Search the Community

Showing results for tags 'Astuce'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Tests
    • Beta tests
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 67 results

  1. format fit pixinsight

    Bonjour. Est ce vous auriez une astuce pour sortir une image pré traitée (DOF) sous pix directement en format fit? C'est pour les passer ensuite dans un logiciel de photométrie, ce que je fais c'est les DOF en format FIT, ensuite je prends les brutes en format FIT sortie de la CCD, et je les pré traites, mais je ne vois pas comment sortir mes pré traitées en FIT ( elles sortent en Xifs qui est le natif de pix), ensuite je suis obligé de re-convertir mes pré traitées xifs en Fit avec le scrip BatchFormatConversion, c'est long et pourrait être évité si le pré traitement me les sortaient directement en FIT. Merci de vos aides. jc
  2. Mais où ai je été péché cette idée ? C'est pourtant simple ,il suffisait d'y penser . Jamais facile d'orienter son scope au nord avec précision quand on est seul Je vous présente ma solution très simple :1 boussole , 2 magnets de frigo , 2 morceaux d'adhésif double face . A tester sans tarder ,demain il sera trop tard .... Laurent
  3. Bonjour à tous On parle souvent des SSD pour leur performance d'accès. Toutefois il y a des éléments qui peuvent fortement influencer les performances du disque. Je ne rentre pas dans le détail du fonctionnement d'une partition FAT32 ou NTFS mais ce dernier format permet de compresser les données à la volée au moment de l'écriture. Au quotidien cela n'a pas vraiment d'impact visible sur les performances au vu d'un benchmark AS-SSD, ici en exemple sur un SSD samsung de 500Go AS SSD Benchmark 2.0.6821.41776 ------------------------------ Name: Samsung SSD 850 EVO 500GB Firmware: EMT03B6Q Controller: iaStorAC Offset: 132096 K - OK Size: 465,76 GB Ensuite le benchmark fait des lectures séquentielles (un cluster puis le suivant dans l'ordre du disque), 4K (lecture de petits blocs aléatoirement, une demande après l'autre) puis 4K avec 64 demandes simultanées (pour simuler un comportement multi-taches). Mode NTFS compressé: ------------------------------ Sequential: ------------------------------ Read: 2886,59 MB/s Write: 1627,40 MB/s ------------------------------ 4K: ------------------------------ Read: 29,36 MB/s Write: 41,02 MB/s ------------------------------ 4K-64Threads: ------------------------------ Read: 181,83 MB/s Write: 143,01 MB/s ------------------------------ Access Times: ------------------------------ Read: 0,149 ms Write: 0,098 ms Mode NTFS non compressé ------------------------------ Sequential: ------------------------------ Read: 3407,36 MB/s Write: 1888,03 MB/s ------------------------------ 4K: ------------------------------ Read: 31,18 MB/s Write: 42,08 MB/s ------------------------------ 4K-64Threads: ------------------------------ Read: 159,26 MB/s Write: 131,19 MB/s ------------------------------ Access Times: ------------------------------ Read: 0,206 ms Write: 0,097 ms pas de gros changement sur l'écriture séquentielle, la lecture accuse légèrement le coup mais cela reste très bon. Les accès 4K séquentiels entre compressé et non compressé ne sont pas là encore complètement différents. C'est forcément mieux en empilant 64 demandes. Pas de quoi fouetter le chat donc. Par contre avec un logiciel de capture, il en va tout autrement. Sous Firecapture 2.6 j'ai désactiver la bufferisation RAM et j'ai fait un capture de 20" à 100i/s. En mode non compressé j'ai Frames captured=1999 File type=SER Binning=no ROI=1200x1200 ROI(Offset)=1200x760 FPS (avg.)=99 Shutter=10.00ms Mais en mode compressé c'est la catastrophe ... Frames captured=511 File type=SER Binning=no ROI=1200x1200 ROI(Offset)=1200x760 FPS (avg.)=25 Shutter=10.00ms 511 images au lieu de 2000, soit 4 fois moins d'images avec des latences terribles pendant la capture. J'ai refait le test plusieurs fois, j'ai changé la taille des clusters (actuellement 64K ou 128K je ne sais plus) sans trop de changement ... dès que la compression est activée, la performance dans FireCapture s'effondre ! Pourtant le processeur (i5 à 2.3GHz avec un boost à 2.8GHz) ne semble pas souffrir à la compression. Bien sur, si on ajoute la bufferisation, j'arrive à suivre à peu près le débit mais le buffer (5 à 6Go) une fois rempli, je me retrouve avec des latences de plusieurs secondes pour vider un peu du buffer pour pouvoir capturer des images. Bufferisation et une partition sans compression, c'est royal. A savoir si vous utilisez une partition non dédiée à l'astro et si votre SSD est de taille suffisante Marc
  4. Bonjour, hier soir j'ai fait une Be qui ne possède actuellement aucun profil (pas de comparaison possible) les étoiles de références dans les 5° avoisinants n'étaient pas nombreuses premier écueil, l'étoile choisie, HD 29722 est une A1V or il n'y a pas ça dans la database des Pickles ensuite, c'est dans une zone d'extinction > 0.92 comment faire une réponse instrumentale avec ça? dérougir HD 29722 et la comparer à une A2I? faire une réponse sans rien toucher et dérougir le profil de la Be? disez-moâ si un admin passe par là, cela serait pas mal de mettre des étiquettes qui ont qq chose à voir avec la spectro
  5. Présentation

    Bonjour tout le monde Fraichement inscrit, je me présente rapidement ... Aurélien, 30 ans, j'habite pas très loin de Lyon. Je souhaite me lancer dans cette belle aventure qui est l'art de l'astrophotographie ... Je pense bientôt faire acquisition de ce materiel. https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-skywatcher-n-150-750-pds-explorer-bd-eq5-pro-synscan-goto/p,19200 Est-ce que vous avez des remarques ou des conseils à me donner ? Est-ce du bon matos pour se lancer et se perfectionner ? J'ai comme materiel photo un Nikon D7100, que je souhaiterai pouvoir monter au foyer. Je suis preneur de tous conseils et avis que vous pourez me donner Je vous souhaite à tous de passer un agréable journée !
  6. Bonjour, Je voulais partager un montage dont je suis assez fier , résultat de plusieurs mois de réflexion et d'améliorations continues, étape par étape. Mon but était d'automatiser totalement ma monture G11/Gemini II, la mise au point de mon C8, l'autoguidage, de n'avoir qu'un seul câble d'alimentation qui courre depuis le secteur vers la monture, de ne pas avoir des milliards de câbles dans tous les sens et de rester "compact" sans surcharger l'ensemble. Auparavant, j'avais un PC de "commande" sur le balcon, avec 2 câbles USB vers la monture et les caméras via un hub USB qui posait bien des soucis à cause de la longueur des raccordements, des boitiers d'alimentation un peu partout, et l'obligation de rester dehors pendant des heures par des températures glaciales en croisant les doigts pour que rien ne parte en vrille... Désormais, je programme les séances de shooting à l'aide de SGP, à une heure donnée, pour un objet donné, je laisse l'ensemble se débrouiller tout seul... et je contemple le résultat! Le setup est installé en "permanence" sur mon balcon, protégé par une bâche contre toutes sortes d'intempéries. Mes conditions d'observation sont très variées (650m altitude) avec des températures entre -10°C et +35°C, et une humidité entre 50% et 99%. Matériel principal: C8 EDGE HD Focuser Willam Optics (très vieux modèle, mais avec réducteur 1:8) Motorisation MAP Pegasus (moteur pas à pas) Caméra Moravian G2-8300 Mark II avec roue à filtres intégrée Lunette Scopos 66 pour l'autoguidage Meade DSI Pro II pour le guidage Monture Losmandy G11 avec boitier de commande Gemini II (la première version), montée sur un pied colonne de Geoptik. Boitier mini PC Minix - MINIX NEO Z83-4 Pro sous Win 10 Pro, avec carte SG 32 GB, connexions WiFi et Ethernet. Voir photos, le Minix est pris en sandwich entre le Gemini II et le boitier UPB, le tout assemblé avec deux colliers de serrage Boitier de distribution d'alimentation, USB, bandes anti-buée, contrôleur focus UPB Pegasus Alimentation pour radio-amateur 13,8V 20A Logiciels, tous installés sur le Minix: SGP (Sequence Generator Pro) pour la programmation de la séance et l'automatisation de l'ensemble: recherche de la cible, centrage via plate solving, autofocus, prises d'images, puis parquage et réchauffement lent de la CCD en fin de séquence PHD2 pour l'autoguidage Logiciel Pegasus pour le contrôle de l'UPB Drivers ASCOM pour tout l'équipement TeamViewer pour le contrôle à distance Challenges résolus: Commander le Gemini II en wifi pour le pulse guiding sans devoir installer un relai wifi côté monture - résolu en raccordant le port Ethernet du Gemini II au port Ethernet du Minix, et en "bridgeant" le wifi du Minix avec son port Ethernet; ce point est de loin celui qui m'a donné le plus de fil à retordre, merci W10... Tout alimenter en 12V avec une seule alimentation, sans convertisseurs ni autres bidouilles - le Minix a le bon goût d'être alimenté en 12 V, et non pas en 5V comme la plupart des PC-Stick USB, et permet de contrôler chaque sortie indépendamment Démarrage de l'ensemble - résolu par le boitier UPB: dès qu'il est alimenté, il alimente lui-même le Minix, le Gemini II et les résistances chauffantes si/dès que c'est nécessaire. Challenge restant: Parvenir à démarrer le Minix sans intervention physique: malheureusement, il faut appuyer sur un bouton pour le booter... idéalement, il faudrait utiliser WOL sur l'interface Wifi mais je pense que l'adaptateur WIFI intégré ne le supporte pas. Trouver une astuce pour surveiller l'état du ciel et tout arrêter, sans que cela coûte un bras Et une autre pour surveiller l'ensemble de manière visuelle, à distance, notamment pour les flips au méridien, sans dépenser l'autre bras Si quelqu'un a des solutions créatives, je suis preneur Rodolphe
  7. bonjour les amis je vous propose un tutoriel video explique comment je traite mes images, niveaux, HDR n couleurs, débruitage et rehaussement des contrastes (conseil affichez les sous titres) NB Issue d'une image d'un co-clubeur AVEX pour qui j'ai traité son image. ce document est fait vite fait, il ne respecte pas toujours l’orthodoxie du traitement et n'explique pas toujours pourquoi tel ou tel paramètre est utilisé, de plus je n'ai pas multiplié certain essais sur des déconvolutions ou des traitement spécifiques de façons à éviter d'allonger cette video déjà longue. La plupart de ces opérations sont réalisables dans photoshop (pas toutes). quand je traite "en vrai" je passe bcp plus de temps a ajuster les paramètres
  8. Salut les amis, j'ai profité d'un peu de temps libre (rare ces temps-ci) pour sortir le matos avant-hier soir. J'ai visé le groupe PERSEUS A pour tester un diviseur optique avec la 294MC Pro. Et là mauvaise surprise à l'empilement : j'ai un crible de petites tâches noires par endroits sur l'image quand je tire les niveaux. Je ne l'ai pas vu sur l'écran lors de la prise de vue. Ces tâches sont présentes sur les brutes : J'ai pensé à du givre et j'ai fait 2 flats sur le ciel le lendemain pour confirmer (le premier à - 5°C et le 2e à + 5°C). Centre du flat à -5 degrés : Centre du flat à +5 degrés : Ca semble bien être ça car le motif disparait à +5°C. J'ai ouvert la caméra comme préconisé sur le site de ZWO et j'ai mis les pastilles de dessiccant au microonde. J'ai remonté et laissé 24h. Résultat : un poil mieux, mais ça le fait toujours. Donc là j'ai ouvert la camera et je l'ai enfermée dans un tupperware avec un gros sac de chlorure de calcium (recharge de déshumidificateur). On verra demain. Quelqu'un a une autre idée, une astuce ou a déjà été confronté à ça ? Savez-vous si le dégât est réversible ? J'ai lu quelque part que le givre sur les capteurs avec micro lentilles causait des dégâts définitifs ? Des avis ? MERCI pour votre aide. JF
  9. Bonjour Comme nombreux sur la forum, j'ai bénéficié hier soir d'un superbe seeing pour imager la Lune. J'en ai profiter pour tester le mode 4K de mon petit Fuji X-E3 qui je trouve ne s'en sort pas si mal. Mak 127 mm et Barlow x2 soit une focale de 3580 mm au Fuji X-E3 en mode vidéo 4K, 1/30" à 500 ISO, 656 images ont été retenues et compilées avec AS!3, traitement avec Astrosurface et finition Photoshop.
  10. Site Web Perso

    Un lien sera plus utile qu'un long discours. Astuce Bricolage astro / Astrophotographie / test de matériel. Je vais essayer de faire vivre un peu plus ce site dès que les nuages ne nous ferons plus Cù^$`!!!! http://planetediy.fr
  11. LRGB vs RGB ?

    J'ai tenté une recherche sur le forum, et je n'ai pas trouvé de résultat pertinent (mais je ne suis pas sûr que l'outil de recherche soit performant ) Le sujet, posté en 2013 sur le forum PixInsight, a soulevé pas mal de réflexions sur de nombreux forums et probablement ici, mais voici ce que le "magicien" de PI, Juan Conojero, disait : As for the LRGB vs RGB thing, just to state my opinion clear: - LRGB: Good to save time. This is true as long as RGB is shoot binned; when shooting unbinned L and RGB, the savings are marginal IMO. - LRGB: Bad for quality. Assuming unbinned data, an independent L does not provide more resolution. At the contrary, it may provide less resolution since it has been acquired through a much wider band pass filter. - LRGB: Problems to achieve a good match between luminance and chrominance. - LRGB: More limitations to work with linear data. LRGB combinations are usually performed in the CIE L*a*b* and CIE L*c*h*, which are nonlinear. It is true that a linear LRGB combination is doable in PixInsight, though, working in the CIE XYZ space. - RGB: Perfect match between luminance and chrominance, by nature. No worries about luminance structures without chrominance support, and vice-versa. - RGB: A synthetic luminance has the important advantage that we can choose an arbitrary set of weights for the calculation of the luminance (with RGB working spaces in PixInsight). We can define a set of luminance weights that maximize information representation on the luminance, understanding information as data that supports significant object structures). Pour ceux qui veulent revoir le sujet, et cette réponse spécifique de Juan : https://pixinsight.com/forum/index.php?topic=1636.msg9297#msg9297 J'ai souligné l'ENORME point qui me parle assez, à vrai dire : je me suis déjà fait cette réflexion que mon filtre L me donnait des images plus "larges" que les couches R G et B, notamment sur les étoiles, (large ne veut pas dire flou). Je sais que le C11 n'est pas le tube le plus optimisé pour obtenir des étoiles "punctiformes", mais je me demandais ce que vous pensiez de ses remarques ? Après, c'est vrai qu'il y a des outils comme la déconvolution pour "affiner" les étoiles, mais ce qu'il propose me tente bien ... Je suis désolé si le débat a déjà eu lieu ici... Amicalement, JB
  12. Bonjour à tous, Je viens de commander chez Optique Unterlinden une monture Takahashi EM200 FG temma 2Z, ils m'ont conseillé d'utiliser le logiciel Prism 10, en effet, après avoir visionné les tutos vidéos je suis tombé amoureux de ce logiciel, il est juste parfait! Donc je l'ai installé sur mon ordi, j'ai installé la plateforme ASCOM 6, j'ai récupéré le seul driver ASCOM que j'ai trouvé pour les montures Takahashi (qui est la version 6.2.5) et quand j'ouvre la commande de configuration je trouve toutes les montures sauf la mienne… En pièce jointe une capture d'écran de la fameuse commande ASCOM. -Est-ce que quelqu'un connait cette association matériel/logiciel ou aurait des infos sur cette monture et d'un éventuel driver plus récent? -Est-ce que dans le cas de ma config (case cochée EM 200 Temma 2) cela fonctionnera? Merci à l'avance pour vos conseils avisés
  13. Coucou, J'ai trouvé ce matin par hasard une animation pédagogique sympa montrant la révolution de la Lune en 28 jours et l'allure de la phase lunaire telle que la voit un observateur placé sur la Terre (qui tourne aussi bien sûr). C'est pas mal fait, je trouve. Voilà le lien: http://www.pccl.fr/physique_chimie_college_lycee/cinquieme/optique/phases_lune.htm Vous connaissiez ? Claude
  14. Salut les potes. Peu de temps en ce moment entre le boulot, les fêtes et la famille. Je vous poste quand même une image dont je suis très content avec la 294 MC Pro (3 h). Car je trouve qu'il y a peu de retours sur cette caméra pourtant exceptionnelle. Il y a tout de même (c'est mon péché) une luminance ajoutée en poses rapides avec la 290 MMC (1 h = 3600 x 1sec.) pour les détails centraux. Visitez la full SVP. Tout le fdc est fait avec la 294 MC. Perso, je trouve que ça DECHIRE. BONNE ANNEE. Le post est un peu décousu, je rentre de soirée qui allait bien LA FULL et un like ici à votre bon cœur, faut faire progresser les frenchies : JF
  15. une T500 non conventionnelle

    bonjour deuxieme post encore plus ancien ( premiere lumiere en avril 2013) ma T500 : numéro six ( les geeks comprendront pourquoi je parle d elle au feminin ... ) http://laurentastro.unblog.fr/numero-six/ elle est bien connu au RAP ou aux « estivales de Dédé », je la confie facilement ( surtout contre un poignee de bonbons ...) - mag record vue ( par autre que moi ) : 15,2 ( IGC galaxie vue par la tranche ) - deja poussée a 550X en planetaire ( mais sans suivi c est chaud ) et a 1125X ( barlow x2 et zoom 3-6) sur la lune la structure en X est plus resistante que celle en V ( deformation proportionnelle a h^3/b^2) , je n arrive plus a retrouver l article de resistance des materiaux sur la deformation d une structure triangulee pour la citer , dsl . passe-filtre ( pl-uhc-oiii-hbeta ) original monté a la sortie du paracoor ( je laisse ceux qui l on essayé en parler pour son usage ) poignees en bois pour un usage confortable par temps froid barillet de 36 points pour supporter le miroir fin de 45mm pour le reste le blog est long au debut ( j avais beaucoup besoin d ecrire ) les photos de la fabrication sont a la fin . retrofit en cours mais avec mes mains ... c est pas gagné du tout motorisation ? on vera plus tard
  16. bonjour je n ai pas posté sur un forum d astronomie depuis un temps . je vous presente mon petit T250 qui rentre dans une sacoche d ordinateur portable . http://laurentastro.unblog.fr/slim-ou-le-telescope-de-voyage-en-version-fine/ il a ete presenté , entre autre , au RCE en 2014 et au RAP en 2016. tout est dis et/ou montré , je pense , dans la presentation et les photos du blog. c est mon telescope de secours ou de voyage selon, il n est pas a vendre , inutile de le demander ... les plans ? y en a pas MDR ! les pieces sont moulées les unes par rapport aux autres. vu sa place en transport , il n est pas souvent bien loin de sa grande soeur , une de 20’´(mais c est une autre histoire) . si vous la voyez , demandez moi toujours . quelques pieces , dont le chercheur , sont prevues en retrofit , mais seulement quand je sortirais de l hopital et que ca ira mieux. j ai deja vu comment gagner au moins 5 mm sur l epaisseur totale ( la flemme se tout refaire m arrete , j attend un padawann pour le lui faire faire . je prefere garder les forces qui me reste sur un autre projet ) . meme le descendre a moins de 40 mm ( mais faut des miroirs tres fin < 20mm voir 15mm ! ) et la limite technique de la boite au alentour de 30mm . on atteint les limites en terme de fabrications pour les miroirs et les structures ( va falloir faire de la RDM ! ) pour des pieces plus fines on peut prevoir plus leger ( faut enlever le carton qui a pomper trop de resine) revoir la cage du secondaire ( poids diviser par trois !! ) , la caisse su primaire en structure ouverte et non fermee , refaire un barillet en carbone ( attention au cout !! ) et pour finir la caisse/base qui est trop blindée . tubes de 6mm au lieu de 8mm ? a etudier aussi travailler le carbone sous vide de facon pro et non amatrice comme moi pourrait reduire le poids final en eleminant la resine que je laisse en trop et rajouter des trous un peu partout aussi (tourillons , base , rocker , cage ? , support po , etc. )
  17. Bonsoir, une petite Mars de la semaine derniere T200mm + ASI224MC + ADC malgrés ses 9.7" elle est relativement haute et on voit encore pas mal de choses. Films de 240s traités AS3+ R6 Une petite question technique concernant la derotation de films video. Dans winjupos il faut faire une image de reference pour faire le calcul de la dérotation . Comment faut il faire pour selectioner rapidement dans registax par exemple les 1000 premieres images de la video pour faire l'image de reference ? Pour l'instant à part cocher une à une les images à conserver je n'ai pas trouvé de raccourcis pour faire cela. Y a t'il une astuce? Y a t'il un soft plus pratique? Merci d'avance et bon ciel jean
  18. Suite à des posts d'ici et d'ailleurs où je demandais des conseils pour l'élaboration d'un catalogue d'objets observables, j'ai cumulé plusieurs sources de données pour réaliser un catalogue personnel évolutif, assorti de cartes adaptées. Je vous livre donc le fruit de mon travail, pour celles et ceux à qui cela pourrait être utile : j'ai mis le catalogue avec ses cartes en *.pdf [~2Mo] pour des raisons de poids de transfert, mais je tiens les documents bruts à disposition de qui le voudra : catalogue en *.odt [10Mo], catalogue *.xls total [160Ko] ou par page [~30Ko /page] correspondant aux cartes, cartes séparées en *.jpeg [~600Ko /carte]. Pour la méthode, voici ce que je me suis fixé : - compilation en un fichier *.xls des objets Messier, NGC, IC... mais aussi des étoiles et des astérismes intéressants : chaque objet est identifié par ses coordonnées, sa constellation, sa ou ses cartes de référence (voir ci-dessous), sa période d'observation, son type, sa magnitude, sa distance, le tout assorti d'évaluation d'intérêt, de facilité d'observation et de précisions sur l'objet lui-même (forme, particularités...) ; - tri personnel des objets par intérêt (donc subjectif... mais surtout évolutif !) et par régions du ciel correspondant aux excellentes cartes de l'Astro-Club de la Girafe, puis personnalisation de ces fameuses cartes par ajout des objets supplémentaires qui m'intéressent ; à noter : un petit défaut à corriger (pour amélioration plus tard) pour la lecture de certaines couleurs à la lumière rouge ; ce tri relève de mon entière subjectivité, aidé en cela par les données et évaluations d'autres astro-amateurs (Bruno Salque, Alain Gérard/Halebopp, Thierry Rémy, Albireo_oc, Astro_007, les sites de l'Astro-Club de la Girafe et de Dinastro, JR Gilis) ; - réalisation d'un fichier (traitement de texte) mettant en corrélation cartes et catalogue (sous forme de tableaux) trié par régions, que j'ai imprimé en paysage (ou plus exactement en 2 portraits affrontés = impression en 2 pages par feuille : voir photos jointes) avec carte et tableau en vis-à-vis, le tout relié en spirale afin de tenir sur le couvercle incliné de ma boîte d'accessoires pour une lecture facile lors des soirées d'observation. Le catalogue est imprimé recto-verso : sommaire + légende + test magnitude + cartes 1 à 7 d'un côté, visibilité constellations + cartes 8 à 14 de l'autre (cela permet de limiter l'épaisseur, l'ensemble est plastifié mais je ne suis pas gêné par des reflets parasites). J'ai prévu d'améliorer le catalogue dans le temps, en ajoutant des informations (par exemple les noms des étoiles... ce qui peut être long !) : le catalogue est assez fourni (près de 500 objets) mais comme on peut trier ce que l'on veut imprimer... c'est tout l'avantage d'un fichier *.xls ! Je n'ai cité nommément que les personnes dont j'ai utilisé les travaux, mais un grand merci à tous les autres contributeurs pour la disponibilité de leurs conseils ! Je mets quelques photos d'utilisation sur le terrain... et je suis preneur de vos remarques et suggestions !!! Gilles astro-cat-gklm-12-2018.pdf
  19. Bonsoir tout le monde Le post est assez long, donc j'ai mis l'essentiel en gras pour plus de lisibilité Ceux qui me connaissent le savent, j'ai souvent quelques soucis de trame sur mes images ciel profond en poses rapides. Derniers exemples en date, mes images de M1 et B33 postées il y a deux semaines dans la galerie. Beaucoup d'entre vous ont adopté des approches diverses et variées pour solutionner le problème. Les uns pratiquant le dithering, mais le procédé a ses limitations en poses courtes et ses contraintes. D'autres ( comme moi ) décalent volontairement leur mise en station pour que l'image se "balade" sur le capteur. Certains essaient d'optimiser un maximum les darks, les offsets, et autres flats et darkflats... Seulement voilà, l'autre soir, ma mise en station était parfaite, et là je me suis dit : c'est quand même trop nul de devoir volontairement sacrifier une mise en station si réussie. En plus ça signifiait des recadrages fréquents, donc sortir dehors dans un froid polaire... Bref. J'ai beaucoup réfléchi à la question, et j'ai eu une idée. Donc afin de capter pleinement votre atention , une démonstration valant tous les discours du monde, j'ai voulu mettre mon idée en application. Voici une première image de M1, seuils tirés, constituée d'une somme de 500 brutes de 2s sans retrait du dark. Juste une correction cosmétique légère sur les pixels les plus "chauds". Une deuxième image constituée des même 500 brutes, auxquelles j'ai soustrait un dark acquis de manière classique. Pas d'offset, celui-ci étant "inclus" dans le dark. La caméra est non-refroidie, donc c'est toujours délicat d'obtenir le dark à la bonne température... ce dernier a été réalisé à la suite des acquisitions, soit environ 3h après ces 500 images qui sont au début d'une longue série. Comme pour la première, une légère correction cosmétique est ajoutée ensuite pour se défaire des pixels "extrèmes". Et enfin, une image constituée des même 500 images brutes auquel j'ai soustrait un dark fabriqué maison, avec ce que j'appellerai désormais, en toute modestie, la "méthode Roch" Toujours la même correction cosmétique appliquée ensuite. Comme vous pouvez le voir, le résultat se passe de commentaires... notamment sur le fond de ciel. Il y a encore une trame bien présente sur quelques zones plus brillantes, et également dans les coins, mais c'est un problème qui devrait être réglé avec la "méthode Roch 2.0" Là, normalement, vous vous dites : "bon il commence à nous bassiner celui là, avec ses grands airs et sa méthode machin, elle est ou l'arnaque ?" Alors voilà, laissez moi vous expliquer le principe de la "méthode Roch" En réalité, c'est pas bien compliqué. Par contre, pour la réalisation, pour le moment, faute de logiciel adapté, c'est l'USINE A GAZ ! D'ailleurs je ne suis certainement pas le premier à expérimenter ça. Mais bon, comme je n'en ai jamais entendu parler d'un tel procédé jusqu'à présent, zut à la fin. C'est vrai quoi, de nos jours on ne peut plus rien inventer, alors je rendrai la "méthode Roch" à César si besoin est plus tard. Je suis parti du postulat suivant, qui me semble assez logique : Une image de calibration parfaite ne devrait engendrer aucune trame. Vous imaginez ? Ce serait génial non ? Plus besoin de se geler toutes les demi-heures pour recadrer le machin, plus besoin de dithering qui plante parce que "yavait un nuage"... etc. Sauf que pour avoir un dark parfait, il faudrait le réaliser dans les conditions EXACTES de l'acquisition, ce qui parait impossible... ...à moins d'utiliser directement les images d'acquisition pour le prétraitement. Parce que si on y réfléchit quelques minutes, la plupart du temps, une majeure partie de nos chères images est constituée... de fond de ciel, ce qui équivaut à une image de calibration parfaite, combinant offset, dark et flat. Pour se servir convenablement cette proportion "utile", il suffirait donc d'isoler sur chaque image la partie en question, et de s'arranger pour qu'en utilisant un nombre important d'images, toute la surface du capteur soit couverte à un moment ou à un autre. Cela tombe bien, en poses courtes, on dispose d'un nombre de brutes conséquent. Si l'image gigote suffisamment dans le champ, il paraît possible de réaliser une "carte" sur toute la surface du capteur. Allez, on liste rapidement quelques avantages que cette solution apporte - Plus besoin d'images de prétraitement spécifiques - On peut même traiter les anciennes images qu'on trouvait toutes tramées à postériori - On peut réaliser une image de calibration évolutive sur la soirée. Par exemple se baser sur les 500 premières images pour prétraiter les 500 premières images, puis les 500 suivantes pour les 500 suivantes, etc, etc. - Et si ça ne suffit toujours pas ( ce dont je doute fort ), on peut même réaliser une carte "glissante" en utilisant, pour chaque image à calibrer, par exemple les 50 précédentes et les 50 suivantes. Bon alors évidemment, on note deux gros inconvénients à résoudre. Le premier c'est qu'il est fort possible de n'avoir que très peu de fond de ciel disponible au sein d'une image... mais je reviendrai là dessus dans un autre post, on peut tout à fait contourner le problème. Le deuxième problème, et non le moindre, c'est que le procédé n'est absolument pas viable dans l'état actuel des logiciels de traitement. La démarche que j'ai suivie est extrèmement fastidieuse, et ce d'autant plus que le nombre d'images a traiter est élevé ; ça demande du bidouillage de haute volée, et certains comprendront peut être pourquoi j'utilise encore IRIS, et pas Siril par exemple... tout simplement parce qu'il permet vraiment tous les bidouillages possibles et inimaginables . Voici la démarche suivie, étape par étapes. Je ne rentre pas vraiment dans les détails puisque c'est vraiment trop long à faire, c'est juste pour que vous ayez une idée. - Alignement des images non prétraitées - Empilement des 500 images en question - A l'aide de l'image obtenue, création d'un masque défini par une valeur maximale des pixels. ( commande BIN_DOWN ) -Alignement du masque sur les 500 images ( commandes MIRRORX puis MIRRORY pour retourner l'image, puis FILE_TRANS pour réaliser un décalage de l'image avec les mêmes paramètres que pour l'image précédente ; enfin, de nouveau MIRRORX et MIRRORY ) - Application du masque sur l'ensemble des images, chacune ayant son propre masque aligné sur l'objet. C'est là où ça a été le plus long, je n'ai pas trouvé de commande permettant de soustraire une séquence d'images à une autre séquence ; j'ai donc dû y aller "à la main", image par image - Normalisation de tous les pixels rejetés par le masque sur la valeur moyenne du fond de ciel ( commande CLIMPIN ) - Empilement des 500 images de prétraitement ainsi obtenues. Tout cela me donne mon image de prétraitement maître, que je peux utiliser pour poursuivre un prétraitement/traitement classique a partir des images brutes. Note : En premier lieu, j'ai voulu réaliser une médiane des images de prétraitement, pensant que le résultat serait meilleur... ce n'est pas le cas, loin de là. Pourtant, d'après mes connaissances, si le bruit associé à notre signal de dark/offset/flat est réellement aléatoire, une médiane devrait donner un résultat similaire à une moyenne ( ça doit avoir un rapport avec la loi de poisson ou quelque chose comme ça ) Sans trop vouloir tirer des plans sur la comète, il me semble que cela va donc dans le sens d'une distribution non aléatoire des valeurs, que certains ici pourraient peut être m'expliquer Mais bon, je me suis donc résolu à utiliser la moyenne. Cela implique que la carte finale de prétraitement n'est réellement efficace que sur les zones couvertes par du fond de ciel 100% du temps ; en effet, puisque j'ai remplacé les zones "inutilisables" par une valeur fixe sur chaque image, cela doit nécessairement réduire la précision de la correction de certains pixels chauds par exemple. D'ailleurs, au centre de l'image, M1 étant toujours dans les parages, la zone n'est jamais utilisable, ce qui explique la trame bien apparente sur la nébuleuse. On voit également bien la trame dans le coin supérieur droit ou l'amp-glow commence à faire des siennes. Pour pallier en partie au problème, plutôt que de remplacer les zones inutilisables par une valeur moyenne, il faudrait tout simplement les écarter du calcul. Par exemple, si un pixel est situé à l'emplacement d'une étoile brillante sur 50 images, on pourrait donc écarter complètement ces 50 images du calcul final pour le pixel en question, et donc faire la moyenne des 450 autres. Mais ça, je ne pense pas que ce soit faisable avec IRIS. Ce qui m'amène au but final de ce post. Pour moi il y aurait énormément à gagner en poussant plus loin les logiciels de traitement actuels. Même si on a d'anciens logiciels qui ont fait leurs preuves ( IRIS ou autre ) et de nouveaux logiciels intéressants ( SIRIL, AS3 ) ; pour moi aucun n'est réellement adapté à l'immense étendue de prétraitements et traitements possibles qu'offre, notamment, la prise de vue en poses courtes. Je pense qu'il ne se passe pas un mois sans que me vienne à l'esprit une nouvelle idée pour améliorer la chose ; je peux mettre en oeuvre certaines avec IRIS mais le logiciel vieillit et commence à montrer ses limitations sous des aspects très différents. Donc l'idée c'est d'essayer de faire évoluer un peu tout ça. De quelle manière ? Je ne sais pas encore, mais en attendant je vais continuer les petits essais dans mon coin et voir ce que vous en dites Je prépare un traitement de mon autre image récente toute tramée, la tête de cheval, avec la "méthode roch 2.0" qui devrait régler l'ensemble des problèmes de trame résiduels sur celle-ci. Ça va me demander un temps fou, mais je pense que ça vaut la peine de montrer ce que l'on pourrait obtenir avec un logiciel de traitement à son plein potentiel En attendant, je suis ouvert à toutes les remarques... n'hésitez pas. Merci à ceux qui m'ont lu jusqu'au bout Romain
  20. collimation newton 150/750

    Bonsoir à vous. Ca y est après avoir patienté quelques jours j'ai enfin pu regardé un quartier de Lune (pour l'instant je n'ai pu que en jour mais déjà mon impatience à été comblée). Par contre j'ai testé par curiosité la collimation et je me pose une question.Le secondaire est bien centré lorsque je regarde dans l'oculaire mais lorsque je met un bouchon percé au centre, mon point de lumière est décalé (pas mal je trouve) sur le cercle du primaire.Méthode aléatoire pour un débutant ou collimation nécessaire? Merci pour vos conseils
  21. Bonjour à tous La politique d’utilisation des API GoogleMap (en gros les fond de cartes avec les route et les villes des cartes avex) ayant radicalement changé, j’ai dû me résoudre à refaire les cartes de pollution lumineuse. leur tarifs (200€ /mois a une le génial bénéfice de me faire réfléchir a comment faire pour etre plus souple pour vous) Pour le moment j’utilise OpenStreet Map. Je verrai s’il convient de changer cela, mais j’ai désormais plus de souplesse (il m’est facile de changer à tout moment le fond de carte sans avoir à tout refaire) Les cartes ont donc été mise à jour avec une nouvelle source de données : les « photos » satellites. nouveauté : vous avez désormais un curseur en haut à droite des cartes pour paramétrer la transparence de la couche de pollution lumineuse et pour voir lire à votre aise les noms des villes. bien sûr plus c'est transparent, moins la couleur de cartes de pollution lumineuse est garantie Les cartes 5 versions sont disponibles Classique, astrophoto, sodium, Couleur du Ciel (nouveauté) et Led rendez vous sur la page dédié pour la version longue de la présentation ainsi que toute les versions disponibles [url=https://www.avex-asso.org/forum/posting.php?mode=edit&f=3&p=60548][/url]
  22. Bonjour à tous suite à un changement d'un extreme radicalité dans la politique de google concernant l'utilisation de googlemap (il faut payer 200€ par mois) j'ai été contraint de refaire toute les cartes de pollution lumineuse et le systeme de publication qui va avec ce gros travail est désormais terminé, le fond de carte est OpenSTREETMAP C'est encore bricolo bricolette mais c'est utilisable. cela sera renforcé avec d'autre fonctionnalités et d'autres cartes sur le même principe. les carte astrophoto et LED vont suivre je n'ai pas un confiance aveugle en OSM je cherche don des solutions plus pérenne, mais pour le moment c'est tout ce que je peux proposer voici le nouveau lien : https://avex-asso.org/dossiers/pl/europe-2016/ merci de m'indiquer si vous rencontrez des difficultés
  23. En vente chez Aldi le 13 Octobre: Coussin absorbant (4 euros) pour absorber l'humidité intérieure des véhicules. Cela ressemble à ce que j'avais trouvé à LIDL il y a quelques années . C'est du silicagel que l'on peut régénérer au micro ondes. J'en ai mis dans le carton de mon scope et dans ma mallette d'accessoires. Bien sur ,il faut l’utiliser dans un espace clos ,sinon ça sera vite saturé. Bon ciel Laurent
  24. Bonjour à tous, Je recherche un retour d'expérience sur l'adjonction d'un PO sur Mak 127 SW. En effet, j'ai modifié la sortie foyer du Mak en y mettant une bague de conversion Geoptic SCT pour Mak SW afin de pouvoir y fixer les accessoires SCT : https://www.astronome.fr/produit-g30a188-bague-de-conversion-sct-pour-mak-skywatcher-celestron-Prix-35-euro-id-908.html Ensuite, j'ai acheté un PO TS Optic Crayford https://www.astroshop.de/fr/porte-oculaire/porte-oculaire-ts-optics-crayford-schmidt-cassegrain-extrait-2-1-10-micro-de-traduction/p,11264 Or, j'ai été obligé de revendre le PO TS Optics car la bague de serrage butte sur la molette de mise au point du Mak. ainsi, le diamètre extérieur du PO est trop importante au niveau de la fixation du PO sur la bague de conversion. Certains d'entre vous ont-ils mis un PO sur leur Mak 127 ? si oui, quel type de Crayford ? Espérant un coup de main ! Merci Bcp ! Bon Ciel
  25. Salut, Une question qui va peut-être sembler naive pour les plus bricolos: j'ai une monture (type VMA) dont la base se fixe directement sur un socle en béton de 1*1*1 m^3 (cfr dessin attaché). Le centre de gravité de la monture étant déporté par rapport à la base, il y aura deux fixations (côté sud de la base) qui devront chacune retenir (en traction) une charge de 50-60kg. Est ce qu'un scellement chimique dans le béton est approprié dans un tel cas? Pour le reste, avec une charge pouvant monter pas loin des 300kg (monture+tubes), est-ce qu'un ferraillage est nécessaire dans le béton? Merci! Simon