Search the Community

Showing results for tags 'Galaxie'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Others
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Moderation
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 1545 results

  1. Bonjour, avec cette météo je n'ai rien à me mettre sous la dent en ce moment, alors mon ami Denis Huber m'a motivé pour reprendre le traitement d'une ancienne prise sur la chaine de Markarian afin de la mettre en vidéo. Il y avait 4 panneaux réalisés avec une TEC 140, j'ai harmonisé les fond de ciels et j'ai retouché les détails de l'image avec du TOPAZ inside. L'image finale fait 6400 px X 7000 px, cliquable pour la version full : Version annotée, cliquable pour la version full, le listing pix me sort un millier de galaxies : Le voyage en vidéo dans l'image réalisé par Denis Huber à faire absolument, un grand merci à lui : Jean-Claude MARIO ****AMATEURS, VOUS VOULLEZ DEVENIR CHEF DE MISSION A L'OBSERVATOIRE STELLE DI CORSICA EN CORSE, EN PROFITER POUR VISITER l'ILE ET PRATIQUER L'ASTRO AVEC UN T600 ? RENSEIGNEMENTS ICI : http://astro.equinoxe.free.fr/stelle_di_corsica/presentation.php ****
  2. Les nébuleuses de Bode Lors du confinement de novembre 2020, j’avais décidé d’imager 3 comètes qui étaient accessibles depuis le jardin du village où je réside. Les conditions n’étaient pas top. Malgré l’absence de Lune des 12 et 13 novembre, la pollution lumineuse couplée à quelques passages nuageux étaient bien présents mais ne me firent pas renoncer… trois comètes, ce n’est pas si souvent. Alors que le setup grand champ imageait la comète 156P, j’eus beaucoup de difficultés à capter le même objet à la lunette. Elle était très faible. Comme je ne voulais pas perdre une nuit à photographier dans le vide, je préférais une cible plus simple à trouver : les galaxies M81-82 dans la constellation de la Grande Ourse, aussi appelées les « nébuleuses de Bode » du nom de leur découvreur : Johann E. Bode. M81, populairement appelé la Grande galaxie de Bode, est une spirale vue de trois quart de face d’environ 87.000 années-lumière de diamètre et située à environ 11,8 millions d’années-lumière de nous. D’une magnitude visuelle de 6.9, elle peut être vue aux jumelles sous un bon ciel. M82, populairement appelée la galaxie du Cigare, est une spirale vue par la tranche, d’environ 42.000 années-lumière de diamètre et éloignée de nous d’environ 12,7 millions d’année-lumière. Elle est très active et subit une intense formation d’étoiles, sûrement provoquée par son interaction gravitationnelle avec M81. Les deux univers-îles font partie du groupe galactique de M81 comprenant environ une quarantaine de galaxies. Et comme notre Groupe Local, le groupe de M81 fait partie du superamas galactique de la Vierge. Photos prises le 12 novembre 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel (+ filtre CLS) au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage). 119 poses de 2 minutes – ISO 6400 – 25 DOF – Iris, Toshop et Fitswork. Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  3. Bonjour à tous. La météo abominable ne permet pas d'avancer.. voici quelques travaux en cours. Couches luminances pas forcément définitives, en attente de Ha et RGB. Fortement recadrées au C9.25 Hyperstar, focale 515mm F2.2, caméra ZWO ASI183MM Pro, monture EQ6R Pro, gestion ASIair. Un an d'hyperstar, des mois de collimation, de bidouille, de galère, d'envie d'arrêter... et enfin j'ai le bon bout. Deux nuits exploitables et sans lune ça devrait être terminé... Je suis pas peu fier de ma M51 et NGC2403 devrait être mignonne aussi. Les défaut de diffractions sur les étoiles sont causés par le passage des câbles devant la lame.. il semblerait que la meilleure méthode soit de faire juste un arc de cercle simple (ex: M51) plutôt que le fameux demi cercle imprimé 3D (M81/M82)...
  4. Salut a toutes et tous, lecteur assidu du forum, je n'ai pas posté jusque la (certains m'ont probablement croisé en face), et hier soir je me suis décidé à le faire dans le groupe "ciel profond rapide en poses courtes". On m'a encouragé a poster dans la section astrophoto, même si je n'ai pas la prétention d'en faire. En fait, ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie, mais un peu dans toutes Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans (du dessin astro aussi a l'occasion), de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi? Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!) Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas vraiment de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques. Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte! L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond (monture pas faite pour, encore moins avec 6kg sur le dos, tube perfectible, camera planétaire avec capteur minuscule et pixels de 2.9µ), on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détails inaccessibles au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations. Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 5s a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s, et je travaille aux gains suivants: 111, 200, 300). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer correctement en VA (je n'en fait que depuis 6mois). M65 130x10s gain 200/offset 74 NGC3628 200x5s gain 300/offset 201 M66 130x10s gain 200/offset 201 Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet. Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201 NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?) NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74 M101 120x10s gain 200/offset 74 M109 132x10s gain 200/ offset 74 M106 125x10s gain 200/offset 74 M90 130x10s gain 200/ offset 74 Une petite galerie des galaxies du jour Ce fût une nuit productive! Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation. Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit! M82 29x30s gain 111/offset 34 M81 42x30s gain 111/offset 34 Pour finir le setup utilisé: ir, J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre Pour la procédure habituelle, je travaille avec Sharpcap, lui même connecté a GSS et All Sky plate solver pour le pilotage de la monture , et Stellarium pour l'interface de pointage. Comma ma QHY290MM est refroidie, j'ai une bibliothèque de darks bien fournie pour faire face a toutes les situations, et j'adapte le temps de pose unitaire en fonction de la cible et des conditions d'observations. Les darks et les flats sont soustraits pendant le livestacking, et bien sur l'histogramme est travaillé au fur et à mesure. Quelques screens pendant la capture (ou l'on peut voir que des les toutes premières minutes l'essentiel est déjà la): Je conserve l'intégralité des brutes ( en .fits), ainsi que les dark/flats utilisés, je peux donc ultérieurement soit rejouer le stack sur SC, soit utiliser un autre soft, pour ma part c'est Siril! Ce qui me permet a posteriori de tirer un peu plus de mes brutes avec un minimum de traitement, voila pour les photos souvenirs! Ma démarche est vraiment axée sur l'observation en live, en essayant d’attraper le maximum de détails, pas de faire de belles images (mais c'est possible avec ce setup moyennant des cumuls plus importants)
  5. Salut a toutes et tous (c'est mon premier message dans ce groupe, et sur Astrosurf je suis surtout un lecteur, certains m'ont peut être déjà croisé en face) Je suis bien embêté car ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans, de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi? Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!) Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte! L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond, on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détail inaccessible au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations. Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 500ms a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer en VA (je n'en fait que depuis 6mois). M65 130x10s gain 200/offset 74 NGC3628 200x5s gain 300/offset 201 130x10s gain 200/offset 201 Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet. Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201 NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?) NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74 M101 120x10s gain 200/offset 74 M109 132x10s gain 200/ offset 74 M106 125x10s gain 200/offset 74 M90 130x10s gain 200/ offset 74 Une petite galerie des galaxies du jour M42 3202X500ms Gain 300/ offset 201 (en tout début de nuit, avec un ciel très turbulent et du vent, d’où le choix de poser très court) Ce fût une nuit productive! Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation. Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit! M82 29x30s gain 111/offset 34 M81 42x30s gain 111/offset 34 Pour finir, le setup utilisé: J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre
  6. Bonjour à tous, Les belles nuits sont trop rares pour ne pas tenter d'imager à la première occasion! Mardi, gros vent du sud (rafales à 50km!) mais pas de nuages et malgré un seeing bien médiocre (fwhm 3.4" sur l'empilement...), j'ai lancé des poses sur ngc2146, une galaxie torturée, à 78° de latitude nord. Cela m'a permis de pousser l'abri au max (voir ici pour se donner une idée) pour garder le télescope hors des rafales. Ça a tourné toute la nuit pour aboutir à 5h45 de luminance et une heure par couleur. Un crop sur la vedette puis la full en dessous. Newton 10" f4 + asi183 Nathanaël www.flickr.com
  7. NGC891 en L et RGB

    Bonsoir à tous, NGC891 en mono et en couleur... Je vous présente mon essai de composition L-RGB mais avec deux caméras différentes. La couche RGB a été obtenue ce 10 janvier avec l'ASI533 : 1h15 de pose. Et j'ai repris la couche L prise en décembre 2019 avec la QSI640 : 33 minutes de pose. Prétraitement et traitement (de base) pour chaque couche avec Siril. Puis réalisation de plusieurs script avec Prism10 - pour mettre l'image couleur au même échantillonnage que l'image en luminance (0.54"/px contre 1.06"/px). Les images ont alors la même métrique - pour aligner (translation et rotation) - pour placer les images au même format (avec le minimum de perte de champ) Je regarde le résultat en faisant la différence des images : LUM-RGB(en mono). L'échelle et l'alignement sont corrects mais les étoiles sont "plus fines" pour la couche RGB. Par conséquent, je dois encore chercher à résoudre ce problème car la composition L-RGB est alors dégueu... pour les étoiles. J'ose pas vous la monter, sauf si demande.. Et d'ailleurs y-a-t-il une solution pour réduire les étoiles à la même taille? différence: LUM-RGB(en mono)
  8. M81

    Bonsoir Hier soir j'ai eu le temps de prendre une centaine de photos( sur 200 de prévu ) avant que tout ne soit bouché. Lunette 150 ED Evostar + Sony A7s - 97 x 30s à 3200 iso Pré-traitement avec Siril et c'est tout .Si vous voulez finir le traitement vous avez ma bénédiction
  9. Bonjour à tous, étant donné la meteo de ces dernieres semaines, et étant aussi occupé à autre chose, je n'ai pas pu finir helix, dont je mettrais quand meme la photo avec ce que j'ai, ni les dentelles.... Par contre, j'ai pu terminer après plusieurs sessions courtes entre les nuages, la belle du triangle, dont j'ai choisi le cadrage par rapport à mon capteur 659 x 496. Ma mise en station n'était pas top sur mes premieres, du coup je me suis retrouvé avec une grosse inclinaison lors de l'alignement et j'ai fais au mieux pour ré-incliner et cropper. J'ai essayé d'équilibrer au mieux la luminosité afin de faire ressortir un minimum le dessin des bras car cette region centrale baigne dans la lumière, tout en sachant que le rendu ne serait pas du " pur naturel ". Pour ngc 7331, pas de problème particulier pour la prise de vue, mis à part la partie nord des bras qui est vraiment tres legere et qui demandera peut etre encore une heure ou deux....pfffff. Petite anecdote,, lorsque j'achetais le regretté astronomie magazine, un numéro de 2006 ou 2007 contenait un reportage observation du groupe 7331, et la photo représentant 7331 et les petites dans le champ m'avait tapé dans l'oeil et je m'était dis qu'un jour je pourrais peut etre esperer la prendre....bon, ce n'est pas le meme résultat, mais je l'ai faite, 15 ans plus tard. Je suis également sur ngc 2903, j'ai deja deux bonnes heures, mais c'est pareil, pour un beau dessin des bras, il m'en faut encore. Je m'aide habituellement des livres " splendeurs du ciel étoilé " de Laurent Ferrero, et qui me permets d'avoir un aperçu de ma photo car les cadrages sont serrés, et de plus le descriptif instruit et permets de temps en temps de tomber la camera pour mettre l'oeil à l'oculaire, car pour moi les deux sont synonymes de beauté, mais j'attends les deux qu'il me manque, été et automne en pdf. Donc, description rapide et photos : ngc 7331 N 130/900 , monture lxd75, camera atik 16ic , pas de guidage. Logiciels : nina, siril, gimp, photofiltre lieu: lantosque 06, des lampadaires partout en contrebas, ainsi que la vésubie, avec ses brouillards passagers.... Pour toutes mes sessions, sauf une pour 33 et une autre 7331, j'ai réalisé mes flats. J'ai trouvé la technique pour ne pas attendre le lendemain sans plus toucher le télescope. En tournant celui-ci de 180° , je suis face à ma porte fenetre. J'ai scotché une feuille de calque de chaque coté de celle ci à la hauteur du ciblage, et je l'éclaire de l'intérieur par une petite lampe posée à env 80 cm. Ca marche, je l'ai ai faits ce matin avec ça ( 4h30...). J'ai 2.7 sec pour la lumi, mais je pense qu'en retirant la feuille de l'interieur je dois gagner pour les interférentiels. Donc :: flats 45 , offset 105, darks 65 ( ma camera n'est pas régulée mais j'ai maintenant une belle bibliothèque dans laquelle j'ai tres souvent la bonne température ) prises de vues : 17 , 18 , 21 novembre et 19 janvier - 155 x 60 sec + 35 x 70 sec total : env 3h15 M33 idem, sauf prises de vues : 7, 8, 17, et 19 janvier 180 x 60 sec + 22 x 80 sec total : 3h30 env A bientot.....
  10. salut les astrams vu que la météo de zboub et le couvre feu , empêchent de sortir le matos , qui commence a prendre sérieusement les toiles d araignée , je me suis remis au remote voici m65 66 , ngc 4438 and co , et ngc 4565 , imagé au nouveau Mexique lunette toa 150 cam qhy 268 couleur 4 poses de 5 mn chacunes , ( ca manque évidemment de poses ) dss , photoshop , plugins uwe kamin ,pour le traitement bonne soirée serge
  11. Bonsoir à tous, Nous sommes heureux de vous présenter cette première image d’une nouvelle collaboration australe; AstroChile, qui nous réunit avec un bonheur certain, Jean-Philippe et moi-même, autour d’un "pied chilien" qui porte un CDK 12.5 équipé d’une caméra QHY600M. Une jolie collaboration qui nous vaut d’innombrables coups de téléphone et beaucoup de bons moments déjà, et dont nous espérons pouvoir vous faire bénéficier la richesse ici, par de simples images, mais aussi et surtout à travers de nouveaux formats, dont une extension de certaines présentations (comme celle-ci) à travers la revue Astrosurf-Magazine. Pour notre première image, nous avons fait le choix d’une cible "spectaculaire" pour laquelle nous avions un "mètre-étalon" : l'image bluffante de Laurent Bernasconi et Michel Meunier (http://www.astrosurf.com/topic/116351-premiere-image-de-janus-sud-ngc1365/) qui avait également fait office, pour Laurent et Michel, de "première lumière" officielle de Janus Sud. Sur le plan technique, nous avons donc ici une image en poses de 300s : 144x300s en luminance, 24x300s en B, 29x300s en G et 20x300s en R Cette image a été réalisée avec le défauts inhérents à un setup en cours de mise au point (des soucis avec le filtre G et une route à filtre instable). A très bientôt pour de nouvelles images ! La team AstroChile (Jean-Brice Gayet et Jean-Philippe Cazard). L'ensemble du champ (cliquer sur l'image pour la voir à 100%) : Un crop à 100% sur la galaxie elle-même : Et l'ensemble du champ avec le repérage de quelques galaxies en fond : NGC 1365 a été découverte par l'astronome australien James Dunlop en 1826. Sans surprise, elle est appelée "The Great Barred Spiral Galaxy" par les anglophones. Située dans la constellation du Fourneau (Fornax) à environ 56 millions d'années-lumière de nous, NGC 1365 s'étend sur environ 200 000 années-lumière. Les parties externes de la barre complètent une rotation en 350 millions d'années environ (l’équivalent du temps qui nous sépare de l’époque où les trilobites nageaient encore au fond des océans, au début du Carbonifère… soit plus de trois millions et demi de siècles…Il est à noter que 8 millions d’années plus tôt avait eu lieu la première grande extinction terrestre). Il s’agit d’une galaxie spirale barrée de grand style (grand design spiral galaxy), un type de galaxie spirale qui présente des bras spiraux longs et bien définis, et qui se distingue des galaxies spirales cotonneuses ("flocculent" en anglais), qui possèdent des caractéristiques structurales plus subtiles. Les bras spiraux d'une galaxie spirale de grand style peuvent s'étendre sur plusieurs radians de façon nette autour de la galaxie et être ainsi observés jusqu'à une distance significative du noyau. Aujourd’hui classée de type morphologique SB(s)b D selon Simbad (2021), NGC 1365 avait été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme galaxie type de la morphologie SB(s)bc dans son Atlas des galaxies avant d’être classée de type SBb(s)I par Sandage et Tammann en 1981. 10 % des galaxies spirales sont de grand style, comme par exemple M81, M51, M74, M100 et M101. La formation et la structure des galaxies spirales de grand style sont expliquées par divers modèles mathématiques qui font intervenir pour la plupart la density wave theory, théorie selon laquelle les bras spiraux sont créés à l'intérieur d'ondes de densité tournant autour de la galaxie à des vitesses différentes de celles des étoiles du disque, les étoiles étant "prises" dans ces ondes par attraction gravitationnelle (et impliquant que leur position dans un bras spirale spécifique ne soit pas permanente). Ceci étant, si on y regarde bien, NGC 1365 est en fait une galaxie spirale à double barre. Cette deuxième barre dans la région centrale est plus nette en imagerie infrarouge et résulte probablement d'une combinaison d'instabilités dynamiques (des orbites stellaires de la région centrale, de la gravité, des ondes de densité et de la rotation globale du disque). L’hypothèse d’une rotation plus rapide de cette barre intérieure par rapport à la barre principale est avancée pour expliquer la forme diagonale assez caractéristique de la galaxie avec ses bras en spirale s'étendant en une large courbe au Nord et au Sud des extrémités de la barre Est-Ouest et forment un halo en forme de Z quasiment annulaire (anneaux dont nous reparlerons très bientôt avec NGC 1291). Comme nous le verrons plus en détail dans le prochain numéro d’astrosurf, la barre principale de NGC 1365 joue un rôle crucial dans l'évolution de la galaxie, attirant le gaz et la poussière vers son centre et entraînant un sursaut de formation d'étoiles mais, en fin de compte, alimentant son trou noir central et entraînant à terme sa propre dissolution. D’une manière générale, les barres ont deux intérêts fondamentaux dans la compréhension de l’évolution des galaxies : elles sont à la fois un traceur de leur évolution passée et le moteur de leur évolution, contribuant significativement à la redistribution de matière et de moment angulaire dans les disques galactiques. Image de NGC 1365 réalisée avec la caméra infrarouge HAWK-I du télescope de l'ESO à l'observatoire de Paranal au Chili, créée à partir d'images prises à travers les filtres Y, J, H et K avec des temps d'exposition de respectivement de 4, 4, 7 et 12 minutes. Enfin, NGC 1365 fait partie du groupe de NGC 1316, qui comprend au moins 20 galaxies, dont les galaxies IC 335, NGC 1310, NGC 1316, NGC 1317, NGC 1341, NGC 1350, NGC 1365, NGC 1380, NGC 1381, NGC 1382 et NGC 1404. Ce groupe est un des membres de l'amas du Fourneau. Galaxie à noyau actif de type Seyfert 1, NGC 1365 est lumineuse dans l'infrarouge (LIRG) mais présente une brillance de surface de 14,18 mas/am, ce qui en fait une galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness. Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant). Jusqu'à 2012, quatre supernovas y ont été observées : SN 1957C de type inconnu, SN 1983V de type Ic, SN 2001du de type II-P et SN 2012fr de type Ia. Photographie de NGC 1365 obtenue en 1999 lors d'une exposition de deux heures au foyer primaire du télescope de 3,6 m de l’ESO sur une plaque III a-J avec filtre GG 385. Le Nord est en haut et l'Est est à gauche. (Lindblad, 1999). Plus à venir dans un prochain numéro d’Astrosurf-Magazine !
  12. Bonsoir, Ce soir on vous présente le résultat de plusieurs années de travail, oui une mosaique de 16 champs c'est un peu long , vous l'aurez reconnu, il s'agit du Grand Nuage de Magellan dans la constellation de la Dorade. Nous proposons la version couleur HaLRGB et pour les amoureux du noir et blanc, la version Halpha seule. C'est sûrement un peu lourd à charger mais ça vaut la peine ;p Pour la technique: Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon Pour l'image et par champ : Ha = 16 x 9 x 40 min L= 16 x 16 x 20 min R=V=B= 16 x 6 x 20min par couche soit 277h20 au total Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9 Traitement: Prism, Iris et CS6. La vignette est cliquable vers la full que nous vous recommandons comme chaque fois : et la version Halpha http://www.atacama-photographic-observatory.com/photos/0188_LMC_Ha_f.jpg Bonne année à tous malgré les circonstances.... Bon ciel et belles photos @+, Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli, Thomas Petit
  13. Salut les astrams Nous vous proposons ce joyau de l’hémisphère sud, Centaurus A, dans un champ large fourmillant de galaxies plus moins lointaines. Il a fallu beaucoup poser en Ha pour parvenir à identifier le jet de plasma, pour ensuite le mixer à la luminance. Quelques infos récupérées sur le net : Située à environ 11 millions d'années-lumière, Centaurus A ou NGC5128, est la galaxie active la plus proche de la Terre. S’étendant sur plus de 60000 années-lumière, il s’agit d’une galaxie elliptique particulière. Elle serait apparemment le résultat d'une collision entre deux galaxies qui ont donné naissance à ce fantastique fouillis d'amas d'étoiles et d'imposantes bandes de poussière sombre. Près du centre de la galaxie, les débris cosmiques restants sont engloutis par un trou noir central supermassif d’un milliard de fois la masse du Soleil. Comme dans d'autres galaxies actives, ce processus génère un jet relativiste responsable des émissions radio, X et gamma de Centaurus A. Comme d’habitude nous vous conseillons d’aller voir la full ici : https://www.astrobin.com/full/g1a88c/0/ Les détails d’acquisition sont dans le tableau ci-dessous. En espérant qu’elle vous plaise ! Marian, Jean-Mi, Lolo, Gégé et Dave
  14. En approche de M51

    Bonjour à toutes et à tous, Dans la veine de l'image de M31 prise au C11 postée la semaine dernière, je vous propose aujourd'hui une image N&B de M51, toujours en starless. 6h18 en "quelques" poses de 30s avec une ASI1600MM montée sur un C14 ouvert à f/7 (réducteur/correcteur Starizona). Accouchement sous Pix. Bon weekend! Arnaud
  15. M31 au C11

    Bonsoir à toutes et à tous, Cet automne, j'ai fait des mesures de Cephéides sur M31, marchant ainsi dans les traces de Mathieu Conjat (voir ses excellents posts sur le sujet dans la rubrique Spectro et Photometrie). Ce faisant, j'en ai profité pour faire une mosaique partielle mais quand même assez profonde de la galaxie au C11. Au total, 36h40 de pose sur 7 champs. Pour l'image que je vous propose ce soir, j'ai fait un essai avec Astronet dans PixInsight pour enlever les étoiles du champ. J'avoue que je ne m'étais jamais rendu compte à quel point les étoiles de premier plan gène la vue de M31, en quelque sorte. L'année prochaine, je vais essayer de reprendre ce travail et le completer avec le reste du champ. L'image de ce soir est binée en 2x2 par rapport à l'image acquise. Arnaud
  16. Bonjour à tous, voici le retour éphémère du ciel dégagé, de plus pendant une quasi nouvelle lune. Voici mes premières réelles images avec ma nouvelle ASI 2600mc. Plus de filtres RVB avec les problèmes de couche manquante à cause de nuages. La 2600 est installée sur ma lunette Esprit 100ED, en une nuit on peut faire pas mal d'objet, en couleur en une passe, génial. voici M31 54 poses de 180s refroidissement à -10°C (dark, bias, flat). La prochaine fois je ferai l'image en 2 fois pour avoir les extrémités manquantes. puis M65 et M66, la couleur, le champ plus large qu'avec la 1600mm (30x300s) et enfin IC 434 avec 60 poses de 300s. J'y suis allé peut-être un peu fort sur le traitement. Il faut que je retravaille la dureté des étoiles, il faut apprendre... Bonne soirée à tous et surtout bonne année avec plein de nuits étoilées. Patrick
  17. NGC 2336

    Salut, voici Ngc 2336 et sa voisine IC 467, petites galaxies de la girafe situées à 100 millions d'années lumiere environ. Malheureusement, la séance a été très vite écourtée par la brume , mais vu la météo depuis plusieurs mois , faut pas faire le difficile 😁. Il y a donc 1h30 de luminance avec des poses de 25 secondes , prises hier soir. Matériel : lacerta 250/1000 et asi 294 mm
  18. Salut à tous et bonne année 2021, pleine d'images et de météo favorable pour tous Pour commencer l'année en gardant le rythme des traitements, un hamburger auquel @lamothe philippe a tiré le portrait avec le RC 350 de l'observatoire du Calvados. 18 x 5 mn de luminance avec une G2-4000 et 40 x 5mn avec une ASI 294 MC Pro. Traitement ma pomme avec SIRIL, IRIS, TOPAZ DeNoise et Photoshop. Le FDC est synthétique, car je n'avais pas de flats . Il y a donc eu un peu de perte dans les signaux faibles. C'était très intéressant à traiter d'un point de vue technique, à base de masques de ce type, malgré un retrait de gradient avec IRIS (déjà appliqué ici) : BONNE ANNEE JF
  19. Bonjour, En mai dernier, j'avais publié une M106 en LRVB, j'avais réalisé un couche Ha que je n'avais pas réussi à exploité. Par manque d'acquisition à traiter, j'ai tenté un nouveau traitement, avec la couche Ha cette fois. Pensez-vous qu'il y a du mieux ? Le lien AB pour les détails de l'acquisition : La version de Mai sans Ha: La nouvelle version avec Ha: Mix des deux versions (50/50): Bon ciel et bonne année ! Justin
  20. Bonjour, nous vous présentons cette fois un grand classique : NGC-253 – La galaxie du Sculpteur Elle est située à 11 millions d’années-lumière dans la constellation du Sculpteur, de type Intermediate Spiral (SABc). C’est surement la Galaxie la plus visible dans le ciel après la galaxie d’Andromède, facilement observable avec des jumelles. Elle est physiquement associée au groupe de galaxies appelé Filament du Sculpteur (ou Groupe du Sculpteur) dont elle est le membre le plus massif Ce groupe est l’un des groupes de galaxies le plus proche de la Voie Lactée. Le noyau de cette galaxie abrite probablement un trou noir supermassif d'une masse estimée à 5 millions de masses solaires (galaxies de Seyfert) NGC 253 est une galaxie prototypique active formant des étoiles, ou galaxie Starburst. Starburst, ou baby-boom, les galaxies ont été les principaux moteurs de la formation des étoiles et l’évolution des galaxies tout au long de toute l’histoire de l’Univers. A la différence de la Voie Lactée c’est une galaxie formant intensément de très nombreuses étoiles. Full – détails sur Astrobin :
  21. Bonjour à tous, Voilà une zone très riche en galaxies ! Il s'agit du groupe de NGC 80, dans la constellation d'Andromède, situé à 260 millions d'années-lumière.Il comprend plusieurs numéros NGC (70, 80, 82, 83, 86, 90, 93, 94, 96) . La zone la plus intéressante est formée par le couple formé par NGC 90 (ou PGC 1405) et NGC 93, figurant dnas le catalogue de Arp sous le numéro 65 : les formes des deux galaxies sont altérées par les interactions gravitationnelles. On notera aussi les petites galaxies autour de NGC 85 et les détails dans IC 1542. Le fond de ciel n'est pas totalement homogène, il y a quelques voiles de nébulosité sur la partie gauche de l'image. L'image (cliquer pour avoir la pleine résolution) : L' image annotée, indispensable pour se repérer, donne aussi l'emplacement de plusieurs quasars, la plupart détectés : L'image a été réalisée le 16 octobre 2020 avec le Newton 400 de la Société Astronomique de la Montagne de Lure et une Sbig ST10, il y a 120 minutes en luminance et 130 minutes en chrominance. Le réglage du Newton n'est pas optimal... tant pis, je n'ai pas voulu recadrer. A bientôt, Philippe
  22. Bonsoir à tous, Alors hier malgré la lune, j'ai quand même shooté en fin de nuit sur un champ à côté de celui que j'avais fait précédemment hier . pour ce champ avec M88, M90, M87, M86, M84, M58 etc.... il y a 24 x 300s à 800 iso cette fois car la lune était gênante Par contre, j'ai toujours le même problème avec Photoshop CS5 car je n'arrive plus à assembler deux images qui correspondent pour faire un panorama Si une âme charitable pouvait m'aider et m'expliquer l'astuce pour palier à ce problème, j'en serais très content car je voudrais bien comprendre pourquoi je n'arrive plus à assembler mes images. Franck
  23. Salut tous. Après champagne 🍾 et ripaille : Attention, zone radioactive Topaz ☢️☢️☢️. J'ai retraité mes 10000 images de M102 à 500ms plus des poses classiques de 20 secondes et 60 secondes. T 350 avec ASI 290 MMC et Asi 1600 MCC. drizzle et Topaz denoise ☢️ avant les courbes non linéaires. La première version de 2017 était déjà pas mal, sans drizzle. J'obtiens ici une galaxie, rarement imagée, à 0,18"/pixel qui finit de démontrer que les poses rapides ne sont pas cantonnées aux nébuleuses planétaires brillantes. Le seeing était excellent ce soir là en plaine. Et cet objet est assez petit. Le cliché montre des etoiles proches de la magnitude 20. Et j'espère que vous aimerez la bande de poussière dont j'ai particulièrement chouchouté le rendu Après avoir beaucoup chercher pour trouver une image de référence. Je peux dire que c'est l'une des meilleures amateur en termes de résolution sur le web. Je sais, ma modestie me perdra La foule avec détails : Bonnes fêtes. JF
  24. Bonsoir, ça faisait un moment qu'on n'était pas venu ici par manque de temps ...Pour la peine on met 2 images ... La première est une mosaïque du Petit Nuage de Magellan qu'on a étendu pour avoir les deux beaux amas globulaires 47 Toucan et NGC362 et les extensions de la galaxie à gauche qu'on voit peu souvent. Pour avoir ce champ il nous a fallu faire une mosaïque de 12 champs en HaLRGB ! gros travail déjà Pour la technique: Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon Pour l'image et par champ : Ha = 12 x 15 x 40 min = 120 h L= 12 x 24 x 20 min = 96 h R=V=B= 12 x 6 x 20min par couche soit 144h au total Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9 Traitement: Prism, Iris et CS6. La vignette est cliquable vers la full que nous vous recommandons comme chaque fois : Et ces nébulosités dans Pégase dont on n'a pas trouvé de nom...il s'agit d'une mosaïque de 2 champs en LRGB : Bonnes fêtes de fin d'année à tous Bon ciel et belles photos @+, Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli, Thomas Petit
  25. Bonjour à tous, Alors ayant fait l'acquisition d'une petite fs60 pour mes voyages , j'avais fait un petit test le 19.12 avec cette petite fs60 sur la StarAdventurer et le Nikon et j'en était bien satisfait pour de l'équipement (light for travel) sur M42. C'est une seule pose brute de 60s à 3200 iso sans guidage (que j'ai amélioré pour voir le résultat). Donc j'ai pu la tester en fin de nuit avec le Nikon D610 car c'était couvert jusqu'à 3h00 du matin et donc j'ai fait que 1h30 de pose (18 x 300s sur la 10µ à 1600 iso) :