Search the Community

Showing results for tags 'Dessin'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Tests
    • Beta tests
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 228 results

  1. Dobson Strock 254/1200 Seine et Marne site des ballots de foin. 10 dessins : 9053 à 9062. Je réalise enfin un projet avorté plusieurs fois à cause des nuages, celui de passer le changement d'année sous les étoiles, de préférence sans Lune. Il y a bien quelques voiles quand j'arrive à 20h40 mais ils partent vite pendant l'installation. Le terrain est un peu boueux. La Lune en croissant à 30% est déjà basse à cette heure et son éclat ne va pas longtemps contrarier les observations. Comme hier je commence par une nébuleuse diffuse et un amas ouvert, mais dans le Cocher cette fois, laissant la Licorne gambader seule. Observation 9053 : NGC1931. La nébuleuse est visible dès 75x. A 109x, je sépare le triangle d'étoiles dedans. A 150x, ce trio stellaire est facile. La nébuleuse se montre faible à très faible, très diffuse. Elle réagit faiblement en Oxygène 3 et faiblement à très faiblement en HBêta, ce qui dénote sa nature de nébuleuse par réflexion. Observation 9054 : Dolidze 15. Do15 est repéré discret à 75x, puis mieux vu à 109x, de forme triangulaire évidente. Il est pauvre et faible. Je poursuis sur des galaxies de la Baleine. Observation 9055 : NGC584 et 586. Ce duo de galaxies est déjà bas et la Lune n'est pas très loin. A 109x, NGC584 se révèle condensée, faible, avec un noyau facile et ponctuel, tandis qu'il faut monter à 150x pour NGC586 qui est à la limite de visibilité (VI5), juste soupçonnée. La Lune jaunit vers l'horizon à 22h15. Observation 9056 : NGC596. Elle est trop basse, très faible et petite à 109x. Il est temps de changer de zone du ciel! J'entends les bruits de feux d'artifice à l'ouest pourtant ce n'est pas encore le Nouvel An. La Lune très atténuée se couche à 22h26. Je visite des galaxies de l'Eridan, constellation que j'avais délaissée depuis l'hiver dernier je crois. Observation 9057 : NGC1700. Grossie à 109x et 150x, elle est faible, petite, condensée. Il fait froid. Observation 9058 : NGC1653. Elle est très faible et peu contrastée à 109x. Observation 9059 : NGC1637. Vue dès 75x, elle reste très faible et très diffuse à 109x. Le sol est collant à 23h50. Je pars pour une pause bouffe et chauffage dans la voiture, c'est alors que la bascule d'année se produit, et les feux d'artifice lointains sont lancés au sud et à l'horizon ouest, audibles malgré l'éloignement. J'observe une nébuleuse diffuse d'Orion au son des feux d'artifice. Observation 9060 : NGC1788. Le premier objet de l'année 2020 est une nébuleuse faible aperçue à 75x puis grossie à 109x, et qui ne réagit absolument pas aux filtres interférentiels. En revenant avec un peu trop d'entrain d'une marche de réchauffage, je manque de bien mal commencer l'année : je bouscule l'arrière du télescope, qui bascule en réaction vers l'avant mais je rattrape de justessse le tube avant qu'il touche le sol! Ouf! Après recollimation, je poursuis sur d'autres nuées Orionesques. Observation 9061 : NGC1980. Cette nébuleuse est plus subtile mais bien plus étendue à 75x : on pourrait prendre ça pour des halos de diffusion autour des étoiles brillantes concernées, mais par comparaison avec les étoiles de même éclat aux alentours, il n'y a plus de doute, c'est bien une vraie nébuleuse que je vois, les halos sont plus étendus qu'ailleurs. Musique d'une fête à l'ouest, peut-être au village d'à côté. Observation 9062 : IC424. Je termine sur un autre type de difficulté nébulaire, cette nébuleuse est vue VI4 à 5 donc à la limite, à 75x et 109x, et les filtres O3 et HBêta ne me sont d'aucune utilité. Comme avant-hier du givre se dépose sur la bâche. A 1h40 j'ai froid aux pieds, en avant pour un petit footing, suivi d'une demi-heure de sieste dans la voiture. Je remballe à 2h15 pour dormir dans la voiture jusqu'à 7h30. Au réveil, le brouillard s'est installé, la fenêtre de beau temps est durablement partie. Malgré le sol mou, la voiture n'est pas embourbée. Hormis ma frayeur lors du bousculage de Strock, c'est un bon début d'année!
  2. Premier astrodessin

    Enthousiasmé par une discussion ici j’ai fais un premier essai hier soir. Bon c’est plus que moyen mais c’est une activité très agréable. Trapèze d’Orion au 6mm sur Newton 150/750. J’ai du boulot soyez indulgents !
  3. Dobson Strock 254/1200 Seine et Marne site des ballots de foin. 4 dessins : 9049 à 9052. Me voilà enfin de retour après une grosse période de mauvais temps! Il fait froid mais ça explique aussi le ciel dégagé. Je suis venu après un cycle de sommeil suite à la randonnée roller dominicale à Paris. La Voie Lactée d'hiver est perceptible dans les Gémeaux, la Licorne et le Cocher. Le terrain est un peu défoncé par un engin agricole qui y a laissé de profondes traces de roues, mais la terre est assez meuble pour ménager un espace plat pour le rocker du Strock. Je débute la soirée sur une nébuleuse diffuse connue et un amas ouvert dans la Licorne. Observation 9049 : NGC2261. La Nébuleuse Variable de Hubble offre un aspect changeant d'une année à l'autre grâce à un jeu d'ombres portées, que me réserve-t-elle cete fois? Elle est facile, considérablement faible à faible à 75x, où sa forme triangulaire est déjà visible. Je la décortique à 109x, 150x et même 218x, tout ça sans filtre, car ces derniers ne répondent pas super, leur apport reste assez faible en Oxygène 3 et considérablement faible en HBêta. Je vois des nodosités dedans, qu'en vision décalée VI1 à 5. Rappel sur l'échelle Ciel Extrême utilisée : 1 équivaut à la visibilité de l'objet 100% du temps, 5 à moins de 10%. Observation 9050 : Basel 7. Cet amas ouvert est assez discret à 75x, mais cache son jeu, car devient assez fourni avec l'augmentation du contraste en grossissant à 109x. Le fait de grossir éteint plus vite le fond de ciel que la perte de lumière sur les étoiles. A 1h j'ai les mains gelées, car je n'avais pas encore mis les gants, ce qui est vite réparé. Je regarde ensuite quelques galaxies de Persée, mais je constate un peu tard que des voiles dégradent les images par là. Observation 9051 : NGC1186. 109x, 150x. Cette galaxie difficile est trop sombre à 150x. Son coeur permet de la repérer bien que très faible à VI1. Le pourtour est allongé et vu mal, VI3 à 5. L'ensemble est peu contrasté. Mais comme dit auparavant, je remarque des voiles par là, le plus gros est plus bas ce qui n'exclut pas des voiles plus diaphanes sur cette galaxie. J'ai le nez qui coule au point que ça tombe sur la feuille de dessins. Encore heureux que je ne dessine pas à l'encre! Des chouettes se font entendre aux alentours. Observation 9052 : NGC1171. A 109x, elle m'apparaît condensée, très faible à perceptible et reste visible malgré la dégradation de l'image par encore de maudits voiles. J'aperçois une lumière de magnitude -6 à l'horizon ouest, c'est quoi encore que cette pollution? Heureusement qu'elle ne sera plus là la nuit suivante. Du givre sur la bâche et une nappe de brume dans le champ au Nord-Ouest indiquent l'humidité glaciale de cette nuit. Je remballe à 2h car je travaille dans la journée.
  4. Bonjour, Je me décidé de me lancer un peu dans la spectro histoire d'augmenter ma recherche incessante en astronomie. Une jupe de récupération et un filtre de couleur inutilisé font l'affaire. Plus tard, pourquoi de vous proposer des astrodessins du spectre des étoiles ?. Il faut que je vois avec l'imageur pour la procédure (distance capteur-réseau). Bon ciel spectro
  5. Bonjour, PS: je ne sais pas si le sujet est à plus sa place ici que dans la rubrique "coin des débutants". Si il n'est pas au bon endroit, je m'en excuse d'avance et je demande au modérateurs de bien vouloir le déplacer s'ils le jugent nécessaire. En voyant les œuvres d'art de certains "astrodessinateur", j'ai de plus en plus l'envie de m'y mettre. EN fait j'ai l'impression que le dessin apporte beaucoup plus que la simple observation visuel et/ou que l'astrophoto (que j’apprécie néanmoins beaucoup également): - Il n'y a pas d'investissement (j'ai tout ce qu'il faut à la maison, j'ai juste à me bricoler une lampe rouge à intensité variable et c'est bon) - C'est beaucoup plus rapide à mettre en oeuvre qu'une station équatoriale et tout le matériel photo. Je pourrais donc pratiquer même en vacances avec ma petite 72ED sur un trépied vidéo. - Ca oblige et apprend à mieux observer (il faut chercher les détails pour les coucher sur le papier - Un dessin à une touche plus personnelle qu'une photo. - Dessiner ce qu'on voit à l'oculaire est beaucoup plus représentatif de la réalité que les photos (en particulier pour les débutants qui s'attendent à voir les mêmes images dans un télescope que celles prises par Hubble),... Bref j'y vois beaucoup d'avantages. Cependant je suis nul en dessin. Alors vous me direz: "Pas besoin de savoir dessiner, c'est juste des points et des taches floues". En attendant que le ciel veuille bien se dégager (ca fais plusieurs semaines que j'attends ), j'ai essayé de trouver des dessins sur le net et de les reproduire mais ça ne ressemble pas toujours au modèle. j'ai aussi parcouru les sites qui parle d'astrodessin (et de la technique surtout) mais il faut dire qu'il sont assez rares. Je me pose donc plein de questions: - avec un dobson classic 200mm, ne va-ton pas passer plus de temps à retrouver l'objets qui file plutôt qu'à dessiner? - Quelle valeur de dureté utiliser pour quel objet (par exemple: nébuleuse en 2B + estompe, Etoiles en sec ou en gras,...), brefs des petites questions pratiques. Bref ci les astro-artistes du forum ont des conseils et des pistes, je suis preneur. Merci d'avance pour vos conseils et Bon ciel Anthony
  6. Bonjour les astrodessinateurs, Un petit dessin pour commencer ce mois de février. Je me suis concentré en direction du terminateur avec Albategnius et Hipparque plongé dans le noir glacial. Au fur et à mesure du dessins des lignes apparaissaient et mis à jour sa surface. Bon dessin lunaire
  7. Bonjour Je vous souhaite tout d'abord une heureuse année 2020. Voici le dernier CROA à jour par rapport à la recopie de mes dessins, j'ai pris du retard sur ces derniers avec la fatigue due aux transports en grève. Nord de la Seine et Marne à l'ouest des ballots de foin Soir du 20 novembre 2019 Dobson Strock 254/1200 3 dessins : 9045 à 9047. La météo automnale s'est installée, les sorties astro se font plus rares, même si j'ai pu faire 2 sorties étoiles doubles en période de Pleine Lune mi-octobre et observer partiellement le transit de Mercure devant le Soleil le 11 novembre. La fenêtre météo de ce soir de semaine n'est pas idéale, avec des horizons brumeux, mais c'est mieux que rien. Opérationnel à 22h30, je me suis mis à l'abri du vent du nord-est. Je me retrouve donc à l'ouest des ballots de foin encore conséquents à cette période. Il fait froid et le ciel est moins transparent que d'ordinaire à cause du fort taux d'humidité dans l'air, typique de la saison ici. Je prends le risque de me retrouver dans le brouillard à la campagne ces soirs-là, alors que chez moi proche de Paris la chaleur urbaine empêche sa création. Rageant après 45 minutes de route! Mais ce soir le ciel tient. Les phares des voitures sur la route départementale sont diffusés par l'humidité. Je commence par un amas ouvert de Persée. Observation 9045 : M34. J'aime beaucoup ce Messier riche, fourni à 75x avec son triangle principal d'étoiles doubles. J'aperçois une étoile filante dans Orion. J'ai froid aux mains, il est temps de mettre les gants. De la buée gêne parfois. Je poursuis sur des galaxies à la limite du Bélier et de la Baleine. Observation 9046 : NGC821. Je vois cette galaxie considérablement faible dès 75x, petite. Elle est cotonneuse à 150x, à centre facile. Les gants et bottes ne sont pas de trop par ce froid. Observation 9047 : NGC831. A 150x, cette galaxie VI1 à 2 (75% à 100% du temps en vision décalée) semble condensée. A 0h30 je remballe au milieu d'un coup de pompe et encore avec le nez coulant comme lors de la dernière sortie.
  8. MEE (inachevé) 06-01-20

    Bonjour les astro-dessinateurs, Voici le premier dessin de l'année....qui restera inachevé à cause d'un front qui est survenu et a oblitéré ma vision. Je me suis attardé sur la formation très chaotique MEE, il possède des versants peu escarpés, une muraille et un fer à cheval au nord qui doit avoir une nature du sol différente du reste de cette formation. Il est magnifique a observer le jour lunaire du 9-10 au soir donc. Les outils de dessins habituel, polychromos , sur papier noir A4. Bon dessin lunaire
  9. Nord de la Seine et Marne au sud des ballots de foin Dobson Strock 254/1200 3 dessins : 9025 à 9027 Quand j'arrive dans la fraîcheur à 21h15, Malik est déjà là, trop au sud car installé dans le champ. La Lune va se coucher peu après mon installation finie à 21h40. Je mets toujours plus de temps à être opérationnel s'il y a un acolyte avec qui discuter. La soirée commence par un échec sur les nébuleuses Sh2-101 et Sh2-104 du Cygne. Je les ai pourtant déjà vues avec ce télescope. Le ciel ou moi ne devons pas être au top ce soir. Je me rabats sur des cibles plus faciles, quelques amas ouverts vers gamma du Cygne. Observation 9025 : NGC6871. 75x, 109x. Il est assez fourni, ses étoiles sont considérablement brillantes à perceptibles. La lampe de la planche à dessins cafouille. J'utilise du coup la lampe de poche pour éclairer le dessin. De la buée s'invite par instants sur la lentille d'oeil de l'oculaire. J'essaie pourtant de retarder sa venue en mettant les autres oculaires au chaud dans les poches du manteau. Mais l'oculaire en place dans le porte-oculaire a tout le temps de se refroidir jusqu'au point de rosée pendant un dessin. Observation 9026 : Bi2. Biurakan 2 est un amas réparti en 2 groupes distincts à 109x, dominé par une étoile double assez brillante. Il contient des étoiles plutôt brillantes à perceptibles. A 23h Malik rentre dormir une demi-heure dans sa voiture. Le phare de la Tour Eiffel se montre gênant car je suis tourné à l'ouest pour ces dessins. Je connais encore un échec cette nuit, sur la comète Africano. Ne m'étant pas trop foulé pour préparer son repérage, j'ai voulu utiliser la carte d'Astrosurf Magazine mais me rends compte que finalement elle n'est pas assez précise par rapport à la brillance de la comète. Faisant fi de mon nez qui coule à cause du froid, je termine par des galaxies des Poissons. Observation 9027 : NGC315 et 311. 75x, 150x. Malik a vu la plus brillante, NGC315, que je note considérablement faible à faible et vue dès 75x. Je remarque aussi NGC311 très faible à VI1, mais rate la troisième du groupe, NGC318, même à 150x. En cours de dessin, j'ai changé de crayon, impossible de tailler le précédent car la mine se casse sans arrêt. Des chouettes hulotte chuintent dans la nuit à la transparence perfectible. A minuit et demie je range tandis que Malik reste.
  10. Voilà ma dernière observation (télescopique) de 2019, la comète C/2017 T2 à 50km au sud de Paris avant l'arrivée du brouillard givrant... Estimation de magnitude: m1=10.2 au T407x72 (m1=10.5 sur photo), avec 10' de queue: T407x72: T07x135 et x350: Et en photo, toujours au T407 (71sec. de pose cumulées, avec la belle étoile rouge en bord de champ - déjà bien notée visuellement): Nicolas
  11. Bonjour les astro-dessinateurs, C'est encore moi, pour cette dernière de l'année, je suis parti côté nord de notre croissant pour faire "deux géants" que sont Atlas & Hercule en cratère, mais pas si géant que cela. En voyant les nuages arrivés, je me suis dépêché pour esquisser ces deux cratères qui forment un couple remarquable dans cette phase, Atlas qui est littéralement dévoré par les ombres. Malheureusement, mon ciel lui aussi à été dévoré par un voile nuageux venu du nord donc j'ai dessiné dans la pénombre, de plus il y a un problème d'échelle entre les deux cratères Hercule est plus grand qu'Atlas. Ce dessin est réalisé au renvoi coudé. Bon dessin lunaire
  12. Bonjour à tous, Je vous présente mon cadeau de noël réalisé par mon épouse. Pour ceux qui ont l’œil il y a en dehors de l'évidence des petites choses cachées, 14 pour être précis. Dites moi si vous les trouvez. Mon épouse est une artiste accompli et réalise des tableau sur demande ( pas que astro) pour ceux cela intéresse contactez moi je vous donnerai les références d'autres sites sur lequel elle publie.
  13. Nord de la Seine et Marne au sud puis à l'ouest des ballots de foin Dobson Strock 254/1200 5 dessins : 9019 à 9023 Je suis prêt à 22h10. Je vais vite être embêté par le vent Est/Sud-Est chiant, en observant la comète Africano dans Andromède. Observation 9019 : Comète Africano C/2018 W2. 75x, 109x. C'est une comète qui reste modeste, faible à très faible et très diffuse. Je m'énerve contre le vent fort, qui dépointe le tube, mais aussi contre les faux contacts de la lampe de la planche à dessin. Suite à ce vent intenable, je déplace tout le matériel à l'ouest des ballots de foin dans le champ moissonné et plan, à l'abri du fort vent devenu petite brise à cet endroit, et ce qui ne gâte rien, à l'abri de la lumière de la Lune à moins d'un jour avant le dernier quartier, qui se lève à 23h. Dans de bien meilleures conditions, je poursuis la nuit avec un amas ouvert du Petit Renard, Vulpecula en latin. Observation 9020 : NGC6802. 150x, 109x. Le petit amas niché dans le Porte-Manteau (Collinder 399) est très faible, mal résolu ce soir. La nuit est entrecoupée d'une petite sieste d'une demi-heure, et comme je suis encore fatigué à minuit et quart, je dors un cycle de sommeil à l'arrière de la voiture. Je suis relevé à 2h, frais pour de nouvelles observations. J'entame une ode au ciel d'automne ayant pour thème les amas ouverts de Cassiopée. Observation 9021 : NGC637. 75x, 150x. Il est détaché mais pauvre à 75x. Ses étoiles se révèlent assez brillantes à perceptibles. Un spot lumineux s'est allumé à l'ouest, pourrissant le ciel jusqu'à 15° de hauteur. Est-ce une nouvelle bêtise de Disney Village? Observation 9022 : NGC609. Pas vu à 75x, il montre quelques étoiles faibles à perceptibles à 150x. C'est nul! La Lune doit gêner pour en voir plus, diffusant sa lumière dans le ciel bien que le Strock soit dans l'ombre des ballots. Observation 9023 : NGC559. 150x. Celui-là rattrape un peu la vacuité du précédent, puisqu'il est plus riche qu'au premier abord en étoiles plutôt faibles à perceptibles, mais je sens que la Lune gêne pour en voir plus. Le bilan de la nuit est décevant, entre le fort vent et la Lune trop grosse qui gomme les étoiles les plus faibles. Du coup je remballe prématurément à 3h20.
  14. Bonjour, Voilà mon récapitulatif de cette année avec les deux éclipses lunaires que j'ai réussi à (a)voir (exclusivité). - La seul est unique tâche AR (importante) de l'année,au moment où un avion passe dans l'axe (nouveauté). - La pleine lune projetée, en thermographie (nouveauté), en mosaïque de deux images AltairGP290C (nouveauté) - Des dessins lunaires, et un peu de ciel profond. - Jupiter et sa GTR, Saturne et ses petits (une première), , Vénus en demi-disque. Cette année s'est concrétisé par le plein de nouveauté 2019 en imagerie, dessins et visuel... voilà mon bilan Mais que deviendrais-je sans ma lunette AR de 90mm ?. VOTEZ LOUP LOUNAIRE https://vseverin77.wixsite.com/le-loup-lunaire Bonne fêtes à tous étoilé , planétaires & lunaire
  15. Bonjour, Pour changer je vous propose un petit dessin des pléiades qui m'ont attiré du coin de l’œil, le dessin a été réalisé en pleine ville. Une vue d'ensemble à 44° champ de l'oculaire, et un détail sur un petit groupe au centre que j'aime bien. C'est fous comme la turbulence était faible , points bien ponctuel sans scintillement où presque. Bon ciel étoilé & lunaire
  16. Nord de la Seine et Marne au sud des ballots de foin Matin du 31 août 2019 Dobson Strock 254/1200 10 dessins : 8990 à 8999 Je suis venu après une sieste indispensable car la semaine fut dure. Je commence les observations à 0h20. Je m'attendais à retrouver Jcb77 avec qui j'avais planifié la sortie, mais son astro-fourgon ne démarrant plus, il est cloué chez lui. Zut! Un peu de vent du nord-est souffle, je m'abrite avec le télescope derrière les ballots de foin. Le ciel est marqué de quelques petits voiles, dont un qui rend la Voie Lactée d'été plus intense, ça fait bizarre. Je vise les zones épargnées, plus spécifiquement quelques galaxies de Pégase. C'est la suite du groupe de NGC7626 dont l'observation avait été interrompue par de vils nuages à la dernière séance où Pégase était bien placé pour l'observation (seconde partie de nuit à cette période). Observation 8990 : NGC7623. A 150x, je la vois, très faible et un peu diffuse. Comme chaque nuit actuellement je bataille contre un moustique vers 0h40. Observation 8991 : NGC7631. Diffuse et allongée, elle me semble très faible à VI1 à 150x. Le froid arrive mais pour le moment la veste suffit au-dessus du tee-shirt. Mais bientôt le vent refroidit l'air au point que je mets le pull et le manteau. Le phare de la Tour Eiffel s'est éteint enfin à 1h. Observation 8992 : NGC7612. Faible, elle est visible comme une étoile floue à 150x. Des chouettes animent un peu la nuit de leurs chuintements. Observation 8993 : NGC7674/75. Belle surprise que ce duo tenté par hasard. NGC7674 à centre flou est un peu ovale, très faible et très diffuse, tandis que NGC7675 n'est vue qu'en vision indirecte mais 100% du temps alors. Observation 8994 : NGC7479. Cette superbe spirale barrée au Dobson de 508 va-t-elle me montrer certains de ces détails avec moitié moins de diamètre? Déjà, elle est plus faible qu'attendu, j'ai dû garder en mémoire l'impression au T508. 109x, 150x, 218x. La galaxie est faible à très faible, et je note à 109x un départ de boucle en VI3-4 (25 à 50% du temps en vision indirecte). Bref, un miroir de 25cm n'est pas un 50cm! Je change d'objets, destination des amas ouverts de Cassiopée. Observation 8995 : NGC381. 75x, 109x. Bien détaché à 75x, il est assez fourni en étoiles assez faibles à perceptibles. A 3h20 je m'offre un quart d'heure de sieste dans l'auto. Observation 8996 : St3. Stock 3. 150x. Il n'est pas remarquable, juste concentré. Une odeur de lisier de porc vient offusquer mes narines par intermittences. Observation 8997 : Be62. Berkley 62. 150x. Décidément, je ne pointe pas les plus riches, celui-ci aussi est pauvre. J'ai froid aux jambes, il faudra prévoir de remettre le pantalon de ski à la prochaine sortie au lieu de bêtement le laisser à la maison. A 4h20 Orion est entièrement levée. Je sens encore du vent gênant. Je veux tenter des galaxies de la Baleine mais le fond de ciel est finalement trop clair par là-bas, les observations seront décevantes. Observation 8998 : NGC179. 109x. Elle est basse et vue VI1 à 2, sur fond trop clair. Le camion de lait est encore passé vers 5h. Un ballet d'autres camions vers la même heure a augmenté le bruit d'un coup quelques minutes. Observation 8999 : NGC309. 109x. Elle est très diffuse, VI3. A 5h30, l'aube arrive. Je dors 25 minutes et prends quelques photos du site avant de remballer.
  17. Nord de la Seine et Marne au sud des ballots de foin Soir du 29 août 2019 Dobson Strock 254/1200 4 dessins : 8986 à 8989 Je m'apprête à observer à 22h25. L'expérience de dimanche dernier m'a fait garer la voiture de façon à protéger le Strock 254 du phare de la Tour Eiffel. Il ne viendra pas troubler l'harmonie de la soirée. La soirée débute par un amas ouvert du Cygne. Observation 8986 : Do44. Dolidze 44. Il n'est pas très marqué à 75x et reste pauvre à 109x. L'odeur du bétail est présente mais supportable. Je poursuis avec un nuage obscur dans le Cygne. Observation 8987 : B361. Barnard 361 est dur, sombre par endroits à 75x. Ses limites sont très indistinctes, ouvertes même du côté nord-est. Beaucoup d'avions en circuit d'attente traînent dans le ciel briard ce soir, j'en compte une dizaine en même temps parfois! Le Strock est ensuite dirigé sur un amas ouvert du Cygne. Observation 8988 : IC1369. Partiellement résolu à 75x en étoiles faibles à perceptibles, il est laiteux. A 109x, il est plus lisible mais encore laiteux. Je reçois encore la visite de moustiques voraces, les vampires du coin. Il est vrai qu'au son des canards j'ai déduit la présence d'une mare ou d'un étang dans le voisinage, dont les eaux stagnantes sont propices à leur prolifération. J'observe enfin une nébuleuse planétaire du Cygne pour terminer la séance. Observation 8989 : NGC7048. Je la repère à 75x et l'explore à 218x avec le filtre Oxygène 3. Elle réagit bien à ce filtre. Faible, elle semblait déjà annulaire en vision indirecte sans filtre, ce qui est confirmé par le filtre mais en vision décalée aussi, juste plus facilement. Je remballe encore vers minuit et demie.
  18. Bonjour, Je voulais faire de l'imagerie après mon dessin hier soir , mais le ciel s'est bouché, je n'ai pas eu le temps d'essayer mon nouveau filtre IR-CUT... et donc finito Sélène. Heureusement j'ai sauvé mon précieux dessin lunaire, pour moi c'est le principal. Pour ce soir c'est cuit, le ciel est à la pluie. Bon ciel lunaire
  19. Bonjour les dessinateurs, Entre une séance photo habituel de Sélène, je me suis dis qu'entre deux passages de nuages si cela tiens la route je dessine ! Donc le ciel a tenu ces promesses jusqu'à 21h00, comme j'avais terminé avant la nouvelle vague nuageuse.... transparence très moyenne, turbulence correcte à x200. Situé au nord Babbage Pythagoras, il sont en bordure du terminateur, le pic central et conique est une des caractéristiques. Toujours la même feuille noir et les outils de dessins habituel. Bon dessin lunaire
  20. Nord de la Seine et Marne au sud des ballots de foin Soir du 25 août 2019 Dobson Strock 254/1200 4 dessins : 8982 à 8985 C'est ma troisième nuit d'affilée, ce qui demeure exceptionnel pour l'Ile de France! Mais cette fois le travail m'attend demain, il faudra être discipliné sur l'horaire de départ. Je suis prêt à 22h30. L'odeur de lisier de porc étant atténuée par rapport aux nuits précédentes, j'ai rejoint mon site de prédilection. La nuit n'est pas encore totale. J'observe des amas ouverts du Lézard, constellation que j'ai un peu trop délaissée cette année. Observation 8982 : NGC7296. Il est petit et compact à 75x. Je le sépare en étoiles assez brillantes à perceptibles à 150x. Un peu de vent pas gênant se manifeste à 23h. La nuit est tombée mais le ciel reste laiteux. Et ce scrogneugneu de phare de la Tour Eiffel bien que dans mon dos gêne par intermittances en éclairant le télescope, faiblement certes, mais avec les bâtonnets de la rétine au garde-à-vous ça se voit. Observation 8983 : IC1434. Repéré à 75x, il est fourni sur fond laiteux à 109x. Quelle galère à dessiner vu comme il est riche! Je remarque aussi une ligne d'étoiles faibles à la limite de résolution. C'est marrant, il y a commme des bandes sombres dans l'amas du fait de sa résolution partielle en étoiles. Après une petite pause dans la Dacia Sandero, afin qu'il n'y ait pas de jalouses, je rends aussi visite aux galaxies du Lézard. Observation 8984 : NGC7231. Cette galaxie non visible à 75x, je la vois très faible à VI1 à 150x. Observation 8985 : NGC7223. Elle non plus reste invisible à 75x. Elle n'est pas évidente, peu contrastée et très diffuse, vue VI1 à 2 à 150x (75% à 100% du temps en vision indirecte). Comme je suis raisonnable, je remballe à 0h40 pour ne pas être cassé au travail.
  21. Bonjour les dessinateurs, Juste après avoir pris mes images habituel.... j'ai vite rangé mon APn pour laissé place au dessin et tous les outils qui vont avec. Voici la région du mont Apennins comprise entre Platon & Cassini; cette phase gibbeuse et propice aux ombres très étirées , on remarque aussi la forte altimétrie. une situation que j'aime bien représenter. LE matériel reste inchangé à savoir des polychromos (gris,noir,blanc...) sur papier canson noir A4 Qualité du scan en retrait du dessin original, c'est pourquoi les prises de vue sont bien meilleurs. INFO: Le dessin a été réalisé avec l'usage d'un renvoi coudé. Bon dessin lunaire
  22. Bonjour, La lune d'hier car je n'ai pas eu le temps de traiter avant, le dessin juste après c'est du boulot aussi et puis comme c'est pris en photo....c'est de la photo aussi ! Un petit essai à la barlow X3 puisque masse d'air stable , elle concerne la région du quadrant est axe nord sud. Et un peu de thermographie pour la lecture. Traitements ASTROSURFACE Paint.net pour le montage. Bon ciel lunaire Bon ciel lunaire
  23. Nord de la Seine et Marne à l'entrée de la ferme Matin du 25 août 2019 Dobson Strock 254/1200 4 dessins : 8978 à 8981 Comme hier, j'évite l'odeur de l'autre site au prix d'une promiscuité plus grande avec les vaches. J'ai fini de récupérer de la nuit passée avec une sieste jusqu'à 1h. Mais je n'ai pas perdu de temps d'observation car le ciel se dévoile enfin après un début de nuit couvert. Je suis arrivé à 2h15 et suis opérationnel en un quart d'heure, l'avantage du Strock par rapport au Dobson 508. Les vaches sont là, fidèles au rendez-vous. Vont-elles être aussi incontinentes qu'hier? La Lune a maigri à 30% de phase et atteint la barre des 15° dans le Taureau au début de mes observations. Je galère un peu dans mes recherches dans le Verseau, je vais pointer une zone plus transparente plus haut dans Pégase. J'aperçois encore des voiles dont un gros paquet à l'ouest. Vont-ils jouer les trouble-fête comme hier? En effet, ils gênent pendant le premier dessin. Observation 8978 : NGC7743. 150x. Vue dès 75x, elle se révèle très faible, diffuse. Un axe est plus marqué en vision décalée. Observation 8979 : NGC7742. 150x. Facile à 75x, elle m'apparaît faible, petite et condensée. Les moustiques sont plus menaçants qu'hier, je dois fuir par moments pour qu'ils perdent ma trace. Une bonne odeur de foin me chatouille les narines, bien plus agréable que l'odeur âcre du lisier de porc. La menace des voiles de l'ouest grandit. Je commence à dessiner le groupe de galaxies NGC7586-7631 dans Pégase. Je me rends compte alors que la jupe du Strock était mal mise, ce qui a dû occasionner une perte de contraste alors que la luminosité de la Lune est assez forte. Je constate en effet un mieux dans le contraste après avoir réajusté cette jupe. Observation 8980 : NGC7617/9/26. A 150x, le duo formé par NGC7619 et 7626 est facile, les 2 galaxies étant toutes deux considérablement faibles et NGC7626 étant notée diffuse à faible centre marqué. Le duo devient un trio dur quand je parviens à détecter NGC7617 un quart du temps en vision indirecte (VI4). Les voiles seront bientôt là. A 3h40 2 chouettes chevèche se parlent, c'est magique. Observation 8981 : NGC7611. 150x. Située dans le groupe des précédentes, elle se montre faible, assez condensée. A 3h50 les nuages sont dessus et sur Pégase, le ciel est vite très couvert par l'ouest. Je prends quelques photos souvenir maintenant que j'ai le temps faute de ciel. A 4h30 le ciel est encore bâché, envahi de stratus et stratocumulus. Le camion de collecte du lait est arrivé pour un quart d'heure. A 5h15, après un peu de repos dans l'auto, je remballe sous les nuages.
  24. Nord de la Seine et Marne à l'entrée de la ferme Nuit du 23 au 24 août 2019 Dobson 508/1920 9 dessins : 8969 à 8977 Ma première sortie à la campagne depuis les vacances se fait encore aux commandes du Dobson 508. La forte odeur de lisier de porc qui m'a saisi en sortant de la voiture au niveau des ballots de foin m'a fait fuir ce site. Arrivé à 21h45, j'étais installé à 22h45, ayant monté le télescope sous le regard intrigué des vaches. J'ai eu droit à un feu d'artifice vers le sud, ils fêtent quoi à cette date? J'observe une nébuleuse planétaire puis un amas ouvert de l'Aigle. Observation 8969 : NGC6751. 85x, 402x, 631x. Très réactive en Oxygène 3, elle est vue un peu floue dès 85x. Notée assez faible, elle montre son étoile centrale facile considérablement faible, et des traces d'anneaux en vision décalée VI2. La turbulence est forte à 402x. Elle est trop sombre à 631x. Une étoile est soupçonnée dedans à côté de la centrale. La structure annulaire ressort mieux en filtrant en Oxygène 3, évidente alors. A 23h20, les vaches dans la prairie à quelques mètres de l'autre côté de la barrière urinent à tout va! Heureusement que ça ne sent pas jusqu'ici. Je me vengerai en faisant de même au bord de leur enclos en cours de nuit. Observation 8970 : NGC6756. 85x, 201x, 276x. Il est petit et très serré à 85x. La turbulence reste forte à 276x. Je note un curieux groupe d'étoiles serrées considérablement faibles à faibles en forme de S au centre. Vers minuit et quart, je pars me reposer 20 minutes dans la voiture. La Lune à 40% de phase se lève à 0h45 dans les arbres et sous les Pléiades. Je poursuis avec des galaxies de l'Aigle. Observation 8971 : NGC6900. Pas vue à 85x, elle est très faible et diffuse à 201x, vue sous forte turbulence. Observation 8972 : NGC6915. 85x, 201x. Elle est bien plus facile que la précédente alors que la Lune à 40% s'est levée entretemps. Je la vois à 85x, puis à 201x elle m'apparaît considérablement faible et condensée, facile. En vision indirecte son noyau est ponctuel. Un moustique m'embête temporairement vers la demie de 1 heure. La Lune est suffisamment montée pour que je constate qu'elle est nichée dans l'amas des Hyades et au-dessus d'Aldébaran. Observation 8973 : NGC6922. 85x, 201x. Repérée assez vite à 201x, diffuse, elle n'a pas été décelée à 85x. Observation 8974 : NGC6926/9. 201x. Ce couple inégal comprend NGC6926 très faible à VI1, très diffuse, et NGC6929 faible, petite et condensée. Pour changer des galaxies, je pointe une nébuleuse planétaire de Pégase déjà dessinée avec 2 fois moins de diamètre. Observation 8975 : PK104-29.1. 85x, 138x. Aussi appelée Jones 1, elle est soupçonnée sans filtre. Elle n'est pas si facile que ça en filtrant en Oxygène 3, restant faible à très faible. Je la dessine avec ce filtre. Le filtre et le grossissement de 138x sont le bon duo pour la détailler. J'enchaîne sur des galaxies de Pégase dont un groupe Arp. Observation 8976 : NGC7680. 201x. Elle se révèle condensée et considérablement faible. Observation 8977 : NGC7805/6. 201x, 276x. De son autre nom Arp 112, ce duo me montre NGC7805 considérablement faible et NGC7806 faible à très faible. A 3h50 une vache gloutonne mange bruyamment dans sa mangeoire à 5 mètres de moi. Des voiles à l'ouest viennent puis gênent. Je patiente dans l'auto, mais me laisse emporter par le sommeil jusqu'aux rivages de la 5ème heure. L'aube est arrivée. Atteint de migraine et de nausées, je finis ma nuit de sommeil ici jusqu'à 10h. C'est parfois dur de sortir ce gros télescope un vendredi soir.
  25. Dans le virage du fond du parking. Nuit du 8 au 9 août 2019 Dobson 508/1920 14 dessins : 8949 à 8962. Voici venue la dernière nuit de mes vacances, après 2 semaines et demie dans le sud. Après 2 heures de sieste post-dînatoire, je suis prêt à observer à 23h15. Des voiles inattendus sont illuminés par la Lune en premier quartier. Cette dernière est masquée par les arbres à la fin de mon installation, j'ai tiré exprès le Dobson le plus près possible des arbres pour bénéficier plus tôt de leur ombre. Les voiles s'évacuent peu à peu par l'est. Je dévie le Dobson vers des galaxies des Chiens de Chasse et de la Grande Ourse car mon but premier de la nuit, Cassiopée, se retrouve voilée. Observation 8949 : NGC5377. 85x, 201x. Elle est vue facilement à 85x. A 201x son centre considérablement faible surpasse le reste faible à très faible. En vision indirecte, elle est beaucoup allongée. Une animation est en cours chez Jean-Bernard C. vu les clameurs venant de par là. Je pause les observations pour aller à 23h30 aux toilette sèches décidément bien pratiques car proches. Observation 8950 : NGC5448. 85x, 201x. Vue allongée à 85x, elle est considérablement faible et allongée dès ce grossissement. Je remarque une zone plus dense en vision indirecte un quart du temps (VI4). Observation 8951 : NGC5422. 85x, 201x, 276x. Petite à 85x et assez faible, elle inclut 2 étoiles aperçues en vision décalée à 276x. Encore une galaxie allongée! Observation 8952 : NGC5473. 85x, 201x. Elle aussi est petite à 85x. Facile et diffuse, elle se révèle considérablement faible. A minuit et demi, la Lune disparaît derrière les montagnes. Je quitte temporairement les champs de galaxies pour dessiner un amas ouvert de Cassiopée. Observation 8953 : NGC654. 201x. Je le vois au chercheur 9x50 comme une petite tache floue faible. Au télescope, il est vraiment riche et serré, bien que la forte turbulence de 4 sur 5 limite sa beauté. Ses étoiles assez brillantes à perceptibles ont élu comme chef une brillante jaune. Dans la même zone orientale du ciel, je finis d'explorer le groupe de galaxies de NGC80 dans Andromède. Observation 8954 : NGC79. Elle est faible et diffuse à 201x. Observation 8955 : IC1542. A 201x, je la note très faible, allongée, avec 2 étoiles voisines en vision indirecte. Des voiles reviennent à l'ouest du ciel à 1h50 et gênent à 2h. Observation 8956 : IC1546 et NGC86. A 201x, IC1546 est très faible, allongée, et escorte la faible NGC86. Des voiles gênent à la fin. Observation 8957 : PGC1396 et consorts. 201x. Cette galaxie faible à très faible ronde est accompagnée de 2 allongées qui n'étaient pas identifiées par Guide 7. J'ai dû croiser les données d'Aladin avec une recherche sur le nom des galaxies de ses catalogues bizarres pour trouver le nom équivalent et plus court dans le catalogue PGC. Il s'agit donc de PGC3089726 vue VI3 et PGC1666918 à centre très faible et VI1 ailleurs. J'enchaîne sur des galaxies de Pégase dont des objets Arp. Observation 8958 : NGC7814. 85x, 138x, 201x, 276x. Je lui vois une teinte un peu bleue à 85x. La zone centrale se fond progressivement dans le halo externe à 201x, et j'aperçois assez difficilement la bande sombre qui coupe en 2 cette zone centrale. Je la vois mieux à 276x, VI2. Elle est plus sombre que le reste de la galaxie. Observation 8959 : IC5378. 201x, 402x. Je ne l'ai pas choisie au hasard, car c'est aussi Arp 130. Elle est intéressante, repérée faible à 201x, assez sombre à 402x, montrant sa dissymétrie et 3 nodosités dont 2 noyaux visiblement repoussés sur un bord. Observation 8960 : UGC12856. 85x, 201x, 276x. Cette autre galaxie Arp (N°262) est vue très faible à 85x. Elle est optimale à 201x. Il est difficile de détailler ses nodosités VI3 à 5. A 4h quelques voiles éparses passent encore. Je dessine M74, galaxie des Poissons transcendée ce matin. Observation 8961 : M74. 85x, 138x, 201x, 276x, 402x. Je l'aperçois déjà au chercheur 9x50 comme une tache floue très faible. A 85x, elle m'apparaît considérablement faible, bleuôtée. A 138x mais surtout 201x, 3 bras spiraux sont identifiés, VI2 à 4, et à 276x et plus des nodosités VI2 à 4 sont individualisées. Quelle belle observation de cette galaxie dont les spires m'ont résisté longtemps! Je termine ces astro-vacances sur une autre galaxie Arp de Pégase. Observation 8962 : UGC12891. 85x, 201x, 276x. Arp 249 est une tache très faible à 85x. Elle se dédouble en 2 noyaux à 201x et une nodosité est vue à l'écart à 276x. A 5h, l'aube arrive. Je remballe le haut et le miroir primaire du 508 pour ne pas courir le risque de me griller avec en plein jour. Ce fut encore une belle moisson d'objets astronomiques que ces vacances estivales.