et de la comète. Dommage, je n'avais pas pris ma monture équatoriale, les images sont donc prises avec un Canon 6D + 35mm sur simple trépied. J'ai pris une centaine d'images, la plupart montrent simplement de gros nuages éclairés par les éclairs internes, mais quelques images captent des éclairent qui touchent le sol. Et parmi ces images, celle-ci : Full : https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Neowise/i-nDmC4JW/0/49501b5e/O/IMG_8561_V1_cr.jpg Bon, on verrait mieux la comète si il y avait du suivit, mais je suis tout de même bien content de cette image Pour finir sur Neowise, je vous propose un petit time lapse pris le 19 Juillet depuis ma maison avec un canon T2i sur une 80ed (480mm de focale). Chaque image est une pause de 40 secondes à 800 ISO. Après Neowise je me suis lancé dans un nouveau projet : faire des progrès en imagerie planétaire. La haute résolution planétaire ca n'a jamais été mon point fort, mais là j'étais motivé et j'ai maintenant l'avantage du poste fixe ! Je me suis donc lancé dans la collimation de C11 (edge hd). Pas facile, surtout quand le jet stream souffle à 35m/s. J'ai essayé le logiciel d'aide à la collimation (et guidage) Metaguide mais avec un succès plutôt mitigé (possible que je ne sache juste pas bien m'en servir). Au final, la méthode que je retiens c'est de dégrossir sur le "donut" et ensuite de faire une petite video (~1000 frames) d'une étoile focalisée puis mouliner ça dans AutoStakkert! + Registax pour apercevoir la figure d'airy. C'est une méthode qui demande pas mal de patience, mais ça marche pas mal pour moi. J'ai pas mal tâtonné pour optimiser la collimation et surtout éliminer un tréfoil bien marqué (la solution qui semble avoir marché : dévisser un peu les vis qui tiennent le secondaire - il devait être un peu trop serré). J'en ai aussi profité pour surtout l'ADC de son carton (acheté l'an dernier, première utilisation la semaine dernière...). C'est en voyant mon étoile focalisée complètement décomposée en rouge, vert et bleu sur une ligne de pixels que j'ai compris que je n'y couperai pas, va falloir apprendre à utiliser l'ADC. Au final c'est pas sorcier. Je ne l'utilise probablement pas encore à 100% de ses capacité, mais ça aide déjà énormément. Voici donc une petite sélection d'images. On commence avec la Jupiter prise le 9 août vers 05h TU et sauvée des eaux par @PETIT OURS et @ALAING qui m'ont orienté vers le logiciel astrosurface (merci aussi à @jldauvergne pour sa suggestion judicieuse sur Registax). Une vidéo de 60 secondes (4000 frames) à la ASI 224MC au cul du C11 edge hd + barlow 2x + ADC. Traitement AS!3 et astrosurface + photoshop pour la balance des couleurs (dominante verte à corriger): Le traitement est un peu brutal, j'ai un gros rebond sur le bord droit, mais c'est (de loin) ma meilleur Jupiter. Bref, y a pas de secret : bien collimater et être à l'affut de la bonne nuit. Patience, patience, ... J'ai aussi un avantage sur les observateurs de France métropolitaine (et encore plus sur les Quebecois) car j'habite à 33 degrés de latitude Nord. Quand les planètes sont dans cette zone du ciel, ça fait une grosse différence de les avoir 10 degrés plus haut que depuis Lyon. La nuit d'avant j'avais profité d'un transit de Io (+ projection de son ombre) bien synchronisé avec la tâche rouge et en début de nuit (le combo parfait) pour faire une petite animation. Même équipement mais sans la barlow (on est donc à F/10, soit 2800 mm de focale). Une vidéo de 30 secondes chaque minute. Traitement AS!3, Registax, pipp : Oui, je sais, elle est de travers. J'ai eu une peur (irrationnelle) de bouger la caméra après avoir peaufiné la collimation. On remarque surtout que 30 secondes c'est déjà trop long pour le satellite (Io) et son ombre qui présentent un petit allongement. Un jour je ferai la même avec 2x plus de focale J'ai aussi des images de Saturne qu'il faut que je traite. Ça sera pour plus tard. On termine avec les images prises cette nuit (quelle bonne idée de se lever pour aller pisser à 3h du matin, je suis retourné me coucher 1.5 heure et ~10Go de fichiers SER plus tard....). Mars, bien haute dans le ciel, prise avec la barlow 2x: Et deux petites images de la Lune juste pour le fun : Voilà, comme d'habitude je vous en ais mis une grosse tartine, en espérant que ça vous plaise. Je suis super content de mon passage en poste fixe et de l'investissement en temps pour bien collimater. Il me reste une bonne marge de progrès mais j'ai enfin atteint le niveau d'image que j'espérais depuis quelques années en planétaire. Bon ciel à tous, jf
  25. Bonjour à tous, nouveau sur ce forum (depuis hier) et également nouveau en imageries numériques, mais pas en astro, je vous présente quelques images de Neowise. Je suis ouvert à toutes critiques afin de m'améliorer. Merci. Bon ciel. Arnaud. Le 16 juillet autour de 4h10 local Le 17 juillet autour de 22h40 local Le 19 juillet autour de 23h local