Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Dessin'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Astronomie
    • Astronomie générale
    • Astronomie pratique
    • Observation visuelle
    • Astrophotographie
    • Spectroscopie et photométrie
    • Astronomie solaire
    • Le coin des débutants
    • Rencontres et évènements
    • Coopérations Pro-Am
    • Nouveaux produits
    • Vu sur le Net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • La vie des forums
    • Tests
    • Bêta tests
  • Forum de RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord
  • Forum de Ciel profond en mode rapide
  • Forum de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Forum de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Informations du groupe de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Forum de Le Sony A7s pour tous !
  • Petites annonces de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Forum de Astronomie Région Centre
  • Forum de Un réfracteur français

Catégories

  • Acquisition/Traitement d'images
  • Ephémérides et Cartographie du ciel
  • Simulation et calcul en optique

Catégories

  • Ventes
  • Achats
  • Services

Catégories

  • Astrophotographie
  • Instruments
  • Techniques d'observation
  • Lunettes
  • Télescopes
  • Observation
  • Traitement d'image

Catégories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordanie

Catégories

  • Ouvrages Axilone
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Calendrier astronomique
  • Rencontres et évènements
  • Évènements de RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord
  • Évènements de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Évènements de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Évènements de Astronomie Région Centre

148 résultats trouvés

  1. Une pleine Lune

    Salut, dessin de la nuit passée, encore à la FS78 à 52X. J'ai appliqué une petite symétrie pour annuler l'effet du renvoi coudé. Toujours sympa, cet effet "splash" des éjectats, ainsi que les nombreuses nuances dans les mers, et le changement total de l'aspect de pas mal de formations. Fred.
  2. Voilà la version dessin du rapprochement de mercredi dernier. Ce dessin a été fait pour la comète après le coucher de la lune (et avant pour la galaxie). J'ai sinon en champ plus resseré les 2 objets dessinés vers 23h50 UT le 13, mais avec la lune dont la gêne a été un peu atténuée avec un filtre polarisant, mais à cette heure là, seule le début de la queue était deviné... - T407mm x72 à 60km au sud de Paris le 13/14 février Nicolas
  3. Nuit du jeudi 1er novembre au vendredi 2 novembre 2018. Strock 254/1200 Terrain d'observation la Canelilla à l'Hacienda des étoiles au Chili, région du Coquimbo. 13 observations : 8486 à 8498. Je commence par faire quelques photos notamment de la conjonction Jupiter-Mercure dans le Scorpion grâce à mon appareil bridge à 1600 ISO et F/D 2.8. Les résultats sont franchement impressionnants. Le Scorpion, pinces et Antarès en bas, plonge sur la droite de l'image vers l'horizon, derrière la silhouette du télescope de 406mm. A gauche, on voit les 2 étoiles principales alpha et bêta du Centaure. Un poil plus tard et plus haut, le centre galactique est au milieu de l'image, le Scorpion à gauche, le Sagittaire à droite, enrichi par Saturne. Le premier dessin de la nuit est sur la planète Mars dans le Capricorne, qui ici est quasiment au zénith, ce qui nous change de l'opposition du mois de juillet à ras de terre depuis la France métropolitaine. Observation 8486 : Mars. A 480X, j'observe Mars de l'œil gauche sans filtre afin de ne pas perdre ma vision nocturne, puis avec l'œil droit avec le filtre rouge 23A qui améliore encore le contraste. Les images stables sont plaisantes, ça me change de l'opposition vue depuis la France. Je note beaucoup de détails malgré le diamètre apparent qui diminue (12"). Sauf erreur j'observe les mers Cimmerium et Sirenum. Je vois aussi la tache plus claire de Hellas ainsi que la calotte polaire Sud. Toute la nuit en fil rouge je prendrai des photos des constellations en regardant avec l'oeil gauche dans le viseur de l'appareil photo, écran repliable fermé, afin de ne pas éblouir mon œil droit observateur et donc de garder mon adaptation nocturne. Le Grand Nuage de Magellan flou est à gauche du centre, l'étoile brillante en bas à gauche est Canopus de la Carène. La région du pôle céleste sud est vers le centre de l'image. Le Grand Nuage de Magellan est en bas, le Petit plus discret un peu sous le centre de l'image. L'étoile brillante à gauche du Petit Nuage de Magellan est Achernar de l'Eridan. Encore une fois, je constate l'invasion des fourmis dans la partie bouffe du sac à dos alors que hier j'ai sorti les barres de chocolat et que j'ai secoué le sac. Une m'a carrément mordu et jeté de l'acide sur la main ce qui me fait mal pendant quelques minutes. Après avoir constaté que le Celestron 14 est hors de fonctionnement, Pierre et Raymond viennent observer Mars au télescope 406 avec Bruno. C'est toute une histoire l'état actuel du C14 : il en est là à cause d'un astro-employé indélicat qui devait assurer la maintenance du matériel. Il a fait la bêtise de démonter la lame de fermeture du C14 pour la nettoyer sans vérifier s'il y avait une marque d'apairement. De plus il a mal parqué le télescope avant de fermer l'observatoire, le toit métallique a tapé la monture, endommageant des moteurs et la plaque de fixation au pilier. A cause de cet imbécile, cet instrument à l'optique exceptionnelle et au suivi impeccable est maintenant l'ombre de lui-même. Je sens que Raymond et Pierre vont passer quelques après-midis à essayer de le remettre sur pied. Je commence les observations ciel profond sur le Scorpion qui descend assez vite, avec un nuage obscur. Observation 8487 : SL28. Ce nuage obscur est observé à 75X et se révèle assez sombre avec des limites très floues. J'observe ensuite un amas globulaire du Sagittaire. Observation 8488 : M69. Cet amas globulaire est assez brillant et bleuté à 75X et déjà résolu. Je l'ai aussi repéré au chercheur 9x50 comme une étoile floue faible à côté d'une autre étoile de même brillance. A 218X, il est bien éclaté avec beaucoup d'étoiles faibles à très faibles plus un fond stellaire VI3 à 5. Il devient assez sombre à 218X et il commence à être bas. C'est vrai qu'il est dans une constellation d'été. Je continue d'explorer la zone de galaxies vers iota du Sagittaire. Observation 8489 : NGC6878A. Cette galaxie n'est pas vue à 150X mais je la repère très faible à VI1 à 109X. Je pense que c'est parce qu'elle était très diffuse et peu contrastée que je l'ai râtée à 150X. Observation 8490 : PGC64319. Cette galaxie est soupçonnée à 109X et confirmée à 150X très faible à VI2 et diffuse. Observation 8491 : PGC64257. Je l'observe à 150X, très faible, condensée et petite. Observation 8492 : PGC64188. Cette galaxie elle aussi n'est pas vue à 150X mais je la repère à 109X, diffuse et VI2. J'arrive dans les choses sérieuses avec les objets du Petit Nuage de Magellan. Observation 8493 : NGC456 et 465. Je suis dans un coin déjà assez riche du Petit Nuage de Magellan dans le Toucan avec NGC456 qui réagit bien en Oxygène 3 et faiblement en HBêta. Juste à côté, je repère aussi NGC465 qui est très faible en HBêta, et il réagit bien en filtrage Oxygène 3. Soit ces objets sont très morcelés, soit j'ai noté plusieurs autres objets à proximité. J'utilise comme grossissement 75X, 109X et 150X. Ce champ est un bel ensemble. Observation 8494 : NGC419. Cet amas globulaire du Petit Nuage de Magellan est observé à 150X et 75X. Bien qu'incolore, il est assez brillant, diffus et granuleux à 343X dans sa zone centrale, waouh! Vers 3h heure locale, Pierre est frigorifié, et découragé de ne pas avoir trouvé le casque de Thor, et du coup il est parti dormir. Observation 8495 : NGC330. Cette fois-ci c'est un bel amas ouvert. Il est petit à 75X. Par contre à 218X et 343X, où il est assez faible, il me montre en vision indirecte beaucoup d'étoiles très serrées, ça grouille d'étoiles. Observation 8496 : NGC416. Il est considérablement faible à faible. Je l'observe minuscule à 75X et le grossis davantage à 218X où il est diffus. Comme la nuit dernière, des nuages venus du Sud-Ouest débordent. C'est quoi ce temps très inhabituel au Chili? J'observe une galaxie du Phénix. Observation 8497 : NGC625. Cette galaxie est observée à 109X et 150X. A ce second grossissement, elle me montre des nodosités VI3 à 5. Elle est considérablement faible, diffuse et allongée. A 4h30, la Lune s'est levée mais reste noyée dans les nuages à l'est. J'ai un coup de barre une fois de plus. Je pointe une galaxie de l'Éridan. Observation 8498 : IC1953. Cette dernière galaxie de la nuit est vue dès 75x très diffuse, faible, et un compagnon très faible facile l'accompagne, c'est PGC13172. La brillante étoile tau 5 de l'Eridan gêne par son fort éclat. Je la sors du champ pour mieux observer les deux galaxies et je n'arrive pas à voir la troisième qui jouxte IC1953 sur ma carte. A 5h, je tombe de fatigue. Des nuages se répartissent entre le sud-est et le nord-est et ils débordent presque jusqu'au zénith. La Lune est noyée dedans. Je me repose un peu sur le lit de l'observatoire avant d'avoir la force de remballer à 5h30 alors que l'aube arrive. La suite des photos touristiques : le voyage aller et l'arrivée à l'observatoire. Dans le car reliant Santiago à Ovalle. En route depuis Ovalle vers l'hacienda des étoiles, on aperçoit l'observatoire américain du Cerro Tololo, que j'avais visité en 2008. Vallée de Pichasca à 30kms de notre gîte On atteint au Soleil couchant le village du Romeral, le plus proche à quelques kilomètres de notre destination. Le Romeral, où on viendra assister à une fête un dimanche. L'hacienda des étoiles
  4. Bonjour, Une journée sans nuage, mais aussi sans lune donc j'avais envie dessiner un peu même sous la pollution lumineuse. Ce n'est pas évident de voir des choses avec toutes ces lumières , heureusement le filtre UHC aide un peu , et désolé pour la qualité du scan , il semble que les scanners ont beaucoup de mal avec le "noir" (quelque soit le mode choisi), c'est pour cela que je rajoute une photo d'ensemble. Les conditions de dessins était moyenne surtout gêné par la PL et une turbulence moyenne qui limite le grossissement , à x140 fois s'était déjà trop une des étoiles du trapèze semblait s'évanouir parfois. Des irrégularités était visible dans le "cœur" , c'était davantage en vision décalé, mais les ailes n'était pas vraiment déployé, chez moi. En tous cas le ciel d'aujourd'hui et complètement couvert, alors autant profiter de l'occasion. Bon ciel étoilé & lunaire
  5. Nuit du mercredi 31 octobre au jeudi 1er novembre 2018. Strock 254/1200. Terrain d'observation la Canelilla à l'Hacienda des étoiles au Chili, région du Coquimbo. 13 observations : 8473 à 8485. Je suis de retour en ce lieu magique du Chili après 5 ans d'absence. Cette fois-ci, j'ai enfin pris le temps de découvrir le reste du pays avec une semaine touristique à notre arrivée, avant 2 semaines d'astronomie à l'hacienda. Je posterai en fin de certains CROAs quelques photos de la partie touristique. Pierre observe sur le télescope 406 de focale 1827 et Bruno image plus loin au sud sur une configuration photo à base de lunette de 70mm près des télescopes en remote. Lunette 130 en remote. Télescope 520 en remote. Je commence par la planète Saturne assez haute ici (40°) dans le Sagittaire. Observation 8473 : Saturne. 480X et 343X. Les images sont assez fines. La division de Cassini est visible sur tout le pourtour. Elle affleure le pôle sud de Saturne. Les anneaux sont blanc crème et le globe est jaune clair. La turbulence est moyenne à 3 sur l'échelle de Danjon. Je poursuis les observations sur un amas ouvert du Scorpion. Observation 8474 : Tr29 ou Trumpler 29. Cet amas ouvert est soupçonné au chercheur 9x50. A 109X, il est assez riche avec des étoiles plutôt faibles à perceptibles. Bruno a des soucis de suivi pour ses photos. Il finira par améliorer la mise en station de la monture HEQ5 à poste fixe sur pied colonne. J'observe ensuite un amas globulaire du Scorpion. Observation 8475 : NGC6496. Il est résolu dès 75X, considérablement faible. A 150X, je vois ses étoiles qu'on dirait en surimpression. Il est bizarrement allongé pour un amas globulaire. Je poursuis les observations sur des galaxies du sud du Sagittaire, vers iota qui est sous l'horizon chez moi. Observation 8476 : NGC6890. Cette galaxie est assez faible à considérablement faible et compacte à 150X. Observation 8477 : PGC64389 et 64391. En préparant mes observations, j'ai imprimé avec Guide 7 les cartes de champ des galaxies principales et j'ai rajouté toutes les galaxies jusqu'à magnitude 15, du coup ces galaxies sont voisines de la précédente. Ces galaxies ne sont pas séparées, je vois un ensemble de 3 condensations faibles à très faibles à 150X et 218X. Observation 8478 : PGC64380. A 150x, cette galaxie voisine des précédentes est très faible avec un centre plus marqué. Elle est diffuse et assez facile. Observation 8479 : PGC64383. Cette galaxie dans le même périmètre que les précédentes est minuscule même à 150X. Elle est très très faible à vision indirecte 1. A 1h le calme est parfait, à tel point que je me demande si Pierre est parti dormir dans le lit de l'observatoire. Observation 8480 : NGC6878 et PGC64328. La galaxie NGC est vue très faible à VI1, très diffuse, tandis que PGC64328 est faible à très faible, compacte à 150X. J'observe une galaxie de la Grue. Observation 8481 : IC5170. Cette galaxie est vue à 150X faible à très faible et très allongée en VI1 surtout. Un spectaculaire météore de type Capricornide de magnitude visuelle -4 est visible vers 2h avec traînée et fragmentation. Je constate aussi avec effroi une invasion de fourmis dans mon sac, dans la poche où j'ai mis les barres chocolatées. Il y en a des dizaines et elles finiront aussi par envahir l'observatoire, ses gâteaux et le thé. Je passe ensuite sur une galaxie du Phénix, constellation à proximité du bout de l'Eridan avec son étoile phare Achernar. Observation 8482 : NGC7796. A 109X, je vois le centre considérablement faible de cette galaxie et son pourtour VI1 à 5. Un coup de barre me saisit vers 2h45 puis un mal de ventre et je descends précipitamment aux toilettes pour un besoin naturel. Je me vautre d'ailleurs dans un trou de la piste lors de cette retraite précipitée. Je note malgré ça que les horizons ne sont pas propres. Je reviens près d'une heure après suite à ce souci de santé que je pense dû à un coup de froid ; les écarts de température sont importants ici au crépuscule sans qu'on s'en rende spécialement compte. La Lune en dernier quartier est levée au retour vers 4h, elle a franchi l'horizon des montagnes et éclaire directement le site d'observation. Les autres sont partis dormir. Quelques cirrus traînent sur le site d'observation et ensuite ça s'intensifie avec un ciel voilé par endroit. J'observe un amas ouvert des Voiles dans ce ciel voilé, drôle de hasard. Observation 8483 : NGC2659. Cet amas ouvert est riche à 109X. Ses étoiles plutôt faibles à perceptibles le rendent dur à dessiner. Puis quelques gros cirrus cantonnés au sud-ouest arrivent. J'observe d'autres amas ouvert des Voiles. Observation 8484 : Pi6. Cet amas ouvert à 150X est petit, assez brillant et me montre une vingtaine d'étoiles. Observation 8485 : Pi8. Il est observé dans l'aube. Un météore passe juste dessus à 150X. Il est petit et laiteux à 75X et se résout partiellement à 150X. J'entends les moteurs des télescopes en remote au sud à 5h30. L'aube arrive à 5h45, le ciel se bâche de voiles, bon timing. Pour finir, quelques photos du voyage aller : Survol des Andes. Des vallées verdoyantes au milieu de montagnes arides, voici le nord du Chili. Santiago du Chili et ses immeubles Gare routière d'Alameda à Santiago du Chili, d'où nous prenons le car jusqu'à Ovalle, 400kms au nord. Rues de Santiago
  6. sites des alunissages Apollo

    Après mon premier post, mon premier sujet ! Encore un énième post sur les commémorations du 50ème anniversaire de l'homme sur la lune...? Oui mais, quand on a entre 7 et 10 ans lors de cette aventure extraordinaire, âge ou les rêves se fondent, et quand la fiction nous promet le voyage en bus vers la mer de la tranquillité à l'horizon 2000, 50 ans après, rien ne peut s'effacer, l'émotion est toujours intacte en regardant notre satellite au travers d'un télescope, On conserve toujours ses 10 ans. Cette émotion nous la retrouvons tous dans l'observation visuelle, et dans sa sublimation artistique et éphémère du dessin instantané. Serge en 2013 a produit ce dessin de la rima Hadley. Sans le savoir - il me l'a confirmé hier - le dessin est centré sur le site d'alunissage d'Apollo XV, En reprenant son magnifique dessin, j'y ai inclus le plus fidèlement possible le chemin parcouru par Scott et Irwin avec le LRV. On est frappé grâce à la puissance de nos télescopes, et au talent de Serge, de pouvoir ressentir, et concrétiser cette présence humaine passée. On peut quasiment la toucher du doigt. Mon challenge à partager avec d'autres est le suivant : Retrouver les 6 sites des alunissages et de les immortaliser en dessin le plus fidèlement possible et au grossissement adéquat visualisant des cratères et relief de référence et afin d'y surcharger, a posteriori, l'activité des astronautes. 3 axes au choix, ou en fonction du rendu ou des possibilités : - date la plus proche du cinquantenaire de l'alunissage de la mission. - phase lunaire la plus proche de celle de la mission (ombrages similaires). - site proche du terminateur pour en accentuer le contraste et le relief. Cela laisse trois ans pour le réaliser, mais avoir le bon moment, le bon seeing, la bonne météo... cela n'est pas gagné ! L'astronomie apprend à devenir patient Bon ciel et belles lunes
  7. Dobson Strock 254/1200. 5 dessins : 8462 à 8466. Je me suis positionné solitaire au sud des ballots de foin en étant arrivé à 22h35 dans un ciel qui est encore voilé. La voiture sort de révision, je le sentais bien sur l'autoroute qu'elle avait plus de pep's que dernièrement. Je m'offre d'abord quelques petits souvenirs du ciel estival avec un amas ouvert du Cygne. Observation 8462 : DoDz10. 10ème objet du catalogue Dolidze-Dzimselejvili (à vos souhaits!). J'observe cet amas ouvert assez riche à 109X et 75X dans un ciel qui se dégage bien. Je m'y perds, il est éparse et hétérogène. Puis je vais regarder deux galaxies dans Persée à la croisée des ciels d'automne et d'hiver. Observation 8463 : NGC1175 et 77. Alors que de petits nuages éparses circulent dans le ciel, ces 2 galaxies se montrent plutôt bien à 150X, notamment la faible à très faible NGC1175 avec son centre flou. Elle est diffuse et allongée tandis que NGC1177 est petite et vue VI3. Encore une fois, la fatigue se rappelle à moi et du coup je dors dans la voiture jusqu'à 2h40, ce qui représente quand même 2 heures de sommeil d'affilée. J'en avais vraiment besoin. Malheureusement le ciel en a profité pour tirer lui aussi sa couverture car il est voilé à mon réveil. Du coup, je refais une sieste, cette fois-ci jusqu'à 5h30. D'ailleurs à mon réveil je vois le camion de lait qui repart mais il n'est pas le seul vu que les voiles ne sont plus là eux aussi. Le ciel a bien tourné. Je tente deux nébuleuses diffuses secondaires d'Orion mais je ne les vois pas. Je vais aller regarder quelques galaxies dans l'Éridan comme la précédente nuit. Observation 8464 : NGC1779. La galaxie est faible à très faible, évidente à 109X, moins à 150X, condensée mais avec des bords diffus. Observation 8465 : NGC1752. Soupçonnée à 75X, cette galaxie diffuse est étendue et confirmée à 150X, très faible à VI1. Il est 6h30, les coqs chantent, annonçant l'imminence de l'aube. J'ai encore le temps de faire un dessin, ce sera une galaxie dans le Grand Chien. Observation 8466 : NGC2271. Observée à 109x, cette galaxie montre un noyau un peu étiré, l'ensemble étant vu VI1 à 2 et s'effaçant peu à peu dans l'aube alors qu'il est quasiment 7h du matin. Un avion est passé juste à côté dans l'oculaire. Je remballe les affaires et rentre directement à l'aube, bien reposé avec mes deux siestes imposées par la météo. L'humidité au sol est forte mais les optiques sont restées sèches. Cette nuit sera la dernière à la campagne avant le magnifique séjour qui m'attend au Chili à la fin de ce mois. Là, je verrai le fleuve Eridan en entier.
  8. Bonjour les lunaires, Enfin depuis toute ces années, j'ai réussi mon coup à savoir pouvoir prendre en image notre belle amoureuse revêtu de sa robe rouge. Il y a pas mal d'images prise entre 5h et 7h, au préalable la pleine vers 21h00, puis un dessin en couleur de la région Palus Epidemiarum (une première) pas évident à maitriser en pleine lune . Depuis la fenêtre de ma chambre à l'ouest, j'avais préparé le matos comme toujours avec l'achromate tous m'épate..... au début beaucoup de turbulence mais dans l'ensemble le résultat est satisfaisant. J'alterne des poses en 1 s à 5 s . Et puis il y aune vidéo d'une compilation d'un total de 30 min avec le Sony Alpha 3000. A l'oculaire également c'est fascinant à voir !! c'est même frustrant d'avoir à lasser l'appareil j'aurais bien voulu faire un dessin ! §§ CE SOIR JE VEUX ETRE LE ROI DU LUNAIRE §§ BON CIEL LUNAIRE
  9. UN AMAS ET UNE ETOILE MULTIPLE DES VOILES Bonjour à tous, La Lune est certes gênante pour faire du ciel profond, mais elle n'entrave guère l'exploration d'amas brillants et d'étoiles doubles. Je me suis éloigné du halo lumineux de notre satellite pour naviguer dans des mers plus australes : direction la constellation des Voiles. Gamma des Voiles ou plus poétiquement Suhail Ibn Hassan Al Chaouashi. C'est un joyau d'étoile multiple du sud. L'étoile principale est une géante bleue de magnitude +1,7. Voici à présent le dessin réalisé à la FC100 et un grossissement de 30X. L'étoile principale semble baigner dans un joli halo bleu en vision indirecte, et ce malgré la clarté du ciel. NGC 2547 un bel amas des Voiles. Pour finir, voici un autre joyau de la même région. L'amas NGC 2745 est en effet voisin de l'étoile précédemment décrite. Il est de toute beauté même lorsque le ciel est trop lumineux à cause de la Lune gibbeuse. Voici tout d'abord la carte pour localiser l'amas : Et voici le dessin réalisé avec le même instrument, à un grossissement de 18X. Bon ciel à vous tous ! Gildas.
  10. Dobson Strock 254/1200. 9 dessins : 8453 à 8461. Je me suis un peu reposé avant de venir, n'ayant pas récupéré totalement de la nuit d'hier donc je suis arrivé à 22h45. Je commence par d'autres galaxies du Verseau comme la nuit précédente. Observation 8453 : NGC7723. Cette galaxie est évidente à 75X et je la détaille à 109X, 150X et 218X. Elle est intéressante, faible à très faible, car je la soupçonne spirale mais ça reste dur à analyser. J'ai mis juste la veste mais pas le pull, la température étant moyennement fraîche. Le silence de la nuit est troublé un moment par un groupe de camions bruyants qui passe sur la route départementale pas très loin. Observation 8454 : NGC7727. Cette galaxie condensée est considérablement faible à faible avec un centre net. Elle pourrait ressembler à une étoile floue à faible grossissement, mais à 150X le doute n'est plus permis. J'ai fini par mettre le pull et carrément le manteau car le froid devient vif alors qu'il est quasiment minuit. Observation 8455 : NGC7717. Je détaille une autre galaxie du Verseau. Elle est petite, faible et condensée à 150X, à proximité d'une étoile jaunâtre qui egaie un peu le champ. Je subis un petit coup de barre. Comme souvent dans ce cas, je dors une demi-heure dans la voiture avant de m'attaquer à un groupe de galaxies mais cette fois-ci dans Pégase. Observation 8456 : groupe NGC7383 à 7390. Je compte cinq galaxies dans ce groupe : d'abord une première ligne composée de NGC7387 qui est vue VI2 et de NGC7389 vue VI1. La seconde ligne presque parallèle à la première est constituée de NGC7383 qui est vue VI1 à 2 puis de NGC7385 qui est faible et enfin de la très faible NGC7386. Observation 8457 : NGC7432. Cette galaxie est observée à 150X et 218X. Il y a besoin de beaucoup la grossir car elle est petite et reste très faible à VI1, repérée à 150X et diffuse. Décidément, j'entends encore des camions, il y en a beaucoup qui passent par ici cette nuit, est-ce un transport de moisson? Observation 8458 : NGC7611. Cet univers-île montre son centre facile et faible, mais son enveloppe externe n'est vue qu'en vision indirecte 75% du temps donc VI2 à 150X. Une étoile là aussi jaunâtre traîne à proximité dans le champ. Les bruits de la nuit deviennent plus naturels avec un hibou petit-duc mais aussi une vache qui fait du bruit dans l'étable. Je suis de nouveau un peu fatigué, du coup je m'offre une autre sieste courte. Au réveil, je change de constellation mais pas de type d'objet puisque je vais aller voir d'autres galaxies mais côté Baleine. Observation 8459 : NGC151. Cette galaxie est très faible, diffuse et assez allongée à 150X, avec une zone plus brillante assez large. Je virevolte vers une autre constellation qui est l'Éridan, dans sa partie nord, pour aller regarder 2 galaxies après avoir mis les gants tellement le froid s'intensifie. Observation 8460 : NGC1140. Celle-là, elle ressemble plus à une étoile floue faible, et à 150X sa nature galactique ressort mieux alors qu'à 109x ce n'était pas si évident. Je suis encore fatigué mais je résiste, on arrive à la fin de la nuit à 4h du matin. Observation 8461 : NGC1084. Je termine la nuit, alors que la Lune s'est levée vers 4h15 en croissant dans le Lion, sur cette galaxie considérablement faible à faible dont la structure spirale se dévoile à 150X et surtout à 218X. Ses spires vues uniquement en vision décalée sont respectivement VI3 et VI5, ce qui signifie vues 50% du temps dans le premier cas et moins de 10% pour l'autre. Il est 4h40 du matin. Je suis trop fatigué pour continuer, du coup je range le télescope et dors dans l'auto quelques heures avant de rentrer. En remballant, je constate beaucoup d'humidité sur les affaires.
  11. Dobson Strock 254/1200. 4 dessins : 8449 à 8452. Je suis arrivé à 21h45, le crépuscule est encore visible. Lors de cette courte soirée avant une nouvelle journée de travail, je vais observer surtout des galaxies du Verseau. Observation 8449 : NGC7184. Cette galaxie n'est pas facile mais il faut avouer qu'elle est basse. Je la vois effilée à 109X, diffuse avec un centre faible à très faible tandis que le reste est VI2 à 5. Observation 8450 : NGC7180. Elle reste petite à 150X avec un centre faible à très faible tandis que le reste n'est vu qu'en vision indirecte VI1 à 2. Observation 8451 : NGC7185. Cette galaxie observée à 150X est très faible, allongée en vision indirecte et diffuse. Un petit vent se fait sentir mais ça ne m'empêchera pas d'observer le dernier objet de la soirée, une galaxie du Triangle. Observation 8452 : NGC669. Et j'ai bien fait de l'observer celle-là! Elle est hétérogène, effilée, et montre des nodosités en vision indirecte VI4, son centre faible à très faible, et ses autres extensions vues VI1 à 5 à 150X. Je remballe un peu après minuit car il faut bien aller travailler demain.
  12. Pour bien commencer cette année 2019, je vous adresse mes meilleurs voeux et partage la suite de mes observations de l'automne 2018. Dobson Strock 254/1200 7 dessins : 8415 à 8421. Ce soir, je n'ai pas emporté le télescope de 508 à cause d'une contrainte le lendemain matin m'empêchant d'observer toute cette nuit donc je prends le Strock. La lune se couche à mon arrivée à 22h35. Je commence en allant chercher dans le Petit Renard des objets d'un type inhabituel pour cette constellation à savoir des galaxies. Observation 8415 : NGC7052. La galaxie est vue faible et allongée à 75X et j'ai confirmé à 150X sa forme, notamment en vision indirecte, car elle est assez diffuse. Observation 8416 : NGC7080. Cette galaxie est nettement plus diaphane que la précédente, pas sûre à 75X, étant très faible à VI1, peu condensée à 109X. A noter que ces deux galaxies sont dans le Petit Renard du côté qui jouxte Pégase, ceci expliquant du coup la présence de ces galaxies à cet endroit-là de la constellation. Observation 8417 : Mars. 480x. Comme lors de la dernière nuit, des chiens se manifestent encore par leurs aboiements au nord-est assez loin heureusement. Puis je me dirige dans une constellation réputée pour ses objets galactiques à savoir le Verseau. Observation 8418 : NGC7600. A 150X, elle est évidente avec un centre considérablement faible à faible et un halo bien diffus autour. En plus des chiens cette fois-ci c'est les vaches qui deviennent bruyantes. Observation 8419 : NGC7606. Je l'observe à 109X et 150X, elle commence à montrer du détail. Si ce n'est pas déjà fait, il faudra que je l'observe au Dobson de 508 aussi car au 250 je vois déjà une structure spirale avec des nodosités qui sont en VI 4 à 5 à 150X tandis que la galaxie est faible et diffuse. J'arrive à voir tout ça malgré un coup de fatigue et de la buée intermittente sur l'oculaire. Je dors debout après ce dessin, du coup je préfère aller dormir couché dans la voiture sur la banquette arrière et je ne me réveille qu'au bout de 3h, heureusement il fait encore nuit. Je rends visite à mon réveil à la comète Giacobini-Zinner 21P qui est encore dans le Cocher comme la précédente nuit. Observation 8420 : Comète Giacobini-Zinner. Sa position est intéressante pour une photographie grand champ car elle est à peine à un demi-degré avant de passer sur M35 le bel amas ouvert des Gémeaux. Le centre et la coma de la comète sont plutôt faibles tandis que sa queue étirée est faible à perceptible et diffuse. Le noyau a été placé à 4h44. J'ai essayé plein de grossissements à savoir 75X, 109X et 218X. Le froid s'accentue et j'ai mis mes gants. Je termine la nuit sur une petite galaxie d'Andromède Observation 8421 : NGC662. J'observe cette galaxie condensée à 150X où elle m'apparaît très faible à VI1 avec l'étoile brillante dans le champ qui gêne. L'aube semble poindre. Un hibou et son chant régulier sont assez proches et m'agacent un peu pendant 5 minutes à cause de cette régularité. Le camion de lait est passé aussi, je suis allé me protéger les yeux plus loin. Je remballe avant l'aube effective car aujourd'hui je dois passer à la banque pour envoyer mon virement au Chili afin de payer mon séjour du mois de novembre. Voilà pourquoi je n'avais pas pris le Dobson de 508 cette nuit car sinon je n'aurais pas pu dormir beaucoup avant d'aller à la banque.
  13. [APPEL POUR UNE OBSERVATION]

    Bonjour à tous Voici une suggestion pour un petit jeu astronomique et planétaire. L'idée principale est d'organiser une observation globale de la comète 46P Wirtanen un peu partout dans le monde et au même moment. L’observation : Partout dans la partie du monde plongée dans la nuit, à la même date et à la même heure, il est demandé d’indiquer la position du pseudo-noyau de Wirtanen devant l’arrière-plan stellaire. La date et les heures sont le samedi 29 décembre à 5h15, 5h30 et 5h45 TU, attention c’est en temps universel. J'ai choisi le 29 décembre à cause d’une Lune distante, pas trop brillante, et d’un bon champ comprenant des étoiles de référence, dans la constellation du Lynx, relativement bien visibles. La couverture de la zone de nuit est indiquée ci-dessous, principalement des îles Hawaï à l’Europe centrale, l’ensemble du continent américain est complètement couvert du Cap Horn à l’Alaska. Bien entendu cela se fera par ceux pour qui les obligations familiales ne sont pas trop contraignantes et si le temps le permet, deux gros "si" durant cette saison, et tout particulièrement dans l'hémisphère nord. L’exercice consistera à indiquer le plus précisément possible la position du pseudo-noyau par rapport aux étoiles en arrière-plan dans un champ de 30'. Mais pas via des photos! Nous sommes des dessinateurs, non ? Avec cette information et la méthode de la parallaxe, nous pourrons calculer en première approximation la distance de la comète. Ce sera une distance très arrondie, bien sûr, nous ne sommes ni l’ESA ni la NASA! Cependant, nous avons déjà fait 2 tests, un avec trois observateurs deux au Québec, André et Claude et moi en Provence et un autre test avec Frank en Arizona, Michael en Virginie Occidentale et moi. Ces deux expériences donnent des résultats très intéressants! Pour le dernier, le calcul moyen était même étonnamment proche de la réalité! Nous pouvons réaliser l’exercice de deux manières: soit pointer 3 fois le centre de la comète sous forme de 3 «X» (un toute les 15 minutes) sur la carte donnée ici, soit beaucoup mieux, esquisser le champ montrant les étoiles repères ainsi que le déplacement de la comète, comme j’imagine vous le faites toujours dans ce forum!? Si vous y arrivez, il restera à me communiquer le croquis, votre latitude, longitude et altitude. La prochaine phase sera le calcul et ensuite, peut-être une surprise… Alors, qui veut essayer? Beau ciel à vous tous Michel
  14. 7 dessins : 8376 à 8382. Dobson 508/1920 Il fallait bien que ça arrive, cette dernière nuit avant le départ. Je dors jusqu'à minuit et quart et suis opérationnel à 1h, soit 10 minutes après le coucher de la Lune en premier quartier, que je voulais éviter. Le ciel est bien dégagé après l'orage de l'après-midi avec toutefois quelques nuages à l'horizon nord. Je commence par la planète rouge au généreux diamètre mais basse donc lourdement affectée par la turbulence. Observation 8376 : Mars dans le Capricorne. 631x. Yves du club d'Ivry et Bernard B. sont passés. J'enchaîne sur 3 nébuleuses planétaires des fiches de Michel Nicole, dans autant de constellations d'été différentes, Lyre, Dauphin et Cygne. Observation 8377 : PK55+16.1. 138x, 201x, 85x. Cette nébuleuse de la Lyre répond bien en Oxygène 3 mais pas du tout en HBêta où seule l'étoile centrale perce. Elle est soupçonnée sans filtre Oxygène 3 et confirmée avec, cette nébuleuse faible à très faible en Oxygène 3. L'étoile centrale reste visible avec ce filtre, et est notée faible sans filtre. Au filtre, elle semble un peu ovale à 201x, et ne révèle pas d'autres détails. Cette nuit s'avère plus sèche que celle d'hier, en conséquence le chercheur ne sera pas du tout embué, quel plaisir! Mars se couche à 2h30 dans l'Aups. Observation 8378 : PK59-18.1. 138x, 201x, 85x. Soupçonnée à 85x sans filtre, mais incertaine, elle se situe dans le Dauphin. Je la vois sûre à 85x et avec une bonne réponse au filtre Oxygène 3. Elle s'efface en HBêta. Elle supporte mal les forts grossissements, étant très effacée à 201x. Optimale à 138x, elle montre alors une forme de demi-cercle. Observation 8379 : PK86-8.1. 85x, 631x, 1262x. Elle a été repérée grâce à son apparence un peu floue à 85x et aussi en blinking Oxygène 3. Elle envoie un peu de signal en HBêta et crache bien en Oxygène 3. La turbulence moyenne à 631x m'encourage à doubler la mise mais elle devient mauvaise à 1262x. Cette nébuleuse du Cygne a vraiment une forme bizarre, qui évoque une galaxie spirale pour le tronc principal, avant de percevoir les 2 pointes opposées. Une sorte de petite bête à 4 pattes trotte donc là-haut! En Oxygène 3, les condensations internes s'affinent et ressortent mieux, et les pointes s'atténuent un peu. Je ne perçois pas d'autres détails, néanmoins c'est un petit joyau de découvert! J'observe une poignée de galaxies Arp dans la Baleine jusqu'à l'aube. Observation 8380 : IC298 et IC298A. 276x, 402x. C'est Arp 147 , le fameux "10 dans le ciel" de la photo de Hubble. Et une grosse déception pour ma part. Je comprends pourquoi j'avais échoué par 2 fois pour le voir. J'avais repéré sur une photo le cheminement d'étoiles pour arriver pile dessus. Et qu'est-ce que je vois au final? Déjà l'étoile repère à côté est VI1-2. L'objet est bien plus dur que ce que je croyais pour sa magnitude de 14.3, juste quelques glimpses d'une tache floue à la limite VI5, collée à cette étoile. 276x est le meilleur grossissement pour les repérer, 402x assombrissant trop le champ, l'oeil s'y perd alors pour accrocher l'étoile repère. On ne peut pas gagner à tous les coups avec le catalogue Arp! Observation 8381 : NGC145. 201x, 276x, 85x. Après la déception du 10 dans le ciel, je renoue avec une belle observation de galaxies Arp avec ce 19ème membre du catalogue. Considérablement faible à 85x, il explose de détails à plus fort grossissement, montrant sa barre centrale grumeleuse avec noyau vu par intermittences en vision décalée. Un bras VI2 s'enroule, un autre VI3-4 se déploie à l'est du noyau. C'est beau! Observation 8382 : NGC497. 85x, 276x. Je termine la nuit et ce séjour avec Arp 8. La galaxie est faible à 85x et diffuse dans l'aube. Dans ces conditions de jour naissant, ce n'est pas évident d'y voir des détails. Des chouettes restées silencieuses pendant la nuit noire se manifestent vers l'aube. L'humidité a fini par se manifester sur les affaires mais rien n'a atteint les surfaces optiques (miroirs ou lentilles). Je remballe la partie haute et le miroir primaire avant d'aller dormir à 6h. Au revoir, Valdrôme! Les prochaines vacances feront date, 2 semaines astro-australes précédées d'une semaine de visites touristiques au Chili, en octobre-novembre. Mais avant ça, les CROAs de ce bel été indien!
  15. 11 dessins : 8365 à 8375. Dobson 508/1920 Je prends quelques photos d'ambiance cette nuit qui sera marquée par une forte humidité. Le croissant lunaire de 30% se tient à côté de Jupiter. J'observe d'abord 2 amas ouverts de l'Ecu de Sobieski. Observation 8365 : NGC6664. 85x, 138x. Il est riche, avec une curieuse disposition des étoiles les plus brillantes sur 2 flancs à angle droit. Je subis un premier passage de nuages. Observation 8366 : NGC6631. 138x. Cet amas tout en longueur montre bien ses étoiles faibles bien qu'un nuage gêne pendant ce dessin. Nous entendons la fête de la colonie de vacances, bien sonore sous le teepee dans le vallon de la station. Elle se finit à 23h, rendant à la nuit sa quiétude. Le télescope de 508 est ensuite pointé vers des galaxies du catalogue Arp dans Hercule. Observation 8367 : NGC6052. 85x, 276x, 402x. C'est Arp 209, vu dès 85x. Elle semble déjà hétérogène à ce grossissement, ce qui est évident à plus fort grossissement, avec cette forme de C parcouru de nodosités perceptibles à 402x. La galaxie considérablement faible est condensée. Observation 8368 : UGC10310 ou Arp 2. 138x, 201x, 276x. Cette galaxie est ténue, difficile à détaillée, VI1 et assez indistincte. A 1h30 d'autres nuages traînent sur l'Aups. Afin d'éloigner la menace, j'enchaîne quelques galaxies Arp dans Pegase. Observation 8369 : NGC7678 ou Arp 28. 85x, 201x, 276x. Assez faible à 85x et bleuôtée, elle a un centre très faible, un bras VI2 avec des nodosités. Le reste est diffus, VI4 à 5. A 2h je ressens les premiers signes de fatigue. Observation 8370 : groupe de NGC7578. 276x, 402x. Ce groupe difficile est Hickson 94 mais aussi Arp 170. NGC7578A très faible, PGC70836 vue VI3 à 4, et PGC70943 vue VI2 escortent la faible NGC7578B. A 2h30 je dois désembuer le miroir secondaire avec le sèche-cheveux mais ne peux rien pour le papier à dessin mouillé. Je suis le seul levé. Observation 8371 : NGC7588. 276x. Elle fait comme une très faible étoile floue. Observation 8372 : NGC7597/98/602 276x. Le trio contient NGC7597 faible à très faible, NGC7598 très faible, et NGC7602 faible et petite. La buée est incessante à 3h50. Observation 8373 : NGC7625 = Arp 212. 276x et 402x. Je la vois immédiatement, assez brillante et bleutée à 85x. Sa structure spirale asymétrique se pare de 2 nodosités en grossissant. Les galaxies de la Baleine m'accompagnent jusqu'à l'aube à 5h. Observation 8374 : NGC45. 201x et 138x. Trop sombre à 201x, elle est optimale à 138x, très diffuse et peu contrastée. Observation 8375 : NGC59. 85x, 201x. Elle est vue considérablement faible à faible à 85x, diffuse. Je dois me reposer dans l'auto 30 minutes avant d'avoir la force de ranger les affaires dégoulinantes d'eau.
  16. 9 dessins : 8348 à 8356. Dobson 508/1920 En début de nuit, Georges anime pour le public de 7 à 8 personnes. Laurent, le dernier des Mosellans, fait les 100 pas près de moi. Je l'envoie tourner un peu plus loin, je risquais de lui donner involontairement un coup de cage secondaire en tournant le télescope dans l'obscurité de la nuit. En préambule, je vise un amas globulaire d'Ophiucus. Observation 8348 : NGC6356. Il m'apparaît assez brillant et bleuté à 85x. Ses étoiles sont très faibles à perceptibles à 276x. Je me dépêche d'observer ensuite un amas ouvert du Sagittaire, qui va se coucher dans la montagne de l'Aups. Observation 8349 : NGC6540. Je l'explore à 201x, partiellement résolu et laiteux avec ses étoiles qui ressortent faibles à perceptibles. Je tente aussi Mars encore bien grosse après son opposition de fin juillet mais si basse. Observation 8350 : Mars. Encore située dans le Capricorne avec un diamètre confortable de 23.3", elle est victime de la forte turbulence. Le filtre rouge 23A permet d'en tirer quelque chose à 631x : une zone autour de la calotte polaire et une bande irrégulière sur la surface (Mare Cimmerium /Thyrrenum?). Je passe une demi-heure à dormir dans l'auto. Bien revigoré, je suis d'attaque pour regarder les faibles galaxies de l'amas Abell 2197 d'Hercule. Observation 8351 : NGC6184. Elle est faible, condensée et en même temps diffuse à 201x. Là une explication est nécessaire : elle est condensée par sa luminosité concentrée vers la zone centrale, mais diffuse par ses bords évanescents et flous. Observation 8352 : NGC6180. Je la vois faible à 201x, accompagnée de PGC58397 vue 100% du temps mais en vision décalée (VI1). Observation 8353 : NGC6175. La NGC faible à très faible et diffuse est escortée de 2 galaxies PGC58373 vue VI1 et nette et PGC58378 à 201x. Observation 8354 : NGC6173/74. NGC6173 est considérablement faible à diffuse et NGC6174 (=PGC58350) très faible à VI1. PGC58377 vue VI3 complète ce duo. Grossissements de 201x et 276x. A 3h30 elles sont trop basses pour que ça vaille le coup de continuer à les observer. Thomas et Georges remballent. Voici l'objet phare de cette nuit, nébuleuse planétaire connue de la Baleine. Observation 8355 : NGC246. Vue très faible au chercheur 9x50, elle répond fortement au filtre OIII et faiblement en HBêta à l'oculaire du 508. Je note une coloration verdâtre pomme sans filtre à 85x sur ce disque irrégulier assez faible. La forme générale type mortadelle ou crâne est déjà bien visible sans filtre. Elle est complexe à détailler à 201x et 138x et devient ciselée en OIII, magnifique! Fatigué à 4h40, je termine toutefois par une galaxie du Sculpteur dans l'aube. Observation 8356 : NGC150. Assez faible à considérablement faible à 201x, diffuse, elle résiste suffisamment longtemps à l'arrivée de l'aube pour que j'y soupçonne un bras, confirmé le lendemain par les photos. Je note aussi sa coloration bleuôtée ciel. Il faudra que j'y revienne en pleine nuit. Thomas puis Georges démontent leur télescope (chacun a son 400).
  17. 12 dessins : 8336 à 8347. Dobson 508/1920 La nuit sera marquée par des passages de nuages gênants au début, accompagnés d'une turbulence pourrie. Je pointe d'abord un amas ouvert du Sagittaire. Observation 8336 : M21. Cet amas ouvert du catalogue Messier se situe à proximité immédiate de la nébuleuse de la Trifide et vaut lui aussi le coup d'œil. Je l'observe à 138X. De toutes façons ça ne sert à rien de grossir davantage avec la turbulence qui est forte à 5 sur 5 sur l'échelle de Danjon. Il est fourni mais la forte turbulence diminue la magnitude limite visuelle et en plus des nuages gênants l'atténuent par moments. A cause des nuages perturbateurs, je déserte le Sagittaire et pars pointer à l'est un amas globulaire de M31. Observation 8337 : Mayall 2. Voici le plus facile amas globulaire de la galaxie M31, G1 ou encore Mayall 2 qui, escorté par ses deux étoiles fait penser à une tête de Mickey. Je le grossis 276X puis 402X mais là aussi la turbulence est bien gênante et malgré ça je vois une petite boule considérablement faible. On le voit certes mais les images sont donc floutées par la turbulence. Encore des passages nuageux à noter au programme de cette nuit... Je poursuis plus loin ma fuite vers l'est vers la comète Giacobini-Zinner 21P dans Cassiopée. Observation 8338 : comète Giacobini Zinner. Je la dessine à 85X et 201X. Cette comète est verte pomme et déjà visible faiblement comme une tache floue au chercheur 9 x 50. Son centre brillant est réhaussé par sa queue plutôt faible à perceptible. Les nuages sont maintenant chiants, n'ayons pas peur des mots. Je refais le grand écart à l'opposé du ciel pour fuir les nuées. Et hop retour dans le Sagittaire pour regarder un autre amas ouvert du catalogue Messier! Observation 8339 : M18. Après M21 voici cette fois-ci M 18 qui se situe pas très loin de la nébuleuse de l'Oméga ou du Cygne dite M17. Cet amas ouvert est assez riche et brillant à 138X et je l'ai déjà vu au chercheur 9 x 50 assez faible et en partie résolu. La turbulence est pourrie cette nuit sûrement en rapport avec ce temps partiellement nuageux et instable. Les nuages sont enfin partis le temps de finir ce dessin. Je peux tenter des objets plus faibles, à commencer par des galaxies dans Hercule, inspiré par les fiches de Michel Nicole. Observation 8340 : Hickson 82. Ce groupe est composé de 4 galaxies : NGC6172 qui est considérablement faible à faible, NGC6163 faible et diffuse, NGC6161 très faible et enfin PGC58231 vue VI2 à 3. Cet ensemble est décortiqué à 201X et 276X en profitant d'une baisse de la turbulence qui est maintenant moyenne à 3 sur 5. Les cibles suivantes seront des galaxies du Dragon en suivant les fiches de Michel Nicole. Observation 8341 : Arp 311. Voici un petit groupe intéressant formé de trois galaxies dont deux seulement ont été vues à 85X. Il faudra grossir 201X et 276X pour voir la troisième, l'ensemble étant apprécié avec une turbulence moyenne. IC1258 qui est faible est accompagnée de la considérablement faible IC1259 et de IC1260 qui est très faible. Observation 8342 : NGC6370. A 276X cette galaxie est faible et facile à voir malgré sa proximité de la brillante étoile. Je note une recrudescence de la turbulence. J'ai repéré sur la même carte de l'Uranométria un petit groupe de galaxies bien sympa qui est encore plus riche que ce que je croyais, voici donc la cible suivante toute désignée. Observation 8343 : groupe de NGC6338 à 6346. J'ai pas moins de 6 galaxies à 85X mais plus sûrement 276X dans le champ de l'oculaire. La galaxie la plus brillante du groupe est NGC6338 vue considérablement faible à faible et accompagnée à proximité par PGC59943 vue VI2. Les autres sont à quelques minutes d'arc : NGC6345 faible et allongée, NGC6346 faible et diffuse et pour terminer le triangle rectangle isocèle la PGC59929 vue VI2 à 3 au sud-ouest de ces dernières. Enfin n'oublions pas un peu à l'écart la galaxie IC1252 qui est vue très faible à VI1. Je quitte un peu le monde des galaxies pour observer deux nébuleuses planétaires du Cygne des fiches du québécois Michel. Observation 8344 : PK81-14.1. Je la grossis 201X et la soupçonne sans filtre. Elle devient facile en filtrage Oxygène 3... Facile c'est un grand mot car selon les zones je la vois seulement en vision décalée VI1 à 5! Par contre c'est marrant, j'aperçois comme deux spires dans la nébuleuse planétaire. Elles sont vues 50% du temps en vision décalée donc VI3. Je constaterai sur des photos qu'effectivement elle a cette drôle d'apparence. Elle réagit bien au filtre Oxygène 3. Observation 8345 : pk77+14.1. Je vois cette nébuleuse planétaire à la limite entre vision directe et vision indirecte en Oxygène 3 mais rien sans filtre. Je l'observe à 85X, elle ne supporte pas plus. Elle est très diffuse, décorée d'étoiles en surimpression. Je vise une galaxie du Cygne à côté. Observation 8346 : NGC6783. Cette galaxie est très faible, petite et condensée même à 201X. Je termine par des objets plus proches à savoir Uranus et ses satellites dans le Bélier à l'aube quasi nautique. Thomas, Georges, Nicolas viennent de ranger. Observation 8347 : Uranus et sa famille. J'observe ce mini système solaire à 631X. Je note 3 astres autour d'Uranus qui est verte clair et brillante et je les identifierai comme étant Umbriel qui est très faible à VI1 puis Titania qui est faible tout comme Obéron. Les affaires et le télescope sont humides ce qui ne m'étonne pas vu l'instabilité de cette nuit. Bref le fond de l'air était humide.
  18. Valdrôme nuit du 11 au 12 août 2018 9 dessins : 8322 à 8330. Dobson 508/1920 Je poursuis l'exploration des amas globulaires d'Ophiucus comme hier. Observation 8322 : NGC6355. 201x. Il reste faible, assez petit et partiellement résolu. Ses étoiles sont notées très faibles à perceptibles. Un groupe de photographes placés au plus haut du talus à l'Est gênent par leurs lumières, ça rouspète autour de moi : PC éclairant les arbres derrière, et leurs frontales dirigées vers nous lorsqu'ils regardent leur écran de PC. Certes ils n'ont pas été placés par l'organisation à l'endroit réservé où ils pensaient moins gêner, mais on sent un manque de préparation sur ce point. Mes collègues astrophotographes du club de Thorigny placés sur le talus sont bien impactés, Jean-Marc ira jusqu'à utiliser comme bafflage une serviette de bain pour prémunir ses photos de leur éclairage. Il finiront par trouver des réglages et une organisation plus appropriée la nuit suivante, les débutants de leur groupe ayant été briefés, au point qu'on pourrait croire que ce ne n'est plus le même groupe que la veille. Observation 8323 : NGC6401. 276x, 85x. Considérablement faible et petit à 85x, il devient granuleux puis partiellement résolu à 276x. Je tente ensuite une discrète nébuleuse planétaire du Sagittaire. Observation 8324 : PK5-2.1. 201x. Elle est très faible sans filtre et faible en OIII. Elle reste ponctuelle, je l'ai repérée avec certitude par blinking. Encore grosse (23,8") après son opposition de fin juillet, Mars dans le Capricorne a été dessinée. Observation 8325 : Mars. Je l'observe de l'oeil gauche pour garder mon adaptation nocturne. Sans filtre rouge, l'image est trop peu visible (turbulence de 4 à 5 sur 5). Avec ce filtre, la région de Syrtis Major et Hellas sont bien reconnues parmi pas mal de détails fugaces. 402x, 631x et filtre 23A. Je suis fatigué. Pour se réveiller un peu, on se chambre avec Thomas dit Locus et son ami Georges. Qui aime bien charrie bien! Ca a marché, je suis plus alerte pour arpenter les sentiers des amas de galaxies d'Hercule. Observation 8326 : Abell 2199. 201x. Heureusement que j'ai observé Mars avec l'oeil faible (mon gauche) sinon c'était mort pour apercevoir ces faibles et lointaines lueurs! 201x. NGC6166 est assez faible à considérablement faible, NGC6166A faible, 6166C faible à très faible, 6166D très faible, PGC58277 faible à très faible, PGC58212 très faible à VI1. Observation 8327 : NGC6145/6/7. 201x. Je regarde ce faible groupe à proximité de la précédente. NGC6146 est la plus facile, considérablement faible à faible, NGC6145 est très faible tandis que NGC6147 ferme la marche en vision indirecte VI3. Je reviens dans notre système solaire pour traquer l'objet suivant, errant par nature. Observation 8328 : Comète Giacobini Zinner 21P dans Cassiopée. 85x, 201x. J'ai placé le noyau à 3h42, le déplacement de la comète a été perceptible au fil du dessin. Elle est bien colorée vert pomme à 85x, plus diffuse mais avec une queue plus longue que lors de la précédente observation. Le noyau est brillant, et la queue semble considérablement faible à perceptible. Je profite de la proximité qu'a donné ce pointage pour observer une nébuleuse planétaire détaillée de Cassiopée. Observation 8329 : IC289. 201x, 402x, 276x. Invisible en HBêta, elle réagit bien en Oxygène 3 (OIII). Son étoile centrale très faible se détache de la nébuleuse considérablement faible à 201x, turquoise pâle à 85x. Son anneau mieux vu en OIII a un aspect irrégulier, ainsi que la zone interne d'éclat hétérogène. A 4h30 ça remballe autour de moi. Je termine avec un amas ouvert de la Girafe dans l'aube. Observation 8330 : St23. 138x. C'est une belle surprise, cet amas ouvert dit de Pazmino est brillant et coloré, assez fourni, caractérisé par un large écart de magnitudes. Les affaires sont trempées.
  19. ciel d'été

    Bonjour Voici quelques dessins (les seuls) d'une sortie en Maurienne cet été au col de la Chaussy. Une nuit peu transparente avec des passages de nuages en milieu de nuit. Dessin sur casson noir. M31 au jumelles 7x50 zeiss Un champ stellaire en direction de Pérsée aussi au jumelles. Ces dessins ont été réalisé sans trépied .....:( Le suivant est un dessin fait à l'oeil nu dans la direction du Sud.Saturne et la voie lactée sont au couchant dans la brume et Mars plein sud. Puis une photo pour l'ambiance faite le jour suivant au col de la Croix de fer. Une nuit parfaite ....... Photo" brut de pomme" sans traitement. 30s au grand angle juste pour le fun . Voili Voilu Laurent
  20. 11 dessins : 8311 à 8321. Dobson 508/1920 Après avoir montré M4, je me cantonne à la même zone du ciel pour regarder quelques amas globulaires d'Ophiucus Le Serpentaire. La turbulence est défavorable pour ces objets bas, de 5 sur 5 en échelle de Danjon. Observation 8311 : NGC6325. 201x, 276x. Diffus et considérablement faible, il commence à être résolu en étoiles perceptibles. Observation 8312 : NGC6316. 276x. Assez faible, il révèle un début de résolution mais la turbulence pourrie limite le pouvoir séparateur. Je poursuis avec quelques nébuleuses diffuses du Sagittaire. Observation 8313 : NGC6589/90/95. 85x, 138x. NGC6589 et 90 sont considérablement faibles à faibles et NGC6595 assez faible. Ces nébuleuses sont faciles, verdâtres émeraude à 85x. Ces nébuleuses par réflexion réagissent très faiblement en OIII et pas du tout en HBêta. Observation 8314 : IC1283/84. 85x. Très faibles et très diffuses, ces nébuleuses n'apparaissent qu'en HBêta. Passons aux nébuleuses planétaires de l'Aigle, notamment la première que quelques dessins sur les forums m'avaient donné envie d'observer enfin au 508. Observation 8315 : NGC6804. 402x, 201x, 85x. Sans filtre, je la vois colorée verdâtre pomme à 85x. Assez faible, sa forme est complexe. Les extensions sont très faibles à VI1. En OIII la nébuleuse est plus arrondie. Elle réagit bien à ce filtre et très faiblement au filtre HBêta. Observation 8316 : NGC6803. 85x, 631x. Brillante, elle répond bien en OIII, elle aussi est vert pomme à 85x. Comme je fatigue à 2h30, place à une demi-heure de sieste dans l'auto. La suite concerne la comète 29P dans les Poissons. Observation 8317 :Comète Schwassmann Wachmann 29P. 85x, 201x. Elle est vue dès 85x assez facile, faible, très diffuse. Je pars sur 2 groupes de galaxies Hickson dans les Poissons d'après une idée d'observation de Michel Nicole. Observation 8318 : Hickson 97. 201x, 276x. IC5356 et IC5351 sont faibles, la seconde n'est pas facile à repérer collée à l'étoile, mieux détachée à 276x. IC5357 est considérablement faible à faible, IC5359 très faible et enfin PGC72405 est vue VI1. Observation 8319 : Hickson 98. 276x. NGC7783 faible est accompagnée de PGC72808 très faible à VI1, PGC72810 = NGC7783C vue VI2-3. C'est aussi Arp 323. A 4h quasi tous les autres sont partis dormir. Je termine par 2 autres galaxies des Poissons jusqu'à l'aube quasi nautique. Observation 8320 : NGC7787. 276x. Elle est très faible et très diffuse. L'aube arrive. Observation 8321 : NGC7750. 276x. Très faible et très diffuse comme la précédente, elle est allongée dans l'aube. A 5h20 on est encore quelques-uns levés. Cette nuit j'ai aussi montré M8, M11 notamment aux voisins Thomas, Georges et Aymeric.
  21. Valdrôme matin du 8 août 2018 7 dessins : 8296 à 8302 Dobson 508/1920 Le début de nuit est agité : un orage au crépuscule nous a fait remballer à l'arrache vers 22h30, avec le ciel se voilant avant et des éclairs au sud-est. Je m'offre un somme dans l'auto pendant l'orage, ce qui a pour avantage de nettement moins l'entendre que sous la tente, laquelle est en plus sous les arbres, donc j'échappe aussi au risque d'être foudroyé! Le parking était rempli de télescopes avant cet orage, certains ont totalement remballé pour toute la nuit. J'ai juste bâché le Dobson, il sera vite ré-opérationnel. Le ciel se redégage à 1h45, partiellement encore voilé par endroits, mais bien exploitable. En avant pour une demi-nuit avec d'abord un amas ouvert connu du Cygne. Observation 8296 : M29. A 201x, il est fourni, brillant. Ses étoiles sont piquées, Haaaa ce 508 donne aussi envie de réobserver tous les amas ouverts vus avec plus petit, afin de les voir plus piqués, plus peuplés et souvent plus colorés! J'embraye sur la rouge et australe planète dans le Capricorne, proche de se coucher derrière la montagne de l'Aups au sud-ouest. Observation 8297 : Mars. Je ne la trouve pas assez rouge, je lui colle donc le filtre rouge 23A! Non en fait c'est comme déjà indiqué sur d'autres CROAs pour diminuer l'effet de la turbulence, supprimer le chromatisme atmosphérique et augmenter le contraste. 402x, 631x. Turbulence 4 à 5. Le filtre rouge sauve encore la mise. Je repère Hellas, Sinus Meridiani partiellement, Syrtis Major se couchant. La calotte polaire sud est plus claire. 631x passe mieux que la fois d'avant. Mars va se coucher bientôt derrière la montagne de l'Aups. J'ai grondé de loin une personne à la gênante lumière blanche qui m'éclairait en montant le talus vers sa tente. J'hériterai d'ailleurs du surnom d'"Astronome Garou" le lendemain, étant aimable le jour et hargneux la nuit. Le déclencheur n'est pas la lumière de la Pleine Lune mais des lampes frontales blanches. Graoooo!!! Je m'inspire du travail du québécois Michel Nicole pour les cibles suivantes qu'il observait avec un Dobson de 22 pouces. Observation 8298 : IC1296. C'est la petite galaxie à côté de M57. A 276x, elle est bien là, bien faible, avec son centre VI2, et le pourtour VI3 à 4. J'en profite pour regarder le bel anneau très structuré et déjà dessiné l'un des 2 derniers étés. Le vent bruyant s'entend à l'ouest, mais il a bien dégagé le ciel à 3h40. Des éclairs d'orages lointains illuminent l'ouest par intermittence. Le 508 va se repaître de galaxies de Pégase. Observation 8299 : le groupe de NGC7609. 276x, 402x. En compulsant les fiches de Michel Nicole, j'ai noté ce groupe qui n'est autre que Hickson 95. J'y vois 4 galaxies, la dominante NGC7609 faible à très faible, accompagnée de PGC71077 et PGC71080 toutes 2 VI2(vues 75% du temps en vision indirecte) et de PGC71074 la plus faible à magnitude visuelle 16.2 vue VI3-4. C'est un faible groupe, l'ensemble est mieux défini à 402x. Le croissant lunaire s'est levé, il est déjà 4h. Observation 8300 : le groupe de NGC7579 et NGC7584. 276x, 402x. Je m'attendais à voir 2 galaxies, finalement j'y vois double avec 2 PGC additionnelles! NGC7579 très faible ressemble à une étoile floue, NGC7584 est faible, PGC70978 est très faible à VI1, PGC70963 est limite VI4. Mine de rien ça arrive assez fréquemment avec ce diamètre! Pendant ce dessin, à 4h26 un bolide de magnitude -6 vert apparaît à droite de la tête du Dragon puis sa traînée orange ondulée verticale termine sa course vers 10° de hauteur au bout de 3 secondes. Observation 8301 : NGC7601. 276x. Très faible et très diffuse, elle s'efface dans l'aube à 5h. Je clôs les observations avec Uranus et 2 de ses satellites dans le Bélier. Observation 8302 : Uranus. 631x. La planète est brillante vert clair, par contre je crois que je m'y suis pris trop tard pour les satellites qui se noient déjà dans l'aube. Je détecte Obéron très faible et Titania faible dans un ciel turbulent (S=4 sur 5 sur l'échelle de Danjon / Ciel Extrême). J'ai fini à 5h20. Une dame dort dans l'auto juste au nord, emplacement pas le plus adapté quand un observateur avec son escabeau métallique grinçant est à 5 mètres. J'espère qu'elle n'a pas l'ouïe fine.
  22. Désolé, un peu overbooké par tout ce qu'il y a faire ce mois-ci (2e mission en cours, cette fois-ci 50h d'observation du 14 au 18 septembre au PicoVeleta, avec guère plus de 2x3h de sommeil peu efficace par jour... à 2900m d'altitude - et en plus la météo est plutôt pourrie, mais pas suffisamment pour nous laisser dormir), voilà à la va-vite quelques dessins de Mars lors de mon passage sur Versailles () le WE dernier... pas de scanner sous la main, c'est la photo des dessins à peine mis au propre. Les contrastes sont un peu exagérés, car ça manquait encore un peu de pèche malgré un seeing acceptable: Nicolas
  23. Bonjour, Je suis très intéressé par l'achat d'un filtre ultra violet, pour faire de l'imagerie mais je doute qu'avec un imageur couleur cela soit possible, et pour du visuel en vu de dessiner ces nuages également. Il y a le Baader (beaucoup moins chère) et celui d'astrodon mais qui n'est plus disponible... https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/filtres/641-filtre-ccd-astrodon-uvenus.html Alors que me conseillez vous ? Si Myriam passe là je suis sur qu'elle va me trouver un petit quelque chose. Bon ciel étoilé & lunaire
  24. NGC55 ; NGC246 et 26 Ceti

    OBSERVATIONS DU SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2018 Bonjour à tous, Voici de quoi passer un bon samedi soir : au programme tout d'abord, pour se mettre en bouche, une petite étoile double de la Baleine. Il s'agit de 26 Ceti. Très facile à dédoubler. La principale est dorée tandis que le compagnon est d'un bleu mauve subtile. Très joli ! T280, grossissement 125x Puis on s'éloigne un peu de notre planète Terre pour se rendre plus près d'une célèbre nébuleuse planétaire : NGC246 et ses cavités. Le filtre UHC est efficace à 100%, surtout dans les bas, un samedi soir avec toutes les lumières parasites qui pullulent à droite à gauche. A croire que l'humain ne peut guère souffrir une nuit bien noire... T280mm, grossissement : 70X-125x + filtre UHC Et pour finir la majestueuse galaxie fuseau NGC55. Certes elle perd de sa splendeur par rapport à ce qu'elle offre depuis le volcan, mais l'essentiel est vu. T280mm, grossissement : 70X Bon ciel à vous tous. Gildas
  25. 9 dessins : 8287 à 8295 Dobson 508/1920 Cette nuit survient après une nuit bouchée, et pourtant j'ai d'abord veillé, puis revérifié toutes les 2 heures entre 2 siestes pour ne pas rater une possible embellie. Ce soir on devait se prendre un orage par l'ouest mais finalement il nous évite et le ciel qui le remplace est dégagé, avec un reliquat voilé au sud-ouest, le haut des cumulus de cet orage. J'entame la nuit avec un amas globulaire d'Ophiucus. Observation 8287 : M107. 138x, 201x. Il est considérablement faible, avec des étoiles très faibles à perceptibles. Je m'attendais à plus de pétant, il semble atténué par les voiles. Je monte plus haut regarder des galaxies du Serpent. Observation 8288 : NGC5984. 85x, 201x. Elle est vue à 85x. A 201x elle se révèle allongée, facile, très faible, un peu diffuse. Des nodosités la parcourent en vision indirecte VI3 à 5. Observation 8289 : NGC5951. 201x. Elle m'apparaît très faible à VI1 (100% du temps en vision décalée), diffuse. La transparence diminue sur la fin du dessin. Francis Ogier le vice-président de la SAF et fidèle des Rencontres s'est installé à côté avec ses jumelles. Observation 8290 : NGC5953 et NGC5954. 201x, 276x. C'est Arp 91. La première est faible et la seconde est vue VI1. L'ensemble est difficile à analyser, mais je constaterai à postériori et avec satisfaction que mon dessin est fidèle aux photos. Je dois changer de coin de ciel car les voiles se sont installés un peu trop dans le Serpent maintenant (ou plutôt ce dernier a plongé vers eux). Observation 8291 : Comète Giacobini Zinner 21P dans Cassiopée. 201x, 85x, 402x. C'est la belle comète de cet été, vraiment sympa à voir. J'ai placé le noyau précisément à 0h52, car cette comète se déplace sensiblement pendant la demi-heure du dessin. Elle est déjà vue au chercheur 9x50 comme une étoile faible floue. Au Dobson 508, elle est d'un beau vert tirant sur le turquoise, assez brillante et facile. Je note à 201x et 402x des détails dont des jets. Des fragments précèdent le noyau à 402x, très intéressant! La queue est diffuse et bien déployée. Fatigué à 1h20, je fais une sieste dans l'auto, je ne suis décidément pas encore dans le rythme nocturne! Puis je pointe le Quintet de Stephan dans Pégase pour rassurer (ou pas) Jean-Bernard qui doute de la collimation de son Dobson Obsession 635, le plus gros diamètre du rassemblement. Je me mets à un grossissement proche du sien pour que la comparaison en pupille de sortie ait un sens. Il en ressort que ces galaxies sont aussi lumineuses dans les 2 tubes avec un meilleur contraste pour le mien. Observation 8292 : Comète P/Johnson 48P dans le Verseau. 85x, 276x. Je la vois dès 85x petite et diffuse, faible à très faible. Je remarque son centre ponctuel en vision indirecte. La Lune s'est levée, ce qui ne m'empêchera pas de visiter 2 groupes de galaxies dans le Verseau. Observation 8293 : Hickson 88. 276x. Ce groupe de galaxies est formé de NGC6975 (VI3, petite, fine), NGC6976 (floue et très faible), NGC6977 (faible) et NGC6978 (considérablement faible à faible). Un moustique m'embête brièvement, je m'en débarrasse en partant au pas de course! Observation 8294 : NGC6959 à 6967. 201x. Ce groupe de 6 galaxies a pour membres NGC6959 faible, allongée, montrant des nodosités, NGC6961, très faible à VI1, NGC6962 considérablement faible, NGC6963 très faible, NGC6964 faible et condensée, et NGC6967 faible et à centre ponctuel. L'aube arrive à 4h40. Je termine sur Uranus dans le Bélier avec 4 de ses satellites vus. Observation 8295 : Uranus. 631x. La lointaine planète est brillante verdâtre clair, et 4 de ses 5 principaux satellites sont visibles, seul Miranda manque à l'appel. Obéron et Titania sont faibles, Ariel très faible et Umbriel VI1. Nicolas est parti traquer quelque comète ailleurs sur le parking avec son télescope roulant. le photographe Marouane du club de Rouen range son matériel photo à la lumière du tiers de Lune qui gît sous Aldébaran et les Hyades.