Search the Community

Showing results for tags 'Galaxie'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Tests
    • Beta tests
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 634 results

  1. ... ou de fin d'hiver. Ayant trouvé un peu de temps pour remettre une partie des dessins au propre, voilà quelques objets dessinés au T407 (désolé, Serge, lui ne prend pas l'avion donc en voiture je n'ai pu aller que dans le sud de la France, pas jusqu'à LaPalma...) à la nouvelle lune de mars: (NGC 5247 déjà postée sur le poste de Bertrand..) NGC 4236, pour laquelle je me suis fait un champ étoilé à partir d'une photo contemporaine à l'A7s Trio (à 1°...) de NGC 4302/4298 et M99 un peu plus loin M98 et je vais compléter par M100 faite un an plus tot....(mais pas sûr de l'avoir déjà postée: 23 mars 2018 au T407x135, même lieu): le joli S de NGC 4731... , et la fameuse paire NGC 5426/5427: Je terminerai par un autre de la session 2018, en clin d'oeil au dessin de Serge, les 4 galaxies de la "boite": Nicolas.
  2. Bonjour à tous, M104 est un objet très bas depuis la région Lilloise, il faut que je déplace le barda au fond du jardin pour le cibler, bien noyé dans le dôme de la pollution urbaine de Villeneuve d'Ascq (région Lilloise). Mais on y arrive avec des poses unitaires pas trop longues pour limiter le bruit photonique, et un nombre de poses suffisantes pour engranger un max de RSB. Bref c'est marrant d'aller chercher cet objet en zone péri urbaine. Avec une faible hauteur au dessus de l'horizon le seeing en prend un sérieux coup, mais on fait avec. Pour le reste il faut remercier Iris et Photoshop.. Image "One shoot", une brute unitaire traitée DDP Iris pour réduire la luminosité du coeur. Je suis à 2500 ADU en fond de ciel avec 160 secondes avec le réducteur Optec (à F7 environ)... ça monte très vite dans une agglomération d' 1.5 millions d'habitants. J'ai posé environ 2 h 30 puis emprunté le LRGB d'une précedente version pour coloriser l'image : image 2100 pix : El Sombrero ... Amicalement Christian http://www.astrosurf.com/chd
  3. NGC 4605, nuit du 15 mars 2019. Nerpio. C11 Edge HD, réducteur de focale Célestron x 0.72, ATIK 4000 MM, Paramount ME Logiciels CCD AP, MaximDL et Pixinsight (de type LRB sans PhotoShoping) Poses unitaires de 150 secondes. 20L 20R 15G 20B Image Plate Solver script version 5.1.1 =============================================================================== Projection origin.. [1023.478561 1023.489999]px -> [RA:12 39 59.184 Dec:+61 36 47.40] Resolution ........ 0.771 arcsec/px Rotation .......... 163.379 deg Field of view ..... 26' 18.6" x 26' 18.6" Image center ...... RA: 12 39 59.186 Dec: +61 36 47.42 Image bounds: top-left ....... RA: 12 38 45.436 Dec: +61 20 24.03 top-right ...... RA: 12 42 16.222 Dec: +61 27 52.26 bottom-left .... RA: 12 37 40.839 Dec: +61 45 33.92 bottom-right ... RA: 12 41 14.248 Dec: +61 53 08.27 =============================================================================== NGC 4605 est une galaxie spirale de type S0gas C appartenant à la constellation de la Grande Ourse, découverte par William Herschel le 19 mars 1790 (acquise le 15 mars, soit presque 230 ans plus tard jour pour jour). Elle présente une vitesse radiale de 149 km/s. Galaxie naine inhabituelle par la richesse de ses poussières, située à plus de 16 millions d'années-lumière de notre galaxie, elle fait partie du groupe Messier 81, qui contient environ 50 galaxies dont M 82, M 101, NGC 3077, NGC 2976, NGC 4236, NGC 5585, NGC 5204, NGC 5474 et UGC 2403 et UGC 4305 (il s’agit du groupe de galaxies le plus proche de notre groupe local), aussi référencé comme LDC 842. Sur wikipedia, elle est référencée en tant que galaxie du champ, ce qui est une erreur, mais ce qui est je trouve un très joli terme après avoir parlé de la Vallée Verte (une galaxie du champ désigne une galaxie qui n'appartient pas à un amas ou à une paire de galaxies et est donc gravitationnellement isolée. Ces galaxies du champ sont plutôt minoritaires, puisqu'environ 80 % des galaxies situées à moins de 5 mégaparsecs du Système solaire font partie d'un groupe ou d'un amas de galaxies, et plutôt pâlottes, puisque la plupart d'entre elle présentent une faible brillance de surface). Présentant une "prépondérance de matière sombre" (cf. infra) elle a servi en 2005 de test de contrainte des cinématiques des vitesses de rotation par rapport au modèle standard pour les galaxies riches en matière sombre. Il s’avère que des 5 galaxies étudiées, c’était celle qui s’écartait le plus du modèle, les auteurs posant la problématique de la précision des mesures (a priori suffisante) ou - et encore et toujours - du modèle 😉 (ici, en l’occurrence, le modèle CDM : Cold Dark Matter) Rien à faire, en 2005, qu’on teste le modèle standard avec ou sans matières ombre, ça ne marche pas ! Encore raté, caramba ! Vue au télescope de l'observatoire Lowell Champs de vélocités en Ha (petits points) et en CO (plages) A gauche, le modèle à anneaux inclinés pour NGC 4605. La courbe bleue épaisse représente la courbe de rotation, les courbes rouges et orange épaisses représentant les courbes de vitesse radiale et de vitesse systémique respectivement. Les régions grisées ombrées entourant les courbes de rotation et de vitesse radiale représentent les incertitudes combinées systématiques et statistiques. La ligne noire fine est la loi de puissance adaptée à la courbe de rotation. Les restes de ces ajustements sont reportés dans le panneau inférieur, les dispersions à 1 et à 2 σ des points de données après ajustement étant indiquées par les deux zones grisée et ombrée. A droite, courbe de rotation de NGC 4605 soustraite du disque. Les points gris représentent les vitesses de rotation d'origine du tableau de droite, et les points noirs la courbe de rotation du halo de matière noire après soustraction du disque, qui est représenté par une ligne pointillée grise. Les courbes verte, cyan et magenta montrent les ajustements à la courbe de rotation du halo (selon trois méthodes - loi de puissance, NFW et pseudoisothermique, cf article cité c-dessous pour plus de détails). Les reste de ces ajustements sont reportés dans le panneau inférieur, les dispersions à 1 et à 2 σ des points de données après ajustements étant indiquées par les deux zones grisée et ombrée. On voit effectivement bien les écarts au modèle théorique... Quoiqu’il en soit, les auteurs, parlant de « dark matter-dominated galaxy », nous donnent ici un bel exemple de faux ami cosmologique… la matière noire ou matière sombre (traduction de l'anglais dark matter), aurait du être nommée de façon plus réaliste « matière transparente » même si, dans le cas présent, il s’agit de nuages de poussière « sombres » pour notre galaxie. Mais il faut bien le dire, cette matière noire / sombre / transparente, est un sérieux problème pour les scientifiques depuis1933 (et les observations de zwicky). Où est la masse manquante de l’univers, cette fameuse « matière noire ? Pis, comment expliquer l’accélération de l’expansion de l’Univers, découverte en 1998 (énergie noire) ? Aucune théorie ni observation ne permettent de définir cette énergie/matière noire qui serait plus forte que l’attraction gravitationnelle de Newton. Malgré le déploiement de moyens pharamineux dans l’espace ou au sol, matière et énergie noires sont deux mystères sur lesquels buttent les astronomes depuis plus de 80 ans et 20 ans respectivement. Sauf si … Sauf si notre représentation de l’Univers et de son histoire - décrite par les équations de la relativité générale d’Einstein, la gravitation universelle de Newton et la mécanique quantique – sauf si notre représentation « visible » (donc) de l’univers nous a fait « oublier » de nous pencher sur ce autre non visible qu’est le vide mais surtout sur ses propriétés. C’est ce qu’a fait André Maeder, un scientifique Suisse, qui a postulé en 2017 une « invariance d’échelle du vide », dans la lignée de Milgrom (hypothèse évoquée en 2009 lorsqu’il publiait un article expliquant lui-même les limites de son modèle MOND). Cette invariance du vide revient à dire que le vide et ses propriétés ne changent pas suite à une dilatation ou une contraction. Car le vide joue un rôle primordial dans les équations d’Einstein en intervenant dans la constante cosmologique, constante dont dépend le modèle d’Univers qui en découle. Pour ne rien gâcher, cette hypothèse a ceci de très séduisant qu’elle s’applique aussi dans la théorie fondamentale de l’électromagnétisme. Actuellement, il semble que son modèle passe les « tests cosmologiques » et corresponde aux observations, tout en « prédisant » l’accélération de l’expansion de l’Univers sans qu’aucune particule ni énergie noire ne soit nécessaire pour expliquer l’accélération. En d’autres termes, l’énergie noire ne serait pas nécessaire puisque l’accélération de l’expansion est contenue dans les équations de la physique. Et il passe en fait même le test de la loi de Newton (un cas particulier des équations de la relativité générale, en quelque sorte), celle-ci se trouvant alors légèrement modifiée ; elle contient alors un petit terme d’accélération vers l’extérieur, particulièrement significatif aux faibles densités. Cette loi modifiée, appliquée aux amas de galaxies, conduit à calculs théorique de masse des amas de galaxies en accord avec celle de la matière "visible" (permettant donc de valider les observations de Zwicky de 1933), autrement dit, aucune matière noire n’est plus nécessaire pour expliquer les grandes vitesses des galaxies dans les amas). Mais ce modèle prédit aussi les vitesses élevées des étoiles dans les régions extérieures des galaxies (observations de Vera Rubin), ainsi que la dispersion des vitesses des étoiles oscillant autour du plan de la Voie Lactée. Mieux, cette dispersion, qui croît significativement avec l’âge des étoiles observées, est très bien expliquée alors que l’origine de ce phénomène est encore débattue. A lire son article (sj si c’est faisable, il ne faut pas s’attarder sur les formules à moins d’être assez velu en maths… enfin moi, je n’ai pas l’expertise pour pouvoir en « critiquer » la pertinence), honnêtement, on a l’impression que pas mal de problème pourraient se résoudre :) Sources : High-resolution measurements of the halos of four dark matter–dominatedGalaxies: deviations from a universal density profile. J. D. Simon, A. D. Bolatto, A. Leroy & L. Blitz. The Astrophysical Journal, 621:757–776, 2005 March 10 Dynamical Effects of the Scale Invariance of the Empty Space : The Fall of Dark Matter ? A. Maeder The Astrophysical Journal, 849 (2), 158, 2017 The MOND limit from spacetime scale invariance. M. Milgrom. The Astrophysical Journal, Volume 698, Number 2. JB
  4. M101

    Bonsoir a tous , Malgré la présence de notre lune , j'ai voulu inauguré ma roue a filtres et ses filtres LRVB . Comme tout débutant en imagerie couleur , je me retrouve avec des couches sans savoir les assembler . Donc direction ce samedi a mon Club pour obtenir les bon conseils . Il s’avère que je n'ai pas identifié et respecter les bonnes couleurs dans le positionnement de la roue . Donc tout est sans dessus dessous Je ne vous présente pas donc la version colorisé , ce sera pour une prochaine fois et dans le bon ordre Par contre je vous partage la noir et blanc . Matériel habituel : SC8 edge / AtlasEQ6 non modifié. Imageur : Atik 414 . Guidage : ZWO224C lunette 60 x 220 x 2 en // . 60' de pose total de 20 x 3' unitaire .
  5. Malgré un seeing assez mauvais et un vent du nord glacial qui ne veux pas tomber, j'ai qd même sorti le matériel pour une séance photo de M101 que je n’arrête pas de rater pour diverses raisons... Je fais une mise en station assez bonne puisque l'alignement sur 3 étoiles tombe pas trop loin, contrairement à d'habitude. Je pose le masque de bathinov et l'APN a la place de l’oculaire pour faire une MAP tip top et c'est parti je pointe M101 via le Goto. Je fais une pose de 30" pour le contrôle, je vois une tache floue en bordure de champ et me dit "merde, lors de l'alignement ça tombait pile et là c'est a coté", pas grave, je recentre et lance mes 140 poses de 50" et je file mettre au chaud car ça caille sévère. Je fais mes 51 DOF et le lendemain lance le pre-traitement sous Siril Voila ce qu'il en ressort, ça ressemble pas à M101, je suis maudit avec cette galaxie, je ne l'aurai jamais, J'ai pas poussé le traitement bien loin, la prochaine fois, je laisse l’oculaire en place pour être sur de l'objet que je centre Je continue d'apprendre de mes erreurs...
  6. Le 30 avril 2019 Cette nuit devait se couvrir vers 1 h du matin. J’ai pesté parce que les nuages sont arrivés avec une heure d’avance. J’ai lancé mes flats et surprise, ca c’est dégagé bien que le ciel est resté voilé toute la nuit. Le seeing était en dessous de celui pour M81. Mais il était proche de celui que j’ai besoin pour exploiter l’échantillonnage de mon setup. Pour une belle image, le seeing moyen sur les brutes devrait se situer autour de 2,33"/pix max, je me contente de 2,4. Cette nuit j’ai eu un seeing de 2,57 et c’est déjà pas mal. Sur la même cible j’ai eu un seeing de 3,6 en 2018 , la c’est catastrophique pour l’image. NGC4565 2019 : SW254/G45observatory + Atik one6 Guidage OAG + Lodestar L = 26*300s bin 1 RGB= 8*300s bin2 pour chaque couche Comme la L est un peu juste (les petits pixels sont gourmands en temps de pose) je suis resté très prudent pour le traitement du ciel. Pour la couleur j’ai eu le même souci que l’an dernier, la galaxie sort trop jaune. J’ai adapter le traitement de 2018 avec un % couleur 60% 2018 et 40 % 2019. Pour les étoiles ça bavait trop et je suis resté aux couleurs 2019. Dans la version présenté j'ai inverse le nord et le sud, on la voie plus souvent comme ça, donc sud en haut. Résolution 0,77"/pix, extrait de l’œuvre à 70% de la taille d’acquisition : L’œuvre intégral : http://siegfried.bauer.free.fr/cp/n4565_integ_i.jpg Pour ne pas perdre la main, une reprise de la baleine 2018 pour affiner les étoiles et renforcer saturation : Résolution, 0,96"/pix (TEC140), crop à 100% de la taille d’acquisition image cliquable : Lien vers la full : http://siegfried.bauer.free.fr/cp/NGC4631_B_O_WSN_asin_us2019.jpg Une démo pour l’impact du seeing, FWHM affiché et le FMHM moyen des brutes en "/pixel, l'image c'est l'empilement des séries correspondantes : L’an dernier j’aurait mieux fait d’imager en bin 2, il faut bien adapter la résolution de l’image au seeing. De mémoire dans une conversation lancé par Christian, le seeing sur image brute ne devrait pas depasser 3 fois la résolution du setup. En tout cas en appliquant cette règle je me retrouve. Je laisse un peu de marge avant de passer au bin 2, entre les 2 on peut ré-échantilloné. L’idéal serait d’avoir un 2° instrument pour s’adapter au seeing.
  7. Salut à tous. 2eme nuit photo toujours en découverte du matériel.. je vous présente ma M101. Prise avec objectif photo Sigma 500mm F4 et son doubleur donc 1000mm F8 sur Nikon D600 défiltré + CLS CCD. 35x5 minutes à 1600 ISO. Et cette fois j'ai mis l'autoguidage de la Synguider II, pas trop évident de faire fonctionner pour la première fois mais pour des poses de 5 minutes le filé était infime. Je dois être aux limites de l'optique pour ce capteur.. pour ce genre de cible il vaudra peut être mieux rester à 500mm F4 et caser une caméra CMOS refroidie avec un capteur plus petit. On verra plus tard. J'ai vraiment hâte de faire des objets plus lumineux plus faciles pour débutants.
  8. Bonsoir tout le monde, Un tantinet en manque ces temps ci, j'ai quand même voulu profiter de cette nuit dégagée malgré la présence d'un superbe PQ ( je parle de la Lune ) qui éclairait copieusement le ciel J'ai vu passer sur le forum une superbe image de cette galaxie et j'ai voulu la tenter à mon tour. Elle est assez particulière et je lui trouve la forme du S de Superman et puis j'aime bien sa couleur bleue Avec le M809 ( 200mm à F10 ) caméra SXV-H9 et roue à filtres derrière réducteur 0.5 Optec et des poses de 300 secondes. Mais elle a été enfantée dans la douleur, l'éclairage lunaire, quelques passages brumeux et PHD2 qui n'a fait rien qu'à m'embêter, d'où une perte de 50% des images. J'ai quand même pu récupérer 15 luminances et une douzaine de R et B avec lesquelles j'ai fait un vert synthétique. Traitement minimaliste, DDP, niveaux et débruitage. C'est une LRGB avec les 15 luminances et les images couleur : Juste un truc qui me chagrine, le réducteur Optec qui normalement devait passer avec ma caméra mais qui hélas me fait de la coma dans les coins Pis c'est pas tout Faut dire aussi que la Lune nous ruine bien aussi nos images de ciel profond. J'en demande pardon aux lunaires, aux lunatiques aux lunophiles et autres adorateurs de Séléné Je ne suis pas lunophobe mais je préfère imager le ciel profond J'avais juste tenté quelques prises de reconnaissance la semaine d'avant sans Lune et le résultat est sans appel Bon, c'était juste histoire de participer car naturellement elle est à refaire et avec beaucoup plus d'images si je veux pouvoir faire ressortir les extensions et . . . une nuit dégagée et . . . surtout . . . sans Lune Bonne soirée à vous, AG
  9. Un bonjour du plat pays avec cet Hickson 44, alias Arp 316, un groupe de galaxies situées dans le cou du Lion. Elles forment un ensemble esthétique aux morphologies bien différentes.Cette formation est située à 80 millions dAL environ. J'ai équipé le C11HD du réducteur Optec pour caser les objets sur le capteur de la ST10, à F7 la durée des unitaires est de 4 mn maxi, pollution locale de la banlieue Lilloise oblige. La durée de pose totale est d'un peu plus de 3 heures en luminance, ce qui permet de sortir les faibles objets du fond de ciel. Traitement Iris et PS CS2; Image 2100 pix Amicalement Christian http://www.astrosurf.com/chd
  10. Hello hello Voili voilou la version finale J'ai pas trouvé de couleur pour la belle donc elle restera en NB. Elle est pas souvent imagée en HD la belle. J'ai laissé l'astéroïde Hedda car j'adore A+ David https://www.astrobin.com/full/397382/E/?real=&mod= 200% https://www.astrobin.com/full/397382/F/?real=&mod= Edit 20190415 Merci merci @T450 Nathanaël pour ta nice couche couleur 😉 Origin color : https://www.flickr.com/…/457897…/in/album-72157679899794235/ https://www.astrobin.com/full/397382/H/?real=&mod= 200% https://www.astrobin.com/full/397382/I/?real=&mod=
  11. Messier 101

    Bonjour à tous, Une autre prise de la "belle semaine", enfin pas tout à fait au niveau du seeing puisque cette image présente une fwhm de 2.7" sur l'empilement de la luminance. J'ai vu mieux par ici, mais pas si souvent finalement... J'ai quand même calé le newton 253/934 (asa 0.73) et l'ICX814 sur M101 pour la nuit et obtenu 65x5mn en luminance et 7x5mn par couleur. Pas facile de régler les couleurs sur cet objet, qui, je trouve, sort "naturellement" très bleu! J'espère qu'elle vous plaira Nathanaël Crop: Full:
  12. Bonsoir à tous, de retour de la Drôme, j'ai posté dans un autre topic les résultats de mes tests sur la caméra Altair 183M pro Tec. J'ai repris les images à tête reposée car certaines étaient traitées rapidement sur l'écran du portable et très bruitées. Voici donc un petit florilège de galaxies réalisées au foyer de la FSQ106 avec la 183M Pro Tec... Comme quoi on peut déjà bien s'amuser avec 500 de focale en dehors des grands champs Ces caméras à petits pixels ouvrent de nouveaux horizons, ça allège les setup Pour toutes les images : FSQ106 au foyer sur EM200 Temma2 Caméra Altair 183M Pro tec à -15°, gain unitaire, pilotée par SharpCap pro 3.2 Guidage sous PHD2 par Altair 290M derrière diviseur OAG ZWO Traitement SiriL 0.9.11 alpha 5 Finition CS5 Cliquez dans les images pour obtenir les full... M65, M66 et NGC3628. 55 poses de 60 secondes. M101 dans la Grande Ourse. 60 poses de 120 secondes. M58 et les galaxies Siamoises NGC 4567-68 dans la Vierge. 25 poses de 60 secondes. NGC4725 et son compagnon NGC 4712, accompagnées de la belle NGC 4747, dans la Chevelure de Bérénice. 72 poses de 60 secondes. M51 quasiment au zénith, avec des passages de cirrus qui ont provoqué quelques halos sur les étoiles brillantes. 78 poses de 60 secondes. M81 et M82 dans la Grande Ourse. 40 poses de 120 secondes. Les étoiles sont bien empâtées. M63 le Tournesol dans les Chiens de chasse. 37 poses de 120 secondes. NGC4565 la galaxie de l'Aiguille dans la Chevelure de Bérénice. 13 poses de 120 secondes. Et juste avant que les nuages n'envahissent tout le ciel (et provoquent les halos sur les étoiles brillantes), M108 et M97 dans la Grande Ourse. 15 poses de 120 secondes.
  13. Bonjour, Hiet soir j'avais l'opportunité de pointer M87, pour saluer à ma façon l'annonce du premier cliché du trou noir. Donc photo souvenir et plus symbolique qu'esthétique. Les conditions de hier soir n'étaient pas favorables pour réaliser de bons clichés : lune à 30%, vent, seeing de 3'',.... La photo est l'addition de 35 poses de 60 sec sans autoguidage au Newton T500 f/3 avec correcteur Wynne 4''. Uniquement un prétraitement par Prism, aucun traitement sous PS.
  14. NGC 5962 15 mars 2019, une de mes dernières nuits avec le C11 Edge HD à Nerpio… 20L 15R15G10B gardées Poses unitaires de 150 s guidées. Paramount ME, ATIK 4000 MM. MaximDL, CCD AP et FocusMax. Traitement PixInsight exclusif. Image Plate Solver script version 5.1.1 =============================================================================== Resolution ........ 0.772 arcsec/px Rotation .......... 163.517 deg Field of view ..... 25' 5.5" x 25' 39.5" Image center ...... RA: 15 36 34.130 Dec: +16 36 38.82 Image bounds: top-left ....... RA: 15 35 59.155 Dec: +16 20 46.96 top-right ...... RA: 15 37 39.478 Dec: +16 27 53.33 bottom-left .... RA: 15 35 28.682 Dec: +16 45 23.04 bottom-right ... RA: 15 37 09.201 Dec: +16 52 30.31 =============================================================================== NGC 5962 a été découverte par William Herschel le 21 mars 1784. Il s’agit d’une galaxie spirale de magnitude 11,3 de type SAc C (Seo & Ha, 2015) appartenant à la constellation de la Tête du Serpent, décrite par Per Dreyer comme « assez faible, assez grande, irrégulièrement un peu étendue, un peu plus brillante au centre ». Il s’agit du membre le plus brillant du groupe du Serpent, située à 90 millions d’années-lumière de distance, qui est associé au superamas de la Vierge. Simbad donne comme galaxies parentes NGC 5951, NGC 5953, NGC 5954, UGC 9991 et UGC 9925. Elle présente un noyau relativement gros et dense, mais un petit bulbe central duquel se déroulent ses bras en spirale. Elle semble présenter trois galaxies satellites naines, plus petites, aux teintes orangées. Elle s'étend sur environ 80 000 années-lumière. La sonde GALEX a mesuré son décalage vers le rouge à 1957 ± 2 km/s (c’est précis !). Chaque année, environ six masses solaires s’y transforment en étoiles. Sa taille exacte et sa masse ne sont pas connues avec précision, mais sa masse a été estimée à l'aide des vitesses de ses galaxies compagnes. Le nombre d'étoiles estimé dans NGC 5962 atteint les (1 ± 2,5) × 10^12 (mille milliards, ou billions). Elle a servi d’échantillon dans une étude récente (2018) de la base de données SDSS qui a montré que 14% des galaxies du volume local présentaient des signes de caractéristiques diffuses susceptibles de résulter d'événements de fusion mineures. En effet, dans les modèles de formation des galaxies, des courants de marée sont attendus dans ou autour de la plupart des galaxies, sinon toutes. Bien que ces caractéristiques puissent fournir des diagnostics utiles au modèle Λ CDM, leurs propriétés observationnelles restent limitées, car elles sont difficiles à détecter et à interpréter. Conformément aux études précédentes, cette dernière étude en date a retrouvé que le type de structure de marée le plus couramment observé étaient soient des enveloppes « en coquille d’œuf » soient des arcs. Elle apparaît aussi dans le catalogue d'une étude photométrique du rayonnement ultraviolet proche et lointain via les outils GALEX et IRACI à 3.6 µm du télescope Spitzer, ce rayonnement UV étant un moyen direct de déterminer le taux de formation d'étoiles (SFR) des galaxies. Cette étude intéressante a permis de montrer qu'à une luminosité de surface inférieure à 20.89 mag.arcsec – 2 (ou inférieure à 3.10^8 masse solaire par kpc carré en densité de surface en masse stellaire), le taux de formation spécifique d'étoiles (sSFR) moyen des galaxies à formation étoiles et des galaxies quiescentes était relativement liénaire avec le rayon. Cependant, une grande partie des galaxies de la "Vallée Verte GALEX » (aka GGV) présentent une diminution radiale du sSFR. Ce comportement suggère qu'un mécanisme d'amortissement externe-interne possiblement lié à des effets environnementaux pourrait être le témoin d'une évolution précoce de la séquence bleue des galaxies formant des étoiles vers la séquence rouge des galaxies au repos. Qu’est-ce que la "vallée verte GALEX", me direz-vous ? Il s’agit d’une vaste région séparant les pics bleu et rouge du diagramme de magnitude des couleurs ultra-violets-optiques, révélé pour la première fois à l'aide de la photométrie GALEX UV. Le terme a été inventé par Christopher Martin en 2005. La Vallée Verte met en évidence le pouvoir discriminant des UV vis-à-vis de très faibles niveaux relatifs de formation d’étoiles en cours, auxquels les couleurs optiques, y compris les u-r, sont insensibles. Il correspond à des galaxies massives situées en-dessous de la séquence "principale" de formation d'étoiles et constitue donc un outil essentiel pour l'étude de l’arrêt de la formation d'étoiles et de sa résurgence possible dans des galaxies par ailleurs quiescentes. Sources : Systematic search for tidal features around nearby galaxies I. Enhanced SDSS imaging of the Local Volume. G. Morales, D. Martínez-Delgado, E. K. Grebel, A. P. Cooper, B. Javanmardi & A. Miskolczi. A&A, Volume 614, June 2018 The GALEX/S4G Surface Brightness and Color Profiles Catalog. I. Surface Photometry and Color Gradients of Galaxies. A.Y.K. Bouquin, A. Gil De Paz, J.C. Munoz-Mateos, S. Boissier, K. Sheth, D. Zaritsky, R.F. Peletier, J.H. Knapen & J. Gallego The Astrophysical Journal Supplement Series, Volume 234, Number 2. A catalog of visually classified galaxies in the local (z ∼ 0.01) universe. H.B. Ann, M. Seo a D.K. Ha. 2015ApJS..217...27A - Astrophys. J., Suppl. Ser., 217, 27 (2015/April-0) Voili voilou pour la séquence "souvenirs" et le début de traitement à postériori de mes dizaines de fichiers du C11 qui trainent sur mon DD JB
  15. Bonsoir à tous, suite des images obtenues au Newton "maison" optique et méca de 410 mm F/5.6 + Paracorr 2 + Sony A7S à 3200 iso + Baader Booster. Très forte pollution lumineuse et 35 min de pose réparties en 70 poses de 30 sec pour les 3 clichés. Traitement sous Siril, PI et CS6. Phil Messier 65-66 Messier 99 NGC 4565
  16. Triplette du Lion

    Bonjour a tous ! Je continu mon apprentissage avec une deuxième sortie ce Lundi 8 Avril les nuages ayant décidé de me dégager la voie. Troisième sortie en vérité, la deuxième ayant été écourtée a cause de la bague T qui a grippé sur une bague adaptatrice, ma passion première pour la mécanique a repris le dessus et qd j'ai séparé les 2 bagues l'une était ovale et l'autre ressemblait a un haricot Suite à ma première tentative sur le duo M81 / M82, je me suis procuré un correcteur de coma Baader RCC I ainsi qu'un filtre CLS explore scientific. Je vous rappelle mon matériel, un Newton 254mm f/d 4, monture NEQ6, APN Nikon D5500, correcteur de Coma et filtre CLS J'ai fait 98 poses de 45" à 800 iso avec 45 DOF, pre-traitement Siril et traitement Siril et photoshop J'ai toujours ces projecteurs de stades et lampadaires allumés, mais cette fois j'ai visé a l'opposé. Etant lancé et chaud comme la braise j'ai tenté d'imager M101 et M51, j'ai fait mes DOF en fin de session vers 3h du mat avec le matos qui dégoulinait de flotte, bonjour l'humidité, j'ai été trop gourmand et j'aurai du couper plus tôt Les brutes de M101 et M51 sont bcp trop sombre pour sortir qq chose de correct, l'humidité je pense. J'ai eu un doute sur mes flats, ma boite à flat étant une conception maison, mais un traitement sans flat laisse apparaître un bon vignetage. Pour M65 j'ai eu un peu de mal a traiter le stack bcp de gradient, je pensait qu'avec le filtre j'en aurait moins Voila le résultat final, je suis preneur de toutes critiques et conseils afin de m’améliorer
  17. Bonjour a tous, Après NGC4565 , je continue dans les galaxies avec NGC5907 dans le Dragon qui est assez ressemblante a 4565 finalement , le bulbe en moins Pour cette image il y a presque 6h de pose, toujours avec le Newton 150/750 et l'asi1600mm, traitement avec Siril comme d'hab V2 moins rouge: Le Crop: Info techniques: Instrument ou objectif:Skywatcher 150/750 Explorer BD Imageurs:ZWO ASI1600MM-Cool pro ASI 1600MM pro Monture:Skywatcher HEQ5 PRO (belt modification) Instrument de guidage:GSO 50mm Finder Guide Scope Caméra de guidage:ZWO ASI120MM-S Réducteur/correcteur de focale:Baader MPCC coma corrector Logiciels:siril, APT - Astro Photography Tool Astro Photography tool Filtre:ZWO LRGB 31 MM Accessoires:ZWO EFW 5x31 Instrument ou objectif:Skywatcher 150/750 Explorer BD Imageurs:ZWO ASI1600MM-Cool pro ASI 1600MM pro Monture:Skywatcher HEQ5 PRO (belt modification) Instrument de guidage:GSO 50mm Finder Guide Scope Caméra de guidage:ZWO ASI120MM-S Réducteur/correcteur de focale:Baader MPCC coma corrector Logiciels:siril, APT - Astro Photography Tool - PS Résolution: 2034x1816 Dates:30 mars 2019 Images: ZWO B 31 mm: 12x300" bin 1x1 ZWO G 31 mm: 12x300" bin 1x1 ZWO L 31 mm: 34x300" bin 1x1 ZWO R 31 mm: 12x300" bin 1x1 Intégration: 5.8 Heures Âge moyen de la Lune: 24.23 jours Phase moyenne de la Lune: 28.57% Astrometry.net job: 2631781 Centre AD: 228,973 degrés Centre DEC: 56,331 degrés Échelle des pixels: 1,038 arcsec/pixel Orientation: 57,724 degrés Rayon du champ: 0,393 degrés Bon ciel Guillaume
  18. J'avance dans mes réglages... C'est plus fin : NGC 3675, nuits du 23 mars et du 1er avril 2019. Rowe, Nouveau Mexique Planewave CDK12.5. SBIG STF 8300 MM. Paramount ME II. Poses unitaires de 150s sans suivi : 45L 56R 50G 150s Poses unitaires de 300s sans suivi : 25B Suivi et acquisitions par TheSkyX uniquement. Traitement PixInsight exclusif. Image Plate Solver script version 5.1.1 =============================================================================== Referentiation Matrix (Gnomonic projection = Matrix * Coords[x,y]): -0.00012193 +1.17658e-06 +0.168166 -1.16861e-06 -0.00012195 +0.119122 +0 +0 +1 Projection origin.. [1388.502851 963.506333]px -> [RA:11 26 08.411 Dec:+43 35 08.82] Resolution ........ 0.439 arcsec/px Rotation .......... -0.556 deg Focal ............. 2537.18 mm Pixel size ........ 5.40 µm Field of view ..... 20' 19.1" x 14' 6.0" Image center ...... RA: 11 26 08.411 Dec: +43 35 08.82 Image bounds: top-left ....... RA: 11 27 04.241 Dec: +43 42 16.81 top-right ...... RA: 11 25 11.832 Dec: +43 42 05.11 bottom-left .... RA: 11 27 04.773 Dec: +43 28 10.81 bottom-right ... RA: 11 25 12.803 Dec: +43 27 59.15 =============================================================================== NGC 3675 est une galaxie spirale de type SAab C de magnitude 11.0 située dans la constellation de la Grande Ourse, à un peu moins de 40 millions d'années-lumière de la Terre (12.31 Mpc, vélocité de 770 km/s et z de 0.002568), ce qui, compte tenu de ses dimensions apparentes, signifie que NGC 3675 couvrirait environ 100 000 années-lumière. Elle a été découverte le 14 janvier 1788 par William Herschel. Elle fait partie du groupe de galaxies de la Grande Ourse (fort de 76 membres, dont les plus notables sont M106, M109 mais aussi NGC 3998, NGC 3990, NGC 3972, NGC 3913, NGC 3982, NGC 3756, NGC 3631, NGC 4142, NGC 4102, NGC 3917, NGC 4026, NGC 3953, NGC 3729, NGC 3718, NGC 3657, NGC 4220, NGC 4218, NGC 4085, NGC 4157, NGC 4100, NGC 4088, NGC 4111 etc) lui-même membre du super-amas de la Vierge. Il s’agit d’une galaxie de type (LINER). Pour rappel, l'acronyme LINER (Low-Ionization Nuclear Emission-line Region) qualifie un type de noyau galactique dont le spectre d'émission est caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés (tels qu'O, O+, N+ et S+) et des raies d'émission plus fines d'atomes fortement ionisés (tels qu'O2+, Ne2+ et He+). Par extension, on parle de galaxie LINER. Ces galaxies sont très répandues, représentant environ le tiers des galaxies voisines de la Voie lactée — c'est-à-dire des galaxies situées dans un rayon de 20 à 40 Mpc (∼65,2 à 130 millions d'a.l.). Environ 75 % des galaxies LINER sont des galaxies elliptiques, des galaxies lenticulaires ou des galaxies de type S0/a-Sab (des galaxies spirales à gros bulbe et bras spiraux resserrés), tandis qu'elles sont très rares parmi les galaxies irrégulières proches. Les galaxies LINER se trouvent également fréquemment parmi les galaxies lumineuses en infrarouge (LIRG, pour luminous infrared galaxy), un type de galaxies défini par leur luminosité infrarouge qui se forme fréquemment lorsque deux galaxies se rencontrent ; environ 25 % des LIRG ont des LINER4. Le noyau de NGC 3675 contient un trou noir supermassif d'une masse estimée entre 10 et presque 40 millions de masses solaires. Elle présente une barre forte visible en infrarouge uniquement. Son disque en spirale est de type III (Classification de van den Bergh qui attribue à chaque galaxie spirale une classe de luminosité allant de I pour les plus brillantes à V pour les plus faibles . Puisque la luminosité totale correspond en gros à la masse totale des étoiles visibles, les galaxies spirales de classe de luminosité I sont aussi les plus massives et elles possèdent les bras spiraux les plus imposants. La classe de luminosité des galaxies est également bien corrélée avec la régularité de la structure en spirale, les galaxies les plus lumineuses, donc les plus massives, étant les plus ordonnées. Ceci est tout simplement expliqué par le modèle d'onde de densité de la formation des bras en spirales. Plus la galaxie est massive, plus les nuages de gaz se concentreront dans les régions de haute densité. Comme plus de gaz est disponible, plus de nouvelles étoiles bleues seront formées sur le site, ce qui rendra la structure en spirale mieux définie). Elle présente des zones de poussière plus visible à l’est, avec deux structures en anneau, de diamètres de 1,62 et 2,42 minutes d'arc. Les bras en spirale sont étroitement enroulés et forment un pseudo-anneau interne avant de continuer sur une révolution en dehors de l'anneau. Les bras extérieurs sont très inégaux et filamenteux. Les deux bandes de poussière assez difficiles à visualiser (il vaut mieux avoir l'écran dans le noir pour les voir) : On peut voir plusieurs amas de galaxies "dans le fond" Une supernova de magnitude 13 y a été observé en 1984 , SN 1984R. Séquence souvenir : NGC 3675 photographiée par Edwin Hubble en 1937 au Mont Wilson : Distribution des isophotes B de NGC 3675 Sources : Surface photometry and mass distributions in spiral galaxies - III. NGC 972, 3521, 3675, 4826, 5005 and 6503. C.P. BLACKMAN. Mon. Not. R. Astron. Soc., 188, 93-102 (1979) Rotation properties of the infrared spiral galaxy NGC 3675. P. C. van der Kruit. Astrophysical Journal, Vol. 195, p. 611-615.
  19. Bonjour à tous L'équipe CIEL AUSTRAL (Jean-Claude Cannone, Nicolas Outters, Didier Chaplain, Philippe Bernhard, Laurent Bourgon) vous présente les 2 nuages de Magellan à la TEC160 depuis l'Observatoire El-Sauce au Chili. Ce gros projet a été réalisé entre 2017 et 2019 sur 2 périodes de 5 mois avec la TEC160. En tout ce fut 1365h de pose pour ces 2 objets et de nombreuses heures de traitement. Les liens vers les "full" et détails techniques : Le Grand Nuage de Magellan en 1060h de pose et 14400x14200 pixels en mosaïque de 4x4 champs http://www.cielaustral.com/galerie/photo95.htm Le Petit Nuage de Magellan en 305h de pose en 7600x7600 pixels en mosaïque de 2x2 champs http://www.cielaustral.com/galerie/photo96.htm Après un temps de chargement, vous pourrez vous balader dans les images à 100% de résolution en SHO et en RVB. Une preview des 4 images (échelles relatives) Amicalement L'équipe CIEL AUSTRAL
  20. Hello hello Voili voilou la version finale La trame n'a pas complètement disparue mais poooo grave Merci merci JB pour ta couleur triple (https://www.astrobin.com/full/347587/C/?real=&mod=) A+ David Full color : https://www.astrobin.com/full/394560/M/?real=&mod= Full : https://www.astrobin.com/full/394560/L/?real=&mod=https://www.astrobin.com/full/394560/L/?real=&mod= 200% : https://www.astrobin.com/full/394560/N/?real=&mod= Edit 20190409 200%+++ : https://www.astrobin.com/full/394560/O/?real=&mod=
  21. Bonjour a tous Une image qui date du 28 et 29 Mars dernier, et que je viens a peine de traiter pour cause de travaux dans mon appart! Il y a deux heures par couches soit 8h au total, toujours avec le 150/750 sur monture Heq5 et asi1600pro Les infos et détails technique se trouve ici: https://www.astrobin.com/399551/0/?nc=user Le Crop: V2 Info techniques : Instrument ou objectif:Skywatcher 150/750 Explorer BD Imageurs:ZWO ASI1600MM-Cool pro ASI 1600MM pro Monture:Skywatcher HEQ5 PRO (belt modification) Instrument de guidage:GSO 50mm Finder Guide Scope Caméra de guidage:ZWO ASI120MM-S Réducteur/correcteur de focale:Baader MPCC coma corrector Logiciels:siril, APT - Astro Photography Tool Filtre:ZWO LRGB 31 MM Accessoires:ZWO EFW 5x31 Résolution: 4388x3177 Dates:28 mars 2019 Images: ZWO B 31 mm: 24x300" bin 1x1 ZWO G 31 mm: 24x300" bin 1x1 ZWO L 31 mm: 24x300" bin 1x1 ZWO R 31 mm: 24x300" bin 1x1 Intégration: 8.0 Heures Échelle des pixels: 1,038 arcsec/pixel Orientation: 58,172 degrés Rayon du champ: 0,781 degrés Bon ciel et a bientot Guillaume
  22. Bonjour, Toujours en mode débutant touriste. Skywatcher 72ED / 450D applanisseur sur CG5. 30 poses de 2 minutes sans guidage, je crois que je suis trop optimiste car je n'ai pu garder que 7 poses ! Darks et offsets mais les flats sont moches je n'ai pas pu les utiliser, j'avais pourtant essayé à 100ISO. Bon ciel à tous ! Fabien
  23. Bonjour, je ne résiste pas à vous présenter une image non aboutie, mais les nuages vont s'installer et j'ai programmé d'autres cibles, je ne pourrai sans doute pas faire les couches couleur cette année ! Cette image est la résultante de 27 poses de 15 minutes en lum + 35 poses de 5 minutes en luminance bin1, ce qui fait 10 heures, les couleurs sont celles que j'avais faites avec un C11 , et que j'ai bidouillé, le résultat est que seule la galaxie et quelques étoiles autour ont de la couleurs, le reste de l'image est monochrome. L'imageur est un astrosib 360 + Moravian G4 16000, traitement Pix et PHP, acquisitions maxpilote en auto , et pour une fois un seeing correct de 2.2" sur pré images :). Je ne me suis pas trop préoccupé des étoiles qui n'ont eu droit à aucun traitements particuliers, j'y reviendrai lorsque j'aurai les bonnes couches couleurs. l'image croppé et réduite à 1300px : Version luminance only du champ complet ramené à 1300 px : http://astro.equinoxe.free.fr/images/images_constelations/chiens_de_chasses/test.jpg Version full luminance JC mario
  24. M 96

    Bonjour à toutes et tous , voici une autre galaxie proche de la précédente découverte par Pierre Méchain le 20 mars 1781, il s'agit de M 96 c'est une galaxie spirale située à (∼35,9 millions d'a.l.) Un exploit compte tenu de la faible luminosité " magnitude apparente +9.2 " et du matériel dont il disposait à l’époque , il ne savait pas encore que c’était une galaxie . Bonne visite , Cordialement Lucien.
  25. Bonjour tout le monde, Je viens d'acheter un 1000D d'occaz. Je me dis super! Je le mets a l'oculaire de mon 127/15000 avec un reducteur de focale 0.5. Je vise une étoile et sur mon champ, je vois mon étoile et 4-5 autres au mieux. Je retire mon réducteur de focale, j'ai exactement le même champ... Et j'aimerai savoir comment mettre mon 1000D au foyer. merci à vous!