Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

Posted (edited)

Merci pour le mal que tu te donnes Daniel! Tu merites bien un peu de vacances!

A titre d'info, je vous propose cette video  passionnante sur les premiers signes de vie et la recherche de ses preuves, sur terre. C'est technique, Mr Philippot parle vite et il ne faut pas hesiter a faire des pauses frequemment pour assimiler le flux d'info, mais tout y est et on se rend compte de l'extreme difficulté de la tache. 

Bonne vacances à tous!

Edited by dfremond
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

 

Dans mon message précédent, sur l’emplacement du 25 juillet (sol 2476) j’évoquais une inclinaison de 21 degrés minimum. En fait il s’agissait plus précisément de 25 degrés d'inclinaison ! Je cite : "plus que jamais auparavant, au cours des opérations scientifiques" - voir l’image ci-dessous :

 

NAVCAM – 25 JUILLET 2019 (SOL 2476) :

 

5d3f4f8b053a2_2476NAVCX25.jpg.76d2494f704953a46e6745fa45066d07.jpg

 

 

Dès le lendemain 26 juillet (sol 2477) le rover manoeuvrait sur environ 15 mètres pour atteindre le sommet de la crête (en fait il s’agit plutôt d’un plateau) et atteindre un terrain plus proche de l'horizontale.

Les géologues cherchent à approfondir leur réflexion sur la composition des roches depuis cet escarpement et son plateau nommé "le Visionarium", et commencer à chercher la prochaine cible de forage potentielle. Le point de vue à 360 degrés placera le rover et ses caméras "sur un emplacement idéal pour visualiser les futures cibles de forage".

 

Enfin le 29 juillet, Curiosity s’est avancé sur le plateau en parcourant environ 12 mètres en ligne droite vers le Sud Ouest.  

 

POSITION AU 29 JUILLET 2019 (SOL 2480) :

 

5d3f516a6f494_2480Curiosity_Location-full.thumb.jpg.afd04be1f1bd364d74b4dda5a60ad268.jpg

 

 

HAZCAM AVANT – 26 JUILLET 2019 (SOL 2477) :

 

RETOUR À L'HORIZONTALE

5d3f532118a2e_2477HAZCAV26JUIL.jpg.47bb8d3445e653f9072c8a4e50a959a8.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 26 JUILLET 2019 (SOL 2477) :

 

5d3f533b3c39a_2477HAZCAR.jpg.f6dd15f97bff4e259c9de5275c5e1584.jpg

 

 

NAVCAM - 26 JUILLET 2019 (SOL 2477) :

 

DÉBUT DE LA MONTÉE SUR L'ESCARPEMENT

5d3f544540018_2477NAVC2.jpg.d378ca58d67d528360ca1548682721db.jpg

 

 

REGARD VERS L'ARRIÈRE. On aperçoit les traces des déplacements 

5d3f54c508acb_2477NAVCX3.jpg.200f3ac4ef32040ab5c135df126e9e44.jpg

 

 

5d3f55507e851_2477NAVCX2.jpg.31d51bb14c37ec9d550173d8fe0d190e.jpg

 

 

5d3f55f2511ff_2477NAVCX.jpg.83ca70522b07cf9c2f2f2d1da8fb8750.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 7 mb -26 JUILLET 2019 (SOL 2477) - Jan van Driel :

 

5d3f570e3d341_2477PANONAVC26JUILJVD.thumb.png.9bb430b96cdcde674f1fd076f18ebb5a.png

 

 

Au cours des dernières semaines, Curiosity a rassemblé des images spectaculaires qui documentent les couches et les textures de roches exposées dans le "Visionarium" :

 

MAHLI – 26 JUILLET 2019 (SOL 2477) :

 

5d3f57c27286f_2477MAHLI2.jpg.2e60bd7fc28ee6866d5749c38008d25d.jpg

 

5d3f580b10d0f_2477MAHLI3.jpg.a3adc4c313403bf661c6a12c4f79ea15.jpg

 

5d3f5838585d3_2477MAHLI26JUIL.jpg.1c7c5daeede1d97f96eb902f1e315cad.jpg

 

 

MAHLI – 27 JUILLET 2019 (SOL 2478) :

 

5d3f5881d2334_2478MAHLI27JUIL.jpg.8ff87ee1f5a236f91f39c490ce6e6c86.jpg

 

 

DEUXIÈME ÉTAPE sur le "Visionarium" :

 

HAZCAM AVANT - 29 JUILLET 2019 (SOL 2480) :

 

Curiosity grimpe encore.. Il est désormais près de 30 mètres plus haut que le point le plus bas de la vallée, la zone la plus argileuse atteinte lors du forage fin mai 2019. Il est par ailleurs maintenant placé plus haut que la crête "Vera Rubin" !.. 

En conséquence la présence d'argile est ici assurément beaucoup plus faible. En montant et en se rapprochant de l'extrême Sud de la vallée, il est probable que ces roches plus jeunes contiennent une bonne part de sulfates. En fait, depuis plusieurs semaines, on observe une forme de "black out" total sur les aspects liés à la recherche de molécules organiques. Ce qui donne l'impression que la mission a, pour quelque raison que ce soit, "tourné la page" sur ces questions, celles-ci devenant (progressivement) accessoires.. J'espère juste me tromper….. À suivre.

5d3f58d1bd99d_2480HAZCAV29JUIL.jpg.dfc57f9d8c7571d0d3f6aa8eef49fdd3.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 29 JUILLET 2019 (SOL 2480) :

 

5d3f58ba1a063_2480HAZCAR.jpg.b61c095cf834f853a8ecfc9f2310e437.jpg

 

 

NAVCAM - 29 JUILLET 2019 (SOL 2480) :

 

5d3f5a422750b_2480NAVC2.jpg.efcd8039334e14c94fe1e06d2cd11dad.jpg

 

 

5d3f5a699180a_2480NAVC3.jpg.fa6aebdaae353f01fee4f9b2a4449f76.jpg

 

BEAUCOUP DE ROCHES AFFLEURANTES

5d3f5a8d2656e_2480NAVC5.jpg.b6be2f5721c9ad6ffce8e87c9382b7dc.jpg

 

 

5d3f5acddb59d_2480NAVC6.jpg.b6bf51cfd32dd9636d9f5d1cbce9fa02.jpg

 

 

  • Like 3
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 

Un évènement dans la mise à jour du 29 juillet !

Vivian Sun, géologue planétaire au JPL évoque "une éventuelle expérience de chimie par voie humide du labo SAM" sur le prochain forage !!.

 

Je le cite :

"Après une ascension réussie du sommet du "Visionarium", nous recherchons maintenant notre prochain site de forage. Dans notre espace de travail immédiat [atteint le 29 juillet (sol 2480)], aucune exposition au substrat rocheux n'était disponible pour les activités de science de contact. Notre premier sujet à l'ordre du jour consistait donc à identifier une zone de site de forage vers laquelle nous allons nous rendre dans le plan d'aujourd'hui [le 30 juillet (sol 2481)].

Nous avons pris en compte un certain nombre de facteurs pour la sélection de ce site de forage. Nous recherchons un substrat rocheux qui semble «sur place», c'est-à-dire un substrat rocheux qui n'a probablement pas été déplacé depuis sa formation.

Bien qu'il puisse y avoir des roches "déplacées" (ou "flottantes") intéressantes, le substrat rocheux en place peut être plus stable pour le forage et son contexte géologique est plus simple à interpréter. Nous donnons également la priorité aux grandes expositions du substratum rocheux, car nous avons besoin de suffisamment de place pour forer, éliminer et analyser l'échantillon. La taille de la dalle de substrat rocheux est encore plus importante que d'habitude à cet endroit, car nous pouvons envisager de forer une deuxième fois et de fournir un échantillon pour une éventuelle expérience de chimie par voie humide SAM.

Enfin, nous avons envisagé d’autres contraintes pratiques, telles que la recherche d’une zone qui nous donne une bonne position de stationnement et une surface plane pour le forage. Compte tenu de tous ces facteurs, nous avons identifié plusieurs sites candidats et avons finalement décidé de nous rendre sur une dalle relativement plate visible dans la partie droite de l'image ci-dessous".

 

NAVCAM – 29 JUILLET 2019 (SOL 2480) :

 

5d41e4ffdfaf0_2480NAVC4.jpg.9ae7abab526d49a83ec97155652ac576.jpg

 

 

Rappel de l’utilité des expériences de "chimie humide" À BASSE TEMPÉRATURE dans le labo SAM :

 

La présence, maintenant bien établie, de sels de perchlorates sur l'ensemble de la surface de Mars constitue un problème majeur pour la détection de molécules organiques sur cette planète. Ce corps chimique est une base (anion de chlore plus oxygène) qu’on peut synthétiser ou qu’on trouve à l’état naturel, et dont la capacité d’oxydoréduction très violente est utilisée sur Terre principalement dans la propulsion (y compris celle des fusées). Leur origine "naturelle" est aujourd’hui bien comprise, par exemple dans le désert d’Atacama, au Chili.

Les perchlorates martiens se forment naturellement, comme les perchlorates terrestres, grâce au rayonnement solaire ultraviolet puissant qui atteint la surface et facilite l’oxydation des éléments chlorés contenus dans le sol en l’absence d’eau. L’oxydant doit provenir de l’oxygène de l’atmosphère (sur Mars, quelques molécules d’oxygène libre et l’oxygène des molécules de gaz carbonique qui est abondant, ceci sur des temps géologiques).

Chauffés, les perchlorates sont extrêmement corrosifs, et on a pu constater qu’ils ont très probablement corrompu les analyses des Viking et de l’atterrisseur Phoenix en 2008. C’est d’ailleurs Phoenix qui, le premier, a démontré l’existence de cet oxydant.

 

Chauffés à l’intérieur du labo SAM de Curiosity, les perchlorates modifient les structures des composés organiques, de sorte que les identités des matières organiques martiennes dans la roche restent incertaines. Lorsque les premières molécules organiques complexes ont été découvertes en mai 2013 (sol 279) par Curiosity à "Cumberland",  l’action de chauffer l’échantillon, et donc les perchlorates, a détruit les molécules organiques originelles en les transformant en chlorohydrocarbones, rendant impossible leur identification.

De même, si de nombreuses molécules organiques complexes "pas trop mal préservées" (dixit François Forget) ont été de nouveau détectées, plus formellement, dans un échantillon prélevé en janvier 2015 (sol 882) à 6 centimètres de profondeur (dans une roche cible nommée "Mojave)", leur état de dégradation n’a, semble t-il, pas permis de pousser très loin, en tout cas pas jusqu’à l’analyse chirale.

 

POUR ÉVITER DE DÉGRADER LES MOL֤ÉCULES FRAGILES SENSIBLES À LA CHALEUR ET À L’OXYDATION DES PERCHLORATES IL EXISTE 9 COUPELLES, fermées par un opercule transperçable et remplies de solvants chimiques pour les expériences de "chimie humide" À BASSE TEMPÉRATURE. Ces solvants sont des produits chimiques spéciaux appelés "agents de dérivatisation" conçus à l’origine pour rendre certaines molécules plus faciles à détecter. Pour pouvoir être séparée par chromatographie en phase gazeuse les molécules organiques doivent être volatilisées. La technique la plus simple pour les rendre volatiles est de les chauffer à plus ou moins haute température. Cependant, pour étudier des molécules fragiles, sensibles à la chaleur, il est également possible de passer par la technique de dérivatisation. Celle-ci permet de rendre volatile des molécules organiques en attachant sur ces dernières des fonctions chimiques particulières. Ainsi dérivatisées, les molécules passent facilement à l’état gazeux, ce qui rend alors possible leur analyse. Sachant aussi que la dérivatisation est plus efficace que la chaleur pour l’étude de molécules organiques volumineuses, ou réactives.

 

Petit bémol : Ces 9 coupelles ne sont utilisables qu’une seule fois. Il s’agit donc de les utiliser judicieusement.  

 

Il est peut-être permis de s’étonner qu’AUCUNE expérience de ce type n’ait encore été tentée au cours des - bientôt - 7 années de présence dans le cratère Gale !... Désormais, vu les terrains plus jeunes et donc probablement plus acides qui se profilent, on peut craindre qu’il soit un peu tard pour les mettre en œuvre.

 

 

Le 30 juillet Curiosity s’est donc légèrement déplacé vers un potentiel site de forage, une dalle rocheuse relativement plate.

 

Je cite la mise à jour du 30 juillet de Mariah Baker, géologue planétaire à l'Université Johns Hopkins :

 

"Le rover est actuellement situé dans la partie sud du "Visionarium", où nous allons commencer notre prochaine campagne de forage, et nous ne pouvons pas nous empêcher de contempler le paysage! Perché au sommet d'un petit escarpement, nous avons sans doute l'un des meilleurs fonds que nous ayons jamais eu pendant une campagne de forage. Les superbes vues panoramiques sur le mont Sharp et les terrains environnants (comme ceux de l'image Navcam ci-dessus) pourraient vraiment vous couper le souffle - si le manque d'oxygène ne suffisait pas!

 

Aujourd'hui, il s'agit du forage Sol 1, ce qui signifie que l'équipe s'est concentrée sur la localisation et la priorisation des roches forables dans notre espace de travail. La cible "Glen Etive 1" a été sélectionnée comme option de forage principale. Les mesures ChemCam, MAHLI et APXS sur Glen Etive 1 fourniront des informations sur les propriétés géologiques et chimiques de cette roche avant le début des forages. ChemCam visera également un autre point sur la même couche de roche ("Glen Etive 2") ainsi qu'une cible sur un autre affleurement proche ("Ninian"). Nous avons également inclus diverses observations de Mastcam dans le plan, telles que des images de documentation des trois cibles ChemCam, une image stéréo d'une cible de roche stratifiée appelée "Liddel" et une image plus grande en mosaïque d'une unité de grès distante. Un ensemble de mesures environnementales complétant le plan, comprenant deux activités DAN, la surveillance REMS et des images Navcam pour surveiller les charges de poussière et l'activité de la poussière diable.

 

L’équipe est impatiente et prête à se lancer dans les forages à ce nouvel emplacement, en particulier compte tenu de la toile de fond pittoresque dont nous bénéficions pendant que nous travaillons. Et comme une campagne de forage peut durer plusieurs semaines, nous pouvons continuer à admirer la beauté des paysages vastes et diversifiés du cratère du Gale pendant au moins un peu plus longtemps".

 

 

HAZCAM AVANT – 30 JUILLET 2019 (SOL 2481) :

 

5d41e66943933_2481HAZCAV30JUIL.jpg.3e003f5c9e30a6a138f82ad389a48e15.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 30 JUILLET 2019 (SOL 2481) :

 

5d41e68177373_2481HAZCAR30JUIL.jpg.4877bc5ddda1a82f71e93e46fd85042c.jpg

 

 

NAVCAM - 30 JUILLET 2019 (SOL 2481) :

 

5d41e6dc1256c_2481NAVC30JUIL.jpg.c70ac39b08e8e5361a1ccb0daa951226.jpg

 

 

Au dessous de la crête, les traces roues des opérations précédentes 

5d41e7208dfd3_2481NAVC2.jpg.e29417e6cb2cfd740cee7b904edf461d.jpg

 

 

5d41e74362819_2481NAVC3.jpg.821d4800bd78d087a0a7c7a3cf5aad57.jpg

 

 

5d41e760c2f41_2481NAVC4.jpg.2772f0fa60e1d860ce3728900ef378f5.jpg

 

Zone d'activité du rover

5d41e78f0670a_2481NAVC6.jpg.85f39de33d1300d826d515dba54cdf71.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 7,3 mb - 29 JUILLET 2019 (SOL 2480) – Jan van Driel :

 

2480_PANO_NAVC_29_JUIL_JVD.thumb.png.ef31c59ffefbfc2ddd9e51555e8b2f9e.png

 

 

PANO MASTCAM - 17,8 mb - 29 JUILLET 2019 (SOL 2480) – Robert Charbonneau :

 

2480_PANO_MASTCROB_CHARB.thumb.png.efa2f4796378a9bf84c980779e52b601.png

 

 

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Sur l’espace de travail atteint le 30 juillet (sol 2481), la première cible de forage "Glen Etive 1" est confirmée. Forage prévu ce week-end !

 

POSITION AU 30 JUILLET 2019 (SOL 2481) :

Sol 2481 sur les indications de Phil Stooke 

 

5d449e92e48dd_2481Curiosity_Location-full.thumb.jpg.ea47b1cba1aa0e5b1201c205194aaf89.jpg

 

 

NAVCAM - 30 JUILLET 2019 (SOL 2481) : 

L'APXS sur la cible de forage

 

5d449f6b32839_2483NAVCCIBLEFORAGE.jpg.448dcd85be64c3efb0976906571277c3.jpg

 

 

5d449fe8354c8_2481NAVC5.jpg.4c9bb72917ae3eba7a3e7d7fc3fc9c70.jpg

 

 

MASTCAM - 30 JUILLET 2019 (SOL 2481) :

 

5d44a04a31791_2481MASTCSOCLECIBLE3.jpg.e2e00e33ceb039ceece33e9babc1eae1.jpg

 

 

MAHLI - 1ER AOÛT 2019 (SOL 2483) :

 

5d44a0ded2a29_2483MAHLI1ERAOUT.jpg.fe9b798ba260b8860bf909d30847ff01.jpg

 

 

Mise à jour du 1er Août 2019 (sol 2483).

Je cite Lucy Thompson, géologue planétaire à l'Université du Nouveau-Brunswick - Extrait :

"La planification d'aujourd'hui [sol 2483] visait à obtenir plus d'information sur la composition et la texture au sommet de cette petite crête que nous devons tenter de forer pendant la fin de semaine. Cette crête est représentative de l'une des unités cartographiées en orbite avant l'atterrissage, « l’unité contenant de l'argile fracturée ". Nous avons déjà foré deux trous dans l'" unité d'argile lisse " et il sera intéressant de comparer la composition et la minéralogie de ces unités orbitales distinctes entre elles et avec le reste de la "formation Murray".

Nous utiliserons ChemCam pour étudier la composition de deux autres points ("Glen Dessary" et "Canisbay") sur le même bloc que nous avons l'intention de forer pour voir si différentes couches ont la même chimie, et nous obtiendrons des images de documentation Mastcam pour ces cibles".

FIN DE CITATION

 

Les cartographes géologues ont divisé l’unité d’argile en deux sous-unités : une "unité lisse striée" et une "unité fracturée".

Dans l’optique de la recherche de molécules organiques, l’ unité dite "d’argile fracturée" où est actuellement situé Curiosity demeure une hypothèse que seul  le forage pourra confirmer, ou non.

Carte couleur de la minéralogie pour illustrer mon propos.

 Les verts sont des phyllosilicates (argiles), le bleu et le magenta des sulfates, le rouge de l’olivine et l’orange des mélanges de sulfates et d’argiles. Le site d'atterrissage est marqué par une croix jaune en haut au centre de cette image. On peut noter l’étroitesse de la bande verte significative de la présence d’argiles (voir échelle au bas à gauche de l’image) :

 

CRISM-curiosity-map-.png.447cc5e51bd3d2ee836c48c40b798c0e.png

 

 

Mise à jour du 2 août 2019 (sol 2384)

Je cite Mark Salvatore, géologue planétaire à l'Université du Michigan - Extrait :

"Les activités scientifiques d'aujourd'hui ont été planifiées dans l'espoir de forer notre prochaine cible cette fin de semaine. Les scientifiques de l’équipe d’aujourd'hui s'intéressaient surtout à caractériser le grand bloc de substrat rocheux situé devant le rover pour obtenir le plus d'information possible avant de percer la surface et d'exposer l'intérieur de la roche. Hier soir, Curiosity a brossé la poussière de la roche et a effectué des mesures géochimiques avec l'instrument APXS. Pour aujourd'hui, nous avions prévu d'acquérir une image multispectrale de cette surface brossée en plus de deux mesures par spectroscopie de la dégradation induite par laser (LIBS) de la chimie du substratum rocheux pour déterminer s'il existe une variabilité spatiale dans la chimie de cette unité géologique.

 

Les activités d’aujourd’hui nous mettront dans une position idéale pour forer cette unité au cours du week-end, suivies de plusieurs jours supplémentaires pour documenter le nouveau trou de forage et les résidus. Si tout se passe bien, nous devrions recevoir des données géologiques supplémentaires des instruments du rover sur la minéralogie de cette unité la semaine prochaine. Ce sera bien de comparer cet emplacement avec les autres trous de forage acquis depuis les investigations sur la crête de "Vera Rubin"".

FIN DE CITATION

 

 

Les "données géologiques" donc, avec le labo CheMin pour les premières investigations. Ensuite il est permis d’espérer qu’à terme, si le cadre géologique s’avère favorable, ils sollicitent aussi le labo SAM et peut-être ENFIN, pour la première fois, soyons fous -_-, l’expérience de chimie humide à basse température (voir message précédent). 

 

 

PANO NAVCAM - 8,1 mb - 30 JUILLET 2019 (SOL 2481) - Jan van Driel :

 

 

2481_PANO_NAVC_30_JUIL_JVD.thumb.png.abfd4f2df7d6b3f4e1061bb32425be24.png

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

LA CIBLE DE FORAGE  du week-end  nommée "Glen Etive 1

 

L'image a été prise (après brossage) le 31 juillet (sol 2482) par la caméra MAHLI à une distance de 35 cm. 

 

5d45e52c15422_2482MAHLIGLENETIVE131JUIL.jpg.a5eff6da48b4cf876ee7ff6e9d3603dc.jpg

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

LE 22ème FORAGE SEMBLE RÉUSSI !

 

GIF NAVCAM - 4 AOÛT 2019 (SOL 2486) - Paul Hammond :

 

index.php?act=attach&type=post&id=45018

 

 

HAZCAM AVANT - 4 AOÛT 2019 (SOL 2486) :

 

5d47069c9e9d5_2486HAZCAV2.jpg.a1e606ca6f82fdfaef69fa238ac33958.jpg

 

 

NAVCAM - 4 AOÛT 2019 (SOL 2486) :

 

5d47072abdbdd_2486NAVC2.jpg.46d654a320c28a98a0f1ddab3d504b26.jpg

 

 

  • Like 4
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 

Hier 6 août 2019 (sol 2488) Curiosity a clôturé sa septième année de présence active sur Mars et a donc entamé la huitième, aujourd’hui 7 août.

 

Confirmation du succès du 22ème forage effectué le 4 août 2019 (sol 2486) à "Glen Etive".

Noter qu’il a été réalisé sans utiliser la percussion, mais que la profondeur atteinte n’est que de 4 cm, ce qui ne semble pas trop limitant pour la quantité d’échantillon récupérée.

En activités préparatoires à la livraison d’échantillon aux labos, le bras robotique sera sollicité pour livrer trois "portions tests" d’échantillons afin de s’assurer que le foret livre des quantités de matériau qui correspondent à la quantité attendue. Dans ce cadre, l'une de ces portions test est livrée au sol, et deux autres sur le capot d'entrée fermé du labo SAM. Il s’agit d’une sorte de "répétition" qui permet aussi de mesurer le degré éventuel de déviation des matériaux causé par le vent au dessus des trappes d’accès des labos, à la hauteur du pont du rover. Les images Mastcam sont utilisées pour documenter toutes ces activités.

 

 

MASTCAM – 4 AOÛT 2019 (SOL 2486) :

 

5d4a94a0533d2_2486MASTC2.jpg.743672306fb94213ba02a0a900b8bdb2.jpg

 

 

5d4a94be24ee1_2486MASTC4-08.jpg.78914f41780b69f946289e7bfd31672c.jpg

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

5 août 2019

Nouvelles découvertes pour Mars Rover, sept ans après l'atterrissage :

 

Source :  https://mars.nasa.gov/news/8498/new-finds-for-mars-rover-seven-years-after-landing/

 

 

Ce panorama d'un endroit appelé "Teal Ridge" a été capturé sur Mars par la Mast Camera, ou Mastcam, sur le rover Curiosity le 18 juin 2019, 2440e jour martien, ou sol, de la mission :

 

5d4c225d5ebb2_2440PANOMASTCTealRidge18juin.jpg.e09e0a0a11367f3307d5c78b82cd996b.jpg

Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

 

Original 273 mb https://mars.nasa.gov/resources/23972/curiosity-surveys-teal-ridge/

 

Le rover Curiosity a parcouru un long chemin depuis son atterrissage sur Mars, il y a sept ans. Il a parcouru un total de 21 kilomètres et 368 mètres jusqu'à son emplacement actuel. En cours de route, Curiosity a découvert que Mars avait, entre autres, les conditions nécessaires pour soutenir la vie microbienne dans le passé ancien.

Et c’est loin d’être terminé, car il vient de forer son 22ème échantillon de la surface martienne. Il lui reste encore quelques années avant que son système nucléaire se dégrade suffisamment pour limiter considérablement ses activités. Une gestion prudente de sa puissance permettra au rover de continuer à étudier la planète rouge.

Curiosity est maintenant à mi-chemin dans une région que les scientifiques appellent "l'unité d'argile" située sur le flanc du mont Sharp, à l'intérieur du cratère Gale. Il y a des milliards d'années, il y avait des ruisseaux et des lacs dans le cratère. L'eau a modifié les sédiments déposés dans les lacs, laissant beaucoup de minéraux argileux dans la région. Ce signal d'argile a été détecté pour la première fois depuis l'espace par Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) quelques années avant le lancement de Curiosity.

 

"Cette région est l'une des raisons pour lesquelles nous sommes venus à Gale Crater", a déclaré Kristen Bennett de l'US Geological Survey, l'une des co-responsables de la campagne dans l’unité d’argile de Curiosity. "Nous étudions les images orbitales de cette zone depuis 10 ans et nous sommes enfin en mesure de regarder de près."

 

Le rover Curiosity explore "Teal Ridge" : Le 18 juin 2019, il a saisi ce panorama à 360 degrés :

 

Crédit : NASAJPL-CaltechMSSS

 

Les échantillons de roches que le rover a foré ici ont révélé les plus grandes quantités de minéraux argileux découvertes au cours de la mission. Mais Curiosity a détecté des quantités d'argile aussi élevées dans d'autres parties du mont Sharp, y compris dans des zones où MRO n'avait pas détecté d'argile. Cela a amené les scientifiques à se demander en quoi les résultats obtenus en orbite et en surface étaient différents.

 

L'équipe scientifique réfléchit aux raisons possibles pour lesquelles les minéraux argileux se sont distingués ici par MRO. Le rover a rencontré un "terrain plein de graviers et de galets" lors de son entrée dans la zone, a déclaré l'autre co-responsable de la campagne, Valerie Fox de Caltech. Une idée est que les cailloux sont la clé : bien que les cailloux individuels soient trop petits pour être observés par MRO, ils peuvent apparaître collectivement à l'orbiteur comme un simple signal d'argile dispersé dans la zone. La poussière se dépose également plus facilement sur les rochers plats que sur les cailloux. Cette même poussière peut masquer les signaux vus de l'espace. Comme les caillou x étaient trop petits pour que Curiosity puisse y pénétrer, l'équipe scientifique est à la recherche d'autres indices pour résoudre ce casse-tête.

Curiosity a quitté le terrain de galets en juin et a commencé à rencontrer des caractéristiques géologiques plus complexes. Il s'est arrêté pour prendre un panorama à 360 degrés sur un affleurement appelé "Teal Ridge". Plus récemment, il a pris des images détaillées de "Strathdon", un rocher constitué de dizaines de couches de sédiments qui se sont durcies en un tas cassant et ondulé. Contrairement aux couches minces et plates associées aux sédiments lacustres étudiés par Curiosity, les couches ondulées de ces caractéristiques suggèrent un environnement plus dynamique. Le vent, l'eau qui coule ou les deux pourraient avoir façonné cette région.

 

Cette mosaïque d'images montre le rocher appelé  "Strathdon", qui est composé de plusieurs couches complexes. Le 9 juillet 2019, 2461ème sol martien, Curiosity a pris ces images à l'aide de sa caméra de mât, ou Mastcam : 

 

22,5 mb

2461_Strathdon_9_JUIL.thumb.png.ceea11077adc67ceea590063ca54c8e8.png

Crédit image : NASAJPL-CaltechMSSS.

 

"Teal Ridge" et "Strathdon" représentent toutes deux des changements dans le paysage. "Nous observons une évolution de l'ancien environnement lacustre enregistrée dans ces roches", a déclaré Fox. "Ce n'était pas simplement un lac statique. Cela nous aide à passer d'une vision simpliste de Mars qui passe de l'humidité à la sécheresse. Au lieu d'un processus linéaire, l'histoire de l'eau était plus compliquée."

 

Curiosity découvre une histoire plus riche et plus complexe derrière l’eau sur le mont Sharp - un processus que Fox a comparé à la possibilité de lire les paragraphes d’un livre - un livre dense, avec des pages déchirées, mais une histoire fascinante à reconstituer.

 

  • Like 3
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 

À la suite d'un forage, le processus complexe de livraisons d’échantillon aux labos puis d’analyses peut durer plusieurs semaines...

 

Pour le 22ème forage effectué le 4 août 2019 (sol 2486) à "Glen Etive", quelques "petits" problèmes ont participé à retarder les opérations.

Ainsi, au tout début du mois d’août, le mât de télédétection RSM (Remote Sensing Mas) qui surplombe la plate forme de Curiosity (ainsi que le sol à près de 2 m), et sur lequel les caméras ChemCam, les deux Mastcams et les quatre Navcams sont montées, a brièvement arrêté de pointer. Du coup, en l'absence d'images, le processus de livraison aux labos a du être interrompu dans l’attente du diagnostic des ingés. Un problème peut-être lié aux modifications apportées récemment à la manière dont sont chauffés les moteurs raccordés au module RSM.

En tout cas, une semaine plus tard, ces difficultés inédites ont, semble t’il, été résolues même s’ils restent prudents. Mais les tests de diagnostic exécutés paraissent avoir été concluants.

 

Le 10 août (sol 2492) un échantillon de forage a été déposé dans le labo de minéralogie CheMin, suivi d'une analyse pendant la nuit. Au cours de cette analyse, l’instrument émet un faisceau de rayons X sur l’un des côtés de la cellule d’échantillon mise en vibration, et capture un diagramme de diffraction des rayons X sur un détecteur situé de l’autre côté.

 

Au cours du week-end des 10 et 11 août et après livraison au labo SAM (destiné essentiellement à la recherche et la caractérisation des molécules organiques), l’équipe scientifique a constaté que la coupelle à échantillon utilisée pour le pré-conditionnement ne fermait pas aussi bien que souhaité. Cette étape de pré-conditionnement est nécessaire avant de pouvoir effectuer une analyse "Evolved Gas" (EGA) sur l'échantillon de forage "Glen Etive".

Je cite : "En réponse, nous avons choisi de refaire l'activité de préconditionnement SAM en utilisant une autre coupelle, en plus d'exécuter une autre analyse CheMin".

 

Bref, il faut bien comprendre que les manip’s hyper complexes, et nécessairement très précises, programmées depuis la Terre pour utiliser un engin évoluant sur une planète située à 400 millions de km, sont vouées à un contingent inévitable d’aléas. Ceci en dépit de tout ce que la technologie sera toujours capable d’anticiper et d’innover.

 

 

GIF MASTCAM - 8 AOÛT 2019 (SOL 2490) - PAUL HAMMOND  : 

 

Test de livraison de matériau sur une trappe d'accès FERMÉE au labo SAM afin d'évaluer la quantité livrée

 

index.php?act=attach&type=post&id=45027

 

 

CHEMCAM-RMI - 8 AOÛT 2019 (SOL 2490) :

 

5d546bc118cb4_2490CHEMCRMI8-08.png.d64e5784c107c18e423d3edadf1247ec.png

 

 

MASTCAM - 8 AOÛT 2019 (SOL 2490) :

 

5d546c12aebc7_2490MASTC2.jpg.7f92489516ebdc936c7f1acbb6863749.jpg

 

 

 

PANO MASTCAM - 14 mb - 2 AOÛT 2019 (SOL 2484) - PAUL HAMMOND : 

 

 

2484_PANO_MASTC_JVD_2-08.thumb.png.7eb33467a56a39d22753704dc0e5aabb.png

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Un grand merci Daniel pour toutes ces images !! 

Les traces de déplacement de Curiosity sur le sol martien donnent une telle impression de "proximité" géologique avec notre bonne vieille Terre, je trouve ça émouvant.

Et chapeau pour les scientifiques qui réussissent à mener à bien toutes ces opérations, c'est épatant :x    !

 

:)

 

 

Edited by penn kalet
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/08/2019 à 22:29, vaufrègesI3 a dit :

Test de livraison de matériau sur une trappe d'accès FERMÉE au labo SAM afin d'évaluer la quantité livrée

 

Ben ça a pas l'air de faire des masses... :|

Le pano est impressionnant, merci Daniel !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, penn kalet a dit :

Les traces de déplacement de Curiosity sur le sol martien donnent une telle impression de "proximité" géologique avec notre bonne vieille Terre, je trouve ça émouvant.

 

Coucou Anne :)

Perso, toujours pas blasé de ces images, pas plus que ceux qui travaillent à nous concocter ces panoramiques, bien évidemment.. 

 

 

Il y a 6 heures, Kaptain a dit :
Le 14/08/2019 à 22:29, vaufrègesI3 a dit :

Test de livraison de matériau sur une trappe d'accès FERMÉE au labo SAM afin d'évaluer la quantité livrée

 

Ben ça a pas l'air de faire des masses... :|

 

Si si, c'est bon ^_^ !

Il ne faut pas perdre de vue que, pour les labos, la quantité nécessaire au remplissage d'une coupelle ne dépasse pas le volume d'un petit cachet d'aspirine..

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Suite à la livraison d'échantillon du 11 août (sol 2493) au labo SAM et à l'échec du pré-conditionnement correspondant, à partir du 15 août (sol 2497) l'équipe SAM était à nouveau prête à livrer quatre échantillons à SAM pour l'analyse EGA. Du coup, le fonctionnement de ce labo étant très énergivore, il ne laisse quasiment pas de place à d'autres activités. Dans l'après-midi du 16 août (sol 2498), il était prévu d'étudier la chimie de deux cibles d'affleurements rocheux situées à proximité de la cible de forage avec Mastcam et ChemCam, ainsi que.certaines observations environnementales standard avec MastCam pour l'analyse du niveau de poussières atmosphériques et l'imagerie Navcam pour la recherche de nuages et de "dust-devils".

Ce même sol du 16 août, l'équipe de SAM devait obtenir également une nouvelle lecture des données de CheMin sur l'échantillon déposé ce lundi.

 

Je cite Ashley Stroupe, ingénieur des opérations de mission au JPL : "Les résultats de l'analyse SAM seront disponibles avant la planification de vendredi, et sur la base de ces résultats, l'équipe SAM déterminera s'il convient d'effectuer une analyse supplémentaire sur l'échantillon de forage "Glen Etive" dans le plan de week-end".

 

 

MOSAÏQUE DE 4 IMAGES MASTCAM - 10 AOÛT 2019 (SOL 2492) - THOMAS APPÉRÉ : 

 

5d57094de4fe7_2492MOSAQUEMASTCTHAPP2.thumb.jpg.40cb683b86e5da02d6c2ef801e3b4ed6.jpg

 

 

VERSION ROGNÉE :

 

5d57097cdd30f_2492MOSAQUEMASTC2THAPP.thumb.jpg.e59d7013b18394aa614b7f1bdb62c43a.jpg

 

 

  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci…. :)  encore une fois.. :) 

t'es un chef………. :) 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

MARS VA ENTRER EN CONJONCTION SOLAIRE 

 

 

Bonne nouvelle, car suite aux premières analyses réalisées par le labo SAM, il a été décidé d’exécuter des analyses supplémentaires sur l'échantillon de forage de "Glen Etive". La livraison était prévue le 18 août (sol 2500).

 

Pour l’heure, l’utilisation pour la première fois d’une des 9 coupelles destinées aux expériences de "chimie humide à basse température" ne semble toujours pas d'actualité. 

 

Le temps presse car, comme tous les 26 mois, la conjonction solaire approche, le Soleil se situant alors entre la Terre et la planète rouge, une période de quelques semaines pendant laquelle les communications avec tous les engins martiens sur Mars, et autour de Mars, seront trop dégradées pour permettre d’envoyer des commandes en toute sécurité.

Des engins qui ne resteront pas totalement inactifs grâce aux quelques activités courantes programmées avant la conjonction et au stockage de données, en particulier grâce aux orbiteurs qui, pendant la conjonction, conservent leur communication avec les rovers et landers travaillant sur le sol martien.

 

Le dernier jour de planification avant la conjonction est donc annoncé pour le 23 août (sol 2505).

 

Dans l'après-midi du 20 août (sol 2502), Curiosity a vidé au sol tout le matériau d’échantillon du trou de forage "Glen Etive" restant encore dans la chambre d’échantillonnage et la tige du foret, les images Mastcam devant documenter le processus.

 

Le 21 août (sol 2503), ChemCam devait être utilisé pour une analyse chimique de plusieurs cibles du substrat rocheux, et par une observation ciblée de manière autonome de certaines des veines brillantes de ce substrat. Mastcam documentera toutes les observations de ChemCam, puis les Navcam surveilleront les nuages de poussière et les dust-devils. Enfin, pendant la nuit du 21 au 22 août, le labo CheMin a effectué une autre analyse de l'échantillon de forage "Glen Etive", juste avant l'arrivée de la conjonction solaire.

 

 

MOSAÏQUE MASTCAM 13,6 mb - 10 AOÛT 2019 (SOL 2492) - Jan van Driel :

 

Zone de travail du bras robotique. Le trou de forage "Glen Etive" est en bas à gauche de l'image

 

2492_PANO_MASTC_JVD.thumb.png.80d37599bb4eea5e69a949af0e747a6d.png

 

 

 

MOSAÏQUE MASTCAM - 13 AOÛT 2019 (SOL 2495) - Thomas Appéré :

 

Curiosity zoome un peu plus haut sur les mesas qui bordent la vallée argileuse avec le télescope RMI intégré à l'instrument ChemCam

 

5d5e61f664a01_2495CHEMCRMI13-08THAPP.thumb.jpg.2ceb95044325b11184db494ab0faad4d.jpg

 

 

  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 

Curiosity se prépare à une pause obligatoire de deux semaines 

 

Je poste simplement la traduction de la dernière mise à jour avant la conjonction solaire :

 

Par Mariah Baker, géologue planétaire à l'Université Johns Hopkins

22 août 2019

 

Les journées qui précèdent un grand voyage peuvent être mouvementées. Il y a des préparatifs à faire, des affaires à emballer, un travail supplémentaire à faire en prévision de votre absence de l'ordinateur. Et ce n'est pas différent pour un robot à la surface de Mars. Alors que la conjonction solaire approche à grands pas, l'équipe se concentre sur la préparation du rover pour son voyage derrière le soleil, au cours duquel toutes les communications entre la Terre et le rover cesseront. Aujourd’hui, l’équipe a dû faire face à l’intéressant défi de s’adapter à toutes les activités à effectuer avant la conjonction dans le temps limité disponible avant que le rover ne commence à «ranger» ses instruments pour une pause de deux semaines. Au début de la planification, l’équipe scientifique a été informée que nous ne serions pas autorisés à utiliser Mastcam ou ChemCam après la première utilisation du sol, afin d’éteindre ses instruments et de les positionner en toute sécurité avant le début de la conjonction solaire. Cela a limité les activités pouvant être incluses dans le plan et à quel moment. un plan qui comprenait à l'origine trois blocs scientifiques répartis sur deux sols s'est rapidement transformé en un bloc scientifique massif sur le premier sol, plein à craquer avec toutes les activités à effectuer pour que le rover passe en mode vacances.

 

Le bloc scientifique comprenait diverses observations géologiques, telles que des images multispectrales  Mastcam d'un rocher fracturé et des météorites potentielles nommées "Stone Row", ainsi que deux activités de la ChemCam sur les cibles "Windy Swire" et "Wigtownshire". En prévision des activités post-conjonction, une imagerie Navcam a également été incluse pour collecter des données de distance sur un groupe de roches ombragées à proximité. Mastcam imagera quatre cibles différentes pour surveiller l'activité éolienne: deux cibles de sable (Dundee 1 et Dundee 2), le pont du rover et un amas de matériaux autour du trou de forage. Puisque Navcam restera partiellement opérationnel pendant la conjonction, le rover continuera également à surveiller le vent tout au long de la pause en répétant l'image montrée ci-dessous une fois par sol pour voir si des matériaux se déplacent dans l'espace de travail pendant notre absence. Le plan scientifique actuel incluait également un ensemble d'observations Mastcam et Navcam utilisées pour étudier les phénomènes atmosphériques tels que les nuages et les dust devils.

 

Le bloc scientifique s'est terminé par une séquence de repérage Mastcam, qui placera la caméra dans une position sûre en prévision de la pause de deux semaines. Nous avons encore un jour de planification préalable à la conjonction vendredi, mais avec une instrumentation limitée, il semble que ce sera une journée très calme. Avec toutes nos activités scientifiques requises terminées et nos instruments éteints, nous devrions être presque prêts pour notre voyage derrière le soleil! Mais attendez… où avons-nous mis notre passeport?!

 

 

NAVCAM - 12 AOÛT 2019 (SOL 2492) :

 

5d60441a6b72a_2492NAVCAM.jpg.1e27d7edb37af84c0578ea938e0fc83e.jpg

 

 

Pour le plaisir, Deux panos MASTCAM de Thomas APPÉRÉ 

 

Le 2 DÉCEMBRE 2018 (SOL 2247) :

 

Mosaïque de 16 photos acquises par la caméra MastCam 100 mm au sol 2247 à 11h15 heure locale.

Le rover Curiosity est au sommet de l'escarpement "Vera Rubin" avec les collines à la base du Mt Sharp en vue.

 

5d6044f3f0fd3_2247PANOMASTC2DEC.thumb.jpg.42fa9ae106dbfc064060d5b989b6cac7.jpg

 

 

Le 12 JANVIER 2019 (SOL 2287) :

 

Version rognée d'une mosaïque de 65 photos acquises par la caméra MastCam 100 mm au sol 2287 à 8h50 heure locale.

Le rover Curiosity est toujours au sommet de l'escarpement "Vera Rubin" avec les collines à la base du Mt Sharp en vue

 

 

2287_PANO_MASTC_TH_APP.thumb.jpg.724beb0e48b4e5216e1c2cdcc05905fc.jpg

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 

Deux semaines de black out

 

Pendant la conjonction, Mars et la Terre se trouveront donc sur les côtés opposés du Soleil. Celui-ci expulse les gaz chauds ionisés de sa couronne très loin dans l’espace et ce gaz peut interférer avec les signaux radio lorsqu’il s’agit de communiquer avec un engin installé sur Mars, ou autour de Mars, ce qui dégrade le signal.

En conséquence ,les équipes terrestres de ces engins doivent s’abstenir d'envoyer des commandes lorsque Mars disparaît suffisamment loin derrière la couronne solaire du fait des risques d'interférences radios.

Dans l’absolu, ce "moratoire sur les commandes" est prévu du 28 août au 7 septembre 2019. Mais certaines missions auront cessé toute communication plus tôt. Concernant Curiosity, la fin des communications est programmée dès aujourd’hui 24 août et pour une durée d’environ deux semaines.

 

Les orbiteurs Mars Odyssey et Mars Reconnaissance Orbiter continueront à collecter des données auprès de Curiosity et d’InSight en vue du retour futur de ces données sur Terre. Cependant, seul Mars Odyssey tentera de relayer ces données sur Terre avant la fin de la conjonction. En attendant, un autre orbiteur, MAVEN, continuera à collecter ses propres données scientifiques mais ne soutiendra aucune opération de relais pendant cette période.

 

Il y aura donc une pause temporaire dans le flux d’images brutes disponibles pour Curiosity, et bien sûr pour InSight et les autres missions martiennes.

 

 

La Nasa a posté une nouvelle mise à jour datée du 23 août, veille de l'arrêt des communications. Elle est suffisamment explicite pour que je la traduise et la cite encore ici in-extenso : 

 

Sols 2506-2508 - (24 au 26 août) : En attendant de nous revoir

Par Michelle Minitti, géologue planétaire chez Framework

23 août 2019

 

Aujourd’hui 23 août, c’était la dernière occasion de commander activement Curiosity avant que le Soleil ne s’interpose entre nous et Mars. La plupart des instruments sont stockés en toute sécurité pour la pause de la conjonction solaire, mais l'intrépide Navcam était disponible pour certaines observations scientifiques de dernière minute. Navcam mesurera la quantité de poussière dans l'atmosphère, recherchera les dust devils et les nuages dans une série d'images et de films sur le sol 2506. Après cela, le mât de télédétection se tournera vers l'espace de travail pour se protéger contre l'accumulation de poussière sur ses instruments. Bien que Curiosity ne reçoive pas de commandes de la Terre lors de la conjonction solaire, il a déjà reçu une série de commandes pour continuer à recueillir systématiquement des données pour les deux prochaines semaines. REMS et RAD acquerront plusieurs mesures à chaque sol, DAN, une longue mesure passive, et Navcam, ainsi que les Hazcam à l’avant et à l’arrière acquerront chacune une image par jour. La vue vers le bas du mât comprend le trou de forage "Glen Etive", ce qui permet à Navcam de surveiller tout changement dans les matériaux autour du trou de forage. DAN acquerra également deux mesures actives lors de la conjonction solaire en exerçant son générateur de neutrons. Les données recueillies seront stockées pour le retour une fois que nous aurons retrouvé des communications fiables avec Mars.

 

Tout comme la conjonction solaire n’est pas un congé pour Curiosity, ce n’est pas un congé pour l’équipe scientifique ! Sans la responsabilité de commander le rover, l'équipe a plus de temps pour se pencher sur les données spectaculaires que Curiosity a rassemblées pour nous. Il faut du temps pour traduire chaque image, mosaïque et spectre en une meilleure compréhension de ce qui s'est passé dans le cratère Gale, et la conjonction nous permet de consacrer plus de temps à une réflexion en profondeur. En fin de compte, le temps consacré à la science se transforme en articles, qui constituent l’un des nombreux moyens par lesquels l’équipe scientifique communique ce qu’elle a appris à ses collègues et au grand public.

 

Articles :  https://mars.nasa.gov/msl/mission/science/researchpapers/

 

 

Quelques liens utiles et instructifs sur les instruments scientifiques de Curiosity :

 

Mastcam (Mast Camera)

La Mast Camera, ou Mastcam, prend des images en couleur et des séquences vidéo en couleur du terrain martien. Les images peuvent être assemblées pour créer des panoramas du paysage autour du rover.

https://mars.jpl.nasa.gov/msl/mission/instruments/mastcam/

 

ChemCam (CHEMistry CAMera)

L'outil Chimie et caméra est connu sous le nom de ChemCam. Le laser, la caméra et le spectrographe de ChemCam travaillent ensemble pour identifier la composition chimique et minérale des roches et des sols.

https://mars.jpl.nasa.gov/msl/mission/instruments/chemcam/

 

RAD (Radiation Assessment Detector)

Le détecteur d’évaluation des radiations est également connu sous le nom de RAD et aide à préparer la future exploration humaine de Mars. RAD mesure le type et la quantité de rayonnement nocif qui atteint la surface martienne à partir de sources solaires et spatiales.

https://mars.jpl.nasa.gov/msl/mission/instruments/rad/

 

REMS (Rover Environmental Monitoring Station)

La station de surveillance environnementale du rover est surnommée REMS et contient tous les instruments météorologiques nécessaires pour fournir des rapports quotidiens et saisonniers sur les conditions météorologiques autour du rover.

https://mars.jpl.nasa.gov/msl/mission/instruments/rems/

 

DAN (Dynamic Albedo of Neutrons)

L'outil, appelé DAN, en abrégé, recherche des modifications significatives de l'énergie des neutrons libérés par le sous-sol martien, indiquant la quantité d'eau liée chimiquement dans le sol ou les roches.

https://mars.jpl.nasa.gov/msl/mission/instruments/dan/

 

CheMin (Chemistry & Mineralogy)

L'instrument Chimie et minéralogie, ou CheMin en abrégé, effectue une analyse chimique d'échantillons de roche en poudre afin d'identifier les types et les quantités de différents minéraux présents.

https://mars.jpl.nasa.gov/msl/mission/instruments/chemin/

 

SAM (Sample Analysis at Mars)

L'outil d'analyse d'échantillons sur Mars s'appelle SAM. SAM est composé de trois instruments différents qui recherchent et mesurent des produits chimiques organiques et des éléments légers, des ingrédients importants potentiellement associés à la vie.

https://mars.jpl.nasa.gov/msl/mission/instruments/sam/

 

APXS (Alpha-Particle-X-ray-Spectrometer)

Le spectromètre de rayons X à particules alpha est appelé APXS. Lorsqu'il est placé juste à côté d'une surface rocheuse ou d'un sol, il utilise deux types de rayonnement pour mesurer les quantités et les types d'éléments chimiques présents.

https://mars.jpl.nasa.gov/msl/mission/instruments/apxs/

 

MAHLI (MArs Hand Lens Imager)

MAHLI est la version de la loupe que les géologues emportent habituellement sur le terrain. Les images en gros plan de MAHLI révèlent les minéraux et les textures des surfaces rocheuses.

https://mars.jpl.nasa.gov/msl/mission/instruments/mahli/

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK, à dans 15 jours, Daniel, et encore mille mercis pour tout ce travail ! :)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Salut Kaptain :) !

Là je termine un séjour alpin, de vrais vacances (enfin) après une très longue période plutôt éprouvante.. 

 

Dans la dernière mise à jour, la géologue Michelle Minitti évoque - je cite, les "données spectaculaires que Curiosity a rassemblées".

Donc "données spectaculaires" !... pas moins..

Bien qu'il soit le plus souvent très judicieux de considérer ce genre de déclaration avec grande prudence -_-, on va dire qu'il n'est pas interdit d'imaginer que les dernières analyses à "Glen Etive" aient pu produire quelques résultats intéressants. On peut même espérer -soyons fous- que pendant ces deux semaines de répit ils aient la bienveillance de nous livrer quelques indices sur ces éventuelles "données spectaculaires". Ensuite, il est dans les normes et plutôt habituel qu'ils présentent ce type de résultats plusieurs mois plus tard, lors de grandes messes annuelles en planétologie (avec un article à la clé). 

Je vous tiens au courant.. si besoin ;)..

 

 

MOSAÏQUE MASTCAM - 16 MARS 2018 (SOL 1994) - Justin Cowart :

 

Flanc ouest des contreforts du mont Sharp (vers le delta alluvial). L 'image a été prise à partir de la crête "Vera Rubin" et représente principalement l'unité de sulfates supérieure, qui forme la grande colline à bandes au milieu. On pense que cette unité s'est formée lorsque l'environnement martien est devenu moins hospitalier, avec des conditions plus arides et acides.

 

5d6282aad500c_1994MOSAMASTCJCOWART.thumb.jpg.55f74985621951a378021ee27d86cc71.jpg

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

                                                      REPRISE DES ACTIVITÉS ET FIN DES OPÉRATIONS À "GLEN ETIVE 1"

                                                                                                             &

                                                             NOUVEAU FORAGE PRÉVU À PROXIMITÉ  ("GLEN ETIVE 2")

 

La conjonction solaire qui avait imposé l’arrêt des communications depuis le 24 août (sol 2506) s’est achevée, et le 11 septembre 2019 (sol 2523) est le premier sol de reprise des activités planifiées.

 

Ces dernières semaines, Mars et la Terre se sont trouvées de part et d’autre du Soleil, la couronne solaire empêchant les communications fiables avec Curiosity et les autres engins martiens. Comme indiqué plus haut (voir mon message du 24 août) Curiosity a passé la majeure partie de cette période à effectuer une surveillance environnementale de routine préprogrammées avec REMS et RAD, ainsi que des images Hazcam occasionnelles, ces données demeurant stockées au niveau de MRO.

 

La principale activité envisagée à la reprise des activités au sol 2523 consistait à vider le reste d’échantillons recueillis lors du forage de "Glen Etive", puis à l’analyser avec APXS (pour la chimie) et MAHLI (pour la couleur et la texture en gros plan), ainsi que d’obtenir des images MAHLI du trou de forage. Par ailleurs il était prévu de vérifier si les résidus autour du trou de forage avaient été emportés ou déplacés par le vent, puis de mesurer l’opacité  atmosphérique et d’observer les nuages avec Mastcam et Navcam.

 

MAHLI – 11 SEPTEMBRE 2019 (SOL 2523) :

Image prise à environ 25 cm du trou de forage Glen Etive 1. Trou d'environ 1,6 cm de diamètre

 

5d7a9a2d9fcb5_2523MAHLI11-09.jpg.c5b0a648f9ffa4d09035f368a0279560.jpg

 

 

L' autre objectif de ces opérations est de  comparer la chimie des résidus autour du trou par rapport à celle des échantillons recueillis, ainsi qu'à celle de la surface brossée avant le forage, ceci afin de rechercher des variations de composition en fonction de la profondeur. Le foret a peut-être croisé différentes couches au cours de son avancée. Les résidus autour du trou en surface sont généralement dérivés des 2 cm supérieurs du trou de forage, tandis que les échantillons plus fins sont extraits des quelques 3 à 5 cm inférieurs.

 

Dans ce cadre une imagerie MAHLI supplémentaire du trou de forage était également prévue, y compris une imagerie nocturne en lumière LED dirigée dans le trou pour rechercher des couches ou des veines évidentes.

 

Les activités actuelles et à venir nécessitant beaucoup de puissance, le groupe de géologie a décidé de ne pas planifier d’observations scientifiques supplémentaires pour préserver l’énergie. Cependant, le groupe environnemental a planifié la cadence normale des mesures passives de fond REMS et DAN. Des mesures RAD standard étaient également prévues.

 

Les opérations devraient se terminer assez rapidement à "Glen Etive 1", l'étape suivante étant de rechercher une nouvelle zone de forage ("Glen Etive 2") à proximité qui permette une étude plus détaillée de ce matériau, en particulier avec les labos CheMin et SAM

Ce qui permet d'imaginer que "Glen Etive 1" ait déjà été assez "productif" pour justifier de nouvelles investigations..   

 

MAHLI – 11 SEPTEMBRE 2019 (SOL 2523) :

Des petits galets martiens bien arrondis.. tellement familiers à nos yeux de "terrien".. Noter le reste de matériaux fins de forage vidés au sol. 

(Image prise à environ 25 cm du sol)

 

5d7a9bb4b67f7_2523MAHLI.jpg.3d0fb1f55fd4b79f783ccc44132e7331.jpg

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aaaah, un de mes feuilletons préférés de retour ! Bonjour à toi, Daniel.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Kaptain a dit :

Aaaah, un de mes feuilletons préférés de retour ! Bonjour à toi, Daniel.

 

Salut Kaptain !

Un feuilleton presque aussi long que "Les feux de l'amour" mais un peu moins populaire :D -_-..

Bon, objectivement, dans le scénario du périple de Curiosity l'intrigue est quand même parfois un peu mince :/ ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Bonsoir @Astrotaupe88 :)

Et merci à toi de passer par ici..

 

 

                                                      PRÉPARATIFS DU NOUVEAU FORAGE "GLEN ETIVE 2"

 

Les dernières images des préparatifs semblent indiquer (à confirmer) que le nouveau forage sera vraiment très proche du précédent et sur le même socle rocheux, à une distance de moins de 30 cm, ce qui est sans précédent dans la mission.

En version raisonnablement optimiste, forer une deuxième fois la même roche pourrait indiquer que les résultats déjà obtenus sont particulièrement intéressants et qu’ils justifient de nouvelles investigations.

Sinon difficile d’en voir l’intérêt..

 

HAZCAM AVANT – 13 SEPTEMBRE 2019 (SOL 2525) :

Le test de "précharge" qui consiste à placer le foret en appui sur la roche afin d’en vérifier la stabilité.

 

5d7d42e3733bc_2525HAZCAVTESTPRECH2.jpg.5bf7401e64b64c938d55450d80cdd49e.jpg

 

 

.. ET NAVCAM - 13 SEPTEMBRE 2019 (SOL 2525) :

 

5d7d431b69d5f_2525NAVCGE2.jpg.f6cd482b80a1f2c7ff8675246e055fe3.jpg

 

 

HAZCAM AVANT – 13 SEPTEMBRE 2019 (SOL 2525) :

Analyse chimique avec le spectro APXS des matériaux extraits autour du trou de forage

 

5d7d434b53372_2525HAZCAVAPXSMATFORAGE.jpg.618f98225ac092a2aae296a9ddcb8ad3.jpg

 

 

.. ET NAVCAM - 13 SEPTEMBRE 2019 (SOL 2525) :

 

5d7d4398dd8ec_2525NAVCAPXSMATFOR2.jpg.70a16d447a97980368644a94c71b9cb9.jpg

 

 

 

MAHLI - 13 SEPTEMBRE 2019 (SOL 2525) :

Après brossage de la cible.. Image prise à environ 30 cm du sol

 

5d7d44693b7f1_2525MAHLIdist30cm13-09.jpg.27b7089fff2ff9f8a935a25e3046d626.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 13 SEPTEMBRE 2019 (SOL 2525) :

Analyse chimique avec le spectro APXS du reste d'échantillons (non utilisé) vidé au sol dans la zone des petits galets (voir message précédent).

 

5d7d465e760bb_2525HAZCAV13-09APXSDEPOTFINES.jpg.0cefbe034db6d4622dc084b691299c6c.jpg

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Comme en témoignent les deux images ci-dessous, le forage "Glen Etive 2" a été réalisé ce jour 15 septembre 2019 (sol 2527) !! … sans tambours ni trompettes -_-.

 

Aucune info pour l'heure, la réussite du 23ème forage reste donc à confirmer, mais ça a l'air bon..

 

HAZCAM AVANT - 15 SEPTEMBRE 2019 (SOL 2527) :

 

5d7e9e3e80d28_2527HAZCAV2.jpg.12005d7487a7c26890d04b9232bbe875.jpg

 

 

NAVCAM - 15 SEPTEMBRE 2019 (SOL 2527) :

 

5d7e9e69b4299_2527NAVC15-09.jpg.c4bc78e0dfc0a6ddd1fcb2c01ad0d734.jpg

 

 

Edited by vaufrègesI3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now