La vie au sommet

Que faire en arrivant ?

Une fois arrivé au sommet, le matériel est déchargé de la cabine et doit être acheminé dans le couloir qui mène au labo du T60. En effet, les touristes arriveront par la cabine suivante. (un chariot à roulettes ou un diable peut rendre de grands services)

Arrivée téléphérique Couloir d'arrivée des touristes depuis le téléphérique

Visite guidée du circuit d'arrivée

Se présenter au bureau situé au fond du couloir après la porte codée (le code est sur votre laissez-passer) et demander à rencontrer le technicien OMP responsable afin de se faire ouvrir le labo. Si personne n'est présent, regardez le paneau d'affichage pour voir si il y a des consignes. On peut joindre à tout moment par téléphone le technicien responsable OMP en composant le 33 09. Il est possible que l'équipe descendante n'ait pas encore quitté l'observatoire, la passation des consignes se fera donc à leur lever, dans l'après-midi.

Il est probable que vous n'ayez vos clefs de chambre que dans l'après-midi.


Conditions de vie au sommet

Des vêtements chauds sont évidemment de rigueur. La température extérieure peut descendre largement en dessous de -15º C en hiver. Les conditions climatiques sont bien entendu plus clémentes en période d'été (l'observatoire du Pic est alors visité par près de 2000 touristes chaque jour de beau temps). Cependant, on peut avoir des températures négatives de nuit en juillet-août.

Le Pic est aussi célèbre pour la violence des orages qui peuvent s'y déclarer.

En cas de risque d'orage, il est consaillé de se connecter sur le site de Meteorage (voir sur le PC T60-Ausaurus dans le labo) . Si les impacts de foudre se rapprochent, il est alors impératif de débrancher tous les appareillages électriques, notamment les connexions réseau. Des instructions particulières sont disponibles dans le local du T60.

Il peut arriver de se trouver bloqué plusieurs heures ou plusieurs jours au sommet par des conditions météorologiques désastreuses (principalement en hiver). Prévoir un peu de souplesse pour ceux qui vous attendent et armez-vous de patience, la sécurité de tous est en jeu.

Comme il n'y a pas de médecin sur place, l'astronome doit s'assurer de sa bonne santé avant son départ. En cas de traitement médical soyez prévoyant sur le volume de vos médicaments (pensez à l'aspirine, il est probable que vous ayiez mal à la tête le premier jour). Si le temps le permet, il est malgré tout possible de descendre sur Bagnères pour y trouver médecin, pharmacien et dentiste. Adressez-vous au personnel de l'observatoire, ils se mettent toujours en quatre pour vous aider.

Une des caractéristiques de la vie au Pic est la promiscuité entre les équipes qui travaillent le jour et les équipes qui travaillent la nuit. Afin de permettre à tous de dormir, il est bien évidemment vivement recommandé de faire le moins de bruit possible. Évitez les conversations animées dans les couloirs et les bruits de pas intempestifs.

L'eau qui coule des robinets n'est pas potable. Elle est pompée dans le lac d'Oncet. Il faut boire de l'eau minérale. On trouvera les bouteilles d'eau à la cuisine et au "Bow Window". En altitude, il faut boire plus que d'habitude, notamment en dehors des repas .

Dans la journée...

Les repas se prennent en commun avec le personnel technique et les astronomes professionnels. Un système de self permet une certaine souplesse quant aux heures de repas, mais n'abusez pas ! (lisez les consignes placées dans votre chambre). Les repas se prennent soit dans la salle du bas, le "bow-window", près du T60, soit le soir dans le restaurant touristique.

"Bow-window" Restaurant

Les chambres sont très confortables avec un petit cabinet de toilette privé et des rideaux étanches au jour. Les toilettes et douches sont communes et à chaque étage. L'insonorisation n'est guère efficace, respectez vos voisins lors de vos couchers à des heures d'astronomes !

Un atelier mécanique très bien équipé permet des dépannages. Les techniciens sont partie prenante dans l'amélioration et l'entretien du T60, ils sont toujours prêts à aider. Avant toute utilisation de l'atelier, demandez leur accord. Cependant, il est préférable d'apporter de l'outillage courant pour faire face à tout problème.

N'oubliez pas de profiter du site le jour ! vous pouvez visiter la partie touristique, acheter quelques souvenirs et prendre l'air sur les nombreuses terrasses du Pic. Le pic est aussi le moment privilégié de rencontrer des professionnels. Certains seront très heureux de vous parler de leur mission, voir de vous inviter à visiter leur instrument. N'hésitez pas à inviter à votre tour le personnel du Pic (pros ou non) pour leur montrer vos travaux, ils sont parfois agréablement surpris.

Le dialogue est très important, que ce soit avec le personnel de restauration, le personnel du Syndicat mixte ou le personnel de l'observatoire. Au moindre doute, posez-leur votre question, et interrogez-les sur leur experience au Pic, ils ont souvent des récits passionnants et des anecdotes étonnantes...

Comment joindre un missionnaire au sommet

N° de téléphone du labo T60 : 05 62 53 31 24

Un point phone est installé dans le restaurant touristique. Son numéro est : 05 62 93 17 53

Il peut être utile de se munir d'une carte France Télécom, vos communications seront facturées chez vous.

La réception des téléphones portables est difficile dans les locaux. Elle est bonne à l'extérieur ainsi que dans la coupole du T60.

Les missionnaires peuvent être joints par téléphone dans leur chambre par ligne directe (05 62 53 xx xx). Le numéro est inscrit sur le téléphone installé dans votre chambre.


Les dépenses au sommet

Pour vos frais de mission, vous avez deux postes de dépenses à prévoir:

Cap en cas Restauration : Le jour de votre arrivée, il est demandé de payer toute ou partie des repas à la caisse du restaurant en précisant "OMP/T60" pour bénéficier du prix préférentiel OMP de 12,50 Euros/repas/personne (et 4,50 Euros/petit-déjeuner/personne si vous en prenez). Ce tarif a été fixé par convention et en outre le laissez-passer de l'OMP ouvre aux mêmes droits que le personnel OMP sur le transport et la restauration.
Des tickets vous seront délivrés en échange, à donner à votre passage au "bow-window". Signalez dans la matinée ou la veille votre intention de prendre vos repas au restaurant.

L'Observatoire Midi-Pyrénées : qui gère l'hébergement et à qui vous paierez les nuitées (19 Euros/personne/nuit). Le tarif est de 22 Euros/personne/nuit pour un séjour court de 1 à 3 nuits.

1 nuit
2 nuits
3 nuits
4 nuits
5 nuits
6 nuits
7 nuits
8 nuits
22€
44€
66€
76€
95€
114€
133€
152€

En général, le responsable de mission reçoit la facture "nuitées" des 4 missionnaires dans le mois qui suit la mission. Il enverra directement le règlement global à l'intendant dès réception de la facture.

Vos interlocuteurs à l'observatoire

- le technicien OMP au sommet. (il vous aidera pour tous les problèmes concernant le T60, joignable au 33 09)

- Jean-Marc Abbadie : 06 08 60 14 25 / 05 62 56 60 01 (chef de station)

- Stéphanie Baylac : 05 62 56 60 22 (intendant)

- urgence : 06 08 60 14 25 (portable JM Abbadie, dir. technique, Chef de Station)

- de jour : 06 62 53 33 09 ou 33 09 en interne

- de nuit : 05 62 53 31 01- 05 62 53 31 02 - 05 62 53 31 03 - 05 62 53 31 04

et bien sûr, lire les consignes de sécurité figurant dans le document mis à disposition dans les chambres.

(pour tout départ de feu, joindre l'équipe technique et/ou actionner un bris de glace)


Le départ


1/02/13