Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

Il y a 1 heure, polo0258 a dit :

,je pensais qu'ils voulaient tenter une  nouvelle procédure ou alors j'ai mal lu !

 

Bonsoir Alain et polo :)

 

Oui la foreuse est foireuse ^_^, et oui ils ont imaginé et testé sur Terre de nouvelles procédures de forage ET de livraison d'échantill ons pour contourner le problème.

Il reste à mettre ces procédures en pratique sur Mars, et là on va dire qu'ils prennent leur temps.. Je vous tiens au courant -_- 

 

 

Sean Doran, amateur expert en traitement des images HiRise, a concocté deux vidéos 3D des contreforts du Mont Sharp.

 

Ici on balaye d'abord les mesas et les reliefs situés à l'Ouest près du Mont Sharp. Vers la fin de la vidéo on dépasse légèrement le delta alluvial que Curiosity "voit" devant lui au Sud-Ouest :

 

 

 

Au début de cette vidéo on survole la plaine sableuse traversée par Curiosity depuis son départ de Murray Buttes, puis la crête Vera Rubin. On se dirige ensuite vers le Sud-Est, en dépassant le delta alluvial pour finir face aux mesas qui dominent la plaine argileuse :

 

 

 

 

 

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Bonsoir Yves et polo :).

 

Oui, Sean Doran fait un travail extraordinaire, et pas seulement sur Mars.

Ses productions aident beaucoup à saisir le contexte. 

 

 

Les 13 et 14 décembre 2017 (sols 1903&1904)), Curiosity explorait une région de la dorsale "Vera Rubin" qui apparaîssait plus "bleue" que l'environnement habituel et constituée de plaques de sable et d'un substrat rocheux. Curiosity a passé plusieurs jours à cet endroit, essayant de comprendre la diversité au sein de cette région géologique intéressante, de prendre des photos et de faire des mesures géochimiques.

Le 15 décembre 2017 (sol 1905) après un trajet d'environ 14 mètres à l'Est de cette région "bleue, nous sommes dans un paysage complètement différent - beaucoup de roches plus petites et des affleurements rocheux qui semblent plus "rouges" ou "violets" que les précédents, "bleus". Le plan initial était d'essayer de brosser une surface rocheuse et d'effectuer une série d'analyses géochimiques pendant le week-end, mais l'absence de gros blocs empêche de brosser une roche. Au lieu de cela, l'équipe utilisera les analyses ChemCam LIBS après les tirs laser pour mesurer la chimie de deux cibles rocheuses ainsi que la poussière de surface, ce qui permettra à l'instrument APXS d'avoir une vision claire (l'onde de choc provoquée par le laser ChemCam peut aussi jouer le rôle de "décapant" pour la poussière)


Le 20 décembre 2017 (sol 1910) un parcours d'environ 20 mètres vers l'Ouest a ramené Curiosity sur un terrain familier, près du site déjà visité sur le sol 1905 pour examiner de plus près la transition entre les roches bleu-gris et rouge pour comprendre les processus géologiques pouvant être responsables de ce changement de couleur. Curiosity est positionné juste à côté de cette transition, ce qui a permis de planifier une mosaïque stéréo Mastcam de 180 images qui couvrira toute la zone avec des informations de couleur à très haute résolution. La liaison descendante de toutes ces images de Mars vers la Terre peut prendre un certain temps, mais les vacances de cette fin d'année offriront des opportunités d'envoyer les données pendant les périodes d'inactivités.

 

Ce même jour 20 décembre le labo SAM a réalisé sa première expérience de "chimie humide". Sur les derniers sols, l'équipe de SAM a mélangé une partie de l'échantillon de sable prélevé à "Ogunquit Beach" avec des produits chimiques spéciaux appelés "agents de dérivatisation" conçus pour rendre certaines molécules plus faciles à détecter. L'opération semble s'être déroulée avec succès, les résultats sont en attente.

Pour ce genre d'opération SAM comporte neuf coupelles fermées par un opercule transperçable.  Elles contiennent un solvant et des composés chimiques servant à la dérivatisation. Pour pouvoir être séparée par chromatographie en phase gazeuse les molécules organiques doivent être volatilisées. La technique la plus simple pour les rendre volatiles est de les chauffer à plus ou moins haute température. Cependant, pour étudier des molécules fragiles, sensibles à la chaleur, il est également possible de passer par la technique de dérivatisation. Celle-ci permet de rendre volatile des molécules organiques en attachant sur ces dernières des fonctions chimiques particulières. Ainsi dérivatisées, les molécules passent facilement à l'état gazeux, ce qui rend alors possible leur analyse. La dérivatisation est plus efficace que la chaleur pour l'étude de molécules organiques volumineuses, ou réactives.

Par ailleurs Sam est équipé de 59 autres coupelles fabriquées en quartz dont certaines déjà utilisées avec la méthode plus classique de chauffage des échantillons à très haute température (1000 °C ). Ce qui a parfois pour effet de dégrader certaines molécules et aussi de rendre actif le perchlorate présent sur la surface de Mars.

 

En principe, Curiosity devrait passer un long séjour sur cet emplacement et reprendre la route après les fêtes.

Il y passera donc la nuit de Noël par - 80°C avant de supporter allègrement les -23°C aux meilleurs moments du timide soleil de cet hiver martien..

 

Merci à cette incroyable machine et à l'équipe qui gère tout le bazar, en particulier pour toutes les images fabuleuses de cette année 2017, et vivement 2018.. avec la reprise des forages ?!:)


 

POSITION AU 20 DÉCEMBRE 2017 (SOL 1910) :


5a3c3989e94e4_FILocation_Sol1910-full.thumb.jpg.d2d6eba0aafa19c8ebf155ed5e31fe6f.jpg


 

HAZCAM AVANT - 20 DÉCEMBRE 2017 (SOL 1910) :


5a3c39aa3e06e_FI1910HAZCAV20dc.jpg.64e848c431e2b171b7918261ee34a01c.jpg


 

HAZCAM ARRIÈRE - 20 DÉCEMBRE 2017 (SOL 1910) :

 

5a3e09d77c13a_FI1910HAZCARX.jpg.db32784871e95b3e16113881dc63c56e.jpg


 

NAVCAM - 20 DÉCEMBRE 2017 (SOL 1910) :


5a3c39f04c70a_FI1910NAVC.jpg.5b4ca3d7a210923dc3427b9283aeb0b3.jpg


5a3c3a252d2bb_FI1910NAVC2.jpg.e33c80fcce2c19db668df9ad33837305.jpg

 

5a3c3a525c870_FI1910NAVC4.jpg.4413687c3cc1eec42000116a0f15a2ff.jpg

 

 

RAPPEL DU TRAJET PRÉVISIONNEL :


5a3c3a94739c6_PARCOURSPRV.thumb.jpg.42bd5031fac9fe4954aa91ce1cfa5fb4.jpg


 

DÉTAIL DU TRAJET DERRIÈRE LA CRÊTE VERA RUBIN (noter le long parcours dans la zone argileuse, puis dans le delta alluvial) :

 

5a3c3af426e1f_FINotionalRoute_2017.jpg.7e56aac6b19257b0b163ab8199c93cd3.jpg

 

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Sean DORAN dans ses œuvres...... MAGISTRAL !!!!!!!!...

 

PANORAMA DU 13 DÉCEMBRE 2017 (SOL 1903) :

 

Cliquer > Attention : 11,6 mb

FI_1903_SEAN1.thumb.jpg.377f2cb2dac4e0a3a3c532f32a464137.jpg

 

 

Réduit > 3,5 mb

5a3d8bfc16f9d_FI1903SEAN2.thumb.jpg.0e3a831fdce7b831e87faf30a0698083.jpg

 

 

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Yves :)

En fait l'image de la HazCam arrière était celle de la HazCam.. avant... du sol précédent.. O.o (signes précurseurs de gâtisme -_-)

J'ai rectifié.. 

Edited by vaufrègesI3
Précisions..

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Petite et probablement dernière mise à jour 2017 pour un petit déplacement de 5m40 le 22 décembre 2017 (sol 1912), ce qui ramène Curiosity quasiment à l'emplacement atteint le 13 décembre (sol 1903). L'objectif était de se diriger vers une zone comportant quelques caractéristiques intéressantes à petite échelle :

 

5a44adfa567c0_FILocation_Sol1912-full.thumb.jpg.d9f11a1150cbb260fd96699f9c1f97aa.jpg

 

 

 

HAZCAM AVANT – 22 DÉCEMBRE 2017 (SOL 1912) :

 

5a44ae2bb8a01_FI1912HAZCAV22dc.jpg.ace6e518de5ffde9a0bbb8e62cc720e0.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 22 DÉCEMBRE 2017 (SOL 1912) :

 

5a44ae6c142e1_FI1912HAZCAR.jpg.1684dc4a3c836261a03b9b1151521e53.jpg

 

 

NAVCAM - 22 DÉCEMBRE 2017 (SOL 1912) :

 

Regard vers les remparts Nord et les les traces de roues du 11 décembre (sol 1901)

5a44aee4d93b5_FI1912NAVCTR.jpg.67992a6426fbf43746657f1ff8495275.jpg

 

5a44af7303970_FI1912NAVC.jpg.8500de90fa8d9344989b9da703892825.jpg

 

Ombres au sol du mât et du bras robotique

5a44afa5e8ec3_FI1912NAVCOMBR.jpg.00c9bc3fc3e3c2607aba4bc032481a85.jpg

 

5a44b01054059_FI1912NAVC5.jpg.e77b219fff23101f14dac3791a17bd12.jpg

 

 

La tourelle située au bout du bras robotique dressée face au Mont Sharp.. comme un défi ! 

5a44b031694c4_FI1912NAVC6.jpg.8b68dadbc11b0bdf6e7bece073fcedb3.jpg

 

Mesas vers le delta alluvial

5a44b1127e2d5_FI1912NAVC7.jpg.53ab1efba19e9b29b1bff0f9886a3800.jpg

 

Prolongement des mesas au delà du delta vers l'Ouest

5a44b13e3a603_FI1912NAVC8.jpg.efcc86a2563e0119d2d9c38369f136af.jpg

 

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rien de spécial à dire. Sauf que ce fil est super, super intéressant à suivre. Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est gentil Motta :) .

Bonne année à tous !..

 

À l'emplacement sur lequel Curiosity stationne depuis le le 22 décembre (sol 1912) en (relative) inactivité, au sol et dans la zone proche les caméras ont révélés des structures assez fascinantes sur certaines roches  :

 

 

MAHLI – 2 et 3 janvier 2018 (sols 1922 / 1923) :

 

5a4ce9bc5626f_FI1923MAHLI2JANV2018.jpg.026033bdc7d2e3f2950a02c05662bd20.jpg

 

 

5a4ce9070ee36_FI1923MAHLI2.jpg.09234f1f8d8e6fb42c39689b70c741e7.jpg

 

 

Contexte :

 

5a4cea28ecd7d_FI1922MAHLI2.jpg.29a0c37558ab2389eaef6866da858714.jpg

 

 

On peut imaginer des cristaux de gypse, de sulfate, voire même avec beaucoup d'imagination de la staurolite. Perso, et comme quelqu'un le propose sur umsf, je mettrais une petite pièce pour que ces structures résultent d'une sédimentation en haute teneur d'oxyde de fer par circulation de fluides dans de fines fractures de la couche supérieure de roches de VRR (maintenant totalement érodée).

Seule une analyse pourrait trancher, mais le laser ChemCam et l'APXS ne sont probablement pas en mesure de l'effectuer sur ce genre de petites cibles.. En tout cas une extrémité brisée de ces structures a une apparence presque métallique.. À vérifier.

 

Suivant près de deux semaines d'immobilisation pendant les fêtes de Noël et du nouvel an, le 3 janvier 2018 (sol 1923), Curiosity a "levé l'ancre" pour son premier déplacement 2018, une année qui pourrait s'avérer décisive en regard des objectifs prioritaires, ceux-ci demeurant conditionnés à la reprise effective des opérations de forage et d'analyse par les labos SAM et Chemin. Alors même que ces labos constituent l'essentiel de la charge utile du rover et sont quasi inutilisés depuis décembre 2016.

 

Nouvelle position en attente de mise à jour du JPL.

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour d'un nouveau venu.

Juste un mot pour vous féliciter de partager votre passion avec autant de talent sur ce sujet dont on ne se rend pas toujours compte de ce qu'il représente.

Un robot en totale autonomie à quelques centaines de milliers de kilomètres qui fonctionne depuis des années en continuant à faire de la vrai science, je crois qu'il n'y a rien de comparable.

Keep up the good work!

 

Au passage un clin d'oeil qui m'a fait sourire...

Sans titre 1.jpg

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Merci Mercure :). Rigolo ces images..

C'est un genre de message plutôt encourageant.. Donc je continue;)..

 

 

Premier déplacement 2018 de curiosity le 3 janvier (sol 1923), un parcours d'environ 9 mètres au Sud.

 

Pendant la période des fêtes, les instruments du rover n'étaient pas restés inactifs car du 23 au 30 décembre 2017 (sols 1913 à 1920) l'équipe avait programmé un minimum d'activités pendant que les équipes scientifiques et techniques "déconnectaient" un peu. Parmi ces activités, des observations automatisées de ChemCam "AEGIS" (Autonomous Exploration for Gathering Increased Science) un logiciel qui a la capacité de sélectionner de façon autonome les cibles d'intérêt dans l'espace de travail actuel et de permettre ensuite d'analyser leur chimie.

Le jour de la Saint-Sylvestre le rover a commencé à exécuter un nouveau plan d'activités de quatre sols. Ce site était si intéressant que le 22 décembre (sol 1912) Curiosity avait fait marche arrière pour arriver quasiment là où il était stationné le 13 décembre (sol 1903). Dans l'espace de travail devant le rover se situent des cibles très particulières qui justifient des investigations supplémentaires. Entre autres, depuis l'orbite et avec les caméras haute résolution à bord de Mars Reconnaissance Orbiter, on observe à cet emplacement une apparence très particulière avec des teintes plus bleues.

Concernant les petites structures bizarres apparaissant sur certaines roches (voir plus haut mon message du 3 janvier 2018) il semble que l'équipe ait pu effectuer des mesures APXS sur deux cibles nommées "Haroldswick" et "Raasay" ! Mais pour avoir des réponses sur ces caractéristiques et d'autres observations de Curiosity, il faudra sans doute attendre la conférence LPSC (Lunar and Planetary Science Conference) qui se tiendra fin Mars 2018.

 

Devant le rover les roches superposées s'étagent "en escalier", et les observations visaient à "monter l'escalier" pour étudier les similitudes et les différences dans les couches superposées. Ce travail a commencé en acquérant des mosaïques MAHLI sur la cible nommée "Jura" (la cible triangulaire immédiatement devant le rover – voir image plus bas) . À mi-hauteur de l'escalier, des mesures d'imagerie et de chimie MAHLI avec ChemCam et APXS ont été effectuées. Plus haut à une nouvelle cible nommée "Barra" a été analysée avec ChemCam. Finalement, au point le plus éloigné que le bras pouvait atteindre ont été acquises des images MAHLI et des données ChemCam de la cible "Elgin" ainsi que des observations multispectrales Mastcam, qui renseignent sur les minéraux présents dans les roches sur l'ensemble de "l'escalier".

 

Du 7 au 8 janvier 2018 (sols 1927 et 1928), toujours au bout de l'espace de travail, la cible "Craighead", une roche grise coupée par des veines de sulfate croisées, sera d'abord balayée par l'outil de dépoussiérage (DRT) puis imagée par MAHLI et analysée par APXS. ChemCam tirera sur la cible "Brodick" pour l'ajouter à l'étude chimique de l'affleurement. MAHLI fera le suivi d'une cible ChemCam en tirant parti de la capacité de dépoussiérage du laser ChemCam pour mieux voir cette cible près du haut de l'espace de travail. ChemCam tirera sur la cible de sable "Boreray" pour comparer sa chimie à celle des sables que Curiosity a rencontré tout au long de la mission.

 

Par ailleurs ChemCam et Mastcam vont imager "Peace Vallis" un éventail alluvionnaire qui entaille les remparts du cratère Gale au Nord de la zone d’atterrissage de Curiosity, car le point de vue depuis "Vera Rubin Ridge" en donne une vision claire. MAHLI va imager le capteur UV REMS (Station météo "Rover Environmental Monitoring Station") pour surveiller l'accumulation de poussière. REMS lui-même avec le détecteur de particules RAD (Radiation Assessment Detector) fera des mesures régulières de l'environnement, et le détecteur de Neutron DAN (Dynamic of Albedo Neutrons) va cingler le sol au-dessous du rover pour rechercher des signes de présence d'hydrogène sous la surface (et donc de molécules d'eau). Les observations de nuages et de la quantité de poussière dans l'atmosphère en début de matinée par Navcam et Mastcam complèteront une série similaire d'observations faites en milieu de journée le 5 janvier 2018 (sol 1925).
 

L'objectif de toutes ces investigations est de tenter de construire une histoire sur la façon dont "Vera Rubin Ridge" est née.

 

 

POSITION AU 3 JANVIER 2018 (SOL 1923) - position probable, à confirmer :

 

5a51d6f0ce420_FILocation_Sol1923-full.thumb.jpg.012441822ea2ae9c7751ddc16f584058.jpg

 

 

HAZCAM AVANT – 5 JANVIER 2018 (SOL 1925) :

 

L'APXS au contact des roches

5a51d7da9859f_FI1925HAZCAV.jpg.294361ca4c0a184b69e353ca685f0bd1.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 3 JANVIER 2018 (SOL 1923) :

 

5a51d83006137_FI1923HAZCAR.jpg.599a10f5b3edf138120cc9e072b306e1.jpg

 

 

NAVCAM - 3 JANVIER 2018 (SOL 1923) :

 

La cible triangulaire "Jura"

5a51d90370f47_FI1923NAVCTriangl.jpg.0bd5c87d846061603e950e9894a8a6cc.jpg

 

5a51da0e572f4_FI1923NAVC.jpg.18ac68d173ddd46e53716a7b7182f59f.jpg

 

5a51da3ab252a_FI1923NAVC5.jpg.d6ec0fc99b4c3e4b09ff85b8170db770.jpg

 

5a51da711871c_FI1923NAVC6.jpg.06dfd0411837ae2c7023b7748a3ad519.jpg

 

5a51dabd4300e_FI1923NAVC9.jpg.bb316f8152f3877fd8b760bc17f42ae0.jpg

 

5a51dae923fbe_FI1923NAVC10.jpg.0785b38e03a1509d3aa1c8efdf630e5d.jpg

 

5a51db1bc3782_FI1923NAVC11.jpg.0d67f3cf7dd9083beceec7bafa2e535e.jpg

 

 

NAVCAM – 5 JANVIER 2018 (SOL 1925) :

 

5a51db5d71de5_FI1925NAVC5dc.jpg.c84e4e07604db69fbb3cc3d2669638bf.jpg

 

 

PANO DE Damia BOUIC - 3 JANVIER 2018 (SOL 1923) - Toujours au top  :

 

5a51dbc5e3299_FI1923DB.thumb.jpg.36dec506fadf3c57b38e3e2619f29a54.jpg

 

 

 

MAHLI – 5 JANVIER 2018 (SOL 1925) :

 

Un florilège des roches étonnantes

5a51dc67617be_FI1925MAHLI.jpg.138f469532b332f9c2e047fcc6a33022.jpg

 

5a51dc9b4d2b9_FI1925MAHLI2.jpg.d17f50b1cb3252d49b6577533c413123.jpg

 

5a51dcbb8d387_FI1925MAHLI3.jpg.1e8acd8ea5b59742b809a533d11fa020.jpg

 

5a51dce9eaa2c_FI1925MAHLI5.jpg.15e28ae2e486559558ba4e5433c301df.jpg

 

5a51dd1c372cd_FI1925MAHLI6.jpg.0783d8ba7dfa7c6cd320ed4b3809f383.jpg

 

 

5a51dd6cc4acf_FI1925MAHLI9.jpg.e509d5b9448d2f76a8a9c0695b74bf6a.jpg

 

 

MASTCAM - 5 JANVIER 2018 (SOL 1925) :

 

La cible "Jura"

5a51ddd46da10_FI1925MASTC.jpg.419eca5c652039776235f8f6dd0602cb.jpg

 

5a51de653867e_FI1925MASTC3.jpg.5764e2445ed9dc357dcd9d2f97487835.jpg

 

5a51decdc23c8_FI1925MASTC4.jpg.4bd9707b912e3971fa6f0ee38485e987.jpg

 

5a51e21a13091_FI1925MASTC5.jpg.17cc55bbf983eccbbd0dd4429eedae21.jpg

 

5a51e2385e62e_FI1925MASTC6.jpg.01e4fa0b154f0eb13f1d365b868086fa.jpg

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sors juste un peu la tête pour remercier infiniment  les intervenants, qui, inlassablement, depuis des années, nous donnes des infos richement commentées sur cette belle aventure. En ce début d'année, plusieurs boites de chocolats (au minimum) devraient être distribuées ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non non, merci @jensrien, perso j'arrête le chocolat.. je ne voudrais pas atteindre les 90 kg.. Même si je ne suis pas gros.. simplement je ne suis pas sur la bonne planète : Sur Mars je pèserais à peine 30 kg B|:D..

 

 

Je livre les infos ci-dessous sur la pointe des pieds 9_9, j'en ai connaissance depuis deux jours, mais vu l'extrême sensibilité de ce sujet sur Astrosurf, j'ai donc pratiqué l'autocensure ;).

Mais le devoir d'information prime ¬¬, donc voilà (pour certains prenez vos cachets :D):

 

Des traces de fossiles ont-elles été trouvées sur Mars ?

 

Source : https://www.space.com/39294-mars-rover-curiosity-weird-tube-structures.html
 

(Voir les images dans mon message du 3 janvier 2018 un peu plus haut)

 

EXTRAITS :


En parcourant le premier nouveau lot de photos de 2018 prises par le Mars Hand Lens Imager du rover Curiosity (MAHLI), le chercheur Barry DiGregorio a spéculé sur la découverte de traces de fossiles sur Mars par le robot. DiGregorio est chercheur au Centre d'astrobiologie de Buckingham au Royaume-Uni et auteur des ouvrages "Mars: The Living Planet" et "The Microbes of Mars". "Ils ressemblent remarquablement aux fossiles de l'Ordovicien que j'ai étudié et photographié ici sur Terre", a déclaré DiGregorio à Inside Outer Space. "Si vous ne voyez  pas de fossiles, quelles autres explications géologiques la NASA va-t-elle trouver ?"

J'ai posé cette question au scientifique du projet Curiosity, Ashwin Vasavada, du Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, en Californie.
Vasavada a signalé que ces caractéristiques sont très petites, probablement de l'ordre d'un millimètre ou deux de largeur, avec la plus longue des caractéristiques s'étendant à environ 5 millimètres. "Donc, elles sont minuscules"..
L'origine de ces caractéristiques bizarres - selon des processus géologiques ou biologiques - est actuellement en suspens.
En ce qui concerne les traces de fossiles sur Mars, "nous ne l'excluons pas", a déclaré Vasavada, "mais nous n'allons certainement pas penser à cela comme notre première interprétation."
"Les scientifiques de CuriositY ont discuté de ces caractéristiques nouvelles en essayant de comprendre ce qu'elles signifient", a déclaré Vasavada.

À la fin, cependant, le robot peut-il différencier un processus de cristallisation d'un processus biologique?
"C'est assez difficile sur Terre de distinguer ces deux choses sans pouvoir mettre ces choses dans un laboratoire pour rechercher la présence de matières organiques", a déclaré Vasavada. "Nous avons une capacité globale très limitée à comprendre si quelque chose est biologique ou non."

"Les images de Curiosity piquent vraiment notre curiosité", a déclaré Pascal Lee, un scientifique planétaire du Mars Institute et de l'Institut SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) à Mountain View, en Californie. Pourtant, étant donné l'imagerie, "il est difficile de dire ce que sont les bâtonnets", at-il dit, "et une origine strictement minérale est, bien sûr, la plus plausible".

Mais à la première vue des caractéristiques, Lee a déclaré qu'en tant que géologue de terrain, «la pensée immédiate qui m'est venue à l'esprit est la bioturbation». C'est le processus par lequel les organismes vivant dans les sédiments peuvent perturber la structure de ces sédiments.
"Un exemple commun de bioturbation est la formation de terriers de vers, les terriers, une fois remplis de sédiments, fossilisés puis exposés par érosion, peuvent finir par ressembler à des bâtons ondulés", a déclaré Lee.

Est-ce que cela est pertinent pour Mars?
"Eh bien, la bioturbation à l'échelle des caractéristiques observées dans l'imagerie Curiosity impliquerait des organismes multicellulaires macroscopiques au travail, donc quelque chose qui aurait évolué bien au-delà de la vie unicellulaire", a déclaré Lee. "Affirmer que nous voyons une bioturbation sur Mars - ce que je n'ai pas dit - serait une revendication extraordinaire."
"Mais je dois dire que l'imagerie est vraiment intrigante, et j'espère que Curiosity passe plus de temps dans la région pour aller au fond des choses", a conclu Lee. "C'est excitant!"

 

Un autre processus physique pourrait également expliquer l'existence de structures ressemblant à de la bioturbation, a déclaré l'astrobiologiste Dirk Schulze-Makuch, professeur à l'Université technique de Berlin en Allemagne et professeur associé à l'Arizona State University et à la Washington State University. « ça ressemble à la bioturbation et ce serait probablement identifié comme tel si l'image venait de la Terre", a déclaré Schulze-Makuch, dont le dernier livre, co-écrit avec le chercheur du MIT, William Bains, est "The Cosmic Zoo: Complex Life Mondes "(Springer, 2017).

"Mais les concrétions peuvent sembler assez similaires, et, dans le cas de Mars, c'est ... plus probablement des concrétions", a-t-il ajouté, se référant à des formations de minéraux précipités.

 

FIN DE CITATION

 

Des "précipitations de minéraux", c'est ce que je proposais raisonnablement plus haut, mais il est vrai que ces structures sont très curieuses et on n'a sans doute pas fini d'en parler..

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Daniel, et meilleurs vœux pour cette année 2018 ou j'espère que tu continuera a nous régaler de tes indispensables commentaires !!

 

Ça commence a devenir bigrement excitant tout ça  !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Bonsoir Bernard, et excellente année 2018 pour toi aussi !!!

 

Pour 2017 ça a un peu "tangué" pour moi et près de moi (question santé), mais comme me disait souvent jadis un vieux copain philosophe : "La vie n'est pas une opérette" :/ ;) .. 

C'est tellement vrai..

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Il semblerait que les perspectives de pouvoir reprendre les opérations de forages se soient très sensiblement améliorées ces jours derniers...

Il ne serait pas absurde qu'une tentative de cette nature soit entreprise d'ici quelques semaines nous annonce t-on sur le Planetary Blog.

 

Quant à ces histoires de biomasturbation, cela me fait doucement rigoler...

Allez ! j'm'en va reprendre un ti' godet d' camomille. :P

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Huitzilopochtli a dit :

Il semblerait que les perspectives de pouvoir reprendre les opérations de forages se soient très sensiblement améliorées ces jours derniers...

Il ne serait pas absurde qu'une tentative de cette nature soit entreprise d'ici quelques semaines nous annonce t-on sur le Planetary Blog.

Salut à toi Huitzi' !

 

Oui en effet, Emily avance février comme échéance probable..

Le forage lui même ne devrait pas trop poser de problèmes.. C'est le transfert de l'échantillon par rotation inversée du foret au dessus des trappes des labos qui me semble un peu plus préoccupant (granulométrie, quantité transférée..). Ils ont testé tout ça, on peut donc demeurer optimiste..

 

 

il y a 37 minutes, Huitzilopochtli a dit :

Quant à ces histoires de biomasturbation

 

Pfffff.. briseur de rêve !!!!!

>:(:(:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

:o

Je vous trouve singulièrement goguenards ou pessimistes !!!

 

Ces bâtonnets, plus les "myrtilles" découvertes par Spirit et Opportunity, ça commence à faire beaucoup, c'est presque une preuve définitive d'une forme de vie fossile martienne, nan ?

 

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir, :)


Toi l'incroyant , le mécréant, l'iconoclaste, l'aigri, le rabougri , il fallait bien que t'y ailles de ton refrain sardonique, que tu entonnes ton éternelle rengaine, quand je me suis substitué à toi dans un moment d'égarement.  


M'aurais-tu contaminé, imputrescible vermine ! :x


N'empêche que le lascar qui ne s'étonnerait pas de trouver comme ça, par hasard, des traces fossiles du genre "ordoviciennes" sur la planète Mars serait bigrement frappé, à mon avis. 
N'étant tout de même pas aussi obtus que toi, mon Maître, je ne refuse pas de penser possible qu'une activité biologique ait pu s'amorcer sur cette accueillante planète rouge. De là à y trouver des bestioles styles vers préhistorique, il y a un Monde que je ne franchirai pas.


Je garde donc ma petite part de rêve, microscopique, unicellulaire, indétectée et peut-être même inexistante... 
 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Ouaih.. il plaisante le SuperNikon... mais son angoisse monte en fait... il sent que ça arrive, forcément, que l'antique vie martienne grouillante, exubérante va enfin se révéler à nous ! :P

 

Tenez !... une image ChemCam RMI de ce jour 8 janvier (sol 1928)

 

C'est quoi cette bébête hein ??... ça rigole moins là !!!   :

 

5a53b132dfd0f_FI1928CHEMC.jpg.cfdfb241ecba60387f0167bb511c3f95.jpg

 

 

 

Plus sérieusement ce panoramique d'images NavCam du 13 décembre (sol 1903) d'Olivier de Goursac est splendide ! Le noir&blanc donne une grande finesse à l'image :

 

5a53b1afca5ad_FI1903OdeGoursac.thumb.jpg.2702ea315edbf3d363b81fd11a614b21.jpg

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, vaufrègesI3 a dit :

C'est quoi cette bébête hein ??.

 

si tu la regardes fixement pendant un temps assez long tu la verras bouger.

 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Franchement aujourd'hui celui qui peut affirmer qu'il n'y a jamais eu de vie sur Mars il est hachement fort.

On oserait même pas lui demander d'où il tient les preuves tellement elles doivent être évidentes quand on sait.

 

Le problème c'est qu'il faut savoir.

Et là flute, c'est pas donné à tout le monde...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now