Search the Community

Showing results for tags 'Dessin'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Tests
    • Beta tests
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 312 results

  1. Strock 254/1200 Aux Rencontres Eurosastro de Liré lors du roadtrip Pays de la Loire Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. comète Lovejoy C/2014 Q2 Observation numéro 7078 NGC3683A Observation numéro 7079
  2. Exposition d'Astrodessins

    D'abord annulée en raison du Covid19, puis remise programme début juin, cette manifestation se tiendra selon règles sanitaires en vigueur. Mais j'aurai l'honneur de vous y accueillir avec plaisir! Bien amicalement, Francis (google map: 214 Route du Cap Ferret, 33950 Lège-Cap-Ferret) Lien direct: https://goo.gl/maps/Tke8y3MhkowXXyyz6 ****
  3. Strock 254/1200 Aux Rencontres Eurosastro de Liré lors du roadtrip Pays de la Loire Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. NGC3610 Observation numéro 7080 NGC3619 Observation numéro 7081
  4. Hello tout le monde, Nuit du 23 -24 Juin 2020 : nous sommes quelques jours après la nouvelle lune et il fait beau ! Je suis un peu crevé mais je trouve tout de même le courage de profiter d'un réveil nocturne de bébé pour faire une micro sortie. J'en profite pour tester mon T400 f/4.3 sur un nouveau spot d'observation à quelques minutes de chez moi. L'endroit - bien qu'encore trop proche de Nantes - est vraiment pas mal, pas de pollution lumineuse direct. Petit bémol : impossible de pointer en dessous de 20° à 25° tout azimuth à cause d'arbres. La stabilité de l'atmosphère est correct, par contre la transparence n'est pas au top. Je pense qu'il y a un très léger voile d'altitude. Vu que mon temps est limité, je me contente d'une collimation encore perfectible et j'attaque direct ma séance d'observation. Je passe rapidement sur quelques classiques : M13, M51, M27, M101 puis je m'attarde sur la nébuleuse de la Lyre (M57) et sur la nébuleuse de l'Oeil de Chat (NGC6543). Je passe un peu plus d'1h à l'oculaire pour dessiner ces deux cibles. Puis je range rapidement mon matos afin de retourner au lit ! Nébuleuse de l'Oeil de Chat - NGC6543 - 440x puis 700x Ma première observation de cet objet au T250 l'an dernier m'avait un peu laissé sur ma faim. Au T400, bonne surprise ! C'est très contrasté, très brillant. Teinte turquoise prononcée. Tellement brillant qu'il est assez difficile de distinguer des nuances sur la surface de la nébuleuse au premier coup d'oeil. En prenant le temps la centrale apparait ainsi que des irrégularités esquissant une sorte de début de spirale. Je note également une sorte de halo diffus autour de la nébuleuse surtout visible à 440x. Nébuleuse de la Lyre - M57 - 440x Classique mais tellement belle au T400 ! La nébuleuse a une teinte légèrement verdâtre. La forme annulaire est très facilement visible et des irrégularités sur l'anneau sont discernables. Il m'a semblé distinguer - a deux reprises - en vision décalée la centrale... Mais vu mon état de fatigue, je penche plutôt pour une hallucination haha ! Donc au final, étoile non représentée sur mon dessin. Bonne soirée à tous ! Guillaume
  5. Voilà, après quelques rares cou d'oeil avant, lundi j'ai commencé a re-dessiner mars au téléscope... au lever du jour par une douce température, on retrouve les belles sensation avec un fond de ciel bleu. J'ai fait 2 dessins à 40min d'intervalle, voilà celui fait sur du 70mm. Nicolas
  6. Strock 254/1200 Aux Rencontres Eurosastro de Liré lors du roadtrip Pays de la Loire Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. NGC6702/3 Observation numéro 7084
  7. Strock 254/1200 Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. comète Lovejoy C/2014 Q2 Observation numéro 7094 M8 Observation numéro 7095 NGC6781 Observation numéro 7096
  8. Strock 254/1200 Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. M4 Observation numéro 7097 NGC6229 Observation numéro 7098 NGC6207 Observation numéro 7099 PK53+24.1 Observation numéro 7100 NGC6223 Observation numéro 7101
  9. Strock 254/1200 Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. M21 Observation numéro 7102 M28 Observation numéro 7103 NGC6814 Observation numéro 7104 comete Lovejoy C2014 Q2 Observation numéro 7105
  10. Strock 254/1200 Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. NGC6756 Observation numéro 7174 NGC6857 Observation numéro 7175 Do3 Observation numéro 7176
  11. Strock 254/1200 Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. NGC7673_7 Observation numéro 7246 NGC7678 Observation numéro 7247
  12. Voilà le scan et la coloration rapide de mes dessins de Vénus au T256mm puis surtout au T407 pour les 6 derniers jours consécutifs à moins de 10° du soleil (!) en profitant d'un ciel bien bleu sans cirrus (mais de plus de pollen diffusants), et de l'ombre de l'immeuble d'en face. J'ai aussi pu suivre Vénus au chercheur jusqu'au 1er juin (à 3.7° d'élongation). Hier à 2.1° du soleil, c'était bien plus délicat, le fond de ciel au T407 trop brillant sans un filtre ou avec les lunettes de soleil derrière l'oculaire, et le chercheur toujours bouché, car avec un champ de 5° et une Vénus à 2.1° du Soleil... je vous laisse calculer... mais la majeure partie du temps le champ du chercheur et télescope était en partie vignetté par le bord de l'immeuble... Il va falloir que je retravaille un peu la mise au propre des dessins (j'ai noirci l'intérieur du disque ou sont les notes sur la visibilité des cornes)... Pas d'impression de "lumière cendrée", mais les pôles et extension des cornes s'allongeant de jour en jour jusqu'à un cercle complet certain hier, peut-être deviné la veille. Mais la partie du croissant côté soleil reste nettement plus brillante et nette; Nicolas
  13. GASSENDI MASQUé 01-06-20

    Bonjour les astro dessinateurs, Un petit coup du coté de chez Gassendi (qu'on a plus besoin de présenter, d'une centaine de kilomètres de dimaètre) en bordure du terminateur est dans l'ombre, des conditions météo avec des passages de cirrus en haute altitude qui m'a rendu la lecture difficile par moment, ainsi qu'une turbulence moyenne mais j'avais tellement envie de dessiner. Pas forcément quelque chose de précis et pas trop dure à faire. AIRWOLF Bresser Messier AR90/900 -Abbe 9mm + barlow x2 TAKAHASHI Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir.
  14. Dessin lunaire au T400 : Moretus

    Hello tout le monde, Dimanche soir, très bonnes conditions juste avant le coucher du soleil ! J'en ai profité pour faire ma première observation lunaire avec mon nouveau T400 voir post ci-dessous : Collimation rapide au Cheshire et pointage de la lune ! Wouah quelle résolution... que de détails ! Et quelle stabilité. J'ai pris le temps de me promener, première fois que j'observe la rainure au fond de la vallée des Alpes Trop canon ! J'ai hésité pour un dessin du cratère Tycho pour finalement opter pour Moretus et ses proches voisins. Environ 1h30 de dessin à l'oculaire, puis 30min de finition après l'observation. J'ai quasiment tout fait à 440x (Ethos 8mm + Powermate x2) avec quelques moments à 700x (Radian 5mm + Powermate x2). Malheureusement les conditions se sont dégradées après le coucher du soleil. J'aurais du fixer sur le papier les plus petits détails détectables en premier. Du coup je dois avoir quelques approximations de position des plus fins détails dans le coeur du cratère. Voici le résultat : Je vous glisse également ci-joint deux photos de l'évolution du dessin pendant la session. Bon aprem ! Guillaume
  15. Strock 254/1200 Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. NGC7741 Observation numéro 7248 NGC7814 Observation numéro 7249 NGC7129-33 Observation numéro 7250 NGC7142 Observation numéro 7251 M103 Observation numéro 7252
  16. Bonjour les astrodessinateurs, Cette fois-ci je me suis concentré au sud d'une région lunaire (jamais trop loin du terminateur) sur le cratère Piccolomini à fond plat avec comme particularité quatre pics au centre , visible à l'oculaire comme des points. De 88 km de diamètre, il est accoudé d'autres formations imbriqué les unes dans les autres.J'avais cru que j'avais mal représenté ce que je voyais au niveau des pics d'autant plus que la turbulence était par moment forte, à x200 c'était limite. Extrait de l'atlas lunaire de Christian Legrand et Patrick Chevaley Observation: Intérêt: Formation exceptionnelle. A observer: Trois jours après la Nouvelle lune ou Deux jours après la Pleine Lune Instrument minimal: Lunette 50 mm Position: Longitude: 32.199° Est Latitude: 29.700° Sud Face: Face visible Quadrant: Sud-Est Région: Bord Sud de la Mer du Nectar Le matos: AIRWOLF Bresser Messier AR90/900 -Abbe 9mm + barlow x2 TAKAHASHI Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir. Bon dessin lunaire
  17. Salut à tous ! Voilà une galaxie que j'ai pointée à plusieurs reprises ces dernières semaines, sans prendre le temps de la dessiner. On se trouve les excuses qu'on veut, pour moi elle ne faisait tout simplement pas partie des cibles du soir. Mais c'était bien par manque de courage. Quelques secondes à l'oculaire suffisent pour comprendre qu'on a ici affaire à un objet complexe, granuleux, qui foisonne de détails qu'il va falloir minutieusement analyser pour les dessiner au mieux. Bref, le genre de cible qu'il est plus simple d'attaquer à la lunette de 60 mm Ce soir du 21 mai, après avoir tourné autour depuis si longtemps, je m'y attaque enfin. Enfin... pas tout de suite quand même. Pour repousser un peu l'échéance, je commence d'abord par placer les étoiles du champ. Ceci fait, il me faut bien y aller. Bon, qu'est-ce qu'on a ? Visible en vision directe à 77×, j'ajoute la Barlow pour la retrouver... en vision directe à 154×. Tiens donc. Je change d'oculaire et passe à 200×. Idem. Alors ça, c'est pas banal ! Peu d'objets sont suffisamment contrastés pour tenir aussi bien la montée en grossissement dans mon T200. Rapidement, je suis à la fois émerveillé et découragé par le nombre de détails. Je reprends mon souffle, on va y aller tranquille ; j'ai tout mon temps, la température est douce et il n'y a pas de vent (par contre, la turbulence est bien présente). Je commence par passer un peu de temps à l'oculaire sans chercher à mémoriser quoi que ce soit et laisse les détails venir à moi. Puis un doute grandit. J'ai dessiné le champ oculaire à 77×, alors que, vu le nombre de détails et leur concentration, j'aurais dû m'y attaquer à 154×. Sur le dessin à 77×, les détails risques d'être trop ramassés... Bon, tant pis, on verra bien. Au final, et comme de fait, j'aurais dû dessiner le champ à 154×. Il ne faut donc pas hésiter à ouvrir l'image à pleine résolution pour profiter au mieux des détails représentés. J'ajoute également un crop à 100 %. Toujours est-il que cette galaxie est des plus surprenantes ! Je la connaissais déjà, bien-sûr, et je m'attendais bien à un objet des plus intéressants à décortiquer. À l'observer attentivement, elle dévoile néanmoins un nombre impressionnant de détails alors insoupçonnés ; qu'est-ce que cela doit être dans un plus grand diamètre ! Les nombreux détails brouillent la vue et paraissent se mélanger à l'oculaire, ce qui les rend difficiles à placer sur le papier. Je n'avais, comme à mon habitude, pas étudié l'objet en détail avant de le pointer et n'ai pas non-plus d'image de référence une fois à l'oculaire. C'est donc avec un bel étonnement et non sans fierté que, une fois rentré, je constate que les détails perçus et dessinés correspondent très bien à ce qu'on peut retrouver sur les photos Et je me rends alors compte que les renforcements de lumière et les étoiles visibles en son sein sont en fait des amas d'étoiles et autres régions HII situés dans la galaxie ! Combien de galaxies offrent à voir leurs objets internes à des télescopes de 200 mm ? Hormis quelques membres du groupe local, c'est extrêmement rare. Absolument épatant Page web : https://www.cypouz.com/croa/200521/ngc-4449 Objet : NGC 4449 Type : Gx Constellation : Chiens de chasse AD : 12h 28' 11" Déc. : +44° 05' 40" - Date, heure, durée : 21/05/2020, 21:39 TU, 1:09 - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent nul, 16 °C - T0 (mvlonUMi 6,27), P3, S4/200× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38') et 200× (champ de 14'), H = 75°. Brillante Gx très irrégulière vue V3 — même à 200× ! — orientée NE aux dimensions estimées à 4' × 2' au plus large. De très nombreux détails parsèment la surface de la Gx. Il serait trop rébarbatif d'en faire un inventaire complet. Plusieurs renforcements de luminosité semblent alignés le long de l'axe principal, au cœur desquels se nichent des sources de lumière d'aspect ponctuel. L'impression générale est celle laissée par un amas globulaire très allongé à la limite de la résolution ; doté de quelques étoiles visibles sur une surface très granuleuse. La couronne externe est également irrégulière, plus trapue au NE. Crop à 100 % :
  18. Bonjour, Voici quelques jupiter des derniers matins. Jupiter du 20/05 Jupiter du 21/05 Jupiter du 24/05 Jupiter du 26/05 Jupiter du 27/05 Jupiter du 29/05 Observations effectuées au c8 avec adc et tête bino, munie soit de 20mm, soit de 11mm, soit barlow + 20mm (mais c'est rare). Les dessins sont fait au smartphone (la serie galaxy note a un très bon stylet) avec l'application sketch book. Pour plus de détails sur les observations, il y a le sujet que j'ai sur webastro: https://www.webastro.net/forums/topic/181123-juju-2020-mes-observation/ Merci.
  19. Salut à tous ! Je continue mon exploration des fines galaxies vues par la tranche avec NGC 5529, une galaxie du Bouvier. Elle est très faiblarde, mais elle mérite qu'on s'y attarde car elle est vraiment très jolie. Le trio d'étoiles serrées à son extrémité ajoute une petite curiosité dans le champ. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200519/ngc-5529 Objet : NGC 5529 Type : Gx Constellation : Bouvier AD : 14h 15' 34" Déc. : +36° 13' 35" - Date, heure, durée : 19/05/2020, 22:39 TU, 56' - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent moyen à gênant, 17 °C - T0 (mvlonUMi 6,27), P3, S2/77× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38'), H = 75°. Très faible Gx effilée vue VI3, orientée PA 300 aux dimensions estimées à 4,5' × 0,5'. Un noyau stellaire vu VI5dd est entouré d'une zone oblongue de luminosité L2 qui s'étend en de très fines extensions. L'ensemble est auréolé d'une couronne très effilée aux limites plutôt nettes de luminosité L1. Remarque : L'étoile de mV 10,9 située à 4,9', PA 111, de NGC 5529 est entourée de deux étoiles plus faibles très proches, l'une de mV 12,9 à 35", PA 317, et l'autre de mV 13,5 à 28", PA 138. Ce trio d'étoiles alignées, orienté NO, forme une jolie étoile multiple optique dans le prolongement de l'axe galactique.
  20. Strock 254/1200 Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. NGC488 Observation numéro 7254 NGC524-5 Observation numéro 7255 NGC532 Observation numéro 7256 NGC660 Observation numéro 7257 NGC7023 Observation numéro 7258 NGC7419 Observation numéro 7259 IC1470 Observation numéro 7260
  21. Salut à tous ! Le beau temps a perduré, cette semaine, alors je poursuis mes observations Cette fois, une jolie galaxie dans l'ombre de M 106, bien que toutes deux doivent certainement être observables ensemble aux oculaires grands champs. NGC 4217 présente de nombreuses caractéristiques des galaxies vues par la tranche présentant une bande d'absorption ; ce que confirment les photos. Je suppose qu'il faut être doté d'un télescope d'au moins 300 mm de diamètre pour commencer à la percevoir. Cela n'a en tout cas pas été mon cas à 200 mm. Il faut trouver le juste grossissement ; suffisant pour écarter quelques étoiles gênantes, mais pas trop au risque de voir disparaître les extensions de la galaxie. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200518/ngc-4217 Objet : NGC 4217 Type : Gx Constellation : Chiens de chasse AD : 12h 15' 51" Déc. : +47° 05' 22" - Date, heure, durée : 18/05/2020, 21:48 TU, 1:03 - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent moyen, 13,5 °C - T0 (mvlonUMi 6,27), P3, S1/154× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38') et 154× (champ de 17'), H = 70°. Gx effilée vue VI1, orientée NE aux dimensions estimées à 3' × 0,3'. Une zone centrale oblongue de luminosité L2 légèrement excentrée vers le NO est entourée d'une couronne très effilée de luminosité L1 aux limites plutôt nettes. Remarques : Une étoile de mV 11,8 est située à 1', PA 5, de NGC 4217 ; toute proche du bulbe central. L'étoile de mV 14,8 située à 1,8', PA 232, est sur le prolongement de l'axe galactique. L'étoile de mV 7,4 située à 6,2', PA 285, apparaît jaune-dorée.
  22. Strock 254/1200 Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. NGC457 Observation numéro 7266 NGC436 Observation numéro 7267 NGC433 Observation numéro 7268 NGC1032 Observation numéro 7269
  23. Bonjour à tous ! Je viens poster les premiers dessins depuis mon récent déménagement. En effet j'ai commencé une nouvelle vie, avec une nouvelle situation et un nouveau site d'observation. Depuis cet hiver, j'habite un petit village mal éclairé au fin fond de nulle part, dans une région de la Lorraine qui n'est pas sur la carte (en tout cas je ne la connaissais pas avant de venir). Lorsque je sors de la cuisine, j'accède à un espace d'herbe donnant sur le sud : le Site d'Observation. Normalement je ne bougerai plus de là : j'ai trouvé mon chez-moi définitif. En attendant de réutiliser le Dobson 495 mm, qui dort dans le garage de mon père (il est prévu que je le récupère bientôt, le confinement m'a empêché de le faire pour le moment), je redécouvre le ciel au Dobson 300 mm (toujours l'Orion Optics 300/1200). Durant ces dix dernières années, j'habitais provisoirement au nord de la Moselle. Ça m'a permis de rencontrer d'autres astrams, comme Skywatcher, Rastaman et les membres du club Polaris, et je me suis « contenté » de jouer les montreurs d'étoiles (plutôt de planètes) lors des sorties régulières du club, mais sans ambition d'explorer le ciel comme je l'avais fait à la décennie précédente. C'est que le ciel au nord de la Moselle n'est pas optimal. Je me souviens de l'automne 2018 où j'avais retrouvé ma motivation, mais je commençais à me demander si c'était ma vue qui baissait où l'aluminure du télescope qui ne marchait plus... Bon, faute de faibles galaxies, j'ai découvert les étoiles carbonées, c'est vrai que c'est joli, mais un bon ciel bien noir me manquait. J'ai donc déménagé cet hiver, et il m'a fallu deux mois pour me persuader que j'avais bel et bien trouvé le bon endroit pour reprendre l'exploration du ciel. C'est vendredi dernier que j'ai été convaincu, lorsque j'ai vu M13 et M5 comme jamais depuis dix ans, M57 comme une photo, et − surtout − lorsque je me suis rendu compte que chaque fois que je pointais une galaxie NGC de magnitude 10 ou 11 je pouvais m'attendre à une bonne surprise. En fait, j'ai retrouvé mes sensations des années 2003-2010 quand j'habitais à Boueland (la campagne, mais boueuse...). Hé non, ma vue n'a pas baissé et l'aluminure marche toujours. Le ciel de mon village me convient parfaitement, m'évitant la corvée du trajet et, surtout, du montage puis du démontage de matériel. Quand j'aurais récupéré le 495 mm, ce sera le paradis... Commençons par une observation de mars dernier : la comète Atlas C/2019 Y4. C'est la première lumière du télescope dans son nouveau site (ou presque : j'ai d'abord pointé une étoile brillante pour vérifier la mise au point). Je tenais à ce que cette première lumière ne soit pas n'importe qui, et j'espérais qu'Atlas devienne une belle comète (bon, tant pis...) Voici le dessin (il faudra que je ré-apprenne à dessiner car les contrastes sont mal rendus, et aussi à scanner...) En réalité la coma s'étendait plus loin en vision décalée mais j'ai représenté l'extension trop faiblement sur le papier et le scan l'a trop atténué pour que je la récupère en jouant sur les niveaux. La granulosité est celle du papier. Ce soir là, j'ai pointé aussi quelques vedettes, notamment M81-82 pas loin, puis M65-66 avec NGC 3628 ainsi que NGC 3500-et-quelques un peu plus loin, et aussi NGC 2903. Mais... ça me laissait encore un doute. Est-ce que je n'aurais pas dû voir plus de détails ? Peut-être dix ans de ciel péri-urbain ont fait perdre ma sensibilité aux faibles nuances ?... Il y a eu plusieurs soirées au ciel dégagé durant ce printemps, mais en semaine. Comme je travaille (pas de télétravail possible pour moi) et que j'ai besoin de mes huit heures de sommeil, j'ai préféré laisser tomber. Jusqu'au samedi 25 avril. Cette fois le ciel est bien noir, et je suis prêt ! Parmi les observations, il y a eu NGC 4565 qui m'a impressionné (hé, on dirait bien que le ciel est très bon), puis je suis passé à ma liste des « objets loupés ». À l'automne 2018, lorsque la motivation m'est revenue, j'avais dressé la liste de tous les objets plus brillants que la magnitude 11,5 (donc présents sur le Pocket Sky Atlas) que je n'avais encore jamais observés. J'en avais cherché (et trouvé) plusieurs à cette époque, mais avais été désagréablement surpris de les voir de justesse. C'est en poursuivant cette liste que j'ai compris : le site d'observation est celui qu'il me fallait. Le coup de cœur, c'est le couple NGC 4298-4302, en plein amas VIrgo. Il faut bien comprendre que le ciel de printemps est tellement riche en galaxies qu'il y en a des dizaines qui méritent le coup d'œil (le ciel d'automne a raison d'être jaloux). Ce couple de galaxies m'a donné envie de redessiner (j'avais dessiné la comète, mais en me forçant, pour marquer le coup − la première lumière de ma v2.0). Deux galaxies de magnitude 11 et quelques, mais avec une personnalité : une petite, brillante, un peu allongée, et juste à côté, une toute fine, faible, encore plus étendue en vision décalée. Mais au moment de pointer l'objet (après être passé rapidement par M99), j'avais bien vu que le ciel était en train de se couvrir. Et les nuages m'ont interrompu alors que je m'apprêtais à commencer le dessin. Scrogneugneu ! Vendredi dernier (15 mai), le but était de poursuivre l'observation. Voici le dessin. Là encore il n'est pas bien réussi, il représente mal les nuances de luminosité : Le vendredi étant le dernier jour de la semaine, je ne suis pas en super forme et je ne me suis pas couché trop tard. Alors pour finir, j'ai décidé d'aller voir les grands amas globulaires : M5 et M13. J'ai commencé par M5 et j'ai compris. Je ne me souvenais plus que M5, à travers un télescope de 300 mm, était à ce point impressionnant. Quel spectacle ! Ses étoiles sont toutes fines, elles sont innombrables, certaines brillantes et d'autres à peine visibles, sans organisation particulière. Et ce qui m'a frappé, c'est que tout ce monde là est parfaitement immobile. Je sais, c'est normal. Mais j'ai trouvé bizarre cette image d'étoiles répandues n'importe comment dans le ciel, comme si on les avait jetées, mais parfaitement immobiles. Puis M13. Je ne saurais pas dire lequel est le mieux. Chacun est mieux que l'autre. Ils sont à la fois semblables et différents. Même dimension, même richesse en étoile, mais M13 est un peu plus compact au centre, et ses étoiles principales sont un peu plus brillantes. Dix ans que je n'avais pas vu un truc pareil − et je ne m'en souvenais plus. Le lendemain, c'est le week-end, et il fait encore beau. J'ai donc poursuivi ma liste des « objets loupés ». J'ai pointé plusieurs galaxies dans la Vierge (cette constellation me semble impossible à « boucler » : quand il n'y en a plus, il y en a encore...) et j'ai eu plusieurs belles surprises. Pourtant c'est tout du NGC... En fait, j'ai retrouvé mes sensations d'autrefois : le plaisir de découvrir des objets inconnus avec la certitude qu'il y en aura bien un qui mérite le coup d'œil. NGC 4612 montre une petite zone centrale qui n'est pas tout à fait alignée dans la même direction que la galaxie, et son noyau est ponctuel. Ce qui est amusant, c'est qu'elle se trouve à l'extrémité d'une chaîne d'étoiles brillantes qui tranchent avec le fond étoilé si pauvre de la Vierge. Hop, un dessin : NGC 4866 est un fuseau fin, symétrique, typique. Il s'étend nettement plus loin en vision décalée. Sur ce dessin la galaxie semble toute petite parce que j'ai ajusté l'échelle afin d'avoir quelques étoiles dans le champ (il y a vraiment très peu d'étoiles par ici, encore moins que de voitures sur la route un jour de confinement). À mon avis c'était une erreur car on a l'impression que c'est une petite galaxie alors qu'elle est plutôt grande par rapport à ses semblables. Ce qui m'a décidé à la dessiner, c'est surtout l'étoile située tout contre. J'ai vérifié sur une photo : sa présence est normale, c'est donc une étoile d'avant-plan et non une supernova... Ma séance s'est terminée par l'observation de quelques vedettes du ciel d'été, avec un retour sur les amas globulaires, et surtout M57 : ce qui m'a frappé, c'est la netteté de son contour, et la texture « huileuse » de la nébuleuse. Elle n'est pas floue comme du gaz, on dirait plutôt du liquide (façon de parler...) À part qu'elle est grise, c'est vraiment comme sur les photos. J'ai n'ai pas vu l'étoile centrale, il est vrai que je suis resté à un grossissement moyen (celui des galaxies). C'est donc le week-end dernier que j'ai retrouvé mes sensations d'il y a dix ans, et le plaisir de chercher tel ou tel NGC encore inconnu. Avec le 300 mm et un ciel à la hauteur, il y a toujours la possibilité d'une bonne surprise. Hier soir (mercredi) a été l'occasion d'une belle confirmation, puisque sur ma liste il y avait NGC 4753. Quel objet étrange ! En première impression il m'a paru granuleux. Allons bon... En regardant mieux j'ai surtout vu un objet avec une forme irrégulière qui semble changer selon l'endroit où l'on porte son attention. Le noyau est allongé et arqué et semble décentré. Il y a comme des bouts de bras eux aussi arqués, difficiles à situer (à cause du changement de forme dont je parlais plus haut). L'allongement général de la galaxie n'est pas celui de la partie centrale. C'est clairement un objet qu'il faudra ré-inspecter au 495 mm. Je précise que je ne savais pas quelle serait sa forme et ne veux pas le savoir avant l'observation. Aujourd'hui, j'ai regardé une photo, et je comprends à moitié pourquoi j'ai vu ce truc si bizarre. Mais si j'avais vu la photo avant, j'aurais perdu le plaisir de découvrir par moi même les particularités de cette galaxie. Le dessin est plus évocateur qu'exact, d'autant que le scan m'a encore bouffé les extensions faibles que j'ai coloriées de façon tout aussi faible : Peu après le dessin, ma lampe rouge a cessé d'éclairer, aussi j'ai poursuivi en revenant sur les amas globulaires vedettes, dont M3 et M92 que je n'avais pas encore revus (je sais toujours les pointer ). J'adore les amas globulaires ! (Quand je serai président-dictateur, l'éclairage public ne sera autorisé que de jour.) Voilà, c'est reparti, et ce n'est que le début, j'espère !
  24. Salut à tous ! Après l'observation de NGC 5297, je quitte les Chiens de chasse afin de suivre la ronde des constellations, et passe au Bouvier. Pour changer des galaxies — et qu'est-ce que c'est plaisant ! — la cible est un amas globulaire très peu concentré que j'aime beaucoup, NGC 5466. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200517/ngc-5466 Objet : NGC 5466 Type : AG Constellation : Bouvier AD : 14h 05' 27" Déc. : +28° 32' 04" - Date, heure, durée : 17/05/2020, 23:18 TU, 55' - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent faible à moyen, 12,5 °C - T0 (mvlonUMi 6,31), P3, S1/154× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38'), H = 65°. AG circulaire vu V3 aux limites plutôt nettes, d'un diamètre estimé à 5'. Moyennement détaché du fond de ciel, un fond diffus de luminosité L3 est recouvert d'un poudroiement d'étoiles assez dense sans condensation centrale apparente. De nombreuses étoiles sont clairement visibles sur toute sa surface. Remarque : L'étoile de mV 7,0 située à 20,3', PA 106, de NGC 5466 apparaît dorée.
  25. Salut à tous ! Le ciel a enfin daigné se dégager sous les assauts du vent, qui a lui-même bien voulu se calmer (un peu). Bref, j'ai sorti le télescope Et bien m'en a pris vues la très bonne transparence et les très bonnes conditions de turbulence de ces derniers soirs ! Ma première cible fut NGC 5297, une galaxie des Chiens de chasse. Elle ne paraît pas être une destination privilégiée vu le faible nombre d'observations que j'ai pu trouver. Elle est pourtant vraiment très jolie, très effilée et à proximité d'une étoile colorée. Les plus grands diamètres pourront même l'admirer aux cotés de NGC 5296, située à seulement 1,5' de son noyau ; malheureusement hors de portée pour moi. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200517/ngc-5297 Objet : NGC 5297 Type : Gx Constellation : Chiens de chasse AD : 13h 46' 24" Déc. : +43° 52' 21" - Date, heure, durée : 17/05/2020, 22:17 TU, 53' - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent faible à moyen, 13,5 °C - T0 (mvlonUMi 6,31), P3, S1/154× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38') et 154× (champ de 17'), H = 80°. Gx effilée vue VI2, orientée PA 330 aux dimensions estimées à 3,5' × 0,5'. Une zone centrale allongée de luminosité L3 est entourée d'une zone oblongue de luminosité L2. La Gx se prolonge de part et d'autre par une couronne très effilée aux limites plutôt nettes de luminosité L1. Remarques : L'étoile de mV 9,5 située à 2,1', PA 63, de NGC 5297 apparaît orangée. L'étoile de mV 12,1 située à 2,4', PA 329, est sur le prolongement de l'axe galactique. L'étoile la plus faible dessinée est de mV 14,6. La galaxie NGC 5296 située à 1,5', PA 215, n'a pas été vue.