Search the Community

Showing results for tags 'Optique'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Tests
    • Beta tests
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 651 results

  1. Bonjour, Je suis en train de me tâter en vue d'acquérir un nouvel oculaire qui viendra remplacer le Mizar Splossl 40mm en 31.75mm (made in china, désolé) et sa pupille de sortie à 4mm, avec un défaut qui n'est son champ mais de certaines aberrations optique qui déforme un peu les étoiles dès le premier tiers du champ. Cette oculaire viendra sur ma lunette que je ne présente plus L90/900, dans le cadre d'une observation en ciel profond, les étoiles doubles, et quelques amas/nébuleuses les soirées d'hiver....et bien entendu Sélène pour le plein champ. Je souhaite continuer sur ma lancée Takahashiste convaincu depuis ma découverte , il y a cinq ans de la formule Abbe en partant sur le 32mm. Cela dit en lissant les comptes rendu sur les performances du baader eudiascopique, je suis très tenté de l'avoir en ma possession et et le choix s'avère est difficile entre les deux oculaires. Surtout qu'au niveau du champ cela m'importe peu, le Abbe quatres lentilles, mais focale plus petite , l'eudia à cinq lentilles mais à une focale plus grande. A votre avis, lequel pourrait faire pencher la balance ? Bon ciel orthoscopique
  2. Et voilà, j'ai changé de matos astro : A fond dans la démarche déraisonnable qui m'anime depuis quelques années, j'ai troqué ma très grosse paire de jumelles pour... une TRES, TRES GROSSE paire de jumelles. Comme vous vous en souvenez peut-être, j'étais jusqu'à ce jour équipé de Nikon 20x120 type III à visée droite. Ces Nikon m'ont donné beaucoup de satisfaction : elles délivrent une image de bonne qualité, au champs de 60° assez bien corrigé et bien sûr, très lumineux. Un instrument parfait pour des visions mémorables de grandes nébuleuses, d'amas ouverts et de comètes géantes, lorsque la providence nous en propose. Les défauts d'une telle paire sont, eux aussi, bien connus : d'abord, la visée droite n'est guère confortable. Elle nécessite une monture spécialement adaptée, sous peine d'avoir les cervicales en compote après quelques minutes d'usage. Ensuite, le grossissement fixe limite singulièrement les possibilités d'observation : pour bien profiter d'une nébuleuse, il est indispensable de pouvoir "plonger dedans", si vous me passez l'expression. Enfin, qui dit "oculaires fixes" dit également "absence de filtres". J'ai pu bricoler des supports pour adapter les "Fujinon Nebula", mais c'est un pis-aller. Du coup, au sortir de l'été, j'ai mis mes Nikon en vente sur un site japonais de petites annonces dédiées astro. Comme je n'avais aucune pression, n'étant nullement fâché avec mes jumelles, je les ai proposées à un bon prix (pour moi) et malgré cela, j'ai eu la chance de les voir partir rapidement. A partir de là, pourquoi attendre ? J'ai écumé les sites spécialisés en grosses binos, réfléchi quelques semaines, scanné les petites annonces du Japon - je vois parfois passer des bitubes équipés en renvois Matsumoto, vous savez, des montages genre binoptic - jusqu'à ce qu'une promotion d'APM me fasse de l'oeil et que je passe commande... Voici donc mon nouvel acquêt ! Sorties de leur boîte, elles annoncent fièrement la couleur : Avec les deux sets d'oculaires dont je dispose (APM UF 30, Baader Morpheus 17,5), qui m'offrent 28x et 48x (soit 5,3mm et 3,1mm en pupilles de sortie) : Les deux gamelles mange-photons en verre ED (je précise ce point ci-après) Oui, c'est... déraisonnable. J'avais prévenu ! Ce modèle, habituellement mis en vente à plus de 8000 euros, a fait l'objet d'une campagne promo ramenant le prix, taxe et transport inclus, aux alentours de 6500 euros. Markus Ludes affirme m'avoir vendu le dernier exemplaire à ce prix mais vous savez ce que c'est, dans le commerce, on a souvent tendance à... broder : si vous êtes intéressé(e), je vous engage donc à vérifier ! Bref : la chose est arrivée aujourd'hui et j'ai immédiatement vérifié qu'elle était en parfait état. Compte tenu de la distance entre l'Allemagne et le Japon, je serrais les fesses, inquiet d'avoir à renvoyer le bouzin à mes frais en cas de soucis ! Aussitôt déballées, j'ai posé les jumelles sur ma table de jardin et procédé à quelques tests rapides, de jour, en utilisant mes deux sets d'oculaires : - Parallélisme : en cas de problème, si l'on ne peut pas fusionner naturellement les deux images délivrées par chaque lunette, c'est un casus belli ! Et bien nickel, rien à signaler : tant avec les UF que les Morpheus, les images convergent parfaitement. Le réglage monocentrique de chaque oculaire permet de positionner ces derniers au poil de cul près. Comme j'aime. - Focalisation : Pareil, RAS. Je choppe l'infini avec tous mes oculaires. - Ecart interpupillaire : j'ai du bol, mes 62-63mm correspondent quasiment au réglage minimal ! Il s'en faut de peu ! Données pour 56mm au plus court, je suis à peu près sûr qu'en-dessous de 60mm, ces jumelles ne permettent plus d'avoir les yeux en face des trous... - Aspect de la pupille de sortie : elle est ronde, je n'ai rien noté d'anormal. On devine les prismes (de jour), cela n'affecte pas l'image diurne délivrée : aucune chance de le remarquer la nuit. - Image proposée avec mes deux sets d'oculaires : de jour, la turbulence gore - je visais l'horizon - ne me permet pas de juger correctement de la finesse, du piqué proposés par ces jumelles. Mes remarques sont donc préliminaires, elles seront affinées lorsque je pourrai procéder de nuit. Avec les oculaires UF 30mm (70° de champs apparent), l'image est flatteuse, déformée en barillet mais sans courbure de champs, bien corrigée de la coma jusqu'au bord (test fait sur un reflet lointain, au soleil). En ciblant des pylônes électriques sur un fond de ciel très lumineux, je note des franges vertes et pourpres sur les zones à fort contraste. Ces franges sont modestes, moins sévères que dans une lunette de 150/750 (bon, encore heureux), mais bien présentes. ED peut-être, APO sûrement pas. Avec les Morpheus (76° de champs apparent), le liseré coloré semble un zeste moins marqué, la déformation en barillet est négligeable, la courbure de champs imperceptible et la coma, toujours bien corrigée. Ceci dit, ça turbule tellement que les détails sont noyés dans la bouillasse ! Il est midi, le soleil tape depuis 5h du mat'... Le premier bilan est positif mais bien sûr, je vous en dirai davantage lors de la véritable "première lumière" de l'instrument : de nuit ! Pour cela, il vous faudra attendre : je n'ai pas de monture pour la bête. Il va me falloir en construire une. J'ai tout les matériaux dont j'ai besoin, mais je manque de temps, ça prendra donc, pfff... un bon mois, au mieux ! maintenant, je suis très heureux de mon achat et surtout, soulagé de n'avoir aucun soucis ! Lorsqu'on parcourt les fora - français ou américains - à propos des binos APM, on tombe vite sur des astrams moins chanceux que votre serviteur. Gérer un problème d'après-vente à 7.000 km de distance, par ces temps épidémiques, n'aurait vraiment rien de plaisant... A suivre, donc
  3. 61 EDPH II

    hello a toutes et a tous bon , cela faisait un bon moment que je faisais des prises de vue avec ma vieille helios achro de 102mm/5 suite a la vente de ma taka fs 60 ( quel idiot ) je me suis enfin décidé a reinvestir dans une lulu de qualité , mon choix fut porté cette fois ci sur la petite 61 EDPH II elle est trapue , assez lourde , quand je l'ai reçu voila 2 semaines et que je l'ai sortie de son carton, je me suis posé la question si ma ptite SA allait pouvoir supporter le bébé , bon bah apparement, pas de soucis suite aux tests effectués , néanmoins il faut etre tres precis quant a l'equilibrage . le reducteur est un tres bel objet a visser sur la lulu bon , pour les tests , tellement impatient , il a fallu jongler entre ces satanés nuages encore une fois , et surtout a l'humidité donc pour ce 1er jet , c'etait surtout de savoir ce qu'elle avait dans le ventre je vous envoi donc 3 images faites avec , en des temps reccords , nuages oblige california ( 1ere fois que je la tente ) 61/274mm +a7s + SA 18x30 sec a 3200 iso NGC 7000 ( plus de chance ) 45x 30 sec a 3200 iso SADR reccord battu 15x30 sec a 3200 iso enormement de bruit sur les images vu le nombre de poses le tout en FF , la par contre j'ai un soucis de BF, du coup j'attends ma nouvelle bague SIRIL+ PHOTOSHOP CS6 et en complement mon setup qui ne me quitte pratiquement plus et un trepied de ma fabrication, de sorte de pouvoir le lever un max pour ne pas me tordre le cou et le dos au zenith !!!! en conclusion : j'ai tres bon espoir avec cette lunette contraste et piqué sont au RDV et une lunette TOP pour les grands champs, y a de quoi faire !!! olive
  4. Salut à toutes et à tous ! Cela faisait quelque temps que ça me turlupinait... mais la météo ne s'y prêtait pas vraiment ces derniers temps. Il ne s'agit pas de réaliser une énième expérience avec une petite lentille de récupération, genre binocles de belle-maman et petite loupe comme oculaire. Le matos, c'est ça ! Lentille simple plan convexe 120mm de diamètre et.... 5000 mm de focale (oui, vous avez bien lu: 5 mètres de focale ! ) La manip', c'est ça ! l'idée est donc d'observer l'image volante d'un astre, sans l'aide d'aucun oculaire, simplement en plaçant son oeil en avant du point focal. Et ça marche, du tonnerre même ! Première cible, vers 19h légales: la Lune. La lentille est simplement posée sur un support (un poteau de basket pour être précis), vaguement orientée en direction de l'astre sélène, donc avec des conditions d'alignement qui sont loin d'être optimales. Je n'ai pas diaphragmé, juste pour avoir une idée de la qualité de l'image brute. J'observe l'image de l'oeil gauche puis de l'oeil droit. Les deux sont atteints de myopie et présentent donc des focales différentes. La luminosité de la Lune permet un pointage très simple... et quel choc ! L'image est splendide, juste déformée sur les bords (aberration sphérique ou défaut d'alignement ?), mais le grossissement est démentiel. A la louche, je dirais que l'oeil droit grossit autour de 50x et le droit autour de 80x. Le trio Theophile-Catherine-Cyrille est magnifique; Mare Crisium et Mare Marginalis superbes. Les cratères sont nets avec des ombres bien noires, en dépit de l'absence de diaphragme quelconque entre la lentille et mon oeil. Vraiment très étrange comme sensation, encore plus intuitif que d'observer avec un télescope aérien de type Huygens. Deuxième cible: Jupiter. Bien que très brillante, attraper l'image aérienne s'avère beaucoup plus difficile. Il faut y aller doucement, reculer pas à pas. Je finis par obtenir une première image défocalisée: l'aberration chromatique est visible mais difficile de dire si, là aussi, il s'agit de l'effet de la lentille ou d'un défaut d'alignement des optiques. On recommence, l'image est fuyante mais en deux minutes j'obtiens une image du disque jovien. C'est petit avec l'oeil gauche, plus confortable avec l'oeil droit. Le disque est bien visible mais sans détails. Je n'ai pas remarqué les satellites. Troisième cible: Saturne. Elle s'attrape beaucoup plus facilement que Jupiter paradoxalement. Image un peu jaunâtre mais très plaisante. L'anneau est visible sans aucune difficulté. Par manque de stabilité (je suis quasiment couché au sol, dans une position assez inconfortable), je ne peux pas affirmer que je distingue la division de Cassini. Dernier test: Mars ! Sans surprise, de l'oeil gauche, je ne fais que deviner le disque saumon de la planète rouge. Par contre de l'oeil droit, je suis surpris de distinguer une tache sombre bien nette: Solis Lacus ! Là encore, l'inconfort de ma position m'empêche de prolonger l'observation. En tout cas, la démonstration est faite que ça fonctionne! SI des curieux sont intéressés... Bons cieux à tous
  5. Bonjour à tous, Que vaut le Baader Turbo Film pour l'utiliser comme fermeture d'un Newton ? Je l' ai essayé en imagerie planétaire avec un T300 Newton-Cassegrain : je ne vois pas de différence entre les images de Mars faites avec ou sans. Mais avec un ciel voilé, et une forte turbulence la faible qualité des images obtenues ne permettent pas de conclure. Est ce que certains d'entre vous ont essayé cette solution de "lame" de fermeture? Dans ce cas qu'en pensez vous ? Si c'est bon, cela serait une solution élégante pour atténuer la turbulence dans le tube (surtout en mode Cassegrain) après la mise en température. L' épaisseur du film est "garantie" à 1/20 de micron. https://www.baader-planetarium.com/en/solar-observation/astrosolar-viewers-and-film/turbofilm-127-x-51-cm-nd-01.html Bon ciel. Francesco
  6. Bonjour à tous, Ah, difficile d'imager Mars en Lorraine. Le ciel est généralement couvert depuis le début du mois et les rares fenêtres sont peu propices. Néanmoins Daniel est venu avec ses caméras ASI 120, lundi soir le 19, pour capturer Mars avec le Marcon 300 en mode Newton. Puis Yves nous a rejoint, aussi pour voir Mars à l'oculaire. Vers 23h, il fallait attraper la planète entre les nuages vers 1h du matin c'était plus dégagé mais toujours voilé. Alors nous ne savons toujours pas ce que vaut le vieux télescope pour la photographie planétaire. Et ce que vaut le Baader Turbo Film pour l'utiliser comme fermeture d'un Newton. Nous ne voyons pas de différence entres les images de Mars faites avec ou sans. Mais avec le ciel voilé, la forte turbulence puis la buée, les faibles images obtenues ne permettent pas de conclure. En visuel cependant, vers 3h, l'image était bien détaillée, aussi bien au Florsch-Bachi de 254 qu'au Marcon 300. Est ce que certains de vous ont essayé cette solution de "lame" de fermeture? Si c'est bon, cela serait une solution élégante pour atténuer la turbulence dans le tube (surtout en mode Cassegrain) après la mise en température. L' épaisseur du film est "garantie" à 1/20 de micron. Nous joignons des images bien que "faibles". Bon ciel (souhaité !) Daniel, Yves et Francesco Marcon T300 N + Barlow F = 3800 mm. Mars vers 23h30 puis vers 2h, avec une animation par Daniel, les NB sont faites avec un filtre IR610. Phobos et Deimos autour de 23h TU 19 octobre. Poses de 4 secondes avec un APN. A ISO1600 : étoiles, Déimos visible, Phobos noyé. A ISO 400 : Phobos et Déimos visibles (23h08 TU). C'est peu contrasté et "pâteux" à cause du voile nuageux. Comme pour M42 mais c'est "bon" pour la couleur des étoiles, toujours cette rouge (bas-milieu). Puis beau lever du jour.
  7. Bonjour , j'ai depuis peu un Flextube 355/1600 de chez Sky-watcher , et je l'ai équipé de 2 Baader ClickLock , 1 en 2" vers 2" puis l'autre en réducteur 2" vers 1,25" . https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/bagues-adaptatrices/bague-de-reduction-clicklock-50-8-31-75-mm_detail https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/oculaires/systeme-de-blocage-clicklock-baader24011_detail Le Skywatcher étant fileté en M54X1mm (et non en M54x0.75mm) Mais de ce fait , je ne peut plus utilisé les 2 tubes de rallonge a vis qui sont fournit avec le télescope . C'est justement pour enlever ces saletés de vis qui abiment les oculaires que j'ai craqué pour passé sur ce système clicklock a serrage annulaire . Je trouve pas de tube de rallonge en mâle femelle M54x1 .... c'est déprimant . J'ai pensé a rallonger mes oculaires avec une bague de 30mm en m48 , mais c'est vraiment une solution merdique , car il faut des bagues pour tout les oculaires , ou alors s'amuser a la démonter a chaque changement d'oculaire . J'avais déjà lu un sujet la dessus , je dois pas être le seul , mais impossible de remettre la main dessus . Le problème est vraiment lié a skywatcher et ce pas de vis en 1mm Merci a vous d'avoir lu jusqu'ici
  8. Bonjour, Je suis encore novice en matière de jumelles. J'espère poser les bonnes questions : - j'ai du mal à saisir l'importance (la liaison) du chromatisme en fonction du grossissement sur des jumelles ordinaires (j'entends par là pas des bêtes de course comme les Leica qui passèrent dans mes mains aux NCN). L'un de nous aurait-il une expérience en la matière ? - aux possesseurs de jumelles à oculaires interchangeables : dans la pratique et couramment quelle pupille de sortie retenez-vous ? Au-delà, quelle PS mini vous arrive-t-il d'utiliser. J'espère au travers de vos réponses situer la frontière entre jumelle et instrument refracteurs ou reflecteurs (lunette et telescope). Je ne suis pas sûr de la pertinence de mes questions : je tatonne ! Cordialement. Norma
  9. Bonjour à tous, Je me pose une question qui est celle contenue dans le titre de mon post. Son utilisation sera destinée à l'imagerie, au visuel assisté et bien sûr au visuel également, pour du planétaire et du CP. .Il sera installé sur une CGEM II. Avec le souhait d'évoluer aussi vers du nomade pour sortir des sentiers battus de mon jardin et m'ouvrir à d'autres cieux Je sais la différence de prix c'est du factuel basique, mais mettons de côté cette considération bassement matérielle 🤣 Je sais aussi la différence de poids et là c'est plus complexe car d'une part au fil des ans la charge d'un C11 pourrait devenir compliquée bon là c'est encore du factuel basique qu'on va mettre de côté pour le moment. Mais qu'en est il du point de vue de la monture, sera t-elle saturée par un C11 équipé peut être d'un Crayford, mais sûrement d'une petite lulu (EvoG 50), d'une cam genre 533, d'un réducteur de focale, d'un pare buée... D'autre part, les différences de diamètre et de focale seraient des données à prendre en considération? Et si oui pour quelle raison? (Pour l'une et l'autre donnée). Je sais aussi la question complexe, c'est pour cela que j'en appelle à vous. Et je ne rajouterai pas : pourquoi pas un C11 ou un C9.25 non Edge? Sachant que je ne cherche pas à publier mes photos et que je suis pas super exigeant en la matière. 🤣🤣🤣. Et puis si finalement, je la pose aussi 😁. Merci d'avance pour vos contributions. Bon ciel à tous.
  10. Quel filtre ir pro

    Bonjour, Je viens de me commander une caméra asi 462 MC pour faire du planétaire avec mon c11. Suivant les conseils qu'on m'a déjà prodigué, je vais l'utiliser avec un filtre IR-cut. Mais si je veux faire des images avec des filtres IR pro de chez Astronomik je ne sais pas trop lequel choisir entre le 642, le 742 ou encore le 807. Sont-ils complémentaires ou y en a-t-il un qui rend les 2 autres obsolètes. Deuxième chose, je suppose qu'en imageant en IR il faut retirer le filtre IR-CUT. Il n'y a pas de question idiotes ! Ça me paraiterait logique. Merci pour vos réponses P@sc@L
  11. Bonjour, Que conseillez vous comme filtre anti-pollution pour un A7S refiltré Astrodon? Utilisé avec une TS 102/520, en ciel bortle 4 On lit plein de choses, comme quoi certains filtres AP feraient double emploi avec l'Astrodon... difficile de se faire une idée si on est pas spécialiste. Je précise que je cherche un filtre généraliste, pas du narrow band. Merci pour votre aide Bon WE
  12. Hello tout le monde, j'aurais besoin de vos lumières car je me retrouve bloqué . Je souhaite faire une simu pour un : Dobson de 380mm F4.5 donc la taille de la cage de secondaire serait de 400mm (ou 420mm à voir). Là où ça se complique, est que j'aimerais fixer mon Feathertouch FT3025 donc version 3" avec tube coulissant de 63mm en sortie de PO. J'utiliserais une flat base BA30FL qui doit faire entre 5 et 10mm d'épaisseur sur laquelle vient se visser l'adaptateur N°1 ci-dessous. Le tout sera fixé sur une autre plaque de 10mm d'épaisseur. Je cherche 0,5° de champ de pleine lumière. Or cette config donne un PO très long obligeant à avoir un secondaire de 100MM (26% d'obstruction) et encore, ça semblerait ne pas suffire...! Objectif : utilisation polyvalente (visuel, photo planétaire, voire un peu ciel profond pour tester mais moins important) Du coup je m'emmêle les pinceaux avec où placer le backfocus sachant que le PO rentré aura donc le tube qui dépasse à l'intérieur et qui va donc couper le flux de la lumière arrivant sur le primaire. SIMU N°1: PO comme la photo avec les pièces 9 et 10 (celle en bas à droite ci-dessus) avec 40mm de backfocus additionel soit 172mm + 40mm de position backfocus...!! SIMU N°2: Idem mais sans la pièce N°2 (le tube dépasse donc à l'intérieur) : = BA30FL 10mm + pièce N°1 24mm + hauteur N°4 88mm = 122mm rentré. Avec cette config, il reste environ 60mm dans le tube. Je ne comprends pas vraiment à quoi sert ceci : Est-ce une valeur où je dois mettre les 63mm de course du PO? (ce qui va reculer d'autant le backfocus j'imagine)? Merci pour vos lumières Bon ciel
  13. Notre hobby a un sacré avantage sur d'autres distractions , quelque soit son budget, on peut se faire plaisir. Modestement équipé, il reste néanmoins le problème des accéssoires. Certains sont indispensables, d'autres dit "de confort", l'étoile artificielle pourrait être classée entre les deux. Pour ce qui est du temps à la réaliser, c'est bien 5 minutes. Pour ce qui est du coût, ce sera 0€, si l'on possède la lampe frontale; mais je pense qu'un grand nombre d'entres -nous possède cet accessoire ( mi-indispensable, mi-confort !). Voilà en images, ma réalisation. A préciser : - les lampes frontales , pour la majorité possèdent, en position lumière blanche, trois "magnitudes". J'ai utilisé la plus faible, car j'ai remarqué ( effet d'optique sans doute) , qu'une fois éclairé, le trou parait beaucoup plus gros que le trou d'aiguille. - Le petit carré d'aluminium, est découpé dans un opercule de petit pot de dessert - L'aiguille était déjà très fine, mais je vais essayer à faire plus fin encore. - La boîte-étoile est posée sur le banc , à 15m. Bonne journée à tous
  14. Fin 2019, GSO élargissait sa gamme de tube OTA. Après les Ritchey-Chrétien, il proposait un tube pur Cassegrain dans les diamètres f/6, f/8 et f/10, et commercialisés sous leur nom Guan Sheng, ainsi que sous celles de distributeurs, AGENA pour les U.S.A, TS et ORION pour l'U.E. et KEPLER pour la France. A ce jour, je pense avoir comptabilisé sur notre forum préféré, huit possesseurs de Cassegrain GSO. Quelques sujets sur cet instrument ont été édités en début d'année, puis plus rien ! Durant ces mois d'été exceptionnellement en soleillés et aux nuits claires, les Cassegraini'istes ont bien dû s'en servir ? il serait intéressant d'échanger nos expériences , satisfaction...déception...remarques et astuces... Dans un prochain sujet, je soulèverai le problème de l'important black-focus , bagues d'extension et MAP. Le télescope Cassegrain.docx
  15. Bonsoir, Celestron : des télescopes brillants fait par des ingénieurs brillants! Mes propos sont évidemment ironiques. Pourquoi dis-je cela? Car j'ai acheté mon premier télescope un C8 en 1993 avec mes premiers salaires, le tube intérieur était déjà brillant à l'époque ! J'ai mis des anneaux anti-reflets à l'intérieur avec un gain en contraste très net! Puis il y a 2 ans j'ai acheté un C11 RASA, et bim tube toujours brillant --> démontage (percage pour ventilation) et pose de feutrine dans le tube. En 25 ans toujours les mêmes erreurs... Je l'ai refait ensuite dans des C11, C14 et meade 305mm. Donc j'ai proposé à mon club (SAHL à Vevey en Suisse) de poser de la feutrine dans le tube du C14 qui se trouve sous la coupole. Et voici les photos avant -> après = c'est sans appel la différence ! Y a plus qu'a voir ce que ca donne (sur mars par exemple) ...mais vu la météo va falloir être patient... David.
  16. Bonjour ! Je cherche à savoir quel est le backfocus du correcteur livré avec la lunette. J'ai trouvé 61 mm mais j'ai aussi vu 55 mm sur certains posts... J'ai également reçu un EAF ZWO avec la lunette et oh surprise, il se monte sur quasiment tous les instruments dont les lunettes SW de la série Esprit sauf bien sûr la 80. Quelqu'un a-t-il trouvé la combine pour y arriver ? Un possesseur de cette lunette l'aurait-il essayé avec le réducteur TS x0.79. Il est indiqué sur le site de TelesKop Austria que c'est possible avec une bague M74/M48 : https://teleskop-austria.at/M74nM48p_M74neg-M48pos-Adapter-for-TS-079x-Reducer-to-Esprit80#m mais j'ai vu sur CN que ça n'a pas l'air si simple que ça. Puis tant qu'à faire, je profite de ce post pour regrouper une autre info issue du forul d'en face, celle qui concerne le démontage du sabot d'origine pour le remplacer par des colliers. https://www.webastro.net/forums/topic/171485-démontage-sabot-lunette-skywatcher-esprit-80ed/ J'y ai d'ailleurs posé une question ! Merci d'avance pour vos éclaircissements avisés ! Jean-Marc
  17. Hello tout le monde, Voici une comparaison en situation réelle avec le matos suivant : 22/09/2020 entre 02h50 et 02h56 pour toutes les videos avec les 2 caméras Vixen VMC260L en température et collimaté (collim pas 100% parfaite mais suffisamment bonne pour sortir quelque chose de correct pour le test) Seeing 3/5 ASI290MM pixel 2,9µm et filtres LRGB Astrodon ASI462MC pixels 2,9µm et filtre L Astrodon Glasspath Baader 1,7X + ZWO ADC (correction mini vu la hauteur). Par contre, malgré les 124mm de tirage qui auraient dû donner 1,75x, j'ai un ratio réel de 1,55X soit 4,5M de focale soit 0,13" d'échantillonnage. Je me demande si le fait que je n'utilise pas de PO externe fait que je suis trop rentré dans le tube et cela fausse la focale résultante? A voir. Environ 2000 à 3000 images compostées sur chaque film sur 20000 images (films SER de 60s) et 200 images compostées pour les tâches d'Airy. Autostakkert avec les mêmes paramètres et Astrosurface où j'ai tenté à chaque fois d'en tirer le max Agrandissement à 150% pour compenser le faible échantillonnage vu le loupé avec le glasspath ATTENTION : n'ayant plus imagé de planètes depuis plus de 5 ans, j'ai voulu A TORT avoir la même valeur d'histogramme sur la couche R G et B en modifiant ,à chaque fois le gain voire l'obturation pour rester autour de 80%. D'où le fait que ma bouche bleue semble si claire là où elle devrait être sombre. Bref pas évident de rattraper des années de non en une seule soirée (collim, mise en température, MAP, pointage, installation drivers, firecapture etc.). ASI290MM COUCHE L PARAMETRES PRISE DE VUE : FPS (avg.)=477, Shutter=1.500ms, Gain=286 (47%), Histogramm=85% ASI290MM COUCHE R PARAMETRES PRISE DE VUE : FPS (avg.)=476, Shutter=1.500ms, Gain=335 (55%), Histogramm=88% ASI290MM COUCHE G PARAMETRES PRISE DE VUE : FPS (avg.)=398, Shutter=2.500ms, Gain=355 (59%), Histogramm=81% ASI290MM COUCHE B PARAMETRES PRISE DE VUE : FPS (avg.)=166, Shutter=6.000ms, Gain=340 (56%), Histogramm=72% ASI462MC FILTRE L UV/IR PARAMETRES DE PRISE DE VUE : FPS (avg.)=404, Shutter=2.001ms, Gain=275 (45%), Histogramm=52% Première conclusion : l'ASI462MC est TRES sensible, même si la 290MM reste quand même devant (voir valeur de shutter et gain et histogramme en L). Deuxième conclusion: ce soir-là les résultats dans les détails me paraissent très proches, peut-être un poil meilleure avec la 290MM en L. A confirmer sur d'autres tests. Voilà si cela peut faire avancer les choses ! Bon ciel !
  18. ...dont on parle peu, pas très onéreux et qui devrait être sur la liste des accessoires quasi indispensable. Indispensable, surtout pour les astrams du 3ème âge ...octogénaire comme moi. Je veux parler du renvoi coudé pour viseur polaire. J'ai vécu un bon nombre d'années en Algarve (Portugal). Là, la mise en station de la monture s'effectuait avec facilité , pour ne pas dire avec plaisir. Et pour cause , avec un azimut à 37° N, il n'y avait pas lieu de se contorsionner ! Revenu en France , et habitant sur le 45ème parallèle, il a fallu se baisser un peu plus. Les années passent et cela devient plus difficile ... Heureusement un ami astram m'a fait connaître le renvoi coudé pour viseur polaire. Quel bonheur, me voilà revenu avec la facilité de mise en station à Olhão. Je pense aux 3ème âges parisiens devant pointer à 48 ° , et plus encore à nos amis lillois et belges avec une visée à 50°, le renvoi coudé pour viseur polaire devrait être l'accessoire de première nécessité , non ? P.S. Il n'y a pas qu'Omegon qui propose le renvoi coudé pour viseur polaire...
  19. Hello tout le monde, en pleine réflexion pour revenir sur un bon vieux gros newton pour du visuel et HR planétaire/lunaire, je m'interroge sur divers éléments dont celui du primaire/barillet : -pour un miroir de 350mm, quelle épaisseur idéale pour éviter les contraintes optiques (astig etc.) quand le télescope point vers 20° de hauteur seulement? -Quel type de barillet pour éviter ceci (9 ou 18 points à triangles flottants ok super) mais surtout si on vise bas sur l'horizon, on sera plus sur les 2 pâtes qui viennent caler le primaire en translation. -Quel compromis idéal de l'épaisseur pour éviter l'astig (plus c'est épais et plus on limite ce risque mais du coup on augmente la durée de mise en température, est-ce exact?) -Quel matérieux idéal pour une mise en température rapide (Pyrex, SUPRAMAX, autre?). Comment mixer matériaux (mise en T°), épaisseur du primaire (éviter les probs optiques quand bas sur l'horizon) et type de barillet? Quel meilleur compromis entre ces critères dont 2 sont antagonistes? MErci pour vos retours éclairés
  20. Bonjour, Bien qu'il y ait moults topics sur les forums US/UK, est ce qu'il y aurait des utilisateurs FR qui auraient tenté l'aventure, notamment en imagerie planétaire "HR", avec ces tubes Cassegrain en 6" ou 8" ? J'ai joué de la fonction recherche mais je n'ai rien trouvé de probant ici J'ai compris qu'ils étaient fabriqués par GSO et redistribués sous diverses marques comme Kepler, TS-Optics, Orion, Omegon, etc... Pourquoi on en voit pas tant que ça ? tubes trop récents encore ? la mécanique perfectible et la collimation ardue ? l'optique bof bof ? Ils se placent comment face à la concurrence ? Je pense pour le 6", les mak150, C6, et pour le 8", les C8, Vixen VMC, voire mak180 Oui un mewlon180 (ou +) fera toujours mieux, mais c'est pas le même budget Je vous avouerai que dans un coin de ma tête, ils me semblent être une option intéressante d'upgrade pour remplacer mon petit mak127 en ayant un budget "serré" Des avis et/ou retours sur ces Cassegrains ?
  21. Bonjour, Je fais encore appels à vos retours d'expérience sur le terrain. Pour un Newton à F/4 (200 mm ou peut-être 250 mm), quel correcteur de coma est le meilleur : Correcteur de coma GPU pour Newton F/4 coulant 50,80mm (M48) - Sky-Watcher ? ou Correcteur de coma 0,95x MaxField pour Newton - TS ? autre ? Merci
  22. salut à tous, je commence par ma session du 22 entre deux orages,j'ai profité d'une éclaircie en croisant les doigts pur le matériel,heureusement le ciel est resté clair juste au dessus d'AFA,il y avait des éclairs tout autour pendant que je shootais. donc le C9 tente de se défendre,il gonfle le torse,me montre des étoiles parfaites(la veille je vérifiais la collim et je voyais parfaitement le 1er anneaux autour de l’étoile focalisée .....en filmant ) mais la concurrence est vachement rude ces derniers jours,c'est une avalanche de magnifiques images que nous voyons en ce moments. j'ai gardé deux versions,toutes deux présentées en taille réelle et resize plus petit pour un rendu plus joli,et oui les gros diamètres je les laisse au 300 et 350 . voici une version suivie de son resize puis l'autre petite précision sur le voile polaire,il devient bleu dès qu'on touche légèrement à la saturation donc ce n'est pas volontaire. Pour en revenir au titre regardez ce que j'ai reçu hier oups désolé elle est grosse la photo! en fait l'autre jour Sauveur au détour d'une discussion me dit "tu as vu Damian Peach vend son mewlon ?dommage il est un peu cher." il m'a envoyé l'annonce ,j'ai réfléchis une petit heure et me suis dit que même à ce prix ça restait moins cher que d'acheter un autre téléscope et la monture qui va avec et j'ai envoyé un message à Damian. très sympa d'ailleurs. on a essayé de noyer le poisson avec Sauveur pour faire la surprise mais j'avoue que c’était tentant de le dire avant. prochaine étape collimation du nouveau tube (j'ai vérifié hier soir ,pas bon). on a encore de belles soirées astro en perspective avec Sauveur Bonne journée. bon ciel! Christophe
  23. Bonjour, Je sais que ce sujet a déjà été abordé et j'ai bien sûr auparavant fouiné sur le forum et au-delà. J'ai eu un Newton comme premier instrument (76/700) il y a fort longtemps à une époque où je ne savais même pas ce qu'était une collimation. Puis je suis passé sur des Schmidt-Cassegrain et j'ai fini par franchir le pas, non sans appréhension et au bout de longues années. Pas si compliqué finalement sur ce type d'instrument, où on intervient juste sur les 3 vis du secondaire et une simple clef Allen suffit ! Si je pense avoir compris les principes de la collimation des Newton, la mise en pratique me semble nettement plus complexe. Désolé de mes questions qui paraîtront sans doute naîves pour ceux qui maîtrisent le sujet, mais en matière de collimation de Newton je suis donc un débutant complet... J'ai du mal à comprendre deux choses : 1/ Dans quel ordre on doit faire les règlages : d'abord le primaire ? d'abord le secondaire ? un va-et-vient entre les deux ? 2/ Et je suis complètement perdu dans le choix des outils de collimation, il y en a tellement... Est_ce juste une affaire de goût personnel, ou bien sont-ils vraiment complémentaires et il les faut tous ? Je pense en pratique à ces accesoires : collimateur concentrique (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/collimation/collimateur-concentrique-coulant-50,80mm_detail) collimateur laser (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/collimation/collimateur-laser-hotech-1,25-sca-avec-centrage-parfait-faisceau-en-croix_detail) collimateur Chesshire (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/collimation/collimateur-cheshire-pour-télescope-newton-sky-watcher_detail) et je ne vais pas jusqu'aux des étoiles artificielles plus dédiées je suppose à la collimation pour la HR planétaire (?) S'équiper de tous ces accessoires représente un budget conséquent, je cherche donc à comprendre l'intérêt de chacun, mais j'ai du mal. Un grand merci d'avance à ceux qui maîtrisent le sujet s'ils peuvent m'aider en termes simples à éclaircir tout çà. Bon ciel à tous,
  24. Bonjour a tous, Il y a quelques temps je me suis lancé dans la collimation de mon C9 Evolution. au début tout se passait plutôt bien puis petit a petit en observant les empilages réalises pendant une séance , j'ai observé un drôle de défaut reliant l'ombre du secondaire au bord supérieur des anneaux. Puis j'ai remarqué que ce défaut avait son inverse en bas mais qui se présente différemment , plus sombre , plus évasé (plus diffus aussi ?). Après quelques recherches , j'ai pensé a une veine de chaleur émanant du baffle interne qui dissiperais soit sa chaleur , soit celle du primaire ! Mais le lendemain , pareil , même défaut et ce malgré une mise en température de 4 heures ! Je ne suis resté dé-focalisé que d'un tiers ( extra et intra ) car la turbu m’empêchais de tater a la phase 2 de la colim selon Thierry L. , pape es collimation et astrophoto lol ! Ce défaut apparais dans la verticale de l'instrument et ne bouge pas pendant une rotation de l'oculaire. Sur une compo Photoshop on peut voir que j'ai placé les anneaux aux 4 coins du capteur et au centre ; on voit le defaut mais pour le reste ..... la turbu et l'empilage des séquences ( a l'arrache) font qu'a part le défaut , le reste n'est pas très parlant. Je suis donc perplexe voir inquiet car je me met a penser a un décentrement de l'ensemble Lame de shmidt / secondaire , ou autre connerie .... J'en appel donc aux grands manitous de la collimation sur les cassegrains ( ou autre d'ailleurs) , pour avoir des avis , des pistes de recherche , des méthodes pour identifier le problème ! Bref , a l'aide ! lol
  25. Bonjour, J'utilise une ZWO ASI 183 MM-Pro sur un Newton 200/800 et très prochainement sur une lunette de 80, un triplet. Savez-vous quels filtres Astrodon LRGB sont adaptés pour moi entre les deux séries I et E ? Je ne comprends rien aux explications du site https://astrodon.com/products/astrodon-lrgb-gen2-i-series-tru-balance-filters/ https://astrodon.com/products/astrodon-lrgb-gen2-e-series-tru-balance-filters/ Merci !