Search the Community

Showing results for tags 'Pb Résolu'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Others
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Moderation
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X
  • Astronomie avec arduino's Discussions

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Allemagne
  • Belgique
  • Canada
  • Chile
  • Espagne
  • Mauritius
  • Italie
  • Jordany
  • Suisse
  • Tunisie

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 53 results

  1. Taka 250

    bonjour quelques images Bonne journée et bon ciel
  2. <doublon>

    hello, comme je n'y comprends rien, je me sens autorisé à poser ça là: "Un duo de théoriciens espagnols pense avoir trouvé une preuve observationnelle d'une violation du principe cosmologique d'isotropie. Ils montrent l'existence de trois régions distinctes dans le fond diffus cosmologique, trois "horizons", qui ont des paramètres cosmologiques différents. De tels horizons non causals sont prédits par un modèle récent qui fournirait par ailleurs une explication à l'accélération de l'expansion et résoudrait facilement la tension sur le paramètre de Hubble-Lemaître H0." https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2021/05/observations-de-3-horizons-non-causals.html bonne journée!
  3. Lunette de guidage

    Bonjour les astros, Suite à ma lecture de l'excellent test de Christophe Lehénaff (Astrosurf magazine n°109), j'apprends que la lunette SW Evoguide ED 50 permet de réaliser des guidages pour des instruments allant jusqu'à 1000 mm de focale. Existe t-il une formule qui permette de déterminer le modèle de lunette de guidage (diamètre et/ou focale) à retenir en fonction du tube principale (ouverture et/ou focale) ? Par exemple, quelle lunette guide choisir pour mettre en parallèle d'un Newton de 1200 mm de focale ? Après avoir choisi la bonne lunette, je crois savoir que tout est histoire d’échantillonnage. Avec un ratio ne dépassant pas les 1/4. Merci pour le renseignement. Bon ciel à tous.
  4. Bonsoir à tous, Test validé concernant mes déboires de backfocus,après le tourbillon de soucis et une aide précieuse de @Tromat2et @Cyril le problème est résolu.Donc déjà un grand merci! Hier malgré la lune bien présente j'ai fait un test sur deux cibles à savoir M94 et M13.Une autre différence avec l'apn c'est que chaque brute .fit avec la cam ne pèse que 5/6mo contre 20 pour des raw d'apn.Du coup je me retrouve avec des finales qui pèsent 3mo en jpeg peut être un paramètre ou je suis passé à côté? Encore ce petit soucis de fond de ciel qui malgré les DFO (ou même sans j'ai refait des traitements en les retirant) reste un peu bizarre encore une étape à franchir. Entre l'apn et la cam bcq de choses différent et petit à petit j’apprends à les maitriser. Enfin voilà enfin des images correctes avec de belles étoiles dans les coinsReste encore à améliorer mes séances d'acquisitions et maitriser mieux APT. Pour le setup: Skywatcher 200/1000,Heq5,Correcteur Baader,Zwo 294 Mc Pro+filtre Idas Lps P3 multibande Osc 2";guidage 224mc au chercheur.Traitement Pixinsight. Concernant le filtre je trouve qu'il est plus efficace avec mon Canon 1200d Astrodon,aprés à voir quand je maitriserai mieux ma chtite 294. Donc voici le résultat de la nuit dernière encore des choses à améliorer mais cela viendra. M94 80x120" en bin 2x2 gain à 120: Et un comparatif avec la version apn Astrodon/filtre CLS que j'avais faite en 2019: Et M13 70x120" en bin 2x2 gain 120 (j'ai coupé la chique à ngc6207 mais j'étais en mode test): C'est pas encore les images du siècle mais petit à petit et grâce à une belle entraide on tente de progresser pour aller tutoyer d'encore plus près les étoiles. Bon ciel! Edit une V2 avec le coeur de M13 moins mieux défini:
  5. Petit retour *client* sur le Nexstar 6 SLT. Maintenant que je suis en capacité d'observer à ma guise depuis mon nouveau logement, je me suis aperçu que les difficultés de pointage, malgré starsense subsistaient. Quel merdier. Impossible de faire une calibration starsense avec un backlash de 82 secondes... Une vrai galère. Même après avoir lu intégralement le Nextar Guide II, impossible de régler le problème de backlash Az. Et CPWI pendant ce temps croit que le télescope bouge. Une véritable horreur. J'ai passé l'après-midi à tester différents réglages, de 0 à 99, sans succès. Ca ne changeait absolument rien au chronomètre. Je suis par chance tombé sur ce post, sur un forum astro: https://www.cloudynights.com/topic/371218-slt-130-backlash-problem-solved/ Le 130 SLT étant doté de la même monte je me suis dit... Et puis, le gars avait raison. C'est mal serré en usine! Du coup, voici quelques images, petit tuto pour ceux qui ne seraient pas trop sûrs d'eux car le gars n'en n'avait pas mis. Enlever le tube de la monte (évident mais bon, ne sait-on jamais). Ouvrir le capot batterie et enlever les 4 vis cruci (le tournevis celestron est adapté). (1 était même pas serrée en haut à droite...) Déboulonner l'écrou (Clef à pipe trouée de 10). J'avais déjà enlevé l'écrou sur cette photo. Penser à sentir comment il résiste pour le resserrer à peu près comme ça. Mais bon, on peut pas truster les couples chez celestron semble-t-il. Bien faire attention aux rondelles + roulement. Une fois l'écrou enlevé, retirer les couches rondelles + roulement d'un seul bloc. Ça évite de se demander si on les a remises dans le bon ordre. S'aider d'une tige pour pouvoir soulever des deux cotés et ça vient tout seul. Soulever tout droit tout le bloc d'accroche de l'OTA. Pas besoin de forcer. On voit/sent clairement le jeu sur les deux vis. On peut bouger le disque de gauche à droite à la main sans forcer. Serrer les deux vis pour que ça ne bouge pas. Pas besoin de forcer comme un dingue. Et remonter le tout. Ne pas serrer comme um lalade l'écrou de 10, pas de clef dynamo mais bon... En faisant la manip, je me suis aperçu que mon moteur de focus était desserré. Une pierre deux coups. Et voilà. Plus de backlash. A toute fin utile!
  6. Je n'arrive pas à comprendre le schéma. Comment peut-on séparer l'image en deux en utilisant un prisme comme deux miroirs très rapprochés, alors que le faisceau ne semble pas collimaté à l'infini à ce niveau. Ou alors, si, il est bien collimaté à l'infini ? C'est moi qui comprend mal le schéma ? Question subsidiaire : ça fonctionne toujours comme cela les binos; avec un prisme qui "coupe" le faisceau image ? D'avance merci pour votre aide
  7. Bonjour, Je viens de terminer les tests d’intégration matériel et logiciel de ma caméra d’acquisition refroidie ASI 183MM PRO et de la roue à filtres EFW à 8 positions. J’ai également analysé la cause de mon problème de perte de connexion sur la caméra d’autoguidage. Lors du montage de ce matériel avec le réducteur de focale STAR ARIZONA NIGHT OWL, je me suis rendu compte que les bagues fournies ne permettaient pas d’avoir un tirage (distance entre le réducteur et la caméra) correct. En effet, les bagues fournies permettent d’obtenir un tirage de 39,5mm au lieu des 38,5mm requis. J’ai donc commandé les bagues nécessaires. Une fois le montage mécanique réalisé, je me suis rendu compte que la camera requiert impérativement que l’ensemble des câbles USB (y compris celui qui se trouve entre le HUB et le PC) soient des câbles USB 3 de bonne qualité, sinon la caméra n’est pas détectée. Une fois ce problème résolu, je me suis rendu compte que si la caméra est reliée à un HUB sur lequel se trouve plusieurs périphériques USB, il ne faut pas de servir des prises USB qui se trouvent sur la caméra elle-même pour piloter la roue à filtres, car cela peut faire planter le HUB. Il faut connecter la roue à filtres directement sur le HUB. Une fois ces petits problèmes détectés et corrigés, j’ai pu réaliser une mise au point approximative sur une cible se situant à 1,5 kilomètres de distance, ce qui m’a permis de tester le bon fonctionnement de l’ensemble avec mes logiciels d’imagerie favoris. Je devrais la refaire avec les bagues permettant d’avoir le bon tirage. J’ai ensuite cherché à reproduire mes problèmes de déconnection avec la caméra d’autoguidage. Une fois les tests réalisés, je me suis rendu compte que mes problèmes sont provoqués par un jeu entre la prise de la caméra et le câble USB. Ce problème n’ayant pas pu être résolu avec de la pate de fixe, j’ai en commandé une autre. La prochaine session de tests sera à conduire en journée pour déterminer la mise au point approximative avec le tirage recommandé pour le réducteur de focale. La session suivante quant à elle devra être conduite sur ciel. Vivement que la météo s’améliore. Vincent
  8. Bonjour à tous Le porte oculaire de mon Dobson flextube 355 skywatcher fait des siennes. Depuis hier soir la molette génère de la résistance à la rotation et surtout le porte oculaire ne tient plus et à tendance à tomber ou coulisser librement dans son support. A votre avis c'est réparable ou il vaut mieux commander un nouveau PO ? Je n'ai pas trouvé sur le site de SW une notice ou manuel indiquant le mode de démontage ou nettoyage donc je n'ose pas intervenir sur les vis pour voir si le pb peut être résolu. Merci d'avance de votre retour éclairé. une photo ci jointe du modèle
  9. Bonjour à tous , Depuis ce soir j'ai un pb de conversion des fichiers .fit issue de ma 294 MC pro , sous SIRIL Je décoche "liens symboliques " comme toujours ( je ne sais d'ailleurs pas ce que c'est ) je coche "dématricage " puis je lance ...et là : De quoi cela peut il bien venir ? help... Ph
  10. Bonjour tout le monde, J'ai récemment sollicité l'aide du forum pour établir une gamme d'oculaires. Puisque le post que j'avais créé a été l'occasion de récupérer des avis d'une grande aide, et qu'il était dans la section "astronomie pratique", j'ai décidé d'en faire un petit retour sans prétention ici. De cette façon, ceux qui se poseraient les mêmes questions que moi pourront avoir un petit bilan détaillé des enseignements que je tire de cette recherche, et profiter des différents retours des membres. I. Mon setup > Télescope : Sky-Watcher Dobson 305/1500 > Lieu d'observation principal : Sud-Est de la France, zone urbaine, bord de mer > Utilisation : usage perso, animation avec du public, initiations > Cibles : planétaire, CP (hors nébuleuses non planétaires), Lune II. Les limites du choix a) limites personnelles Je suis parti sur un budget d'environ 500€. Vous allez le voir, je me suis "un peu" lâché, à l'occasion de bonnes affaires dans les petites annonces. En effet, les oculaires se revendent d'occasion sans perdre trop de leur valeur pour peu qu'ils soient bien entretenus. J'ai donc préféré retarder la commande du scope lui-même pour pouvoir commencer avec un bon matériel. J'ai préféré également ne pas opter pour une solution à base de Barlow. La principale raison, c'est que je ne voulais pas ajouter une inconnue à l'équation de l'optique. En effet, selon les marques, modèles, utilisateurs, etc... la qualité d'observation peut être altérée. De plus, je n'ai pas encore l'habitude d'utiliser ces instruments, et préfère me faire la main, en tester quelques unes, avant de me décider. La solution alternative pour atteindre une plage de grossissement qui couvre les différents objets accessibles à l'instrument, c'est d'investir un peu plus d'argent pour acheter des oculaires de courte focale. b) limites techniques et théoriques Il y a ici deux facteurs importants à noter, qui pourront vous aider dans le choix de votre gamme d'oculaires : > Le grossissement maximum (Gmax) : en théorie, il ne doit pas dépasser 2 fois le diamètre de l'ouverture de votre instrument (ici, 2x305 soit 610). Cependant, pour dépasser 300x, il faut réunir un certain nombre de conditions (turbulence atmosphérique clémente, instrument bien collimaté, miroir en température, oculaires de qualité). C'est à chacun de définir donc l'utilité qu'il pourra avoir d'oculaires permettant de dépasser cette limite. > La pupille de sortie (PPS) : c'est la taille du faisceau lumineux qui vient frapper votre oeil. Si le faisceau est plus grand que la pupille de l'oeil de l'observateur, celui-ci ne pourra obtenir une image satisfaisante. Plus le grossissement est faible, plus elle grandit. Elle contraint le grossissement minimum utilisable par le télescope. Un jeune observateur pourra accéder à des PPS allant jusqu'à 7mm. En revanche, un observateur plus âgé (aux alentours de 60 ans) ne pourra profiter que jusqu'à une PPS de 5mm environ (la décroissance de la taille de la pupille au cours de l'âge étant différente pour chacun). A noter que si la PPS est élevée, l'image sera plus lumineuse. Il s'agit donc de trouver un compromis selon qui va observer quel objet. > Le Champ Apparent (Ca) : Il est lié à l'oculaire. Il détermine la taille des objets qui vont pouvoir rentrer (ou non) dans l'oculaire, mais aussi, pour les Dobson sans suivi, de garder en vue l'objet plus ou moins longtemps sans devoir recentrer l'image. > Le Champ Réel (Cr) : Il est la portion de ciel que vous verrez à travers l'oculaire dans votre instrument. Il dépend donc de l'association d'un oculaire avec un instrument. On a donc ici : Gmax (théorique) = 610x, bien qu'on notera encore que ce G n'est accessible que grâce à des occasions particulières Gmin contraint par une PPS max aux alentours de 5-6mm III. Le vif du sujet Les autres critères permettant de faire un choix sur les oculaires seront abordés dans cette partie. a) le choix du fabricant : sur cette partie, j'aimerais compiler plus d'avis différents pour en faire une synthèse pertinente. Pour le moment, j'ai lu tout et son contraire. En revanche, il apparaît que la gamme Explore Scientific à 82° de Ca semble un bon rapport qualité-prix. Si vous avez un retour à faire, ou bien si vous connaissez un fil où la discussion amène des points notables et le plus objectif possible, merci de me les transmettre (en réponse ici ou par MP). b ) mes choix Ce premier tableau présente les achats que j'ai effectués dans la première salve : On peut remarquer qu'il me manque clairement un (ou deux ) oculaire pour atteindre un grossissement fort. Également, on remarque que le 18mm ressemble beaucoup (trop ?) au 24mm. Seulement, le vendeur m'a paru fort sympathique, et a convenu d'une petite réduction sur un lot, j'ai donc pas hésité, quitte à avoir plus de matériel que nécessaire (vive le confort). Pour étoffer la gamme et atteindre enfin quelque chose de complet, j'ai préparé un second tableau. Ici, rien de définitif, seulement des calculs pour y voir plus clair. On remarque que si le 30mm rejoint la famille, l'écart entre lui et le 18mm seront significatifs, et donc en ajoutant un oculaire, on enlève un quasi-doublon (quel heureux hasard). IV. Bilan J'étais parti sur un budget d'environ 500€. J'ai choisi la gamme ES en 82°. Le lot de trois oculaires (8,8mm, 14mm, 18mm) m'est revenu 375€. Le 24mm neuf, lui, 260€. J'ai donc dépassé de 135€, et ce, sans avoir de courte focale. Pour optimiser le budget en gardant mes choix et contraintes, je pense que remplacer le 18mm par un 4.7mm ou 6.7mm serait bien plus utile. Cependant on resterait aux environs de 650€ pour 4 oculaires. C'est un budget important à prévoir quand on considère un investissement dans un setup astro. J'ai eu la chance de pouvoir coller mon oeil dans un assez grand nombre de combinaisons d'oculaires+scope différents, et je ne regrette pas d'avoir mis le paquet. Ça fait vraiment la différence sur la qualité de ce qu'on observe. Il ne faut en effet pas oublier que, si le télescope concentre les rayons lumineux d'une grande surface, c'est véritablement l'oculaire qui capture (et définit donc) l'image. En envisageant de prendre les trois oculaires complémentaires pour avoir une gamme de 7 donc, on ajoute 585€ au budget initial (le 30mm seul coûte 319€). Ça fait au total l'équivalent du prix d'un instrument. Bon, par contre, je pense qu'avec ça vous seriez vraiment imparables niveau équipement. Comme toujours en astro, il n'y a pas de "recette miracle" qui vous permettrait d'avoir la solution parfaite. Et comme toujours, c'est le budget qui définit souvent la contrainte principale. Pour environ 600€, vous pouvez vous constituer une gamme d'oculaires vraiment pertinente. J'apporterais à ce post un complément dès lors que je pourrais tester en conditions réelles la combinaison des oculaires avec mon instrument. Rendez-vous pour cela fin janvier (si tout va bien). Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas, si j'ai manqué de clarté, n'hésitez pas, si vous avez des informations complémentaires à ajouter, n'hé-si-tez pas ! V. Annexes / Bonus Voici les quelques formules que vous pourrez utiliser pour faire les différents calculs liés au choix de vos oculaires : G = F/f Cr = Ca/G PPS = D/G Les limites à garder en tête : G < 2D 1 < PPS < 5-6-7 (selon l'observateur) Le mot "oculaire" a été utilisé 22 fois dans ce message.
  11. Bonsoir, J'ai réalisé une petite amélioration sur mon Planewave CDK12.5. Ce scope me donne entièrement satisfaction optiquement. Mais avec le temps la motorisation du focuser montre des signes de faiblesse sous forme de jeu ds les déplacements axiaux du crayford. Ce jeu ne permettait plus une répétabilité correcte en positionnement absolu, un backlash non constant et donc au final exit l'autofocus... Après examen de la source du pb, j'ai conçu un nouveau support du moteur du crayford et corrigé une erreur de conception de la part de PW qui avait conçu au plus cheap... Les trois nouvelles pièces ont été usinées selon mes plans avec brio par Skyméca. Merci Didier ! Pour ceux qui ont ce scope CDK12.5, le nouveau bracket permet de retrouver un positionnement répétable, précis et surtout fiable ds le temps ! La page : http://astrosurf.com/jousset/page_technique/bracket_focuser_CDK.htm Bien cordialement, Marc http://astrosurf.com/jousset/
  12. Bonjour J'ai un flextube et, comme beaucoup de ceux qui en possedent, j'ai des soucis de saccade survenant (surtout) dans le mouvement azimutal en poursuite sidérale, et seulement à cette vitesse. Quand je mets en vitesse rapide, les saccades, accompagnées d'un petit craquement, disparaissent et reprennent dés l'entrainement de poursuite "normal" repris. J'ai remarqué de nombreux topics en parlant sur differents sites d'astronommie amateur, sans trouver de solutions claires. A noter que le bruit n'est pas constant, et un peu capricieux, et réapparait souvent au moment le plus embetant. Ce n'est pas le bruit qui est le souci, mais c'est qu'il y a une saccade dans l'entrainement et que ça donne une trainée à ce moment pendant la capture. Surtout à forte focale, donc tres gènant en astrophoto planétaire...... J'avais cru, à un moment, qu'il s'agissait d'un souci dû au joint en mousse qui entourre le mecanisme et le protege, au niveau du socle, car ça fait vraiment penser à du plastique qui colle, mais ce n'était pas ça. J'ai demonté le socle et ses differentes pieces (deux plaques d'alu circulaires, avec entre les deux un grand roulement à rouleaux en plastique(et roulements metaliques bien sur). J'ai longtemps etait persuadé que ça venait de là car le graissage a diminué le phénomene. Maintenant je sais pourquoi! Mais ce n'était pas la solution. Le probleme residait dans les roulements de la vis sans fin! et à cause d'un mauvais réglage du mecanisme de débrayage!! Un trop fort ou trop faibel serrage porvoque des saccades, soit en exagerant le frottement au niveau des roulements, soit en provoquant de petits débrayages intempestifs! CE REGLAGE EST FONDAMENTAL! Il a fallu que je démonte "la boite de vitesse", le reducteur du moteur, pour m'en rendre compte. C'est sous le gros capot noir a démonter. On se retrouve avec le bloc moteur fixé sur la boite reducteur, elle meme fixée avec deux vis sur un support metallique, et sur l'"axe de la vis sans fin. Pour avoir accés facilement aux reglage de la vis de debrayage (en noir), il faut d'abord devisser la boite reductrice du support en enlevant deux vis et en le basculant vers le haut il faut se munir d'une clé de 10 une cle de 11 et une clé allen . D'abord, il faut regler l'amplitude du debrayage pour qu'elle soit suffisante pour libérer la roue dentée, en le controlant à la main. ensuite la bloquer avec le contre écrou. ensuite, il faut regler la tension du ressort, et controler la dureté du debrayage en forçant sur la monture. il faut qu'il y ait une certaine résistance. ensuite, remontage du bloc moteur-reducteur sur son support, avec les deux vis. Quand j'ai démonté le boitier du reducteur (j'ai tout demonté... je n'ai pas fait de photo sur le moment, et il etait trop tard pour en faire une fois remonté), j'ai enlevé tous les pignons, sauf celui qui est solidaire de la vis sans fin. Meme en ayant bien graissé l'axe, et en ayant liberé le frein pour désolidariser le scope de l'entrainement, j'ai remarqué que faire tourner ce pignon avec ,la main, provoquait exactement les saccades à basse vitesse, et elles disparaissaient a grande vitesse! Le probleme se situe donc sans aucun doute dans cette piece! Il y a quelquechose de collant dans l'axe. J'ai tout graissé, et malgré tout il y avait encore du 'collage" Je me suis interessé ensuite au mecanisme de debrayage , avec son ressort, dont le role et de faire patiner la vis sans fin en l'ecartant si le telescope resiste trop pour ne pas tout casser. Il y a une vis Allen dont le role et de definir la distance de debrayage, pour laisser la vis sortir des dents et patiner. Il y a aussi un ecrou et un contre ecrou pour tendre le ressort. C'est là que ce situe , entre-autre, le probleme. Si le ressort est trop serré, il ecrase la vis sur ses roulements, et ça colle, donne des saccades. si elle n'est pas assez serrée, les petites variations de resistances du plateau tournant, provoquent des debrayages partiels, et des saccades aussi dans l'entrainement. Tout est encore exageré si le plateau resiste trop, d'ou l'amélioration quand on le graisse. Ce reglage de vis de débrayage est fondamental. Maintenant je n'ai AUCUN soucis, en tout cas "indoor". J'espere le constater aussi lors de ma prochaine session. Mais j'avais tellement galeré pour trouver que je souhaite paratager cette decouverte avec ceux qui auraient ce problème. Bon, vous êtes responsables, ne démontez que si vous vous sentez capable de tout remonter correctement. Mais l'amélioration est vraiment efficace chez moi! Bon courage si ça vous tente! Et bon ciels!
  13. Bonjour, Voici la première partie du compte rendu de mes vacances astronomiques dans les pyrénées orientales. Le festival de TAUTAVEL Je suis allé au festival de TAUTAVEL qui s’est déroulé, malgré le COVID 19, du 13 au 16 août : Un protocole permettant de respecter les règles sanitaires avait été mis en place (les gens devaient utiliser des lorgnettes en carton pour regarder dans les instruments). J’étais présent les nuits du 14, 15 et 16 août. J’ai ainsi pu faire la connaissance de plusieurs personnes qui m’avaient contacté via les réseaux sociaux pour pratiquer l’astronomie à plusieurs ou tout simplement pour pouvoir apprendre (j’ai plaisir à partager mon expérience). La première nuit (celle du 14 août), la turbulence était très faible et nous avons pu voir de nombreux détails sur les planètes. J’ai utilisé avec succès la fonction LIVESTACK de SHARPCAP PRO et j’ai ainsi pu montrer à plusieurs personnes des objets du ciel profond directement sur mon écran d’ordinateur. Les dimensions très variées des objets du ciel profond obligent à préparer une liste d’objets ayant une taille adaptée au capteur et à l’instrument que l’on emploie, sous peine de voir qu’un confetti dans certains cas, ou de n’en voir qu’une partie dans d’autres. Ainsi, les personnes qui m’entouraient ont ainsi pu voir en toute sécurité et en portant leurs lunettes pour celles qui étaient concernées, M13 résolu à 100%, M27 ainsi que M57. J’ai tenté de montrer la nébuleuse de l’œil de chat mais cette dernière était trop petite pour que cela ait un intérêt. De façon à éviter cette mésaventure les deux nuits suivantes, je me suis rabattu sur une observation à l’oculaire afin de pouvoir adapter le champ aux objets que je souhaitais montrer. Et j’ai ainsi pu permettre à un grand nombre de personnes d’admirer les splendeurs du ciel. L’utilisation de la fonction LIVESTACK, sans ajuster la mise en station entre deux objets, m’a permis de comprendre le rôle que joue la dureté du sol ainsi que la pente de ce dernier (le terrain de rugby ou avait lieux les observations, a un sol très dur et parfaitement plat) dans les problèmes de mise en station que j’ai pu constater lors de mes sessions photos. Il conviendra donc soit que j’achète trois parpaings (solution peu onéreuse, mais très contraignante du fait du poids – 15 kilos par parpaing) ou que je change de trépied (solution très onéreuse mais pas contraignante) pour en prendre un qui peut s’enfoncer dans le sol. En conclusion, bien que perturbé par le covid 19, ce festival a été l’occasion de partager avec un grand nombre de personnes ma passion. Il m’a par ailleurs permis de progresser techniquement sur certains sujets (maitrise de la fonction livestack, compréhension des problèmes de perte de mise en station). Vous trouverez les images sans prétention obtenues en sortie de stack sous SHARP CAP de M13, M27 et M57. Le seul traitement non réalisé sous SHARP CAP PRO est la transformation de l’histogramme. Le résultat obtenu le soir ou j’ai utilisé la fonction live stack était très proche de ces photos, ce qui montre le potentiel de cette fonction lors des soirées grand public. Bientôt la suite. Vincent
  14. Bonjour à tous, J'ai un RC GSO 8" que j'ai acheté d'occasion il y a plusieurs années mais dont je ne me sers pas parce que je n'ai jamais réussi à le collimater . Ce n'est pas faute d'avoir essayer mais sans succès et au final je pense avoir fait beaucoup plus de mal que de bien. A force de toucher à toutes les vis sans vraiment savoir ce que je faisais j'ai fini par complétement dérégler la bazar Comme je n'aime pas rester sur un échec j'y reviens périodiquement, en espérant finir par y arriver. Je m'y suis donc collé hier, en me disant qu'avec l’expérience acquise avec le newton, j'y arriverais peut-être mieux J'ai commencé par utiliser un laser de collimation Howie Glatter. Je suis parvenu à ce que le laser tape au centre de l’œillet de collimation du secondaire et revienne sur lui même. A ce stade, je me suis dit que ça devait être bon et j'ai attendu le soir pour vérifier sur le ciel... Et là, catastrophe !!! La collimation est complétement aux fraises... J'ai donc tout replié et j'ai recommencé aujourd'hui. Cette fois je ne me suis pas servi du laser mais du microscope de collimation Taka. Avant de commencer j'ai regardé avec une étoile artificielle et un occulaire HR planetary de 4mm et j'avais la même image que sur le ciel. Après pas mal d'itérations entre le primaire et le secondaire, il me semble avoir obtenu un résultat correct, avec la marque du microscope au centre de l’œillet du secondaire et les différents reflets centrés. J'ai vérifié avec l'étoile artificielle et ça me semble pas trop mal (surement à affiner sur le ciel), en tout cas nettement mieux que ce que j'ai obtenu avec le laser. J'ai quand même voulu vérifier avec le laser, et là je vois qu'il arrive bien sur l'oeillet du secondaire, en revanche il ne se replie pas sur lui même ??? Je n'ai rien touché de plus j'attends de voir sur le ciel ce que ça donne. A votre avis est-ce que c'est normal que j'ai cette différence entre le laser et le microscope (j'ai vérifié, le laser est bien collimaté) ? Merci pour votre aide et bon ciel. Alexandre
  15. Bonjour à tous, Je suis TRES débutant en astrophoto et je viens de traiter une une série prise hier soir sur les nébuleuses de l'araignée et de la mouche, outre la dramatique qualité de ce cliché, je voulais vous soumettre une partie de mon image : après avoir remarqué une étoile plutôt rouge et lumineuse (post traitement DFO et empilement) j'ai envoyée l'image sur astrometry.net, et il ne la reconnait pas. voici son résultat : je note que des étoiles moins lumineuses sont bien ciblées mais ce gros point rouge ne l'est pas ... voici les couches R V et B de l'image empilée (je n'arrive pas a faire un JPG pour chacune alors je fais des captures de siril.. si qqn a une solution je prends ) : couche R : couche V : Couche B : Du coup, d'agit-il de HD35556 ? et donc d'un petit décalage avec Astrometry.net ? je ne pense pas que ce soit une souci de capteur non plus. bref.. avez-vous une idée ce que c'est ? une Supernovae ?? je vais retenter une série ce soir ! Bonne journée à tous ! Michel EDIT : si je ne suis pas dans le bon forum, n'hésitez pas à déplacer le post ! P.S. : on n'est pas dans le bon forum mais je suis preneur de conseils pour améliorer mes images !
  16. Moteur PO et Kstar

    Bonjour j’envisage de m’équiper d’un moteur de mise au point pour mon 150/750 PDS Skywatcher. J’aimerais le piloter via KStars sous Linux Mint 19. Quel matériel me conseillez-vous ? L’idée est de faciliter la Map pour mon EOS. merci
  17. Fausse idée

    Bonjour tout le monde, Ben c'était une fausse bonne idée Bonne journée à vous, AG
  18. Bonjour à tous ! Voilà ma situation pour commencer : Passionné d'astronomie et d'astrophysique depuis longtemps, j'ai de bonnes connaissances théoriques mais très peu d'heures d'observation à mon actif. Il y a peu j'ai participé à une grosse star party et autant vous dire que ça m'a profondément marqué, et convaincu : il faut que je m'équipe ! J'ai été conquis par les Dobsons pour leur simplicité et intuitivité, et c'est ainsi qu'après quelques jours de recherche et de questionnement, je me retrouve à hésiter entre deux modèles sensiblement similaires : 1) Le Skywatcher 254/1200 Skyliner Les + (d'après moi) : - Évidemment quelques mm de plus d'ouverture - Livré avec deux oculaires : super 10mm et super 25mm, en 2" - Livré avec un chercheur 9x50 Les - : - Un f/D un peu plus petit : 4,7 - Un grossissement max un peu moindre : 300x 2) Le Bresser N200/1200 Messier Hexafoc. Les + : - Un f/D plus grand : 6 - Un grossissement max de 400x - Un peu moins cher donc du budget en plus des accessoires. Les - : - Un viseur point rouge, je préfère les chercheurs optiques. - Livré avec un seul oculaire SP 25mm, mais comme je disais le prix total me permet d'envisager d'en acheter un sympa. - Un diamètre un peu moindre, 200mm Voilà pour les caractéristiques mais une autre question me taraude, la qualité ! C'est là que je m'en remets à vos avis, peut être certains d'entre vous connaissent ses modèles ? Je préfère prendre le plus petit si il est de meilleur facture. Pour finir je vous donnes quelques précisions contextuelles : j'ai un budget éventuel bien supérieur (de l'ordre de 2000€) mais je préfère éviter l'achat compulsif, commencer petit et si dans quelques années je suis toujours autant dedans, je pense me fabriquer un 400mm. D'ici là je vais m'équiper petit à petit en accessoires que je veux de très bonne qualité. J'habite en campagne et dispose de bons spots en altitude et loin de toutes pollutions lumineuse. Merci de me donner vos remarques, conseil et avis, ou toute questions !
  19. Bonjour Hier j'ai eu un un souci étrange avec mon eq6r voila apres un démarrage ou le bouton etait déjà sur on alors que le secteur n'etait pas sous tension et que je l'ai rétablie au démarrage je rentre date et heure pas d'alignement ( il garde les valeur des session précédente ca mes suffit en planetaire) et le pointage est assez bon La je vois le scope partir a l'ouest alors que les planètes n'etait même pas au méridien J'ai fais le reset factory puis tous renter idem J'ai demander alignement etoile sur Vega et ras pour Vega ca pointe bien suis repasser a pointer juju a l'ouest encore J'ai demander alignement 3 etoile nickel et idem juju a l'ouest Si vous avez des idées ou lien Merci sauveur
  20. Perdu dans l'espace

    Bonsoir Hier j'ai voulu tester un filtre CLS et j'ai pointé dans la direction du Lion. Il me semblait être proche de Theta du Lion, pas loin de M65 et M66 mais en regardant la photo je suis incapable de comprendre où je me suis perdu. J'ai beau regarder mes cartes, je ne trouve pas. Mon Quickfinder et mon chercheur étaient pourtant dans cette zone. A moins que tout ne soit déréglé... Si quelqu'un trouve je lui tire mon chapeau ! Au passage le CLS fonctionne bien car un gros lampadaire se trouvait à 10 mètres.
  21. Bonjour J'ai changé de raquette pour ma NEQ-5. C'est le modèle avec port ST4. Mes moteurs ne sont pas des GoTo. Donc avec un adaptateur ST4/USB, est-il envisageable à partir d'un logiciel de cartographie de se centrer sur une étoile de référence puis de piloter les moteurs pour aller pointer un objet proche ? Je ne parle pas d'un vrai GoTo mais d'une aide au pointage d'objet autour d'une étoile de référence. Est-ce que Eqmod permet cela ? Merci pour vos réponses
  22. filtre cls

    bonjour, j'envisage d'acheter un filtre cls pour mon sw 150/750 mais je bloque un peu sur quel format choisir : clip eos pour l'apn mais j'ai pu lire sur le net qu'avec certains format on pouvais l'utiliser en visuel + photo, seulement en 1,25 ou 2 " je ne vois pas comment je peux l'utiliser avec l'apn. de plus je vais ( dans un futur proche ) prendre un correcteur de coma, donc comment rationaliser l'achat ( quel format choisir ) ? j'ai lu aussi que mon apn étant non defiltrer je doit prendre un cls et non un cls ccd ? c'est juste ? merci
  23. Panne moteur ?

    Bonjour j’ai un moteur pour eq5 double axe. Ce soir la led qui est habituellement verte lorsque les moteurs fonctionnent est rouge et les moteurs ne tournent pas. J’ai essayé sur secteur en 6v, idem. Rien dans la notice... C’est la version sans port ST4. Une idée du problème ?
  24. Si grand classique pour lutter contre la turbulence en photo : des conseils particuliers ? Si mauvaise idée : pourquoi ? D'avance merci pour vos lumières ! PS : en vrai c'est surtout pour du terrestre mais c'était pour avoir un peu moins de chance que le sujet parte en sucette
  25. Le cas échéant : c'était mieux qu'un filtre plus large ? D'avance merci pour le R.Ex.