Sign in to follow this  
Jose Rodrigues

RAP2017. jeudi 25 mai

Recommended Posts

Bonjour tout le monde,

Fraîchement rentré des RAP je me lance dans le scan des dessins la mémoire encore pleine des sublimes visions qui ont égayé ce WE. La rédaction des CROA sera quand à elle plus longue et moins exhaustive que d'habitude du fait combiné de la quantité de nuits et du temps passé depuis les observations. C'est pourquoi le séparerai mon récit des RAP par jour.

Après avoir chargé la voiture mercredi soir nous sommes partis vers 10h30 le jeudi matin.

Magaly et moi avons fait un crochet par la château de Polignac. Après 8 ans à passer devant il était temps que j'y aille:

Après 35km de route nous voilà arrivés aux RAP où nous sommes chaleureusement accueillis par les amis déjà présents. Nous sommes tout en haut du campement et découvrons un emplacement encore vide entre les bretons et nous.

Nous montons la tente et le télescope. Pendant ce temps nous découvrons qui sera notre voisin pour ces 4 jours: Yves Piette.

Une fois le camp installé, nous descendons discuter avec les autres puis vers 19h, nous allons au traditionnel apéro d'ouverture des RAP!

Au menu de ce soir, des spaghetti bolognaise préparées par Edmond.

Après le repas et les discussion qui s'en suivent, les observations débutent sous un ciel très très stable. C'est la 9e fois que je vois la tâche d'Airy au 250.

Nous commençons presque tous la soirée sur Jupiter qui est comme tranchée au scalpel. C'est impressionnant.

Nous avons un passage ISS. Je la pointe au 250 pendant qu'Yves vient voir. Les panneaux sont facilement visibles, c'est sympa.

Ensuite les objets s'enchaînent avec divers instruments. Dédé pointe C/2015 V2 Johnson suivi de Yann et d'Yves. La queue de franchement visible, c'est joli.

Je retourne observer 4565 avant d'être interpellé par Yves qui est tombé sur un couple de galaxies qu'il me demande si je peux identifier. Je pense d'abord aux antennes mais ce n'est pas du tout la zone. Le PSA montre bien deux galaxies près de M58 mais elles ne sont pas annotées. Il en a une troisième pas du tout loin, ce qui n'est pas étonnant: nous sommes dans la Vierge.
Yves accepte que je dessine cet objet et me regarde donc procéder. Nous l'identifierons ensuite comme NGC4567-4568 les galaxies siamoises.


Version annotée:

Je retourne ensuite à mon télescope pour suivre un passage d'ISS et faire le dessin que j'ai eu idée de faire au précédent passage. Je ferai donc l'égoïste et observerai ce passage seul en essayant de repérer et identifier les structures de la station. La couleur des panneaux m'interpelle particulièrement.

Une fois le dessin terminé, je profite du fait que Magaly soit encore réveillée pour qu'on aille faire un tour et observer dans d'autres instruments. Sur le chemin, je vois un 600 laissé seul et pointe M57. Malheureusement la collim est dans les choux au point de ne pas pouvoir arriver à une MAP correcte, dommage.

Arrivés en bas, nous jetons un oeil à l'oculaire du Clavius qui était pointé sur M64. Un beau moment.

Un poil plus bas nous retrouvons Laurent et son 500mm. Il me laissera pointer différents objets dont M57 ainsi que la belle M51.

Juste à côté se trouve le 600 d'un atram néerlandais dont j'ai malheureusement oublié le nom qui est sur NGC6543 qui montre IC 4677 dans le même champ, wow!

Pendant ce temps Laurent pointe M13. Le Y est vraiment super évident. On voit une faible galaxie entre NGC 6207 et M13: IC 4617. Avant de repartit nous effectuons une mesure au SQM, le verdict tombe: 21.65 sur trois mesures consécutives.

De retour vers le groupe WA je papillone de télescope en télescope alors que Magaly va se coucher après que Yann lui ait pointé Saturne dans son 400.

Eric a pointé M13 avec Tux. La vision est impressionnante. Ce miroir est magique.

Arrivé à mon télescope nous faisons un comparaison entre le Nagler 9 et l'ES 8.8 avec Yves Piette. Le cibles choisies sont IC1295 et M13. Le Nagler 9 sort gagnant mais je suis étonné par la quatilé du ES8.8 qui n'est pas bien derrière.

Petit à petit, la fatigue fait son effet et la buée retombe, ce qui cause une hécatombe parmi les astrams, nous ne sommes plus qu'une poignée à être restés éveillés.

Les derniers vont se coucher pendant que je me balade dans les dentelles, ne restent plus qu'Eric et moi.

je vais un petit tour dans le bas de l'aigle et dans la vierge avant d'essayer de trouver PK80-6.1 en vain.

Eric vient me rejoindre vers mon télescope et m'aide à pointer NGC7008, le foetus. C'est une belle découverte!

Je m'empresse de le dessiner pendant que le ciel s'éclaircit.

Nous jetons un coup d'oeil à Vénus dans les lueurs rouges de l'horizon avant d'aller nous coucher, il est 4h50.

Désolé pour les objets et moments que je n'ai pas pu raconter ou qui ont pu être temporellement inversés.

Astronomicalement

José

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
CROA et dessins superbes... Mais c'est vrai que l'ISS a quelque chose de magique. C'est vraiment un dessin? le filé d'étoiles a été rajouté pour faire comme une photo?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci beaucoup!

C'est effectivement un dessin. Le fond est crée à partir d'un fond étoilé générique et libre que je modifie et auquel j'applique un flou directionnel pour donner l'impression de défilement rapide qu'on a à l'oculaire en suivant la station.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this