Search the Community

Showing results for tags 'Poses courtes'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Tests
    • Beta tests
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 242 results

  1. Bonjour les amis, Je vous propose une petite coopération avec @Superfulgur qui a eu la gentillesse de me passer son TIFF de M57 réalisé au T1000 f/9 avec un Nikon D 810A : 4 x 30s + 200 x 4s. J'avais gardé en soute une luminance réalisée au T350 f/4,7 en poses rapides avec l'ASI 290 MMC : 19800 x 330ms. Alignement et tri avec SIRIL, niveaux : L'idée a été d'appliquer une déconvolution sur l'image en poses rapides pour faire sortir les détails et de mixer avec celle du T1000 pour les belles couleurs, les subtiles nuances au centre et les étoiles. Le mixage par masque de la luminance du T1000 permet également de réduire le bruit qui remonte avec la déconvolution. Le résultat : La full ici (4500 pix) : Un petit GIF entre T1000 seul et mixage : Un grand merci à S pour son partage. Je m'éclate comme un gamin avec ces hybridations poses courtes / poses longues. JF
  2. Salut, Est il pertinent d'utiliser cette technique avec des instruments de petites ouvertures? oui! le fait d'eliminer certain points qui complique la prise de vue en astrophoto rend possible plus facilement l'acces à l'astrophotographie. J'ai fait quelques prises de vues avec une petite lunette 66sd achro et une qhyIII290-MM non refroidie En utilisant une prise de vue coherente avec mon echantillonnage assez large : 2h de pose globale: Stephane
  3. Bonjour à tous ! EDIT : Pour la suite du feuilleton, voir plus bas sinon pour les nouveaux, ça commence ici ! Intrigué vous êtes ? Raison vous avez ! M'enfin ne vendez pas votre RASA sur ebay trop vite quand même... L'idée est simple. On va utiliser la digiscopie afin de réduire drastiquement le F/D de notre télescope. Pour rappel, la digiscopie consiste à placer une caméra avec son objectif derrière un oculaire ( comme font certains avec un smartphone par exemple ) C'est une technique assez "intuitive", mais qui est peu souvent utilisée sérieusement parce qu'on multiplie les éléments sur le chemin optique, ce qui engendre nécessairement tout un tas d'aberrations difficilement contrôlables. Seulement voilà, avec cette technique, si on utilise la bonne combinaison oculaire/objectif, on peut obtenir un rapport F/D final égal à celui de l'objectif placé juste devant le capteur. Et de nos jours, on peut facilement trouver de petits objectifs pour caméras de vidéosurveillance, en monture CS ( donc adaptable sur la plupart des caméras astro non refroidies ), avec un F/D très faible et une qualité optique... pas transcendante mais au moins "okay". J'ai en ma possession un petit objectif de 8mm à F/D=1. Un calcul rapide me montre qu'en plaçant ma caméra flanquée de cet objectif derrière un oculaire de 32mm monté sur le 150/600, j'aurai un F/D final égal à 1. Pour plus de détails, j'en avais parlé ici : Donc je me suis procuré un bête super-plössl de 32mm ( moins de 20 euros dans les petites annonces ) et j'ai mis au point un petit montage pour fixer tout ça. Voilà une petite photo légendée du montage : Mécaniquement, le système a quelques failles. D'abord, le porte-à-faux est assez monstrueux... le montage doit arriver à une longueur totale de 40cm, c'est presque aussi long que le télescope lui même ! Fort heureusement le porte oculaire du tube que j'utilise en ce moment n'est pas trop mal. Et la cam au bout est très légère. Ensuite, la vis de serrage de l'oculaire est trop longue, je ne peux donc pas la mettre et l'oculaire "balotte" un peu dans le montage. Mais bon, hier soir, enfin l'éclaircie que j'attendais... j'ai donc tenté le coup ! Histoire de ne pas compliquer les choses, j'ai tout d'abord testé le montage sans correcteur de champ. J'ai pointé M51, et là miracle, après une map rapide, la galaxie était bien visible sur les brutes, dés 250ms de pose ! Une brute de 500ms ( seuils un peu resserrés ) : Puis un empilement de 255 images, soit un peu plus de 2 minutes au total ; dommage, j'ai oublié les darks, et les pixels chauds sont vite un pb en ce moment : Donc clairement, sur le principe, ça fonctionne. Après, la qualité optique se dégrade extrêmement vite à mesure que l'on s'éloigne du centre optique. Avec mon regard de néophyte en la matière, je dirais beaucoup de courbure de champ doublée d'un peu de coma, mais je peux me tromper... Reste à savoir quelle pièce optique est majoritairement en cause, et comment améliorer ça ! Pour tester l'objectif, rien de plus simple... il suffit de voir ce que ça donne sur le ciel directement. Donc voici un champ étoilé pris avec ce fameux 8mm f1. Empilement d'une quarantaine d'images de 500ms, seuils très reserrés : Comme vous pouvez le voir, la qualité optique n'est pas parfaite mais est clairement meilleure que sur l'image précédente. Même si les étoiles brillantes sont bien déformées dans les coins, les étoiles faibles restent ponctuelles, ce qui est bon signe ; cela signifie que les aberrations ne seront visibles que sur les cibles à fort contraste ( en l'occurrence les étoiles brillantes ) Grâce à cette image, on peut également mesurer la perte de luminosité induite par l'ensemble télescope + oculaire...après comparaison, je trouve une perte d'environ 55%, ce qui est évidemment énorme, mais pas non plus invraisemblable. Il faut déjà tenir compte des 20% induits par l'obstruction du secondaire ( qui fait 65mm de large de mémoire ), puis les quelques pourcents pour chaque miroir et chaque lentille du chemin optique. Enfin, il doit rester encore une partie "mangée" par un alignement imparfait entre l'oculaire et la caméra. Donc ensuite, j'ai essayé de placer le correcteur de champ en bout de montage. Peut être était-il mal placé, mais je n'ai pas noté de différence significative après sa mise en place. Ce qui voudrait dire que le "maillon faible" de mon montage est bien l'oculaire. En même temps, à 20 euros, c'était à prévoir Ceci étant, il y a quand même quelques réglages sur lesquels j'aimerais essayer de jouer, qui pourraient peut être permettre une amélioration significative de la qualité d'image, tout en conservant les mêmes ustensiles Je peux en effet jouer sur la mise au point. Naïvement, j'ai réglé la mise au point de l'objectif sur l'infini, mais il doit être possible de régler cette dernière différemment et d'ajuster la map du télescope en conséquence. Peut être trouverai-je un réglage qui compensera la courbure de champ de manière efficace ? Autre point, je peux aussi jouer sur la distance objectif - oculaire. J'ai en effet remarqué une différence significative si j'éloigne un peu ce dernier...je ne me l'explique pas encore totalement, mais il y a peut être quelque chose à optimiser de ce côté là. Enfin, il faut que je trouve un moyen de serrer cet oculaire dans son coulant. Bon, maintenant, vous allez me dire, à quoi ça sert de s'embêter si c'est pour obtenir une image pseudo-dégueulasse telle que je vous ai montré Sur le papier, avec mon capteur aux pixels de 3microns derrière un scope à F/D=1, j'obtiens la même chose qu'un hypothétique capteur aux pixels de 12 microns derrière un F/D=4. Avec cette taille de pixel, il n'existe pas à l'heure actuelle de capteur aussi performant que le mien ( bruit de lecture inférieur à 1e- ), et le jour ou il en existera un, il ne sera certainement pas donné. Donc ce montage permet des poses extrèmement courtes... ce qui est d'une part est très satisfaisant ( "voir" M51 à l'écran en poses de 250ms c'est génial ), et d'autre part pourrait intéresser pas mal les fans de visuel assisté, un domaine ou on ne cherche pas forcément la qualité d'image à tout prix. Tout ça en déboursant moins d'une centaine d'euros au total Bon par contre pour du "lucky imaging", vu la focale finale du montage, à mon avis ça ne sert pas à grand chose je dois être autour de 4" d'échantillonnage, donc la turbu je n'en ai pas grand chose à carrer. Pour qu'un tel montage soit utile dans ce domaine, il faudrait essayer sur un T1000 au moins... @Diabolo peut être ? Ceci étant, on est tellement dans une autre ligue au niveau des temps de pose, par rapport à un setup habituel, que j'ai voulu tester le montage avec un filtre H-alpha. Habituellement, utiliser un filtre H-alpha sur des F/D courts pose des problèmes à cause des rayons obliques, mais là, aucun souci : il suffit de placer le filtre à l'endroit ou le faisceau est à F4 ( en l'occurence, derrière l'oculaire ), et plus de problème ! Le filtre utilisé est un Baader 7nm. Clairement pas le meilleur, mais bon, on reste dans le "low cost" Voyant le cygne qui montait de plus en plus, j'ai pointé le tube dans cette région... je "voyais" les drapés de la zone de north america en quasi-live, c'était sympa. J'ai opté finalement pour la zone du croissant. Une brute de 4s : Je voulais rester dessus quelques temps... mais je ne m'étais pas rendu compte que le DD était plein du coup le pc n'a sauvegardé que 100 images de 4s, soit 7mn30 de pose totale. J'ai traité un peu plus soigneusement cette fois-ci, avec des darks et en agrandissant à l'alignement afin de gagner un peu en piqué. Le bruit thermique reste sensible, les nuits ne sont pas les plus fraiches, donc encore pas mal de trame visible. Evidemment, impossible d'utiliser la cam refroidie avec un tel porte-à-faux sur le tube ; de toute manière je ne crois pas qu'elle puisse accepter un objectif en monture CS. Bref, le résultat, agrandi à 140% : Si on regarde juste un bord, l'image est assez folklorique Par contre, en restant sur le centre, je trouve ça presque "montrable" Donc au final, beaucoup de potentiel, et pas mal de pistes d'améliorations... de mon côté je m'amuse bien en tout cas, donc je vais continuer mes petits essais et je vous tiendrai au jus Bons cieux ! Romain
  4. Bonsoir à tous, ambiance féerique ce soir dans le Gard ! Sigma Art 24-105 mm F/16 + D7200 à 125 iso Poses de 25 sec à afficher en plein écran Phil
  5. Bonjour, Avec le mauvais temps j'essaie d'améliorer mes traitements . Avec siril et photoshop j'ai encore beaucoup à apprendre, mais c'est mieux. Merci beaucoup à Jean-Marc (Chani) pour ses conseils sur photoshop et à Larbucen pour son tuto sur siril. Voici la nouvelle version du M13 que j'avais posté le 19 mai dernier. Lunette 80ed sur HEQ5 asi 290mc. Poses de 4s (1125 images gardées sur 2249) Version traitée par Astrosurface et photoshop Traitement siril et photoshop : Merci beaucoup pour vos avis et pistes d'amélioration !
  6. Bonjour, Lunette 80ed sur HEQ-5 et asi 290mc Toujours en poses courtes (pardon Christian !) , je suis obligée en raison de la PL et de la lune, le fond de ciel monte trop vite autrement. Poses de 4s pour celle-ci, j'ai gardé 25% de 2927 poses soit 48mn. Traitement siril et photoshop (ça commence à venir) Merci pour vos avis avisés !
  7. Bonsoir tout le monde, Désolé mon message est long... Et j'ai pas mal coupé... Ca fait maintenant quelques semaines que j'essaye de faire du ciel profond tout en sachant que je n'ai pas vraiment du matos fait pour. Je viens donc pour vous demander conseil, je sais que je n'aurai jamais la qualité des photos qui sont postées ici, par manque de matériel et de compétence, mais je m'éclate déjà bien à faire ça. Voici mon matos et mes réglages : - Dobson 200/1200 et ASI 120 avec réducteur x0.5 - Bahtinov bricolé maison - Lights de 500 ms ou 1 s en fonction de l'objet généralement entre 1000 et 2000 images, dont DSS ne garde qu'une fraction (500 quand j'ai pas de bol, 1700 quand c'est Noël). Gain à 50% mais je vais sûrement passer à 100... J'ai fait un essai ça semble quand même beaucoup enlever de bruit. - 1 dark compilé par Sharpcap à partir de 300 images. - Pas de flats parce que les objets se baladent sur le capteur (j'ai bon ?) - Pas d'offsets parce que quand j'essaye d'en faire DSS pète un câble et ne veut plus rien me sortir. Là je sais que j'ai pas bon, mais je comprends pas ce que je fais de mal, HELPPPPPP Voici comment je fonctionne : - Je chope l'objet au chercheur + oculaire en repérant ce que je dois voir dans le chercheur pour être au centre. - Je fais le point au Bahtinov sur Polaris (le seul truc qui se fait pas la malle dès que je le pointe). - Je cherche ensuite à retrouver l'objet dans la caméra, des fois c'est rapide des fois c'est galère... - Je laisse défiler l'objet (ou les étoiles lorsque l'objet est invisible avant empilement, comme pour la nébuleuse du Hibou et je prends quelques dizaines d'images par passage (oui, 2000 images à coup de 40 images, c'est fatigant...) - Je fais tout passer dans Pipp pour débayeriser et monter le gain (sinon DSS ne détecte pas assez d'étoiles). - J'envoie dans DSS et je passe une journée à chercher les réglages optimaux. - Je finis dans Gimp pour essayer de rattraper les niveaux avec un objet souvent à peine plus lumineux que le ciel. Voici enfin quelques images (vous aimez les listes ? moi oui) : - M97 - M27 - M81 Voilà ! Tout commentaire ou conseil est le bienvenu, je voudrais bien pousser au maximum ce matos là parce que je n'ai pas les moyens d'acheter une motorisation pour un tube aussi gros... Merci d'avoir lu jusque là, et bon ciel à vous ! Floÿ
  8. Bonjour! J'ai fini par traiter cette capture de M81 du 4 avril que j'avais un peu oublié, la croyant médiocre (a quatre jours de la pleine Lune). En fait, grace au traitement, et grace au développeurs de ces fabuleux programmes (SIRIL, Astrosurface.....) qu'on ne remerciera jamais assez, j'ai réussi à en retirer quelquechose. Je suis surpris de la ressemblance entre la grande galaxie d'Andromède, M31, et M81. Cette derniere est juste vue un peu moins par la tranche, et évidemment m31 est beaucoup plus proche, mais on dirait sa soeur jumelle. 220 images de 2 secondes, flextube 305 goto correcteur reducteur skywatcher, imx294c refroidie capture risingsky, traitement SRIL, Astrosurface, et Photoshop Il y a trop peu de photos: la couche bleue est tres bruitée, et le resutat s'en ressent.. Bonne soirée, si le temps le veut bien.. Moi c'est mort pour cette nuit...
  9. Bonjour, Une petite (très petite) M57. Je ne suis pas mécontente de cette image car : - j'ai imagé sous la lune, il faisait tellement clair que je n'avais même pas besoin de ma loupiote ! - j'ai réussi à me débrouiller avec siril (c'est un dégrossissage, je dois approfondir tout ça) - l'équipement est basique, lunette 80ED sur HEQ5 et caméra asi 290mc Une petite déception néanmoins, j'ai imagé sur 4 soirs. Cette image est la résultante des 3 premiers soirs. Je pensais l'améliorer en ajoutant les poses du 4ème soir mais je me suis aperçue que l'image était moins bien, la trame horizontale très moche (qu'on ne voit pas trop ici) se voyait davantage, M57 était un peu plus précise mais l'ensemble était moins bien. Je poste donc celle-ci. Paramètres : poses les soirs du 30/05, 31/05 et du 1/06 brutes et darks lunette 80ED sky-watcher et asi 290mc j'ai gardé 20% d'images sur 9782 au total gain 404, poses de 2s donc un total de 1heure et des poussières. acquisition avec sharpcap et traitement avec pipp et siril. Image à 100% et recadrée. On peut deviner la trame horizontale, mais je n'ai pas eu besoin de noircir le fond de ciel pour que ça ne choque pas. Je n'aime pas trop le rendu des étoiles avec la caméra j'ai toujours l'impression d'avoir des gros pâtés blancs, ça se voit encore plus quand la cible est petite. La MAP est sûrement perfectible. Merci pour vos avis et recettes ! La définitive : La première (à l'origine du fil)
  10. Bon il n'y a pas de tag spécifique "étoile double", mais cela reste de l'Astrophoto et de la pose courte. Revenons à cette double ; très jolie dans le bouvier, le couple est assez serré de 2"75 (source WDS) avec une primaire de mag 2,58 et secondaire 4,8. La différence de couleur est sensible, et j'ai vu la secondaire plutôt bleue/bleu-vert. Clairement résolue à x100 (Celestron Axiom 15mm), elle devient de plus en plu évidente à x150 (Plossl 10mm), et la couleur devient franche à x214 (Orthoscopique 7mm). A x300 (5mm), on voit que les figures d'airy s'entremèlent. J'ai vu la primaire qui tirait sur le jaune, d'où un contraste intéressant. La secondaire est dans les 1h de la primaire pour ceux qui ne la voient pas. Image juste compositée, pratiquement pas d'ondelettes, cela ressemble bigrement à ce que j'avais en visuel à x200. La capture n'a toutefois pas été facile tant j'ai du jouer à cache cache avec les nuages. Par contre, j'ai tenté ζ Hercule, et au mak, était-ce les conditions mais je n'ai rien obtenu à la caméra (j'ai pas eu le courage de tout démonter alors que j'avais pris le temps d'aligner le montage sur les axes AD/DEC). Bon c'est un couple semblable en magnitude mais un poil moins lumineux (2,95 & 5,4). L'écartement est par contre autrement plus délicat avec 1,25" d'arc. C'est à dire de trouver la secondaire plus faible que celle d'ε Boo dans l'anneau de la figure d'airy de la primaire. A retenter un autre soir, et à confirmer au C11 (je crois me rappeler l'avoir observé il y a des années). Marc
  11. Bonjour, Un essai sur M57 (c'est une première version, car j'ai rajouté des poses hier soir) Je n'en suis pas mécontente pour plusieurs raisons : - j'ai imagé sous la lune, il faisait tellement clair que je n'avais même pas besoin de ma loupiote ! - j'ai réussi à me débrouiller avec siril (c'et un dégrossissage, je dois approfondir tout ça) - malgré mon équipement minimum j'arrive quand même à sortir une np Donc les paramètres : poses les soirs du 30/05, 31/05 et du 1/02 brutes et darks lunette 80ED sky-watcher et asi 290mc j'ai gardé 20% d'images sur 9782 au total gain 404 (mes parents en avaient une, c'est pour ça que je met le gain sur 404 ) , poses de 2s donc un total de 1heure et des poussières. Il y a toujours une vilaine trame horizontale, mais je n'ai plus besoin de baisser le fond de ciel pour que ça ne se voit pas. Je rajouterai les poses d'hier, j'ai surveillé l'arrivée des nuages, je pense qu'elles sont correctes. Merci pour vos avis et pistes d'amélioration edit : par contre désolée pour la tête des étoiles, avec la caméra j'ai toujours l'impression d'avoir des gros pâtés blancs. J'ai essayé de faire la map au mieux, mais ce n'est pas très évident. ça se voit encore plus quand la cible est petite.
  12. Bonjour J'avais oublié cet essai capturé rapidement sur un autre disque dur que l'habituel. Pour une fois j'ai fais de la vraie pose courte, mais malheureusemebnt, je n'ai pas le detail de temps de pose, il n'a pas été enregistré par mon programme de capture (risingsky) J'ai capturé 1900 images et en ai gardé 1729 sur un critere de rondeur dans SIRIL, Traitement ensuite avec astrosurface et Photoshop. Je suis un peu sous-echantilloné avec cette camera (IMX294C avec correcteur de champ pour une focale de 1425 pour mon flextube 305. On pourrait gagner en netteté avec un peu plus de focale, ou des pixels un peu plus petits, et surtout un meilleur seeing. A refaire( en mieux) Bonne journée!
  13. Bonjour à tous, Un court billet pour vous montrer une belle région de la Lune que j'ai découverte pour la première fois en visuel le 30 mai 2020, après l'avoir vu maintes fois de beaux clichés pris par les astrams du forum. Ils sont forts. Je me suis toujours dit que ce devait être beau à voir, même si cette rima me semblait assez petite et difficile. Je l'ai donc observée à 200X avec ma lunette LZOS et un oculaire BCO 6mm. La turbulence était correct, et j'aurai du passer plus de temps avec des grossissements plus importants, mais mon EGO a encore pris le dessus un nouvel fois, et j'ai décidé de faire une vidéo pour immortaliser ce que je voyais. Le résultat est satisfaisant, mais je reste sur la vision à l'oculaire qui est à mon sens le vrai bonheur de l'observateur. Donc, entre EGO et plaisir égoïste, c'est ce dernier que je préfère finalement, mais je vais laisser cohabiter les deux encore un petit moment. Les vidéos de la lune comportaient 5 000 images, et j'en ai retenue 2 500 ou 1 000. Les films étant assez bons, je n'ai pas vu de différences notables entre les différentes versions. C'est Registax R6 avec les ondelettes qui peut fortement influencer l'aspect des clichés, avec des images molles ou dures. J'ai donc utilisé astrosurface de MONSIEUR @Lucien, Registax 6 et j'ai fignolé/recadré avec faststone viewer, mon logiciel de traitement des fichiers photos ornitho, petit passe-temps avec mon épouse. Je crois avoir atteint le pouvoir séparateur de la lunette de 152mm. Cela devient une habitude avec les techniques actuelles d'imagerie et quand on dispose d'une fusée russe pour faire les images. Le plus petit cratère résolu fait 1.5 kilomètre (voir image avec légendes) soit moins de 1" d'arc de diamètre, autour de 0.85"/0.8" soit le PS de la lunette dans le bleu. On observe sur le cliché un cratère double qui doit être un bon test de résolution en visuel. Il y a 2.5 kms de centre à centre soit 1.5"/1.6" d'arc. En théorie, il est accessible avec une lunette ou un télescope de 100mm, mais le contraste n'est pas aussi fort que sur un couple d'étoiles doubles et la lumière est changeante sur la Lune. Je mets une carte de la sonde LRO pour le situer. Il est à proximité de la Rima Hadley. Je ne l'ai pas observé en visuel. Je ne l'ai vu qu'après coup sur le cliché. La Rima Hadley est au centre droit des clichés. J'ai joint la carte LRO, avec le cratère double, et celui qui est résolu à la limite du pouvoir séparateur de la lunette de 152mm. ici 1 000 images traitées sur 5 000, mais avec beaucoup de zones blanches. Ici 2 500 sur 5 000 autre film, et un peu mieux traitées. Ici traitement plus soft, image plus molle, et un peu sombre. ou plus molle et plus claire. Avec les légendes: Ici un agrandissement de l'un de mes clichés à la taille de la carte LRO. Cette lunette à une capacité de détection bien inférieure au PS de l'instrument. De centre à centre sur le cratère double, il y a 2.5km, soit 1.35" d'arc...pour un PS moyen à 550nm de 0.92" d'arc. Il y a des traces de rima sur le cliché bien inférieures à cette taille en largeur, mais étalée sur la dimension du PS du fait de la diffraction de l'optique. L'absence d'obstruction du tube optique, sur une cible à contraste moyen, permet cette prouesse. En effet, nous ne sommes plus ici sur des étoiles doubles, mais sur la lune. En première approximation, j'ai trouvé 1 pixel/100m sur la carte LRO soit un échantillonnage de 0.05"d'arc/p, à comparer avec la valeur de mon cliché qui est de 0.3" d'arc/p, soit 6X moins. Cela me permet d'avancer que la résolution de mon cliché est proche de 0.85", soit le PS dans le bleu à 480nm. Et je crois pouvoir dire que des détails de 600 à 800m sont détectés, et mis à la taille du PS de l'instrument par la diffraction, soit deux fois plus petit que le pouvoir séparateur. Il est bien évident que cela se fait au dépend du contraste, et qu'un instrument de 250mm donnera une image beaucoup plus fine, plus nette et contrastée. On trouve d'ailleurs sur le forum des images de cette région, notamment avec des instruments comme le Newlon 250mm, ayant un PS de 0.5" d'arc à 550nm. Alors pourquoi faire de la haute résolution avec un instrument si petit? Avec cette lunette, c'est du start and go, sans collimation, et mise en température de l'optique. Comment, pas de mise en température? En effet, j'ai le sentiment que ce triplet apochromatique russe assez lourd et à espacement d'air est conçu avec une propriété dite "athermique", les courbures de chaque lentille se déforment et se compensent lors de la mise en température du fait des coefficients de dilatation de chaque verre, mais il reste le tube en aluminium bien évidemment qui lui se dilate ou se retracte. Je n'en ai pas la preuve, mais je tenterai de le vérifier par la suite. La seule mesure de focale que j'ai réalisée à partir d'une étoile double étalon avec la camera ASI 224MC m'a donné la valeur de 1198mm pour 1200mm. Impressionnant! Carte LRO https://quickmap.lroc.asu.edu/?extent=0.5229511,24.3466226,6.6609672,27.4787152&proj=10&layers=NrBsFYBoAZIRnpEoAsjYIHYFcA2vIBvAXwF1SizSg MESSIER 3 Je suis satisfait du résultat compte tenu du temps passé. 100 poses de 3 secondes et 92 retenues. Je mets une image de Hubble pour la comparaison. Mon EGO en prend un sacré coup. Ouch, cela fait mal. mais une observation attentive des groupes d'étoiles montre que la similitude des clichés. On y retrouve un petit T au centre de l'amas, une étoile double qui donne une idée de la résolution de l'image et une formation d'étoiles particulières. J'ai fait aussi des images de Messier 53 et NGC 5053, mais je vous en dispense, car elles sont mauvaises du fait d'une mises en station approximative. Des poses courtes de 10 secondes sans suivi, cela ne pardonne pas. On voit d'ailleurs ci-dessous un très léger filet en 3 secondes de pose du à la mise en station approximative. La règle d'or pour la pose courte avec grande focale et caméra planétaire est la bonne mise en station, car les défauts du suivi apparaissent des quelques secondes de pose avec un bon instrument... HST "la position indiquée de la double sur le cliché n'est pas la bonne ici, c'est celle au-dessus, mais j'ai pris la bonne double pour la mesure. Je vais corriger prochainemet" L'étoile double est mesurée à 5 pixels pour un échantillonnage de 0.6"/pixel soit 3 " d'arc de séparation. Il faudrait que j'aille mesurer la full du HST pour voir son échantillonnage... ici pour le HST sur la full j'ai 60 Pixels pour 3" d'arc soit un échantillonnage de 0.05" d'arc/pixel. Le HST aurait une résolution angulaire plus petite que 0.1" d'arc.https://fr.wikipedia.org/wiki/Hubble_(télescope_spatial) Donc, avec un échantillonnage de 0.05"/pixel, il doit être en mesure de séparer une étoile double séparée de 0.05" d'arc et la voir sous la forme d'un bâtonnet étalé sur 2 pixels. On pourrait d'ailleurs faire une mesure ici, car les étoiles doubles rapprochées foisonnent sur la full du HST. Merci pour la lecture et portez vous bien. Claude Schuhmacher PS: Les deux discussions astrophoto: image.png.f9a43551b683e8a9a6189d088f7731e1bis.xcf
  14. Bonjour à tous, La nuit du 30 mai a été propice pour faire des amas globulaires, mais je ne montre que M3. M53 et NGC 5053 sont moches car le suivi sans autoguidage n'était pas fameux du fait d'une mise en station imparfaite. J'ai pu avoir beaucoup mieux. Les poses sont de 3 secondes. Une centaine de poses sont prises et j'en ai conservée 92. C'est peu, mais cela donne une idée de la forme de l'amas. C'est donc toujours avec des prises de vue en mode planétaire, traitées avec astrosurface H64, R6 et faststone viewer. J'ai mis une miniature de cliché téléchargé sur wiki avec le HST, avec l'orientation de mon cliché. Lunette LZOS 152mm/1200mm et caméra ZWO ASI 290MM au foyer. ClaudeS HST
  15. Bonsoir Comme prévu, je poste ce soir le resultat de ma serie ciel profond en pose courte du 24 mai. Le seeing etait assez moyen, mais l'avantage du grand champ et de la focale assez courte, , c'est que ça passe quand meme.. J'ai été verifier des la tombée de lla nuit M61 et sa SN, qui commence a s'eloigner vers l'Ouest. Du coup la balance des couleurs est tres moche, et j'ai transformé en NB, je trouve que ça passe mieux. On voit qu'elle est tres lumineuse. Version couleur Version NB Ensuite M82 et son feux d'artifice de couleurs: Version Cropée Ensuite NGC 4394, que je ne connaissais pas, belle spirale qui revele quelques nuances colorées, qui valent le détour: Version cropée: Tout le traitement d'alignement et de stacking est réalisé dans SIRIL, et le reste dans Astrosurface et Photoshop. Capture Sharpcap ou Risingsky selon le besoin. En esperant que cela vous ai plu, je vous souhaite un ciel bien pur!
  16. M109 poses courtes

    Salut, Je vous propose M109 , galaxie relativement peu lumineuse et donc pas très simple en poses courtes (mais je l'adore, donc j'y vais quand même 😋) J'ai en grande partie résolu mes soucis d'étoiles allongées en revoyant mon backfocus . Il en reste d'un seul côté, non visible ici à cause d'un crop, lié aux cadrages differents de 2 nuits de prises de vue (tilt peut-être ? , a creuser). Même pas besoins de roundstar cette fois 😉 J'y retournerai plus tard pour trier davantage les brutes. Pour le moment il y a environ 6 heures de poses (80 % de brutes conservées): 5760 poses de 3 sec en luminance et 300 poses de 4 sec par couleur (20 minutes par couche)
  17. Bonjour, J’ai décidé d’évaluer la pose rapide. Habitant en centre ville, j’essaie de voir si cette technique pourrait apporter un plus dans ce contexte. Je suis un débutant dans la technique, peut-être des erreurs crasses ont été commises... J’ai fait un premier test hier soir en luminance sur la galaxie NGC2146, avec 926 poses de 2sec vs 10 poses de 180sec. A peu près le même temps d’intégration. Matériel : Newton TS UNC 6’’, Monture Avalon M-Zero en « autoguidage » de 30sec pour garder la cible, ASI183mm pro à -15deg. Sous échantillonage à 2.20 Arcsec/pixel. Mon seeing habituel est autour de 4.3’’ FWHM. - Les longues avec gain de 111 (unitaire) et offset de 10, darks, flats et bias (binning 2x mais resampled à 3x), autoguidage traditionnel - Les courtes avec gain de 250 et offset de 50, darks et flats refaits et compatibles, pas de bias (binning 3) Voici 3 images, toutes traitées avec Siril : - 10 images au hasard de 180sec, sélection par siril des 30% au meilleur FWHM ont été conservées = 3 images de 180sec - 926 images de 2 sec sans darks ni flats, sélection par siril 30% des meilleures en FWHM - 926 images de 2 sec avec darks et flats, sélection par siril 30% des meilleures en FWHM Et les statistiques de chacune d’entre elles avec sub-frame selector sur PI. Observations : - Les longues, au premier abord se montrent plus léchées, avec des nuances plus délicates de gris, une impression de formes qui se dessinent mieux etc... - Les courtes montrent des écart plus abrupts entre pixels clairs et noirs, carrément désagréable à l’oeuil, mais peut-être trompeur. - L’effet est accentué en utilisant les darks et les flats - Le fonds de ciel des courtes est très très rugueux et montre des motifs horizontaux descendants très marqués - Par contre, les étoiles semblent se répartir sur le même nombre de pixels - En termes statistiques le FWHM ne montre pas de gain majeur, quoique moins d’eccentricité, faible de toute façon A ce stade les courtes sont bien plus moches, les statistiques ne tranchent pas la question, mais ce n’est que 10min d’intégration en ciel pollué. J’ai également mis une image avec un traitement toutes vs 30% meilleures sélectionnées par siril, ainsi que le log du « pseudo-guidage » et une brute 180sec vs 2sec. Vaut-il la peine d’aller jusqu’au bout de l’exercice, ou encore un fois à ciel mauvais, la seule solution c’est le temps d’intégration, les turbulences étant un facteur bien moins important en magnitude que la pollution lumineuse dans l’expression des détails ? Merci, Stevan
  18. Bonjour à tous, Je me suis amusé à tester cette nuit le live stacking avec ASICAP (nouvellement appelé ASIStudio) et une 80ED/500 mm. Et bien j'ai trouvé çà c'est hyper simple et pas prise de tête contrairement à Sharpcap avec lequel je galère. Qui se sert aussi d'ASICAP pour le live stacking ? Pour info, pas d'autoguidage. La monture était connectée au logiciel COELIX pour le pointage et suivi. Je vous mets quelques captures d'écran. Au fait je vais recevoir dans quelques jours ma 533 MC PRO. Hâte de la tester Bonne journée Mick
  19. Bonjour à tous, j'ai enfin pu réunir à nouveau une pose de boulot, une bonne météo, pas de lune, le matos qui marche, etc... J'ai profité du bon seeing des 4 dernières nuits pour faire NGC 4565 en poses courtes + poses longues comme d'habitude sur ce type d'objets. Je suis content de l'avoir eue, car ça fait 2 ans que je la manque. Pour commencer et sans passer par 4 chemins, le final réduit à 2500 pixels pour le fofo : Cette première vue devrait vous inciter à aller voir la full (4000 pix à 0,4 "/pixel ) ici : Et pour ceux qui ont vraiment la flemme (si si, il y en a), un crop redressé : Je partage quelques étapes du traitement. Tout d'abord les 9000 x 1s avec la 290 MMC, avec darks et courbes. Cette image n'est pas destinée à être prise comme telle, c'est une étape de traitement, mais on voit qu'avec des poses de 1s et un échantillonnage de 0,5"/pix, on sort déjà plusieurs amas globulaires dans la galaxie. Ensuite la sortie couleur de la 294 MC Pro (70 x 180s), avec darks, correction du gradient et niveaux linéaires (image réduite). On voit tout le monde Pour finir, l'orchestre en cours de travaux : le 350 sur sa nouvelle dalle dans son abris en cours de construction. J'en ai profité pour peafiner l'emplacement définitif et la position Park. Voilà, voilà. J'espère que vous prendrez autant de plaisir à regarder cette belle galaxie que j'en ai eu à l'imager et à la traiter. Quand tout marche, c'est génial. Bon ciel, JF Edit : l'image NB avec la 290 a subi une forte deconvoluion. Ce n'est pas dit mais ça se voit 😉
  20. Bonjour, Je suis en ville (zone blanche carte avex ) donc je voulais plutôt faire du planétaire, mais Jupiter et Saturne transitent derrière le toit du voisin donc c'est mort. J'ai voulu essayer les poses rapides en ciel profond pour éviter la PL. Comme il faut choisir des cibles brillantes, j'ai opté pour la facilité et M13. Pour le traitement je suis une tanche et je n'y arrive pas avec siril. J'ai passé mes .ser dans Astrosurface qui est plutôt axé planétaire mais je ne sais pas faire avec autre chose (merci Lucien) Très peu de couleurs, je suppose que les poses courtes n'arrangent pas. Lunette 80DE, asi 290mc avec filtre IRcut. Poses de 4s (500 restant après tri) Traitement astrosurface et petit passage dans photoshop pour recadrage, niveaux et courbes. Le ciel a une très vilaine trame horizontale donc j'ai caché la misère en le laissant un peu sombre. Merci pour vos avis et surtout pour vos tuyaux, trucs, astuces pour améliorer le fond de ciel et les couleurs . Je rajoute une version, j'ai essayé de corriger le fond de ciel, surtout le gradient du coin supérieur droit et peut-être un peu moins sombre dans l'ensemble :
  21. Supernovae dans M61

    Bonjour J'ai essayé de capturer hier soir Messier 61 pour voir sa supernovae. 383 images de 4 secondes de poses gardées sur 487 flextube305 correcteur de champ, IMX294C refrigerée Traitement Siril puis astrosurface et Pshop La supernovae est l'etoile bleue à droite Version "cropée" J'ai voulu ensuite en faire le spectre avec mon staranalyser vissé sur mon IMX290. Je pensais avoir reussi à orienter correctement la camera pour degager le spectre, mais je me trompais, c'est inexploitable. le spectre est recouvert par celui d'une autre étoile comme on peut le voir... C'est frustrant.. Dommage... A refaire Bonne journée! 21 Mai 2020 Update ce jour avec des captures de la nuit du 19 au 20 mai: j'ai reussi a faire deux captures correctes, mais une seule dont l'orientation permet de sortir quelquechose: Bon, je me rends bien compte que c'est extremement difficile voire impossible de sortir quelquechose de correct avec mon materiel, mais bon, je suis content d'avoir mis en evidence une forte emission en Halpha. C'est une veritable galère d'orienter la camera pour ne pas etre géné par la nebulosité de la galaxie: C'est meme carrement impossible pour ce cas là.. L'image du spectre avec tout le traitement fait dans Astrosurface: Pour ne pas tenir compte des nebulosités parasite, j'ai "tout repeint en noir" autour du spectre dans photoshop. Le resultat dans Rspect: Evidemment, quand on voit ou est placée la SN, on se rend compte que dans toutes les direction, la lumiere sera polluée par celle des nébulosités de la galaxie, et qu'avec un staranalyzer, il sera impossible d'avoir un resultat fiable, du moins pour cette SN. Mais j'ai bien aimé le defi! Il faudra en essayer une autre.. Bonne journée!
  22. Bonjour à tous, Voilà le deuxième billet sur les Messiers de cette nuit qui fait suite à celui sur Vénus et Mercure. Bonne lecture. ClaudeS
  23. Bonjour à tous, Comme prévu, j'ai réalisé des vidéos de 3 objets Messier: Messier 13 et Messier 92 au foyer de la lunette Mila ( D152mm/F1200mm) avec la camera ZWO ASI 290MM à 0.6" d'arc/pixel environ. Pour M57, j'ai décidé d'adjoindre la Barlow Télévue 2X à 0.3" d'arc/pixel (à confirmer la valeur exact ultérieurement). Toutes les poses sont de 5 secondes pour une centaine de poses sans autoguidage "car je ne sais pas faire, comme aurait pu le dire ma petit fille de 2 ans Eléonore (chais pas faire/trop petite)". Les images ont été traitées avec astrosurface H64, et Faststone Image Viewer. Les images sont recadrées à 75%. Les deux amas globulaires sont intéressants à comparer. M92 semble moins riche, et plus dense, et de ce fait, il est négligé, car trop proche de la star Messier 13. Il est mis à l'honneur dans Astrosurf Magazine n° 104 de mai/juin 2020 Allons-y, l'honneur est donné à Messier 13: On détecte bien la zone sombre en Y ainsi que le X au centre de l'amas. Quelques traînées d'étoiles sont visibles, dont une que je repère immédiatement, et qui serait le résultat d'une ancienne traversée de l'amas dans le plan galactique. Ici une image réduite de Hubble avec la traînée d'étoiles. Il s'agit bien d'une image réduite, car la full est gigantesque, avec ses 0.05 " d'arc par pixel d'échantillonnage, à comparer avec mes 0.6"/p Messier 92: Le plus simple est d'aller lire ce qui est dit dans le dernier magazine N° 104 d'Astrosurf mai/juin 2020. et la version réduite de Hubble. On identifie les mêmes groupes d'étoiles principales. Même remarque que pour la full de Messier 13. Dans mes deux images, la résolution des amas est obtenue sans difficulté avec cette optique et cette camera. La première double la plus écartée fait entre 5 et 5.5 " d'arc de séparation avec 9 pixels et une résolution de 0.6"/p. La suivante, plus sérrée, vue sous la forme d'un petit bâtonnet, fait autour 2.5" d'arc de séparation avec 4.5 pixels et 0.6"/p de résolution. On devrait pouvoir obtenir une magnifique image de cet amas avec une résolution de 0.3"/pixel et 400mm de diamètre. Ici les images des deux doubles que l'on retrouve superbement résolues dans le cliché de Hubble. ici l'image réduite de Hubble. et avec les commentaires: Messier 57: Quelques détails dans l'anneau, avec l'étoile centrale. Mon premier jet, avant que l'on m'aide car l'image a été jugée trop sombre et sous-traitée par mes amis du forum. Mon image de M57 post-traitée par @fljb67( courbes, amélioration manuelle des étoiles, flou gaussien ). Je ne maitrise pas bien pour l'instant ce niveau d'amélioration. Traitement avec Faststone Viewer. Aidé par son image prise en référence, j'ai un peu bidouillé les courbes, le contraste et autres, un peu au pif. C'est finalement mieux que lui, mais j'ai pris du temps pour le faire, avec le cliché d'origine. Merci à lui pour son aide. Prochaine étape: Faire le même cliché pour mettre en évidence la double de résolution (flèche) qui a 2 secondes d'arc de séparation, sous cette étoile double dans le cercle, une double séparée de 6 secondes d'arc….la petite double est à peine détectée dans cette image. Il va falloir sérieusement augmenter le nombre de poses, réduire le temps de pose unitaire pour réduire l'impact de la turbulence. Je resterai sur cet échantillonnage qui semble être celui utilisé par les gros télescopes de 300mm à 1 mètre, et qui obtiennent cette double avec distinction. Cela ne vas pas être simple si la monture n'est pas parfaitement mise en station. On va voir….mais il n'y a rien de plus formateur qu'un échec, mais l'obtenir serait une magnifique performance pour une optique aussi petite que 150mm de diamètre. Ici la détection de la double de résolution sous l'une des composantes de la double à 6" d'arc. Elle doit faire entre 1.5" et 2" d'arc. N'étant pas très lumineuse, cela ne va pas être simple pour l'avoir séparément. J'ai réalisé une vidéo de Dubhé de la Grande Ours, mais cette étoile double n'est probablement pas accessible avec un diamètre de 152mm. Les composantes sont trop proches, et ont une différence d'éclat trop importante, même si il m'a semblé la voir apparaitre sur quelques images. Je ferai un billet séparé si j'ai quelque chose de positif par la suite. Bon ciel à vous tous, Claude Schuhmacher
  24. Bonjour, cela faisait un moment que je voulais faire ce test d'assemblage de poses courtes et longues; les poses courtes ont étés réalisées par Olivier (pseudo "pulsar 59" sur astrosurf UN GRAND MERCI A LUI) et les poses longues par votre serviteur. Pour les poses courtes on est à la limite de la "pose courte" car ce sont des poses de 2 s (donc trop long pour atténuer la turbu mais suffisant pour tomber dans des trous de turbu, enlever les pb de suivi... ) il y en a 3300 acquises avec un 150/750 F/5, le fait que les poses soient de 2 s, laisse prévoir une résolution encore meilleure si les poses étaient inférieures à la seconde. Pour les poses longues il y avait 5 ou 6 heures sur un RC 360 F/8, elles datent de l'année dernière. Pour ma part je constate que la résolution dans le cœur est meilleure avec le 150 qu'avec le 360, bien sûr il faudrait comparer avec les mêmes turbu, etc... c'est ce que j'ai bien l’intention de faire dans l'année à venir : faire des poses courtes depuis mon site pour comparer vraiment à turbulence égale. Le but final étant de mixer les courtes et les longues, et de faire en poses courtes ce qui est déjà en "stock" en pose longues, Olivier me semble être dans la même démarche. L'image du crop sur la galaxie, puis celle du champ complet, CLIQUER POUR ACCÈS A LA FULL : Jean-Claude Mario.
  25. L'ISS au 250 + ASI290

    Salut Salut, Il y a quelque temps j'avais improvisé une vidéo de l'ISS alors que je la voyais apparaître pendant que je photographiais Jupi. Le résultat était encourageant, je n'avais pas eu le temps de faire un seul réglage d'expo/gain/fps. J'ai retenté le 17 mai. Le ciel était complètement bouché, je ne voyais quasi aucune étoile. C'est pourquoi on la voit apparaître dans une trouée. Les valeurs d'expo/gain/fps se sont sûrement pas les plus efficaces. Je me suis inspiré de ce que j'ai trouvé sur le net avec l'ASI290 : 0.5 ms à 0.7 / 40fps / gain ~350. Je ne peux pas faire mieux que 40fps en plein format Il faudrait augmenter le débit je pense ! J'ai aussi remarqué que les meilleurs résultats sont obtenus avec un filtre orange, ici il n'y avait aucun filtre. Si vous avez des conseils à donner, n''hésitez pas !