Search the Community

Showing results for tags 'Poses courtes'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Astronomy
    • General Astronomy
    • Practical astronomy
    • Visual observation
    • Astrophotography
    • Spectroscopy and photometry
    • Solar Astronomy
    • The Beginners Forum
    • Meetings-Events
    • Pro-Am Cooperations
    • New products
    • Others
    • Seen on the net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • All about Astrosurf forums
    • Moderation
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Forum
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Informations du groupe
  • Le Sony A7s pour tous !'s Forum
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Petites annonces
  • Astronomie Région Centre's Forum
  • Un réfracteur français's Forum
  • Ciel profond en mode rapide's Technique de traitements
  • eVscope Unistellar's Forum EvScope Unistellar
  • eVscope Unistellar's RESSOURCES sur l'eVscope (index alphabétique)
  • Le coin Astro-Physics's Forum Astro-Physics
  • Fuji X's Forum Fuji X

Categories

  • Images processing
  • Ephemerids and Skycharts
  • Simulation and calculation in optics

Categories

  • Sales
  • Purchases
  • Services
  • Reporting

Categories

  • Astrophotography
  • Equipments
  • Techniques d'observation
  • Refractors
  • Reflectors
  • Observation
  • Image processing

Categories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada
  • Jordany

Categories

  • Axilone Books
  • Astrosurf-Magazine

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Astronomical Calendar
  • Meetings and events
  • RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord's Évènements
  • Astronomes amateurs en Occitanie's Évènements
  • Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d's Évènements
  • Astronomie Région Centre's Évènements

Found 277 results

  1. Bonjour, Voici la nébuleuse planétaire NGC2371 que j’ai essayé d’imager ce week-end en poses courtes en raison de mon ciel de ville. Vendredi 8 et samedi 9 le ciel était découvert mais peu transparent, brouillard diffus et fumées de cheminées, ambiance très orangée. Néanmoins j’ai sauté sur le matériel tellement ça faisait longtemps que je n’avais pas vu d’étoiles ! J’ai ciblé NGC 2371 dans les Gémeaux parce que je suis limitée par les maisons alentours et la végétation. La magnitude surfacique de cette petite np est de 13. J’ai écrémé beaucoup sur les deux soirées, mais malgré un total de pose de quasi 5h, on ne voit pas totalement les papillotes. Je suis quand même contente. J’ai traité comme je pouvais, il y avait des hachures moches en diagonale (je crois que je n’ai vraiment pas pigé le dithering et pourtant je m’applique à bouger la cible à chaque fois ) et un gros gradient en haut à droite (c’est l’amp glow, je l’ai à chaque fois). En résumé : Vendredi 8/samedi9 Asi 290mc sur lunette 80ED sur HEQ-5 4615 poses de 4s, gain 404 Acquisition sharpcap, traitement siril, finition photoshop Une brute : L’image (recadrée) : Merci pour vos avis
  2. Bonjour, En plus du lunaire et du planétaire, je m'amuse de temps à autre à faire de l'astrophoto en poses courtes sur quelques objets classiques. Dans cet exemple, je me permets de poster une photo de M57 que j'ai imagé durant l'été 2020. Bien entendu, les étoiles ne vous paraîtront pas très ponctuelles, mais en attendant la future table équatoriale, je fais en fonction de mes possibilités. Cette acquisition, je l'ai faite avec le logiciel Sharcap en utilisant la fonctionnalité du Live Stacking. Personnellement, je suis plutôt content de mon résultat. Matériel utilisé : Dobson Orion XT10g + Caméra Zwo Asi 290 mm Temps de pose unitaire : 4 secondes pour une durée totale de 5 minutes (si me souvenirs sont bons)
  3. Bonsoir à tous, Pour ma part le bilan 2020 a été plutôt maigre pour diverses raisons... je compte bien me rattraper en 2021 mais en attendant, je vous propose un petit florilège de ce que je considère être mes meilleures images, revisitées avec Topaz Denoise, logiciel que je trouve formidable pour débruiter les images ciel profond. Ceux qui me connaissent savent que j'ai souvent la main un peu lourde sur le traitement ; j'aime bien révéler les détails d'une image au maximum quitte à laisser passer un peu plus de bruit que ne le feraient certains. En effet, avec les logiciels de débruitage que j'utilisais auparavant, il y avait toujours cette affaire de compromis. Il me semblait toujours que le lissage faisait perdre des détails importants, et du coup je n'appliquais qu'un anti-bruit minimal. Avec Topaz, ce n'est pas le cas, je peux enfin obtenir une image propre sans avoir cet amer sentiment de "perte" lorsque j'active l'antibruit. L'image est juste là, à peu de chose près telle que mon cerveau l'imaginait derrière le filtre du bruit. je précise que Topaz n'est pour rien dans la finesse du détail, même si j'ai rajouté un pouillème d'accentuation pour affiner un peu les étoiles ce qui rend l'ensemble plus esthétique à mon gout ; les images originales ( avant topaz ) étaient déjà résolues de la sorte. Il faut simplement remercier le seeing breton, les poses courtes et l'accentuation que j'applique pendant le traitement sous IRIS ( avec des bon vieux outils bien de chez nous qui ne feraient même pas sourciller le puriste ) Par contre si ce même puriste connaissait le protocole que j'ai utilisé ce soir pour reprendre ces images, il crierait certainement au scandale Bon allez, je vous explique quand même, mais ça reste entre nous hein ça se passe en 3 étapes : 1 - Télécharger ma vieille image en JPEG sur astrobin 2 - Ouvrir ladite image avec topaz et faire semblant de régler un demi curseur pour finalement le repositionner quasiment toujours à la même place 3 - Exporter l'image traitée. Bon avec un peu plus de temps je pourrais peut être obtenir un résultat meilleur en utilisant Topaz sur un TIFF que je ressortirais de toute la chaine de traitement habituelle, mais mes essais précédents me laissent à penser que ce n'est même pas sûr. Vu que pour moi Topaz est la dernière étape d'un traitement et que j'avais passé beaucoup de temps sur chacune de ces images à bien doser l'accentuation et l'histogramme voulus, ben finalement je pense que ce n'est pas nécessaire. De plus je soupçonne fort que l'algo de topaz ait été entraîné sur des JPEG ( beaucoup plus facile de trouver ce format de photos en masse sur le net ) Bref, trève de blabla. Toutes les images ont été réalisées avec un T250/1300 fabriqué par mon père sur monture équatoriale fer à cheval. Le scope doit avoir plus de 30 ans maintenant, c'est presque une pièce de musée La caméra est une QHY290M refroidie, parfois il y a un correcteur de champ GPU x1.0, parfois un ASA x0.73 ; toutes les images sont réalisées depuis la maison familiale en bretagne. C'est fait en poses unitaires de 2s, avec entre 30mn et 8h de pose totale selon l'objet. Filtre Baader UHC-S en plus sur les nébuleuses. Pour les objets, dans l'ordre, il y a NGC2841, M1, M16, M109, le quintette de Stephan, et le couple NGC7769 - NGC7771 Les voici Bons cieux ! Romain
  4. Bonjour Hier, après avoir constaté que le seeing ne permettait pas vraiment d'imager Uranus, j'ai changé de setup pour me remettre a la pose rapide: imx294C refrigérée, filtre L2 astronomique et lentille barlow apm 2.7. La nebuleuse du crabe etait du bon côté de la maison, j'ai laissé tourner un moment, voici le resultat apres environ 1600 poses retenus d'environ 4secondes et demi chacunes: capture Toupsky, traitement SIRIL puis astrosurface (et photoshop pour conversion en jpg Le seeing n'etait pas parfait, et ça manque de precision: une luminance NB aurait été bienvenue... Flextube 305 caméra risingsky avec imx294c refrigerée, barlow apm2.7, filtre luminance astronomik L2. Bonne journée!
  5. Salut tout le monde, Une question bête, le bruit de lecture est-il moindre si on fenêtre le capteur. Par exemple sur l'ASI6200, si on fait des AVI en ROI 4096x2160 soit 7x moins de pixels à lire que le plein format du capteur, ça fait moins de bruits??? Merci à vous. Vincent.
  6. Mes meilleurs vœux à tous et surtout un ciel plus clément que cette fin d'année 2020 !! Voilà je possède une altair GPCAM3 178 MC , je l'ai eu d'occasion a un bon prix et elle me satisfait mais peut être que j'aurais un gain significatif Après quelques recherches et compte tenu du budget (exit hélas la 533 et la 294 ) J'ai bien regardé vers la 174 avec un champ bien plus important mais l'amp glow et la tram ne m'attire pas du tout. Reste pour moi la 178 mm ou la 385 MC (en asi ou qhy à cause de la gestion du gain unitaire par altair et autre touptek , risingcam) Le but est d'avoir une camera polyvalente, ciel profond pose courte, lunaire, planétaire et à terme solaire.. Budget 450 euros environ LA 178 MM: Avantages: -Champ plus important que la 385 - Sensibilité plus importante (je n'en suis pas certain je ne vois pas comment comparer réellement avec la 385 !) - Meilleure en lunaire et solaire - combinaison des photo N/B et couleur avec ma cam pour le CP (?) inconvénients: - forcément en doublon avec ma version couleur .. - demande un pc avec SSD pour les captures avec beaucoup d'fps (en version planétaire) => la 178MC a le meilleur débit sur sharpcap - plus de bruit que la 385 et un Fullwell plus faible (saturation des étoiles brillantes) - pixel très petit (=> bin 2 à la capture ou traitement même avec réducteur) Mona analyse sur ces deux caméras, liste non exhaustive La 385 MC : avantages: - Moins de bruit en lecture - version couleur => moins de traitement - elle a fait ses preuves en planétaire - moins exigeante pour un pc - pixel plus gros - Pas besoin d'une barlow supplémentaire pour atteindre l'échantillonnage voulu en planétaire - fullwell plus important inconvénients: - champ plus petit (relativement) - version couleur moins sensible (à confirmer et de quel ordre? 2X?) - Doublon avec la 178 MC - besoin d'une barlow 3X pour la planétaire (échantillonnage) J'étais parti sur la 385 mais c'est la notion de sensibilité qui m'interpelle, c'est à dire surtout le temps de pose car j'habite en ville ! Merci pour votre aide Champ comparé avec réducteur 0,63 (pour F/D 3,1 résultant) mon meilleure compromis résultat vs champ
  7. Salut tous. Après champagne 🍾 et ripaille : Attention, zone radioactive Topaz ☢️☢️☢️. J'ai retraité mes 10000 images de M102 à 500ms plus des poses classiques de 20 secondes et 60 secondes. T 350 avec ASI 290 MMC et Asi 1600 MCC. drizzle et Topaz denoise ☢️ avant les courbes non linéaires. La première version de 2017 était déjà pas mal, sans drizzle. J'obtiens ici une galaxie, rarement imagée, à 0,18"/pixel qui finit de démontrer que les poses rapides ne sont pas cantonnées aux nébuleuses planétaires brillantes. Le seeing était excellent ce soir là en plaine. Et cet objet est assez petit. Le cliché montre des etoiles proches de la magnitude 20. Et j'espère que vous aimerez la bande de poussière dont j'ai particulièrement chouchouté le rendu Après avoir beaucoup chercher pour trouver une image de référence. Je peux dire que c'est l'une des meilleures amateur en termes de résolution sur le web. Je sais, ma modestie me perdra La foule avec détails : Bonnes fêtes. JF
  8. Bonsoir, En shootant la conjonction Jupiter-Saturne le 22 décembre, outre les photos classiques déjà publiées dans un autre post, j'ai aussi tenté de courts films avec l'APN (EOS600D) et j'ai deux petits .mov à disposition dont Siril ne veut pas... Avant de chercher un convertisseur de format (en .ser ou .avi a priori), je me posais la question de savoir si çà vaut le coup de s'escagasser avec ce genre de film ou bien si c'est peine perdue ? A défaut d'une vraie caméra rapide c'était pour tenter de sélectionner les meilleures images en poses courtes pour mieux figer la turbulence, mais je crois que le .mov est un format avec perte (?) et je n'ai pas trouvé d'autres possibilités avec le 600D. C'est un domaine que je n'ai jamais exploré pour lequel je suis donc un ignare complet. Merci beaucoup à ceux qui ne le sont pas et ont déjà pratiqué pour votre éclairage. Très bon réveillon.
  9. Salut les gens noctambules. Retraitement de mon œil de chat. Pour ceux qui n'aiment pas, il y a du Topaz denoise avant les courbes. Full et détails ici : Joyeuses fêtes. JF
  10. Salut, Un mois de novembre consacré à cette petite et toute jeune nébuleuse planétaire qui se trouve dans la constellation du Cygne. Elle possede plusieurs nom: -le chewingum -le tapis magique -l’extraterrestre qui dort -le scarabée métallique -le scarabée joyau Toute petite nébuleuse avec une dimension pour la partie brillante de 12''x7.5" mais extrêmement brillante pour un objet du ciel profond, c'est une cible parfaite pour les courtes poses avec un échantillonnage serré ( barlow 3x )! Cette étoile en fin d'activité entame la partie la plus magnifique de sa vie, c'est à dire la transformation et l’éclatement de ses couches extérieures! on appelle cette phase: Les Nébuleuses Planétaires. Ses couches éjectées sont ionisées et poussées par la combinaison du rayonnement UV et des pulsations des vents rapides et super rapides de la naine blanche ,qui fut le noyau de l'ancienne étoile. NGC 7027 à commencé sa transformation il y a 600ans environ. Ses couches pulsées ,qu'on devine sur mon image par des ronds tenus bleus , sont rattrapées par un vent super rapide (c'est le terme utilisé) formant des ailes autour de la forme plus connue. Cette forme ou enveloppe ovale enferme un tore assez lumineux , avec une partie extrêmement lumineuse en bas de ma photo (de l'UV jusqu'a l'IR cela envoie!). Et tout au centre on devine la naine blanche qui dégage une quantité énorme d’énergie en UV chauffant les poussières et les gaz environnants. On voit assez bien la centrale (qui serait certainement double en réalité ) sur mes images. Pour la couche UV c'est probablement l'endroit ou se trouve la centrale mais pour les couches IR (685 et 742) c'est plutot le gaz qui entoure l'étoile qu'on devinerait. Ce qui reviens au même avec mon echantillonnage de mickey ( par rapport au HST) En ce début d'hiver cette NP se trouve quasi au zénith , pour lancer une série de capture,c'est le top!Je profite souvent d'une accalmie du seeing. Détails des captures: 150ms (4h) sans filtre 250ms (4h)filtre anti ir 350ms(3h) ir610 500ms(2h) ir742 1s(8h) sans filtre (pour la couronne) 1s(3h) filtre bleu (etoile centrale fine) (un conseil de JLD sur ses conseils planétaires du jour pour gagner en diamètre en baissant la taille de la PSF) 5s(2h) UV Et tout ceci avec une barlow 2.5 et 3x, installé sur mon 300mmF4 poussé par mon EQ6 Le traitement est simple: au delà d'1s c'est SIRIL, avec un tri et un ancrage en mode etoile seule parfait et la vitesse de calcul impressionnante avec mon petit i3 (mais c'est vrai que mon capteur est petit) ( mais quand même, j'ai remplis mon Ddur d'1 tera) En deçà de la seconde c'est AS! ou Astrosurface qui font le boulot, je suis en mode planetaire . Ensuite déconvolution avec Astrosurface, puis assemblage des couches avec SIRIL. Après je pinaille avec photoshop pour les étoiles,la couleur et le mélange des filtres. Cela peut paraitre hyper compliqué à faire ou suivre, mais en fait c'est simplement de l'obstination. Cette cible est tres gratifiante à faire en courtes poses même sur des temps de pose globaux plus courts. Comme d'habitude le gain est tres fort, 75% juste de quoi faire une difference avec le bruit qui entoure la cible. Un exemple en gif d'une capture de 250ms à FD12 , c'est un crop mais à 100%: les différentes couches: la version combinée et chouchoutée: un versus pour voir si le HST c'est pas du pipeau : Et vive les poses courtes! Stephane
  11. Bonjour, Ayant été privée de PC et de bonne météo pendant quasi trois semaines, j'ai été fort tentée malgré la lune ce week-end. Toujours limitée par les maisons et les arbres, j'ai voulu essayer NGC2392, l'eskimo relativement haut. La lune était samedi de 97.8% et hier de 99.7%, j'y voyais comme en plein jour, pas besoin de loupiote et il y avait des ombres ! Du coup le résultat est ce qu'il est, mais ça m'a fait drôlement plaisir de prendre l'air. Il n'est pas très détaillé et les étoiles sont un peu moumouteuses mais je pourrai peut-être rajouter des poses plus tard . NGC 2392, acquisition sharpcap, 4257 poses de 4s, 75 darks entre chaque ser de 30mn Traitement siril, j'ai gardé 1704 poses (j'ai écrémé les poses dont la FWHM était plus importante) Lunette 80ED, asi 290mc, HEQ5 Bonne soirée edit : je me permets de rajouter le traitement de Looney, c'est drôlement sympa de voir des détails dans l'eskimo ! Merci Looney !
  12. Bonsoir, première photo faite avec la lunette 150 1200 TS Optic doublet FPL53/Lanthane. photos faites cette nuit (lune bien présente) sans autoguidage, avec des poses de 1 min (30); 2 min et 10s (10). Le coeur est cramé, je n'arrive pas encore à équilibrer tout ça. Le boitier est le 60Da à 1600iso. J'ai une grosse trame horizontale surtout visible dans la couche rouge , j'ignore d'où ça vient. J'ai essayé de la minimisé en assombrissant, du coup les extensions en prennent un coup, pour les couleurs c'est pas encore ça. J' ai fait une autre série avec un nouveau filtre tri bande 7nm mais je me bat avec la mise au point, car c'est très sombre et je ne vois rien ni dans le viseur ni dans le live view. première série foirée avec un suivit catastrophique du à une mise en station aproximative, deuxième série abandonnée pour cause de mise au point, et en fait c'était au point. Si quelqu'un a une astuce pour utiliser ce genre de filtre très sombre, je suis preneur.
  13. Bonsoir à tous, J'ai besoin de votre avis: Je reçois mon 508 3,3 Fullum optics en début d'année prochaine et j'avoue que prendre quelques photos à l'APN de temps à autres me tente bien. Il sera sur table Tom'O Je n'ai pas encore d'APN ou cam et je pense acheter un joli A7s d'occaz. Je ne veux pas sombrer vers les setups lourd avec un pc car je veux juste que ça reste occasionnel pour immortaliser une belle soirée. En gros je n'y consacrerai pas plus d'une heure par session. Pensez vous que l'a7s sera adapté ? L'a7s sera utilisable avec mon paracorr 2 ? Si vous avez des conseils n'hésitez pas. Cordialement, Jo
  14. Bonjour à tous Dans ma quète actuelle des mystères de l'imagerie IR avec la nouvelle QHY5III462C et sa sensibilité impressionnante dans le domaine, j'ai voulu essayer quelque chose. le 19 septembre, je suis resté environ 4h sur NGC7331 avec le filtre astronomik IR807 ( dans l'infrarouge donc ). Puis, j'ai combiné cette image avec une image monochrome que j'avais réalisée dans le spectre visible en 2017, afin d'obtenir des fausses couleurs. Le bleu/vert est donc le visible alors que le rouge est l'IR. J'ai l'impression qu'on met ainsi en valeurs des nuances différentes que celles que l'on observe sur les images couleurs classiques... certains nuages de poussière apparaissent rouges et non plus noirs par exemple, et les étoiles n'ont plus tout à fait la même couleur. 5200x2s pour l'IR, 2900x2s pour le visible, image à 140% : Bon le souci c'est qu'avec 150mm de diamètre, la résolution s'effondre un peu dans l'IR. Mon image visible est beaucoup plus résolue, le contrastes des structures est nettement plus tranché. J'avais également placé le correcteur ASAx0.73 pour l'occasion afin de réduire un peu la focale... je me demande si ses performances ( tant en transmission qu'en correction de coma ) sont aussi bonnes dans cette zone du spectre ; il faudrait au moins que je mesure la transmission car j'ai l'impression d'avoir beaucoup moins de signal que l'autre fois, lors de mon essai sur la galaxie du feu d'artifice, ou je n'avais pas de correcteur de champ. Mais peut être juste que cette galaxie émet moins en IR Un petit bonus, une bulle réalisée en juillet avec la QHY462 également, mais en vraies couleurs cette fois ci : 2h15 de poses avec un filtre Baader UHC-s et sans correcteur de coma. ( ça commence à se voir dans les coins ) J'ai également l'impression de "sentir" la perte de résolution due à la matrice de bayer par rapport à l'image NB de cette bulle que j'avais réalisée il y a quelques temps... m'enfin je suis content c'est quand même assez joli pour une image plutôt vite faite Cette cam est vraiment championne en pose courte couleur Romain
  15. Bonjour, Si quelqu'un a des infos générales, avis où expérience ( mécanique et optique ) sur le Télescope 200/800 TS-PHOTON F4 Advanced Newton Tube Metal, je suis preneur ! Pour astrophoto avec apn et où Caméra ZWO ASI 290 MM Mono. merci
  16. Bonjour à tous, Reprise du traitement de Messier 15 et Messier 71: Reprise du post traitement avec Faststone Image Viewer - Luminosité et contraste. Claude Schuhmacher
  17. MESSIER 2 - Reprise traitement

    Bonjour à tous, Reprise du traitement de Messier 2: 100 images de 2 secondes Gain 400. Traitement AStrosurface H64 au lieu de AS!3 et post traitement avec Faststone Image Viewer. J'ai retenu 50% des images. L'amas est beaucoup plus beau. Comme quoi, la maitrise du post traitement peut faire la différence pour un même film de départ. Claude Schuhmacher
  18. Lambda Cygne - Messiers 15 et 71

    Bonsoir à tous, Je suis toujours en test de ma barlow TAL 2X (3X avec espaceur de 6 cm). J'ai donc lancé quelques acquisitions afin de voir ce que cela donne. En premier lieu, une étoile double que j'affectionne, Lambda Cygne. J'ai donc utilisé la lunette LZOS avec ma nouvelle barlow, et l'espaceur de 6 cms, pour donner un échantillonnage de 0.15" d'arc par pixel avec la caméra ASI ZWO 290MM. ici une image prise à partir d'une vidéo de 60 secondes à 30 ms/image. J'ai retenu 5% des images. Traitement Astrosurface H64 et Registax 6: Sur les base d'un échantillonnage de 0.15" d'arc par pixel, j'ai mesuré 6 pixels de séparation, soit 0.9 seconde d'arc. C'est exactement la séparation actuelle entre les deux composantes. https://www.stelledoppie.it/index2.php?iddoppia=91211 Séparation(ρ) 0.92" Magnitude primaire : 4.73 Magnitude secondaire : 6.26 delta magnitude (ΔM) : 1.53 Ensuite, deux Messiers assez différents quant à la concentration en étoiles au centre de l'amas. En visuel, ils ne sont pas très impressionnants. Dans les deux cas, 100 images prises avec 3 secondes d'exposition, toujours avec la caméra ASI 290MM, à 0.5" d'arc par pixel. Le suivi équatorial est correct. J'ai traité avec Astrosurface H64 et Registax 6. J'ai retenu 50% des images chaque fois. Les deux amas sont légèrement recadrés à 75% pour effacer les bordures de champ disgracieuses.. Ici Messier 15, suivi de Messier 71. Claude schuhmacher
  19. rapprochement

    Rapprochement Lune - Mars entre le 4 et le 6 /09/2020 réalisé avec le canon 100D et la 72ed munie de son réducteur de focal. Sans retouches :
  20. Bonsoir Pour changer un peu , une simple étoile filante dans un ciel bien dégagé. Pose de 15s à 1600 iso , Canon 750D.
  21. Bonjour à tous, Au cours de la nuit ayant pour but de mesurer mes échantillonnages avec la lunette Apo LZOS et ma nouvelle barlow TAL, j'ai terminé la nuit en réalisant une vidéo sur la zone du parachute d'Andromède. Ce mirage gravitationnel se situe tout près de l'étoile TYC - 3279-1686-1. Ici une capture d'écran du logiciel HNSKY North avec l'étoile de magnitude 12.5 au centre. Avec le GOTO de la monture, et avec un peu de patience, j'ai pu centrer la lunette sur l'objectif et réaliser une vidéo de 100 poses. Je n'étais pas très satisfait du suivi, et je pense mieux faire la prochaine fois. Capture = 100frames / Colour Format = RAW8 / Exposure = 4s / Gain = 589 Camera ZWO ASI 290MM avec Barlow 2X et lunette LZOS de 152/1200 Après traitement avec AS!3 et R6 sur 50 poses, j'ai obtenu l'image du parachute d’andromède mais non résolu malheureusement. La mesure me donne autour de 3 à 4 seconde d'arc de longueur, mais je ne suis plus très sûr de l’échantillonnage utilisé lors de la vidéo. 0.21"/ ou 0.23"/p. J'aurai du prendre des notes. Enfin, peut importe, car il s'agit d'un premier essai. La vidéo à été faite le jeudi 27 août à 1H28 local, donc encore loin du zénith. Je referai l'opération lors de la prochaine nouvelle lune, et un peu plus tard dans la nuit si le ciel le permet. Voilà donc un premier mirage gravitationnel avec 152mm de diamètre. Le parachute est juste sous l'étoile brillante. Vous pouvez faire un clic sur l'image. bonne fin de soirée. ClaudeS
  22. Bonjour, Voici la première partie du compte rendu de mes vacances astronomiques dans les pyrénées orientales. Le festival de TAUTAVEL Je suis allé au festival de TAUTAVEL qui s’est déroulé, malgré le COVID 19, du 13 au 16 août : Un protocole permettant de respecter les règles sanitaires avait été mis en place (les gens devaient utiliser des lorgnettes en carton pour regarder dans les instruments). J’étais présent les nuits du 14, 15 et 16 août. J’ai ainsi pu faire la connaissance de plusieurs personnes qui m’avaient contacté via les réseaux sociaux pour pratiquer l’astronomie à plusieurs ou tout simplement pour pouvoir apprendre (j’ai plaisir à partager mon expérience). La première nuit (celle du 14 août), la turbulence était très faible et nous avons pu voir de nombreux détails sur les planètes. J’ai utilisé avec succès la fonction LIVESTACK de SHARPCAP PRO et j’ai ainsi pu montrer à plusieurs personnes des objets du ciel profond directement sur mon écran d’ordinateur. Les dimensions très variées des objets du ciel profond obligent à préparer une liste d’objets ayant une taille adaptée au capteur et à l’instrument que l’on emploie, sous peine de voir qu’un confetti dans certains cas, ou de n’en voir qu’une partie dans d’autres. Ainsi, les personnes qui m’entouraient ont ainsi pu voir en toute sécurité et en portant leurs lunettes pour celles qui étaient concernées, M13 résolu à 100%, M27 ainsi que M57. J’ai tenté de montrer la nébuleuse de l’œil de chat mais cette dernière était trop petite pour que cela ait un intérêt. De façon à éviter cette mésaventure les deux nuits suivantes, je me suis rabattu sur une observation à l’oculaire afin de pouvoir adapter le champ aux objets que je souhaitais montrer. Et j’ai ainsi pu permettre à un grand nombre de personnes d’admirer les splendeurs du ciel. L’utilisation de la fonction LIVESTACK, sans ajuster la mise en station entre deux objets, m’a permis de comprendre le rôle que joue la dureté du sol ainsi que la pente de ce dernier (le terrain de rugby ou avait lieux les observations, a un sol très dur et parfaitement plat) dans les problèmes de mise en station que j’ai pu constater lors de mes sessions photos. Il conviendra donc soit que j’achète trois parpaings (solution peu onéreuse, mais très contraignante du fait du poids – 15 kilos par parpaing) ou que je change de trépied (solution très onéreuse mais pas contraignante) pour en prendre un qui peut s’enfoncer dans le sol. En conclusion, bien que perturbé par le covid 19, ce festival a été l’occasion de partager avec un grand nombre de personnes ma passion. Il m’a par ailleurs permis de progresser techniquement sur certains sujets (maitrise de la fonction livestack, compréhension des problèmes de perte de mise en station). Vous trouverez les images sans prétention obtenues en sortie de stack sous SHARP CAP de M13, M27 et M57. Le seul traitement non réalisé sous SHARP CAP PRO est la transformation de l’histogramme. Le résultat obtenu le soir ou j’ai utilisé la fonction live stack était très proche de ces photos, ce qui montre le potentiel de cette fonction lors des soirées grand public. Bientôt la suite. Vincent
  23. Premier jet de M31

    Bonjour ! Je débute en astrophotographie et ne possède que quelques outils principaux pour l'astrophoto, à savoir un canon EOS 450D, un téléobjectif EF 70-300mm f/4-5.6, et un trépied pour le coup assez robuste. J'ai donc fait quelques photos de la lune il y a quelques jours de cela, et étant assez satisfait des résultats, je souhaitais attendre un peu pour tenter des photographies du ciel profond. Voulant commencer "simple", je me suis mis en place, avant le lever de la lune, dans un environnement assez sombre. C'est alors que je commence à prendre mes clichés avec les réglages suivants : Environ 280m F/5.6, ISO 1600 (je ne peux pas aller plus loin avec ce boîtier) 1,6 secondes d'exposition Étant donné que je n'ai pas de tracker, j'ai du limiter mes poses pour ne pas avoir de traînées d'étoile, et j'ai compensé manuellement toutes les 20 photos environ. Nous voilà 2 heures après avec environ 400 photos, une trentaine de flat, dark, et offset, puis je retourne chez moi dormir. Donc me voici aujourd'hui en train d'essayer de traiter ces photos (c'est une première pour moi) avec DeepSkyStacker, cela prend du temps mais au bout d'une heure j'ai mon résultat. Mais finalement, on voit M31 mais avec très peu de détails, il s'agit plus d'une tâche un peu diffuse qu'autre chose. Bien évidemment, avec 1,6 secondes d'expositions je ne m'attendais à pas beaucoup plus, mais je voulais avoir votre avis s'il était possible d'obtenir éventuellement une meilleure image que celle que j'ai ? https://imgur.com/a/gbz7Dm3 (Je n'ai pas réussi à la mettre en pièce jointe, sûrement trop lourde) Je vous mets aussi le lien de l'image sortie par DeepSkyStacker avant que je la traite : https://mega.nz/file/H4xxGByb#Yiwhc4c7HRo344JZye8Q0PmApTHtsxn8byLTdegs-H8 J'espère que mon histoire n'aura pas été trop longue, et que mon très peu d'expérience puisse expliqué le résultat ! Et merci d'avance si une bonne âme souhaite me donner un coup de main !
  24. Salut, J'ai passé beaucoup de temps sur cette image (une 10 de nuit), je voulais avoir 2 nuits bien stable pour détailler et confirmer les composantes HL9001. Souvent on voit cette petite double en haut d'une autre double , plus espacée. Mais plus rarement la composante E, une petite étoile presque collé à la petite double! la séparation entre E et la composante de la petite double est de 0,5 arc secondes. La photo dans son ensemble , prise avec un 300mmF4 , barlow 2x plus du tirage ( calculé à 2,4x), et une QHYIII-290MM (photosite de 2.9). temps d'exposition : 500ms (x17000 pour les étoiles, et x50000 pour la nébuleuse) gain:450/600 format:8b couleur effectué avec mon asi224 (avec un mélange de 2017 ) Le traitement est fait avec SIRIL (alignement sur une etoile, somme), et les deconvolution/ondelettes/gestion du bruit avec Astrosurface. composition entre les etoiles et la cible principale avec photoshop (j'ai essayé Gimp mais ...non j'arrive pas...pourtant) et un grand merci à JC-mario pour un aiguillage sur le traitement ...et tant pis pour la corolle un crop sur l'anneau (drizzle 2x) (c'est gros c'est pour les myopes): un crop sur la double-triple: une version de 500ms sans traitement , que le resultat de l’empilement (on remarque le premier anneau de la figure d'Airy sur les composantes brillantes): une autre version de 1s sans traitement: un autre crop mais avec une FWHM plus etalée: je passe d'une FWHM de 0.6'' dans les meilleures des cas à 1.7'' dans celui-ci... l'impact sur la detection est direct! J'ai mesuré la FWHM sur toutes mes nuits, et avec les poses courtes on note une fluctuation importante. Et plus la pose est courte et plus cette fluctuation est importante! Mais dans tout les cas je suis dans des très bonnes valeurs malgré le fait de travailler en échantillonnage serré (0,199''/photosites). Et pour pouvoir profiter du max il ne faut pas hésiter à utiliser la rondeur comme tri dans SIRIL en plus de la FWHM. dans ce tableau on voit que certaines brutes possede une bonne FWHM mais elle sont allongées: oui vous lisez bien sur ce tableau des FWHM de 0,66''! Du coup, avec un agrandissement aussi important de la nebuleuse de la Lyre, on peut voir une evolution de son expansion? J'ai recuperé une image de Hubble realisée en 1998, pour la reduire ( hubble reste hubble!) et la calquer à mon image: il y a une étoile vagabonde, et , il me semble , voir une évolution de l'anneau, plus du coté gauche ( normale ,elle est de travers par rapport à nous)... Mais c'est très difficile à affirmer car les traitements sont tellement différents... Complément sur le traitement: Pour le temps du traitement, à partir du moment ou j'ai pu avoir les deux belles nuits j'ai mis: -2h avec en SIRIL en mode drizzle,alignement 1 etoile + somme -30mn pour choisir entre le DPP ou un simple ressement de l'histogramme en mode lineaire (du coup c'est un mixte) -2h pour avoir plusieurs plans de deconvolution, chaque niveau de details est renforcé différemment . -1h pour collé ma couleur avec celle de 2017 -plusieurs heures de recherche sur le net pour des infos de l'expansions de M57 et cette fameuse etoile E Tout ceci entre les siestes de ma fille de 2ans et les nuits de captures! En temps normale en 1 journée c'était bouclé... Stephane
  25. Bonjour Je me demande s'il serait possible de faire du ciel profond en poses courtes avec le setup suivant : - newton 200/800 FD4 - barlow comacorr x1,5 : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/barlowa-apm-1-5x-telecentrique-comacorr-2_detail - QHY163M + RAF + LRVB En particulier, je me demande si, avec cet échantillonnage, il ne serait pas préférable d'utiliser un tube de plus gros diamètre, genre 254/1200. Merci !