Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Amas'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Astronomie
    • Astronomie générale
    • Astronomie pratique
    • Observation visuelle
    • Astrophotographie
    • Spectroscopie et photométrie
    • Astronomie solaire
    • Le coin des débutants
    • Rencontres et évènements
    • Coopérations Pro-Am
    • Nouveaux produits
    • Vu sur le Net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • La vie des forums
    • Tests
    • Bêta tests
  • Forum de RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord
  • Forum de Ciel profond en mode rapide
  • Forum de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Forum de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Informations du groupe de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Forum de Le Sony A7s pour tous !
  • Petites annonces de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Forum de Astronomie Région Centre
  • Forum de Un réfracteur français

Catégories

  • Acquisition/Traitement d'images
  • Ephémérides et Cartographie du ciel
  • Simulation et calcul en optique

Catégories

  • Ventes
  • Achats
  • Services

Catégories

  • Astrophotographie
  • Instruments
  • Techniques d'observation
  • Lunettes
  • Télescopes
  • Observation
  • Traitement d'image

Catégories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordanie

Catégories

  • Ouvrages Axilone
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Calendrier astronomique
  • Rencontres et évènements
  • Évènements de RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord
  • Évènements de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Évènements de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Évènements de Astronomie Région Centre

86 résultats trouvés

  1. M45 pour voir ...

    Bonjour les astrams , Bon alors voila ...une image brute de M45 à la 80 ED avec 30 " de pose et à 3200 ISO Le but était de voir comment suit ma monture ATLAS EQ-G avec C11 et ED 80 en piggy back La MAP ne semble pas trop mauvaise ( faire en zoomant au liveview du Canon 600D ) Transparence très mauvaise ( bcp d'humidité ) Pensez-vous que ce type d'images avec une meilleure transparence soient "stackable " ? Bonne soirée Ph
  2. En mode flemme hier soir, car la lune est déjà là, mais en même temps, avec une turbu trop basse pour laisser passer ça Donc, en attendant que la grosse aille se coucher, je n'ai pas pu résister à imager un amas. Résultat, j'ai passé la journée à décrypter un article assez difficile à lire M37 aka NGC 2099, le 15 janvier 2018 entre 23H30 et 02H00 . Nerpio. C11 Edge HD, réducteur de focale Célestron x 0.72, ATIK 4000 MM, Paramount ME Logiciels CCD AP, MaximDL et Pixinsight (sans PhotoShoping) Poses unitaires de 150 secondes. 15L 8R 8B. Astrométrie par PI : Resolution ........ 0.387 arcsec/px Field of view ..... 26' 15.3" x 26' 20.4" M37 (NGC 2099 = GC 1295 = JH 369) est un amas ouvert de magnitude 5.6 (visible à l’œil nu) situé dans la constellation du Cocher. Il a été découvert indépendamment par l'astronome sicilien Giovanni Battista Hodierna en 1654 et par Charles Messier 10 ans plus tard. Per Dreyer le décrit comme un "amas, riche, plus compact au centre, avec des étoiles petites et grandes ». Amas de type de type II1r selon la classification des amas ouverts de Robert Trumpler (Astronome Suisse-américain ayant noté le premier que la luminosité des amas globulaires les plus distants était plus faible qu'escompté et que les étoiles apparaissaient plus rouges (phénomène d'extinction interstellaire, mis en évidence en 1930). Les amas globulaires ayant servi à estimer la taille de la Voie lactée, ce résultat conduisit à une réduction par rapport aux estimations précédentes de près de 40 %). Cet amas renferme en effet plus de 100 étoiles (lettre r), dont la concentration est moyenne (II) et dont les magnitudes se répartissent sur un petit intervalle (le chiffre 1). Cette classification est assez ancienne et de nombreux amas contiennent en réalité passablement plus d'étoiles que le nombre estimé par Trumpler. M37 est situé à environ 1 383 pc (∼4 510 a.l.) du système solaire et les estimations récentes lui donnent un âge d'environ 500 millions d'années. La taille apparente de l'amas est de 15,0 minutes d'arc, ce qui, compte tenu de la distance, donne une taille réelle maximale d'environ 19,7 années-lumière. Un peu de lecture pour les courageux 😉 Sur les 300 études référencées où M37 apparaît, je n'ai lu que l’une des dernières. Il s’agit d’une étude spectroscopique visant à caractériser l’activité chromosphérique des étoiles de faible masse de l’amas, mesurée par leur émission en Hα. Honnêtement le texte est touffu. Mais intéressant car la relation "rotation - activité coronale" est considérée comme une approximation de la dynamo stellaire sous-jacente responsable de l'activité magnétique des étoiles de type "solaires" et tardif. Ce phénomène a été étudié en détail pour les étoiles partiellement convectives et plus récemment pour les étoiles convectives, censées fonctionner en "dynamo d’interface". Par ailleurs, ça me permet d’introduire une notion de mécanique des fluides, le nombre de Rossby (Ro). En effet, les mesures de la pente de la loi de puissance de la relation entre le nombre de Rossby (rapport entre la période de rotation et le temps de rotation convectif) et la luminosité fractionnelle des rayons X sont importantes dans la compréhension de ces "dynamos magnétiques stellaires" des étoiles à convection totale ou partielle. Je passerai sur le point de l’article où les auteurs expliquent qu'il est intéressant de chercher une relation entre l’âge, la rotation et l’activité (ARAR pour age–rotation–activity relation) des étoiles de faible masse puisqu'il est plus probable que des planètes ressemblant à la Terre soient découvertes dans les zones habitables d’étoiles "dispersées" anciennes et de faible masse, situées dans notre banlieue galactique proche. Or pour comprendre leur « environnement » en terme d’exposition aux rayonnements (que l’on pourrait aussi qualifier « d’irradiation »), il est nécessaire de disposer d'une ARAR robuste pouvant être appliqué à leur étoile « mère ». S’il est connu la dépendance de la période de rotation au flux de rayon X et à l'émission Hα, une mesure de ces deux paramètres pourrait être utilisée pour déterminer l’âge précis d’étoiles de champ isolée. En gros, déterminer leur « habitabilité potentielle » (les scientifiques sont d’éternels optimistes). Le nombre de Rossby (qui tient son nom de Carl-Gustaf Rossby, un météorologiste suédois) est un nombre sans dimension. Il représente le rapport entre les forces d'inertie et les forces dues à la rotation qui caractérisent le mouvement d'un fluide dans un repère tournant. On fait la différence entre un écoulement à fort nombre de Rossby ou à faible nombre de Rossby. Appliqué à la géophysique, par exemple, si le nombre de Rossby est très supérieur à l'unité (=1), alors les forces de Coriolis sont négligeables devant l'inertie de l'écoulement (exemples : conduite d'eau, rivière, torrent). Dans le cas contraire d'un nombre de Rossby très inférieur à l'unité, les forces de Coriolis dominent le mouvement du fluide (exemples : circulation océanique globale, perturbation atmosphérique). On conçoit assez bien que les écoulements influencés par la rotation terrestre soient plutôt des écoulements se produisant à des échelles importantes. Par ailleurs, il faut aussi prendre en considération que pour les étoiles de type tardif (de type spectral K, M, S ou C de la séquence principale), la vitesse de rotation et l'intensité du champ magnétique diminuent avec le temps. Cette diminution résulterait d'une boucle de rétroaction dans laquelle les vents enlèveraient du moment cinétique de l'étoile, freinant sa rotation et diminuant le cisaillement entre les zones radiative et convective internes, responsables de la génération du champ magnétique. Le champ magnétique plus faible résultant produisant alors des vents plus faibles, ceux-ci continueraient à faire ralentir l'étoile et à affaiblir davantage son champ magnétique, mais à un rythme moindre. Cette relation entre l'âge, la période de rotation et l'activité magnétique d’une étoile a été modélisée de manière empirique à l'aide de données provenant de populations homogènes et contemporaines d'amas ouverts. Deux des traceurs d’activité stellaire couramment utilisés sont le flux de rayons X, qui provient de la couronne des étoiles de type tardif, et l’émission Hα qui trouve son origine dans la chromosphère. En raison de leurs mécanismes de réchauffement liés, il est attendu une corrélation entre les émissions de rayons X et de Hα dans les étoiles magnétiquement actives. Pour en revenir à nos moutons, avec ses plus de 400 membres dont la période de rotation est connue et ses plus de 270 membres dont les mesures de flux du rayonnement X sont connues, M37 était le meilleur "laboratoire" pour évaluer ces modèles (il n’existe pas d’autres base de données observationnelles comparables pour une population stellaire de ce type d’âge et de cette taille au sein d'un amas plus ancien (autre que les Pléiades, âge estimé : 112 millions d'années)). Or les auteurs de l’étude ont ainsi pu constater que 1) l'activité chromosphérique décroissait beaucoup plus lentement que l'activité coronale avec l’augmentation de Ro et 2) que le Ro de leur indicateur d’activité chromosphérique était plus petit que le Ro de leur indicateur d'activité coronal ce qu’ils ont interprété comme une preuve possible d’un "stripping coronal", probablement dû à la fois aux forces centrifuges et à un déséquilibre entre l’équilibre de pression magnétique et plasmatique. Velu, ce papier, vraiment… JB Sources : Chromospheric and coronal activity in the 500 myr old open cluster m37 : evidence for coronal stripping ? A. Núñez, M. A. Agüeros, K. R. Covey & Mercedes Lopez-Morales. The Astrophysical Journal, 834:176 (10pp), 2017 January 10.
  3. Bonsoir à tous, elles sortent juste de la moulinette SiriL... Je voulais exploiter le champ entier du Newton, mille excuses pour les reflets dans les Pleiades, je crois que le diamètre 76.2 mm va s'imposer avec un correcteur ASA 3" pour 2020 ! Newton "maison" optique et méca de 360 mm F/3.7 + A7S astrodon + filtre duo narrow band Ha/OIII + correcteur 2" Paracorr 2 et sans filtre pour les Pléiades. 60 poses unitaires de 30 sec pour chacune à 3200 iso / Traitement sous SiriL et CS6. Phil
  4. Bonjour, Ce n'est pas souvent que je fais ce type d'image, en lisant la revue Astrosurf je suis tombé sur un article sur la réalisation de nightscape, et le logiciel du Taiwannais SEQUATOR. SEQUATOR, c'est un peu le Autostakkert du ciel profond on place ces images brute et il fait la moulinette pour les aligner et compiler. Les images sont réalisées en pleine ville avec de la pollution lumineuses bien présente. (Bon les étoiles dans certaines partie de l'image sont étirés mais cela est bien quand même) Suivi NEQ5 (ancienne version) Dual Axis, sans dark/flat , et à chaque fois des poses de 10 secondes à 100 ISO. Bon ciel étoilé & lunaire
  5. La rose du nouvel an

    Bonjour à tous En ce nouvel an, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2019 ! Que cette année soit pleine de promesses dans tous les domaines et notamment une année astronomique riche et bienveillante. Bonne journée Patrick Image : Rose de Caroline, Cassiopée
  6. NGC6823 & NGC6820 SHO (TSA102/AtikOne)

    Bonjour les amis, Encore une image de cet été, avec la nébuleuse NGC6820 et l'amas NGC6823, dans la constellation du Petit Renard, en version SHO. Située à environ 6000 années-lumière, cette nébuleuse est une véritable "pouponnière" d'étoiles. Elle présente en outre de superbes zones obscures semblables aux fameux "piliers" de la nébuleuse de l'Aigle… Un petit crop sur le centre de la nébuleuse et l'amas : La full : Je pensais qu'il s'agissait d'un objet relativement simple, mais le traitement a plus compliqué que prévu, car la couche Ha présente beaucoup (beaucoup) plus de signal que les couches O et S... difficile de calibrer correctement les couleurs pour obtenir des nuances dans ces conditions ! Après le mix avec le script SHO_AIP, j'ai du faire plusieurs passes avec la correction sélective pour progressivement faire ressortir les nuances, mais vraiment pas simple… Pas sûr qu'une version HOO ait un intérêt dans ces conditions… La couche OIII apporte beaucoup de bruit.  Pour se faire une idée, voici les différentes couches avec juste un STF appliqué pour visualiser : La couche Ha (900s bin1) : La couche OIII (600s bin2) : La couche SII (600s bin2) : Le setup : TSA102 f/6 AZEQ6 via EQMOD CCD AtikOne6 Ha : 12 x 900s bin1 OIII : 11 x 600s bin2 SII : 5 x 600s bin2 Total : 5h40 20 & 21 août 2018 à Fouras (17) J'espère qu'elle vous plaira ! Bon ciel ! jb
  7. Bonsoir à tous, Grosse chance avec la météo la nuit de samedi à dimanche ; après une journée de pluie continue le ciel s'est découvert en début nuit dans la campagne Rennaise. Du coup j'en ai profité pour immortaliser la conjonction entre la comète du moment et les pléiades dans un ciel noir après le coucher de la lune. Prise de vue en mode feignasse (55 x 30sec sans dithering) avec un 70/200 F4 canon fixé sur le sony A7s le tout fixé sur une vielle superpolaris. Pré-traitement SIRIL pas à pas avec le tuto de Colmic et finitions sous CS2. Le couple sony A7s + SIRIL décoiffe pas mal par rapport à ce que je faisais il y a peu avec le canon 1000D + IRIS ... difficile de savoir où s’arrêter dans le traitement !! Bon tout n'est pas rose avec le A7s; l'image souffre d'un bande bleue à gauche de la comète à priori c'est connu sur le sony (https://www.cloudynights.com/topic/519941-sony-a7s-split-sensor-and-banding/) et si quelqu'un a une astuce pour la faire disparaitre je suis preneur ! Trêve de blabla voici l'image : Bon ciel à tous Rémi
  8. bonsoir à tous, ciel lumineux à cause d'une lune bien présente mais dégagé, donc direction la comète 46P 23 poses de 120s faites avec le 1100D muni du tamron 70/300 réglé à 100mm f5.6 sur staradventurer entre 21h16 et 22h32 HL. traitements iris et photoshop J'ai eu pas mal de déchets à cause de coupures électriques, et comme la SA était sur le 220V et pas sur piles.... donc pour la vue d'ensemble alignée par rapport aux étoiles, la comète ne fait pas un trait continu (réduction à 50%) : et pour les étoiles pareil, bien sur, si on aligne sur la comète (crop non réduit) a+ stéphane
  9. bonsoir à tous, ciel dégagé par chez moi ce soir, alors j'ai sauté sur l'occasion pour tirer le portrait de la comète du soir (surtout que je suis pas sur d'avoir beau temps vendredi prochain pour un meilleur rapprochement) 1100D avec objectif zoom tamron 70/300 à 70mm et f/5.6 sur staradventurer 19 poses de 180s entre 21h28 et 22h30 HL traitements iris, siril (retrait de gradient), photoshop réduite à 25% crop sur la comète en registrant dessus à taille réelle a+ stéphane
  10. M45 - Les Pléiades

    Salut tout le monde, Je vous présente ma version 1 sur l’amas ouvert des Pléiades (M45) Assez content de mon image , même si y'a à redire , sur les reflets de certaines étoiles je n’ai pas pu faire grand-chose , au vu de toutes les images de M45 , elles ont plu ou moins le même défaut. Dans cette image y'a pas moins de 7 astéroïdes , tous on était analysé par mon ami Aziz. Je posterai demain une seconde image avec les noms et emplacement. J'espère qu'elle vous plaira , et surtout n'hésitez pas à donner vos critiques afin d'apporter des modifications si nécessaire Lien vers la full : https://www.astrobin.com/full/380838/0/
  11. M45 avec des nuages....

    Bonjour, Hier après une journée d'enfer pluies intermittentes balayé par des vents forts, j'ai vu un ciel très propre avec des étoiles qui ne scintillent pas c'est très rare ! Je commence mon exploration..... Mais le bonheur fut de courte durée, et comme Sélène pas le temps de faire dans le détail la MAP n'est pas parfaite, mais comme c'est rare pour moi de faire du CP. C'est toujours comme ça chez nous à 50°N. Bon ciel étoilé & lunaire
  12. Je pensais pas faire une image comme ça dans ma vie d'astronome… Gamin, comme les plus vieux d'entre vous, je contemplais des heures durant les images fantastiques de M 31 faites avec le télescope de Schmidt du mont Palomar… Alors voilà : région de NGC 206, dans le bras sud-ouest de la galaxie d'Andromède. Télescope de 1 mètre Omicron à F/3.3 C2PU, plateau de Calern. 120 poses de 30 secondes à 4000 ISO, Nikon D810 A. Traitement Pig Inside par l'ami @frédogoto Merci à Jean-Pierre Rivet et David Vernet pour ce beau cadeau... S
  13. Bonsoir à tous, De beaux petits objets célestes obtenus en hte Ariège à 1517 m avec un newton de 275 mm F/3.3 de construction perso (optique et méca). Correcteur paracorr 2 + Eos 5DMII à 800 iso. Pour les deux images, 15 poses de 90 sec / Traitements sous Iris, PI et CS6. Phil
  14. Salut à tous Voici un amas ouvert situé dans Cassiopée et portant le nom d'amas de la Chouette (les deux étoiles brillantes représentant les yeux du volatile, le reste des étoiles le corps dudit volatile) image avec un peu de luminance et juste l'essentiel pour le RGB Les données techniques CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI183mm Luminance : 21x150sec à -15°C (2x2) Couleurs : R 13x300sec, G 15x300 sec B 14x300 sec à -15°c (2x2) @+ Christian
  15. Bonjour les amis astrosurfeurs! Grand champ au RASA C11 + canon 6D en 97 x 30s à 1600 iso sur Axis f20a. L'été dernier de puis la terrasse, nuit du 14 au 15/7/2018 Traces d'IFN et nuée sombre en bord de voie lactée et de champ. Dommage que la PL me limitait à 30s... traitement Pix, DOF, puis histogram et TGVdenoise masqué. Puis PS, saturation, légères courbes et réductions d'étoiles. Un peu sombre ce matin il me semble… Vous pensez que c'est du tilt dans les coins? Christophe
  16. M13, un petit amas globulaire. La capture est vraiment facile sur ce genre d'objet, l'auto centrage fonctionne à merveille, on peut faire une mise au point precise, et c'est agreable de voir quelque chose à l'ecran. Par contre le traitement sur les amas globulaire ne pose rapide avec une camera couleur, c'est bonbon (voir casse bonbon). Les pose rapides c'est bien mais les etoiles morflent beaucoup plus qu'avec des poses traditionnelles. Je pense que la place qu'elles occupent pendant une capture de longues expositions sur le capteur est quasi identique sur la durée totale de la capture, du coup elles apparaissent epaisses mais rondes (quand tout est bien calibré). En pose rapide , les defauts de la collimation , un petit pic plus important causé par l'EP ou plein de petit defaut non cyclique , tout ces petits problemes deforment/allongent les etoiles. Elles sont plus fines mais un peu deformées et sur un amas globulaire y a du monde. Je ne sais pas ce que vous en pensez? En tout cas j'ai vraiment galéré pour rendre le plus naturel possible ce genre d'objet mais avec un piqué interessant. J'ai opté pour un traitement avec une superposition de calques qui sont traité avec un DPP different à chaque calque. Une sorte de HDR .
  17. Salut à tous Il me tardait d'essayer la 183 avec le T320 à df4 sur un amas ouvert brillant, c'est chose faite Cela me manquait un peu, car avec la ST10 ce type d'objet était quasiment impossible à imager... Cette image n'est composée que des couches couleurs pas de luminance. données techniques: CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI183mm Couleurs : R 6x300sec, G 8x600 sec B 8x300 sec à -15°c (2x2) @+ Christian
  18. Bonjour à tous, Je redécouvre Messier 15 avec pas mal de petites galaxies sur cette vue obtenue en hte Ariège à 1517m. Newton 360 mm F/3.7 "maison" optique et méca (ancien miroir de C.14 retaillé) + Paracorr 2 Eos 5DMII Astrodon à 800 iso / Poses unitaires de 75 Sec Pose de 20 min / Traitement sous Iris, PI et CS6. Phil : site perso http://www.photoastro.com/
  19. Bonjour, Etant maintenant l'heureux possesseur d'un dobson Orion 254mm, en plus du visuel je me suis mis à faire un peu de photos planétaire. J'aimerais aussi connaître vos techniques pour pouvoir progresser 😉 Telescope: Dobson 254mm f/d 5 Monture: sans entrainement Oculaire: 10mm Smartphone: Iphone 6 avec logiciel NightCap 1er image: Photo prise à main levée (ISO 200) 2e image: Film de 17s qui bougeait pas mal, retraité avec PIPP puis image stackées avec Registax V6 pour donner cette image: 3e image: Photo précédente retouchée dans le logiciel GIMP (photoshop c'est trop cher... 😐) pour faire ressortir les détails
  20. Salut les amis, Un couple en grand champ bien connu avec un autre amas moins connu NGC 957 06h00 de poses /120s Lunette 80ed & réducteur 0.85 Boitier5D Mark II Voila les amis, qui dire? que cet amas est magnifique mais ça pète bien mieux en visuel Manu
  21. NGC869 & NGC884

    Bonjour, je savais pas trop quoi faire comme cible hier soir, et je voulais surtout tester l'astrométrie (ça marche ) donc direction le double amas de Persée, vous connaissez ? Rien d'extraordinaire, mais cela change un peu des nébuleuses! TS65Q avec le Canon 100D non défiltré sur l'heq5 , 26x300" Et un crop: Et pour aller voir d'encore plus prés, c'est ici: https://www.astrobin.com/369692/0/?nc=user Guillaume
  22. Pleiades hardos ^^

    entre deux traitement pour les potes, je reserve un peu de temps pour les miennes ^^ donc voici M45 début de nuit dans la tourbe d'une ville à L'Est ( Senonche et Chartres plus loin) et le halo plus general de la région parisienne si vous aimez, lâchez un like sur astrobin https://www.astrobin.com/367774/?nc=all 450 pose de 30s FSQ106 + AZ-Eq6 prétée par Hugues (merci poto ça ma sauvé la life), A7s, Lecerta pour piloter l’appareil photo et le guidage prétraitement : piginside classique traitement pix : dynamique background extraction niveaux saturation local Histogram différenciée sur les fond et sur les neb (par masquage) courbe TGV balaise (5000 itération) (réduction de bruit) Photoshop : masque flou sur la neb, équilibrage couleur
  23. Bonsoir, Hier, avec une belle lune, que pointer en LRVB? M31 bien sûr, assez brillante pour s'affranchir de cette pollution naturelle! Et par hasard, un seeing très bon pour ici, l'empilement des 63 images de 5mn en luminance donne une fwhm inférieure à 1.9"! Du coup, on voit des amas, des nébuleuses, une galaxie en transparence... Newton 240/1472, Atik one, traitement Iris et PS CS2 8 à 9 images de 5mn par couleur en bin2. La full en cliquant sur l'image. Plus d'images sur https://www.flickr.com/photos/145898341@N07/albums Nathanaël
  24. M13, M16 et M27

    Trois belles images du ciel profond faites depuis l'Espagne. Takahashi TSA 120 avec QHYCCD QHY163M Traitement Pixinsight M13 B : 20×120 bin 1×1 G : 22×120 bin 1×1 L : 100×120 bin 1×1 R : 25×120 bin 1×1 M16 en mosaïque. Intégration 30 Heures. HA : 120×300 bin 1×1 Oiii : 120×300 bin 1×1 SII : 120×300 bin 1×1 M27 B : 31×60 bin 1×1 G : 31×60 bin 1×1 L : 239×60 bin 1×1 R :39×60 bin 1×1
  25. Voyage à travers la voie lactée

    jusqu’à
    La Voie Lactée est le nom de notre galaxie, foyer du système solaire. Nous vous proposons de voyager à partir de la constellation de Cassiopée jusqu'à la constellation du Sagittaire à travers des nébuleuses et des millions d'étoiles. Programme de la soirée : 20h : rendez-vous dans la salle d'exposition pour un drink et un bref briefing avec des conseils pour observer et photographier la Voie Lactée 21h : installation sur le Champ des Etoiles. Sûr la terrasse les télescopes seront disponibles pour observer la Voie Lactée. vers 01h: fin d'observation. La participation à cet événement est 20 Euro par personne. 10 Euro pour les habitants de Sommières-du-Clain et de Champagné-Saint-Hilaire Les nuitées peuvent être faites à l'observatoire ou dans des B&B locaux. Vous pouvez aussi camper. N'hésitez pas à me contacter pour réserver. Xavier Les Observatoires du Clain 2 La Bertonnerie 86160 Sommières-du-Clain tel +33 6 49 52 47 54