xavierc

Nuit du 21 au 22 janvier 2017 en Brie : 500 en force entre Orion et Lynx.

Messages recommandés

12 dessins : 7702 à 7713

Dobson 508/1920

J'entame ma 3ème nuit d'affilée, évènement rare à cette époque de l'année! Là j'ai pu récupérer le sommeil en retard dans la journée de samedi. Donc sortie du 500.
Je suis opérationnel à 22h, plus tard que prévu, car j'ai perdu du temps suite à une erreur de montage d'un tourillon.
L'une des vis de fixation n'étant pas au bon endroit bloquait le mouvement en hauteur (contact avec un patin latéral de sécurité "anti-sortie du tourillon du rocker") et je ne l'ai vu qu'après avoir fini de monter tout le Serrurier, évidemment.

Partie devant le patin de gauche ci-dessous :

Il a fallu ruser pour ne pas devoir tout redémonter en permutant 2 vis aux bons endroits!

Mes premières cibles sont les nébuleuses secondaires dans Orion dont NGC1977 en premier.

Observation 7702 : NGC1977.
Nébuleuse de "l'homme qui court" (Running Man chez les Britishs).
Je la vois assez brillante à perceptible, accompagnée de NGC1973, les 2 bleutées, et de NGC1975 incolore.
Cette belle nébuleuse en plusieurs morceaux montre de la structure et de la texture.
138x, 85x. Elle répond faiblement en OIII et un peu mieux en HBêta.


Observation 7703 : IC432.
138x. Celle-là est subtile, très diffuse, faible, et invisible avec les filtres. Une 100% nébuleuse réflective donc.


Observation 7704 : IC431.
138x. Très faible, elle s'étend en vision indirecte aux 2 étoiles les plus brillantes.
Elle réagit assez bien en OIII et pas du tout en HBêta.


Observation 7705 : NGC2023.
138x. Evidente, elle se montre considérablement faible, bleutée, assez répondante en OIII et très faible en HBêta.


Observation 7706 : IC435.
138x. Très faible, diffuse, elle n'est pas évidente, très faible en HBêta et assez faible en OIII.


Je sens le vent froid d'est, conséquence de l'anticyclone sibérien, qui permet cette longue période de beau temps au prix d'un froid ...sibérien!
A minuit le froid est ressenti plus intensément.

Dans Orion qui nous a plus habitués aux nébuleuses, je dégote in extremis 2 galaxies qui plongent dans le halo de pollution lumineuse de Paris.

Observation 7707 : NGC1682 et 1684.
201x. NGC1682 faible et petite accompagne NGC1684 considérablement faible et condensée. Ce couple est assez facile.
Le fond de ciel est clair dans cette zone.


Je note cette nuit une diffusion du ciel plus marquée que d'ordinaire, à cause de la pollution atmosphérique. Il faut dire qu'un pic de pollution est en cours sur Paris et sa petite couronne.
On la voit sur le faisceau de Disneyland Village qui porte plus loin que d'ordinaire.

A 1h je dois me reposer dans la voiture 15 à 20 minutes.

Je pointe ensuite 2 nébuleuses planétaires de la Poupe.
Malheureusement leur vision sera altérée par une turbulence mauvaise, 5 sur la plus basse. Beurk!

Observation 7708 : NGC2438.
402x, 276x, 85x.
La nébuleuse planétaire perdue dans les étoiles de M46 répond très fortement en OIII et disparaît en HBêta.
Verdâtre clair, elle montre des nodosités dans son anneau. Considérablement faible à 276x. Plus nette avec le filtre OIII.
La turbulence est bien forte de 4 à 5 à ce grossissement. L'anneau est évident avec et sans filtre dès 85x.


Observation 7709 : NGC2440.
85x, 631x, 276x.
A 85x, assez brillante, c'est une étoile floue bleutée ciel. Elle est considérablement brillante à 631x mais la turbulence pourrie rend impossible une mise au point fine.
Elle est très prononcée en OIII et faible en HBêta.
Elle montre aussi des extensions faibles et lointaines.


Je m'endors à 2h45, d'où une vraie mini-sieste.

Je poursuis avec un amas globulaire du Lynx, accompagné de l'étreinte glacée du vent dans le dos.

Observation 7710 : NGC2419.
276x. En vision décalée, il commence à être résolu.
Etoiles VI3 à 5 mal séparées. Très diffus, il se dilue progressivement dans le fond de ciel.

Ce défi de résoudre le Vagabond Intergalactique est relevé, l'une des raisons d'acheter ce télescope.

La Lune s'est levée à 3h45 et le vent est tombé à 4h, enfin!

Je terminerai cette nuit en compagnie des galaxies du Lynx dont l'amas Abell 779.

Observation 7711 : NGC2683.
85x, 201x, 276x. La belle effilée du Lynx est assez brillante à 85x. Ses nodosités sont visibles à 276x.
Son centre est noyé dans le halo. Son fuseau turquoise ressort bien.


Observation 7712 : Un quatuor de galaxies dans Abell 779.
201x. NGC2832 est considérablement faible, NGC2831 est faible à très faible, NGC2830 est très faible à VI1, allongée, et NGC2834 est de même brillance.


Observation 7713 : 2 autres galaxies d'Abell 779.
201x. NGC2825 très faible côtoie NGC2826 faible à très faible.


A 5h30 je fatigue, et malgré une sieste de 45 minutes dans l'auto je suis toujours fatigué, donc remballe et vais dormir 2h.
Il n'est pas évident de cumuler des nuits d'observation en hiver vu leur longueur!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien joué Xavier, les étoiles du vagabond commencent à V=17.1 (hors de portée de mon 450 jusqu'à présent, les 5cm supplémentaires parlent malgré la turbulence, la qualité de l'optique également).
Pour ce qui est d'enchaîner les nuits, je ne peux qu'être d'accord !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Yann.

La turbulence était mauvaise quand j'étais dans la Poupe mais meilleure dans le Lynx qui était haut.

Ah oui magnitude 17.1 pour les étoiles de NGC2419, j'aurais cru que c'était une magnitude de moins. Pas sûr que je l'aurais tenté avec une telle magnitude, l'erreur a du bon!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très joli, ça a été une longue nuit particulièrement fournie avec des objets très intéressants ! Je continue de suivre tous tes fils qui sont très motivants, mais celui-ci se démarque particulièrement, c'est très varié avec des objets imposants et plein de détails, bravo

[Ce message a été modifié par Cédric Perrouriefh (Édité le 20-07-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Cédric

Je craignais de lasser mes lecteurs avec ces nombreux CROAs postés sur une courte période. D'ailleurs il faut que je poste le suivant d'ici peu.

[Ce message a été modifié par xavierc (Édité le 21-07-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens Xavier, suis surpris qu'on puisse résoudre gentiment comme ça même de façon partielle comme ton dessin le montre, le vagabond intergalactique. Comme le souligne Yann, les étoiles les plus brillantes sont à magv 17,3 et si l'on veut commencer à en avoir un aspect plus résolu, il faut monter jusqu'à magv 20,2 !
A moins qu'il y ait plein d'étoiles plus brillantes non membres en surimpression, ce que je doute. Et le grossissement à employer pour ce jeu devrait égaler voire dépasser ton Gmoyen aux environ de 500x, c'est peut-être ce que tu as fait cette nuit-là ? Et il fallait un super seeing... C'est peut-être pourquoi Uwe Glahn n'a pas pu résoudre cet amas avec un 27" et Reiner n'a vu que les étoiles périphériques (celles qui manquent d'ailleurs sur ton dessin) dans son 22". Une trentaine sont visibles dans un 82" (un 2 mètres). Par contre, l'aspect général est bien rendu avec en bordure de la condensation centrale le petit arc plus lumineux qui correspond sûrement à une chaîne d'étoiles non résolues. Maintenant, j'essaierai de le dessiner une prochaine saison au 600 et je reviendrai peut-être sur ce que j'ai dit !
Non Xavier, tes dessins ne lassent pas, surtout quand tu y mets quelques couleurs. Fabrice M.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Fabrice

Me connaissant, tu sais que je ne suis pas du genre à enjoliver et que j'essaie au max d'être objectif dans mes observations.

En relisant mon descriptif, tu pourras remarquer que l'amas n'était pas gentiment résolu : étoiles vues qu'en vision décalée, mal séparées, avec des brillances VI3 à 5.
VI3 correspond à 4-5 étoiles un peu moins faibles sur le dessin, le reste étant à la limite (VI5).
La turbulence était bonne dans cette zone du ciel comme l'optique qui donne un gros coup de pouce par son piqué (+ 2 miroirs Hiluxés).

J'ai confronté ensuite le dessin à une photo et ça semblait cohérent (le positionnement précis des plus faibles étoiles étant réduit par l'observation en vision décalée).

Cet été j'en tente un autre plus simple du même style, NGC7006 dans le Dauphin (étoiles de magnitudes 15-16). Il me refera peut-être la bonne surprise de NGC6229 qui prenait au 500 des allures de M13 dans un 150 (résolu et bleuté)!

As-tu quelques observations un peu australes à nous présenter depuis tes nouveaux sites insulaires?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Xavier, merci d'avoir répondu en apportant quelques éléments. Ce qui m'avait surpris en fait c'est de pouvoir atteindre des étoiles déjà profondes et tout de même rapprochées (l'amas ne faisant que 4,6' de diam. app.) avec un grossissement de seulement 276x au regard de ton tube(même en VI poussée). Si tu avais indiqué entre 500 et 700x, je crois que je n'aurais pas réagi ainsi.
Oui, j'ai du truc au 600 assez exotique "à la Yann" mais j'ai peur que ça n'intéresse pas grand monde. Fabrice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant