Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Monture'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Astronomie
    • Astronomie générale
    • Astronomie pratique
    • Observation visuelle
    • Astrophotographie
    • Spectroscopie et photométrie
    • Astronomie solaire
    • Le coin des débutants
    • Rencontres et évènements
    • Coopérations Pro-Am
    • Nouveaux produits
    • Vu sur le Net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • La vie des forums
    • Tests
    • Bêta tests
  • Forum de RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord
  • Forum de Ciel profond en mode rapide
  • Forum de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Forum de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Informations du groupe de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Forum de Le Sony A7s pour tous !
  • Petites annonces de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Forum de Astronomie Région Centre
  • Forum de Un réfracteur français

Catégories

  • Acquisition/Traitement d'images
  • Ephémérides et Cartographie du ciel
  • Simulation et calcul en optique

Catégories

  • Ventes
  • Achats
  • Services

Catégories

  • Instruments
  • Techniques d'observation
  • Lunettes
  • Télescopes
  • Observation
  • Traitement d'image

Catégories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordanie

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Calendrier astronomique
  • Rencontres et évènements
  • Évènements de RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord
  • Évènements de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Évènements de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Évènements de Astronomie Région Centre

86 résultats trouvés

  1. Bonjour, Un petit bricolage a partir d'un lampe led classique alimenté par 3 piles de 1,5v. Le principe est de récupérer l'élément éclairant pour le greffer sur un câble USB afin d'en faire une lampe, il y a des astuces sur internet à ce sujet donc pour le montage il faudra vous en référer. Petit rappel l'USB est en 5v , donc votre dispositif éclairant doit être dans cette tension, le schéma ci-dessus vous donne les câble à connecter soit le fil d'alimentation en rouge et la masse en noir le reste ne concerne uniquement les transfert de données attention toutefois certains câble peuvent avoir 5 fils ! Donc voilà l'assemblage regroupant un câble USB de récupération ( joypad) , une lampe LED à coller contre un support et d'un câble électrique torsadé pour la rigidité, j'ai ajouté un "filtre" rouge pour atténuer la luminosité. Attention au sens et l'orientation du câble USB lors de la connexion. Dans la continuité, et pour faciliter le dessin en astro sur le terrain, j'ai réfléchi pour greffer un port USB sur la monture pour support d'éclairage. Il faut que le port qui soit attaché à la monture soit plan et maintenu, j'ai utilisé des scratch recto/verso (support 5 kg de charge), l'endroit se situe sur le flanc gauche à l'opposé du niveau à bulle. Pour alimenter l'ensemble, il suffit d'ajouter une rallonge entre le bout de câble et support d'alimentation (pc, batterie) Je vais essayer de voir si je peux fixer une rallonge sur l'un des pieds, ainsi le câble de la tête et du trépieds, ne seront pas solidaire lors du démontage. Bon ciel astro
  2. Choix monture gamme supérieure

    Hello, Je suis entrain de réfléchir à un futur achat. En effet, je ressens l'envie de passer à ma dernière monture nomade (la suivante, je l'espère, sera pour le poste fixe mais ça c'est dans une bonne dizaine d'années ). J'aimerais qu'elle dure longtemps et qu'elle soit fiable. Mes désirs sont clairs: - transportabilité - précision - capacité de charge supérieure à mon AZEQ6 actuelle - fiabilité J'ai donc naturellement cherché un peu et deux modèles ont retenu mon attention: la M-Uno d'avalon et l'AP mach 1 gto. Question prix, l'avantage va à la M-Uno. De plus, elle est originale, très transportable et apparemment tous les usagers en sont ravis. Et point qui me plait beaucoup: pas de retournement au méridien. Ce dernier point est extrêmement attrayant dans une optique de dormir pendant les poses. Autre solution, l'AP Mach1 GTO. La monture sur laquelle j'ai fantasmé durant plus de 10 ans. Avec un peu d'efforts elle serait à ma portée. Des dires de tout le monde c'est une bête de course, légère, précise et surtout c'est AP ... Mon cerveau me dit la M-Uno et mon coeur penche vers la Mach 1 ... Autrement dit, je ne saurais faire de choix actuellement. C'est pourquoi je pense que vous poser la question est intéressant. Que devrais-je faire ? Avez-vous des expériences ? Des conseils ? Une autre monture ? Merci d'avance à tous ! Carlos
  3. Bonjour, Je suis en forme aujourd'hui.. Rappelez vous à une autre époque on utilisait des petits contre poids, qui coulissent sur le dessus des lunettes, et comme j'avais le collier de ma Bresser. Il y a deux cavités sous les feutres de chaque côté, j'ai rempli de ferraille afin d'alourdir l’ensemble, le principe par la suite est de coulisser cette pièce entre les deux colliers pour équilibrer la lunette sans avoir à déplacer la platine vers le haut et bas. Bon ciel astro
  4. Est-ce que ça se fait d'installer un réglage fin sur la longueur du pied nord d'un trépied pour affiner l'azimut de la mise en station ? C'était un grand classique... (disparu avec les montures "modernes" qui intègrent aujod'hui un réglage précis de l'azimut de la mise en station) ? Cela ne fonctionne pas pour une raison à laquelle je n'ai pas pensé ? D'avance merci pour votre aide !
  5. Ayant appris que l'HEQ5 n'est pas prévue pour un réglage à 90°, mais qu'en plus qu'elle n'est pas non plus franchement adaptée d'origine à du 45°, je n'ai pas eu de scrupule à tailler dans le gras. L'idée c'est de pouvoir aussi l'utiliser comme une azimutale pour "scanner" un paysage terrestre. Résultat : elle atteint désormais sans soucis 90° , mais il n'y a plus d'ergot ni dans la monture ni sur l'embase (pour la tourner de 60° afin que la monture ne bute pas sur un tube). Et puis le système de freinage d'origine me semble super chelou (mauvais montage ?). Je ne pense pas l'avoir trop fragilisée (juste un petit doute sur la partie haute dont je ne vois pas l'intérieur), mais je suis quand même tombé sur trois criques Bref à suivre...
  6. Bonjour tout le monde Ce qu'il y a de positif en Bretagne pour un amateur d'Astronomie c'est que l'on est pas débordé par l'observation ou l'imagerie . Donc on a le temps de cogiter , entre autre je ne comprenais pas pourquoi avec ma 80ED ( surtout à 1800 de focale, Barlow2 2"+Tirage ) j'avais des difficultés à effectuer une calibration du Goto 2 ou 3 étoiles . J'ai donc potassé de la doc , et au fil des lectures , j'ai découvert qu'un tube Optique pouvait être affecté d'une erreur de Cône ( c'est pas un Gros mot !! ) L'erreur de cône (CE) se produit lorsque l'axe optique d'un télescope n'est pas perpendiculaire à l'axe de déclinaison de la monture équatoriale, donc non parallèle à l'Axe Mécanique AD . l'origine peut être lié aux fixations colliers/queue d'aronde ou aux fixations queues d'aronde/Tube . L'erreur de cône (CE) va détériorer la qualité du pointage Goto et contrairement à ce qui est dit la calibration ne va pas rattraper cette erreur de Cône . La cible choisie par un goto sera imprécise , sauf à faire des re-calibrages sur des étoiles répertoriées de la raquette et pointer des objets à 20° maxi de ces re-calibrages . Ce qui était mon cas lorsque j'utilisais ma Lunette Orion 80ED . Sur cette même Monture , N-EQ6 Pro Goto paradoxalement l'installation de mon C11 ne produisait pas ce phénomène . Comme j'ai remédié à cette histoire de Cône ( c'est toujours pas un Gros mot !! ) autant en parler si ça intéresse quelqu'un : http://www.bbayle.com/erreurcone/ Bernard_Bayle
  7. C'est moi ou ce n'est effectivement pas possible (genre latitude maxi dans les 60°) ? PS : je ne me prends pas pour le Père Noël, je voudrais juste l'utiliser en terrestre comme une azimutale pour faire de la très haute résolution "en mosaïque".
  8. Salut a tous, en surfant sur le net, j'ai découvert ce site : http://www.arp83.fr Je suis toujours admiratif envers ceux qui construisent du matériel astronomique, moi j'achète tout fait car nul en construction mécanique vous connaissez ? Si vous avez déja passé commande, quelles sont vos impressions ??
  9. Bonjour tout le monde . J'ai écrit une petite page sur la mise en station des Montures EQxx, N-EQx, EQ6, N-Eq6 ... pour les Anciens et Nouveau Réticules Sky Watcher . Comme ça , on a la Mes + les écrans de la raquette Synscan Si c'est intéressant pour certains c'est bien . http://www.bbayle.com/MES/ Bernard_Bayle
  10. Nextstar 8

    Quelqu'un connait ? Mon collègue cherche la référence des vis manquantes. Les filetages sont sur la partie monture, les trous sur le trépied, on boulonne par en-dessous. A vue de nez j'aurais dit M8 standard mais ça peut être aussi du 3/8" Kodak ?
  11. Bonjour, Je vais bientôt recevoir une Lunette 80ED, quelqu'un peut il me donner les dimensions exactes (diamètre) des colliers nécessaires? Pour la queue d'aronde, je suppose standard? quelle longueur pour une 80ED? Merci d'avance de votre aide.
  12. Bonjour, je souhaite investir dans un 90/1250 pour débuter en astrophoto avec mon 1300D, le problème c'est que je sais pas si j’achète une star adventurer (motorisé sur un seul axe) ou une neq 3-2 pro goto (motorisé sur les deux axe et avec le petit + goto)? Car en effet 1250mm c'est une focale assez longue et j'ai peur que la star adventurer ne soit pas assez précise pour faire des longues expositions avec. De plus je souhaite aussi faire de l'autoguidage et je ne vois pas l’intérêt de faire ça sur un seul axe vous en pensez quoi? Et si je dois prendre une star adventurer, d'apres vous quel est la focale "maximun" sur un APSC pour faire des expositions de 30 sec? Merci d'avance Rémy A
  13. Achat Telescope

    Bonjour, Voilà je suis décidé, enfin, a investir dans un télescope après plusieurs années de réflexion. Je voudrais faire quelques photos du ciel (lune, planétaire et qq amas). Je connais un peu le traitement d'images, je suis abonné à iTelescope. Je sais qu'il faut un matériel un peu costaud, fiable, stable et si possible pas trop compliqué à mettre en route. Je pense à un tube Skywatcher 250/1200 et une monture EQ6-R Pro Goto plus quelques équipements type autoguidage. Je sais que la marche est peut être un peu haute (j'ai une lunette perl 70) mais bon je suis assez patient et persévérant du style : Sur l'établi remet 100 fois ton ouvrage. J'ai étudié un peu toutes les phases de mise en station, équilibrage, alignement, collimation, ça ne me semble pas trop compliqué. Qu'en pensez-vous ? Cordialement,
  14. Bonjour , Je chercher des avis d'utilisateurs sur cette micro monture https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/language/en/info/p6540_Baader-NanoTracker---compact-camera-tracking-mount-for-photography.html Elle sera utilisé vraiment pour de l'ultra nomade en rando pour de la moyen/haute montagne, essentiellement avec l'a7s et des objetifs grand champ, de 14 a 50mm , peut être plus car les poses de 30s sont suffisantes avec ce boîtier. Quelle et la qualité du suivi? Notamment par rapport à une SAmini avec laquel j'hésite. Mais le but et d'avoir vraiment un truc très transportable. Merci pour vos avis Guillaume
  15. M81 et sa banlieue

    Cette nuit, une fenêtre de tir était annoncée par la météo japonaise. Il fallait juste patienter jusqu'à minuit (ok) et prévoir des vêtements chauds, pour une température au sol annoncée de -6° (ok). Ce que ladite météo aurait pu préciser avec insistance, je m'en serais soucié, c'est qu'un vent soutenu puis franchement violent allait se lever à partir d'une heure, une heure et demie... Au plus douloureux de l'action, lorsque mes doigts ont commencé à se suicider l'un après l'autre pour abréger leur souffrance, j'ai eu une pensée émue (et subrepticement jouissive, je l'admets) pour mes collègues partis observer sur le mont Myogi, soumis à une température d'altitude bien plus basse et à un vent féroce qu'aucun obstacle ne viendrait calmer... J'avais prévu d'opérer avec la NP, mais un soucis technique de dernière minute - évidemment - m'a incité à la jouer petit braquet. C'est donc au Samyang 135 diaphragmé à 2,8 que j'ai photographié M81. 135mm pour une galaxie, ça ratisse large, d'où la banlieue du titre ! M81 et ses faubourgs - Pentax K1 en mode Astrotracer, Samyang 135 F2.8, filtre Kenko LPR type 1, 3200 ASA, 107 poses de 20s pour 35mn au total. Pas de darks, etc. A cette échelle, on ne voit pas grand-chose... Comme le suivi assuré par l'Astrotracer s'est avéré parfait, j'ai fait quelques zoom à 100 et 200% pour dévoiler une poignée de galaxies : A 100% : Et à 200%, au point où j'en suis... M81, qui dévoile quelques détails de structure (je n'en attendais pas tant à 13cm5 de focale) et M82 en plan serré IC2574, la "nébuleuse de Coddington" NGC 2959 NGC 3077 J'en ai repéré d'autres sur la full, mais ça reste une image d'APN posée 1/2 heure à courte focale... pas de chambre de Schmidt Bilan : compte tenu des limites de la technique employée, je suis très satisfait du résultat. L'association du froid et d'un vent soutenu a eu raison de ma motivation : j'avais prévu une heure de pose, mais j'ai renoncé... lorsqu'il m'est devenu impossible d'appuyer sur le bouton de la télécommande, ou de manœuvrer la rotule lors des fréquents recadrages qu'impose l'Astrotracer. La seule question qui reste en suspend concerne mon traitement : j'utilise DDS avec tous ses réglages de base, à défaut de l'avoir étudié. Je me demande donc s'il y aurait davantage à voir, avec ma série de poses unitaires. Je m'y mettrai, un de ces jours !
  16. Bonjour, J'ai en projet de prendre une Star Adventurer pour faire des photos grand champ et jusqu'à 200mm. Je suis en train de regarder les solutions de transport afin de pouvoir transporter la monture et ses accessoires dans sa version pack astrophoto complet (sans le trépied). Les solutions genre pelicase avec mousse sont assez chères, surtout comparé au prix de la monture. Du coup je suis à la recherche de bons plans pour faire une valise de transport qui protège la monture. N'hésitez pas à poster des photos de vos modes de transport ainsi que les dimensions intérieures des mallettes utilisées le cas échéant. Merci pour vos contributions !
  17. Bonjour J'ai un C8 que je vais utiliser pour la spectro. Je souhaite acquérir une monture me permettant d'avoir un bon suivi, un goto précis et transportable , car je n'ai pas la possibilité d'avoir un poste fixe. Depuis des semaines je me prends la tête avec une grande hésitation entre deux montures : l'AZEQ6 que vous connaissez tous et la iEQ45 de chez Ioptron. Pouvez vous m'aider à faire mon choix , ce n'est pas facile , merci ! Frayaume.
  18. Bonjour à tous, heureux propriétaire d'un télescope maison, (200mm à F/5.5), je m'adonne aux joies de l'astrophoto, malgré une monture assez artisanale, un suivi qui laisse plus qu'à désirer. Mais bon on y arrive quand même. (par exemple: triplet du lion) Je souhaite passer aujourd'hui à la gamme supérieure, mais j'ai cette idée, allez savoir pourquoi, qu'un télescope ça ne s'achète pas, ça se fabrique (en kit la rigueur, avec des composant achetés. Je ne peux pas non plus TOUT faire avec mes petites mains...). Je souhaite donc me fabriquer une monture équatoriale (allemande a priori) tip top nickel (je peux ponctuellement avoir accès à un tour, une fraiseuse, peut-être une CN...) Je pensais mettre un peu de sousous pour acheter une bonne roue dentée + vis sans fin (chez Mathis-intruments? ou un autre fournisseur que vous pourriez conseiller?). Maintenant, avec toutes les discussions sur les moteurs direct drive, je ne sais plus trop dans quelle direction me lancer. Ces système direct drive semblent être la panacée car on peut se passer d'étoile guide (mais enfin, le guidage, ça marche bien et c'est pas cher à mettre en place...). Mais, si j'ai bien compris, le direct drive fonctionne par asservissement de la vitesse de rotation sur la lecture faite par un encodeur de haute précision. Du coup, qu'est-ce qui empêche d'avoir le même asservissement, avec le même encodeur, sur un système roue+vsf? Et puis me passer d'étoile guide, je ne l'envisage pas particulièrement. Il ne suffit pas d'avoir un axe qui tourne à la bonne vitesse... (mise en station irréprochable, correction de la réfraction atmosphérique, télescope ultra-rigide...) Reste tout de même un avantage indéniable du direct-drive: la suppression du jeu qu'on trouve entre la roue et la vis sans fin. Bref, j'ai lu les discussions sur le forum à ce sujet (celle initiée par Cyril C. env 2010. Plus récemment par Willoubu44), et je me demande si ça vaut le coup de se lancer là-dedans (et si j'en suis capable!), ou si je devrais me contenter d'un système classique (qui a tout de même fait ses preuves!) Est-ce que des amateurs parmi vous ont réussi à implémenter un système direct drive sur leur monture? Le jeu (ou plutôt l'absence de jeu, ha ha!) en vaut-il la chandelle? J'ai cru comprendre qu'au niveau électronique de pilotage, c'était quand même pas simple. Existe-t-il aujourd'hui des systèmes "clé en main", avec le moteur DD + l'électronique de pilotage (ou du moins tous les détails pour faire cette électronique)? Merci pour vos avis éclairés Samuel
  19. fallait le faire

    bonsoir tout les propriétaires d'EQ6 ben voilà je me suis lancé au regraissage complet de ma monture avec l'indispensable graisse au lithium (miam miam) et bien m'en a pris car j'ai trouvé un morceau de plastique coincé dans les galets du roulement conique A D , et des petits points durs sur la vis sans fin de la déclinaison et là : c'était le cache noir en alu trop serré , bien sure tout les roulements étanches n'ont pas eus besoin de graisse mais les roulements coniques les vis sans fin et les roues dentées des deux axes étaient secs , et apres un bon nettoyage j'ai regarni de graisse le remontage et un peu délicat , faut faire attention aux réglages du jeu des vis sans fin sinon c'est a la portée de tous !! merci de me lire MICALEF
  20. Un petit post pour les jumelles, binos, sortant de l'ordinaire... Je commence... Jumelles Zeiss 12x60
  21. Patins ou embouts

    Pour pas se compliquer la vie en installation itinérante. Hésitation avant de réparer les embouts trop mince du trépied : celui d'origine est à gauche. Après seulement 1an et 4 mois de mobilité, la partie métallique a fini par transpercer le caoutchouc. Réparation de fortune qui a duré depuis l'été. Solution 1 : en fait c'est juste un gros embout contraint encapsulé (rouge=plastique rigide). prix ~ 22€ + fdp Bon finalement, un peu de réflexion et la solution 2 me parait moins chiante à cause du déploiement dans le noir. Le bon conseil à Papa : la rondelle avec le bon diamètre de trou pour centrer sans laisser passer le bout métallique -> c'est pour diffuser le poids dans la masse de caoutchouc -> En superposition de l'ancien embout. Et voilà, au final c'est sans doute un petit peu moins efficace mais au moins plus besoin de se rajouter une tâche en plus dans le noir. Posé au sol sur le carrelage, il y a un petit jeu élastique du caoutchouc (quelques dixièmes) c'est bien stable.
  22. raquette dd1

    Bonjour, Je viens de me décider à renouer avec l'astronomie après plus de 30 ans de diète... Je compte surtout faire du visuel pour re-commencer J'ai une Perl Vixen super polaris : très bel objet ! Je vais faire ré-aluminer les miroirs fatigués. La monture est en état correct avec les deux moteurs mais plus de raquette. Je voudrais avoir au moins un mouvement de suivi pour éviter un ajustement manuel permanent. En trouver une d'occasion serait ma préférence mais cela semble improbable. J'ai cru voir par-ci par-là qu'il y avait des compatibles voire qu'il serait possible d'en fabriquer une (je me débrouille en électronique si pas trop pointu). Quelqu'un a-t-il des pistes ? Comment savoir si les moteurs sont ok sans raquette ? Cordialement
  23. Une bonne surprise ce soir à la AG du club, un nouvel adhérent arrive avec son projet de remise en service d'une grande lunette Zeiss d'environ 120mm et de longueur 150cm. Acquise chez un antiquaire. Pas d'oculaire, pas de collier, pas de monture. Elle est très lourde. Pour le moment on a discuté de comment la réutiliser. Je pensais déjà apporter un ou deux oculaires pour vérifier l'optique, la nettoyer si besoin voire collimater. Ensuite savoir si on peut la faire supporter par des colliers vers un rail standard : elle a l'air lourde. Je recherche de quel modèle cela peut être pour mieux comprendre mais déjà à vue de nez sur le tableau du chromatisme, ça à l'air bien : 120 ou 127 à f15 Si quelqu'un a des références sur les vieux modèles. (taille PO par exemple, du 50 ?) En attendant je cherche de mon côté.
  24. Bonjour à tous, j’ai acquis récemment la monture Sky-Watcher AZ Pronto, et après 3 soirées d’observations, je peux donner un premier avis, espérant que cela sera utile à ceux qui sont intéressés par une monture azimutale légère. J’utilise cette monture avec un télescope Sky-Watcher Maksutov 90/1250. L’ensemble tube avec chercheur + renvoi coudé + oculaire (Omegon SP 40mm) + filtre pèse 1 675 g. Mes impressions ne sont donc valables que pour un système assez léger, et je serai bien incapable de préjuger du comportement de la monture avec une charge plus importante. Par ailleurs, il s'agit d'un matériel destiné à des amateurs à la recherche d'une monture simple et polyvalente. Ce petit test est bien sûr très subjectif car chacun a ses propres attentes en fonction de sa pratique de l'observation astro. Pour le raccord télescope/monture, j’ai ajouté une queue d’aronde avec vis à filetage photo (+ une petite rondelle pour que la vis ne butte pas contre le tube) : https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/queues-d-aronde/1173-queue-d-aronde-photo-male-orion-pour-skyview-pro.html. Au passage, je souligne l’accueil agréable et les conseils utiles (par téléphone) de la boutique Optique Unterlinden (non, je ne travaille pas pour cette boutique ). - L'assemblage : A la réception du colis, l’ensemble était très bien emballé, arrivé en parfait état. Le montage est plutôt simple et s’effectue en quelques minutes. Je regrette que le manuel fourni soit en anglais, mais celui-ci est bien illustré. Les pièces sont presque toutes métalliques et donnent une bonne impression de solidité. Les molettes des vis de réglage sont en plastique, mais assez grosses et ne semblent pas particulièrement fragiles. L’ensemble paraît assez stable et robuste. Toutefois, le plateau porte-accessoires et les barres de « stabilisation » qui le supportent sont en plastique, cela semble un peu fragile, bien que très utile. Cela n’a que peu d’importance si le trépied reste toujours déplié, mais c’est à mon avis à surveiller en cas de montages/démontages fréquents. Une fois le télescope sur la monture, l’ensemble donne une bonne sensation d’équilibre et de stabilité. Le tube est maintenu fermement avec la vis de fixation sur la queue d’aronde femelle. Annoncée pour une capacité de charge limitée à 3Kg, cette monture se montre peu évolutive et doit donc être réservée à un système assez léger. Elle gardera toutefois son intérêt pour une utilisation nomade car elle est facile à transporter et très rapide à installer. - Pointage, suivi et stabilité : Pour pointer les objets, il faut commencer par desserrer les freins des axes : les vis des axes se montrent alors très accessibles, même avec des gants. Les mouvements des axes ne sont pas vraiment fluides, le premier pointage est donc assez approximatif. C’est à l’aide des vis de réglage fin que le pointage précis se fait (après avoir resserré les freins des axes). Les mouvements à l’aide des vis de réglage fin sont précis et fluides : on pointe très facilement un objet avec un grossissement important (j’ai pu tester jusqu’à 125x). Il est très facile de centrer l’objet dans l’oculaire, ce qui est assez confortable. Le suivi des objets demande une petite prise en main des molettes des vis de réglages fins (une molette pour l’azimut, une autre molette pour l’altitude), mais on s’y fait rapidement, d’autant que les molettes sont très accessibles (grâce aux flexibles fournis) et larges, donc faciles à manipuler même avec des gants. On pourrait seulement leur reprocher la matière (plastique), si on veut chipoter. Jusqu’à un grossissement de 50x, le suivi est très fluide et les vibrations engendrées par la manipulation des molettes de réglage ne sont pas du tout gênantes. Avec un grossissement de 85x et plus, la manipulation des molettes pour suivre l’objet fait un peu trembler l’image dans l’oculaire, mais elle se stabilise rapidement (une seconde environ). L’observation avec des grossissements de 85x et 125x reste donc assez confortable. Je n’ai pas testé de grossissement plus important. Le suivi m’a semblé un peu plus précis et plus doux en azimut (déplacement horizontal) qu’en altitude (déplacement vertical). Toutefois il n’y a là rien de bien méchant. A l’approche du zénith, je craignais que le tube ne « descende » tout seul à cause du déséquilibre et l’absence de contrepoids (certains ont rapporté avoir eu ce problème avec des montures azimutales légères). Ici encore, la monture s’en sort parfaitement et maintient le télescope bien en place sans difficulté : nul besoin de serrer à fond la vis de frein de l’axe d’altitude. Quelques mots de plus concernant la stabilité : La manipulation de la molette de mise au point du tube fait trembler l’image, surtout à fort grossissement. Si la monture est d’une manière générale très bien adaptée au gabarit du télescope, elle n’est toutefois pas en béton armé. Le vent s’est levé lors d’une de mes observations, avec des petites rafales de 30 à 40 km/h environ. La monture n’est pas plus forte que le vent : le souffle fait trembler l’image et rend l’observation impossible. - Position d’observation (La position que je décris ne vaut bien sûr qu’avec un Maksutov et son renvoi coudé) . Proche de l’horizon : L’oculaire étant assez (trop) haut - je mesure 1m72 - il suffit de rentrer un peu les pieds télescopiques pour abaisser l’ensemble et le tour est joué. Si la monture est déjà montée dans sa configuration la plus haute avec sa colonne d’extension, un petit tabouret fera tout aussi bien l’affaire sans même toucher aux pieds. . Altitude intermédiaire : hauteur bien adaptée pour une observation confortable en position debout. . Proche du zénith : l’oculaire est un peu bas pour moi, même avec les pieds sortis au maximum et la colonne d’extension en place. Pour une posture plus confortable, il faut alors rétracter en partie les pieds du trépied et s’asseoir. - En conclusion, Je ne regrette vraiment pas l’acquisition de cette monture, qui a un très bon rapport qualité/prix (179 €). J’en ai bel et bien fini avec les prises de tête du genre « Ah zut, je suis un peu bas. Ah mince, trop haut maintenant ! Etc… ». J’ai eu beaucoup de plaisir à observer et suivre les cratères et les massifs de la Lune, j’ai admiré le double amas de Persée sous un très beau ciel d’hiver, j’ai déniché la nébuleuse de la Lyre… Je pense que l’on peut avoir beaucoup de plaisir à observer avec cette monture, et c'est en tout cas ce que je vous souhaite ! Bon ciel à tous !
  25. Pièce cassée

    Bonjour, je suis novice en astronomie. On m'a prêté un télescope paralux astro 76/600 pour que mon fils regarde la lune. Mais lorsque j'ai voulu le redémonter pour le remettre dans sa boite, la bague qui tien le tube sur le trépied s'est cassé J'ai beau chercher partout sur le net, je ne retrouve pas ce type de bague! J'ai contacter paralux et le modèle est trop vieux, sans chercher plus loin. Est-ce que chaque marque de télescope à un diamètre de tube différent dans la même référence? (76/600 = diamètre de mon tube 120 mm) Si vous avez des infos je vous remercie d'avance, je suis très embêté.