Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Monture'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Astronomie
    • Astronomie générale
    • Astronomie pratique
    • Observation visuelle
    • Galerie d'images
    • Le coin des débutants
    • Rencontres et évènements
    • Coopérations Pro-Am
    • Nouveaux produits
    • Vu sur le Net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • La vie des forums
    • Tests
    • Bêta tests
  • Forum de RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord
  • Forum de Ciel profond en mode rapide
  • Forum de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Forum de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Informations du groupe de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Forum de Le Sony A7s pour tous !
  • Petites annonces de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Forum Région Centre de Astronomie Région Centre

Catégories

  • Acquisition/Traitement d'images
  • Ephémérides et Cartographie du ciel
  • Simulation et calcul en optique

Catégories

  • Ventes
  • Achats
  • Services

Catégories

  • Instruments
  • Techniques d'observation
  • Lunettes
  • Télescopes

Catégories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Calendrier astronomique
  • Rencontres et évènements
  • Évènements de RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord
  • Évènements de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Évènements de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Évènements de Astronomie Région Centre

42 résultats trouvés

  1. Pièce cassée

    Bonjour, je suis novice en astronomie. On m'a prêté un télescope paralux astro 76/600 pour que mon fils regarde la lune. Mais lorsque j'ai voulu le redémonter pour le remettre dans sa boite, la bague qui tien le tube sur le trépied s'est cassé J'ai beau chercher partout sur le net, je ne retrouve pas ce type de bague! J'ai contacter paralux et le modèle est trop vieux, sans chercher plus loin. Est-ce que chaque marque de télescope à un diamètre de tube différent dans la même référence? (76/600 = diamètre de mon tube 120 mm) Si vous avez des infos je vous remercie d'avance, je suis très embêté.
  2. Bonjour à tous, j’ai acquis récemment la monture Sky-Watcher AZ Pronto, et après 3 soirées d’observations, je peux donner un premier avis, espérant que cela sera utile à ceux qui sont intéressés par une monture azimutale légère. J’utilise cette monture avec un télescope Sky-Watcher Maksutov 90/1250. L’ensemble tube avec chercheur + renvoi coudé + oculaire (Omegon SP 40mm) + filtre pèse 1 675 g. Mes impressions ne sont donc valables que pour un système assez léger, et je serai bien incapable de préjuger du comportement de la monture avec une charge plus importante. Par ailleurs, il s'agit d'un matériel destiné à des amateurs à la recherche d'une monture simple et polyvalente. Ce petit test est bien sûr très subjectif car chacun a ses propres attentes en fonction de sa pratique de l'observation astro. Pour le raccord télescope/monture, j’ai ajouté une queue d’aronde avec vis à filetage photo (+ une petite rondelle pour que la vis ne butte pas contre le tube) : https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/queues-d-aronde/1173-queue-d-aronde-photo-male-orion-pour-skyview-pro.html. Au passage, je souligne l’accueil agréable et les conseils utiles (par téléphone) de la boutique Optique Unterlinden (non, je ne travaille pas pour cette boutique ). - L'assemblage : A la réception du colis, l’ensemble était très bien emballé, arrivé en parfait état. Le montage est plutôt simple et s’effectue en quelques minutes. Je regrette que le manuel fourni soit en anglais, mais celui-ci est bien illustré. Les pièces sont presque toutes métalliques et donnent une bonne impression de solidité. Les molettes des vis de réglage sont en plastique, mais assez grosses et ne semblent pas particulièrement fragiles. L’ensemble paraît assez stable et robuste. Toutefois, le plateau porte-accessoires et les barres de « stabilisation » qui le supportent sont en plastique, cela semble un peu fragile, bien que très utile. Cela n’a que peu d’importance si le trépied reste toujours déplié, mais c’est à mon avis à surveiller en cas de montages/démontages fréquents. Une fois le télescope sur la monture, l’ensemble donne une bonne sensation d’équilibre et de stabilité. Le tube est maintenu fermement avec la vis de fixation sur la queue d’aronde femelle. Annoncée pour une capacité de charge limitée à 3Kg, cette monture se montre peu évolutive et doit donc être réservée à un système assez léger. Elle gardera toutefois son intérêt pour une utilisation nomade car elle est facile à transporter et très rapide à installer. - Pointage, suivi et stabilité : Pour pointer les objets, il faut commencer par desserrer les freins des axes : les vis des axes se montrent alors très accessibles, même avec des gants. Les mouvements des axes ne sont pas vraiment fluides, le premier pointage est donc assez approximatif. C’est à l’aide des vis de réglage fin que le pointage précis se fait (après avoir resserré les freins des axes). Les mouvements à l’aide des vis de réglage fin sont précis et fluides : on pointe très facilement un objet avec un grossissement important (j’ai pu tester jusqu’à 125x). Il est très facile de centrer l’objet dans l’oculaire, ce qui est assez confortable. Le suivi des objets demande une petite prise en main des molettes des vis de réglages fins (une molette pour l’azimut, une autre molette pour l’altitude), mais on s’y fait rapidement, d’autant que les molettes sont très accessibles (grâce aux flexibles fournis) et larges, donc faciles à manipuler même avec des gants. On pourrait seulement leur reprocher la matière (plastique), si on veut chipoter. Jusqu’à un grossissement de 50x, le suivi est très fluide et les vibrations engendrées par la manipulation des molettes de réglage ne sont pas du tout gênantes. Avec un grossissement de 85x et plus, la manipulation des molettes pour suivre l’objet fait un peu trembler l’image dans l’oculaire, mais elle se stabilise rapidement (une seconde environ). L’observation avec des grossissements de 85x et 125x reste donc assez confortable. Je n’ai pas testé de grossissement plus important. Le suivi m’a semblé un peu plus précis et plus doux en azimut (déplacement horizontal) qu’en altitude (déplacement vertical). Toutefois il n’y a là rien de bien méchant. A l’approche du zénith, je craignais que le tube ne « descende » tout seul à cause du déséquilibre et l’absence de contrepoids (certains ont rapporté avoir eu ce problème avec des montures azimutales légères). Ici encore, la monture s’en sort parfaitement et maintient le télescope bien en place sans difficulté : nul besoin de serrer à fond la vis de frein de l’axe d’altitude. Quelques mots de plus concernant la stabilité : La manipulation de la molette de mise au point du tube fait trembler l’image, surtout à fort grossissement. Si la monture est d’une manière générale très bien adaptée au gabarit du télescope, elle n’est toutefois pas en béton armé. Le vent s’est levé lors d’une de mes observations, avec des petites rafales de 30 à 40 km/h environ. La monture n’est pas plus forte que le vent : le souffle fait trembler l’image et rend l’observation impossible. - Position d’observation (La position que je décris ne vaut bien sûr qu’avec un Maksutov et son renvoi coudé) . Proche de l’horizon : L’oculaire étant assez (trop) haut - je mesure 1m72 - il suffit de rentrer un peu les pieds télescopiques pour abaisser l’ensemble et le tour est joué. Si la monture est déjà montée dans sa configuration la plus haute avec sa colonne d’extension, un petit tabouret fera tout aussi bien l’affaire sans même toucher aux pieds. . Altitude intermédiaire : hauteur bien adaptée pour une observation confortable en position debout. . Proche du zénith : l’oculaire est un peu bas pour moi, même avec les pieds sortis au maximum et la colonne d’extension en place. Pour une posture plus confortable, il faut alors rétracter en partie les pieds du trépied et s’asseoir. - En conclusion, Je ne regrette vraiment pas l’acquisition de cette monture, qui a un très bon rapport qualité/prix (179 €). J’en ai bel et bien fini avec les prises de tête du genre « Ah zut, je suis un peu bas. Ah mince, trop haut maintenant ! Etc… ». J’ai eu beaucoup de plaisir à observer et suivre les cratères et les massifs de la Lune, j’ai admiré le double amas de Persée sous un très beau ciel d’hiver, j’ai déniché la nébuleuse de la Lyre… Je pense que l’on peut avoir beaucoup de plaisir à observer avec cette monture, et c'est en tout cas ce que je vous souhaite ! Bon ciel à tous !
  3. raquette dd1

    Bonjour, Je viens de me décider à renouer avec l'astronomie après plus de 30 ans de diète... Je compte surtout faire du visuel pour re-commencer J'ai une Perl Vixen super polaris : très bel objet ! Je vais faire ré-aluminer les miroirs fatigués. La monture est en état correct avec les deux moteurs mais plus de raquette. Je voudrais avoir au moins un mouvement de suivi pour éviter un ajustement manuel permanent. En trouver une d'occasion serait ma préférence mais cela semble improbable. J'ai cru voir par-ci par-là qu'il y avait des compatibles voire qu'il serait possible d'en fabriquer une (je me débrouille en électronique si pas trop pointu). Quelqu'un a-t-il des pistes ? Comment savoir si les moteurs sont ok sans raquette ? Cordialement
  4. Salut à tous, Suite aux sujets : http://www.astrosurf.com/topic/59874-un-400-qui-sort-des-sentiers-battus-t2sb/?page=2 et : http://www.astrosurf.com/topic/55524-support-de-secondaire-newton-préservant-loffset/?page=2&tab=comments#comment-646641j'ai continué de mon côté en attendant que Toutiet finisse de mûrir, et je vous propose une solution bien commode et facilement réalisable avec une brave perceuse et une scie sauteuse. L'objectif est d'obtenir une calotte sphérique mobile autour de son centre confondu avec le centre optique du secondaire d'un Newton. J'ai coupé la calotte sphérique dans un cul de poule de 10 cm de rayon, à l'aide d'une scie cloche : c'est long, fumant et bruyant mais ça marche bien. La base de la calotte fait 3 cm de rayon : c'est la coccinelle, comme l'appelle Toutiet. Elle est fixée au support du secondaire à l'aide de vis et d'équerres à 45°. Puis, dans une plaquette de POM de 15mm d'épaisseur, toujours à la scie cloche, j'ai taillé un trou cylindrique de 1.5 cm de rayon. Il faut le faire lentement pour ne pas faire fondre le polymère. Sur le cercle inférieur de ce trou vient s'appliquer la calotte ; elle peut bouger en gardant le contact sur tout le cercle, ce qui fixe son centre. Cette plaquette est fixée aux branches de l'araignée. Pour empêcher la rotation intempestive de la calotte autour de son axe, le dos du support est muni d'un aimant contre lequel vient se plaquer un écrou borgne au bout d'une vis reliée à l'araignée. Deux boutons permettent le réglage de la position du foyer dans le PO : l'un pour haut/bas, l'autre pour droite/gauche. Je pense que ce n'est pas super clair alors, pour la réalisation concrète, des images sont sûrement plus commodes. C'est très facile de régler la position du secondaire face au PO, et cela ne bouge pas lors des transitions de l'horizontale à la verticale. S'il vous faut plus de détails, faites-le moi savoir.
  5. Les mouvements étant normalement très limités pour ce qui est de l'axe en déclinaison d'une monture équatoriale, est-ce que ça s'est déjà fait de remplacer une motorisation classique par des supports variants très légèrement de hauteur genre quartz piezoélectrique ???
  6. Bonjour, Totalement débutant en astronomie et projetant de m'équiper pour l'astrophoto, je poste ici quelques photos d'une monture achetée aux puces (malheureusement sans les accessoires...) dont je voudrait connaitre le modèle et la provenance (made in China ???) Quel poids peut-elle supporter ? Cela vaut-il le coup que je la motorise et que je cherche les accessoires manquants ? dans ce cas que me conseillez vous ? (Kit motorisation, raquette, option GoTo, viseur polaire, contrepoids....) Sinon, l'achat d'une monture "moderne" déjà motorisée est-il préférable ? Merci de vos éclairages
  7. choix telescope

    Bonjour, Je suis débutant débutant, j'ai commencé à lire sur l'astronomie, comment choisir son télescope. Avant d'investir sur du neuf, je souhaite acheter un d'occasion, j'ai vu un modèle mais je voudrais votre avis "Télescope Paralux chasseur d'étoiles" 114/900 avec optique H20et H8. merci pour vos réponses
  8. Starbook / starbook Ten

    heureux possesseur d'un starbook "classique" sur un SXD je souhaiterais savoir s'il est possible d’acheter le star book Ten pour le remplacer ? Mon SB fonctionne parfaitement toute fois je trouve la base d'objet un peu limite; par exemple il n'y a pas NGC1333, un manque parmi tant d'autre Accessoirement etes vous content du SB Ten ?
  9. Bonjour à tous, heureux propriétaire d'un télescope maison, (200mm à F/5.5), je m'adonne aux joies de l'astrophoto, malgré une monture assez artisanale, un suivi qui laisse plus qu'à désirer. Mais bon on y arrive quand même. (par exemple: triplet du lion) Je souhaite passer aujourd'hui à la gamme supérieure, mais j'ai cette idée, allez savoir pourquoi, qu'un télescope ça ne s'achète pas, ça se fabrique (en kit la rigueur, avec des composant achetés. Je ne peux pas non plus TOUT faire avec mes petites mains...). Je souhaite donc me fabriquer une monture équatoriale (allemande a priori) tip top nickel (je peux ponctuellement avoir accès à un tour, une fraiseuse, peut-être une CN...) Je pensais mettre un peu de sousous pour acheter une bonne roue dentée + vis sans fin (chez Mathis-intruments? ou un autre fournisseur que vous pourriez conseiller?). Maintenant, avec toutes les discussions sur les moteurs direct drive, je ne sais plus trop dans quelle direction me lancer. Ces système direct drive semblent être la panacée car on peut se passer d'étoile guide (mais enfin, le guidage, ça marche bien et c'est pas cher à mettre en place...). Mais, si j'ai bien compris, le direct drive fonctionne par asservissement de la vitesse de rotation sur la lecture faite par un encodeur de haute précision. Du coup, qu'est-ce qui empêche d'avoir le même asservissement, avec le même encodeur, sur un système roue+vsf? Et puis me passer d'étoile guide, je ne l'envisage pas particulièrement. Il ne suffit pas d'avoir un axe qui tourne à la bonne vitesse... (mise en station irréprochable, correction de la réfraction atmosphérique, télescope ultra-rigide...) Reste tout de même un avantage indéniable du direct-drive: la suppression du jeu qu'on trouve entre la roue et la vis sans fin. Bref, j'ai lu les discussions sur le forum à ce sujet (celle initiée par Cyril C. env 2010. Plus récemment par Willoubu44), et je me demande si ça vaut le coup de se lancer là-dedans (et si j'en suis capable!), ou si je devrais me contenter d'un système classique (qui a tout de même fait ses preuves!) Est-ce que des amateurs parmi vous ont réussi à implémenter un système direct drive sur leur monture? Le jeu (ou plutôt l'absence de jeu, ha ha!) en vaut-il la chandelle? J'ai cru comprendre qu'au niveau électronique de pilotage, c'était quand même pas simple. Existe-t-il aujourd'hui des systèmes "clé en main", avec le moteur DD + l'électronique de pilotage (ou du moins tous les détails pour faire cette électronique)? Merci pour vos avis éclairés Samuel
  10. Il s'agit d'un projet non terminé par son initiateur, repris en deuxième main par Dolgudur qui l'avait fait tourner sous Picastro http://lotrastronomy.canalblog.com/archives/2008/09/06/10483293.html mais qui l'avait mis de côté ensuite faute de temps et de motivation. C'est à des années lumières de ce que je voulais faire au départ (du léger transportable), mais c'est l'occasion rêvée de me faire la main, ça a l'air de faire plaisir à Dolgudur (c'est bassement intéressé parce qu'il est super fort en info et en maths appliquées), et puis j'avoue que ma fibre "youngtimer" n'est pas insensible au charme surané de la bête, à la fois bourin et astucieux. ça me fait penser à ce reportage sur la fusée russe N-1qui croupit au fond d'un hangar L'idée c'est de le reprendre à deux (ça demande moins de temps et c'est plus facile de se motiver) : de le remettre en état après son long sommeil, d'améliorer sa mécanique, et de le passer de Picastro en AstroEQ. Pour l'instant on a juste nettoyé (c'est génial la brosse en bronze pour semelle de ski pour enlever les points de rouille de la vis-sans-fin !), rabotté la planche car en resserrant les vis sur ce bois tendre, l'anneau en laiton touchait la planche-support... Et surtout je me pose 3 questions : 1) Pourquoi la vis-sans-fin n'est pas beaucoup plus à gauche ????? Telle quelle la lame n'est pas tangente horizontalement à gauche !!! Erreur de conception ou il y a une bonne raison ? 2) Pourquoi les bras de la fourche sont si long (+70 cm !) ??? Pour laisser de la place au matériel d'astrophotographie derrière un SC ou un RC ? Mais ce genre de design complètement en porte à faux, c'est l'idéal avec un Newton qui a un centre de gravité très proche de la base du tube, non ? J'aurai bien envie à terme d'élargir la fourche pour l'adapter à du beaucoup plus gros. ça supporterait un miroir de 400mm de diamètre ce type de construction avec un essieu de 2CV ? 3) Accessoirement, cette petite pièce de liaison en laiton (facilement déformable quand on manipule l'énorme vis-sans-fin en acier), et qui a déjà causé des soucis à Dolgudur (grosse erreur périodique avant de la détordre), je n'arrive pas à comprendre son rôle... J'ai l'impression que c'est de la récup'. J'ai envie de la supprimer, ou au moins de réduire au maximum sa longueur.
  11. Bonjour J'aimerai savoir comment mettre station un DOBSON SkyWatcher avec mtorisation et pointage automatique ? Une mise en station simple pour des observations et pas de photos. Je ne comprends pas l'utilisation du boitier informatique et je n'ai pas de manuel. Je suppose que l'on doit pointer une ou deux étoiles précises et initialiser la partie informatique avec les bonnes coordonnées, mais je ne suis pas sûr !!!! SI vous connaissez un tuto simple pour pratiquer cette mise en station simple, merci à vous... Cordialement.
  12. On vient de m'offrir ce télescope et j'avoue que je patauge un peu beaucoup... Qui pourrait correspondre avec moi pour m'aider dans l'apprivoisement de la "Bête" ??!!!!
  13. Télescope tout récent

    On vient de m'offrir un télescope Sky Watcher150/750 EQ3-2 GOTO, je suis très contente mais je me sens comme quelqu'un qui aurait reçu une Ferrari sans le permis de conduire... Je l'ai assemblé avec difficultés grâce à un tuto sur le net, j'ai observé la pleine lune Un grand moment !!! mais dans une position improbable les jambes pliées et le cou tordu. Quand au moteur je vais m'y attaquer mais çà a l'air coton ! J'ai mille questions dont par ex faut il le laisser monter ou enlever la monture et les poids ? Voilà pour une prise de contact Merci d'avance pour vos conseils !!!
  14. J'envisage de construire une monture fer à cheval, motorisée par un système de courroie en élévation, et à friction en déclinaison. Pour des raisons surtout d'équilibrage en déclinaison, et plus accessoirement esthétiques et d'entrainement en polaire (idée "moto deux roues motrices" sur le grd secteur) J'aurai bien aimé doubler les moteurs (surtout en déclinaison, donc). C'est juste carrément une catastrophe (interférence des jeux ou je-ne-sais-quoi), pas franchement optimal en terme de qualité-prix, ou plutôt intéressant pour au contraire mieux gérer les jeux ou je-ne-sais-quoi ? D'avance merci pour votre aide !
  15. Choix d'une monture

    Bonjour à tous, Je débute en astronomie et j'ai tout un tas de questions qui me viennent à mesure que je me renseigne. Mais commençons par le début, je pense m'acheter ceci : Télescope Skywatcher N 200/1000 PDS Explorer BD OTA. Toutefois je le trouve sans monture ou alors proposé avec des montures plus coûteuses que le télescope lui-même, or je n'ai pas un budget assez important. Quelles montures me conseillez-vous sachant que je me mettrais à l'astrophoto mais pas immédiatement, ça ne me dérange donc pas de changer de monture plus tard. Si il n'existe pas de monture à moins de 200€ pour ce télescope que me conseillez-vous? Une deuxième question (désolé si elle parait bête mais je préfère vérifier ). Les Dobson déjà sur monture peuvent-ils être par la suite utilisé sur une autre monture pour faire de la photo comme par exemple celui-ci Télescope Dobson Omegon Advanced X N 254/1250? Merci d'avance pour vos réponse
  16. Bon... ça se rapproche infiniment plus de la discussion de comptoir que de la "suggestion", vu que je crois que je vais enfoncer des portes ouvertes, mais il n'y avait pas d'étiquette "plan sur la comète" . Toujours est-il que j'aurais bien aimé avoir des avis extérieurs sur la question pour savoir si ce sont des évidences ou des âneries. 1) Le suivi par la fonction stabilisation du capteur déjà proposée par Pentax est une bonne idée, et va se développer chez d'autres constructeurs d'appareils photo. 2) ça a le gros inconvénient de rendre le refroidissement du capteur plus difficile, mais ça n'est peut-être pas forcément rédibitoire (entre autre vu que le mouvement du capteur est très lent, on peut peut-être envisager d'augmenter son poids). 3) Mais du coup, EST-CE QUE CA NE VA PAS CHANGER LA CONCEPTION DES MONTURES MOTORISEES, d'où peut-être un gain de poids, ET surtout de coût à efficacité identique ??? 3a) Adieu les problèmes liés aux retours en arrière (le ou les moteurs gérant le mouvement principal, le stabilisateur s'occupant des micro-corrections) 3b) Et sur une équatoriale les deux moteurs n'auraient plus du tout la même conception, le second pouvant être nettement moins précis, voire facultatif, car ne servant qu'au Goto (avec un bête blocage quand on est à destination).
  17. Bonjour , J'ai commandé un tube newton Orion 203:1000 sur monture Skyview Pro. A part quelques avis je n'ai vu que des avis positifs à très positifs. Charge max monture donnée par le constructeur: 9 kg voire 8kg selon les revendeurs Poids du tube :7.4 Kg L'utilisation préconisée sur tous les forum que j'ai pu consulter: visuel sans souci / photo non ( même si les sites de vente disent oui). J'ai pu voir aussi certaines positions plus radicales disant qu'il était impensable de vendre de telle configuration et que cela resterait instable quoiqu'il en soit. Je n'ai pas encore reçu le matériel pour le tester , mais cela me laisse perplexe tout de même. Ma question est donc la suivante: Globalement pour un poids max donné quel pourcentage peut on utiliser pour être en TOTAL confort? 60%, 70%...pour le visuel? Pour la photo de ce que j'ai compris il vaut mieux être dans les 50-60% Le ratio de cette configuration 7.4 Kg pour 8-9Kg max . Pour 9 Kg on est à 82% de la capacité max , c'est déjà pas mal ! Pour 8 Kg c'est plus inquiétant :92%. Cela risque de bouger un peu , non? Mais surtout la mécanique va être mise à rude épreuve et la monture risque vite de prendre du jeu? Je pense rapidement investir vers une monture de capacité max d'environ 13-14Kg . Qu'en pensez-vous ? Merci d'avance pour vos réponses
  18. Bonjour, Je suis a la recherche d'informations sur les dobsons d'explore scientific de 305 et 406mm, il est quasi impossible de trouver une photo ou video avec quelqu'un à coté du 406mm. J'aimerais savoir quelle est la hauteur de l'oculaire quand ces télescopes sont au zénith ? Merci d'avance si vous avez l'info
  19. Le T 355 rangé

    Voici mon SETUP rangé à sa place dans le garage (un peu trop souvent ces temps-ci) JF
  20. Le T 350 dans son jus.

    Voici mon SETUP avant rangement le lendemain d'une série. JF
  21. Bonjour, Je commence à me poser la question de changer ma vieille SXV-M7C. J'ai commencé à faire des tests pour savoir si ma CGEM pourrait supporter ce projet. Actuellement j'utilise un Synguider Skywatcher sur une lunette 80/400 pour l'autoguidage. C'est un enfer de trouver une étoile guide, parfois je dois remballer et rentrer sans savoir rien fait, faute d'avoir trouvé une étoile guide, même en ayant préparé à l'avance dans quelle direction la chercher. Le tout en m'arrachant littéralement la peau des doigts sur les vis de réglage de la lunette guide. Quand ça marche, les étoiles restent toujours plus ou moins ovalisées dans le sens de l'AD, malgré un échantillonnage très peu ambitieux : le C8 avec un réducteur 3,3 et des pixels de 8,4 microns environ, ça fait dans les 2,6 secondes par pixel. N'ayant aucune courbes ni accès à aucun paramètre, je n'ai évidemment aucun moyen d'améliorer cet autoguidage médiocre, puisque le but était d'en exclure l'ordinateur après des années de galère à ne pas arriver à autoguider. Jusque-là, j'attribuais ces possibilités limitées à la CGEM. Changer de CCD, ça voulait dire un capteur plus grand, donc plus de réducteur 3,3 mais un réducteur EdgeHD à... 7. Le tout avec des pixels plus petits par dessus le marché. Donc il aurait fallu changer aussi la monture, le tube... tout en fait. Et je ne me sentais pas de mettre ce prix étant donné le peu de répit laissé par la météo. Mais la curiosité poussant, j'ai tenté pour en avoir le coeur net d'utiliser la ZWO ASI 120 MM que j'ai achetée pour la Lune comme autoguideur avec PHD2. Première remarque, c'est beaucoup plus simple aujourd'hui qu'à l'époque où je me suis arraché les cheveux sur l'autoguidage. Il suffit de brancher la caméra sur le port d'autoguidage, ensuite le contenu de PHD2 paraît assez logique quand on fait déjà de la photo. Ensuite, la différence avec le synguider est phénoménale : en pleine ville très polluée, il y a directement plusieurs étoiles guide potentielles dans le champ, même avec des poses de 0,5 seconde. En fait c'est comme si le synguider avait un rendement quantique dans les 4%, comme un film argentique. Là, plus besoin de bouger la lunette pour trouver une étoile guide. Je cherche donc à jouer avec les paramètres d'autoguidage pour améliorer les courbes. Mais elles ne sont pas terribles, et il n'est pas si rare que les courbes sortent de l'intervalle +1" / -1". A ma grande surprise, la déclinaison ne fait guère mieux que l'AD. Parfois même la déclinaison fait une énorme pic que je n'explique pas, du style de ce qu'on n'obtient seulement en touchant à l'instrument, et l'autoguideur rattrape assez rapidement ; mais ça reste rare. Toutefois les courbes restent une bonne partie du temps dans l'intervalle +1" / -1". Comme je n'ai aucune idée de ce que cela peut donner sur l'aspect d'une image, j'ai installé la CCD pour prendre des poses de 5 minutes à 2000mm de focale. Les étoiles sont effectivement très ovalisées. Mais en étudiant de près les images, j'ai pu calculer que le parallélisme entre le C8 et la lunette guide dévie de 1,33" par tranche de 5 minutes en moyenne. Ce qui explique une grande part de la déformation des étoiles, peut-être les 3/4. Du coup, il n'est pas impossible que la CGEM permette le projet de CCD que j'ai en tête, le combo SX Trius 694 de Starlight Xpress avec un réducteur EdgeHD à 7, en utilisant principalement le binning 2x2, avec la souplesse de monter sur des objets de petite taille comme les nébuleuses planétaires. Ce qui ferait en binning 2x2 un échantillonnage principal de 1,34"/pixel. Soit 85% plus gros qu'aujourd'hui, mais avec un rendement quantique multiplié facilement par 2,5 ça ne fait pas monter tant que cela les temps de pose. Et avec le diviseur optique off-axis, plus de problème de lunette guide et de parallélisme. Mais reste à approfondir les tests pour savoir si la CGEM supporterait cet échantillonnage. Je vais essayer de mettre la ZWO dans le C8 et travailler sur les courbes. Si les deux restaient quasiment tout le temps entre +1,3" et -1,3", ça voudrait dire qu'un pixel dans la 694 en binning ne bougerait jamais plus de 1 pixel dans toutes les directions, au pire. Ce qui ne sera apparemment pas évident à atteindre. En même temps, si une déviation plus importante n'existe que 2 secondes sur une pose de 4 minutes, sur la globalité ça ne se voit peut-être pas trop ? Si quelqu'un a une idée de l'échantillonnage que peut supporter une CGEM, avec quels temps de pose, et l'aspect des étoiles, ça m'aiderait bien.
  22. Bonjour les amis, je cherche une âme charitable pour me donner le drivers ascom du starbook classique, tous les lien qui existaient pour la version classique sont mort :'( merci pour votre aide ftapissier @ g mail .com
  23. Alignement polaire

    Bonjour à tous, petite question , quand on utilise un soft comme polar Scope align, qui nous donne la position de la polaire sur le réticule du viseur polaire. Dois t on régler la date et l’heure sur les bagues du viseur ? Ou bien laisse t on a minuit le 31 octobre afin de ne pas avoir de correction ? merci
  24. Je ne sais pas si c'est le nom, mais je ne connaissais pas ce modèle
  25. Station Laser Ranging opérationnelle !!!

    Optique et Vision a le grand plaisir et la fierté de vous présenter, après les étapes de développement, étude, réalisation, et validation, un système altazimutal 100% français, le projet LEO pour Low Earth Orbital!!! http:// Cette Station de Laser Ranging est destinée à la poursuite de satellites à grande vitesse en orbite basse. Il s'agit d'un système Direct Drive, codé en 26 bits. Capacité de charge 150kg de chaque côté! Axes creux pour le passage des faisceaux lasers. Poids de la monture 120kg (environ 60kg par axe). Rampe d'accélération 10° sec2. Pointage à 25° sec (20° sur la vidéo), capacité d'autoguidage 15° sec! Et bien sûr, zéro erreur périodique Elle reste malgré tout très compacte avec seulement 45cm de hauteur! Pour tout demande concernant d'autres informations techniques ou tarifaires, contactez-nous sur notre adresse mel habituelle, ovision@aol.com. Nous avons aussi dorénavant notre chaîne Youtube dédiée Plus d'infos à ce sujet sur notre page d'accueil! Ovision team.