christian viladrich

Granulation solaire et filigrees au Newton 300 à St Veran le 28 août

Recommended Posts

Merci à tous :-)

J-Pierre : j'ai en tête de faire une animation si le beau temps revient.

Fred : il y a deux éléments qui jouent sur la visibilité des fligrees et autres points brillants intergranulaires :
- la résolution (donc le diamètre de l'instrument et le seeing),
- utilisation d'un filtre bande G à bande relativement étroite. Ici 2 nm, au lieu de 10 nm dans mes images précédentes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Elle est incroyable cette photo!
Quelle resolution de dingue!

Magnifique

Stephane

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belle image le ciel de St Véran se prête bien au solaire !

J'ai pu voir passer ailleurs des animations de Frédéric, c'est superbe !

Nous y étions en juin, et nous avons aussi eu la chance d'avoir des nuits avec un très bon seeing.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Philippe et Maxime.

Maxime : les habitués du lieu disent effectivement que la résolution est également souvent très belle la nuit. Le seeing monitor installé par de l'observatoire de Paris indique une valeur moyenne de 0.8 arsec sur un an et demi (de mémoire) !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Waouh O_o vive les newtons encore et toujours je veux dire :D ça fonctionne du tonnerre et mon dieu quel bonheur ton image. Chapeau!

 

PS : j'ai un miroir de 270mm à f6.7, ça vaudrait le coup pour un newton solaire? ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et une de plus, c'est absolument fantastique, chapeau Christian on aimerait tous en faire autant :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

William : faut amener ton C14 là-haut. Il y a un truc à faire aussi bien le jour que la nuit :-)

Michael : oui, 270 mm F/6.7, c'est excellent pour le solaire avec un miroir non aluminé. En plus, tu es déjà sur un site d’altitude.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Christian. C'est impressionnant de résolution. Ces filigrees, petits points blancs à la taille angulaire au bas mot six fois moindre que celles des cellules de granulation, feraient presque passer ces dernières pour grossières... et pourtant, elles sont déjà subtiles à capturer!! Le seeing là-haut doit vraiment être époustouflant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un peu "tarte à la crème" mais on peut avoir une idée de la dimension des détails les plus petits et du coup de la résolution atteinte ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, christian viladrich a dit :

William : faut amener ton C14 là-haut. Il y a un truc à faire aussi bien le jour que la nuit :-)

Michael : oui, 270 mm F/6.7, c'est excellent pour le solaire avec un miroir non aluminé. En plus, tu es déjà sur un site d’altitude.

 

Si ça ne tenait qu'à moi, je serais déjà là haut ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By christian viladrich
      Salut à tous,
       
      Le traitement des images d'une éclipse de Soleil étant une entreprise au long cours, je vous propose une première version de l'éclipse telle qu'observée à Cacalotan (au sud de Mazatlan) au Mexique.
       
      Pour le moment, le traitement n'est pas optimisé pour faire "joli", mais plutôt pour tester un certain nombre d'idées quant au traitement des images, et vérifier si l'on détecte des déplacements dans la couronne pendant les 4 m 20 s de l'éclipse.
       
      Il s'agit d'un stack de 91 images (9 cycles de 9 poses de 1/250 s à 1 s) :
       
      Version à 50 % :

       
      Pas mal de détails supplémentaires sont visibles dans la version 100 % :
      Version 100%.
       
      La magnitude limite est de 11.4, ce qui étant donné l'état du ciel, montre la performance des capteurs actuels (ici un Nikon Z7II).
      Côté instrument, j'ai utilisé une lunette ZWO 80/600 montée sur une iOptron HAE29EC.
       
      Quelques mots du traitements :
      - recentrage des images en utilisant les étoiles + correction du mouvement Soleil/étoiles,
      - stack HDR, avec petit code développé en Julia,
      - pour la visualisation du stack HDR, et sans trop rentrer dans les détails, le principe est de diviser l'image HDR par un masque gaussien dont le sigma augmente avec la distance au centre du Soleil.
       
      Reste encore pas mal de boulot pour finaliser la chose.
       
      La bonne surprise, c'est la détection d'évolution de la couronne pendant les 4 min 20 s de l'éclipse :
      - expansion des jets situées dans les directions 11h, 9 h et 5 h,
      - blobs sombres "descendant" vers le Soleil dans les directions 1h et 5 h,
      - petite bulle en expansion vers 9 h.
       

       
      On voit cela plus facilement en affichant à 100% le GIF à pleine résolution.
       
      La suite ... dans un certain temps, il reste encore des idées à tester et du code à développer.
       
      Quelques infos supplémentaires ici :
      http://astrosurf.com/viladrich/astro/eclsol/2024-Mexique/Mexique2024.html
    • By demalvans
      Avec un peu de retard et à travers un ciel pas vraiment transparent, voilà quelques images de l'activité solaire du 19/05.
       
       







    • By MatEX
      Une série bien maousse faite à l'occasion de l'édition 2024 des EuroAstros et qui m'aura demandé quelques temps avant de tout passer au process. Mais la voilà enfin après ce tri fastidieux. Je ne vous présente que celles qui m'ont l'air potables.
      En plus de mon éternelle lumière blanche que je capte avec mon propre matos, j'ai l'immense plaisir de publier mes premières acquisitions en H-alpha. Le vrai, cette fois ! 
      Mes remerciements vont tout naturellement à Pierre @Konzy qui a eu la gentillesse de me prêter sa lunette 120 munie de son Daystar Quark, sur le site historique de Liré lors de ce week-end du 17 au 20 mai.
       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       
      S'ensuit une animation sur 7 minutes faite non sans mal sur la région active AR 3685+3686. L'alignement n'est pas au top et l'histo est plutôt saccadé.
      On constate la formation d'un petit filament au-dessus de la tache AR 3686 et quelques flares faiblards en fin de vie.
      Je n,ai pas réussi à identifier la région centrale sombre en évolution rapide. Je suis sceptique quant à l'hypothèse d'un filament. J'ai l'impression que la structure se trouve au coeur du réseau chromosphérique et qu'elle se trouve directement sous l'influence des lignes de champ...
       

       
      Histoire de s'amuser, j'ai aussi fait le tour des principales protus du moment en sur-exposant l'histo, et j'en terminerai ici.
       

       

       

       

       

       

       
       
      Matthieu, l'explorateur du ciel.
    • By Thierry Legault
      Des éclaircies le 19 (c'est pas si souvent ! ) et hop, le trio de filtres (Coronado 90 double stack, Lunt CaK et Astrosolar) successivement sur la FSQ :
       

       

       

    • By soleil rouge
      Au plus près de ce groupe tache solaire et de la grosse tache centrale 
      23 Mai 2024 - Réfracteur 185 mm Apo - Etalon PST prototype optimisé , Barlow 3x 
      Camera player one 



  • Upcoming Events