Search the Community

Showing results for tags 'Astuce'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Tests
    • Beta tests
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 112 results

  1. un astuce si on a été trop gourmand barlow Astrosurface du coup je retombe a la 1.8 tv A plus @Lucien par contre pour une video bug des frame ne sont pas debayerisé correctement au milieux de la video ?
  2. Bonjour à tous ! EDIT : Pour la suite du feuilleton, voir plus bas sinon pour les nouveaux, ça commence ici ! Intrigué vous êtes ? Raison vous avez ! M'enfin ne vendez pas votre RASA sur ebay trop vite quand même... L'idée est simple. On va utiliser la digiscopie afin de réduire drastiquement le F/D de notre télescope. Pour rappel, la digiscopie consiste à placer une caméra avec son objectif derrière un oculaire ( comme font certains avec un smartphone par exemple ) C'est une technique assez "intuitive", mais qui est peu souvent utilisée sérieusement parce qu'on multiplie les éléments sur le chemin optique, ce qui engendre nécessairement tout un tas d'aberrations difficilement contrôlables. Seulement voilà, avec cette technique, si on utilise la bonne combinaison oculaire/objectif, on peut obtenir un rapport F/D final égal à celui de l'objectif placé juste devant le capteur. Et de nos jours, on peut facilement trouver de petits objectifs pour caméras de vidéosurveillance, en monture CS ( donc adaptable sur la plupart des caméras astro non refroidies ), avec un F/D très faible et une qualité optique... pas transcendante mais au moins "okay". J'ai en ma possession un petit objectif de 8mm à F/D=1. Un calcul rapide me montre qu'en plaçant ma caméra flanquée de cet objectif derrière un oculaire de 32mm monté sur le 150/600, j'aurai un F/D final égal à 1. Pour plus de détails, j'en avais parlé ici : Donc je me suis procuré un bête super-plössl de 32mm ( moins de 20 euros dans les petites annonces ) et j'ai mis au point un petit montage pour fixer tout ça. Voilà une petite photo légendée du montage : Mécaniquement, le système a quelques failles. D'abord, le porte-à-faux est assez monstrueux... le montage doit arriver à une longueur totale de 40cm, c'est presque aussi long que le télescope lui même ! Fort heureusement le porte oculaire du tube que j'utilise en ce moment n'est pas trop mal. Et la cam au bout est très légère. Ensuite, la vis de serrage de l'oculaire est trop longue, je ne peux donc pas la mettre et l'oculaire "balotte" un peu dans le montage. Mais bon, hier soir, enfin l'éclaircie que j'attendais... j'ai donc tenté le coup ! Histoire de ne pas compliquer les choses, j'ai tout d'abord testé le montage sans correcteur de champ. J'ai pointé M51, et là miracle, après une map rapide, la galaxie était bien visible sur les brutes, dés 250ms de pose ! Une brute de 500ms ( seuils un peu resserrés ) : Puis un empilement de 255 images, soit un peu plus de 2 minutes au total ; dommage, j'ai oublié les darks, et les pixels chauds sont vite un pb en ce moment : Donc clairement, sur le principe, ça fonctionne. Après, la qualité optique se dégrade extrêmement vite à mesure que l'on s'éloigne du centre optique. Avec mon regard de néophyte en la matière, je dirais beaucoup de courbure de champ doublée d'un peu de coma, mais je peux me tromper... Reste à savoir quelle pièce optique est majoritairement en cause, et comment améliorer ça ! Pour tester l'objectif, rien de plus simple... il suffit de voir ce que ça donne sur le ciel directement. Donc voici un champ étoilé pris avec ce fameux 8mm f1. Empilement d'une quarantaine d'images de 500ms, seuils très reserrés : Comme vous pouvez le voir, la qualité optique n'est pas parfaite mais est clairement meilleure que sur l'image précédente. Même si les étoiles brillantes sont bien déformées dans les coins, les étoiles faibles restent ponctuelles, ce qui est bon signe ; cela signifie que les aberrations ne seront visibles que sur les cibles à fort contraste ( en l'occurrence les étoiles brillantes ) Grâce à cette image, on peut également mesurer la perte de luminosité induite par l'ensemble télescope + oculaire...après comparaison, je trouve une perte d'environ 55%, ce qui est évidemment énorme, mais pas non plus invraisemblable. Il faut déjà tenir compte des 20% induits par l'obstruction du secondaire ( qui fait 65mm de large de mémoire ), puis les quelques pourcents pour chaque miroir et chaque lentille du chemin optique. Enfin, il doit rester encore une partie "mangée" par un alignement imparfait entre l'oculaire et la caméra. Donc ensuite, j'ai essayé de placer le correcteur de champ en bout de montage. Peut être était-il mal placé, mais je n'ai pas noté de différence significative après sa mise en place. Ce qui voudrait dire que le "maillon faible" de mon montage est bien l'oculaire. En même temps, à 20 euros, c'était à prévoir Ceci étant, il y a quand même quelques réglages sur lesquels j'aimerais essayer de jouer, qui pourraient peut être permettre une amélioration significative de la qualité d'image, tout en conservant les mêmes ustensiles Je peux en effet jouer sur la mise au point. Naïvement, j'ai réglé la mise au point de l'objectif sur l'infini, mais il doit être possible de régler cette dernière différemment et d'ajuster la map du télescope en conséquence. Peut être trouverai-je un réglage qui compensera la courbure de champ de manière efficace ? Autre point, je peux aussi jouer sur la distance objectif - oculaire. J'ai en effet remarqué une différence significative si j'éloigne un peu ce dernier...je ne me l'explique pas encore totalement, mais il y a peut être quelque chose à optimiser de ce côté là. Enfin, il faut que je trouve un moyen de serrer cet oculaire dans son coulant. Bon, maintenant, vous allez me dire, à quoi ça sert de s'embêter si c'est pour obtenir une image pseudo-dégueulasse telle que je vous ai montré Sur le papier, avec mon capteur aux pixels de 3microns derrière un scope à F/D=1, j'obtiens la même chose qu'un hypothétique capteur aux pixels de 12 microns derrière un F/D=4. Avec cette taille de pixel, il n'existe pas à l'heure actuelle de capteur aussi performant que le mien ( bruit de lecture inférieur à 1e- ), et le jour ou il en existera un, il ne sera certainement pas donné. Donc ce montage permet des poses extrèmement courtes... ce qui est d'une part est très satisfaisant ( "voir" M51 à l'écran en poses de 250ms c'est génial ), et d'autre part pourrait intéresser pas mal les fans de visuel assisté, un domaine ou on ne cherche pas forcément la qualité d'image à tout prix. Tout ça en déboursant moins d'une centaine d'euros au total Bon par contre pour du "lucky imaging", vu la focale finale du montage, à mon avis ça ne sert pas à grand chose je dois être autour de 4" d'échantillonnage, donc la turbu je n'en ai pas grand chose à carrer. Pour qu'un tel montage soit utile dans ce domaine, il faudrait essayer sur un T1000 au moins... @Diabolo peut être ? Ceci étant, on est tellement dans une autre ligue au niveau des temps de pose, par rapport à un setup habituel, que j'ai voulu tester le montage avec un filtre H-alpha. Habituellement, utiliser un filtre H-alpha sur des F/D courts pose des problèmes à cause des rayons obliques, mais là, aucun souci : il suffit de placer le filtre à l'endroit ou le faisceau est à F4 ( en l'occurence, derrière l'oculaire ), et plus de problème ! Le filtre utilisé est un Baader 7nm. Clairement pas le meilleur, mais bon, on reste dans le "low cost" Voyant le cygne qui montait de plus en plus, j'ai pointé le tube dans cette région... je "voyais" les drapés de la zone de north america en quasi-live, c'était sympa. J'ai opté finalement pour la zone du croissant. Une brute de 4s : Je voulais rester dessus quelques temps... mais je ne m'étais pas rendu compte que le DD était plein du coup le pc n'a sauvegardé que 100 images de 4s, soit 7mn30 de pose totale. J'ai traité un peu plus soigneusement cette fois-ci, avec des darks et en agrandissant à l'alignement afin de gagner un peu en piqué. Le bruit thermique reste sensible, les nuits ne sont pas les plus fraiches, donc encore pas mal de trame visible. Evidemment, impossible d'utiliser la cam refroidie avec un tel porte-à-faux sur le tube ; de toute manière je ne crois pas qu'elle puisse accepter un objectif en monture CS. Bref, le résultat, agrandi à 140% : Si on regarde juste un bord, l'image est assez folklorique Par contre, en restant sur le centre, je trouve ça presque "montrable" Donc au final, beaucoup de potentiel, et pas mal de pistes d'améliorations... de mon côté je m'amuse bien en tout cas, donc je vais continuer mes petits essais et je vous tiendrai au jus Bons cieux ! Romain
  3. Bonjour le monde ou bonsoir,selon l’endroit où vous vous trouvez. Bien j'ai acheté il y a quelques temps un collimateur laser,acheté à la maison de l'astronomie,je l'ai utilisé pour régler mon sky watcher 400 mm pensant qu'il était bien réglé lui même. Hors en fouillant sur d'autre site,j'ai apprit que ce type de matériels fabriqués le plus souvent ,devinez où,comme le disait Coluche,je vous l'donne émile,bref en chine, n'était pas forcément de bonne facture. J'ai donc entreprit un tout petit bricolage,facile a réaliser pour vérifier ce dit objet. Cette instrument est terminé,je l'ai testé et il est très facile de l'utiliser par rapport à d'autres moyen que j'ai put voir par-ci par-là. Si cela vous intéresse, dit le moi et je mettrait des photo de ce simple outil.
  4. Bonjour, Pour ceux intéressés par les timelapses, j'ai essayé quelques utilisations ( sans doute inédites ? ) de la Star Adventurer... Remarques/critiques/Questions bienvenues... / description plus précise des techniques expérimentées ci_dessous... Des Agneaux à La Meije avec la Voie Lactée Quel paysage nocturne exceptionnel lorsque la Voie lactée se déplace des Agneaux vers La Meije. Pour ce timelapse, l'occasion également d'expérimenter un nouveau type de timelapse... Utiliser une focale plus élevée qu'un objectif grand angle nécessite un suivi, et cela implique de choisir entre un mouvement du premier plan ou de la Voie Lactée. Avec ce timelapse, j'ai expérimenté des moyens pour avoir à la fois des mouvements du premier plan et de la Voie Lactée..., ce qui signifie des configurations de matériel assez insolites et inédites... - Un objectif de 135 mm avec une SAM (Star Adventurer Mini) en mode timelapse long pose mis sur une SA Pro (Star Adventurer Pro) en mode Astrophotographie. - Un objectif 50 mm avec une Syrp Genie Mini en mode "Tilt" placé sur un SAM en mode Astrophotographie. - Un objectif 85 mm avec une Syrp Genie Mini en mode "Pan" placé sur une monture AZ / GTI en utilisant le suivi Alt-AZ. Voir plus d'explications dans un commentaire que j'ai ajouté çi-dessous
  5. Il y a quelque jours j’ai posté ma version cats eye de 2019 avec les couleurs 2020. Christian D m’a envoyé une manipulation permettant d’éliminer l’effet des aigrettes autour des objets lumineux. Par force de chose ça apporte un peux de fausse information, mais la vrai est de toute façon bien masqué. Je trouve le résultat bluffant. En soit cette méthode n’est pas nouvelle parce que Christian avait déjà fait un topo pour supprimer le blooming, de memoire ca doit faire une bonne décennie. Ça mérite un rappel, j’ouvre un nouveau post , sur celui de 2019 il faut descendre à la page 2 pour voir l’info, je préfère la voir tout en haut. Voilà le tuto de maître Christian : Le post d’origine : http://www.astrosurf.com/topic/127412-le-flocon-du-comte-à-rebours-ngc6543/ L’acquisition : SW254/1200 + G42 observatory + Atik one 6 Oag + Lodestar + Apt & PHD2 L 13 x 600 sec L 4 x 60 sec L 42 x 30 sec L 10 x 10 sec R + B 6 x 300 sec bin 2 Ha 12 x 900 sec Assemblage LRHaGB Rha = 50 % R + 50 % Ha (Ha pondéré au préalable sur la médiane de R) G = 50 % Rha + 50 % bleu Le résultat en incluant la recette de Christian dans mes traitements, cliquez sur l’image pour accéder à la version 100 %: Merci Christian. Versions animé :
  6. Bonjour tout le monde, Je viens vers vous car je ne me rappelle plus quel est le site qui permet de générer un planning d'observation d'étoile, amas, ... selon la date et le diamètre de notre téléscope ou lunette. Si quelqu'un a des infos svp. Louis
  7. Bonjour à tous, suite à une nuit complète d'essais réalisés dans mon jardin en compagnie de mon copain @David Legranger je viens vous faire part de plusieurs points. Tout d'abord le matos utilisé : SW Esprit 100 + ASI1600 + roue à filtres + EAF, le tout sur AZEQ6 nos 2 ASiair pro, l'un doté de la toute dernière version béta qui date d'hier matin, l'autre de la dernière version officielle un petit routeur/extender Wi-Fi 5V dont je vous donne le lien ici : https://www.amazon.fr/gp/product/B01MY5JIJ0/ref=ppx_yo_dt_b_asin_title_o00_s00?ie=UTF8&psc=1 plusieurs tablettes Android pour tester leur comportement, notamment le débit Wi-Fi et la distance de décrochage Je vais commencer par les tablettes, et c'est là que vous allez tomber de vos sièges !!! La toute nouvelle Samsung Galaxy Tab 5SE : A FUIR D'URGENCE !!! David avait profité d'une offre de lancement de Samsung à 399 euros au lieu de 549. J'avais lu des commentaires peu élogieux concernant la portée Wi-Fi de cette tablette et j'en ai informé David, et bien ça se confirme, elle décroche à peine à 3 mètres de l'ASiair !!! De plus ses caractéristiques techniques ne sont pas du tout importantes pour l'ASiair, notamment les 4Go soit-disant indispensables au fonctionnement. Une vieille Samsung Galaxy tab S de 2014 (3Go de RAM) de David : très bien, parfait, le Wi-Fi fonctionne très bien, décroche à environ 10 mètres de l'ASiair avec 3 cloisons dans la maison. Il est dégouté, il a mis 399 boules dans une tablette qui ne lui servira pas Enfin ma propre Galaxy Tab A 2016 (qui est la plus bas de gamme actuellement chez Samsung) qui coûte 159 euros (2Go de RAM) : fonctionne parfaitement, c'est même celle qui a la meilleure portée Wi-Fi avec une 15aine de mètres avant décrochage de l'ASiair + 3 cloisons dans la maison. Moralité de l'histoire : n'investissez pas des sommes folles dans une super-tablette dernier-cri avec 4Go ou plus, ça n'a aucun intérêt pour un fonctionnement optimal de l'ASiair pro ! Je passe maintenant au test du petit routeur/extender Wi-Fi TPlink nano. Nous l'avons utilisé en mode Extender Wi-Fi (c'est à dire afin de relayer un signal Wi-Fi dit faible). Pour le coupler à l'ASiair c'est relativement simple : on positionne d'abord le bouton du TPlink sur le mode AP Ring / Ext (extender) on allume le TP Link et l'ASiair, on attend que tout ça démarre normalement avec la tablette on va dans Paramètres Wi-Fi et on se connecte au Wi-Fi du TPlink on lance internet explorer sur la tablette avec l'adresse http://tplinkwifi.net et on se log avec admin/admin on lance un quick setup, on suit la procédure à l'écran et on cherche le réseau Wi-Fi ASIAIR, puis on s'y connecte on clique sur Finish et le TPlink va alors se substituer au réseau de l'ASIAIR on se connecte à nouveau au Wi-Fi avec la tablette, on cherche cette fois le réseau ASIAIR on peut lancer le soft de l'ASiair, c'est terminé En plaçant le TPlink à mi-chemin entre l'ASiair et notre tablette, on a pu aller cette fois jusqu'à plus de 25 mètres de portée, on a pas testé au-delà de mon terrain donc possible d'avoir plus que ça (avec les 2 tablettes bas de gamme, la 5SE ayant toujours le soucis de portée Wi-Fi), y-compris dans toute la maison, avec toutes les barres Wi-Fi à fond !! Moralité : pour 34 euros c'est un must-have je pense. On l'alimente avec un petit Powerbank 5V USB par exemple (ou un chargeur USB si on a du 220v), et ça tiendra toute la nuit, idéal pour ceux qui voudraient faire un peu de remote bien au chaud dans la maison loin du télescope !!! Les tests de la nouvelle version béta de l'ASiair pro sortie hier matin : Parmi les nouveautés : possibilité de faire du dithering uniquement en AD (idéal pour ceux qui auraient une StarAdventurer) ajout des comètes dans la liste des objets (du coup on en a profité pour imager la Panstarrs 2017 T2 !) une formidable fonction "Center here" qui permet en appuyant le doigt sur une zone de l'image, de recentrer automatiquement la monture à cet endroit, fini les galères à jouer de la raquette sans savoir dans quel sens aller !! une fonction d'annotation automatique des objets présents à l'image (idem au site Astrometry.net), très pratique pour identifier des objets dans nos images, et cela en live ! une amélioration de la fonction de Power Management des 4 prises 12V de l'ASiair pro pilotable depuis la tablette pas mal de changements au niveau de l'autoguidage, une échelle automatique sur les secondes d'arc, la valeur HFD des étoiles au lieu de FWHM et d'autres (et certaines qui m'ont personnellement dérouté au début) et d'autres changements mineurs On a également testé le live-stacking, ça marche pas mal du tout, en revanche pas de dithering possible dans ce mode apparemment, et ça paraît normal puisqu'il empile à la volée avec autoguidage, donc le dithering produirait un décalage de l'empilement j'imagine. En conclusion, que du bon avec cet ASiair pro et cette toute nouvelle version béta, les 4 sorties 12V sont un vrai plus pour éviter la filasse autour de l'instrument, la portée du Wi-Fi reste du même acabit que l'ASiair classique, mais peut être largement boostée avec un petit extender Wi-Fi à une 30aine d'euros. A noter un point important à mentionner : la vitesse d'affichage des images à l'écran, et donc le rafraichissement de ces images, dépend apparemment essentiellement du débit Wi-Fi que vous avez derrière, et pas de la puissance de la tablette, de sa RAM ou même de l'USB3.0 de l'ASiair pro. Dès que vous perdez des barres Wi-Fi, le rafraichissement s'en ressent. Bon ça reste uniquement de l'affichage, ça n'impacte pas les performances de l'ASiair puisqu'il reste autonome sans tablette. Mais pour les réglages, à savoir la MAP, le cadrage et quelques premières images tests avant de lancer les poses, sachez qu'il vaut avoir les pleines barres Wi-Fi pour un débit optimal. En tout cas, perso je suis très content de cet ASiair pro et des améliorations par rapport à la version classique, même si j'avais espéré que l'USB3.0 aurait boosté les performances d'affichage notamment en mode Focus pour la MAP, ce qui n'est visiblement pas trop le cas. En espérant que ces infos vous soient utiles
  8. Bonjour La plupart des utilisateurs des Jumelles Canon 15X50 IS ce plaignent des bonnettes oculaires qui, si elles sont dépliées totalement, réduisent énormément le champ visuel et qui, si elles sont totalement repliées, ne jouent plus leur rôle d’empêcher la lumière de passer sur le coté. Il existe une astuce pour mettre les bonnettes dans une position intermédiaire: il faut percer un petit trou dans le caoutchouc (avec une aiguille à coudre très fine) et passer un fil dans la bonnette pour la maintenir fermée coté nez et ouverte de l'autre coté. C'est discret (trou minuscule dans le caoutchouc) et réversible. Photos: A savoir aussi pendant que j'y suis : des caches d'objectifs photo (Canon ou autres) diamètre 58 mm se montent parfaitement sur les 15x50 (il n'y en a pas d'origine...)
  9. Salut selon Michel, et son rapport plaisir/ennuis plus c'est simple, meilleur c'est - les gros capteurs couleur(s), ( ASI 2600 mc) s'ils ont l'avantage de la simplicité par rapport au noir et blanc, sont-ils si difficiles à aligner, et est-ce obligatoire? Autrement dit, pour avoir un grand champ cela mérite t'il une contrainte en plus? Est-ce difficile ? Quelle est au juste la technique qui permet ce réglage, la vérification sur des images avec des démontages et remontages ? à l'aide des vis de tilt? Et un capteur APS-C doit t'il obligatoirement être aligné? merci à tous, et bon dimanche
  10. Bonjour à tous ! j'ai un Newton 200/1000 sur HEQ5pro Goto pour faire de l'astrophoto au reflex. je suis à la limite des 10kg en astrophoto pour ma monture, cela-dit c'est quand même correct Avez-vous déjà pensé à alléger un tube skywatcher en enlevant la tubulure de métal pour le remplacer par des barres et un tissu ? ou autre matériau ? Je suis preneur de vos conseils de bricoleurs ! Merci !
  11. Bonjour à tous, l'un de vous a-t-il un avis sur l'utilisation de la graisse Ipone à l'aluminium pour mobylettes... elle semble bien visqueuse et résistante aux grandes amplitudes de température... Merci pour vos avis !
  12. Bonjour Pour ceux que cela interesse, j'ai ecris un petit tuto pour realiser des chapelets (lunaires essentiellement) avec paintshop ou photoshop. Nicolas Tutoriel chapelet.pdf
  13. Bonjour les amis, Pouvant faire du remote avec ma nouvelle monture, il me manque juste un truc. Tous mes setups sont équipés d'une mise au point électrique avec un boitier de commande à 2 boutons. C'est en fait le seul truc que je ne peux pas faire de la maison Alors voilà, l'idéal serait d'avoir un système à 2 relais piloté par USB2 pour envoyer les impulsions au boitier de commande. Un truc du genre https://www.robotshop.com/eu/fr/module-relais-usb-2-canaux-devantech.html Je recherche donc un informaticien/électronicien qui pourrait me réaliser le truc avec un petit soft visuel qui permettrait d'envoyer des impulsions aux relais avec la souris Impulsions qui seraient proportionnelle à la durée du clic. Je me chargerais ensuite du raccordement à mes boitiers de mise au point. Naturellement, je prends tous les frais à ma charge soit en espèces sonnantes et trébuchantes soit en délices du sud-ouest au gré du réalisateur. En espérant la chose réalisable par l'un d'entre vous, Je vous souhaite une bonne soirée, AG
  14. ngc5529 en altaz

    bonjour à tous, je vous propose une très humble ngc5529, faite avec mon setup habituel : 200/1000 sur monture Vixen GP modifée ataz et carte de suivi astrokit, toujours depuis ma fenêtre de confinement : elle est pile en face en ce moment des problèmes de santé m'empêchent de trop déplacer ce setup , et c'est bien dommage ; grâce aux bases de données, on remarque que cette galaxie peu imagée sur astrosurf est très intéressante pour l'astrophotographe, le champs regorge de pétouilles en tous genres, des ngc, des ugc, des pgc... des ic... Je pense que pour un astrophotographe plus expérimenté et mieux équipé que moi, c'est une cible intéressante, comme à l'habitude , et parce que j'aime bien, quelques photos d'ambiance , prises au pied des Pyrénées dans le kilomètre autorisé de confinement... j'ai joint à mes images, un exemple de fonction add2 sous IRIS , sur l'ensemble des brutes non traitées et puis sur les brutes traitées, ce qui permet de voir les défauts, c'est instructif : j'en déduit que j'ai toujours un problème de FLAT à corriger... et j'en déduis que la rotation de champs ne se fait pas sur la galaxie, bien que le niveau à bulle soit horizontal : conclusion : soit l'axe azimut (et altitude du coup) est très légèrement décentré, soit il faut je refasse un test avec un autre niveau à bulle, soit mes calculs de suivi sont légèrement incorrects ; Concernant le champs de la galaxie, ça fourmille, à partir de Stellarium, je vois que j'atteins la magnitude environ 17 (une PGC à côté de NGC5529 est de magnitude 17.13) ce qui est assez quelconque pour un 200+A7S, bon c'est quand même fantastique d'aller aussi loin en si peu de temps ^ bonne visu stef l'addition des brutes non traitées : l'addition des brutes traitées : le champs de NGC 5529 sur Stellarium (tablette android ) et des photos prises au dessus de chez moi avec de beaux orages dernièrement
  15. Bonjour, voici donc ce premier essai, j ai bidouiller avec les ondelettes et bcp avec les convulction Lucy, je n arrive pas avoir des bords plus net sans faire apparaître un limbe sur exposé... Avez vous des pistes pour l améliorer encore plus. Merci
  16. Petite astuce générique. Baader rend grace à SBIG d'avoir inventé ça. T2 system #16 https://www.baader-planetarium.com/en/accessories/adapters-imaging-accessories/astro-t2-system/baader-2"--t-2-nose-piece-and-camera-adapter-(same-as-used-by-sbig)-(t-2-part-16).html Je n'arrivais pas à faire la mise au point avec l'adaptateur en T2 au bout de la barlow, il faut rentrer plus dans le PO. Note : c'est une barlow zeiss, mise en container T2-T2 Tiens... le M48/2" glisse autour Et l'accessoire baader est multi-coulant : on enlève la rondèle qui fait stop. et on assemble les tubes sur le T2 et le M48. J'ai gagné les millimètres correctement aligné pour rentrer dans le PO et faire la map. L'idée peut resservir pour d'autres modules optiques en T2.
  17. Bonjour à tous ! Je suis nouveau ! J'aimerais obtenir des renseignement sur le télescope Celestron Comet Catcher. En faisant le tri dans mon grenier, j'ai retrouver un télescope que j'utilisais quand j'était petit! Je sais que ce télescope est bien coté, mais je ne sais pas quel prix je pourrais le vendre, sachant qu'il n'y a pas la monture, qu'il est en bonne état et que j'ai aussi, avec, un oculaire "Plössl 30mm AF40°" Je m'y connais pas énormément en astro (photo du moins), mais je sais que c'est une optique Schmidt-Newton d'un diamètre de 5.5", soit 140mm et d'une focale de 500mm, soit F/D 3.64. Si quelqu'un à des renseignements sur le prix, si il pourrait se vendre ou pas, et des infos complémentaires ! Peut être même si quelqu'un est intéresse Merci à vous la commu astro ! IMG_1999.HEIC IMG_1998.HEIC IMG_2001.HEIC
  18. Bonjour! Je ne suis pas encore super affiné avec l'astrophotographie, qui est l'une des chose que je préfère faire de mes soirée libre.. je était à la recherche d'un telescope/lunette que je pourrai connecter à mon appareil photo(EOS 1100D), et je suis tombé sur cette lunette apochromatique. https://www.astroshop.de/fr/telescopes/refracteur-apochromatique-skywatcher-ap-72-420-evostar-72-ed-ds-pro-ota/p,56994#tab_bar_1_select l'idée d'avoir une belle image sans trop de chroma me ferai vraiment plaisir. mais je me demande si cette lunette en vaut la peine.. J'ai un budjet assez serré et un poids qui ne dois pas dépasser les 4kg pour tenir aisément sur ma (futur(proche)) star adventurer. (je suis surtout interesser par les "nébuleuse, centre galactique, galaxie, ...") qu'en pencez-vous? auriez-vous mieux à me proposer? merci déjà des probable réponses! amicalement, Un inconnu!
  19. Bonsoir la planete astro alors un petit tuto bien modeste sur la méthode que j emploie pour décalquer deux photos sous gimp, méthode simple rapide efficace ...ce que j aime il faut tout d'abord que les deux photos soient de la même dimension , en fait que ce soit une même photo traitée deux fois différemment , même cadrage , il doit être possible de décalquer deux photos de tailles différente mais je sais pas faire (on peut en faire plus mais dejas deux pour commencer c est pas mal il faut en fait qu elles se superposent parfaitement voici les deux traitements que j ai pris pour exemple , celle de gauche , qui me convient, celle de droite saturée, pourrie pour faire ressortir le centre du singe bleuté , par contre seul le centre m intéresse et je veux le mettre sur la première ouvrir dans gimp l onglet ouvrir en tant que calque , choisir sa photo dans le dossier x faire cette manipe pour les deux clichers les deux images se superposent l une sur l autre la première ayant été ouverte en dessous de la pile et la deuxième dessus ensuite il va falloir ouvrir des fenêtres pour bosser, c.A.D faire apparaître a coté de la photo les outils pour les prendre ect... dans l onglet fenêtre , aller sur fenêtres ancrables et cliquer sur calque , sa va mettre sur l ecran la vision des calques donc des photos en petit dans une fenêtre ,faire une deuxième fois la manipe , et ce coup ci sur brosses , sa va faire apparaître une fenêtre avec des brosses .....miracle ... apparaissent donc en blanc deux rectangles avec le matoss dedans pour l une ; brosses , et la vision des deux photos sur l autre qui se nome "calque" ensuite il va falloir mettre ces fameux masque de calque dejas dans la fenetre calque cliquer sur la première photo pour lui ajouter un masque (..1..) ensuite aller dans calque (..2..), ensuite masque et ajouter un masque de calque une fenêtre apparaît , et normalement blanc est déjà coché , cliquez sur ajouter , et un petit carré blanc va apparaître a coté de la petite photo dans la fenetre calque cliquer sur la deuxième photo en dessous dans la fenetre calque (fleche jaune photo ci dessous) et recommencer l opération pour aussi lui mettre un masque qui sera aussi symbolisé par un petit carré blanc (réellement on peut se passer de mettre un calque blanc sur les deux seule celle que l on garde peut en avoir un ) au final sa devrait ressembler à ça , sauf que du coup sur la photo ci dessous j ai fait glisser la photo du haut dans la fenetre calque qui est au dessus pour la mettre en dessous , pour me retrouver avec l image que je veux garder visible en premier , c est important placer la photo que l on veut garder au dessus de la pile et les détails que l on veut décalquer en dessous celle du dessus de la pile donc que l on veut garder doit obligatoirement avoir un calque blanc après on passe au choix des outils dans outils , choisir outils de peinture , et prendre aérographe , c est celui qui a mon sens est le plus adapté , il permet un dégradé et non des tracés francs j ai fait un zoum de la photo pour mieux discerner ce que je fais la phase finale , et oui déjà.............. en (..1..) important cliquer sur le carré blanc de la première photo , cette action rend transparent la photo virtuellement et le but ensuite c est de choisir les zones de transparence a l aide de l ouil en (..2..) choisir une brosse (faire des essais , l efficacité est en fonction de la taille de l image ) en (..3..) passer sur la photo pour faire apparaître celle d en dessous et voila , c est tout .......après pour garder la photo finale c est balo mais c est l onglet "exporter sous " et non "enregistrer sous" Pour finir : pourquoi j ai mis un calque a chaque photos : en fait ce n est pas nécessaire , on peut mettre un calque blanc uniquement a la photo que l on veut rendre transparente c.A.D celle du dessus de la pile celles du dessous étant celle ou on va prendre des détails , la j en es mis deux c est au cas ou je change d avis sur la photo à rendre transparente mais on peut faire la manipe a n importe quel moment peut on mettre plusieurs photos traitées : oui , il suffit que la photo ou l on veut chopper un détail soit en dessous de la première c est la louze faut que je recommence : on peut revenir en arrière dans l onglet édition , attention , revenir en arrière supprime l action et l outils , il faudra aller rechercher l outils aerographe de nouveau dans outil outils de peinture ect.... les anciens n aiment pas cette façon de procéder , sa fait pas vrai : on s en fou ......... Humourrr heinnn.... sa peut servir à : rajouter des étoiles là ou il y en a pas , des cometes des galaxies .......heuuu quoi..? j ai dit une C.....ah....non.....sa ce fait pas .......... ah bon...... bon ben...... à vous de voir alors voila un petit tuto simple .......pour les bourreaux qui veulent faire du décramage de coeur...... ... OUPSS...... j allai oublié : on peut jouer aussi avec l onglet opacité qui revient a fusionner la photo du dessous a celle du dessus ....
  20. Bonjour à tous, je relaie ici un post de WA car je pense qu'il peut intéresser du monde. Voici un produit que je ne connaissais pas : TOPAZ Denoise Pour en savoir plus c'est ici : https://www.webastro.net/forums/topic/180714-comment-améliorer-vos-images-en-un-clic/ En gros l'outil vous réalise un denoise + sharpen en un clic, avec 3 curseurs (force du denoise, force du sharpen, maintien des détails originaux) Il ne faut pas avoir la main lourde car des artefacts arrivent vite (moutonnement, filandres...), mais déjà rien qu'avec les paramètres les plus faibles, c'est franchement bluffant !! Et si vous n'êtes pas convaincus, voici un petit pot-pourri de reprise sur quelques-unes de mes images faites l'an dernier... Pour toutes les images : FSQ106 au foyer, ASI183. Cliquez sur les images pour obtenir les FULL. La trompe, filtre Ha 6nm, 30 x 180s. AVANT - APRES ( (denoise avec les paramètres de base) M33, filtre L, 26x 180s. AVANT - APRES NGC7635 : filtres H + O, 20 x 180s pour chaque filtre. AVANT - APRES IC405, filtre Ha, 12 x 180s. AVANT - APRES M65, M66, NGC3628, filtre L, 55 x 60s AVANT - APRES M51, filtre L, 78 x 60s AVANT - APRES Et pour finir, une petite tête de cheval faite en seulement 9 x 180s en halpha. Elle était tellement bruitée que je l'avais même pas postée... AVANT - APRES
  21. Bonsoir a tous et toutes , Petite CROA de ma nuit d'imagerie 😉 J'ai profité de cette belle nuit humide pour faire un grand classique de notre voûte céleste 😉 Le but étant de vérifier mon tout nouveau réducteur 0.7 qui amène ma focale de 2032 mm a 1485 mm . J'ai rate la fenêtre de tir a la tombée de la nuit pour faire mes PLUs par filtres ;( Aussi , je vous demanderai un peu d'indulgence sur le bruit de fond du ciel et les quelques taches de poussières . Mais promis , des que j'ai une fenêtre de tir pour les PLUs ce sera fait Donc ouverture de l'observatoire vers 23h00 . Pointage / centrage de M51 / mise au point / calibration de l'autoguidage . Début des acquisitions 00h15 . Un point non négligeable , je peux faire des poses de trois minutes sans apparition de déformation des étoiles . Seing moyen de la nuit 3,5" d'arc pixel . ( je vous dis pas les nuits ou le seing sera plus bas 😉 ) Taux humidités énorme car utilisation du sèche cheveux toutes les 1/2 heures . Aller , j’arrête mon bavardage et je vous partage mes images de M51 . Pre-traitement , traitements Prism 10 Light . Ah j'oubliai : 102' minutes en noir et blanc. 36 ' minutes de H@ 30' minutes par couches couleurs. Toutes les poses en 3' unitaire et Bin 1*1. L+RVB = 3h20' LH@+RVB = 3h56' L + (R+H@)VB = 3h56'
  22. Bonjour Ajout des satellites starlink dans stellarium Configuration générale Plugin choisir satellites cocher charger au démarrage, redémarrer stellarium Puis Configuration générale Plugin choisir satellites puis configurer Réglages laisser coché / mettre a jour / ajouter / supprimer les sat non présents Cocher nom / trace des orbites / show artificial as marker Sources Ajouter l’entrée suivante https://www.celestrak.com/NORAD/elements/starlink.txt par la touche + Et vérifier quelle est bien coché Revenir a l’onglet réglage puis appuyer sur la touche mettre a jour maintenant Fermer la fenêtre config sat Normalement les satellites starlink doivent apparaître y compris les invisibles Pour ne pas afficher les invisibles il faut cocher hide invisible artifical sat La version de stellarium est 0.18.2 sous w10 64 A tester Cdt Daniel
  23. Bonjour, Je cherche une solution pour passer automatiquement de bin1 à bin2 des séquences de 20 à 30 images fits monochromes. Sauf erreur de ma part, Fitswork et Astrosurface ne le permettent pas. Vous avez une idée please. 💡 Merci par avance Alain
  24. Vous êtes bien installé ? Bière, cigare à portée de main ? J'ouvre un fil dédié à une star-party thématique "Gros Dobsons et binoculaires géants" qui se déroule chaque Automne dans la préfécture d'Aichi, au Japon. Elle est peu connue dans le pays (ailleurs, n'en parlons pas) parce qu'elle est privée : on n'y vient que sur invitation. Et contrairement aux autres star-party nippones auxquelles j'ai pu participer, celle-ci n'a pas d'animations annexes, comme une loterie, des stands de marques (Takahashi, Pentax, Vixen...), des spectacles de chants ou de danse (souvent cosplay), etc : c'est de l'astronomie amateur à 100%, sans fioritures ! On expose son matos, on l'étiquette d'une page A4 aux informations préformatées, on arbore son nom et son éventuel surnom sur le revers de la chemise ou de la veste... c'est sérieux, très bien organisé et cependant, cela reste très détendu, bon enfant voire, par moments, potache : bref, une vraie réussite. Des star-party qui m'ont accueilli, celle-ci fut pour moi la plus agréable et la plus réussie. Ça vous semblera évident, à mesure que vous lirez ce compte-rendu D'abord, je vous donne quelques informations de base. Nous étions environs 120-150 participants, sur trois jours et deux nuits, posés quelque part dans les montagnes japonaises au nord-ouest du mont Fuji et logés dans ce que je qualifierai "d'hôtel astronomique" : un hôtel de montagne traditionnel, avec "onsen" (bains chauds) de type sauna, chambres tatamis/futons, restaurant... et T650 sous coupole en guise d'étage supérieur ! Une combo rare, c'est bien la première fois que je vois ça ! Pour trois jours sur place, débutant avec le repas du soir, les trois du lendemain, le déjeuner du troisième jour, le logement, l'accès illimité au bain chaud et bien sûr, la participation à l'évènement lui-même, il m'en a coûté 12000 yens, soit environs 95 euros : c'est très peu, compte tenu de la qualité de la prestation. N'importe quel hôtel classique est bien plus cher. JOUR 1 : L'ACCUEIL Ouvrons l'album photo (vous pouvez ouvrir la plupart des images en page annexe, si vous voulez zoomer dedans) avec quelques vues prises à l'intérieur : "L'hôtel astronomique" : Nous sommes le matin, tôt, du deuxième jour : tout le monde est arrivé la veille au soir, sous une pluie battante, rien ou presque n'est encore installé sur les deux emplacements en terrasse (coté gauche de l'image). Le sol est trempé mais bonne nouvelle, la journée s'annonce ensoleillée et dès midi, l'herbe sera sèche. A droite, vous voyez l'hôtel et sa coupole. La commune d'Aichi en est propriétaire et s'en sert pour recevoir les clubs astro, les écoles ou les congressistes qui, le reste de l'année, souhaitent louer les services associés. Cerise sur le gâteau : comme il a plu à seaux les trois jours précédents, le ciel est d'une transparence cristalline. Les derniers écharpes de brume matinale dissipées, il sera pratiquement coronal ! La salle de restaurant : Le repas du soir, simple et efficace. La quantité est limitée mais la soupe est "à volonté" (on peut se servir autant de fois que souhaité, y compris durant la nuit, ce qui est très agréable). Il en va de même du thé, du café et... du vin et de la bière ! J'avoue, j'en ai abus... profité Une chambre : Nous y avons dormi à quatre, pour une chambre de 10 tatamis : aucun soucis de place. Et personne, à part moi, ne pétait ni ne ronflait : trop bien ! Un onsen : L'un des bains chauds mis à disposition par l'hôtel : il y en a un pour les gentlemen, un pour mesdames. Ceci dit, un rassemblement astronomique japonais réunit autant de dames qu'un vestiaire de lutteurs sumo... n'empêche, sur les 150 participants, j'ai bien compté trois astronomettes, et deux autres jeunes femmes au rôle plus obscure (épouses ou filles d'astronome, je présume). Sinon, l'hôtel ne manquait pas de personnel féminin : pour le partage des tâches et des métiers, le Japon, c'est à peu près comme l'Europe au bas moyen-âge. Encore un coup de bol pour ma pomme : je suis un homme ! Le hall : A peine franchie la porte d'entrée, l'endroit annonce la couleur : bordel, ils ont des Nikon 20x120 type III en guise de porte-manteau ? Pour les surprendre ou les impressionner avec mon matos, ça se présente mal... Bon, j'ai bricolé la monture avec mes poutres de chantier résiduelles, ça devrait suffire : la haute technologie française sera bien représentée. Des Vixen BT 30x125 : Dans une salle qui sert essentiellement de petite boutique astro-gadgets et d'exposition d'instruments, je trouve cette paire de Vixen 30x125 à oculaires fixes : elle n'est pas dehors et ne sera pas utilisée, sans regrets : j'en ai possédé une paire, elles ont beaucoup de fausses couleurs et un champs apparent trop limité. Et puis, j'avais trouvé leur contraste assez moyen (peut-être de la poussière, elles ne sont pas étanches). Un Newton transparent à tube fermé ! Concept étonnant s'il en est ! Il sert à illustrer le fonctionnement d'un réflecteur, pour les visiteurs ou les écoliers (je ne vois pas d'autre explication). Notez le cache-lumière en face du porte-oculaire Kitakaru-san présente ses derniers travaux : Kitakaru-san, c'est le papa des oculaires Lavendura, assez populaires au Japon : j'en vois à tous les rassemblements auxquels je participe. Nous sommes le soir même de notre arrivée, il pleut encore à l'extérieur mais personne n'ira se coucher avant 22h : plusieurs intervenants vont se succéder, sur différents sujets tous liés à l'astronomie pratique. JOUR 2 : LE MATOS Non seulement la journée s'annonce belle mais en sus, nous sommes en automne : les forêts japonaises se parent de couleurs sympathiques, qui nous permettrons d'user nos binoculaires et nos rétines sur le spectacle de la nature lorsque les instruments seront montés ! Vue de "derrière" l'hôtel, vers l'ouest. Tranquillou, les astrams commencent à s'installer : A la mi-journée, à peu près tout le monde aura monté son équipement. Coté statistiques, je dirais que nous avions : 20% de lunettes et télescopes classiques équipées de têtes binos, 15% de gros dobsons, 30% de paires de jumelles à visée droite de toutes tailles (de 23 à 120mm, précisément) et 35% de binoscopes (essentiellement des lunettes montées en parallèle, avec renvois coudés à deux miroirs de type "Matsumoto-san"). En contrebas : L'emplacement en contrebas de celui photographié ci-avant : c'est là que j'installerai mes jumelles sur leur monture à balancier "de chantier". J'en suis persuadé : les japonais, avides de technologies de pointe et d'innovations audacieuses, seront si-dé-rés par la french touch ! LE MATOS - LES DOBSONS A tout seigneur tout honneur : l'un des plus gros instrument du plateau se tapit à l'arrière d'un utilitaire aménagé pour son transport. Vous identifiez le truc ? Un petit coup de zoom sur le cartouche va vous aider : Nous avons donc un Télescope Dobson Obsession de 25 pouces - soit 635mm - à F/4, spécialement fabriqué pour Mr Yoshiro Koseki, qui me demandera de l'appeler simplement "K-san" soit "monsieur K" en cours de séjour. C'est classe, j'ai eu l'impression de causer avec Kroutchev. Interlude culturel n°1 : Il y a peu de gros Dobsons au Japon. Déjà, la très grande majorité des gens du cru sont des citadins (pour mémoire, l'agglomération de Tokyo réunit le tiers de la population de l'archipel... c'est juste dingue), dont le ciel nocturne est tout simplement immonde. Ensuite, 90% des astrams nippons sont des photographes, qui font peu de visuel (et dans ce cas, ils visent la Lune, le soleil et les planètes, cf première remarque). Enfin, il y a peu de fabricants locaux de gros télescopes (je ne connais que la marque Ninja, assez chère, qui proposait antérieurement des télescopes de Newton démontables jusqu'à 500mm de diamètre, mais se limite désormais à 320mm max) et surtout, il n'y a aucun commerce de "pousseur de verre" comme en France : tout miroir qui n'est pas "fait maison" doit être importé, de Chine ou plus traditionnellement, des États-Unis. Dans un pays qui place souvent l'artisanat au rang d'art à part entière, c'est étonnant... mais évident, dès lors qu'il n'y a pas de marché. Après l'interlude sur les pousseurs de verre, revenons à nos moutons... (vanne difficulté 6) La bête, une fois montée. 635 à F4, ça fait quand même 2 mètres 54 de focale. Échafaudage, escabeau ou échasses obligatoires ! Ce dobson est piloté par un système "servo-cat" dont je ne sais pas grand-chose, sinon qu'il permet occasionnellement de faire un peu d'astrophoto. Mr K m'a montré une image de M42, prise en 6mn par séries de 30secondes, assez convaincante. Ceci dit, David, ma gueule, HaleBopp et Chris avions fait mieux avec le T600 du premier nommé au col de Restefond sur le même objet, il y a près de 20 ans et un APN aux performances qui sembleraient médiocres, de nos jours... Si vous avez l’œil, vous remarquerez à travers les tubes du serrurier notre prochaine "cible", un T520 court à base de jantes de vélo qui vaut le coup d'oeil, notamment en raison de son araignée plutôt inhabituelle. La bête dans son jus : Voici la cage de l'instrument : il propose une araignée à 5 branches (trois décentrées épaisses, deux parallèles plus minces qui supportent le secondaire) qui vient aussi renforcer le porte-oculaire. Tout ça doit être bien rigide, mais j'ignore l'influence du montage sur la tache de diffraction. Notez le panel d'interrupteurs électriques, qui contrôlent, euuuhh... des trucs variés. C'est tout expliqué sur le dos du porte-secondaire, je ne vais pas vous mâcher le boulot non plus ! Le télescope monté : Toute la structure - sauf le fond de la boite à miroir - est en alu, l'ensemble doit être assez léger. Mais la galette de 520 fait forcément son poids ! Je crois me souvenir que le primaire est ouvert à 3,3. Dobson "Nebulite" de 500 à F3,6 : (à gauche, un C14) La marque "Nebulite", c'est le nom donné par le fabricant chinois des télescopes et miroir "Hubble Optics" en Europe et aux US (c'est aussi Sky-watcher, non ?) pour leurs gros dobsons semi-serruriers. Au Japon, un importateur les propose jusqu'au T600. Ici, c'est le modèle T500 à F3,6 et miroir en sandwich (voire ci-après). Je n'ai pas regardé dedans, je ne saurais vous dire ce que ça vaut à l'usage. Le propriétaire n'était pas peu fier de nous présenter la modification réalisée sur le système de double ressorts, qui fait varier la force de rappel en fonction de la hauteur d'observation. En revanche, il n'a rien dit du contrepoids que je vois pourtant bien, à gauche, comme un gros bouton d'acné paradant sur un visage parfait. Il y a encore le code-barre du prix de l'accessoire qui le maintient, ça sent le bricolage correctif de dernière minute... (je suis taquin) Gros plan sur la tranche du primaire en sandwich : (note : cette photographie concerne un autre télescope, mais on s'en bat les planétoïdes, c'est une image non contractuelle) Voici un T500 de marque Ninja, le fabricant japonais "historique" de dobsons au design si particulier qu'on les reconnaît au premier coup d’œil : le tube fermé se démonte en trois parties qui s’emboîtent et rentrent dans la monture (les deux bras du rocker) pour le transport. C'est bien fait, assez compact et très rigide, avec un ensemble isolé du vent, de la turbulence de l'observateur - en partie, du moins - et de la lumière. Aujourd'hui, seuls les modèles de 320mm peuvent être commandés. Selon l'année de production, la qualité peut varier car les fournisseurs de primaire ont changé : les plus vieux ont été taillés par le créateur de la marque, puis son successeur a passé commande chez Meade pour se fournir, désormais, en... Chine. Quand le 400 était encore commercialisé, en 2012 ou 2013, il était vendu environs 12.000 euros. Pour ce prix, vous êtes en droit d'avoir un bon miroir ! Notez les autocollants apposés sur l'engin, je vais y revenir... Coté oppose au PO : noir c'est noir ! A la place du proprio, j'aurais collé des stickers à catadioptres un peu partout, pas seulement sur l'embase : j'aurais bien trop peur qu'un étourdi - comme moi - vienne se cogner dessus en pleine nuit ! Les références techniques du télescope sont précisées sur sa fiche : Le gros miroir à F4,5 ? A tous les coups c'est du Meade. Dans la dernière case est écrit : "Si tu touches à mon gros tube, crevure communiste, je jure de t'ouvrir le cul et de le fourrer de frelons asiatiques". Oui, le japonais aussi est primaire et mal poli. Les autocollants : kawaaaïïïïï !! Je ne saurais décrypter tous les messages transmis par cette collection, mais j'en reconnais quand même quelques-uns : - La rangée du haut, avec des minettes d'anime ou de spectacles virtuels genre Hastune Miku et leur slogan abscons "The universe, your moe(*) force to discover" sont vendus ici, en boutique. Je voulais en acheter, mais ladite boutique est resté fermée : dé-goû-té ! - Le gros du milieu où l'on peut juste lire "Soboe" (nan, je ne lis pas le japonais) vient également de l'endroit. SOBOE, c'est le nom du rassemblement (sans doute celui du lieu lui-même). - Le rose "Tainai star-party 2012" réfère au rassemblement de Tainai, près de Nagano. Il a lieu tous les mois d'Août et c'est apparemment le plus gros du Japon. Je n'y suis jamais allé parce qu'en Août, généralement, je suis en France - Le vert bouteille avec une comète : reconnaissez-vous la silhouette de notre hôtel ? L'endroit est surnommé "star forest" par les locaux, mais j'ignore s'il s'agit d'une traduction libre ou stricte du mot d'origine. Pour les autres, je vous laisse deviner... (*) Interlude culturel n°2, le concept "Moe" : "The universe, your moe force to discover"... "moe" ? Qu'est-ce que c'est que ce charabia ? Pour (essayer vainement de) comprendre ce que signifie cet adjectif-clef de la culture locale, je vous renvoie à l'article Wikipedia qui lui est consacré... Vous avez lu ? Bien : Donc, en quelque sorte, l'astram japonais éprouve envers l'univers le sentiment quelque peu, euh... singulier, qui lie beaucoup d'adolescents et d'adultes nippons aux personnages d'anime féminins de type "Loli" (version raccourcie de "Lolita", référent au film du même nom, donc nous parlons de jeune filles à peine pubères. Vous êtes bien sur un forum d'astronomie, ne zappez pas) qui portent des oreilles de chat ou de panda, ont des têtes de (ou sont des) chatons (m'voyez Hello Kitty ?), des lunettes (ah, on parle enfin d'astro ?), des tenues de "maid" soit de soubrette anglaise (ah nan, toujours pas), les chaussettes (si si, fantasme des pieds, tout ça), les expressions mignonnes (si vous avez la moindre idée de ce que ça veut dire, n'hésitez pas à m'affranchir, j'ai soif d'apprendre), etc. Vous n'avez rien capté ? Ou pire, vous avez saisi ? Bienvenue au Japon, le pays de les gens qu'ils sont quand même parfois un peu très pas comme nous, les vrais humains. Allez, un gros plan pour la route : Vous noterez que ce n'est pas le même tube. J'en ai vu beaucoup, de ces autocollants perv... étranges. Pour celles et ceux qui sont toujours avec moe, poursuivons : Le concours de qui a la plus grosse boite à miroir, c'est lui qui va le gagner ! Le montage du plus gros télescope du plateau débute : un T660 à F3, dont le primaire provient de chez Galaxy Optic (US). Notez le cache de la boite à miroir : il recouvre un trou de forme ovale... quant aux tubes du demi-serrurier, ils m'ont l'air de guingois. Non ? "VOUS N'ÊTES AUTORISE A ENVOYER QUE 25 FICHIERS" Ah okay, pfff, je vais scinder le fil en deux... nan, en trois, donc... A suivre
  25. Bonjour J'ai besoin des compétences de pros. Mon APN me sort des vidéos au format MP4 (format qui n'est pas reconnu par les logiciels de traitement) j'ai essayé virtual dub (nada) , pazera il converti en AVI mais il n'est pas reconnu par AS3 et astrosurface etc... Une idée et une aide serait la bienvenue. Merci d'avance Patrice