Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

On le repère très bien même sans agrandir heureusement, car image trop lourde pour s'ouvrir chez moi, même un samedi matin à 06h30...

(tu es un taquin Daniel ;), c'est pour voir ceux qui suivent, je suppose ?)

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le 24 août 2018 (sol 2150) la grande question qui se posait était de savoir s'il fallait refaire l'analyse SAM ou non.

 

Pourquoi ?

Parce que la nouvelle méthode de transfert d’échantillons ne peut plus utiliser le système de préparation d’échantillons nommé "CHIMRA"

Ce qui n’est pas sans conséquences..

 

Avec la méthode "FEST" (Feed-Extended Sample Transfer) ou "transfert d'échantillons étendu", la distribution d'échantillons s’effectue directement à partir du foret. Il se positionne au dessus des entrées des labos (situées sur le pont du rover), puis tourne à l'envers. Ainsi l'échantillon sort du réservoir (nommé "chambre d'échantillonnage") à travers la douille qui recouvre le foret, et le matériau tombe directement dans les orifices d’entrées des labos, ce qui permet une méthode de livraison raisonnablement contrôlée.

 

Il existe deux problèmes majeurs avec cette méthode qui contourne le système de préparation "CHIMRA" :

1) Le matériau de l'échantillon n'a pas été préalablement tamisé et n'a pas une taille de grain uniforme très fine. Cependant les tests de forage menés sur Terre et utilisant une variété de types de roche montrent que le foret produit de manière fiable de la poudre avec de très petites tailles de grain relativement correctes pour la livraison aux deux instruments. Si Curiosity était amené à forer une roche très différente, il pourrait laisser tomber un échantillon sur son plateau d'observation pour que les scientifiques vérifient la taille du grain et d'autres propriétés avant d'autoriser la livraison aux laboratoires. Si l'échantillon foré s'avère avoir du matériel à grain grossier, les deux entrées de laboratoire ont des tamis de 1 millimètre pour empêcher les gros grains de tomber dans les instruments, de sorte qu'ils seront à l'abri des plus gros grains.

 

2) L'autre problème c'est que les quantités d'échantillons livrées à CheMin et à SAM sont moins précises qu'auparavant. Ceci est particulièrement délicat pour le labo de biologie "SAM". Certaines expériences scientifiques de 'SAM' sont très sensibles à la quantité de matériaux livrée.

D’où l’interrogation qui était de savoir s'il fallait répéter l'analyse de SAM avec des paramètres différents. Mais le matin du 24 août , le labo SAM a réussi l’analyse et l'équipe a décidé d’en rester là, en tout cas pour le moment.

 

L'image ci-dessous montre la position des deux entrées du labo SAM sur le pont du rover, avec les trappes fermées.

 

MASTCAM – 20 AOÛT 2018 (SOL 2146) :

 

5b8429c432e38_2146MASTCSAM.jpg.a8c633cb84802e1f25102612d7c4fbc3.jpg

 

 

La suite des séquences d'analyses d’échantillons de forage comprend le déversement au sol du reste du matériau afin de vérifier d’abord combien il en reste dans la chambre d’échantillonnage. L'opération sera effectuée en utilisant deux douzaines de séquences de dépôts de matériaux ponctuées avec des images Mastcam  pour vérifier la quantité de matériaux qui sort. Le bras bascule vers le sol pour un dépôt puis le mât pointe la Mastcam pour prendre une image du dépôt. Puis le mât détourne la caméra pour éviter toute poussière éventuelle sur l’objectif pendant que le bras bascule pour le prochain dépôt. Chaque dépôt se fait dans un endroit légèrement différent sur la surface rocheuse, dépôts espacés de 7 mm les uns des autres en formant un cercle. Chaque petite portion est ainsi imagée, comme illustré ci-dessous :

 

Animation d’images MastCam – 24 AOÛT 2018 (SOL 2150) Paul Hammond :

 

index.php?act=attach&type=post&id=43407

 

 

 

Pano de 175 images MASTCAM (!) – 11 AOÛT 2018 (SOL 2137) - Jan Van Driel - 15,8 mb (spéciale Alain Moreau xD) :

 

2137_JvD_175_IM.thumb.png.2de9cd9b37f76b6a9c5620cff912483f.png

 

 

Réduite à 5,1 mb :

 

5b842f6687a2c_2137JvD175IM.thumb.png.65d799802cd324654681e9644471da62.png

 

 

 

MASTCAM – 23 AOÛT 2018 (SOL 2149) :

 

5b842d3d6cbab_2149MASTC23AOUT.jpg.2b0188b0f81e2489dc9e6771800ae4f5.jpg

 

5b842d5b14460_2149MASTC2.jpg.872205e6b8a103a76d6c24c79d162557.jpg

 

5b842d935644f_2149MASTC3.jpg.26ab6b9fa8342c6c7253bd5172803e31.jpg

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Nouveau départ vers le Sud.. pour un nouveau forage !..

 

Le 30 août 2018 (sol 2156), les opérations étant terminées à "Stoer" Curiosity a repris la route en rebroussant chemin vers le Sud pour un parcours d’environ 39 mètres en s'élevant de 8 mètres. L’objectif est de trouver un nouvel emplacement de forage sur la crête.

 

L’équipe du rover avait annoncé que "Stoer" marquait le dernier forage à "Pettegrove Point".. mais on peut imaginer qu’ils envisagent un nouveau forage sur la zone nommée "Jura", la partie Sud de "Vera Rubin" .. 

 

Le 30 août, dans l’update JPL de la mission, la géologue Abigail Fraeman explique "l'histoire" du comment et du pourquoi Curiosity est venu forer à "Stoer" après plusieurs échecs. Je la cite :

 

"Nous avons d'abord tenté de forer sur la crête "Vera Rubin" au sol 2112 à la cible "Voyageurs". Toutefois, l’exercice n’a progressé que de quelques millimètres dans cette cible avant de s’arrêter car le taux de progression était trop lent. L'exercice lui-même s'est déroulé exactement comme prévu, mais la roche "Voyageurs" était tout simplement trop dure ! Du point de vue de la science, c'était très intéressant de voir ce résultat, mais cela signifiait aussi que nous devions travailler rapidement pour trouver un plan B.

L'équipe scientifique a convenu qu'il était scientifiquement important d'obtenir un échantillon de forage dans la partie inférieure de la crête "Vera Rubin" et que nous devrions réessayer. Mais comment pourrions-nous améliorer nos chances de trouver un rocher plus tendre et plus facile à forer que "Voyageurs"" ? Il était temps de penser comme des géologues.

En l'absence de données directes sur les propriétés mécaniques des roches, nous avons élaboré trois critères que nous pourrions utiliser pour essayer de trouver une roche plus molle.

 

1) Les brins de la brosse DRT ont-ils laissé des égratignures sur la surface des roches ? Bien que cela ne soit pas nécessairement un indicateur direct de la résistance de la roche lorsque devons forer, nous avons au moins pu dire que les roches qui avaient été griffées avec le DRT avaient une surface plus tendre que celles qui ne l'étaient pas.

2) Dans quelle mesure les veines blanches de sulfate de calcium sont-elles bien exposées ? Sur certaines cibles rocheuses, comme "Stoer", nous voyons clairement des veines. Sur d'autres cibles, comme "Voyageurs", les veines sont encastrées dans la roche. Les veines encastrées s'érodent beaucoup plus rapidement que le substrat rocheux environnant, car le substrat rocheux environnant est plus dur. Les veines non encastrées nous indiquent que la roche peut avoir une résistance similaire à celle des veines ou, si les veines ressortent, la roche peut être moins résistante.

3) Que nous dit la topographie à grande échelle? En gros, "Vera Rubin" est une crête car elle est composée de roches dures plus résistantes à l'érosion que leur environnement. Nous avons réalisé que nous pourrions utiliser cette même logique pour trouver des roches plus molles à l’intérieur de la crête en essayant de forer dans les dépressions topographiques locales ou à la base des escarpements où le fond rocheux s’érode plus rapidement que les roches dures.

 

Heureusement, comme nous avions déjà beaucoup exploré "Vera Rubin Ridge", nous avions déjà beaucoup de données en main pour rechercher nos prochaines cibles de forage. Plusieurs membres de l'équipe scientifique ont déployé des efforts impressionnants pour parcourir rapidement toutes les images prises au cours des 200 derniers sols et nous avons trouvé une poignée de candidats qui correspondaient à nos critères. La zone près de "Ailsa Craig" était proche de "Voyageurs" et semblait assez différente pour que nous pensions que cela valait le coup. Nous avons fait plus de progrès dans le forage de cette cible qu’à "Voyageurs", mais ce n’est toujours pas suffisant.

"Stoer" était notre choix final, et il a été initialement choisi parce qu'il était près de la base d'un escarpement et qu'il présentait des veines plus prononcées. Nous avons tous eu un très bon sentiment à propos de cet objectif lorsque nous avons vu que la brosse DRT l’avait gratté et nous avons été ravis de voir un trou de forage réussi. Apparemment, la troisième fois était vraiment bénéfique pour nous!

En regardant tous les exercices au cours de la mission, je pense que "Stoer" doit être l'un de mes favoris. Non seulement je me suis personnellement interrogée sur les roches de la crête  "Vera Rubin" pendant six ans, mais le fait que l'équipe scientifique ait travaillé si dur pour trouver cette roche pas si dure rend ce forage particulièrement appréciable".

Fin de citation

 

Bizarrement, les deux premiers échecs du 28 février et du 4 mars 2018 à "Lake Orcadie" ne sont pas mentionnés ( ?!)…

Par ailleurs, même si ce forage réussi met fin à une série de quatre échecs sur la crête, rien n’assure que les données recueillies à "Stoer" soient significatives de l’ensemble de celle-ci. On serait plutôt enclins à imaginer que les roches plus dures situées sur la dorsale de la crête soient d’une toute autre nature. L’emplacement du prochain forage est sans doute déjà déterminé, mais non précisé dans l’update du JPL. Curiosity cheminant désormais vers le Sud, on peut s’autoriser à penser à un forage sur le bord Sud de la crête, zone désignée "Jura". On peut.. mais les voies de l’équipe du rover sont souvent impénétrables-_-.

 

 

POSITION AU 30 AOÛT 2018 (SOL 2156) -2,1 mb :

 

5b8978840ce80_2156LOCATION.thumb.jpg.2b719e08eb9b81683e7b2791f35c583c.jpg

 

 

HAZCAM AVANT – 30 AOÛT 2018 (SOL 2156) :

 

5b8978a5c9ea3_2156HAZCAV30AOUT.jpg.cb69e7e0ae694a2c51f6e4589152ac63.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 30 AOÛT 2018 (SOL 2156) :

 

5b8978bf7d72a_2156HAZCAR30AOUT.jpg.608b1797b9368feb5918fcdd47d54e83.jpg

 

 

NAVCAM - 30 AOÛT 2018 (SOL 2156) :

 

Vers le Sud et le Mont Sharp

5b897931cdbe8_2156NAVC3.jpg.03590810359438d1b0283d830c5ed544.jpg

 

Vers le Nord-Ouest - Les remparts commencent à réapparaître !!

5b89796f43ef1_2156NAVCX.jpg.43fb6db3bd744abbf97f1fa65d4fd325.jpg

 

Vers le Nord-Est

5b897a1879d26_2156NAVCY3.jpg.624046a94cb207cdee225a22d23c6118.jpg

 

 

MAHLI – 30 AOÛT 2018 (SOL 2156) :

 

Dernier regard sur le trou de forage "Stoer". Une partie des résidus de forage a été chassée par le vent  

5b897a92ed266_2156MAHLI.jpg.827d82039b9c2faf3ccfbea181a5d2d2.jpg

 

 

MASTCAM – 29 AOÛT 2018 (SOL 2155) :

 

Image rare : la trappe d'une des deux entrées du labo SAM est ouverte

5b897bbde9c12_2155MASTC29AOUT.jpg.931e22e448846b51cfab435d85a0e066.jpg

 

 

 

Petit focus sur la tourelle porte-outils en bout du bras robotique, un incroyable concentré de technologie :

 

5b897c049cce6_Brasporte-outils.jpg.097b11696d18b3cabc4f2d944c123d42.jpg

 

 

MSL-HandTool-with-labels.png.01967fb5de75b22c92e18626df4c54c8.png

 

Le porte outils : 1 : Brosse DRT - 2 : Foreuse PADS - 3 : Système de préparation des échantillons CHIMRA - 4 : Spectromètre à rayons X APXS - 5 : Caméra microscope MAHLI

 

 

Image de la tourelle peu après l’atterrissage en 2012 - Propre sur elle :

 

MAHLI.jpg.571682bbf011f12afca74bfad05aed9d.jpg

 

 

Images MASTCAM du porte outils le 29 AOÛT 2018 (SOL 2155) - Son aspect a quelque peu.. changé ^_^:

 

5b897e27dd495_2155MASTC2.jpg.46bdd86501f94e403e5f051ec04a85af.jpg

 

 

5b897e4ba3a1f_2155MASTC3.jpg.2b721e29f0d0586fc03c9e9bb4a93842.jpg

 

 

5b897e71660e1_2155MASTC4.jpg.0746500ba785f8e2610eba20b8768d38.jpg

 

 

5b897eaa7bbc4_2155MASTC5.jpg.572607cdb2d4b86d45ef8324ad7f24fb.jpg

 

 

  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le 31 août 2018 (sol 2157) Curiosity a enchainé un nouveau déplacement d’environ 50 mètres au Sud-Est en s’élevant encore de 8 mètres. Il est tout près de croiser le parcours effectué début 2018 (qui longeait le bord Sud de la crête et la vallée argileuse) et proche de la position atteinte le 14 Mars (sol 1991).

 

 

POSITION AU 31 AOÛT 2018 (SOL 2157) - 4 mb :

 

5b8c3cf618383_2157LOCATION.thumb.jpg.40a2f2ac1c6679836d148541d8a5ce00.jpg

 

 

Cette nouvelle position situe désormais Curiosity dans la zone dénommée « JURA » - Phil Stooke - 1,8 mb :

 

5b8c3d36af495_2157PSTOOKE.png.4ad7473e0403238f2543cd8e8e9faa04.png

 

 

HAZCAM AVANT – 1er SEPTEMBRE 2018 (SOL 2158) :

 

5b8c3d83344d5_2158HAZCAV1SEPT.jpg.707ec678ca0f2ae94a12c487987e27df.jpg

 

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 1er SEPTEMBRE 2018 (SOL 2158) :

 

5b8c3da578d75_2158HAZCAR.jpg.4ea4326d2cfab01ffb1d57c46466854d.jpg

 

 

NAVCAM - 31 AOÛT 2018 (SOL 2157) :

 

Vue au Sud sur les contreforts du Mont Sharp. La zone sombre situe la vallée argileuse. 

5b8c3dedc41f1_2157NAVC3.jpg.fa5ce6de8770778aef77bd8c700956a8.jpg

 

Légèrement plus à l'Ouest le delta alluvial et les Mesas

5b8c3e5a89e03_2157NAVC4.jpg.7f4022497d361feeb79ec3a20bbbe694.jpg

 

5b8c3f24f0f78_2157NAVC5.jpg.893599d7707dfcb3e9aecc0935b409ea.jpg

 

 

5b8c3f5f709e0_2157NAVC.jpg.fc0f07ff188c860f1492919fca9fa2ce.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 31 AOÛT 2018 (SOL 2157) – Jan van Driel - 7 mb :

 

5b8c40f0e1ca4_2157PANOJVD.thumb.png.a7bff6abae3760b559ecf177ae7dd42c.png

 

 

MASTCAM - 31 AOÛT 2018 (SOL 2157) :

 

5b8c426f41d38_2157MASTC.jpg.d9701ec621c59d582224e1c3afba00e6.jpg

 

 

5b8c429534172_2157MASTC2.jpg.031925c7cbc580e2e9edbd8628ace4ca.jpg

 

5b8c42ab5c080_2157MASTC4.jpg.b506e9563b7ccfc2c5fb5cc696913e33.jpg

 

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

En effet c'est super ! je découvre ce post et les images sont très belles, ( détails ) un grand Merci pour ce partage d'infos...

@+Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bienvenue Astro45 ! :)

 

Le 4 septembre 2018 (sol 2161) Curiosity a encore progressé d’environ 31 mètres au Sud-Est en rejoignant les traces du parcours antérieur de début 2018, très proche de sa position du 9 Mars 2018 (sol 1986). Le total parcouru par le rover depuis l’atterrissage se situe à 19,72 km

 

Du nouveau côté communications radios : La mission "InSight" de la NASA atterrira en novembre 2018 et MRO se consacrera à relayer les données "InSight" pour sa mission principale. Curiosity verra donc ses données transiter par l'orbiteur "Mars Atmosphere and Volatile Evolution" (MAVEN) de la NASA et de l'orbiteur "Trace Gas Orbiter" (TGO) de l'Agence spatiale européenne.

En préparation, des données supplémentaires ont été relayées par MAVEN et TGO. Cela a permis de traiter un arriéré d'images. Dans le plan d’activités du 4 septembre, il a été  réalisé de grandes mosaïques MastCam multi-spectrales pour un supplément de 2 gigabits de liaison descendante prévu la semaine prochaine. C'est la valeur de liaisons descendantes de 4 sols !

 

Le 2 septembre sol (sol 2159) a été consacré à la recharge des batteries.

Le générateur thermoélectrique à radioisotope multi-mission (MMRTG) comporte 4,8 kg de dioxyde de plutonium pour une puissance nominale de 2 000 W thermiques convertis en 120 W électriques au lancement (initialement prévu en 2009 et reporté en 2011). Il devait théoriquement pouvoir encore fournir 100 W électriques après 14 ans. Il ne générait déjà plus qu’environ 110 W à l'atterrissage en août 2012.

En réalité, en raison d’un mauvais rendement des thermocouples de ce générateur nouvelle génération, cette quantité diminue d'environ 1 W tous les 80 sols. Nous en sommes donc à environ 85 W aujourd’hui et il est facile d’en conclure ce qui lui reste de temps pour lui permettre de rester actif un minimum, sachant que le rover tire ~ 50 W lorsqu'il "dort", ~ 150 W lorsqu'il est "réveillé" et ~ 500 W lorsqu'il roule.

 

Avant de reprendre la route, il était prévu de procéder à l’activité d’étalonnage des instruments. Au 4 septembre (sol 2161) l’APXS intègrera pendant une nuit sur sa cible d’étalonnage (Un échantillon de roche basaltique monté sur le bras est utilisé pour calibrer périodiquement l'instrument) afin de mieux contraindre la poussière retombée lors de la récente tempête de poussière, et la caméra MAHLI imagera ses cibles de calibration.

Lors de l'étalonnage d'une caméra, il y a généralement 3 éléments utilisés:

- Une palette de couleurs

- Un diagramme linéaire pour identifier la résolution fine

- Un objet réel, pour s'assurer qu'il n'y a pas quelque chose de fondamentalement faux.

 

Cible d'étalonnage MALHI :

 

5b918a7baf11e_Calibrationmahli.jpg.bd07b96a642ecce50512a3bec649e654.jpg

 

 

"Objet réel" c’est sans doute le rôle que doit jouer cette pièce de monnaie, le "penny Lincoln" (1/100ème de dollar) frappé en 1909 et choisi à l'origine parce que le rover devait être lancé en 2009. Les retards forceront à un lancement en novembre 2011, mais le choix de continuer à utiliser la même pièce est demeuré inchangé. Le "Lincoln Cents" a fait sa première apparition en 1909 dans le cadre d'une célébration du 100e anniversaire de la naissance du 16e président des États-Unis, Abraham Lincoln. Le dessin original du "Lincoln cents" était l'œuvre de l'artiste Victor David Brenner dont les initiales (V.D.B.) apparaissent à l'origine sur le revers de la pièce.

 

IMAGE MAHLI DU 4 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2161) - 1,1 mb - La pièce brille beaucoup moins :

 

5b918bb37d913_2161MAHLI.jpg.49ecd51807d30bd3ad1eddf921565c66.jpg

 

 

ChemCam se charge ensuite de caractériser la poussière en observant le spectre passif de la partie blanche de la cible de calibration Mastcam puis en observant passivement le ciel. La cible, utilisée pour les couleurs et la balance des blancs MastCam , est montée sur le pont du rover au niveau du gnomon (boule au sommet d’une tige) qui, par l’ombre portée, fournit l’orientation du véhicule.. Sous la base en carré sont disposés six aimants puissants qui empêchent la poussière atmosphérique de se déposer sur de petits disques de référence en étant capables de capter et de concentrer ailleurs la poussière de l'atmosphère martienne.

 

Gnomon et cible de calibration MastCam au sol 3 - tout propre (GIF) :

 

Gnomon_sol3_.gif.16ec35bc2968a9362e9721115da6e98f.gif

 

 

Après toutes ces opérations d'imagerie, Curiosity se dirigera vers le prochain site de forage en espérant terminer à 15 m du prochain site de forage. MastCam prendra des images multispectrales de cette zone pour aider à choisir l'endroit exact. Le 5 septembre (sol 2162) devait se concentrer sur la collecte de données environnementales, y compris une étude du ciel et une image du bord du cratère pour comparer les niveaux de poussière dans le cratère Gale avec ceux de l'atmosphère dans son ensemble.

 

 

POSITION AU 4 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2161) - 2,1 mb :

Noter que sur le plan précédent les estimations du parcours et de la position au sol 2157 étaient trop à l’Est. Lorsque le JPL tarde à fournir le parcours,

Phil Stooke anticipe et donne généralement une position correcte (sur la base des images du rover) qui fait référence et qu’il m’arrive parfois de reporter sur la carte du JPL, comme ici pour le sol 2157. Là il s’était un peu gourré, mais il faut souligner à quel point il a fait un travail formidable et très précieux depuis toutes ces années, que ce soit pour les MER ou pour Curiosity.  

 

5b918d647d21b_2161Curiosity_Location_4sept.thumb.jpg.de48e22f6a8f3a7d5909a17d426d7c24.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 4 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2161) :

 

5b918da4e5f69_2161HAZCAV4SPT.jpg.d0a29d1c63061233b0e96d695ea72934.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 4 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2161) :

 

5b918dc9ce2f5_2161HAZCAR.jpg.2e252d0aebd237e95d60b08e2752aace.jpg

 

 

NAVCAM - 4 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2161) :

 

5b918e78239d2_2161MASTCX.jpg.a7b072072551e00482cf636f8eeb64a4.jpg

 

 

Sur cette image les remparts Nord apparaissent enfin nettement 

5b918ed8029e7_2161NAVC5.jpg.8ecb9862e4ca157ade60385d2361786b.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 4 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2161) – Jan van Driel - 6,6 mb :

 

5b918e49bf1e5_2161PANOJVD4SEPT.thumb.png.1aab45e82caf393c814730b0a6a5adc7.png

 

 

MASTCAM - 4 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2161) :

 

Plein Sud vers Sharp

2161MASTC2.jpg.9fb6263c33d274327c1ceac5343bc8bc.jpg

 

En trois images la MastCam se tourne progressivement vers le Sud- Ouest :

5b9190e26e371_2161MASTC3.jpg.e75e84eed326c16f4fd2b3db7f531bfd.jpg

 

 

5b91913b5d41b_2161MASTC4.jpg.67dc707de73e820a656d2984c0177764.jpg

 

 

5b9191ba1ccac_2161MASTC.jpg.f0c1b32665642d2794aac733d8dbf9b6.jpg

 

 

Comme ça c'est pas mal non plus 

PANO MASTCAM - 4 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2161) - Robert CHARBONNEAU :

 

5b919900e667a_2161MASTCRCHARBONNEAU.thumb.jpg.fd2029a492d4152944794a5426fba131.jpg

 

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

PANORAMA DEPUIS LE SITE DE FORAGE "STOER

 

Pour documenter l'accumulation de poussière sur le pont du rover, les scientifiques de la mission ont souhaité réaliser un panorama à 360 degrés avec la MastCam. 

Pour réaliser des autoportraits le rover utilise généralement sa caméra MAHLI montée en bout de bras robotique sur la tourelle, mais actuellement et pendant la tempête de poussière il est préférable d'éviter l'utilisation de cette caméra dont l'objectif pourrait être pollué.  

 

MASTCAM - 9 AOÛT 2018 (SOL 2136) - 4,6 mb :

 

 

5b9245e0074e8_2136MASTCAM.thumb.jpg.04c22d7c24c1a4ce6593e9c4d1cfb363.jpg

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

PANORAMA MASTCAM INTERACTIF & ZOOMABLE - 9 AOÛT 2018 (SOL 2136) - CRÊTE "VERA RUBIN" (Zone de forage "Stoer") :

 

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,


Un petit détours pour venir ici tenir compagnie à Vauffy, qui montrera, je l'espère, un peu d'indulgence pour cette grossière intrusion.:)


Quelques remarques de ma part par rapport au lien suivant :


https://mars.nasa.gov/news/8365/curiosity-surveys-a-mystery-under-dusty-skies/


Citation : "... car les deux dernières tentatives de forage du rover ont été contrecarrées par des roches d’une dureté inattendue. Curiosity a commencé à utiliser une nouvelle méthode de forage plus tôt cette année pour contourner un problème mécanique. Les essais ont montré qu’il était aussi efficace pour forer les roches que l’ancienne méthode, suggérant que les roches dures auraient posé un problème, quelle que soit la méthode utilisée."


Je m'étonne un peu d'un tel aveu. L'objectif de cette déclaration est-il de minimiser le dysfonctionnement initial de la foreuse ? De vanter la qualité du travail ayant permis ce deuxième mode de fonctionnement ? Ou es-ce simplement un constat objectif ? 


Dans le dernier cas il va falloir travailler sérieusement aux solutions techniques permettant d'améliorer les performances de ce type d'appareillage. 


On peut aussi s'inquiéter sur les difficultés réelles d'un forage à deux mètres de profondeur tels que ceux envisagés par le futur rover Européen. 

 

Citation : "... On pensait qu'un vaste rebord sur la crête comprenait des roches plus dures, capables de se tenir malgré l'érosion éolienne; un endroit sous le rebord était plus susceptible d'avoir des roches érodables plus douces. Cette stratégie semble s’être concrétisée, mais de nombreuses questions subsistent quant à la raison d’être de Vera Rubin Ridge."

 

Il nous est indiqué aussi dans cet article que la crête de Vera Rubin Ridge est composée d'au moins deux strates différentes facilement identifiables sur les images dans le visibles ou le proche infrarouge. Ces différences semblent en rapport avec la dureté des roches. 


Pour savoir pourquoi elles sont si dures, il faudrait les analyser... et pour les analyser il faut les forer, leur dureté rendant cette opération difficile et dangereuse. 


M. Vasavada évoque l'hypothèse qu'une circulation d' eaux souterraines ait pu, il y a longtemps, participé à un processus chimique ayant conduit au durcissement de ces roches. Des dissolutions dans divers strates rocheuses pourraient avoir été susceptibles de les appauvrir, ou au contraire, de les  enrichir en certains éléments (Fe, Si etc). Des phénomènes de compaction et de déshydratation ont pu aussi par la suite concourir à ce résultat. C'est ce qui me paraîtrait le plus logique en tout cas pour expliquer la géomorphologie de ce secteur mais les scientifiques qui se sont penchés sur cette question restent dans l'expectative.


Toujours est-il que deux autres forages, dans la crête, sont prévus en septembre avant que Curiosity ne se dirige (Peut-être/enfin) au début du mois d'octobre, vers son "El Dorado"... 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Merci de ton "intrusion" Huitzy’ ^_^.

 

S’ils affirment que les essais ont montré que la nouvelle méthode de forage laborieusement "bricolée" par les ingés est aussi (peu ?) efficace que la méthode originale, on est bien obligé de les croire sur parole.. Même si certains éléments objectifs pouvaient laisser penser le contraire.. on va pas chipoter -_-..

Quant à la capacité annoncée du rover européen de forer à 2 mètres de profondeur, c’est "un argument très vendeur" comme on dit chez les commerciaux xD..  

Deux nouveaux forages sont donc prévus sur la crête, probablement sur cette partie Sud nommée "Jura". Dans ce cadre, l’échéance d’Octobre 2018 annoncée pour espérer voir enfin le rover se diriger vers la vallée argileuse me semble quelque peu optimiste. Comme on a pu le constater, les opérations de forage engendrent des processus très longs qui vont des examens et analyses préalables en surface des roches jusqu’aux délicates livraisons d’échantillons et d’analyses par les labos, longues et énergivores. Si on prend comme référence le dernier forage à "Stoer", le rover y est resté stationné pas moins de... 24 sols.

 

Le 6 septembre 2018 (sol 2163) Curiosity a prolongé son parcours vers le Sud-Est d’environ 15 mètres. Depuis le départ du site de forage à "Stoer" le rover s’est élevé de 21 mètres, ce qui permet de redécouvrir le panorama grandiose offert par les contreforts du Mont Sharp . La nouvelle zone de forage ne devrait plus être très loin.

 

 

POSITION AU 6 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2163) - 2,1 mb :

 

5b94180a91363_2163Curiosity_Location7sept.thumb.jpg.a8abb69bb78fa66e4a80943c001e1762.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 6 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2163) :

 

5b94183082c11_2163HAZCAV26SEPT.jpg.ba85cc8a5befae9e756e22035b0f18e1.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE- 6 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2163) :

 

5b94184f097da_2163HAZCAR.jpg.b44d28a4bf1bca6ec3fe318315b9f232.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 6 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2163) – Jan van Driel - 6,3 mb :

 

5b9418c4034a8_2163PANONAVCJVD.thumb.png.3fa0692786925c8756603b8deff9f64c.png

 

 

PANO NAVCAM - 6 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2163) – Thomas Appéré - 1,5 mb :

 

5b941906f079c_2163PANONAVCTHAPPERE.thumb.jpg.094bcd39b9d65cbaf5204c5e70714107.jpg

 

 

PANO MASTCAM - 4 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2161) – Thomas Appéré - 3,2 mb :

 

5b9419682295b_2161PANOMASTCTHAPPERE.thumb.jpg.baaea2de7f4785d118bd088266c9a641.jpg

 

 

PANO MASTCAM - 6 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2163) – Paul Hammond - 4,9mb :

 

Zone de travail du rover - Barre d'échelle de 10 cm incluse

5b941a5f646c8_2163MASTC.png.e7c921db419683cde5fcd3d622027c2b.png

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le 7 septembre 2018 (sol 2164), Curiosity devait rouler vers l’objectif, une zone de forage située à 15 mètres et constituée d’une intéressante roche de couleur grise identifiée depuis l’orbite par la caméra HiRISE de MRO. Il s’agissait de comprendre comment ces plaques de roche-mère diffèrent des roches de couleur ocre environnantes, plus typiques de ce qui est vu depuis l’orbite.

Sauf que ce projet a échoué – je cite le compte rendu : "Le dernier plan n'a pas réussi à rapprocher notre rover intrépide de notre prochain emplacement de forage potentiel dans le substrat rocheux gris".

Bizarrement, la raison exacte de ce "couac" n’est pas évoquée, mais le rover ne semble pas en cause. Peut-être s’agit-il d’une erreur ou d’un bug dans les commandes envoyées à Curiosity. Pour une (autre) raison inconnue, l'équipe a finalement décidé de choisir une cible de forage différente nécessitant finalement un court trajet.

 

Le 9 septembre 2018 (sol 2166) après un trajet d’environ 6 mètres, Curiosity s'est rendu dans une zone que l'équipe pense être un bon emplacement pour le prochain site de forage sur la crête "Vera Rubin". La cible sélectionnée est un bloc rocheux nommé "Inverness" au centre de l'espace de travail.

 

Le plan d’activité en deux parties se concentre désormais sur la caractérisation de "Inverness" en préparation de la campagne de forage. Cela comprend le balayage de la poussière sur la surface de la roche avec la brosse DRT, ainsi que la prise d'images MAHLI, de mesures APXS, d'une observation du laser ChemCam et d'une observation multispectrale Mastcam d'Inverness.

En plus de toutes les mesures de "Inverness", Curiosity commencera à prendre des images pour détecter les déplacements des poussières en surface. Le rover sera stationné au même endroit pendant un certain temps au cours de la campagne de forage. Il s’agit donc d’une bonne occasion de vérifier l’action du vent autour de Curiosity.

Ces investigations devraient permettre à Curiosity de commencer à forer cette nouvelle cible avant la fin de cette semaine.

 

 

 

POSITION AU 9 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2166) – Phil Stooke - 1,8 mb :

 

5b9822fdb2e23_2166PSTOOKE.png.7dbfe453d500e12ac291f14c73826228.png

 

 

HAZCAM AVANT - 9 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2166) :

 

5b98235433625_2166HAZCAV9SEPT.jpg.e9136d70a076e061fe0dc859fd8f055f.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 9 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2166) :

 

Curiosity tourne le dos au Mont Sharp

5b98239f1743b_2166HAZCAR.jpg.5891a7112f1163078b5f117572c1d3aa.jpg

 

 

NAVCAM - 9 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2166) :

 

5b9824d9d2317_2166NAVC.jpg.f513e7c4544f2e743ae243be744a4c70.jpg

 

 

5b9824f6a580b_2166NAVC2.jpg.2c05e88ce739cac7fef10515aec2ab92.jpg

 

Désormais les remparts Nord sont nettement visibles

5b98252754196_2166NAVC4N.jpg.c385db70b203122b75affcdcb4fc9163.jpg

 

 

5b982544a4b95_2166NAVC5PLN.jpg.76ab0db22f27d33811d3eb14b2aa71e7.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 9 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2166) – Jan van Driel - 6,9 mb :

 

5b9825deb69cd_2166PANONAVCJVD.thumb.png.30f21057b517157be3c33c26d38ffb6f.png

 

 

MASTCAM - 9 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2166) :

 

5b98275dd9c16_2166MASTC2.jpg.63e7acbe110bb86ab34eefd8ef33179e.jpg

 

5b9827a5887aa_2166MASTC4.jpg.c0425874f255eebc4e3eadecc5db81c3.jpg

 

 

MAHLI - 9 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2166) :

 

5b9828a16d971_2166MAHLI2.jpg.f5ffdc69eaa50ee83ad6a00088dc0ecb.jpg

 

5b9828c4b0bc6_2166MAHLI4.jpg.8073c26f56c770b8ca849be66985bee5.jpg

 

Des roches violines, donc probablement chargées en hématite.. Le genre de roche que le foret n'aime pas..

5b9828e4c2ae7_2166MAHLI5.jpg.25f6a258d2c7dcc609ced8500cea0c22.jpg

 

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas vous, mais plus ça va, plus la perplexitude (voire la lassitude) me gagne...

Déjà, qu'un robot n'exécute pas un ordre qu'on lui a envoyé ne laisse pas de m'inquiéter : ça n'augure pas du meilleur quant au comportement futur de robots putativement de plus en plus artificiellement intelligents et autonomes, qui vraisemblablement n'en feront plus qu'à leur tête de silicium (et si la vôtre ne leur revient pas... ils vous déconnecteront ! :/)

Ensuite, il devient de plus en plus manifeste qu'une entité quelconque - humaine ou non humaine - fait tout pour dissuader Cuzy d'aller voir de plus près si elle y est : quand on tourne sans fin autour du pot, c'est soit qu'on n'a pas envie d'y entrer, soit qu'on a reçu d'une puissance supérieure l'ordre formel de ne pas le faire, sous peine de sanctions apocalyptiques !

Genre : "tu ne croqueras point la pomme mon fils, sinon tu deviendras un misérable mortel" ou "jamais ne te retourneras, sans quoi tu seras sitôt changé en statue de sel" etc...

Ce serait toutefois mal connaître la nature humaine que d'imaginer un seul instant qu'elle puisse durablement se soumettre à pareille injonction !

Qu'est-ce qui empêche donc ce rover d'aller de l'avant à présent ?

Qui et pourquoi le fait-on piétiner sans fin de cette façon ?

  • Like 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Alain MOREAU a dit :

pour dissuader Cuzy d'aller voir de plus près si elle y est

 Cette gentille concaténation Curiosity/Huitzy m'a plu tout particulièrement mais reste pourtant sans fondement. :)

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Alain MOREAU a dit :

Oui, j'aime bien les raccourcis - d'où la brièveté légendaire de mes posts en général

Mouais, si ça pouvait t'éviter d'écrire des conneries ! :P

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

FORAGE IMMINENT !

 

Comme prévu, et afin d’évaluer la pertinence de la cible "Inverness" pour le forage, l’APXS a été utilisé pour déterminer s'il relevait des paramètres géochimiques requis (après avoir brossé les excès de poussière). Curiosity a également effectué une série de "tests de résistance" pour évaluer l’intégrité de la cible et vérifier si elle était suffisamment solide pour résister à la technique de forage à percussion sans qu’elle se brise. Au début de la planification du 13 septembre 2018 (sol 2170), les données ont confirmé "qu'Inverness" avait réussi les tests.

 

Le forage devrait donc se dérouler demain 14 septembre (sol 2171).

 

 En cas de succès, l'échantillon résultant sera traité par le labo CheMin (pour évaluer la composition minéralogique) et éventuellement SAM (pour rechercher des signatures chimiques). Le dernier échantillon de forage collecté sera déposé ultérieurement, de sorte que MAHLI prendra des images des emplacements de vidage potentiels sur le sol 2170 pour faciliter les analyses ultérieures. Une pile de "résidus" sera également générée par l'activité de forage. Ces résidus seront analysés par ChemCam, APXS et MAHLI dans les semaines à venir - Mastcam acquerra des images du forage et des images multispectrales sur les résidus résultant du forage.

Il est encore prévu d’intégrer les activités de surveillance environnementale, telles que la détermination de l’opacité dans la colonne atmosphérique au dessus du rover, ainsi que les activités standard DAN et REMS, la poursuite de l’analyse de cibles dans la zone de travail par MastCam, la recherche des mouvements des grains au sol, de la direction et de la force du vent.

 

 

HAZCAM AVANT – 12 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2169) :

 

L'APXS sur la roche cible "Inverness

5b9ac84c95220_2169HAZCAV.jpg.512efda59cd77da3d4aac81ebb0adf16.jpg

 

 

MASTCAM – 9 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2166) :

 

ROCHE CIBLE

5b9ac91fb58a1_2166MASTCX2.jpg.54c8b14faa939da344462a061eb046a0.jpg

 

 

MAHLI – 11 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2168) :

 

Après Brossage

5b9ac97f2bc02_2168MAHLI10SEPTInverness.jpg.42a3d607b8ca362b321c36c7bedcbf6b.jpg

 

 

MAHLI - 12 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2169) :

 

GROS PLAN sur la partie brossée

5b9ac9f787f3e_2169MAHLI12SEPT.jpg.6c3226c9f8b808b3c1d2982ee6a811f1.jpg

 

 

 

CONTEXTE (Image originale de Sean Doran) :

 

 

5b9aca5652562_FI1871.jpg.d6fa3d05ecd0b6dd38fc42337d042b67.jpg

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Forage à "Inverness", à la vue de la seule image disponible à cette heure..  ça sent pas bon du tout :/ !

 

La tentative de forage a finalement eu lieu hier 13 septembre (sol 2170) - pas aujourd'hui 14 comme indiqué à tort dans mon message précédent.

 

CHEMCAM RMI - 13 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2170) :

 

5b9c07ab0c615_2170CHEMCRMI13SEPT.jpg.400159b5a7cd71a551c8473e324b7246.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, vaufrègesI3 a dit :

La tentative de forage a finalement eu lieu hier 13 septembre (sol 2170) - pas aujourd'hui 14 comme indiqué à tort dans mon message précédent.

C'est inadmissible ! 

Un peu de concentration, s'il vous plaît. :)

Ce qui est moins joyeux, c'est le résultat du forage. o.O

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Huitzilopochtli a dit :

Ce qui est moins joyeux, c'est le résultat du forage. o.O

 

On va attendre confirmation.. ce serait le cinquième échec de forage sur la crête en moins de 8 mois !.. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Au vu des dernières images, pas de doute, le forage à "Inverness" a bel et bien échoué.

 

MASTCAM - 13 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2170) : 

 

5b9d327f59e14_2170MASTCX2.jpg.77dd0bdc6535ffb392978f5b5dabbdcc.jpg

 

 

5b9d3268d7cfa_2170MASTCX.jpg.be5475217f2664f182be7a364240754d.jpg

 

 

Il s’agit du cinquième échec de forage sur la crête "Vera Rubin" depuis fin février 2018..

 

Un seul y a été réussi : "Stoer" le 9 août 2018 (sol 2136)..

 

Noter que le forage réussi à Duluth le 20 mai 2018 (sol 2057) n’était pas situé sur la crête mais sur la "formation Murray".

 

Liste et dates des échecs :

 

 - "Lac Orcadie 1 et 2" le 27 février 2018 (sol 1977) et le 4 mars 2018 (sol 1982)

- "Voyageurs" le 16 juillet 2018 (sol 2112)

- "Ailsa Craig" le 26 juillet 2018 (sol 2122)

Et donc

- "Inverness" le13 septembre 2018 (sol 2170)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Rhaaa, on a bien l'air cons maintenant avec notre scepticisme dans le fil sukupe….. :So.OO.o

 

 

Non seulement ils existent, mais ils se font des mamours et des petits sourires à distance …….

 

 

PIA18794_hires.jpg

 

 

 

  • Like 3
  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now