muller

Details fins lunaires pour tester son acuite et son matos

Recommended Posts

Bonjour,
je vous propose, si vous le voulez bien, de dresser une liste des details lunaires fins, marquants, et/ou interessants, pouvant notamment servir a jauger de son acuite visuelle, de l'etat de turbu et/ou de la qualite de son materiel, ou simplement constituer une base de programme d'exploration de notre cher satellite. A preciser si possible diametre et eclairage lunaire.
Je commence par une petite liste non exhaustive:

- un classique, le comptage des cratelets dans Platon

- la rainure dans la Vallee des Alpes, que je suis parvenu a voir avec une lunette de 130/800 avec barlow 2x et oculaire 5mm

- le cratere sommital de Mons Gruithuisen Gamma, vu au C11 et oculaire 5mm

- les crateres fantomes dans Ptolemee

- les gradins et trainees blanches d'Aristarque


A vous !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com


http://www.astrosurf.com/ubb/Forum15/HTML/001669.html
Bonjour. De la haute résolution! C'est assez rare.


Jette un œil sur ce lien.

Il y a aussi les Rimas Prinz, mais il faut un 300mm pour les détailler complètement. (je pense à la transversale venant de Prinz IV, et qui coupe Prinz III )

Voir aussi les cratères sommitaux des volcans Milichius et Hortentius, dont l'un est double.On commence à les voir au T250

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Sébastien et Falkostar,

Cela fait longtemps que je ne suis pas intervenu sur Astrosurf mais le sujet est rare et intéressant.

Attila08 et moi avons effectivement posté quelques comptes rendus d’observations sélénographiques au T300, dont l’un évoquait les fines crevasses sinueuses et peu profondes, situées au nord ouest de Prinz. Nous parlions de l'observation de Rima Prinz III, coupée en deux par une très courte rainure, au 11ème jour de lunaison.

Nous sommes arrivés à atteindre le pouvoir séparateur de l’instrument en observant clairement rima Aristarchus V, sous tendant 0.32" (les photographies d’explications fléchées aidant à la compréhension du CROA ne sont malheureusement plus accessibles sur ce post) :
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum15/HTML/000801.html

Au 8ème jour de lunaison, nous avions également détecté, à la limite de perception des T300 et T510, les 2 petits craterlets situés entre la triplette et Clavius T - Coordonnées : (-15.91E ; -59.75s) et (-15.9E ; -59.79s) ; voir cartographie LAC 126 ou https://planetarynames.wr.usgs.gov/Feature/8334.

Notre ancien site d’observation situé à Givet, nous avait montré des images stupéfiantes de la Lune... métalliques, coupées au laser, d’une stabilité inouïe et criblées de fins craterlets à x876, cela lors d’un test de mon miroir Doucet de 400mm monté sur la structure du T510.

Mon nouveau site, localisé dans une vallée humide et venteuse, à proximité de la centrale nucléaire de Chooz (réchauffant le zénith ou le méridien à 27°), limite très souvent la résolution de 2 à 6 secondes d’arc. Les images sont floues et délavées à l’oculaire des instruments dont le diamètre excède 80 à 150mm, et cela, même au Nagler 31!!!

J’ai néanmoins une fois pu observer, en fin de nuit et dans de très bonnes conditions, le réseau complet de rimae situées dans Fracastor, avec des images nettes, métalliques et tranchées au T510x661 (Zeiss Abbe 4mm). Viscardy avait évalué le niveau de résolution des rimae dans Fracastor à 0.25", je penserais plutôt à un niveau de détail de l’ordre de 0.4" (700m à la distance de 373543 km).

Le deuxième cratère oblong, plus petit que le cratère sommital et situé sur l’un des versants de Mons Gruithuisen Gamma est bien perceptible au LX200 de 305mm (Zeiss Abbe 6mm). A Onsala, le C11 devrait peut-être également permettre de suivre rima Marius (bien visible ici au T250x407) jusqu'à Marius P.

Bonnes observations.

Jean-Noël.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ma part, je vais souvent jeter un coup d'oeil vers INA et sa vue et séparation plus ou moins nettes de la petite formation voisine me donne un indice de qualité du ciel : http://maximusphotography.files.wordpress.com/2015/09/inadetailsmaximilian2015.jpg

Sinon pour illustrer la discussion, j'avais conservé des photos provenant des topics cités en lien plus haut, il me semble :

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fil très intéressant, merci ! J'ai vu parfois Rima Marius sur toute sa longueur, au dob 400 et au mak 180, mais il faut vraiment regarder pile au bon moment de la lunaison, quand l'éclairage est bien favorable. Valable aussi pour tous les autres...
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hier soir, j'ai observe la region des domes d'Hortense au C11.
Je n'ai pas pu voir de crateres sommitaux, pourtant la turbu n'etait pas trop genante (le cratelet double dans Platon etait separe). Peut etre les conditions d'eclairage n'etaient pas favorables ?


Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, une dizaine d'heures de trop pour ces cratères sommitaux hier soir.
Ce soir, C'est Gruithisem-Gamma, et les rimas de Prinz.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La lune étant bien présente ce soir les observations se sont concentrées sur elle et sa voisine du moment.
La turbulence à permis de grossir à 300x et même 500x au 250 mm avec un peu de patience pour attendre les moments propices et les dômes d'Hortensius étaient idéalement placés, tous les cratères sommitaux répondaient présent à l'appel
De belles vues aussi sur les rainures d'Hippalus et de Ramsden ainsi que sur les dômes de Kies pi

[Ce message a été modifié par den b (Édité le 05-06-2017).]

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit tour sur la lune hier soir au 250mm.

Trop tôt pour la vallée de schrotter encore bien dans l'ombre et un peu tard pour pas mal d'autres cibles présentées plus haut.

Quand même de belles vues sur Gassendi, sur les rainures de Prinz et sur la colline de gruithuisen avec ses deux petits cratères.

Cela se négociait sans trop de peine à 300x, mais si on voulait passer à 500x, il fallait pas mal de patience pour attendre les trous de turbu.

 

Edited by den b
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci de faire vivre le post !

Moi aussi, j'ai bien profite de la presque Pleine Lune hier soir. J'ai mis la bino sur ma lunette 130 et j'ai redecouvert la Lune en grand champ, les nuances de teintes ressortaient bien mieux qu'en mono.

Les ejecta de Kepler, Copernic, Tycho, etaient tres impressionnants.

Pas vu les crateres sommitaux de Gruithuisen.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier soir, Lune au C11, -7C, meteoblue etait optimiste.

En effet, a la bino (2 Clave 16mm), c'etait fabuleux:

rainure dans la vallee des Alpes par moment, crateres jumeaux dans Platon nets et bien separes, beaucoup de petits crateres dans Sinus iridum, le cratere sommital de Gruithuisen Gamma, rainure de Prinz, domes de Marius ...

 

Je suis passe un moment en mono (Pentax XW10), mais pas moyen, la vision bino etait tellement plus accrochante !

 

J'ai decroche avec le froid quans la lame a commence a givrer.

 

J'adore les soirees lunaires alentours PQ quand le printemps revient (bientot) !

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

A Rennes,  la séance a été rapidement écourté avec l'arrivée de voiles bien épais, mais une belle petite promenade quand même dans et autour de gassendi avec jolies vue sur les rainures de mersenius. Tout ça supportait les 300x,  avec un peu de patience nécessaire quand de grandes ondes troublaient la vue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

je viens de répondre justement au sujet sur les 4'' - 5'' sur la lune.

Hier soir idée soirée de doubles à la 4'' justement avec petite balade lunaire. Je ne suis pas un spécialiste du sujet, juste un contemplateur-dessinateur mais j'ai vite vu que les conditions étaient au-dessus de la moyenne chez moi sur Sélène (pourtant moyennes à AB sur les doubles seulement).

Vous semblez confirmer ces belles vues. Dans le Lyonnais aussi arrivée de nuages entre 22h30 et 23h, le spectacle lunaire y était d'ailleurs magnifique avec les variantes de luminosité dûes aux nuages.

A la 100 mm idem, ça ne bronchait pas à 150 X, ça claquait encore fort, j'aurais pu monter plus ...Alors au 300 je pense bien que ça devait tenir les 1 D voire plus

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arf, je découvre ce sujet : très intéressant, je vais suivre. Une observation qui m'a surpris avec 66 mm (une Scopos) seulement. J'ai nettement saisi Linné. En fait, je suis bien conscient : j'ai vu les ejectas, pas le craterlet. Impressionnant tout de même, à observer le surlendemain du passage du terminateur.

Norma

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier soir, encore mieux que la nuit precedente ! En accord avec meteoblue, qui annoncait un  seeing dans la seconde d'arc.

J'ai pu voir la rainure Marius, impressionante en finesse, suivre les tours et detours des meandres, une de mes plus fines observations !

(C11 + bino et paire de Clave 16)

 

Le cratere sommital de Gruithuisen Gamma etait vu en continu. De meme la rainure de la vallee des Alpes, facile.

J'avais commence a la lunette 130, mais j'ai tres vite bascule sur le C11. De meme, une breve incartade en mono, m'a de suite remis sur la bino. CQFD.

 

 

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier soir, j'ai pu voir les crateres sommitaux sur les domes d'Hortense, C11 et oculaire supermono 6mm.

Les images etaient epoustouflantes.

Plongee dans Copernic, rainures Hippalus et Ramsden, cratelets dans Platon, et cerise sur le gateau de nombreux details ciseles dans les bords sur golfe des Iris, sur-illumines au lever de soleil.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Adamckiewicz a dit :

On peut s’amuser à compter le nombre de craterlets dans Platon aussi

 

Le fameux double etait dedouble :)

Cela dit, les condition d'eclairage et d'orientation de la Lune sont aussi determinantes: il faut observer a chaque fois possible, y revenir encore et encore. La Lune change toujours, meme d'heure en heure !

Edited by muller
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Gassendi:

Avec la LZOS, idem pour les cratères, mais P plus facile, et toutes les rainures dans le cercle, à 200X avec l'oculaire BCO 6mm. Autour de P, furtivement, quelques détails, mais sans pouvoir dire ce que c'est. M doit faire 2.2kms. Celui, sans lettre, est plus facile. P est difficile. Les rainures sont visibles sans problème avec la LZOS, surtout celles qui entourent le cratère sans lettre. Je vais même dire assez facile pour les rainures, mais peut-être une histoire d'éclairage. Il n'y a que les rainures autour de P que je n'ai pas vraiment vues, mais c'était limite. Par moment des structures apparaissaient sans pouvoir donner une forme géométrique.

La meilleur vision oculaire est obtenue avec Barlow TAL 2X et l'oculaire BCO 10mm à 240X. Image LRO.

image.png.afd965df0f63d592ce2ea2a22d9f960a.png

 

Pour Platon avec la LZOS 152mm (je ne retrouve pas mon compte rendu) mais de mémoire:

Le 2.44 kms quasiment en continu, les doubles 2.22 et 1.98 séparés (mais collés comme une double style résolution de Schuster à 2.44 lambda sur D, mais visibles à 50% du temps, et le 2.09 visible à 20% du temps. Je n'ai malheureusement pas cherché le 1.76. Je ne sais pas si je l'aurai vu par contre. C'est du niveau du PS de la lunette à 555nm critère de Rayleigh.

Probablement les mêmes grossissements que ci-dessus avec BCO 6mm ou Vulcano top TANI 5mm. Je n'avais pas encore la barlow TAL2X.

image.png.cd11a664728463debd76f4d8734522fb.png

  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

et pour rappel, car déjà dit dans astro pratique, avec la LZOS 152mm:

La rainure (faille) au fond de la vallée est bien visible. En visuel, à 200 et 300X, avec soit un oculaire baader classic ortho 6mm (200X), ou un oculaire Télévue 8mm et la barlow Télévue 2X (300X), une partie de la faille était visible. Le TV est un plossl classique mais a les bords des lentilles noircit par @lyl.

Mon image: Barlow Télévue 3X et la camera ASI 290MM au foyer de l'instrument. L'échantillonnage correspond environ à 0.15" d'arc par pixel.

image.png.64a9ece7e692278e3331220c6296f0b6.png

Edited by Anton et Mila
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour participer j'ai pu voir avec le C11 Rima Bode! C'est plus que fin mais je l'ai vu. Sur le C11 une bino TS avec 2 oculaires de 20mm WO swan. J'ai appercu, deviné NINA également. Les conditions étaient vraiment bonnes!

Rima Bode indication.jpg

Edited by guy03
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tous ces messages et photos etc, sont vraiment super-passionnants, merci à tous !      Cela me donne encore plus envie de me replonger "en orbite basse autour de la Lune" avec ma nouvelle lunette fluorite PERL-VIXEN 102/900 mm de 1989, rachetée récemment d'occasion.  La comparaison avec la fluorite Zeiss APQ 130/1000 va être passionnante !  

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now