Search the Community

Showing results for tags 'Oculaire'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Others
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Moderation
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 175 results

  1. Bonjour à tous, Je vous fais part d'un petit face à face SSW - XW (fait avec mes modestes compétences) si cela peut, ou pas d'ailleurs, rendre service à certains(es) qui souhaiteraient un retour à leur sujet. Pour moi, aucun du 10mm SSW vs 10mm XW n’a pu être mis en défaut. 5h sur ciel dégagé, bon seeing + 1h en diurne C6 et C9 à f10. Pupille de sortie : 1mm Cibles : lune, trapèze M42 + nébuleuse, NGC2362, M105, NGC3389, NGC 884, algieba, M40, mars, M35 + diurne : arbres En version courte : 83 degrés immersif avec un placement d’œil délicat VS 70 degrés plus resserré avec un placement d’œil plus facile. Le reste, c’est aussi bon dans les deux. En version plus détaillée : SSW : Le 10mm est très compact. Je ne détaille pas l’aspect esthétique, mais il est très plaisant, et tient bien en main malgré sa taille contenue. À côté du XW, il est tout petit (2/3 du XW en hauteur, et 3/4 en largeur). Sa bonnette est l’élément essentiel dans ce test puisque c’est à travers elle que tout peut se jouer (ou non) concernant le placement de l’œil et le plaisir de regarder à travers cet oculaire. Elle se déplie totalement via un mouvement de rotation sur un peu plus de 90 degrés. Mécaniquement, aucun jeu. C’est parfaitement fluide et lorsque l’œil s’appuie dessus, rien ne bouge. XW est beaucoup plus imposant et plus lourd. Il donne l’impression de sortir d’une autre époque face au SSW. Sa bonnette est démultipliée et il faut bon nombre de tour pour atteindre les 20mm de dégagement. Elle est très précise certes, mais c’est long, c’est long de la tourner;) Mécaniquement, c’est identique, parfaitement fluide et fiable (sur 6 heures d’essai seulement bien entendu). SSW : Le placement de l’œil est délicat. C’est là que tout peut, peut-être, se jouer sur le choix de l’un ou de l’autre. Bonnette rentrée à fond tout d’abord : c’est quasiment le seul moyen que j’ai trouvé pour avoir tout le champs avec un contour net. Mais on en profite pas forcément pleinement, car il faut promener l’œil pour regarder l’extrême périphérie. Si l’œil est bien placé, dans l’axe, aucun souci de haricot noir. En revanche, si on se désaxe un peu, il est possible de le voir. Idem en cherchant à se promener sur l’extrême périphérie. Ceci est probablement lié à la pupille de sortie de 1mm seulement sur mes instruments, car j’ai trouvé la ballade un peu plus facile (et le placement dans l’axe aussi) sur le 14mm, qui offre une pupille de 1,4mm. Toujours bonnette rentrée, on peut poser l’œil sur la bonnette. J’aime poser l’œil, c’est probablement très subjectif. On est ainsi en pleine immersion dans ce SSW 10. Mais attention encore une fois, l’œil doit être bien placé. On peut aussi décoller l’œil, on perd en champs, mais le centre est toujours très visible et propre. En éloignant l’œil, on récupère hélas notre environnement physique (si vous avez de la PL autour de vous, elle risque de se voir. Dans le noir complet, cela ne m’a pas du tout gêné). En diurne, en revanche, c’est plus notable puisque l’environnement nous saute à l’œil si on le recule trop (pareil si on ouvre le deuxième œil hein). Mais la bonnette se déplie, et se déplie vite et bien d’ailleurs, ne l’oubliez pas. Il m’a fallu environ 20-25 degrés de rotation de bonette pour faire disparaître le haricot sur un œil un peu désaxé. En résumé, soit on colle l’œil avec un plein champs très agréable et net (bien que la périphérie ne soit accessible qu’en vision périphérique seulement), mais attention alors au placement de l’œil, et à ne pas trop le ballader au risque de voir un haricot. Soit on éloigne l’œil (avec ou sans l’aide de la bonnette, selon votre préférence à aimer appuyer l’œil ou non, et selon votre environnement) mais au risque de réduire assez vite le champs, et le contour net. Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime voir le cercle périphérique du champs bien net. C’est aussi et surement très subjectif. XW : Le placement de l’œil est au global plus facile. Bonnette rentrée à fond tout d’abord : à l’inverse du SSW, c’est impossible de voir le disque du plein champs avec un contour net si on colle l’œil au 10mm. Je n’ai vu qu’un tout petit disque de lumière de 25 ou 30 degrès maximum. Disque que l’on peut promener dans le champs de lumière si on le souhaite pour tout voir. Mais quel intérêt ? je n’en ai pas trouvé. Pour en profiter pleinement, bonnette toujours rentrée on est d’accord, il m’a fallu éloigner mon œil d’environ 12-14mm (avec les inconvénients de l’environnement autour, surtout en diurne). L’œil en revanche se place un peu plus facilement dans l’axe. J’ai moins ressenti le souci du haricot noir. En revanche, si on se désaxe un peu, il est possible de le voir aussi. Encore une fois, 1mm seulement de pupille de sortie dans mes tests. En résumé, si on aime poser l’œil, c’est rapé avec la bonnette rentrée. Mais si on la sort, et qu’on dévisse longtemps, longtemps (mais une fois que c’est fait, à priori c’est fait) alors tout prend son sens, et on peut profiter du plein champs, avec contour net, et en posant l’œil sur l’oculaire. Donc plus de souci d’environnement. En revanche, l’aspect trou de serrure est alors plus marqué. On comprends bien qu’on a un œil dans un oculaire. C’est différent dans le SSW, mais plus pénible de bien garder l’œil au bon endroit, et dans l’axe. J’ai pris autant de plaisir à avoir l’œil (droit me concernant) dans l’un et dans l’autre. Placer correctement mon œil et profiter du large champs du SSW n’est pas un souci. Mais il s’agit d’un gros investissement, que je souhaite durable, et j’imagine que dans le cadre d’un rassemblement d’ami, ou familiale, il sera nettement plus facile de faire aimer regarder dans le pentax. Mais si c’est que pour moi (car à la maison, la petite est trop petite, et madame n’est pas trop astro (en hiver, c’est plus que compréhensible)…alors les deux me plaisent. Dès lors, j’hésite toujours : 83 degrés immersif avec un placement d’œil délicat VS 70 degrés plus resserré avec un placement d’œil facile. Le XW permet de rester concentré davantage (je trouve) car le champs est un peu plus réduit. On est peinard, l’œil posé sur la bonnette (bien sortie quand même). On voit bien tout le champs, et le cercle périphérique est net. C’est un gros pépère, et nous aussi quand on regarde dedans. Mais on a un effet plus resserré qui nous rappelle bien que c’est un oculaire. On sent l’image légèrement plus éloignée de nous. Il sera en revanche facilement prêtable à tout le monde (enfant, lunetteux), c’est certain. Le SSW est plus complexe, plus délicat. Mais offre plus de champs. Et reste facile pour qui aime regarder dans des oculaires….mais c’est moins évident pour tout le monde, sauf à sortir la bonnette, et alors là oui. Mais le champs se réduit. Je me dis alors que la qualité optique va faire la différence….. Et boom, rien, mais alors rien. Si je chipote un peu, avec mes maigres compétences et après 1 heure au moins passée uniquement sur la lune (autant se péter directement la pupille dès le début), je repère peut-être un contraste de 5% meilleur sur le pentax. Et encore…… Pour le reste, rien, j’ai pourtant cherché. Mon objectif n’était pas tant d’observer, mais de les différencier pour en choisir un. Rien. Les aberrations éventuellement repérables autours de la lune, identiques. La courbure ? quasi identique. Les étoiles défocalisées sont identiques à 65 degrès en périphérie sur les deux. Si on va au bout sur le 83 degrès du SSW, évidemment cela s’empire un peu, mais disons que ces 13 degrès de plus ne sont là que pour l’immersion globale. Il ne faut pas vraiment espérer les exploiter à 100% du potentiel qu’offrent les 50 degrés centraux. Avec le réducteur .63, aucune différence non plus. Alors j’ai peut-être tué ma meilleure nuit à tester, car c’était bien hier. Mais bon j’ai quand même fait 5 heures sur le ciel Les amas, ou autre discrètes galaxies ne m’ont pas non plus permis de trouver un delta notable entre les deux. Rien. Côté mécanique, rien, c’est super des deux côtés. Mon bilan global ? Comme c’est un 10mm sur un SCT, il me permettrait de faire du planétaire, des amas, des galaxies éventuellement (je connais encore peu), des splits de doubles, des nébuleuses planétaires ou autres nébuleuses pas trop grandes. M42 était superbe hier dans les deux ! C’est le 1XD, donc optimum à priori, à la condition que je puisse le sortir régulièrement sur nos ciels. Donc est-ce que j’ai besoin de 83 degrés ? non clairement. Mais le SSW est plus petit, plus léger, assez fun, et surtout moins cher. Alors j’hésite encore…… et je n’ai pas trouvé la moindre réponse à mon hésitation. Planétaire : avantage de 1% au pentax car j’y resterais peut-être plus concentré dans ce pépère….et disons qu’il ait plus de contraste (vous vous souvenez ? les 5% hyper subjectifs de mon œil de débutant) Amas : avantage au SSW pour le champs Lune : Le SSW donne plus de champs, le XW donne plus de confort pour une longue session de cratères. Match nul Les doubles : match nul Le prix : le SSW La compaticité (ou à défaut un moindre déséquilibre sur un instrument équilibré) : le SSW Le relief d’œil et le placement : le XW est plus facile, mais quand on prends en main le SSW, c’est kifkif (mais pas pour toutes les personnes qui mettront leur œil dedans). Alors là je me suis dis : tiens j’ai le SSW 14, sont-ils parafocaux ? ben non loupé. J’ai du retoucher assez largement la MAP. Et merde… Seconde sortie : Un seul objectif : tester QUE le confort, et uniquement le confort. Point. Victoire de XW. J'ai tout tenté pour préférer SSW, moins cher et plus compact, mais XW est plus confort sur mon oeil. Je me suis même offert le luxe d'un dernier test : la barlow. Ils n'ont pas bronché la moindre seconde. J'ai halluciné sur la lune (sans ND). Par contre derrière, j'ai dansé la java avec ma pupille droite de 2mm, et ma pupille gauche de 6mm 😂 Merci d’avoir lu olivier
  2. Salut, je voulais comparer mes vieux filtres coulant 31.75 à des nouveaux en 50.8mm sur mon Dobson avec un porte-filtre interne. Le PO est en coulant 50.8 et les oculaires un peu des deux. A 83x (coulant 50), j’ai du vignettage avec un vieil OIII en 31.7 et à 271x (coulant 31.7), j’ai un affaiblissement général par rapport à un récent OIII. Est ce l’évolution optique normale ou alors il y a aussi un affaiblissement général de l’image à faible G que je n’ai pas remarqué ? Ou bien l’ancienneté du filtre est-elle à considérer ? merci d’avance de vos lumières (mes notions d’optique sont limitées à des considérations pratiques...) !
  3. Bonjour, Je vais acheté un chercheur droit genre 8 x 50 , sortie 1,25 et non redressé, mais .... Quelqu'un pourrait il me dire si l'emploi d'un renvoi coudé à 45° (prisme ou miroir je sais pas ?) , es ce que la vision dans l'oculaire est redressée sur les deux axes ..... merci Marc
  4. Bonjour Je souhaiterai connaitre la formule optique des Taka LE, sont ils considérés comme des eudiascopique (Type ERFLE) ? Merci
  5. Je souhaite savoir si c'est jouable de mettre un oculaire Panoptique 35 mm 68° de champs derrière un RC Baader à prisme Zeiss T2 raccordement T2 coté télescope et 50,8 mm coté oculaire soit un cercle de pleine lumière de 34 mm. Optique 210 mm et 2415 mm de longueur focale. Quelle serait le pourcentage d'assombrissement du champ ? Mes cours de math sont trop loin.... merci pour votre aide
  6. Bonjour, Je ne suis pas l'auteur mais je partage cette animation du Pulsar du Crabe (PSR B0531+21) faite il y a quelques jours en Allemagne par Martin Fiedler avec un oculaire OVNI-M (destiné à l'observation visuelle). Sur son Dobson de 600mm F/3,3 il a imagé avec une caméra QHY174M GPS. Animation, photo et détails ci-dessous. Les conditions étant loin d'être parfaites. Le montage réalisé. « After many cloudy weeks a usable starry sky showed up here in Radebeul (Germany) again, I used the opportunity and started another attempt to finally resolve the pulsar in M1 temporally and spatially. After the first experiments some weeks before it was clear that this faint part cannot be resolved directly in time even with a night vision device (OVNI-M), at least not with our astronomical conditions and with the for such a thing rather "small" 24" Dobsonian. But then I had an idea to crack the thing after all. According to my research on the pulsar, it has two maxima in the 33.5ms of its period, one bright and one fainter, both lasting about 5ms. This results in the minimum necessary exposure time (5ms). In addition, the pulsar is very close to another star and must be spatially resolved accordingly. So I extended the focal length, which also helps to recognize the pulsar, because the high background brightness due to the nebula is reduced. On a 5ms frame you can't recognize stars with 15 or 16 mag even with a cooled CMOS camera + NVD, for that the noise too high. The only option, as is often the case, is to stack enough images to get the faint pulsar out of the noise. That's when I had the idea to use our QHY-174M-GPS camera, which is actually there to measure star occultations by asteroids and can set an accurate GPS time stamp. With this, one could assign to each frame its exact location in the period of the pulsar, and then stack them precisely. For this purpose I equipped the telescope with the Baader-FFC, the OVNI-M NVD without lens/eyepiece and the QHY camera with a 50mm f/1.4 lens. But this construction was too much for the focuser and I had to fight with image field tilts. But in the end I accepted it, there is no other way. The NVD was running at maximum gain and also the camera was at the limit with the gain but cooled down to -40°C. I made many video sequences and tried a little bit, here is an example video: https://www.dropbox...._Video.avi?dl=0 The video has 3035 frames and was recorded for about 15s. Unfortunately the tracking is already so inaccurate in this short time that you need a star for stacking, so I took the brighter star at the bottom still in the field of view. If you look at the video, you can see just three stars in total. But the recording was the easier part in the end. Then I had to get the timestamp from the single images, rounded appropriately, into the file name. For this I searched for a long time for a useful OCR software. It would be easier if the SharpCap would do it right away (somehow I couldn't manage that). Then I built an Excel table and took the timestamp of the first image as the beginning of the period. Then you need the exact period of the pulsar (0,033781965), which changes every year, I didn't know that before. Now I always add the full frequency to the first timestamp for the complete recording period. This resulted in the end in a column with nearly 500 values (times) in my case. Then you have to do the same for the remaining 33ms of the period (each new column +1ms). Then I built a program to find the frames matching the period time and copy them into the corresponding folders. In the end I had 34 folders with about 80 frames in each. I stacked them all manually in Fitswork, the flashing of the NVD makes an automatic detection of even the brightest star impossible. Since the star was also not clearly visible everywhere, I could usually only really use 50-60 images. The chance that this really works out I had rather classified as low, it was completely unclear whether the time stamp of the camera is accurate enough and whether the OVNI-M can even resolve 5ms in time. But it really worked and in the animation you can see the main and the secondary maxima cleanly separated. The image quality is grotty but it worked With a bigger telescope, better seeing and less noise I'm sure it would work without stacking, but I don't have it. Nevertheless I am very satisfied and happy with the results The image with the arrow is a average image from all frames of the animation. By the averaging the pulsar is clearly fainter than the near comparison star even if it is actually brighter in the maximum. Best Martin »
  7. Voilà, j’aimerai trouver un oculaire de grande focale pour mon mak 127 équipé en 2 pouces et doté d’un renvoi coudé de 2 pouces aussi, donc une focale de 1500+200 mm, soit pas loin de f15. Un apex 28mm passe très bien, pas de mouettes sur le bord du champ. Je pensai à un gso superview erfle 50mm par exemple. Avez-vous des retours sur ce (ou ces) type d’oculaire longue focale, de façon à maximiser la taille de la pupille de sortie à environ 3.3mm de folie 😉
  8. LV 9mm ou Hyperion 8mm

    Bonjour, Suite à une possibles occasions, je souhaiterais avoir l'avis des propriétaires de LV 9mm ou d'Hyperion 8mm. En effet, je souhaiterais acheter l'un des deux pour la collimation de mon SC8 et pour faire du planétaire. Il y a 50€ d'écart entre les deux (en faveur du LV9). Quel serait votre choix? l'Hyperion 8mm vaut-il vraiment les 50 euros de plus pour l'emploi sur un F/D10? Par avance je vous remercie, Julien.
  9. Bonjour, Je possède une lunette Vixen 70/900 sur laquelle j'ai changer le chercheur, le renvoi coudé et acquis 3 occulaire : 1 AF 82° 15MM FMC 1 9mm 62° 1 5mm 60° J'aurai deux questions car je n'y trouve pas de réponse avec mon trop peu de connaissances : Avec la lunette je n'observe que du planétaire et lune, manque t'il un ou plusieurs occulaire utile pour cette pratique avec la lunette que je possède ? Vers quel barlow (X2 ? X3 ? x5??) de qualité a prix raisonnable se tourner ? Merci a vous
  10. accessoires pour un dobson

    Bonjour, Je suis nouveau sur ce forum et remercie déjà tous les passionnés qui ont à coeur de partager et aider les nouveaux venus comme moi! Je débute en astronomie, ma femme m'a récemment offert un dobson, le skywatcher 150/1200. Je me régale ! Je me pose la question maintenant de comment améliorer mon setup: c'est qu'il existe tant d'accessoires ! Je pense qu'il me faut un bon occulaire, j'aime avoir les planètes bien grossies. J'ai de base un 25mm et un 10mm. Prendre en plus un 5mm ou un 7mm, ou alors un bon 20mm, avec une barlow? Il existe des filtres pour améliorer le contraste en planétaire, ça vaut le coup? Et pour la lune, elle renvoie tellement de lumière que ça fait mal aux yeux, filtre aussi? Le laser de collimation, c'est du luxe pour du visuel avec mon matos, ou pas ? Je l'ai fait sans, c'est pas trop difficile, mais c'est sûrement pas précis. J'aimerais beaucoup pouvoir observer du ciel profond, mais je ne sais pas si mon diamètre me l'autorise ( j'ai cru comprendre que c'était un peu limite). J'ai pour l'instant observé la nébuleuse d'Orion, et M31 (en planétaire, seul Mars est présent, sans détails, et Uranus, un p'tit point). Quels accessoires pour booster les observations du ciel profond? Bref, je pense qu'il me faut en priorité un ou des bons occulaires, des conseils d'achats ? Merci!
  11. Bonjour Je poste rarement dans cette rubrique mais j'aimerais avoir un retour d'expérience par rapport à la nouvelle bino Maxbright 2. J 'ai un C11 et depuis plusieurs (année 2008) la bino Maxbright . J'ai toujours observé avec cette bino la lune, les planètes et même un peu de CP . Elle fait bien le boulot car j'en suis super content! En CP avec deux oculaires de 20mm (WO Swan) l'amas d'Hercule par exemple tient juste dans le champ (60 degrés je crois? ) l'image est assez impressionnante . J'aimerai savoir si certain de vous ont utilisé cette bino et sont ensuite passé à la Maxbright 2 qui possède des prismes bien plus grand. Elle est supposée donner plus de lumière, fournir un champ plus grand etc. Un poste avait déjà été fait ici me semble t'il sur la maxbright 2 mais le contenu était plus technique que compte rendu sur des observations. Avez vous vu une réelle différence ? Merci de vos retours.
  12. Bonjour à tous CELESTRON a sorti une nouvelle série d'oculaire les ULTIMA EDGE qui vont de 10mm à 24mm en 31,75mm et un 30mm en 50.8mm avec un champ de 60 à 65° et un relief d'oeil confortable de 16mm à 29mm Pour plus de caractéristiques techniques : https://www.celestron.com/products/ultima-edge-24mm-flat-field-eyepiece-1-25in Et un premier test de ces nouveaux oculaires : https://astronomytechnologytoday.com/2020/11/06/celestron-ultima-edge-eyepiece/ Selon moi, la précédente série CELESTRON a été la série X-Cel LX dont la barlow x3 X-Cel LX est excellente mais j'avais été un peu déçu des oculaires X-Cel LX d'où le fait que j'avais revendu il y a deux ans les focales que j'avais achetées aux US (2,3mm, 7mm, 12mm et 25mm) Apparemment ils ne sont pas encore en vente en France mais sur les sites US de Agenaastro au prix de $90 à $240 : https://agenaastro.com/eyepieces/shopby/celestron-celestron_ultima_edge.html y a t il des retours d'astrosurfeurs sur ces nouveaux cailloux ? ou une analyse ? Merci à tous pour vos retours !
  13. Bonjour à tous CELESTRON a sorti une nouvelle série d'oculaire les ULTIMA EDGE qui vont de 10mm à 24mm en 31,75mm et un 30mm en 50.8mm avec un champ de 60 à 65° et un relief d'oeil confortable de 16mm à 29mm Pour plus de caractéristiques techniques : https://www.celestron.com/products/ultima-edge-24mm-flat-field-eyepiece-1-25in Et un premier test de ces nouveaux oculaires : https://astronomytechnologytoday.com/2020/11/06/celestron-ultima-edge-eyepiece/ Selon moi, la précédente série CELESTRON a été la série X-Cel LX dont la barlow x3 X-Cel LX est excellente mais j'avais été un peu déçu des oculaires X-Cel LX d'où le fait que j'avais revendu il y a deux ans les focales que j'avais achetées aux US (2,3mm, 7mm, 12mm et 25mm) Apparemment ils ne sont pas encore en vente en France mais sur les sites US de Agenaastro au prix de $90 à $240 : https://agenaastro.com/eyepieces/shopby/celestron-celestron_ultima_edge.html y a t il des retours d'astrosurfeurs sur ces nouveaux cailloux ? ou une analyse ? Merci à tous pour vos retours !
  14. Bonjour, Voici un petit retour rapide, effectué de jours (uniquement) et en attendant que le ciel veuille bien se tenir tranquille, j'ai acquis cette oculaire le (Takahashi LE 30mm à 52°) dans le but de faire du ciel profond en remplacement de mon (le Super plossl Mizar 40mm à 42°) pour ce dernier au niveau optique il y avait ce problème de champ qui déformé légèrement les étoiles au premier tiers de champ. Donc ce Takahashi 30mm est une formule de type Erflé donc cinq lentilles en trois groupes (merci Myriam !), vous le trouverez chez les magasins agréé Takahashi à 222€ . L’instrument utilisé est une lunette achromatique de 90mm à F/10. Niveau packaging toujours la boite bleu-blanc, je note par contre que le capuchon du bas est trop court et ne tiens pas bien (contrairement à la série Abbe Taka, où ils sont plus long). J'ai constaté que le type de bonnette est en tous point de vue similaire (diamètre , hauteur, taille du trou) à la série Abbe d'ailleurs on peux mettre les bonnettes dessus, ce sont les mêmes. Le relief d’œil est une vingtaine de mm (20 où 22mm) mais oblige à enfoncer l’œil , parce que la première lentille est situé d'un bon centimètre (sans la bonnette déplié). D'ailleurs cette bonnette n'est pas utile , pour un expérimenté, centrer son œil dans l'oculaire se fait sans difficulté, en plus il y a contact contre la peau quand on souhaite bien placer ses yeux et d'apprécier son champ. Donc pour ma part je conseillerait de la retirer (comme la photo du bas), et c'est tous de suite beaucoup plus agréable, mais pour les porteurs de lunette dans tous les cas ce sera compliqué. En visuel on apprécie, la qualité optique ( à voir la nuit comment il se comporte sur les étoiles), pas facile de voir des déformations sur le champ de jour, j'ai noté un peux plus de chromatisme latérale vers le bord du champ (un défaut de placement de mon œil ?) Voilà pour le retour rapide de jour, il faut vite voir sur Orion et les pléiades dans de bonnes conditions pour voir si l'oculaire réponds à mon cahier des charges, c'est à dire avoir un champ visuel complet avec étoiles en tête d’épingle partout. Bon ciel à l'oculaire
  15. Bonjour, J'ai un problème avec mon oculaire zoom 8-24. j'ai beaucoup de mal à le tourner pour changer de focale, il y a un point dur pour les focale 20 à 24. Maintenant est est bloqué. De plus il y a un petit joint noir qui est sorti et il s' est coupé. Donc, la je ne sais pas quoi faire !! Es t'il réparable et comment faire et il faut trouver un joint neuf..... cela se complique.... pas de chance. Quand je l'ai acheté en 2015 il y avait déjà un léger frottement , mais j'avais accès à toute les focales. Merci de vos conseils Aussi , si vous achetez un zoom faite attention , je préconise de le retourner au magasin de vente, car vous risquer d'avoir le même probléme que moi. Merci Marc
  16. Bonjour,🙂 Possédant un Mewlon 180C, Je voulais avoir vos avis concernant ces oculaires (pour du CP et du planétaire) Dans le lot je recherche un ultra grand champ type Nikon HW, à ce qu'il parait juste extraordinaire.... Je sais que certains vont me poser la question, pourquoi ces marques-là et pas d'autres ? Ben parce que je sais qu'ils sont signe de (grande) qualité. Pour TV j'ai l'impression que même si ce sont de très bon oculaires, suivant qu'il s'agit des Ethos, Delos, Delite, Panoptic la qualité est assez disparate entre eux et aussi dans la même "famille"? Donc si vous les avez testés, dîtes-moi tout ! 🙂
  17. Bonjour ! Pour information, je viens de m'apercevoir lors d'une séance de nettoyage que mes oculaires Takahashi LE 5 mm et LE 3,6 mm (achetés il y a 22 ans) étaient utilisables en coulant 24,5 mm (qui pour mémoire correspond au vieux standard Japonais) lorsque l'on dévisse le tube avant chromé diamètre 1,25 pouces (voir photo). Le diamètre de la partie noire avant fait 24,44 mm au pied à coulisse. Par contre il ne faut peut être pas serrer à mort la vis de serrage du porte-oculaire... A noter : il y a un sens pour revisser la pièce chromée : il faut visser la partie chromée du filetage (bien visible sur la photo) sur le reste de l'oculaire. Tout ceci n'est pas vrai pour le LE 18 mm. Les autres focales je ne sais pas. Bonnes observations ! Bertrand
  18. Bonjour, Reçu hier soir dans ma boîte mail, je ne sais trop quoi en penser, du visuel (et imagerie) assisté à mon sens. Niveau prix ça pique....ICI Je précise que je n'ai aucun lien avec le fabricant, ce n'est que de l'information.
  19. Bonjour à tous Le porte oculaire de mon Dobson flextube 355 skywatcher fait des siennes. Depuis hier soir la molette génère de la résistance à la rotation et surtout le porte oculaire ne tient plus et à tendance à tomber ou coulisser librement dans son support. A votre avis c'est réparable ou il vaut mieux commander un nouveau PO ? Je n'ai pas trouvé sur le site de SW une notice ou manuel indiquant le mode de démontage ou nettoyage donc je n'ose pas intervenir sur les vis pour voir si le pb peut être résolu. Merci d'avance de votre retour éclairé. une photo ci jointe du modèle
  20. Bonjour tout le monde, J'ai récemment sollicité l'aide du forum pour établir une gamme d'oculaires. Puisque le post que j'avais créé a été l'occasion de récupérer des avis d'une grande aide, et qu'il était dans la section "astronomie pratique", j'ai décidé d'en faire un petit retour sans prétention ici. De cette façon, ceux qui se poseraient les mêmes questions que moi pourront avoir un petit bilan détaillé des enseignements que je tire de cette recherche, et profiter des différents retours des membres. I. Mon setup > Télescope : Sky-Watcher Dobson 305/1500 > Lieu d'observation principal : Sud-Est de la France, zone urbaine, bord de mer > Utilisation : usage perso, animation avec du public, initiations > Cibles : planétaire, CP (hors nébuleuses non planétaires), Lune II. Les limites du choix a) limites personnelles Je suis parti sur un budget d'environ 500€. Vous allez le voir, je me suis "un peu" lâché, à l'occasion de bonnes affaires dans les petites annonces. En effet, les oculaires se revendent d'occasion sans perdre trop de leur valeur pour peu qu'ils soient bien entretenus. J'ai donc préféré retarder la commande du scope lui-même pour pouvoir commencer avec un bon matériel. J'ai préféré également ne pas opter pour une solution à base de Barlow. La principale raison, c'est que je ne voulais pas ajouter une inconnue à l'équation de l'optique. En effet, selon les marques, modèles, utilisateurs, etc... la qualité d'observation peut être altérée. De plus, je n'ai pas encore l'habitude d'utiliser ces instruments, et préfère me faire la main, en tester quelques unes, avant de me décider. La solution alternative pour atteindre une plage de grossissement qui couvre les différents objets accessibles à l'instrument, c'est d'investir un peu plus d'argent pour acheter des oculaires de courte focale. b) limites techniques et théoriques Il y a ici deux facteurs importants à noter, qui pourront vous aider dans le choix de votre gamme d'oculaires : > Le grossissement maximum (Gmax) : en théorie, il ne doit pas dépasser 2 fois le diamètre de l'ouverture de votre instrument (ici, 2x305 soit 610). Cependant, pour dépasser 300x, il faut réunir un certain nombre de conditions (turbulence atmosphérique clémente, instrument bien collimaté, miroir en température, oculaires de qualité). C'est à chacun de définir donc l'utilité qu'il pourra avoir d'oculaires permettant de dépasser cette limite. > La pupille de sortie (PPS) : c'est la taille du faisceau lumineux qui vient frapper votre oeil. Si le faisceau est plus grand que la pupille de l'oeil de l'observateur, celui-ci ne pourra obtenir une image satisfaisante. Plus le grossissement est faible, plus elle grandit. Elle contraint le grossissement minimum utilisable par le télescope. Un jeune observateur pourra accéder à des PPS allant jusqu'à 7mm. En revanche, un observateur plus âgé (aux alentours de 60 ans) ne pourra profiter que jusqu'à une PPS de 5mm environ (la décroissance de la taille de la pupille au cours de l'âge étant différente pour chacun). A noter que si la PPS est élevée, l'image sera plus lumineuse. Il s'agit donc de trouver un compromis selon qui va observer quel objet. > Le Champ Apparent (Ca) : Il est lié à l'oculaire. Il détermine la taille des objets qui vont pouvoir rentrer (ou non) dans l'oculaire, mais aussi, pour les Dobson sans suivi, de garder en vue l'objet plus ou moins longtemps sans devoir recentrer l'image. > Le Champ Réel (Cr) : Il est la portion de ciel que vous verrez à travers l'oculaire dans votre instrument. Il dépend donc de l'association d'un oculaire avec un instrument. On a donc ici : Gmax (théorique) = 610x, bien qu'on notera encore que ce G n'est accessible que grâce à des occasions particulières Gmin contraint par une PPS max aux alentours de 5-6mm III. Le vif du sujet Les autres critères permettant de faire un choix sur les oculaires seront abordés dans cette partie. a) le choix du fabricant : sur cette partie, j'aimerais compiler plus d'avis différents pour en faire une synthèse pertinente. Pour le moment, j'ai lu tout et son contraire. En revanche, il apparaît que la gamme Explore Scientific à 82° de Ca semble un bon rapport qualité-prix. Si vous avez un retour à faire, ou bien si vous connaissez un fil où la discussion amène des points notables et le plus objectif possible, merci de me les transmettre (en réponse ici ou par MP). b ) mes choix Ce premier tableau présente les achats que j'ai effectués dans la première salve : On peut remarquer qu'il me manque clairement un (ou deux ) oculaire pour atteindre un grossissement fort. Également, on remarque que le 18mm ressemble beaucoup (trop ?) au 24mm. Seulement, le vendeur m'a paru fort sympathique, et a convenu d'une petite réduction sur un lot, j'ai donc pas hésité, quitte à avoir plus de matériel que nécessaire (vive le confort). Pour étoffer la gamme et atteindre enfin quelque chose de complet, j'ai préparé un second tableau. Ici, rien de définitif, seulement des calculs pour y voir plus clair. On remarque que si le 30mm rejoint la famille, l'écart entre lui et le 18mm seront significatifs, et donc en ajoutant un oculaire, on enlève un quasi-doublon (quel heureux hasard). IV. Bilan J'étais parti sur un budget d'environ 500€. J'ai choisi la gamme ES en 82°. Le lot de trois oculaires (8,8mm, 14mm, 18mm) m'est revenu 375€. Le 24mm neuf, lui, 260€. J'ai donc dépassé de 135€, et ce, sans avoir de courte focale. Pour optimiser le budget en gardant mes choix et contraintes, je pense que remplacer le 18mm par un 4.7mm ou 6.7mm serait bien plus utile. Cependant on resterait aux environs de 650€ pour 4 oculaires. C'est un budget important à prévoir quand on considère un investissement dans un setup astro. J'ai eu la chance de pouvoir coller mon oeil dans un assez grand nombre de combinaisons d'oculaires+scope différents, et je ne regrette pas d'avoir mis le paquet. Ça fait vraiment la différence sur la qualité de ce qu'on observe. Il ne faut en effet pas oublier que, si le télescope concentre les rayons lumineux d'une grande surface, c'est véritablement l'oculaire qui capture (et définit donc) l'image. En envisageant de prendre les trois oculaires complémentaires pour avoir une gamme de 7 donc, on ajoute 585€ au budget initial (le 30mm seul coûte 319€). Ça fait au total l'équivalent du prix d'un instrument. Bon, par contre, je pense qu'avec ça vous seriez vraiment imparables niveau équipement. Comme toujours en astro, il n'y a pas de "recette miracle" qui vous permettrait d'avoir la solution parfaite. Et comme toujours, c'est le budget qui définit souvent la contrainte principale. Pour environ 600€, vous pouvez vous constituer une gamme d'oculaires vraiment pertinente. J'apporterais à ce post un complément dès lors que je pourrais tester en conditions réelles la combinaison des oculaires avec mon instrument. Rendez-vous pour cela fin janvier (si tout va bien). Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas, si j'ai manqué de clarté, n'hésitez pas, si vous avez des informations complémentaires à ajouter, n'hé-si-tez pas ! V. Annexes / Bonus Voici les quelques formules que vous pourrez utiliser pour faire les différents calculs liés au choix de vos oculaires : G = F/f Cr = Ca/G PPS = D/G Les limites à garder en tête : G < 2D 1 < PPS < 5-6-7 (selon l'observateur) Le mot "oculaire" a été utilisé 22 fois dans ce message.
  21. Quelqu'un sait-il quel modèle d'adaptateur conviendrait pour pouvoir utiliser des oculaires au standard 1.25" à la place de l'oculaire-zoom vissant sur ce modèle ? Je vous joins une photo pour les différentes valeurs prises au pied à coulisse : - diamètre du pas de vis interne femelle C70 : 27 mm - diamètre pas de vis externe mâle oculaire zoom : 27.5 mm - pas de vis oculaire zoom : 1 mm - coulant oculaire zoom : 26 mm Un grand merci par avance !
  22. Bonjour à tous, Cela fait bientôt un an que j'observe avec mon Dobson 254 / 1200 et Je commence à être un peu agacé par cette célèbre aberration : la Coma. J'envisage donc d'acheter un correcteur de coma uniquement pour l'observation. Seulement j'ai vite compris qu'il existait plusieurs variantes en fonction du rapport F/D de notre instrument. J'ai trouvé des correcteurs pour un rapport F/D = 4, d'autres pour F/D = 5, mais mon télescope possède un rapport de 4.7 !! Alors ma question est la suivante : quelle est la marge d'erreur acceptable pour un correcteur de coma ? Ou plutôt, quel est sa plage de compatibilité ? Par exemple, est ce qu'un correcteur de 5 peut aller de 4.5 à 5.5 ? Dans l'attente de vos conseils
  23. Bonjour à tous, D'abord, j'ai hésité à poster ceci dans le Coin des débutants, donc si jamais c'est là-bas que j'aurais du le faire, je m'en excuse.. Je suis en train de préparer l'achat de mon premier instrument. Pour situer, je suis médiateur astro (aussi souvent que je le peux), et donc habitué à travailler sur de bons setups sur lesquels d'autres ont planché, mais du coup néophyte pour ce qui est d'établir la configuration. Je pense partir sur un Dobson SW 305/1500. J'en aurais l'usage personnel, pour me rincer l'oeil aussi souvent que possible, mais aussi professionnel. Il sera donc destiné à des cibles courantes : la Lune & les planètes ; les étoiles doubles ; les amas globulaires et ouverts comme les incontournables Pléiades ; les grands objets du CP comme M31, M13 M42, etc ; et quand le ciel le permet, des galaxies comme le couple M81/82. Je ne me préoccupe pour le moment pas des nébuleuses, car elles me semblent difficiles d'accès avec ce matériel et les conditions de pollution lumineuse autour de chez moi. Après être allé faire un tour sur les interwebs, j'ai lu, et relu, les diverses pages expliquant comment sélectionner sa gamme d'oculaires. Comme toujours en astro, il n'y a pas de "solution miracle" mais seulement des compromis. Avec un budget illimité, on peut s'offrir tous les oculaires du monde, et en prendre un par objet et par jour, mais c'est pas mon cas. Donc forcément il va falloir faire des concessions. J'en suis venu à établir le tableau préparatoire ci-après. Excusez d'avance les virgules inutiles, il se fait tard et j'ai perdu le tableur de base, je le referais si ça dérange. Pour calculer les différents grossissements pré-sélectionnés, j'ai simplement pris le grossissement minimum qui me semblait acceptable, et j'ai fait des pas de +40% entre chaque oculaire. J'ai aussi intégré deux possibilités pour chacun, une version 58° ainsi qu'une 82°. Il me semble que n'est pas toujours pertinent, par exemple le 30mm en 58° aura déjà un champ assez grand pour ne pas avoir "besoin" de 82° pour s'exprimer. > La question est donc de savoir les oculaires qui vous sembleront les plus pertinents, en fonction des cibles que je vais viser le plus souvent principalement. On a l'habitude de se limiter au budget, j'ai prévu environ 500€ pour me constituer une gamme de départ, que j'aurais le loisir d'étoffer ensuite. Aussi, n'hésitez pas à me proposer des oculaires prioritaires, et d'autres plus secondaires. > Là où mon manque d'expérience pêche, c'est aussi sur les fabricants. Je pense partir sur des Explore Scientific pour les 82° car j'en n'ai lu que du bien, et qu'ils restent accessibles. Pour les 58° je suis largué. Je vous remercie d'avance pour le coup de pouce, et pour votre bienveillance, je sais que par ici, nombreux sont ceux qui prennent plaisir à partager leur expérience. C'est l'aide la plus précieuse qu'on peut trouver, au-delà des recommandations des sites commerciaux. Bien sûr, si j'ai manqué de clarté, n'hésitez pas à me le signaler, je pourrais apporter une précision.
  24. Bonjour, Je suis en train de me tâter en vue d'acquérir un nouvel oculaire qui viendra remplacer le Mizar Splossl 40mm en 31.75mm (made in china, désolé) et sa pupille de sortie à 4mm, avec un défaut qui n'est son champ mais de certaines aberrations optique qui déforme un peu les étoiles dès le premier tiers du champ. Cette oculaire viendra sur ma lunette que je ne présente plus L90/900, dans le cadre d'une observation en ciel profond, les étoiles doubles, et quelques amas/nébuleuses les soirées d'hiver....et bien entendu Sélène pour le plein champ. Je souhaite continuer sur ma lancée Takahashiste convaincu depuis ma découverte , il y a cinq ans de la formule Abbe en partant sur le 32mm. Cela dit en lissant les comptes rendu sur les performances du baader eudiascopique, je suis très tenté de l'avoir en ma possession et et le choix s'avère est difficile entre les deux oculaires. Surtout qu'au niveau du champ cela m'importe peu, le Abbe quatres lentilles, mais focale plus petite , l'eudia à cinq lentilles mais à une focale plus grande. A votre avis, lequel pourrait faire pencher la balance ? Bon ciel orthoscopique
  25. Bonjour, Sur le site de Explore Scientific, on peut lire que "les oculaires de la gamme 82° sont homofocaux les uns par rapport aux autres" Hors je viens juste d’acquérir un ES 4,7 mm 82° et un ES 14 mm 82°, en espérant pour voir les interchanger sans avoir à refaire la mise au point... Mais pas vraiment. il faut quand même ajuster la mise au point. pas de beaucoup, mais il faut le faire obligatoirement. ( J'ai un dobson ultra-light ES en 12') Est ce que un de mes oculaires ( que j'ai acheté d'ocase) a un probléme? Est ce que c'est normal? Au quel cas on devrais dire qu'ils sont "presque" homofocaux? Ou puise je trouver un article qui explique ce genre de chose? Comment savoir si tel ou tel oculaire vas demander une plus grande courses pour la mise au point? Par exemple, si je me fend d'un ES 20mm 100° --> Serais -je "presque" homofocal avec la gamme 82°??? Merci d'avance! Bon ciel à vous :-)