Alexandre Renou

Test de l'ADC en visu avec un dobson

Messages recommandés

Posté(e) (modifié)

Bonjour à tous,
Cela faisait un petit bout de temps que je réfléchissais à cet accessoire bien connu des imageurs de planètes à haute résolution que l'on utilise pour corriger la dispersion atmosphérique (d'où son nom Correcteur de Dispersion Atmosphérique, ADC en anglais) lorsqu'une planète est basse (c'est le cas pour un bon petit bout de temps pour Jupiter et Saturne), même au méridien. Les tests avant/après des imageurs sur les pages de pub montrent bien le gain.
En pratique, cela élimine les liserés rouge et bleu sur les bords inférieurs et supérieurs de la planète lorsqu'elle est basse, ou plutôt superpose plus correctement les images étalées en hauteur du spectre électromagnétique, donnant plus de finesse et donc de contraste. J'avais déjà constaté cet artéfact lors de l'observation de Saturne et Jupiter avec mon télescope.
Mais en visu, ça donne quoi réellement avec l'appareil en + ?
En plus, la bête est particulière à régler et surtout exige que l'on travaille avec un rapport f/d de plus de 10 !!
Autant dire qu'avec un T 560 mm f/4 comme j'ai, ce n'est pas conseillé et apparemment les rapports sur les résultats en visu avec un dobson sont introuvables ?! Toutefois, l'utilisation d'une barlow augment ce rapport et on tombe alors dans le début du créneau conseillé.

Alors je me suis sacrifié, pas avec le modèle luxe français à 400 euros mais le modèle chinois à 135 euros : l'ADC ZWO.
Comme pour embêter, je l'avais reçu depuis 15 jours et depuis pas une seule soirée « correcte », sauf bien sûr le w-k quand je ne suis pas là ! C'est fou comme ce mois d'aout (et en parti juillet aussi) est pourri cette année ! Il me fallait juste une soirée pour l'essayer sur Saturne, bien sûr, plafonnant à 20° au-dessus de l'horizon chez moi au mieux en tout début de nuit.

Alors le résultat ? Mais avant, allez voir les pages consacré au « gadget » dans le livre très documenté Astronomie planétaire édité par Axilone page 76-77 pour voir son fonctionnement qui est en fait pas compliqué du tout !

Nous y voilà, mais voyons le matériel : un T 560mm f/4 bien collimaté et mis en température (la turbu ce soir-là était sans plus, par moments très moyenne, l�instant d�après mieux), avec des oculaires Nagler 16 et 11 mm et une barlow Télévue de 2,5x, en plus de l'ADC intercalé en 31,75 mm entre la barlow et l�oculaire.
Ce qui fait un grossissement de 355 et 515x. Habituellement, les grossissements de 400x et plus sont très rarement utilisables avec une planète bien trop basse chez nous actuellement. Classiquement j'utilise 290 et 370x. (Nagler 9 et 7 mm + paracorr)

Je m'attendais à un subtil résultat, du style « ouais », c'est peut-être mieux (à force de rabâcher qu'il faut un fort rapport f/d et avec des résultats uniquement photo avec des Cassegrain par exemple sachant qu'en plus des problèmes d'astigmatisme seraient fréquents !) et bien pas du tout, c'est bluffant !
J'ai fait des tests avec l'ADC à « zéro » (prismes neutralisés) et aussi en comparant le résultat avec l'appareillage classique (paracorr + oculaire).
Sur le côté de l'ADC, il y a des graduations pour équitablement tourner les 2 manettes. A zéro, tout est neutralisé et plus on décale, plus on fait l'inverse de l'atmosphère en terme de séparations des couleurs.
A zéro, les liserés rouge et bleu sont apparents surtout en grossissant 300 fois et plus, tout comme sans l'ADC. En tournant (+/- 3 crans pour moi), les liserés disparaissent totalement, et c'est vrai qu'alors, l'image est plus fine, c'est assez net ! Bien plus que je ne l'aurais cru !
Je me dis maintenant, qu'à chaque observation de ces planètes si basses, c'est illico l'ADC en + !
Cela a tellement bien marché ce soir que je n'imagine pas que c'était un hasard dû à une turbulence « particulière ». Je pense que beaucoup d'utilisateurs de dobsons devraient voir ce « gadget » comme un +, comme le sont les filtres interférentiels pour le ciel profond. C'était impeccable à 355x mais malgré tout un peu poussif à 515x mais avec une turbulence moyenne, je ne grossi pas autant d'habitude sur cette planète fort basse. La différence avec et sans est bluffante ! J'aurai pas pensé autant et je n'ai pas de retour financier pour cette pub ! malheureusement (mais si les vendeurs de Colmar me lisent avec joie, je suis prêt à recevoir un bon d'achat wink.gif )

Et le ciel profond, cela donne quoi ?
Bah non, déjà qu'il faut grossir pas mal avec une barlow et que cela doit bouffer de la lumière, cela ne doit pas être sympa, non ?
Essai fait le même soir, 2 heures après avec M 75, un amas globulaire brillant, compact mais pas facile à résoudre avec un grossissement de 355x avec/sans ADC.
Et bien pas mal : toute la périphérie de l'amas est finement peuplé de très nombreuses étoiles très serrées et faiblardes avec un petit centre fort brillant et contrasté. On sent que l'effet de l'ADS améliore la finesse des étoiles de l'amas. Je n'ai pas pu pleinement tester d'autres solutions sur M 75 car des voiles de cirrus commençaient à arriver.

Au final, le gain avec l'ADC est appréciable et mérite une attention particulière avec un (gros) dobson en visu, pour les planètes évidement, mais aussi pour certains du ciel profond qui sont bas sur l'horizon et brillants.

Attention toutefois au fait que l'image est surtout meilleure au centre. Sur les bords du champ, c'est assez dégradé, tout comme l'effet des étoiles déformées avec un dobson très ouvert sans correcteur Paracorr.

Certes, une autre soirée serait utile pour confirmer ce test positif, mais déjà, c'est plus que je ne l'aurai pensé. Pour être le plus objectif possible, le mieux est de le tester soit même avec son propre matériel avec un collègue qui vous le prête. Comme ça, chacun aura son avis et l'abondance de renseignements partagés sur les forums par exemple, permettra d'envisager ou non son utilisation, qui reste réservé je pense aux assez gros télescopes.

Bonnes observations !


[Ce message a été modifié par Alexandre Renou (Édité le 17-08-2017).]

Modifié par Alexandre Renou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Alexandre pour ce retour d'information.
Ca ouvre des perspectives surtout si on a un gain aussi en ciel profond. Ca peut justifier un achat jugé trop dispendieux pour le seul planétaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Alexandre pour ces premiers tests. En sciences, ne pas se contenter des préceptes, réfléchir par soi-même puis essayer, c'est une très bonne conduite et c'est comme ça que cette dernière avance.
Pourrais-tu préciser la hauteur approximative de M75 sur l'horizon lors de ton essai ? une vingtaine de degrés ou plus près de 10° ?
Au Dobson, je ne suis pas un amateur d'observations ras les pâquerettes mais j'essaierai de vérifier prochainement sur un amas austral (un globulaire est effectivement un bon choix) à partir de quelle hauteur on est effectivement gêné par la dispersion chromatique. Cet hiver, sur les nuits stables, Omega du Centaure me paraissait sympathique au T600 déjà bien incliné, sans désordre chromatique ni une impression de mauvaise résolution (au premier abord). Pourtant,on n'était qu'à h = 13°. Pour ma part, j'ai bloqué l'étude de mes objets à delta > -51°. N'oublions pas que l'absorption atmosphérique, l'effet de l'airglow sans oublier la pollution lumineuse) se cumulent aussi. Plus bas, la traque s'effectue aux jumelles. Pour les planètes, l'amélioration doit être plus marquée par ces prismes de Risley (en phase) mais ceci ne me concerne désormais plus (à part le "taquinage" des planètes inférieures près de l'étoile mère). Reste aussi à voir la question du tirage suivant chaque tube newton pour une utilisation courante. Fabrice M.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Fabrice,
C'est vrai que sous les 15°, l'image est dans tous les cas dégradée.
Je suis à une latitude de 47°24' et en observant M 75 lors du méridien, on est dans les 20°, soit la même hauteur que Saturne actuellement.
Chez moi, je m'arrête de pointer vers les déclinaisons de -30°; c'est loin des -51° !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,
Autre test au petit matin hier avec Rigel.
Toujours avec la combinaison Barlow 2,5x Televue + ADC (en position neutre ou "active") + Nagler 16, qui me donne 355x avec mon T 560 :
Rigel était alors à 15° sur l'horizon. Evidemment, ça bouillonne avec ou sans ADC (en position neutre ou active "+/- 3ème graduation".

Belle différence au niveau du chromatisme rouge / bleu du à l'atmosphère. Avec, en position active, ces colorations disparaissent et l'image éclatante de Rigel est plutôt neutre et les aigrettes deviennent bien plus fines, preuve que la résolution augmente. Du coup, le petit compagnon de Rigel est évident au premier coup d'œil, chose que je n'avais pas remarqué sans ADC au premier coup d'œil (je me rappelais plus que Rigel est une binaire, certes pas difficile à résoudre mais avec la turbulence, le chromatisme et l'image de la principale bouillonnante, on peut être distrait).
Un essai rapide sur la brillante nébuleuse M 42 à côté à la même hauteur ne donne pas de résultat concluant, hormis l'aspect des étoiles. Rien à voir avec son aspect haute dans le ciel, mais on grossit pas mal aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous et merci Alexandre pour ces infos

J'utilise depuis 10 ans un dobson de 560mm à F4 et la turbu est l'ennemi number one ! car j'observe dans des lieux préservés de pollution lumineuse , relativement.

Et puis saturne n'est pas prête à quitter la "crasse" atmosphérique quant à juju elle va y plonger dans les années qui arrivent alors cet accessoire me parait judicieux

Bonnes observations à vous

Manutarn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé pour le hs,
Manutarn, pourrais tu m'indiquer ton mail???

Jc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour
J'avais posé la question sur WA mais pas d'accès actuellement!
Donc, en résumé, le fonctionnement de l'ADC est il conditionné par un rapport f/d de 10 (et des oculaires de 16 ou 11 mm) ou avez vous testé sans la Barlow avec vos oculaires habituels dédiés aux planètes (9 et 7 mm)?
La théorie veut f/d à 10 mais est ce que ca passe sans?
Et son corollaire, dois je acheter en plus de l'ADC, si décision de tester, une Barlow (que je n'ai pas à part une ou deux vieilles Celestron) sur mon dobson de 500 à f/d 4?
Merci
marc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Alex,

 

Merci pour ton retour très précis !

Comme toi, j'ai acheté, en avril dernier à 150€, l'ADC ZWO MARK II qui est très bon en planétaire ! Pour le CP, j'ai pas testé .

Indispensable selon moi !

 

Pour les puristes :

En conclusion, si je monte en résolution, j' achèterai sans doute l'ADC hollandais ! Soyons européen ;-)))

 

Bien astronomiquement Votre

 

Frank

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

En réponse à Marc pour savoir si une Barlow est nécessaire, la réponse est oui. Tout simplement pour une raison purement de mise au point. L'ADC prend une marge de 6 cm en avant vers l'intérieur du tube. Donc, si le foyer du télescope ne ressort pas largement, la mise au point avec l'ADC seul + oculaire risque de ne pas être possible.
C'est ce que j'ai vérifié hier soir par mégarde : je mets le Nagler derrière l'ADC et boum, pas moyen de faire la mise au point, trop "à l'intérieur" du tube ! ... J'avais oublié la Barlow 2,5x. Avec elle en + devant l'ADC, c'est bon, la mise au point est possible.

Hier soir avec Saturne à seulement 17° de hauteur, sans l'ADC, quelle image pourrie avec les colorations rouge et bleu.

Avec l'ADC, ça change bcp mais reste la turbulence :S C'est bien bas 15-17° avec un TN 560x355... Mieux mais loin de l'image de juillet ou aout par exemple, mais c'était pour de la famille... donc pas grave.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

pour répondre à Frankastro64, je ne pense pas que l'ADC ASH soit plus performant que le notre car la qualité optique qu'ils offrent sur le modèle le plus cher est celle que nous mettons par défaut dans notre ADC (prismes en Silice fondue et antireflets). J'ajoute que le bouton moleté unique est beaucoup plus pratique que les 2 tirettes et permet un réglage beaucoup plus fin et précis, y compris pour les débutants...

 

Bon ciel à tous !

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant