Cliquez ou placez le curseur sur l’image pour agrandir

Conception et construction de télescopes et astrographes amateurs

56,00 € TTC
Conception et construction de télescopes et astrographes amateurs
 
Broché : 512 pages
Editeur : De Boeck 1ère édition (4 juin 2012)
Collection : Astronomie
Langue : Français
ISBN-10 : 2804168999
ISBN-13 : 978-2804168995
 
L'ouvrage bien connu de Jean Texereau, La construction du télescope d'amateur, aurait pu fêter le jubilé de sa seconde édition en l'an de grâce 2011. Mais en même temps, force nous est de constater que le monde a bien changé, et les amateurs aussi. Peut-on du reste encore parler d'amateurs ?
Certes, l'astronomie n'est pas leur profession officielle, mais beaucoup sont de vrais spécialistes. Ils ont géré des projets, conçu des trains, des véhicules automobiles, voire des centrales nucléaires, des ponts, des bateaux, et même ces avions qui emmènent nos astronomes si loin vers des congrès improbables. Ils sont affûtés en électronique, en programmation, en optique, en résistance des matériaux, en conception mécanique, en simulations de toutes sortes, mécanique, électronique, optique... Quand ils ne présentent pas à nos yeux ébahis, ces photographies du ciel ou du soleil que peuvent leur envier les grands observatoires d'un passé pas si lointain, résultats sans commune mesure avec leurs moyens souvent dérisoires.
Ce sont donc souvent des experts aguerris dans leurs secteurs respectifs, au point que la distance entre leur travail et leur passion se trouve abolie, tant les transferts technologiques de l'une vers l'autre de ces activités sont fréquents et novateurs. De ce point de vue, l'époque où «l'amateur» était avant tout un Géo Trouvetout est bien close, même s'il s'en trouve encore un de-ci de-là, et c'est alors tout à son honneur. Il reste souvent un exemple par sa créativité et son absence de préjugés. Après tout, les créateurs de telle marque d'ordinateur ou de logiciels n'ont pas perdu de temps à l'université et ont commencé à développer leurs projets dans un garage !
Il convient de le répéter, car cette vision élitiste et surannée de «l'amateur débrouillard» que le scientifique daigne éclairer de sa lumière, reste encore trop ancrée dans l'inconscient de certains, quand bien même elle relève du non-dit et du déni. La raison du déni est simple : Géo Trouvetout est en fait maintenant technicien, ingénieur, chef de service, directeur de projet, professeur, il pratique souvent une profession scientifique ou parascientifique et la méthode n'a plus de secret pour lui. Si ce n'était le cas, aucun avion ne volerait, aucun train n'arriverait à l'heure, aucune voiture ne roulerait et le boulier serait notre moyen de calcul favori.
Abandonnant toute prudence, il arrive même que certains aventuriers osent par défi, d'autres diraient par inconscience, se lancer dans des projets pharaoniques qui feraient pâlir d'effroi une équipe d'universitaires chenus ! Un Schmidt de 0,6 m ouvert à F/2,9, un Dobson d'1 m de diamètre ou un dispositif permettant la visualisation des ondes sonores dans la chromosphère par exemple... Comme le disait Mark Twain, «ils ont réussi parce qu'il ne savait pas que c'était impossible». Quand plus tard on leur dit nos doutes, les mises en garde qu'ils auraient dû solliciter, ils ont l'étonnement modeste du coureur aux pieds nus qui a devancé, sans forcer son talent, les champions attitrés. On le voit, le monde des «amateurs», ou réputés tels par ceux qui ne le sont pas, est un monde étonnant. Un monde où prudence et hardiesse, connaissances théoriques et esprit pratique, sciences et poésie, démesure et sens des réalités se côtoient, se contredisent et finalement, se complètent en une nouvelle totalité.
 
L'auteur :
Ingénieur de formation, Charles Rydel a été lauréat de la Société Astronomique de France et a reçu le Prix Georges Bidault de l'Isle en 2008 pour ses travaux sur l'utilisation de l' outil céramique pour la taille des miroirs ainsi que pour l'introduction de l'interférométrie au sein de la communauté des astronomes amateurs. Il a été co-rédacteur dans la revue française l'Astronomie, où il a écrit divers articles sur ces sujets et concernant l'optique astronomique.
 

À propos de Conception et construction de télescopes et astrographes amateurs

Conception et construction de télescopes et astrographes amateurs

 

Broché : 512 pages

Editeur : De Boeck 1ère édition (4 juin 2012)

Collection : Astronomie

Langue : Français

ISBN-10 : 2804168999

ISBN-13 : 978-2804168995

 

L'ouvrage bien connu de Jean Texereau, La construction du télescope d'amateur, aurait pu fêter le jubilé de sa seconde édition en l'an de grâce 2011. Mais en même temps, force nous est de constater que le monde a bien changé, et les amateurs aussi. Peut-on du reste encore parler d'amateurs ?
Certes, l'astronomie n'est pas leur profession officielle, mais beaucoup sont de vrais spécialistes. Ils ont géré des projets, conçu des trains, des véhicules automobiles, voire des centrales nucléaires, des ponts, des bateaux, et même ces avions qui emmènent nos astronomes si loin vers des congrès improbables. Ils sont affûtés en électronique, en programmation, en optique, en résistance des matériaux, en conception mécanique, en simulations de toutes sortes, mécanique, électronique, optique... Quand ils ne présentent pas à nos yeux ébahis, ces photographies du ciel ou du soleil que peuvent leur envier les grands observatoires d'un passé pas si lointain, résultats sans commune mesure avec leurs moyens souvent dérisoires.
Ce sont donc souvent des experts aguerris dans leurs secteurs respectifs, au point que la distance entre leur travail et leur passion se trouve abolie, tant les transferts technologiques de l'une vers l'autre de ces activités sont fréquents et novateurs. De ce point de vue, l'époque où «l'amateur» était avant tout un Géo Trouvetout est bien close, même s'il s'en trouve encore un de-ci de-là, et c'est alors tout à son honneur. Il reste souvent un exemple par sa créativité et son absence de préjugés. Après tout, les créateurs de telle marque d'ordinateur ou de logiciels n'ont pas perdu de temps à l'université et ont commencé à développer leurs projets dans un garage !
Il convient de le répéter, car cette vision élitiste et surannée de «l'amateur débrouillard» que le scientifique daigne éclairer de sa lumière, reste encore trop ancrée dans l'inconscient de certains, quand bien même elle relève du non-dit et du déni. La raison du déni est simple : Géo Trouvetout est en fait maintenant technicien, ingénieur, chef de service, directeur de projet, professeur, il pratique souvent une profession scientifique ou parascientifique et la méthode n'a plus de secret pour lui. Si ce n'était le cas, aucun avion ne volerait, aucun train n'arriverait à l'heure, aucune voiture ne roulerait et le boulier serait notre moyen de calcul favori.
Abandonnant toute prudence, il arrive même que certains aventuriers osent par défi, d'autres diraient par inconscience, se lancer dans des projets pharaoniques qui feraient pâlir d'effroi une équipe d'universitaires chenus ! Un Schmidt de 0,6 m ouvert à F/2,9, un Dobson d'1 m de diamètre ou un dispositif permettant la visualisation des ondes sonores dans la chromosphère par exemple... Comme le disait Mark Twain, «ils ont réussi parce qu'il ne savait pas que c'était impossible». Quand plus tard on leur dit nos doutes, les mises en garde qu'ils auraient dû solliciter, ils ont l'étonnement modeste du coureur aux pieds nus qui a devancé, sans forcer son talent, les champions attitrés. On le voit, le monde des «amateurs», ou réputés tels par ceux qui ne le sont pas, est un monde étonnant. Un monde où prudence et hardiesse, connaissances théoriques et esprit pratique, sciences et poésie, démesure et sens des réalités se côtoient, se contredisent et finalement, se complètent en une nouvelle totalité.

 

L'auteur :

Ingénieur de formation, Charles Rydel a été lauréat de la Société Astronomique de France et a reçu le Prix Georges Bidault de l'Isle en 2008 pour ses travaux sur l'utilisation de l' outil céramique pour la taille des miroirs ainsi que pour l'introduction de l'interférométrie au sein de la communauté des astronomes amateurs. Il a été co-rédacteur dans la revue française l'Astronomie, où il a écrit divers articles sur ces sujets et concernant l'optique astronomique.

 

Options de livraison

Les options de livraison et les prix peuvent varier en fonction du montant de votre commande. Votre prix d'expédition final sera déterminé à la caisse.

Les options affichées sont basées sur votre localisation estimée.

  • 10,00 € - Port Colis Hors-France (Plusieurs jours)

Taille du colis

  • Taille
    27 cm × 21 cm × 3 cm
  • Poids
    1,5 kg