Search the Community

Showing results for tags 'Astéroïde'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Others
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Moderation
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X
  • Astronomie avec arduino's Discussions

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Allemagne
  • Belgique
  • Canada
  • Chile
  • Espagne
  • Mauritius
  • Italie
  • Jordany
  • Suisse
  • Tunisie

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 57 results

  1. Bonjour, Le matin, très tôt, du 06 septembre, je me suis déplacé pour tenter une n ème occultation... Car mes précédentes tentatives se sont soldées par des échecs, principalement à cause de la météo et une fois pour un problème "technique". Donc, comme il faisait beau cette nuit là et que l'étoile était pas trop faible (12,8), j'ai tenté le coup... J'ai fait une heure de route pour aller sur le site sélectionné. La prise de vue s'est bien passé. Avant de partir, j'ai fait qques images de Jupiter... Mais pas mal de turbulence... Retour chez moi à 03h45 HL. Le soir, je passe le film dans le logiciel. Je ne maitrise pas encore tout donc à part la sélection des étoiles, je n'ai rien fait d'autre. Ci-dessous, une image du champ. La flèche indique l'étoile occultée. Je suis surpris car la courbe de l'étoile occultée est "plate" ! Ci-dessous un extrait au moment de l'heure de l'occultation théorique. En cyan l'étoile occultée et en jaune, une étoile de référence. J'allais poser une question pour tenter de comprendre la raison. Mais je viens d'avoir la réponse, je pense, en lisant le post de @Matthieu Conjat sur le calcul du diamètre d'une étoile où il parle de "probabilité" au sujet d'une prochaine occultation. Je n'avais pas cette colonne d'affichée ! Après ajout, la probabilité pour "mon occultation" est de... 0% ! Maintenant, je ne comprend pas trop cette histoire de probabilité... Etant donné qu'il y a déjà une incertitude en fonction de la position par rapport à la centralité... Pourquoi indiquer une occultation qui n'a aucune chance de se produire ! Bon, pas grave, cela m'a permis de faire ma première occultation réussie mais ratée au final ! Merci à @JML pour m'avoir donné envie de me lancer dans les occultations et de son aide. Jérôme
  2. Salut à tous, le post de @JML sur les occultations d'étoiles m'a donné l'idée de parler de celle que j'ai faite jeudi dernier. 385 Ilmatar occultait une étoile de magnitude 9 (très brillante pour une occultation). Avec le télescope Schaumasse de l'Observatoire de Nice (400mm), j'ai pu faire des images avec des temps de pose de 15ms pour avoir une bonne résolution temporelle. L'Observatoire était proche du centre de la bande de totalité, donc j'ai du observer l’astéroïde sous son plus gros diamètre (sur l'image, la bande de totalité est délimitée par les traits bleus, la ligne centrale est en vert) La courbe de lumière de l'étoile montre une belle occultation qui a duré 6.5" Puis si on zoome sur l'entrée et la sortie, on voit qu'elles se sont faites progressivement, sur 3 à 4 images (soit 52 +/- 7 millisecondes). Ça c'est parce que le temps de pose était très court (15ms au lieu des 50 à 200ms que je fais généralement...). (le gif animé, zoomé sur le début et la fin, j'ai supprimé les images intermédiaires et j'ai ralenti l'animation pour bien voir les transitions) Ca m'a permis de calculer le diamètre de l'étoile: L'étoile en question est HD 1643, à une distance de 1700 a.l. (~520 pc) d'après Gaia. Ca lui donne une magnitude absolue de ~ +0.4. Comme son type spectral est K2 d'après Simbad, ça doit être probablement une géante rouge, voire une sous-géante. Connaissant la vitesse de déplacement apparente de Ilmatar dans le ciel (550" par jour), j'en déduis la distance angulaire apparente dont s'est déplacé l’astéroïde durant les phases d'entrée et de sortie de 52ms, qui correspondent donc ~au diamètre de l'étoile, vu que j'étais ~au centre de la bande de totalité (si c'était une occultation rasante, la mesure aurait été faussée) 550" <-> 86400 secondes diamètre <-> 0.052 +/- 0.007 secondes je trouve donc un diamètre de 3.35 +/- 0.45 .10-4 arcsec (soit entre 0.29 et 0.38 milliarcsec) A la distance de HD 1643, cela correspond à un diamètre de 26 +/-3.5 millions de km. Ça correspond bien au diamètre généralement admis pour les géantes (de 15 à 150 millions de km) Les occultations d'étoiles brillantes sont rarissimes (à moins de se déplacer avec son matériel), donc c'est pas demain que je remesurerai un diamètre d'étoile...) Matt
  3. Bonjour à tous vendredi soir j'ai fait un peu de grand champ alors j'ai visé véga puis j'ai lancé 20x20 secondes et une fois terminé sur une des photos, une surprise m'attend je pense que c'est une perséides (à confirmer par les pros) c'est une brute non traitée setup objectif sigma 70-300 APO DG (sur 70 mm) canon EOS 1000D non défiltré monture super polaris avec rotule (pour le confort) et intervalometre cdt
  4. J'apprends ce matin par les médias de ma région , que dans la nuit du 13 au 14 juillet dernier à 22 h 34 ,qu'une météorite est tombée dans le nord Deux Sèvres entre Parthenay et Bressuire. C'est à moins de 35 Km de chez moi à vol d'oiseau. Elle est évaluée à la grosseur d'un poing , d'un poids de 500 gr. Je ne sais pas comment ça a pu être calculé, c'est ce qui est écrit je transmets. Des recherches sont en cours, mais autant chercher une aiguille dans une botte de foin, le lieu de chute se situerait à Maisontiers non loin d'Airvault et de Saint Loup sur Thouet . Voilà ; c'est tout ce que je sais , des astronomes du club de la Chapelle aux Lys , Astrolys , participent aux recherches.Vous pouvez retrouver de plus amples infos sur Facebook en tapant Astrolys , la chapelle aux Lys .
  5. Bonsoir les noctambules, L'astéroïde "frôleur de Terre" (EGA) n°450263 est passé au périhélie le 21 avril dernier et au périgée à la mi-juin, atteignant alors la magnitude 14.0-14.5. Pour faire plaisir à un copain, je l'ai imagé rapidement le 15 juin quand il filait à 20,7 arc/min en pleine Voie Lactée. Avec mon échantillonnage (1,2 arc/pixel), le temps théorique maximal était de 3s à peine !!! Mais comme le seeing donne un FWHM plutôt vers 3 arcsecondes, j'ai poussé le temps d'intégration à 8s, ce qui reste tout de même court pour un astre de mag 14,5, mais finalement je l'ai capturé sans souci Et oui @airbus340, il marche bien ce setup * Série n°1 : Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 116 poses de 08s à -10°C (gain 120), Nord à peu près en bas Les 15 juiin 2021 de 21h00m10s à 21h19m41s ( soit 15min 28 s d'intégration ) Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp 2.10.24 Compositage SOMME J'ai mis le champ complet parce que je le trouvais joli, il y a plusieurs traînées dans cette image (aucun filtrage), celle de l'astéroïde est à peu près au centre et plus courte, la voici en crop à 100% : l'EGA c'est la traînée la plus courte, entre les 2 étoiles brillantes Les autres, ce sont sans doute des satellites (je n'ai pas vérifié la présence d'autres EGA...) * Série n°2 : Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 100 poses de 08s à -10°C (gain 120), Nord à peu près en bas Les 15 juiin 2021 de 22h54m01s à 23h12m17s ( soit 13min 20 s d'intégration ) Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp 2.10.24 Compositage SOMME Là, l'astéroîde est mieux visible (le champ était plus haut et la Lune quasiment couchée. On le voit mieux encore en crop à 100% : J'ai fait quelques mesures de magnitude V pour voir si des variations notables d'éclat étaient détectables, mais le suivi ponctuel ne permet pas d'être très affirmatif... Avec 2 poses prises à la tombée de la nuit (20h25 utc) au départ juste pour centrer le champ, et les 2 séries mentionnées j'obtiens ce semblant de courbe : Il aurait fallu lui concacrer plus de temps pour être plus précis, mais je voulais aussi compléter mes séries en ciel profond (M63, M27 et Abell 39) et il a fallu faire des choix. Bonne nuit.
  6. Après avoir pratiqué quelques essais photographiques sur des rapprochements apparents d'astéroïdes brillants (mag. < 11) à l'aide de cartes fournies par Heavens-Above, dont les écarts se mesuraient en degrés comme pour 23 Thalia & 40 Harmonia (3,08° le 24/04/2020) : http://www.astrosurf.com/topic/136014-conjonction-40-harmonie-23-thalie/ ..., l'idée m'est venu de traquer des rapprochements bien plus serrés (appulses) en descendant jusqu'à la magnitude 14. Le site : http://www.minorplanet.info/ObsGuides/Appulses/AsteroidAppulses.htm en donne des listes calculées par Brian D. Warner jusqu'à la magnitude 16 pour des séparations < 900" (15') d'astéroïdes éloignés de plus de 45 deg. du Soleil. En 2021, à partir d'avril, ça représentait 19 appulses (mag. < 14) dont 7 (mag. < 13). Premier de la liste d'avril : - le 3 à 10:16 TU : 18 Melpomène (mag.V 11.0) - 133 Cyrène (mag.V 13.3) - Sép. = 33" (constel. Cancer). C'est la 2ème plus courte sép. de l'année (pour mag.V < 14) après le couple 52 Europa - 150 Nuwa (25" le 4 mars). Auparavant, le 1er mars, toujours dans le Cancer, Melpomène se trouvait à moins de 4 deg. d'Hygiea : Dist. Melpomène-Terre = 1,585 UA - Dist. Hygiea-Terre = 2,334 UA La pureté du ciel étant ce quelle est en centre Essonne, seulement deux séances photos ont mettre en évidence le rapprochement (20' et 8' d'arc) entre Melpomène et Cyrène, assez loin du minimum intervenu vers midi le 3 avril et aussi avec des deltas non négligeables sur les positions données en géocentrique sur le site de Brian D. Warner : Dist. Melpomène-Terre = 1,928 UA - Dist. Cyrène-Terre = 2,559 UA Dist. Melpomène-Terre = 1,997 UA - Dist. Cyrène-Terre = 2,618 UA Je mets à titre indicatif, une 3ème séance photo où le rapprochement tombait à 3' au soir du 2 avril, mais où Cyrène apparaît à la limite de la visibilité, cause ciel légèrement voilé dégradant notablement le fond du ciel après seulement 15 s de pose à F/4.5 et ISO-1600 : Dist. Melpomène-Terre = 1,969 UA - Dist. Cyrène-Terre = 2,594 UA
  7. C'est quoi ce truc ???

    Promis, je suis à jeun, pas de produits illicites non plus... Je viens de voir passer un truc rouge (19h45 environ) au dessus de ma tête, axe nord sud entre la Lune et Betelgeuse, comme un avion qui brûle. Vraiment un gros diamètre, puis ça a diminué forcément et une fois à 30° au dessus de l'horizon sud, ça a disparu. Je n'ai pas eu le temps ni le reflexe de prendre mon APN. Par contre, j'ai un témoin occulaire, ma femme (à jeun aussi, pas de produit illicite également). Je suis à 10 km ouest de Lyon. Quelqu'un a vu le truc ?
  8. 231937 (2001 FO32) astéroïde https://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?sstr=231937;orb=0;cov=0;log=0;cad=0#orb http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?object_id=231937 bleu : H = 17.16 G = 0.15 rouge : H = 17.7 G = 0.15
  9. La Terre a un astéroïde de Troyens , 2010 TK7 https://minorplanetcenter.net/db_search/show_object?utf8=✓&object_id=2010 TK7 Mais le 2020 XL5 nouvellement découvert est un bon candidat car il libère autour du point L4 de la Terre, et continuera de le faire pendant des milliers d'années. https://minorplanetcenter.net/db_search/show_object?utf8=✓&object_id=2020 XL5 incroyable ! 2020 XL5 Troyens
  10. Bonjour, J'ai terminé hier soir ma maquette de la sonde Hayabusa2 iai 1/20e soit 5cm/m Cette maquette est issu du recyclage à partir d'emballage du quotidien, (brique de lait, bouchon de bouteille, carton, chutes de papier...) Pour rappel La sonde spatiale de la JAXA de l'agence spatiale japonaise, à été lancée le 3 décembre 2014, cette sonde spatiale d'un peu plus de 600 kilogrammes est propulsée par quatre moteurs ioniques, a rejoint l'astéroïde (162173) Ryugu et a récolté les échantillons de roches carboné puis les a renvoyés sur terre. Elle poursuit actuellement son voyage vers un autre astéroïde.... Les shoots de cette réalisation sont ici: https://vseverin77.wixsite.com/le-loup-lunaire/copie-de-maquettes-3d Bon ciel à la sonde !
  11. Ce 9 janvier 2021 à 10h39 heure française (approximativement), l'astéroïde de type Apollo(n) 2021 AS2 va frôler la Terre à la vitesse de 24 km/s et à 3/10e de la distance Terre-Lune (environ 107 260 kilomètres, soit 0,2790 la distance à la Lune, ou 16,84 rayons terrestres). D'après les derniers calculs, cet astéroïde ne présente pas de menace dans un futur proche (ce 9 janvier 2021 verra son approche la plus courte pour au moins les 10 prochaines années). La taille de ce rocher, repéré le 8 janvier à l'observatoire du Mount Lemmon aux Etats-Unis, est estimée de 3 à 8 mètres. C'est le 3e objet à croiser l'orbite de la Lune découvert cette année. https://www.minorplanetcenter.net/mpec/K21/K21A81.html
  12. Jack l'avait brièvement évoquée dès fév. 2019 (*), cette fois depuis le 11 nov. 2020, date de la signature d'un accord de coopération entre les agences spatiales japonaise (JAXA) et allemande (DLR), cette mission bilatérale semble bien être sur les rails pour se concrétiser. https://www.dlr.de/content/en/articles/news/2020/04/20201112_destiny-germany-and-japan-begin-new-asteroid-mission.html (*) http://www.astrosurf.com/topic/119035-hayabusa-2-à-lassaut-de-ryugu/?page=17&tab=comments#comment-1633149 Aussi l'occasion d'en parler, puisque les Génimides, c'est pour dimanche-lundi 13-14 déc. - DESTINY+ (Demonstration and Experiment of Space Technology for INterplanetary voYage with Phaethon fLyby and dUst Science). - Instrument principal (DLR) : DESTINY+ Dust Analyzer (DDA) qui collectera & analysera (spectromètre de masse) les échantillons de poussière. - 2 caméras : TCAP (télescopique) & MCAP (multispectrale) pour observer Phaéton lors du survol. - Lancement en 2024 (2 ans de retard ) par une Epsilon-S (4 étages dont 3 à poudre) depuis le centre spatial d'Uchinoura (extrème sud du Japon). - 4 ans de voyage pour arriver jusqu'à Phaéton, ce qui me semble beaucoup pour atteindre un astéroïde géocroiseur ! - Survol à ~ 500 km, Phaéton étant alors distant de 150 Gm du Soleil, comme le Terre ... Crédit : JAXA-Kashikagaku Quelques caractéristiques de (3200) Phaethon (1983 TB) : - Découvert par l'observatoire spatial IRAS (NASA) le 11/10/1983 - Orbite : q = 0,140 UA, Q = 2,403 UA, a = 1,271 UA, i = 22,3°, e = 0,890 - NEA type Apollo, PHA (Potentially Hazardous Asteroid) : géocroiseur potentiellement dangereux (2ème PHA par la taille) - Astéroïde avec le + faible périhélie (0,140 UA) lors de sa découverte, battant (1566) Icarus : 0,187 UA (découv. 1949) - Son périhélie à 21 Gm (vs 46 pour Mercure) entraîne une échauffement de surface à ~700° C et une diffusion de poussière le long de son orbite comme une comète, dont l'étude constitue l'objet et l'intérêt de cette mission. - Type spectral (taxonomique) : B-type ou F-type ? - Diamètre ~ 6 km - Période de rotation = 3,6 h - Albédo géométrique pV : entre 12 et 22 % suivant les sources d'études ... Crédit : The New Solar System, Beatty & Chaikin, 1990 Observations diverses : - Arecibo en mode radar (résolution 75 m) : https://www.nasa.gov/feature/jpl/arecibo-radar-returns-with-asteroid-phaethon-images + détail d'un spot sombre au radar : http://www.naic.edu/~pradar/press/Phaethon.php - Faible extension lumineuse (queue ?) vue par l'observatoire spatial solaire STEREO-A : Crédits : D. Jewitt & others / NASA / STEREO https://skyandtelescope.org/astronomy-news/is-phaethon-a-rock-comet/ - Traînée de poussière photographiée pour la 1ère fois par la Parker Solar Probe (instrument WISPR) : Credits: Brendan Gallagher/Karl Battams/NRL https://www.nasa.gov/feature/goddard/2019/revealing-the-physics-of-the-sun-with-parker-solar-probe Autrement, on doit pouvoir obtenir beaucoup d'autres infos plus précises sur le site de la JAXA ...
  13. Bonjour à tous, j'ai tenté cette occultation, que je pensais facile, 10 s pour moi, à Arles, un temps superbe, champ bien identifié... avec une camera ASI 174 MCC non refroidie, en format FITS, 220 poses d'environ 1 s au gain 400 (c'est le maxi) et un C11 muni du réducteur AP x 0,67. L'acquisition est faite avec Sharpcap. Voici les paramètre de la caméra: Une image brute montrant Dioné avec une trame non corrigeable par des offsets: la courbe de lumière avec photométrie d'ouverture par Iris (j'ai des problèmes d'ouverture de fichiers avec Muniwin ou Siril) la même, zoomée vers l'occultation prévue: et une moyenne mobile sur 3 valeurs avec Excel: J'aimerais donc des conseils pour avoir moins de dispersion dans mes mesures et rendre les courbes exploitables pour les prochaines occultations, car pour celle-ci il n'y a plus rien à en attendre. Merci à tous, Amicalement, Jacques
  14. Incroyable ! Un nouveau cratère de 50 m de profondeur vient d'être découvert en Sibérie ! https://siberiantimes.com/other/others/news/giant-new-50-metre-deep-crater-opens-up-in-arctic-tundra/ Non, ne soyez pas déçus, ce n'est pas un cratère météoritique ! Ces phénomènes appelés "hydrolaccolithes" or "bulgunnyakhs" ont été observés à quatre reprises en Sibérie, seulement depuis 2014. Ils se forment dans les régions arctiques et subarctiques à partir d'un "pingo" (monticules avec un noyau de glace), puis, en raison du flux de chaleur de la Terre, ce "pingo" commence à dégeler et son noyau de glace à moitié fondu se remplit de gaz méthane provenant de la profondeur à travers une fissure dans le sol sous cet endroit. Le gaz naturel chauffé par un flux de chaleur provenant des entrailles de la terre à travers les fissures entre dans le noyau de glace fondante, le remplit et fait exploser le "pingo" en projetant des blocs de permafrost à des centaines de mètres ! Mais ce processus n'est pas celui habituel, car normalement les "pingos" fondent et s'effondrent en formant une dépression puis un lac. Les experts russes disent que la formation "explosive" est quelque chose de "jamais observé" auparavant, qui est liée au "temps chaud de ces dernières années", comprenons qu'il y a certainement un rapport de cause à effet avec le réchauffement climatique. De nouvelles images de l'expédition sont présentées ici, montrant comment l'un des trous s'est rapidement rempli d'eau ces derniers mois. A new funnel was noticed by chance by a crew of Vesti Yamal TV as they were flying from an unrelated assignment. Pictures from July 2020 by Vesti Yamal The new funnel filmed from air by the team of Yamal-based TV station. Picture from July 2020 by Vesti Yamal The recently-formed new hole or funnel is the latest to be seen in northern Siberia since the phenomenon was first registered in 2014. It was initially spotted by chance from the air by a Vesti Yamal TV crew en route from an unrelated assignment. A group of scientists then made an expedition to examine the large cylindrical crater which has a depth of up to 50 metres. Such funnels are believed to be caused by the build up of methane gas in pockets of thawing permafrost under the surface. Pictures of B1, the very first funnel seen in summer 2014 on the Yamal peninsula, and a map of the first four funnels in both Yamal and Taymyr peninsula. Pictures: Vasily Bogoyavlensky Scientist Dr Evgeny Chuvilin, a leading researcher at Skolkovo Institute of Science and Technology, said: ‘What we saw today is striking in its size and grandeur. 'These are the colossal forces of nature that create such objects.’ The 'crater' - these holes are called hydrolaccoliths or bulgunnyakhs by scientists - is given the number 17, and is seen as the most impressive of the large holes to suddenly appear in recent years as the permafrost thaws. Professor Vasily Bogoyavlensky, of the Russian Oil and Gas Research Institute in Moscow, told Vesti Yamal: 'This object is unique. It carries a lot of additional scientific information, which I am not yet ready to disclose. 'This is a subject for scientific publications. We have to analyse all this, and build three-dimensional models.’ Pictures of B1, the very first funnel seen in summer 2014 on the Yamal peninsula, and a map of the first four funnels in both Yamal and Taymyr peninsula. Pictures: Vasily Bogoyavlensky L'expédition a été organisée par le gouvernement Yamal, avec le soutien actif du Centre russe de développement de l'Arctique et de l'Académie russe des sciences représentée par le directeur adjoint de l'Institut de recherche sur le pétrole et le gaz, le professeur Vasily Bogoyavlensky. Lorsque le trou de Yamal est apparu pour la première fois, de nombreuses théories étranges ont été avancées pour expliquer le phénomène, notamment que la cause était un missile égaré ou une météorite. Une équipe de recherche du Trofimuk Petroleum-Gas Geology and Geophysics Institute a suggéré que les cratères pourraient être liés au Triangle des Bermudes dans la mesure où les explosions sous l'océan Atlantique causées par des émissions élevées d'hydrates de gaz expliqueraient en partie le mystère de la disparition des navires et des avions. Ironiquement, le nom Yamal signifie «le bout de la terre», la même description appliquée au triangle des Bermudes, au large de la côte de la Floride.
  15. Il n'est pas bien grand (entre 20 et 40m) mais il ne va pas passer loin même si tout est relatif, l'astéroïde 2011ES4 devrait passer à moins de 100000kms de la terre le 1er septembre. https://www.techtimes.com/articles/251035/20200710/nasa-potentially-hazardous-asteroid-fly-earth-soon-much-closer-distance-moon.htm https://theskylive.com/2011es4-info En attendant il y en a un bien plus gros en approche (2002BF25), 170 mètres de diamètre et il sera au plus près (mais assez loin à 3600000 ) après demain 24 juillet. Toujours assez curieux la différence d'estimation de la distance suivant les média. Pour certains 2011ES4 passera à 121301 kms (c'est précis) de la terre, pour d'autres ce sera à 78000 kms, un autre précise à 71805 kms . C'est précis mais imprécis ! A défaut d'échapper au port du masque, je pense qu'on peut oublier celui du casque. Bonne journée
  16. Un peu en dehors des sentiers battus, dans la Vierge, ce rapprochement angulaire (séparation 3,08 °) entre deux astéroïdes de la ceinture principale relativement lumineux au moment de l'opposition. Pas forcément au minimum de distance, mais ça devrait ne pas en être très loin ! (40) Harmonie (ou Harmonia) se situait alors à 1,356 UA de la Terre et (23) Thalie (ou Thalia) à 1,445 UA. Panasonic DMC-FZ2000 F/4.5 - T = 20 s - ISO-1600 - F (équiv. 35 mm) = 480 mm, en parallèle sur C8 https://www.heavens-above.com/Asteroids.aspx
  17. C/2019 Atlas

    Bonjour je vous partage ce TimeLaspe pris hier au C8 Edge HD & Altair 294C (5 Heures de pose 130 x 120s) sous android: https://www.dropbox.com/s/ijdqxlojswo8q6z/Altlas.avi?dl=0 sous PC: Blink.avi Comment vous trouvez ?
  18. Bonjour, voici la courbe d'occultation de ucac4 601-032667 par 347 PARIANA. Avec une chute de 0.9 à 1.2 mag avec des objets entre mag 12.8 et 13.3, je suis limite avec l'asi224, mais cela semble pas trop mauvais. j'ai 4.47s pour 2.1s en prévision Rapport transmis. arno T250 f/4.7 asi 224 mc gain à 450 et 6 img/s
  19. Bonjour, j'ai délaissé les comètes pour aller voir du coté de M81 qui cache de jolies galaxies. j'ai du jouer avec Bigourdan dans la nuit pour recaler la monture qui partait de travers avec des poses de 240s et du coup seule ic 2574 est véritablement regardable. les autres sont affectés de dérives et de défauts divers. Ce soir c'est dodo, car depuis lundi je n'ai pas beaucoup dormis et c'est sans compter une occultation mercredi à 5h34 du mat. Repos 45 min avant la sonnerie du réveil à 4h45 pour arrêter la ccd et installer l'asi 224 à sa place, vérouiller sur la cible, régler au mieux et jeter un coup d'oeil sur le triptyque planétaire au levant. je vais devoir refaire mes DARK car je n'ai plus de régulation de température sur ma cam (de -23 en debut de nuit à -27°c pour IC2574) , donc ça dévie sévèrement T250 + eq6goto QHY2pro à -25°C Temps de poses de 120s et 240s par set de 30 Arno M81 pour copier AlainG ngc 3147 ngc 3684 et 3686 IC2574 Concernant l'occultation : 1021 flamario prévue à 5h34,50 à + - 10s l'occultation a été ultra courte... j'ai comme un doute ...
  20. https://fr.wikipedia.org/wiki/(52768)_1998_OR2 prochaine 29 avril 2020
  21. Documentaire sur Arrokoth

    Hello un petit documentaire à voir ici sur Arrokoth : https://www.cieletespace.fr/actualites/video-un-documentaire-sur-l-exploration-d-arrokoth-par-new-horizons J'y ai modestement contribué avec les images à l'APL et les time lapses au Sénégal. Il peut être visionné aussi en 360° sur le dôme de la Cité des Sciences. Un beau boulot fait par Yseult Berger. @+ JLuc
  22. Bonjour à toutes et tous, Hier soir, et après plus de deux mois sans sortir mon télescope, j'ai décidé de monter dans mon coin habituel. Le début de séance s'est super bien passé : humidité tombée vers 18h30 et début des photos vers 19h00. Et fin vers 21h00 lors de l'arrivée des nuages. Sur mes bruts, j'ai découvert plein d'objets bizarres (astéroïdes, comètes ou autres...). Pouvez-vous m'aider à les identifier svp. La première image est une brute sans que j'y ai découvert quoi que ce soit. Les autres ont toutes une flèche indiquant l'objet ou l'erreur de des photons sur le capteur. J'ai juste besoin d'aide pour savoir ce que c'est tout ça. C'est la première fois que je vois tout ça sur mes brutes Chaque photo est une prise de 45s à 85mm à 800 ISO avec mon 450D non défiltré. Merci d'avance pour votre aide Bon dimanche et bon ciel XavS
  23. Saviez-vous que les Astronomes Belges sont de grands consommateurs de TRAPPIST et de SPECULOOS ? Il paraît que c'est bon pour le transit ! Bonsoir, Je vous propose donc ce reportage vidéo réalisé en partie à l'Observatoire de la Côte d'Azur (à Nice et sur le Plateau de Calern) où j'ai pu interviewer l'astronome Belge Emmanuël Jehin, Maître de Recherche au FNRS (STAR Institute, Université de Liège) et responsable scientifique de l'observatoire TRAPPIST pour la recherche des petits corps du système solaire. L'objectif de cette vidéo est bien sûr de revenir sur l'une des grandes découvertes en astronomie , celle du système planétaire TRAPPIST-1 en 2017, mais surtout de parler en détails du télescope de 60 centimètres (seulement !) et de l'équipe d'astronomes belges à qui nous devons cette découverte. Je profite également de l'occasion pour développer (sans trop éplucher) la recherche d'exoplanètes par transit, l'occultation stellaire d'astéroïdes ...etc Même si un grand nombre d'entre vous est déjà calé dans le domaine, j'espère que ce reportage vous aura apporté au moins quelques éléments de plus ! N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! Et puis faites comme TRAPPIST, pratiquez l'astronomie sans modération
  24. Bonjour à tous, le 26 j'étais pointé au zénith sur sh2-229, au passage j'ai chopé un artefact près de l'étoile flamboyante, belle luminosité mais assez lent, 5h16m58s 34°20'03s J2000 26/12/2019 21:36:40.148 + 60s de pose le MPC donne (pour le 27 à minuit): The following objects, brighter than V = 24.0, were found in the 5.0-arcminute region around R.A. = 05 16 58, Decl. = +34 20 03 (J2000.0) on 2019 12 27.00 UT: Object designation R.A. Decl. V Offsets Motion/hr Orbit Further observations? h m s ° ' " R.A. Decl. R.A. Decl. Comment (Elong/Decl/V at date 1) 2017 BE117 05 16 54.4 +34 23 49 20.9 0.7W 3.8N 36- 0+ 2o Desirable between 2019 Dec. 28-2020 Jan. 27. (160.7,+34.4,21.0) avant je faisais ça avec les solvers habituels ou iris, mais je n'ai plus de windows Quelqu'un aurait-il une idée d'un package pour réduire des objets à partir des fits sous linux ? P1 et P2 sont des crops espacés de 42 minutes, respectivement: 21:36:40.148 et 22:18:21.966 si un fan d'astrométrie le désire je lui envoi les premiers et derniers fits de la séquence bonnes fêtes à tous !!! sh2-229_Light_luminance_60_secs_001.fits
  25. Bonsoir à tous Sur un catalogue d'étoiles j'ai trouvé les mentions N ou S : Nord au sud j'imagine mais aussi E3, E4, E10, E14… "Est" peut-être, mais pourquoi ces chiffres ? Quelqu'un peut-il me dire à quoi cela correspond ? Merci