Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

elle est décédée après le début de cette mission. une sorte d'hommage?

Edited by asp06

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Sol 2302. On avance dans la vallée. Site surprenant par son absence de grosses caillasses. Très sablonneux.

 

Sol2302_pano_b.jpg

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'un autre côté le fait qu'il y ai bcp de sable dans une valée ex alluviale ne doit pas vraiment surprendre non ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎27‎/‎01‎/‎2019 à 12:57, BERTRAND76 a dit :

merci encore :) 

continue

 

Je m'accroche ^_^, d'autant que Damia  est de retour pour nous offrir à nouveau son superbe travail de traitement d'images !

 

il y a 14 minutes, frédogoto a dit :

d'un autre côté le fait qu'il y ai bcp de sable dans une valée ex alluviale ne doit pas vraiment surprendre non ?

 

Cette vallée semble composée de larges dunes de sable (très probablement d'origine éolienne) mais aussi d'un terrain d'apparence assez ferme formé de petits cailloux et de fines roches affleurantes (voir l'image ci-dessous). Il faudra que Curiosity trouve des affleurements de roches bien plus larges et dégagés pour pouvoir analyser au contact ou à distance, voire pour forer.

 

NAVCAM - 27 JANVIER 2019 (SOL 2302) :

 

5c4f026fc6766_2302NAVCY.jpg.bae375aa1b18f5360762c4904281912e.jpg

 

 

En tout cas… on y est enfin !! Hier 27 janvier le rover a quitté la crête et a effectué ses premiers tours de roues dans la vallée argileuse !

 

La mise à jour du JPL se fait attendre, je n'ai donc pas encore la position atteinte par Curiosity.

À SUIVRE... 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

LE SELFIE "OFFICIEL" DE CURIOSITY LE 15 JANVIER À "ROCK HALL"

 

2291_MAHLI_SELFIE_.thumb.jpg.666b3448a5309aa089654d46afb2a6fc.jpg

Crédit d'image: NASA / JPL-Caltech / MSSS

 

 

Ce selfie a été réalisé sur le dernier site de forage "Rock Hall" situé au Sud de la crête "Vera Rubin".

Le 15 décembre, Curiosity a foré son 19ème échantillon à un emplacement sur la crête appelé "Rock Hall'. Le 15 janvier, le rover a utilisé sa caméra "Mars Hand Lens Imager" (MAHLI) située au bout de son bras robotique pour prendre une série de 57 photos qui ont été assemblées dans ce selfie. Le trou de forage "Rock Hall" est visible en bas à gauche du rover; la scène est plus poussiéreuse que d'habitude à cette période de l'année en raison d'une tempête de poussière régionale.
Curiosity explorait la crête depuis septembre 2017 !

Depuis le 27 janvier (sol 2302) il explore désormais "l'unité d'argile" située dans une vallée au Sud en contrebas de la crête, vallée qui s'étend jusqu'au premières mesas au pied du Mont Sharp. Les minéraux argileux de cette unité peuvent contenir davantage d’indices sur les anciens lacs qui ont contribué à la formation des niveaux inférieurs du mont Sharp.

 

https://mars.nasa.gov/resources/22273/curiositys-selfie-at-rock-hall/

 

  • Like 5
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon et je vais très certainement poser une question de béotien, mais tant pis ça me turlupine quand-même : on a l'impression d'après cette photo que la caméra fait de la lévitation, pourquoi ne voit-on pas une partie du "bras robotique" au bout duquel se trouve la caméra ? Il est hors du champ ? C'est quand même étonnant puisqu'on voit le rover dans son intégralité mais pas pour autant le point d'attache, il y a un truc qui m'échappe mais sans nul doute quelqu'un va m'expliquer... ;)

 

[EDIT] C'est une histoire d'empilement d'images sans doute, non ?

Edited by Cédric Perrouriefh

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 59 minutes, Cédric Perrouriefh a dit :

pourquoi ne voit-on pas une partie du "bras robotique" au bout duquel se trouve la caméra ? Il est hors du champ ? C'est quand même étonnant puisqu'on voit le rover dans son intégralité mais pas pour autant le point d'attache, il y a un truc qui m'échappe mais sans nul doute quelqu'un va m'expliquer...

 

C'est une question récurrente, bien sûr déjà discutée dans ce fil, mais c'est bon de se rafraîchir les idées.

Si tu ne vois pas la base du bras, je te rassure, c'est tout à fait normal !

 

Voici le détail d'une mosaïque de 64 images réalisée par la caméra Mahli pour un selfie précédent (sol 177).. :

 

Sol177-MAHLI-MSL-Self-Portrait_originals_mosaic_f840.jpg.cb213e0ce8c3a42306bb183fd40537c7.jpg

 

 

Le bras du rover est constitué de deux parties de tubes en alu de longueurs à peu près égales avec une articulation au milieu. Sur toutes ces photos, il en existe seulement une où la partie supérieure du bras est visible, mais aucune du bras inférieur.
En fait la plupart du temps le bras est hors du cadre de l'image, et il est probable que le rover est incapable de faire tourner l'angle de visée de la caméra de telle manière qu'elle puisse obtenir l'image de la partie inférieure du bras.

Donc, d'une manière ou d'une autre, dans le cadre d'un selfie le bras doit être tronqué quelque part. Celui qui assemble la mosaïque doit trouver un moyen de travailler le truc discrètement pour cacher la troncature aussi proprement que possible.


Emily Lakdawalla en avait parlé en détail ici :

 

http://www.planetary.org/blogs/emily-lakdawalla/2013/0204-curiosity-sol-177-new-rover-self-portrait.html

 

 

Edited by vaufrègesI3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci ! ;) Ha la réponse était donc plus haut dans le fil ! :S;) Bon j'avoue que je n'ai jamais pris le temps de décortiquer dans les moindres détails la centaine dépassée de pages, je n'arrive à suivre que de loin en loin :( Mais c'est super en tout cas, merci encore... ;) J'essaierai de passer un peu plus souvent si possible !

Share this post


Link to post
Share on other sites

TERMINÉ POUR LA CRÊTE - NOUVEAU TERRAIN ET NOUVEAU CHAMP D'EXPLORATION POUR CURIOSITY

 

Les activités de ce week-end des 26 et 27 janvier (sols 2301 et 2302) avaient débutées sur le sol 2301 avec quelques observations atmosphériques de Mastcam, suivies de l’utilisation du laser ChemCam pour l’analyse de deux cibles nommées "Loch Ness" et "Loch Skeen", exemples de substrat rocheux brun et gris. ChemCam RMI disposait également d’une mosaïque d’images "longue distance" montrant un affleurement intéressant dans l’unité contenant de l’argile. Une fois la télédétection effectuée, il était temps de faire appel à la science de contact. MAHLI a collecté des images de "Loch Ness" avant et après le brossage, ainsi que d’une autre cible nommée "Puddledub". Le spectro APXS a ensuite pris son tour, avec une analyse rapide de "Puddledub" et une analyse nocturne de "Loch Ness".

Le lendemain 27 janvier a commencé par une observation atmosphérique Navcam, suivie par des observations multispectrales Mastcam de "Loch Ness" et "Loch Skeen".

 

Mais le Sol 2302 a surtout marqué la toute dernière étape sur la crête, et les premiers tours de roues du rover dans la vallée argileuse avec un parcours d’environ 27 mètres : un terrain très différent de la crête se profile.

Il sera sans doute nécessaire d’éviter le piège des dunes de sable qui semblent garnir une bonne part de la vallée, et de rechercher des affleurements rocheux propices à l’analyse, affleurements probablement plus rares que sur la crête.

 

Toutefois, si on s’en tient au parcours prévisionnel, le parcours dans cette vallée s’étendra sur pas moins de 5 à 6 km avant d’entreprendre l’ascension des zones riches en sulfates situées immédiatement au dessus de la rive Sud (voir le trajet prévisionnel orange sur la carte ci-dessous). Ce qui peut augurer d’une part d’une durée d’exploration au moins comparable à celle de la crête (plus de 18 mois), d’autre part d’une plus grande variété des terrains explorés que celle que l’on peut supputer à priori.

 

Le 28 janvier (sol 2303) était dédié aux observations atmosphériques, avec les images habituelles Mastcam "tau" d’évaluation de l’opacité atmosphérique, et plusieurs films Navcam. Certains d'entre eux ont été pointés vers le ciel pour surveiller les nuages, d'autres sur le sol du cratère pour surveiller les "diables de poussière".

 

Noter que Curiosity a franchi la barre des 20 km parcourus le 25 janvier 2019 au sol 2300.

Au 27 janvier (sol 2302) le rover totalise 20,05 km

 

 

POSITION AU 27 JANVIER 2019 (SOL 2302) - 5,3 mb :

 

5c50a6d9debea_2302Curiosity_Location.thumb.jpg.719d31541e869ebedb29fd8f83fb156f.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 27 JANVIER 2019 (SOL 2302) :

 

5c50a7b0b4ef2_2302HAZCAVXX.jpg.6f5bc387031a7a35de92b2ecf8855970.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 27 JANVIER 2019 (SOL 2302) :

 

Traces de roues dans la descente vers la vallée

 

5c50a7f165d0b_2302HAZCAR.jpg.ee71d9ae3fe0f7c22aba96c7da0b72af.jpg

 

 

NAVCAM - 27 JANVIER 2019 (SOL 2302) :

 

Une image quelque peu "irréelle" dont je ne me lasse pas : à gauche la rive Sud de la crête, au milieu la vallée argileuse, à droite les contreforts du Mont Sharp.

 

5c50a888a5a33_2302NAVC.jpg.f55b5f82e5311022545c6451d038c4af.jpg

 

 

TRAJET PRÉVISIONNEL DANS LA VALLÉE ARGILEUSE et dans la zone du delta riche en sulfates (TRACÉ ORANGE) :

 

Landing_to_MtSharp_traverse_yellowpath_MSARv6-orange.jpg.d4c6dc73fc56636caeda33f9eea299e7.jpg

 

 

MAHLI - 26 JANVIER 2019 (SOL 2301) :

 

Roche cible brossée

 

5c50ac912d3aa_2301MAHLI26JANVIER.jpg.956f449bf79487e4139424de1a1bb01b.jpg

 

 

5c50acbdbdfdd_2301MAHLI3.jpg.b044901b106948ac0e852909aeb67c00.jpg

 

 

Roche non brossée, ce sont les tirs laser qui ont chassé la poussière

 

5c50ad5543669_2301MAHLI2.jpg.ecb2714ed48278a8491106043d3bd6bf.jpg

 

5c50ad873c3b6_2301MAHLI4.jpg.cc464a6defb5ec71d1a78560148e527c.jpg

 

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

DÉPART DIFFICILE !

 

Le 27 janvier (sol 2302) Curiosity était entré dans un nouveau territoire et la vue ne pouvait être plus différente de celle du substrat rocheux irrégulier de la crête "Vera Rubin". Le sol environnant est uniformément constitué de matériaux à grains fins séparés par des clastes plus grossiers.

 

L'équipe scientifique a organisé certaines activités importantes pour commencer à caractériser l'unité d'argile. Ces activités comprenaient une ChemCam sur une cible baptisée "Cyrus" pour tenter de caractériser un substrat rocheux limité, des images de documentation MastCam, plusieurs mosaïques MastCam et un RMI à longue distance pour aider à caractériser le front de "Greenheugh" visible au loin et ses sulfates hydratés.

Bien que limitée en puissance, l'équipe a également ajouté un objectif de science de contact pour obtenir la chimie du substrat rocheux exposé dans la région. Des observations APXS et MAHLI ont été planifiées sur la cible baptisée "St. Fergus".

 

Le 29 janvier (sol 2304) à la suite de ces activités, le rover devait parcourir une quinzaine de mètres pour se positionner près du sommet d’une des petites crêtes, un site offrant une belle vue sur le terrain à venir afin de vérifier qu’il permette de s’aventurer davantage vers l’Est. Sauf que le parcours du rover s’est interrompu au bout de 5 ou 6 mètres !

Le nouveau terrain est tellement dépourvu de relief que l’odométrie visuelle autonome du rover a du mal à suivre la position et à mesurer le glissement des roues, ce qui a amené Curiosity à arrêter son parcours du sol 2304 plus tôt, par sécurité.

L'image ci-dessous, obtenue à la fin du parcours, montre la crête à atteindre :

 

PANO NAVCAM - 29 JANVIER 2019 (SOL 2304) - Robert CHARBONNEAU :

 

5c52fb557d187_2304PANOMASTCROBCHARB.thumb.jpg.6188b32bb7fde3ada58f8fbf82e3027e.jpg

 

 

Une imagerie supplémentaire sera effectuée avec une résolution plus élevée que la normale (compression sans perte) pour permettre de voir les détails les plus fins et obtenir une bonne stéréo pour la planification des déplacements. L’objectif est que l’espace de travail qu’atteindra le rover ce week-end présente un intérêt pour les analyses au contact..

 

La surveillance du temps et de l’opacité atmosphérique avec MastCam, des « dust-devils avec NavCam, est toujours d’actualité.

Le système de ciblage automatisé AEGIS avec les tirs laser ChemCam pour la chimie sera utilisé, ce qui devrait aider à trouver quelque chose d'intéressant sur ce terrain.

 

Dernier point, mais non des moindres, les diagnostics se poursuivent afin de mieux comprendre les problèmes de mémoire avec l'ordinateur B. Début octobre 2018 il avait été décidé de basculer Curiosity sur son cerveau A, à titre provisoire.

Au début de la mission en mars 2013 (sol 200) l’ordinateur A de Curiosity a lui même été affecté par des problèmes matériels et logiciels et les ingénieurs furent contraints de l'abandonner au profit du cerveau B. Depuis, la panne a été localisée et la partie défaillante mise en quarantaine, mais le rover avait continué d’utiliser l’ordinateur B…

Mais l’objectif est de revenir si possible au côté B dès que le problème sera résolu afin d'utiliser sa plus grande taille de mémoire. Les ingénieurs y travaillent depuis 4 mois..

 

Un résumé du LPSC 2019 en cours (Lunar and Planetary Science Conference) récemment publié détaille les plans pour cette phase de la mission.

 

L’ensemble du parcours semble assez fidèle au parcours prévisionnel dont j’ai posté la carte dans mon message précédent.

 

Je cite Emily Lakdawalla : "Ils prévoient de faire une traversée en forme de Z - passer tout d'abord vers le nord-est le long de la base de la crête pour en examiner la stratigraphie et atteindre le point d'élévation le plus bas où un fort signal d'argile émane de l'orbite. Ensuite, ils se tourneront vers le sud-ouest et franchiront l'unité d'argile en diagonale, jusqu'à arriver au front de Greenheugh (le plateau formé par le canal inversé sortant du mont Sharp). Puis ils se tourneront vers le sud-est en fouillant le pied du front et en regardant dans les lits d’écoulement".

 

5c52fe4754776_DbutparcoursVA.png.9e7621b854470b9efb576b487bc33a4d.png5c52ff0d814ce_PARCOURSVALLEARG.png.8d955cbdfea9a60e0dbaa81923c26388.png

 

 

Résumé LPSC : pdf50th Lunar and Planetary Science Conference 2019 (LPI Contrib. No. 2132)

"EXPLORER L'UNITÉ D'ARGILE AVEC LE ROVER CURIOSITY"

 

Source :  https://www.hou.usra.edu/meetings/lpsc2019/pdf/2826.pdf 

 

Introduction du résumé du LPSC :

Le rover Curiosity vient de commencer l'exploration d'une région connue sous le nom d'unité argileuse directement au sud de la crête Vera Rubin, qui contient des hématites. L'unité argileuse est définie par la détection des minéraux argileux de smectite par l'instrument CRISM sur la MRO et constitue un élément clé d'une séquence minéralogique suggérant que la stratigraphie du Mt Sharp enregistre des changements environnementaux importants au début de Mars [1,2]. L'unité contenant de l'argile est recouverte de couches de sulfates hydratés et peut représenter le dernier exemple de conditions environnementales propices à la formation de phyllosilicate avant que l'environnement du cratère de Gale ne soit modifié pour supporter le dépôt de sels de sulfates. Étant donné que ces couches peuvent donner un aperçu des facteurs environnementaux à l'origine de ce changement, l'unité contenant de l'argile a longtemps été une cible principale pour l'exploration in situ. Le rover Curiosity vise à mieux comprendre le contexte géologique de cette région en déterminant les relations stratigraphiques entre la formation de Murray précédemment explorée et l'unité argileuse, en analysant les tendances géochimiques et minéralogiques présentes dans les roches, en examinant les preuves texturales et géochimiques de la formation. la fixation des minéraux argileux et l’étude du potentiel de conservation des matières organiques dans le substrat argileux.

 

POSITION AU 29 JANVIER 2019 (SOL 2304) - 5,3 mb :

 

Sur les indications de Phil Stooke

5c52ffafd975c_2304Curiosity_Location.thumb.jpg.113917b49395dbd45dc1f21113abe1ce.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 29 JANVIER 2019 (SOL 2304) :

 

5c52fff027ca7_2304HAZCAV.jpg.a20f37407f8a0592c3e71cd9cb9a85da.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 29 JANVIER 2019 (SOL 2304) :

 

5c5300525c4bd_2304HAZCAR29JANV.jpg.576f46c61ced18ac4e1405f0621045d7.jpg

 

 

NAVCAM - 29 JANVIER 2019 (SOL 2304) :

 

5c5302e5aa765_2304NAVC.jpg.52d1ffe1be60c2309c9729b057b4947e.jpg

 

 

MAHLI - 29 JANVIER 2019 (SOL 2304) :

 

5c53017c6f7fd_2304MAHLI.jpg.b3a6708aa79e9293d55e101cdaae08b5.jpg

 

 

5c5301a7cc485_2304MAHLI2.jpg.9ec8f3a565fbc72d411d8d346836b749.jpg

 

 

 

LA VERSION YouTube des images MastCam du 12 janvier 2019 (sol 2287) par Sean DORAN : 

 

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 3
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 CURIOSITY, DU HAUT DU MONT SHARP, QUARANTE MILLIONS DE SIÈCLES D'HISTOIRE TE CONTEMPLENT !! :| -_-

 

Suite au parcours du 29 janvier 2019 (sol 2304) interrompu prématurément au bout de 5 ou 6 m (voir message précédent), l'équipe de Curiosity a reprogrammé pour le 31 janvier (sol 2036) un nouveau et court déplacement enfin réussi d'environ 8 mètres destiné à atteindre le sommet d'une crête permettant une vue d'ensemble de la vallée argileuse. 

Il s'agit  aussi de découvrir plus précisément la nature du terrain à parcourir dans le cadre du début du trajet prévisionnel qui consiste à longer la crête Sud "Vera Rubin" (voir cartes du message précédent) pour permettre d'en étudier la stratigraphie (une opération qui avait été menée fin 2017 pour la stratigraphie du bord Nord de la crête).

 

 

POSITION AU 31 JANVIER 2019 (SOL 2306) - 5,3 mb :

 

Indication de la position par Phil STOOKE 

5c54ab38115c7_2306Curiosity_Location.thumb.jpg.e15ac5f59f6dd803ae70ed54533a2cfb.jpg

 

 

Image de contexte de Sean DORAN renseignée par mes soins :

 

5c54b49d3519f_Parcoursettrajetprvisionnel.jpg.41e1199d4b477504ebef8c82c43c2cfd.jpg

 

 

 

HAZCAM AVANT - 31 JANVIER 2019 (SOL 2306) :

 

Face à la vallée argileuse et au Mont Sharp

 

5c54ab65e837c_2306HAZCAV31JANV.jpg.33096e2475997dced75505d8b0bc6033.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 31 JANVIER 2019 (SOL 2306) :

 

5c54ab92a1400_2306HAZCAR.jpg.d0dd5de3e171bb488a01e4991be73e08.jpg

 

 

NAVCAM - 31 JANVIER 2019 (SOL 2306) :

 

Toujours le même type de terrain de matériaux à grains fins

 

5c54abb980efe_2306NAVC.jpg.c66249d62d9855433bc7bcdd73392bb6.jpg

 

 

Au Sud un affleurement rocheux qui semble accessible. 

5c54ac1cccc5c_2306NAVC5.jpg.943fcdd662102fb20180752b208eb268.jpg

 

 

 

PANO NAVCAM - 31 JANVIER 2019 (SOL 2306) - Jan van DRIEL - 6mb :

 

 

5c54ad271b3c0_2306PANONAVCJvD.thumb.png.d799774034834ca51734adbede015c2e.png

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

IMAGERIES, OBSERVATIONS, ANALYSES.. CURIOSITY AU BOULOT !

 

L'update JPL de ce jour confirme que Curiosity a achevé son trajet du 31 janvier (sol 2306) avec succès et se situe actuellement au sommet d'une petite crête nommée "Knockfarril Hill", position qui lui permet d'imager l'ensemble de la vallée argileuse, cette "terre promise" que le rover aura mis 6 années et demie à atteindre ! Pas seulement en raison des difficultés du terrain.

 

L'un des mystères de l'unité d'argile est l'origine de ces crêtes - comment ont-elles été formées et de quoi sont-elles constituées ? Le plan d’activités des 1,2 et 3 février (sols 2308, 2309 et 2310) comprend nombre d'observations conçues pour commencer à répondre à ces questions.

 

L’espace de travail actuel en face de Curiosity est très glissant, sans aucun fond rocheux accessible par le bras robotique du rover. Cependant, la plupart des unités contenant de l'argile sont probablement composées de ce matériau friable. Il est donc important de caractériser sa composition et sa texture. À cette fin, il est prévu d’acquérir les mesures APXS de ce matériau sur le sol 2308 en utilisant une technique visant à positionner l’APXS sur trois points en chevauchement. En effectuant des mesures chimiques sur différentes zones se chevauchant légèrement, on pourra distinguer les compositions des cailloux, du sable et du sol dans le champ d’action APXS.

Nous allons également analyser la variété de cailloux dans notre espace de travail avec ChemCam sur trois cibles nommées "Brent" (également cible APXS), "Carluke" et "Foveran". "Carluke" a été identifiée par l’équipe scientifique comme une cible ChemCam avant même de savoir que l'observation ChemCam AEGIS du plan précédent avait sélectionné de manière autonome le même caillou à analyser ! Il a été décidé de conserver l'observation de "Carluke" afin de recueillir de meilleures statistiques sur la variabilité chimique de ce caillou.

 

Sont également prévues de nombreuses images Mastcam en raison de la position relativement haute du rover au sommet de cette crête. Deux mosaïques sont prévues pour documenter l'affleurement rocheux exposé sur la colline de "Knockfarril" (sur les deux monticules au centre de l'image panoramique ci-dessous) et un affleurement rocheux stratifié à proximité (celui dont j’ai posté l’image dans mon message précédent). Quelques arêtes éoliennes intriguantes au loin vont être documentées, ainsi que d’énigmatiques traits éoliens sombres et clairs dans une zone appelée "Crawton".

 

Le 3 février (sol 2309) Curiosity redescendra de la crête pour exécuter un court trajet et clôturera le plan d’activités de trois sols le lendemain 4 février (sol 2310) avec une série d'observations atmosphériques, notamment l’opacité atmosphérique avec MastCam et la détection de dust devils avec NavCam.

 

 

PANO NAVCAM ANAGLYPHE - 31 JANVIER 2019 (SOL 2306) - atomoid (UMSF) - 1,5 mb :

 

 

5c55d24e3d01d_2306PANONAVCANAGLYATOMOID.png.90ac4cbb9761c7e40a73fb7a6b8d0ae1.png

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

EN ROUTE VERS L'EST !

 

Comme prévu, le 3 février 2019 (sol 2309) Curiosity a franchi la crête devant laquelle il avait fini sa course le 31 janvier (sol 2306). Il a "plongé" ensuite derrière cette crête et a pris rapidement un virage vers l’Est, le parcours totalisant à terme près de 20 mètres.

 

Comme indiqué plus haut, l’objectif actuel est de longer le dessous de la rive Sud de la Crête "Vera Rubin" en se dirigeant vers l’Est (voir le trajet prévisionnel plus haut). Il s’agit d’étudier la stratigraphie de cette crête (comme elle avait été étudiée côté Nord) en examinant les différentes couches rocheuses superposées le long de la pente entre le sommet du bord de la crête "Vera Rubin" et la base de la vallée argileuse. Sauf que cette pente apparaît partout couverte du même matériau à grains fins que celui sur lequel Curiosity évolue actuellement. Il sera sans doute compliqué d’observer les strates de roches autres que celles du bord supérieur de la crête "Vera Rubin". Sachant que ce sont bien sûr les strates inférieures qui sont les plus intéressantes, car significatives de l'histoire géologique passée de cette crête.

 

L'image MAHLI ci-dessous montre la cible "Brent", un caillou arrondi d'environ 2,5 cm de diamètre (en bas à droite).

MAHLI - 3 FÉVRIER 2019 (SOL 2309) :

 

5c59eccc7f280_2309MAHLI.jpg.0eb57af9c6238591ab3344455bf8b756.jpg

 

Il a été analysé avec ChemCam et APXS et imagé avec MAHLI au cours du week-end. Bien qu’il ait été arrondi par abrasion mécanique (difficile d’imaginer autre chose que l’eau de ruissellement pour ce galet), il présente encore de légères couches ainsi que des inclusions partiellement remplies de matériau plus brillant. Cinq trous alignés sur la surface du galet ont été générés par l’impact laser de ChemCam, et le fond de chacun de ces trous a une apparence blanchâtre révélatrice.

 

Le 4 février (sol 2010) devrait marquer une nouvelle étape d’environ 44 mètres vers l’Est au terme de laquelle sera réalisée une imagerie du nouvel emplacement. Les instruments RAD, DAN et REMS collecteront des données. Noter qu’au 2 février (sol 2008) les températures variaient de -13°C de jour à – 74°C la nuit. Sur le sol suivant, Curiosity procédera à une mosaïque MastCam à 360 degrés et les Navcam chercheront à évaluer le niveau de poussières atmosphériques en observant l’horizon.

 

POSITION AU 3 FÉVRIER 2019 (SOL 2309) -5,6 mb :

 

5c59e70817a0c_2309Curiosity_Location.thumb.jpg.625f0c083c129ec1f68a7dfa314d95b8.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 3 FÉVRIER 2019 (SOL 2309) :

 

5c59e7dbcab9c_2309HAZCAV.jpg.3ad49e2ae47b0212bf5cce4d8e88ef69.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 3 FÉVRIER 2019 (SOL 2309) – Jan van DRIEL - 5,9 mb :

 

Le franchissement de la crête est bien visible à gauche de l'image

5c59e93457ee0_2309PANONAVCJVD.thumb.png.70a8551ef5088aa3c3930f81ad012243.png

 

 

PANO MASTCAM - 27 JANVIER 2019 (SOL 2302)  - Sean DORAN :

 

Vallée argileuse et Mont Sharp

Depuis début janvier 2019 l'atmosphère est redevenue assez poussiéreuse 

 

5c59ec122ad93_2302PANOSDORAN.thumb.jpg.a72c043247df4e76c6166ac7d117b117.jpg

 

 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux images pour illustrer ce fil :)

 

Sol 2309, Mastcam34. Affleurements rocheux sur Knockfarril Hill, et les "falaises" de la crête en arrière-plan, avec de beaux contrastes dans les sables.

 

Sol2309_Mastcam34_b.jpg

 

Et panorama Navcam au Sol 2311 (hier soir en gros). Notez l'ombre du rover sur ce sol presque lisse.

 

Sol2311_pano_b.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

En premier lieu, merci à Fourmi pour ses superbes images martiennes. 

 

En second, un copieux et passionnant article d'Emily, que je n'ai pas encore lu intégralement, et dont je laisserai  le soin à Daniel  de le commenter  et développer :

 

http://www.planetary.org/blogs/emily-lakdawalla/2019/curiosity-update-sols-2257-2312.html

 

Cette arrivée dans l'unité argileuse va certainement relancer l'intérêt de cette mission qui tournait, un peu, en rond depuis trop longtemps. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 2 heures, Huitzilopochtli a dit :

un copieux et passionnant article d'Emily, que je n'ai pas encore lu intégralement, et dont je laisserai  le soin à Daniel  de le commenter  et développer :

 

Un article intéressant en effet, qui recoupe pas mal d'infos développées ici dans ces pages ces derniers mois, mais aussi pas mal de précisions recueillies par Emily auprès de Ashwin Vasavada, chargé de recherche adjoint pour la mission Curiosity au JPL, donc des infos de première main.

 

http://www.planetary.org/blogs/emily-lakdawalla/2019/images/chemin-measurements-vrr.html 

 

 

MORCEAUX CHOISIS  (c'est moi qui surligne) :

 

 

Emily Lakdawalla • 6 février 2019

 

Curiosity Update, Sols 2257-2312: Forage à Rock Hall et arrivée à la vallée de l'argile

 

 

Deux mille trois cent deux jours martiens. C’est le temps écoulé depuis le jour de l’atterrissage pour que Curiosity atteigne "l’unité contenant de l’argile". L’unité contenant de l’argile est une région située à la base du mont Sharp, où Mars Reconnaissance Orbiter a repéré les signes indubitables d’un environnement ancien potentiellement habitable. C'est la bande verte sur cette carte, qui a joué un rôle déterminant dans la sélection de Gale comme site d'atterrissage.

Carte CRISM du cratère Gale (annotée) :

 

Une carte colorée de la minéralogie à Gale Crater. Les verts sont des phyllosilicates (argiles), le bleu et le magenta des sulfates, le rouge de l’olivine et l’orange des mélanges de sulfates et d’argiles. Le site d'atterrissage est marqué par une croix jaune en haut au centre de cette image.

Bien sûr, Curiosity a découvert de nombreuses preuves de la présence d'anciens environnements habitables à Gale - sans parler de beaucoup d'argile - sur le chemin menant à l'unité contenant de l'argile. Mais c’est un soulagement de pouvoir enfin arriver à l’endroit attendu depuis si longtemps par l’équipe.

 

CRISM-curiosity-map-annotated.png.2af5f8e080c6e51a244132a7126f2ea3.png

 

 

Forage à Rock Hall (sols 2257-2296) :

 

J'ai décrit dans les mises à jour précédentes à quel point le forage sur Vera Rubin Ridge était difficile. C'est donc un soulagement de pouvoir écrire que, dès le sol 2261, avec un trou de forage à "Rock Hall", l'équipe de Curiosity a achevé sa campagne de forage planifiée à Vera Rubin Ridge. Ils ont eu 3 sites de forage au sommet de la crête et 1 dans des rochers juste au-dessous, au nord.

Rock Hall est le 19ème site de forage réussi de Curiosity, situé dans le "Jura rouge", au sommet de Vera Rubin Ridge. Le rover y a foré au sol 2261 (16 décembre 2018).

Rock Hall était un site de forage simple. Le foret a pénétré facilement, à une profondeur de 43 millimètres (40 était la profondeur commandée), et n'a pas eu besoin d'un haut niveau de percussion pour le faire, seulement une moyenne de 2,3 (maximum 4) sur 6. Ils ont livré à CheMin au sol 2264 (avant une pause opérationnelle pendant les vacances de décembre) et à SAM sur le sol 2281 (après), et a “emballé” un nouvel échantillon dans SAM sur le sol 2286, pour analyse ultérieure.

 

Le calendrier de la livraison de CheMin était parfait pour que l'équipe rédige des résumés pour le LPSC résumant leurs premières impressions sur la science de Vera Rubin Ridge. Un résumé de Frances Rivera-Hernández et de ses collègues montre que la granulométrie des roches change de façon marquée à mesure que Curiosity gravissait la crête; peut-être que cela en dit long sur la façon dont elles ont été déposées ou sur la façon dont elles ont été modifiées après la déposition. Dick Morris et ses collègues ont résumé les analyses minéralogiques. Les observations : les sites de forage de Duluth, Stoer et Highfield - dans la formation de Murray, les unités géologiques de Pettegrove Point, du Jura gris de Vera Rubin Ridge semblent étonnamment similaires, tandis que Rock Hall (Jura rouge) ressemble à un «assemblage de minéraux très différent». Très curieusement, Highfield (la roche grise) contient un peu d’hématite (alors pourquoi est-il gris et pas rouge ?). Elizabeth Rampe et ses collègues suggèrent que peut-être ce que les spectroscopistes orbitaux pensaient être de l'hématite était en réalité un mélange d'hématite et d'autres minéraux porteurs de fer.

 

Mesures CheMin de compositions minérales sur la crête Vera Rubin :

Tiré de Morris et al. (2019) Résumé du LPSC: "La minéralogie et les processus de formation de la crête de Vera Rubin à Gale Crater, Mars, à partir d'analyses CheMin XRD ."

 

5c5b4a7813fde_VRR-FORAGEScompositions-morris.png.a3fcbd59b5382e5b674502551641e2ff.png

 

 

 

Les premiers résultats sur Rock Hall montrent plus d'akaganéite (un hydroxyde de fer chloré) que d'hématite, ce qui est également déconcertant. Les résultats SAM sont cohérents avec les résultats CheMin, mais ne sont pas moins déconcertants. L'akaganéite est un minéral sur lequel Dick Morris a beaucoup écrit auparavant sur les sites scientifiques de Mars Exploration Rover. Les géologues le trouvent dans des environnements climatiques acides, et non dans le type d'environnement lacustre au pH neutre que Curiosity voit le plus souvent dans les mudstones de Murray. C'est une histoire chimique contradictoire de voir l'akaganéite dans les mêmes endroits que les argiles. Tout cela est déroutant et ne correspond pas aux hypothèses de l'équipe scientifique à l'approche du travail sur la crête Vera Rubin. Le LPSC va être divertissant - j'espère qu'il y aura un peu plus de clarté sur ce que tout cela veut dire d'ici là !

 

 

Campagne des unités d'argile :

 

Curiosity a déjà examiné des roches contenant des minéraux argileux, mais ces roches sont spéciales car les argiles sont clairement détectables depuis l’orbite. L'instrument CRISM sur Mars Reconnaissance Orbiter reconnaît la signature distincte de la smectite, un minéral également important pour l'histoire de l'eau dans la mission Mars Exploration Rover. En fait, si ces signaux de smectite n’avaient pas été détectés en orbite, le Curiosity aurait probablement choisi un site d’atterrissage différent.

 

 

Carte de l'unité argileuse à la base du mont Sharp

 

Une carte composée de données provenant de l’instrument Mars Reconnaissance Orbiter CRISM est superposée à une image haute résolution de la base du mont Sharp. En bleu, la carte montre la force d'un signal spectral attribué à la présence de smectite, un type de minéral argileux suggérant la présence passée d'eau liquide. La zone avec le signal de smectite - appelée de manière informelle Glen Torridon - a également une texture distincte par frottement. La ligne jaune indique le chemin parcouru par Curiosity jusqu'au sol 2296. Le chemin blanc représente le plan de la future traversée de Curiosity à partir du même sol.

 

5c5b4d5f86c94_VRRclay-bearing-unit_1_f840.jpg.9612acc60169da658ae34ee57971b548.jpg

 

 

 

Il a fallu plus de 6 ans pour atteindre l'unité en terre battue, mais nous y sommes enfin arrivés et avec tous les instruments qui fonctionnent encore (à l'exception du capteur de vent). L'équipe est prête à faire de la science. L’unité argileuse couvre une zone assez vaste, aussi Curiosity n’effectuera-t-il pas plusieurs passages sur le même terrain, comme à Pahrump Hills ou à Vera Rubin Ridge. Au lieu de cela, il traversera l’unité argileuse en commençant et en achevant le travail et en suivant un chemin en forme de Z.

 

La première étape - le sommet du «Z» - verra Curiosity rouler vers le nord-est, le long du côté sud de la crête. Les géologues (y compris moi !) sont très intéressés par l'exploration du lien entre l'unité contenant de l'argile et la crête. L’unité est-elle sous-jacente à la crête ? Dans l’affirmative, pourquoi ne se trouve-t-elle pas du côté nord ? Peut-être que c'est un dépôt superficiel dans un creux préexistant entre la crête et la montagne ? L'étape nord-est les conduira au point d'altitude le plus bas au sud de la crête (et donc probablement dans les roches les plus anciennes adjacentes au mont Sharp). Cette tache coïncide avec le signal smectite le plus puissant, il est donc fort probable que Curiosity forera là-bas, voire avant.

 

Après le forage de l'argile, Curiosity se tournera vers le sud-ouest, conduisant tout droit en montée et donc tout droit dans la section stratigraphique qui révèle l'historique des roches au fur et à mesure. Les cartographes géologiques ont divisé l’unité d’argile en deux sous-unités: une «unité lisse striée» et une «unité fracturée». Le rover traversera l'unité argileuse pendant que l'équipe scientifique tente de déterminer ce qui a changé entre ces deux sous-unités. Ils foreront probablement une fois dans chacune d'eux.

L

e trajet tranversal se terminera au fronton de Greenheugh qui ressemble (mais pourrait ne pas être) au vestige d'érosion d'un ancien éventail alluvionnaire, ou delta. Il existe une bonne partie de la topographie séparant l’unité argileuse et le fronton de Greenheugh. Curiosity sera donc obligée de se détourner et conduire vers l’est le long de la base du fronton. Il devrait être vraiment intéressant de voir ce qui est exposé dans les pentes abruptes à la pointe du fronton. Curiosity continuera de rouler vers l’est jusqu’à ce que l’équipe trouve un chemin menant au fronton et nécessitera peut-être un long détour de plusieurs centaines de mètres afin d’éviter en toute sécurité une grande étendue de sable basaltique. Une fois qu’ils auront trouvé un chemin, ils s’enfonceront dans le terrain plus escarpé des yardangs et des canyons.

 

Ashwin m'a dit qu'ils commencent à planifier à l'avance pour les jours où la diminution de l'énergie provenant de l'énergie nucléaire en déclin limitera les activités du rover. Il a dit que leur objectif est d'être au sommet de ce fronton et de se rendre dans les vallées d'ici 3 ou 4 ans. Cela semble faisable. Cela équivaut au temps écoulé entre le moment où ils ont quitté Pahrump Hills (au sol 753) et sont arrivés à Vera Rubin Ridge (au sol 1812). À ce moment-là, ils ont foré 10 fois, creusé deux fois et parcouru près de 10 kilomètres.

 

 

Cieux poussiéreux :

 

Un récent épisode de poussière dans l'hémisphère sud a rendu pendant quelques semaines le bord éloigné du cratère Gale difficile à voir dans les images de Curiosity. Ashwin m'a dit que l'équipe de météorologie surveillait l'évolution de la tempête au cas où la tempête régionale se transformerait en tempête globale. Mais la tempête est en train de décroître et ils ont suspendu la campagne d'observation de la tempête de poussière. Le météorologue martien Mark Lemmon m'a dit que "Tau atteignait des valeurs élevées mais saisonnières (en saison basses) au sol 2287, il atteignait environ 1,6 au sol 2295, et il est lentement retombé dans la partie supérieure de la saison (1,2-1,3)". ("Tau" est une mesure de l'opacité atmosphérique ; tau plus élevé = plus opaque).

 

 

Mise à jour des anomalies de l'ordinateur côté B :

 

Les ingénieurs n’ont toujours pas déterminé la cause fondamentale du grave problème de mémoire de Curiosity sur son ordinateur principal côté B du système au sol 2172. Ils ne savent pas s'il s'agit d'un problème logiciel ou matériel. L'équipe a fait appel à des experts du JPL pour voir si quelqu'un pouvait suggérer d'autres moyens de déterminer la cause, mais les preuves limitées fournies par le rover ont rendu la tâche difficile. Pour permettre la recherche future sur la cause fondamentale, ils ont passé beaucoup de temps sur la liaison descendante (profitant des vacances peu actives) pour envoyer sur Terre toutes les parties de la mémoire de la face B qui pourraient être utiles pour résoudre l'énigme. Cet effort se poursuivra jusqu'à la mi-février.

Après cela, et après avoir effectué quelques autres diagnostics sur l'ordinateur côté B, ils ont l'intention de le reformater pour tenter de le remettre en état de fonctionnement complet. Pour rappel, l'ordinateur côté B est toujours utile en tant que sauvegarde sûre de l'ordinateur côté A. Si un problème sérieux avec l'ordinateur côté A l'obligeait à changer, il ne pourrait tout simplement pas faire de science parce qu'il ne pourrait se rappeler d'aucune des données recueillies. Après le reformatage, l'équipe finira (ils l'espèrent) par être en mesure de restaurer l'ordinateur du côté B avec sa capacité scientifique.

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

UN SOL DE VELOURS !

 

Depuis son atterrissage à Bradbury le 6 août 2012, Curiosity n’a jamais roulé sur un terrain aussi "doux" et aussi peu piégeux pour ses roues. C’est un sol compacté et parsemé de petits cailloux, avec seulement quelques zones sablonneuses occasionnelles que le vent orne d'harmonieuses petites crêtes.

 

Le 5 février 2019 (sol2011) Curiosity s’est dirigé vers le Nord-Est pour un parcours de plus de 40 mètres.

 

Cette route le mène le long des flancs Est et Sud de la crête "Vera Rubin" en direction du premier arrêt de forage prévu dans l’unité argileuse, vers le point d'altitude le plus bas, donc  dans les roches les plus anciennes adjacentes au mont Sharp qui coïncident avec le signal de smectite le plus puissant depuis l’orbite. Curiosity forera là-bas, et sans doute un peu avant.

En cours de route, le rover s’arrêtera régulièrement pour faire de la science par contact  (APXS, ChemCam). Étant donné le manque de roches ou d'affleurements rocheux à proximité, même modestes, a été ciblé un petit lopin de sol appelé "Alba".

 

Longer la crête Sud "Vera Rubin" empêche de voir le large espace des champs de dunes au Nord et à l’ouest, cibles privilégiées pour observer les "diables de poussière". Dans le plan d’activité du 6 février (sol 2012)Curiosity regardera vers le mont Sharp à l'Est-Sud-Est avec un film NavCam de longue durée pour vérifier si cette région peut également être propice aux "dust devils".

 

Les précisions recueillies par Emily Lakdawalla sur les investigations en cours concernant l’ordinateur côté B sont plutôt inquiétantes. Après plus de quatre mois de recherches et de diagnostics, les ingénieurs n’ont toujours pas déterminé la cause fondamentale du grave problème de mémoire survenu sur cet ordinateur le 15 septembre 2018.

Ils ont maintenant l'intention de le reformater pour tenter de le remettre en état de fonctionnement complet, sauf que ce type d’opération ne présente aucune garantie de succès. Comme disait Pierre Dac ""Une intervention chirurgicale réussit presque toujours, mais celui qui la subit ne réussit pas toujours à y survivre." :(-_-

 

En l’état actuel, si nouveau un problème sérieux survenait sur l’ordinateur côté A actuellement utilisé (lui-même ayant eu un gros problème de mémoire en début 2013), Curiosity n’aurait plus aucune sauvegarde, ce serait la fin de la mission !

 

 

 POSITION AU 5 FÉVRIER 2019 (SOL 2311) 5,6 mb :

 

Indication de position par Phil Stooke

5c5c96389e8f8_2311Curiosity_Location.thumb.jpg.1ff4def6ad1f83b23993db2d6cad92e4.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 6 FÉVRIER 2019 (SOL 2312) :

 

5c5c9697c3b5d_2312HAZCAV6FEVR.jpg.81a95081f03e54bdaee66ac3635ed794.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 6 FÉVRIER 2019 (SOL 2312) :

 

5c5c96be2ed29_2312HAZCAR.jpg.4485323228ea38fd94adf823c1b54eb9.jpg

 

 

NAVCAM - 5 FÉVRIER 2019 (SOL 2311) :

 

5c5c98eccc3d9_2311NAVC.jpg.93aaa1de8df00215378131c936c8e1f3.jpg

 

 

5c5c9923d3a1b_2311NAVC3.jpg.d7a0e65fbf61c6a8f3b561f810558910.jpg

 

 

5c5c99514db02_2311NAVC4.jpg.54b84ad052720fa891f62c642b6f13de.jpg

 

Vers la zone de forage

5c5c999a18a76_2311NAVC5.jpg.3c1e95d566b6a152138ed5d69d158bda.jpg

 

 

 

MAHLI - 5 FÉVRIER 2019 (SOL 2311) :

 

La zone nommée "Alba"

5c5c9766867f5_2311MAHLI2.jpg.87fbf94c94edb0373cb80e0b204d8183.jpg

 

 

5c5c978b4b45d_2311MAHLI.jpg.7d2d30b31afce0502b70d019db7577d3.jpg

 

 

 

PANO MASTCAM - 5 FÉVRIER 2019 (SOL 2311) – Robert CHARBONNEAU :

 

3,6 mb

5c5c97e6c5953_2311PANOMASTCRCHARB.thumb.png.69627e7ded975a57d94aa024be07fca9.png

 

Un paysage surréaliste

5c5c982d30482_2311PANOMASTC2ROBCHARB.thumb.jpg.0d59e8ee115de14031bc2fa96b89486c.jpg

 

 

 

Edited by vaufrègesI3
Erreurs de date
  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Etonnant comment, sur une des denieres photo (la zone alba), en zoomant on voit des pierres tres arrondies, comme des galets à la plage: l'erosion par l'eau est evidente.

Edited by dfremond

Share this post


Link to post
Share on other sites

5 février 2019 = sol 2011 et dans 189j on sera le 5 septembre 2019 au sol 2311... et déjà des images! O.o:o

aujourd'hui on est bien le 8 février 2019? non? O.o

Nicolas

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Y'en a UN qui suit !! :|xD

 

Rectifié..  Merci Nicolas !

 

J'ai parlé des problèmes sur l'ordi B en septembre 2018.. et j'ai embrayé avec septembre pour la date des images (le copier/coller a fait le reste) -_-

 

Moi aussi j'aurais besoin d'un sérieux reformatage (sachant que j'ai pas de sauvegarde) :/

Edited by vaufrègesI3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now