Sign in to follow this  
Elie Rousset 2

Basler 1300-30 VS IDS 3370 ? (en sensibilté)

Recommended Posts

Juste une petite comparaison inspirée par les récentes et superbes images de Christian avec son C14 et sa caméra IDS 3370 au capteur géant de 2000 x 2000 pixels
Bien sur comparé à mon antique BASLER 1300-30 il n’y a pas photo en terme de taille de capteur (1280 x 960) avec une taille de pixel de 3,75 microns (que par ailleurs je trouve bien adaptée en échantillonnage pour le Lunaire sur mon C14)
Pas photo non plus en terme de cadence d’images (30 i/s contre 90 pour le capteur CMOS)
Par contre en terme de sensibilité je ne suis pas certain que ce bon vieux ICX 445 soit si largué que ça … en fait il me semble que la résolution qu’il permet n’est pas si loin de ce que celle de ces nouveaux capteur CMOS

Pour apporter quelques éléments de réflexion je me suis amusé à retraiter quelques images capturée en septembre 2013 (donc également au dernier quartier) avec mon C14 pour obtenir un rendu de traitement et une taille assez similaire avec les dernières images de Christian. Bien sur il est difficile de faire une comparaison … les conditions n’étaient sans doute pas les mêmes, la configuration de la Lune pas non plus identique et les traitements différents. De toute façon le but n’était pas de comparer les images (celles de Christian sont un cran au dessus) , mais de simplement montrer qu’une bonne vieille 1300-30 n’était pas encore complètement larguée et pouvait tirer son épingle du jeu … du moins en terme de résolution par rapport aux nouveaux capteurs (et c’est tant mieux … car vu leur prix … je n’envisage pou l’instant pas d’investir dans ces caméras géantes)

Je me suis aussi amusé à mettre en parallèle la courbe de sensibilité de l’ICX 445 et celle de ces nouveaux capteur ce qui il me semble confirme bien les résultats obtenus.
Une solution intermédiaire serait peut être les nouvelle Basler 1300-60 ( à base de CMOS).
Plus abordables, avec l’avantage de pouvoir fonctionner en USB3 (un plus par rapport au GigE).

J’attends vos commentaires et vos retours d’expériences sur ces nouvelles caméras ;o)




Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut Elie,

Comparaison intéressante :-)

Sur les capteurs d'abord, les courbes de sensibilité montrent bien que l'ICX 445 est équivalent au CMOSIS 4000 dans le rouge (650 nm).

Le capteur EV est un cran au dessus, notamment dans l'IR. C'est certainement le bon plan actuel au niveau rapport performances / prix, d'autant plus que sur la lune, on ne va pas à plus de 30 à 40 im/s ;-)

Sur la résolution des images, cela se tient plus ou moins, aux différences de traitement et d'éclairage près.
En fait, j'en suis à penser qu'avec les caméras et logiciels actuels et bien ... on arrive aux limites de nos télescopes de 350 mm.
Bien sûr, il faut une nuit correcte, mais quand c'est bon, c'est le diamètre qui nous limite. C'est la raison pour laquelle on se retrouve avec sensiblement le même niveau de résolution.

Ce serait bigrement intéressant de voir ce que donnerait un 450 mm dans ces conditions. Il faudrait que l'ami Cat Lut se déplace avec son 600 pour que l'on fasse des comparatifs ...


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir Elie ,

"" Une solution intermédiaire serait peut être les nouvelle Basler 1300-60 ( à base de CMOS).
Plus abordables, avec l’avantage de pouvoir fonctionner en USB3 (un plus par rapport au GigE ""

Si cela peut répondre en partie à tes questions ,j'ai ça ,c'est pas bien vieux et j'en suis très content ,mais bon ,c'est en GigE
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum3/HTML/041337.html

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Michel et Christian ;o)
Désolé pour ma réponse en retard …

La question était de savoir si l’achat d’une caméra de ce type pouvait ou devait être envisagée, ( malgré son prix plutôt prohibitif) , si elle apportait un véritable plus par rapport à la génération de caméras BASLER 640 et 1300 – 30 (qui commence quand même à dater). Ou s’il fallait encore attendre, pour avoir un gain plus significatif, ou même pourquoi pas se tourner vers d’autres type de caméras au capteur certes plus réduit, mais au prix plus accessible.
Les résultats postés par Christian semblent d’un premier abord probants mais le gain n’est t’il pas d’avantage lié à la taille du capteur (c’est un plus indéniable sur la Lune, mais sans grand intérêt sur les planètes) ainsi qu’a la cadence de prise de vue. Plus d’images additionnées donc meilleure dynamique pour le traitement et possibilité d’opérer une sélection plus rigoureuse des images à additionner. Christian tu ne nous donnes pas le nombre d’images capturées et le ratio de sélection, mais je pense que tu dois au moins travailler sur des séries de 4000 à 5000 images par film (au minimum), ce qui permet même en ne gardant que 15 à 20% des images, d’avoir matière à s’amuser au traitement. Pour ma part je travaille plus classiquement sur des films de 1500 à 2000 images, avec un ration de sélection d’environ 40% .

Le gain en terme de sensibilité et de dynamique et certes significatif, par rapport aux images prise en 2008 avec une Skynyx 2.1, mais en même temps pas plus important (il me semble) que ce que j’avais constaté entre sa petite sœur la 2.0 et la Basler 640. Bien sur il faut relativiser car les conditions n’étaient certainement pas identiques, et cela peux jouer dans les deux sens … seul Christian pourrait nous en apprendre un peu plus sur le sujet.

Ce qui me laisse dubitatif c’est l’aspect tourmenté des courbes de sensibilité de ces capteurs, comment expliquer ces brusques variations de rendement ?

Une caméra qui me paraît intéressante,c’est la Basler 1300-60 (Merci Michel pour ton lien sur cette caméra) mais aussi la nouvelle 1600-60GM utilisée par Jean-Pierre Brahic sur la Lune. L'interface USB3 est plus intéressante que le GigE surtout de par sa simplicité d'utilisation (pas besoin d'aller bricoler l'environnement réseau) et par l'alimentation de la caméra directement par l'USB (un câble de moins ;o) mais le GigE fonctionne quand même bien ... et ce n'est donc pas primordiale dans le choix de la caméra.

On attend donc de nouvelles précisions sur ces nouveautés ;o)

[Ce message a été modifié par Elie Rousset 2 (Édité le 04-08-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Elie !

Effectivement la valeur ajoutée du CMOSIS n'est pas sa sensibilité, ni sa dynamique ou son bruit de lecture, mais sa vitesse importante, sa taille et le fonctionnement en global shutter.

Au quotidien c'est un capteur difficile à exploiter qui demande de la rigueur et une courbe d'apprentissage, mais une fois en main on voit ce que Christian en sort.

Actuellement voici ce que j'aurai tendance à conseiller pour une évolution depuis une Basler 1300 ou 640 pour des utilisateurs confirmés (évolution qui n'est pas indispensable, les petites 1300 et 640 sont encore dans le coup) :

- budget un peu contraint : Basler 1300-60gm. Elle est assez rapide (69 fps full frame, plus de 140 en 1280*480), sensible (le pic de sensibilité n'est pas le plus élevé, mais sa plage est grande), a un bruit faible en mode rolling shutter (dans les 8e-) et supporte le global shutter aussi, et enfin les pixels de 5,3µm sont tolérants sur l'échantillonnage.
A 520€ c'est vraiment une bonne affaire.

- Budget contraint en lunaire et solaire : la 1600-60gm. Le capteur 2 Mpixels est moins sensible que le 1,3, les pixels plus petits (4,5µm), mais le débit presque identique et le capteur est encore une fois très propre avec un bruit aussi bas. Et le format est très confortable.

- Planétaire : Basler 1300-60gm NIR. C'est la version deeply depleted du 76C560 qui gagne pas mal en sensibilité au détriment du bruit de lecture. C'est ce qu'utilisait Flavius Isac et ce qu'utilise William. En terme d'extension de QE il est vraiment au dessus des autres. Mais plus cher que la version normale.

- Solaire/Lunaire budget confortable : Soit partir sur un ICX687/674/694. Sensibles, faciles à utiliser, mais en dessous des CMOS en terme de vitesse (environ 80 Mpixels/s) et chers. Ou l'option CMOSIS.

- et la surprise : Basler lance cet automne le capteur IMX174. Sur le papier c'est une merveille : 5e- de bruit de lecture, 33Ke- de capacité, des pixels plutôt grands de presque 6µm, 2,3 MPixel et 155 i/s en global shutter pour un QE de pic à 75%. En plus il aura le bon goût de ne pas être cher pour un Sony avec ces specs : je devrai la proposer vers 1400€. MAIS MAIS MAIS j'ai déjà été échaudé avec l'IMX035. Sony a mis pas mal de correction du bruit dans le capteur, et je ne sais pas si il conviendra à cette application. Donc je testerai cela avec beaucoup d'attention et il est probable que cette nouvelle caméra fasse un stage chez Jean Pierre et Christian si ils sont d'accord...

Donc si vous chercher un grand capteur rapide et que vous pouvez attendre 3 mois, c'est bien

Frédéric.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Elie,

Ce n'est pas évident de s'y retrouver avec tout ce choix de capteurs, et il y a des nouveautés chaque année....

Quelques précisions sur le CMOSIS4000 :
- La correction du FPN s'est bien améliorée avec la dernière version du SDK. Je continue toutefois de faire des offsets. C'est plus sûr, mais plus contraignant il est vrai.
- Je trouve deux intérêts à ce capteur. D'abord, la cadence max (80 im/s), ce qui est un gros plus pour l'imagerie solaire (hors Ca K et Ha). Et la taille du capteur 2000 x 2000, ce qui est un gros plus en solaire et lunaire. On fait grosso modo en un champ, ce qui demanderait 4 champs avec un capteur plus petit. C'est très appréciable quand les conditions d'observations évoluent vite.
- Je ne vois pas trop l'intérêt de ce genre de capteur pour du planétaire.

Dans les capteurs plus petits, mais encore relativement gros, et surtout polyvalents et faciles à utiliser, il y a l'ICX674 qui est vraiment excellent. Il est limité à 30 im/s en pleine trame, mais ce n'est un problème ni sur la lune, ni sur les planètes. Il s'agit quand même d'un certain budget ....

Sinon, pour le nombre d'images, tu avais assez bien deviné ;-)
Les vidéos font 5000 images, et selon les champs, j'ai additionné entre 400 à 900 images. Davantage d'info ici : http://www.astrosurf.com/viladrich/astro/moon/closeup/closeup.html

Pour la connexion, comme tu le dis, l'avantage de l'USB3, c'est qu'il alimente aussi la caméra. Cela fait toujours un truc de moins à brancher. Il y a déjà suffisamment de fils comme ça ;-)

Le Giga-E ne pose pas de problème particulier de conf réseau. Ça marche tout seul.

Fred : je suis volontaire pour tester cette petite merveille ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Christian et Frédéric ;o)

Voilà des choses bien intéressantes sur les évolutions possibles en matières de caméras planétaires. Des réponses très précises aux questions que l’on pouvait se poser (et qu’en tout cas moi je me posais). Pour ma part je pense qu’il est urgent d’attendre et de patienter quelques mois, cela permettra aussi de faire des économies, car le prix annoncé et quand même important pour une caméra planétaire, à la limite supérieure pour moi (qui ne pratique plus aussi assidûment). je ne franchirais le pas que si les résultats des tests s’avèrent concluants et que le gain est important par rapport à mon matériel actuel. On attends avec impatience les essais.
.
J’ai pu visualiser sur ton site Christian que tu avais imagé la Lune le même matin du 25 septembre, à quelques centaines de km de distance on à filmé les mêmes régions ;o)
Intéressant de pouvoir comparer les mêmes cratères filmés au même moment (bon à quelques centaines de km de distance et avec des conditions pas forcément identiques) cela m’a renforcé dans mon opinion que, en Lunaire la petite Basler (1300-30) n’était pas encore totalement à l’ouest en terme de performance. En tout cas bravo pour toutes ces superbes images que tu as réalisé, quelle constance et quelle qualité !!! je conseil un petit tour sur ton site pour tous ceux qui veulent voir les progrès en imagerie planétaire depuis la fin des années 90 jusqu’à nos jours avec des photos au top (parmi les meilleures) quelque soit la période.

Encore une fois désolé pour ma réponse en retard.


[Ce message a été modifié par Elie Rousset 2 (Édité le 07-08-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this