Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

 

Pendant les vacances de Thanksgiving aux États-Unis Curiosity a stationné 7 sols sur l’emplacement atteint le 24 novembre 2019 (sol 2595) pour en repartir le 1er décembre 2019 (sol 2602) avec un parcours d’environ 30 mètres menant à proximité de "Western Butte" dans un espace encore bien garni de blocs rocheux.

 

La caméra MAHLI et le spectro APXS ont opérés sur une cible nommée "Run Well" afin de pouvoir comparer les compositions de "Western Butte" avec celles de "Central Butte". Puis après avoir replié le bras, une étude des roches locales a été effectuée en sollicitant deux instruments, le laser ChemCam RMI (*) et la caméra Mastcam.

 

Le 3 décembre (sol 2604) le rover devait se diriger vers un autre bloc stratifié à environ 15 m en prévoyant d’utiliser les mêmes instruments.

Le 4 décembre (sol 2605), Il est prévu d’effectuer quelques observations des roches environnantes grâce au système automatique "AEGIS" (Autonomous Exploration for Gathering Increased Science), un logiciel développé au JPL avec lequel Curiosity peut réaliser de façon autonome une sélection des roches cibles pour son spectromètre laser (voir page 76 de ce fil mon message du 8 août 2016).

 

Suivront les observations environnementales standard, recherche de dust-devils et observation de l'opacité atmosphérique avec NavCam.

 

 

(*) Le laser ChemCam fonctionne selon le principe d'un "LIBS" (Laser Induced Breakdown Spectroscopy) : Un faisceau laser est tiré vers une structure intéressante (roche ou sol) située à 5 ou 6 mètres. Un laser est un pinceau de lumière bien particulière, caractérisée par une longueur d'onde unique, et des photons qui sont tous absolument identiques (un phénomène que les physiciens appellent "cohérence"). Au point d'impact (une surface de moins d'un millimètre carré), le pinceau laser va porter le matériau à une température de 8 000°C pendant quelques milliardièmes de seconde. A cette chaleur, n'importe quelle roche ou minéraux rentre en fusion et est instantanément vaporisé. L'énergie déposée par le laser de puissance va provoquer l'émission d'un petit nuage de plasma (matière ionisée).Trois spectromètres travaillant dans l'ultraviolet, le bleu et le visible vont alors analyser finement l'étincelle lumineuse résultant de l'impact du laser, dont les photons sont récupérés par le miroir du télescope. Les données collectées permettent ainsi de déterminer la composition élémentaire de l'échantillon visé. De nombreux éléments peuvent être analysés, même ceux présents en très petites quantités à l'état de trace. ChemCam peut entre autre détecter le sodium, le magnésium, l'aluminium, le silicium, le calcium, le potassium, le titane, le manganèse, le fer, l'hydrogène, l'oxygène, le béryllium, le lithium, le strontium, l'azote, le phosphore, etc.

Le laser, fixé sur le mât pivotant, est accompagné d'une micro-caméra (Remote Micro Imager - ou RMI) conçue pour fournir des images détaillées qui servent de contexte aux mesures chimiques.

 

POSITION AU 1er DÉCEMBRE 2019 (SOL 2602) :

(suivant les indications de Phil Stooke)

5,4 mb

5de7c3c7bc3de_2602Curiosity_Location.thumb.jpg.07e7be4a0e3fb85dda8e1e45d48e9bcd.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 1er DÉCEMBRE 2019 (SOL 2602) :

 

5de7c8712d40d_2602HAZCAV1DEC.jpg.4e8805b11d96817104e2b1a1909bb352.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE – 2 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2603) :

 

5de7c44e86dd5_2603HAZCAR.jpg.3cd174616bf8821080f74ffb367c9851.jpg

 

 

NAVCAM - 1er DÉCEMBRE 2019 (SOL 2602) :

 

5de7c4b7b6cd3_2602NAVC5.jpg.f116c359ec6ddd5689dab1d0c211fcac.jpg

 

5de7c4d5234bf_2602NAVC4.jpg.91ba245483fd1b9530ce89fd62d37597.jpg

 

5de7c659c092a_2602NAVC6.jpg.5f3d0362294592d0eb3a633cc1653f17.jpg

 

5de7c68458485_2602NAVC1DEC.jpg.85692cfc72303ab76cb53fa91d24ab62.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 1er DÉCEMBRE 2019 (SOL 2602) – Jan van Driel :

 

5de7c576477c9_2602PANONAVC1DECJVD.thumb.png.ff90fa66bc823fbd0a7970e3e46fa198.png

 

 

Edited by vaufrègesI3
Erreurs date
  • Like 2
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

 

Le 3 décembre 2019 (sol 2604) curiosity a parcouru environ 13 mètres pour se rapprocher d’une roche stratifiée de bonne taille tout en restant à la même distance de "Western Butte".

 

Le lendemain 4 décembre l’équipe scientifique a été confrontée à des décisions difficiles lors de la planification. Les géologues ont dû choisir entre enquêter sur une pléthore de cibles rocheuses intéressantes dans l'espace de travail, ou limiter les observations à cet endroit en faveur de la poursuite de la montée afin d'obtenir une meilleure vue de "Western Butte". Après quelques discussions, il a été décidé d’effectuer un rapide "touch-and-go" (opération dans laquelle le bras robotique est sollicité pour étudier deux cibles rocheuses «Staxigoe» et «Totegan» avec APXS et MAHLI), ainsi que des recherches scientifiques supplémentaires en télédétection avec les caméras Mastcam et ChemCam-RMI, puis d’enchainer et se rapprocher de "Western Butte" en milieu d'après-midi.

 

En plus des observations de routine avec la station météo REMS et le détecteur de neutrons DAN, ont été inclus des observations Mastcam de l'opacité des poussières atmosphériques et un film Navcam pour observer les nuages de glace d'eau. Ce film Navcam utilise une géométrie astucieuse pour calculer la hauteur des nuages en fonction des ombres projetées sur le mont Sharp. Nous sommes actuellement dans la saison hivernale plus froide et nuageuse sur Mars, et ce pour des mois à venir !

 

POSITION AU 3 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2604) :

(mise à jour Nasa.. enfin !)

5,5 mb

5de9389a038b3_2604Curiosity_Location.thumb.jpg.cebbf771006361fe97c8f4204583dc3d.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 3 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2604) :

 

5de939e35bbfb_2604HAZCAV.jpg.dd1dd0f985158bcac3955b6b0c8dcbc5.jpg

 

 

NAVCAM - 3 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2604) :

 

5de93b3509da4_2604NAVC3DEC.jpg.7226cecfe066f52fed1cc7a3a72852c7.jpg

 

 

 

 

 

5de93b97c91ca_2604NAVC5.jpg.533341eadbd964238051451a906bc30e.jpg

 

5de93bc2b34fe_2604NAVC6.jpg.81ce5e1038611bbd25b38c37ff94ee5e.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 3 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2604) – Jan van Driel :

 

7,8 mb

2604_PANO_NAVC_JVD.thumb.png.69e4bf28549f445c11b6fd6e7a252080.png

 

 

MASTCAM - 3 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2604) :

 

 

5de93d8418a4d_2604MASTC3.jpg.95c313e1f2b9866f50cd5101e7ed24f7.jpg

 

 

5de93e14d2177_2604MASTC2.jpg.5d057a27858c2c78d4deb26129774846.jpg

 

 

5de93e55d7e15_2604MASTC6.jpg.59191bdaed6c80bc7d0c43ac2e12a209.jpg

 

 

5de93e859e0f8_2604MASTC5.jpg.0b8935389e412930752110eccf3b3316.jpg

 

5de93f1727c92_2604MASTC7.jpg.29e54645808b81f70c6a6897297b162f.jpg

 

 

5de93f29134ca_2604MASTC9.jpg.df4a22bfea766456db6dc214450a0193.jpg

 

 

5de93f424c575_2604MASTC11.jpg.2671024c37f77a1a375e2205340dc57e.jpg

 

 

5de93f5c7554e_2604MASTC10.jpg.ff34f50962195c966cb92f371e15704a.jpg

 

 

PANO MASTCAM - 29 NOVEMBRE 2019 (SOL 2600) - Thomas Appéré :

 

Le soleil semble s'attarder ;

Ses traits, blancs d'une ardeur féconde,

Criblent en silence le monde,

Qui n'ose pas le regarder.            

(Sully Prudhomme)           

 

 

5dea101b6df60_2600PANOMASTC29NOVTHAPP.thumb.jpg.1038937d1ad2268ff51be22f37cedb8f.jpg

 

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 5
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le 5 décembre 2019 (sol 2606) après un parcours d’environ 16 mètres, Curiosity s’est rapproché à nouveau de "Western Butte" pour atteindre un nouvel et riche espace de travail comprenant du substratum rocheux, des zones de galets et une roche "flottante" (cad déplacée, donc non significative de la géologie locale) plus lumineuse et d'un type qui a été déjà été fréquemment observé dans les environs.

 

HAZCAM AVANT – 5 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2606) :

 

La roche flottante est à droite de l'image près de la roue avant droite du rover

5df002d2341da_2606HAZCAV2.jpg.e102d34f882a27901a4ab0cf8c1235ea.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 6 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2607) :

 

5df0056300fef_2607HAZCAR.jpg.32eb3986e3312b8a384ce8c4645a02e7.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 5 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2606) – Jan van Driel :

 

7,2 mb

2606_PANO_NAVCAM_5_DEC_JVD.thumb.png.82fc6a7f5b0caf7d638c12a44aecc79b.png

 

 

 

Pendant le week-end les instruments MALHI, APXS et ChemCam devaient documenter ces textures variées de roches sédimentaires pour comprendre les conditions de dépôt et également pour corréler les roches entre les zones d'investigations actuelles à "Western Butte".

Enfin Mastcam devait ajouter à son répertoire une cible rocheuse appelée "Skaill" et une cible caillouteuse appelée "Stoneypath" en réalisant plusieurs grandes mosaïques visant le fronton droit devant, une zone proche du rover pour des études d'ondulations de sable et une cible appelée "White Hills" pour des études plus sédimentaires comprenant également deux analyses multispectrales. Ces images et les données obtenues seront étudiées pour les mettre en corrélation avec les études précédentes.

Le nouveau trajet prévu est conçu pour amener un bloc de roche dans l'espace de travail du rover, ce qui, selon l'équipe de planification, pourrait permettre des corrélations non seulement autour de Western Butte, mais aussi avec Central Butte.

 

Chose faite le 8 décembre 2019 (sol 2609) avec un parcours d’environ 7 mètres.

 

 

HAZCAM AVANT – 8 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2609) :

 

5df0060f73a8b_2609HAZCAV8DEC.jpg.998e3949ce0e7c5c23bd53ffc1e5d3c5.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 8 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2609) :

 

5df0063fee123_2609HAZCAR.jpg.d315c5281838664b32de94cc2586aabc.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 5 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2606) – Jan van Driel :

 

7,3 mb

2609_PANO_NAVC_JVD.thumb.png.702c6f2263a3be6a0d5a73c5b4a0e8d5.png

 

 

 

Dans un environnement sédimentaire, le principe de "superposition" précise que les couches rocheuses inférieures se sont déposées plus tôt que les couches supérieures.

En d'autres termes, le temps "avance" effectivement lorsque l'on traverse une "section ascendante" (traversée vers des couches rocheuses plus élevées). C'est dans cette direction que Curiosity s'est déplacé, s’étant élevé de près de 400 mètres depuis son site d'atterrissage à "Bradbury landing".

 

Le rover explore donc des rochers déposés de plus en plus récemment, mais il y a encore très longtemps. Parfois, la composition des roches présente un changement brusque dû à l'absence de couches rocheuses qui se sont érodées ou emportées avant que la couche rocheuse suivante ne soit déposée. Le changement brusque dans les couches rocheuses s'appelle une "discordance". Curiosity a permis d'observer une importante discordance au début de la mission (en 2016) à "Murray Buttes" et près de "Murray Buttes", qui est constituée de grès fait de sable qui s'est initialement accumulé sous la forme de dunes.

 

"Murray Buttes", qui fait partie de la "formation de Stimson", a été déposé sur des couches plates qui ont sédimentées au fond d’un lac. Après la disparition du lac, les couches lacustres ont été érodées, puis le grès des buttes a été déposé sur les couches érodées. On ne sait pas combien de temps s'est écoulé entre l'ère lacustre et l'apparition et la lithification éventuelle (solidification) de la matière dunaire.

Curiosity s'approche désormais d'une autre discordance, ou peut-être en est-elle une partie distante. Une grande surface inclinée appelée "fronton de Greenheugh" (voir page précédente) se profile à l'horizon, au-delà de "Western Butte".

 

Vers la fin de la journée du 10 décembre 2019 (sol 2611), un trajet de 45 mètres est prévu.

 

 

POSITION AU 8 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2609) :

 

5,5 mb - Sur les indications de Phil Stooke

5df00760b2304_2609Curiosity_Location.thumb.jpg.16cb14d26f7e84e2435148eba1e48385.jpg

 

 

MASTCAM - 5 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2606) :

 

5df00d0b43174_2606MASTC24.jpg.7461e7f39fb3feab7198c415f03309fb.jpg

 

 

5df007dd7a12e_2606MASTC5.jpg.e1ee339b5beab27f2da567492c78693c.jpg

 

 

5df0081b11e70_2606MASTC10.jpg.52b0c01451b714085d9f8268e43f5773.jpg

 

 

5df0083d0b75f_2606MASTC13.jpg.ea1486d650445b07c428ba87dddc16d6.jpg

 

 

5df0091c7630f_2606MASTC17.jpg.a335fd60c7111aa5a6991d9d993df851.jpg

 

 

Un caillou plus clair nommé "Stoneypath" cible du laser pour analyser sa chimie (voir les 2 images Mahli qui suivent)

5df00a42ddbf5_2606MASTC16.jpg.bb59a4b36c739f818bc94b33595f236d.jpg

 

 

MAHLI - 7 DÈCEMBRE 2019 (SOL 2608) :

 

Images rapprochées du caillou "Stoneypath" avec Mahli

5df00ad26849c_2608MAHLI2.jpg.e964128b3313052bc0ba8b2ef4df6e5a.jpg

 

Les impacts précis et alignés du laser

5df00bacadd6a_2608MAHLI.jpg.f277782a66e1756a9396bb283e3b62f9.jpg

 

2606 MASTC20.jpg

Edited by vaufrègesI3
  • Like 5
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Superbe et premier panorama du "fronton de Greenheugh" visible derrière  "Western Butte" au Sud (voir mon message du 18 novembre page précédente et l'image de la position du rover dans mon message précédent ci-dessus). 

Le fronton se dessine dans un large périmètre au bas du delta alluvial et semble constitué de sédiments de dépôts de sable ayant "cimentés" (du même type que la "Formation Stimson").

 

PANO MASTCAM - 8 NOVEMBRE 2019 (SOL 2609) - Robert Charbonneau :

 

4,8 mb

5df0b0323ef4a_2609PANOMASTCROBCHARB.thumb.png.fbd9867bb38fa3a58c53c35935b5eb1a.png

 

 

Le trajet prévisionnel comportera ensuite un très long détour vers l'Est au bord du fronton puis à travers la vallée argileuse. Ce qui permettra d'accéder à terme à la plaine du fronton et au delta alluvial vers "Gediz Vallis Ridge" (si tout va bien)..

MarsCuriosityRoverExploersMountSharp.jpg.328d90b436ba7b92ede1c5e5429467a8.jpg

 

 

  • Like 6
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

"En d'autres termes, le temps "avance" effectivement lorsque l'on traverse une "section ascendante" (traversée vers des couches rocheuses plus élevées)".

 

Oui, mais avec, semble-t-il, une exception : La "vallée argileuse" qui se trouve être topographiquement moins élevée que la "crête à hématite" qui s'est pourtant sans doute déposée avant.

 

La succession des évènements ayant permis les dépôts de la vallée argileuse derrière la crête à hématite ne semblent pas encore vraiment clairement comprise. Les géologues de la Nasa doivent bien avoir émis diverses hypothèses à ce sujet, mais, à ma connaissance, ils n'en parlent pas dans leurs communiqués.

 

C'est dommage, on aimerait participer avec eux à la compréhension de cette succession de dépôts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Géo le curieux a dit :

Oui, mais avec, semble-t-il, une exception : La "vallée argileuse" qui se trouve être topographiquement moins élevée que la "crête à hématite" qui s'est pourtant sans doute déposée avant.

 

Salut @Géo le curieux :)

Oui, mais une partie seulement de la vallée. Sachant que la partie basse de la vallée argileuse se situe plutôt vers l'Est et près du bord de la crête "Vera Rubin", là où Curiosity (à ma grande surprise) a fait demi-tour peu après le forage à "Kilmarie".Dès que le rover a entrepris la traversée de la vallée vers le Sud, il s'est rapidement élevé. Au premier tiers parcouru (ver le sol 2436 - 10 juin 2019) le niveau de la vallée était déjà au moins égal au niveau le plus haut de la partie de la crête parcourue par Curiosity.

Aujourd'hui la région où opère le rover dépasse la crête d'environ 30 mètres.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exact, cela ne m'avait pas échappé. Reste à expliquer les dépôts  les plus bas (érosion, suivie de nouveaux dépôts ?). Les modifications des conditions ayant conduit à la formation de la crête à hématite, plus dure et résistante, restent énigmatiques. Cette formation s'est-elle déposée tel quelle ou a-t-elle été modifiée après son dépôt (par des circulations d’eau par exemple) ?

 

J’attribue le détour (d’un an...!) sur la crête à hématite au fait que les géologues, conscients du problème qu’elle pose sur la succession stratigraphique avec les dépôts plus argileux qui suivent, ont cherché des indices pouvant l’expliquer.

 

Avec la Nasa, il ne faut pas être pressé pour avoir leurs explications, ou le résultat de leurs analyses, et quand ils n’en ont pas de bien fiables qui fassent consensus ils préfèrent ne rien dire.

 

Quels sont les résultats par exemple des analyses faites « à froid » sur les prélèvements effectués dans les forages réalisés plus récemment dans les dépôts de la « vallée argileuse » ? C’est le but principal de la mission (y a-t-il de la matière « organique », des molécules complexes à base de carbone, susceptibles de résulter d’une activité attribuable à des organismes vivants ?).

 

Cela entretient le suspens, que l’on peut suivre au jour le jour (de sol en sol), ou presque, grâce à ce fil, agrémenté de belles images, et son très efficace et intéressant filateur bénévole.:)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de lire, sur le fil consacré à Ryugu, le problème lié à la divulgation des « résultats bruts » d’observations ou d’analyses. Avec, dans le cas de Curiosity, à la clé les interprétations que l’on peut faire d’une analyse complexe d’un échantillon, concernant  l’origine de la vie, je comprends la prudence de la Nasa. Les médias ont vite fait d’en faire de gros titres sur la base d’interprétations hâtives et erronées.

Edited by Géo le curieux
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Sur l'ensemble des résultats, et particulièrement dans le domaine biologique, chaque membre de l'équipe scientifique de la mission est tenu par une clause de confidentialité extrêmement contraignante. Je me souviens qu'il y a eu quelques soucis avec ça au début de l'aventure avec un ou deux membres de l'équipe un peu trop "bavards".   

Si quelque nouveauté/découverte significative est à mettre à l'actif de la mission, on devra le plus souvent attendre la publi et la conférence de presse ou/et la grande messe annuelle en planéto pour en prendre connaissance, le plus souvent plusieurs mois plus tard, voire plus.

 

En tout cas, à tort ou à raison, compte tenu des derniers commentaires (parfois sibyllins) des scientifiques lors des mises à jour, il me semble que les investigations menées à "Glen Etive 1 et 2 "  (22ème et 23 ème forages fin août et début septembre 2019)  ont pu être assez "productives"..

Il était alors question de "données spectaculaires", de "cibles très importantes"... pas moins.

Quant à l'expérience de chimie humide à basse température menée fin septembre 2019, il n'y a eu ensuite strictement aucun mot de commentaire pour signifier qu'elle ait été menée à bien (ou pas). On sait seulement qu'elle s'est déroulée du 28 au 30 septembre. C'est très inhabituel, d'autant que le JPL avait annoncé cette expérience façon "grandes pompes". Qu'en déduire ???? :/...

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, vaufrègesI3 a dit :

Qu'en déduire ???? :/...

Hé hé blister et foule de com :)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, vaufrègesI3 a dit :

Qu'en déduire ????

 

Que vues les précédentes annonces foireuses de la NASA dans le passé, ils sont devenus hyper prudents et veulent des triples confirmations au cas où une découverte "sensationnelle", c'est-à-dire une preuve de vie, serait d'actualité...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kaptain a dit :

Que vues les précédentes annonces foireuses de la NASA dans le passé, ils sont devenus hyper prudents et veulent des triples confirmations au cas où une découverte "sensationnelle", c'est-à-dire une preuve de vie, serait d'actualité...

 

 

Des "preuves de vie" (à moins de trouver un os -_- ou des macro fossiles) c'est très peu envisageable.

Au mieux, on pourrait se trouver face à un faisceau d’indices dont les données regroupées pourraient réduire considérablement les doutes.

Le chromatographe en phase gazeuse de SAM permet l’identification des isotopes de carbone ainsi que la chiralité des molécules. Mais ces potentialités du labo SAM de Curiosity semblent n'avoir jamais pu être mise en oeuvre, les molécules organiques détectées par le labo SAM étant trop dégradées (d'où l'intérêt de l'expérience de chimie humide à basse température ).

 

C'est bien dommage, car si par exemple SAM détectait une proportion réduite de l’isotope 13 de l’élément carbone dans des structures biomorphes, et en corollaire une richesse de l’isotope 12 préféré par la vie, on aurait déjà une indice sérieux. De même ce peut être l’identification de la chiralité dans des molécules organiques (énantiomères) appartenant à de tels biomorphes : sur Terre tous les êtres vivants utilisent des molécules organiques à chiralité gauche ("lévogyre). Donc si des énantiomères s'avéraient tous de même chiralité gauche, ce serait là aussi un indice particulièrement important.  

Avec la conjonction de ces deux éléments, isotope 12 et chiralité gauche, on aurait déjà fait un grand pas vers la preuve. Mais il faudra nécessairement attendre le retour de tels échantillons sur Terre pour la déterminer.

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui bien sûr Daniel, j'aurais du écrire "indices sérieux"...

Edited by Kaptain

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas il y a l'air d'avoir pas mal d'eau et a priori facilement accessible !


https://www.numerama.com/sciences/579280-de-leau-glacee-a-2-cm-sous-la-surface-de-mars-pourquoi-cette-decouverte-peut-tout-changer.html

"
La Nasa vient de révéler, jeudi 12 décembre 2019, ce qu’elle désigne elle-même comme une «  carte aux trésors de l’eau glacée sur Mars ». Cette carte met en évidence une plaine connue sous le nom d’Arcadia Planitia, à la surface de la planète. On peut trouver, dans cette zone, des dépôts de glace juste en dessous de la surface."

Sources citées: 
https://www.nasa.gov/feature/jpl/nasas-treasure-map-for-water-ice-on-mars
https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1029/2019GL083947

(Je ne savais pas si ça valait le coup de créer un sujet pour ça. C'est pas du Curiosity mais comme ce fil est ce qui se fait de mieux sur Mars, autant le mettre ici)

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Page précédente, le 28 novembre je mentionnais ceci : "Il est prévu d’acquérir une énorme mosaïque d’images couleur. Pour capturer les 360 degrés de terrains qui l'entourent, Curiosity prendra 850 images individuelles avec chacune de ses deux caméras Mastcam. Il faudra environ huit heures pour capturer toutes ces images. Pour répartir le travail sur plusieurs sols, la scène complète sera divisée en quatre segments comprenant "Central Butte" et l'unité d'argile, "Vera Rubin Ridge", le "fronton de Greenheugh", les lointains remparts du cratère Gale et le Mont Sharp."

 

 

L'opération se poursuit, Thomas Appéré s'étant pour sa part déjà attelé à assembler cette énorme mosaïque en fonction de la disponibilité des images (650 le 9 décembre) :

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 16 heures, Pulsarx a dit :

La Nasa vient de révéler, jeudi 12 décembre 2019, ce qu’elle désigne elle-même comme une «  carte aux trésors de l’eau glacée sur Mars ». Cette carte met en évidence une plaine connue sous le nom d’Arcadia Planitia, à la surface de la planète. On peut trouver, dans cette zone, des dépôts de glace juste en dessous de la surface."

 

Rien de très surprenant..

Sous ces mêmes latitudes, en 2008, toutes les tranchées creusées par la pelle du lander Phoenix avait rencontré de la glace d'eau à deux ou trois centimètres de profondeur, ce qui n'avait pas permis de creuser bien plus profond.

 

 5df39cb7e6dc6_TranchePhoenix7.thumb.jpg.e17021028e6154090c6f1eb4635e1d4f.jpg

 

 

5df39d8d62d98_TranchePhoenix5.jpg.ae541ac00e289139bfc717776dd6be94.jpg

 

 

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

EXPLORATION DU SOMMET DE "WESTERN BUTTE"

 

36 jours martiens correspondent à 37 jours terrestres, moins 14 min et 51,210708 secondes. Pour permettre le rattrapage des journées martiennes qui courent donc légèrement plus vite que leurs homologues terrestres, il est d’usage de "sauter"périodiquement une journée pour aligner le calendrier des deux planètes.

Ainsi le 10 de ce mois a été "transmuté" au 11 décembre..

Et donc le 11 décembre 2019 (sol 2611) Curiosity a parcouru environ 23 mètres en s’élevant de plus de 4 mètres (le trajet de 45 m initialement prévu a été réduit pour augmenter le temps d’observation).

 

 

HAZCAM AVANT - 11 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2611) :

 

5df56aa43ade3_2612HAZCAV2.jpg.0f6018a63bd5f2b7b9f7dcffe7edcbfd.jpg

 

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 11 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2611) :

 

 

5df569eb07f32_2612HAZCAV.jpg.93f24d66b4d7e8e47b4f8348263b37ab.jpg

 

 

PANO NAVCAM – 11 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2611) – Jan van Driel :

 

6,8 mb

5df5595d8ceb8_2611PANONAVCJVD.thumb.png.b4766e5316a8b049c5e693a6b721eb05.png

 

 

MASTCAM - 11 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2611) :

 

5df55dc5f3db5_2611MASTC11DEC.jpg.f1521434d68a9ffea69fd8a697387e84.jpg

 

 

5df55dd8c275e_2611MASTC2.jpg.1a2c069faa3032ea59eecc19d69ed449.jpg

 

 

5df55df357045_2611MASTC3.jpg.3f83045437af02637e38503eb5722cf9.jpg

 

 

Je cite Mariah Baker,  géologue planétaire à l'Université Johns Hopkins :

"Tous les jours ou tous les deux jours, des scientifiques et des ingénieurs de l'équipe du rover sautent au téléphone pour participer à une série de téléconférences. Ces réunions virtuelles sont une partie essentielle de l'infrastructure de la mission et permettent à l'équipe de discuter et de planifier à distance les activités du rover tout en étant répartie dans différentes parties du pays - et du monde ! Aujourd'hui, la ligne téléphonique était un peu plus silencieuse que d'habitude, car beaucoup ont échangé notre conférence virtuelle pour la conférence annuelle AGU (American Geophysical Union) qui se tient cette semaine à San Francisco. Les conférences scientifiques sont un moyen important et utile pour nous de partager nos recherches avec d'autres personnes sur le terrain et au-delà, augmentant ainsi la portée globale de la mission. Ceux d'entre nous qui n'ont pas assisté à l'AGU aujourd'hui se sont présentés à nos réunions habituelles, prêts à planifier deux sols d'activités du rover (sols 2613 et 2614) avec un nouveau parcours au milieu (sol 2013). Une première discussion entre les planificateurs des rovers et l'équipe scientifique a conduit à la décision de réduire la distance de déplacement, ce qui nous a donné plus de temps pour les observations pendant le bloc scientifique du premier sol".

 

Avant le départ trois cibles ChemCam ont été sélectionnées, et deux mosaïques MastCam serviront de contexte aux autres observations. Une observation multispectrale MastCcam a été planifiée pour une cible anormalement brillante. MAHLI et APXS seront également utilisés pour collecter des données.

 

Le 13 décembre 2019 (sol 2613), Curiosity a parcouru 10 mètres en s’élevant de 2 mètres.

 

Suivant ce parcours, une mosaïque Mastcam supplémentaire du nouvel espace de travail sera acquise. Le lendemain 14 décembre (sol 2614) a été planifié une observation "AEGIS" ChemCam et 25 minutes d'activités environnementales incluant des mesures REMS et DAN

 

 

POSITION AU 13 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2613) : 

 

5,5 mb

5df55a0db8582_2613Curiosity_Location.thumb.jpg.37a366d066916f42df21d9854c390314.jpg

 

 

COURBES DE NIVEAUX 

 

5df55a9b292b9_2613MSL_TraverseMap.jpg.dfc9315547f00ecab05b38b04fa186b3.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 13 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2613) :

 

5df55b0c09efd_2613HAZCAV.jpg.2d06e182c0596d11ba3b85de87d3f1cf.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÉRE - 13 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2613) : 

 

5df55bc495a8a_2613HAZCAR.jpg.25b56a7eb25465ab194e69ef07a3a6d4.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 13 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2613) – Jan van Driel :

 

7,1 mb

2613_PANO_NAVC_13_DEC_JVD.thumb.png.57d3519bf93cafa50a8e21c8b9d976c8.png

 

 

NAVCAM - 13 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2613) :

 

Une partie de l'espace de travail

5df5630b4bc98_2613NAVCX.jpg.6648c573883e6122cee7d43612159312.jpg

 

 

5df5611296184_2613NAVC2.jpg.82e304ecd948f5f3a6d2149f6eba4bdb.jpg

 

 

Noter la prise d'altitude et les traces de roues (sur les 2 images suivantes)

 

 

5df5621952dce_2613NAVC9.jpg.8ea51977c7116293326df047f1a09c70.jpg

 

 

5df561dab1f0c_2613NAVC8.jpg.35851067f76a2f7d25292f320eb73c50.jpg

 

 

 

Je cite Catherine O'Connell, géologue planétaire à l'Université du Nouveau-Brunswick : "Ce week-end sera inhabituel, car toute la première journée du plan d’activité sera consacrée à l'instrument SAM (Sample Analysis at Mars). SAM effectuera une expérience de jour pour étudier les niveaux de méthane dans l'atmosphère. Cette expérience rare est une chance d'obtenir des observations scientifiques passionnantes, mais nous aurons besoin de temps après l'expérience pour analyser les données. L'expérience SAM est très gourmande en énergie, donc nous sautons ici notre activité scientifique au contact habituelle en faveur d'un plan scientifique plus épuré. Curiosity va continuer à gravir "Western Butte" (l'une des nombreuses collines de cette région). Nous traversons des roches qui sont stratigraphiquement plus élevées que celles que nous avons traversées précédemment, et tout le monde est impatient de voir ce qui nous attend. Alors plutôt que de rester ici trop longtemps, le groupe thématique de géologie (GEO) a choisi de continuer, après une courte analyse tôt le matin (une analyse bien nommée "Touch and Go") sur la cible "North Esk" avec MAHLI et APXS. ChemCam et Mastcam enquêteront sur deux cibles du substratum rocheux "Bruces Haven et "Aultbea", puis nous roulerons environ 22 mètres plus loin sur le côté de la Butte.

Alors que nous montons plus haut sur la Butte, les vues ne cessent de s'améliorer. Mastcam va imager à la fois le long de la Butte Ouest, et le sommet de la Butte et au-delà, à un horizon que nous espérons atteindre l'année prochaine."

 

Edited by vaufrègesI3
Erreur image
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Les images ci-dessous montrent le substratum rocheux rencontré actuellement par le rover. Il comporte de petites sphérules de 4 à 6 mm qui ressemblent aux "myrtilles" rencontrées par Spirit et Oppy tout au long de leur chevauchée.

Selon la géologue Susanne Schwenzer de l’équipe scientifique de Curiosity, elles pourraient pourraient être dues à la diagenèse ou plus probablement à l'interaction eau-roche.

L'obtention d'une roche sédimentaire se fait par la transformation d'un sédiment en roche sous l'effet de la diagenèse qui englobe tous les processus chimiques et mécaniques qui affectent un dépôt sédimentaire après sa formation. Les processus de diagenèse sont variés et complexes : ils vont de la compaction , en passant par des phases de dissolution, de recristallisation ou de remplacement de certains minéraux.

Ces structures sphériques existent sur terre, on sait qu'elles se forment le plus souvent avec la présence d'oxyde de fer et de grès brassés par l'eau, le fer se concentrant en hématie, comme un ciment épais qui vient entourer les grains de sable. Ces concrétions peuvent prendre différentes formes, mais plus généralement elles évoluent vers la forme sphérique.

 

CHEMCAM RMI - 13 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2613) :

 

5df7f8ba8cf12_2613CHEMCRMI13DEC.png.1172610684b8684fce9dcefe38fa08cb.png

 

 

5df7f8f8313cf_2613CHEMCRMI3.png.4e3c630fdb45828d8de54ca8aa3d76dd.png

 

 

Tirs laser pour l'analyse chimique

5df7f91e19d10_2613CHEMCRMI2.png.b6c97a0a0a0e7194fc9967a7a78d0b97.png

 

 

 

MASTCAM- 13 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2613) : 

 

 

5df7f9e791f96_2613MASTC13DEC.jpg.469d985d10a249b0fcac0a73ba6b6383.jpg

 

 

5df7fa09d004f_2613MASTC2.jpg.0080015501768414581980d47dedd193.jpg

 

 

5df7fa4a4eafb_2613MASTC3.jpg.d54a328a75faa77bf939832174d5b4f5.jpg

 

 

5df7fa76aba12_2613MASTC4.jpg.f693689d4d6f741d2d3fd0f768dfdac8.jpg

 

 

Curiosity ne semble pas avoir bougé depuis le 13 décembre (sol 2613).

Ci-dessous quelques vues spectaculaires de ce jour :

 

NAVCAM - 16 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2616) :

 

Face au "fronton de Greenheugh" qu'il faudra contourner pour visiter le delta alluvial (dans un an ou deux)

5df7fc03d96fb_2616NAVC7.jpg.5f58e5b788257b8cdcc6afacdb51c7fe.jpg

 

 

5df7fc20835cc_2616NAVC8.jpg.c3bf38ec77b4efc9de308ddcfa5f1b11.jpg

 

Vers l'Est- à gauche les remparts Nord du cratère Gale, à droite les mesas au pied du Mont Sharp

5df7fc56969dc_2616NAVC11Z.jpg.c06bb1ff9806e400fe942d73ede30d66.jpg

 

 

5df7fc3adf185_2616NAVC10.jpg.745367beb6be1e6e375cd42a7cb1d6bb.jpg

 

 

 

Dernière minute ! :)  :

 

PANO NAVCAM - 16 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2616) - Jan van Driel :

 

7,5 mb

2616_PANO_NAVC_JVD.thumb.png.d0ef890600ec9bdfac7fa7655a64d211.png

 

 

Edited by vaufrègesI3
Ajout panoramique
  • Like 5
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Nouvelle étape d'environ 22 mètres le 16 décembre (sol 2616).

 

Les images NavCam de mon message précédent ainsi que le pano de Jan van Driel semblent correspondre à cette nouvelle position..

 

 

POSITION AU 16 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2616) :

(Selon les indications de Phil Stooke)

 

5,5 mb 

5df934e0526c9_2616Curiosity_Location.thumb.jpg.19e82b2a6faa07fac8ff63a4a7ede968.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 16 SEPTEMBRE 2019 :

 

5df9374defd1c_2616HAZCAV.jpg.a87a7c4ee0aa686834caf5f826287dd5.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 16 SEPTEMBRE 2019 :

 

5df937864e660_2616HAZCAR.jpg.ab2f7428fe8185f64e0443f8f86bee0e.jpg

 

 

NAVCAM - 16 SEPTEMBRE 2019 :

 

5df93803bd3b4_2616NAVC16DEC.jpg.1ab288b829f757e786db38d11ba8665d.jpg

 

 

5df939060a261_2616NAVC.jpg.f62da1d28a600156c2a29276d18858ce.jpg

 

 

Une partie de l'espace de travail devant le rover

5df9392e2a2ec_2616NAVC4.jpg.e36297c3fe2e5b7f6139a65109ca9a17.jpg

 

 

5df939a9044db_2616NAVC5.jpg.f1f290ca8ecb068fb5e5af2c14a06884.jpg

 

 

5df939d1ef17b_2616NAVC6.jpg.94a6250d9454e46872dd40f481a803c4.jpg

 

 

MASTCAM - 16 DÈCEMBRE 2019 (SOL 2616) :

 

Présence de sphérules sur les roches

5df93b2ab2fa5_2616MASTC3.jpg.702ad4a61872ba6cca9f6a4ffeb70443.jpg

 

 

5df93b669a887_2616MASTC5.jpg.69e1e52a68a152bdf896781533d18f32.jpg

 

 

5df93babb6329_2616MASTC7.jpg.048dd367b9142771774dd3f1bd495feb.jpg

 

 

PANO MASTCAM - 16 DÈCEMBRE 2019 (SOL 2616) - Robert Charbonneau  :

 

11,9 mb - Face au sommet de "Western Butte"

2616_PANO_MASTC_ROB_CHARB.thumb.png.1b54f141d799657f0950b189e395dc7d.png

 

 

La très grande et très longue "barrière" formée par le "Fronton de Greenheugh"

2616_MASTC_ROB_CHARB.thumb.png.bf25964805f23b878bc18d00a2358dac.png

 

 

 

MAHLI - 16 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2616) :

 

Une roche qui semble "forable".. Etonnant qu'aucun forage n'ait encore été entrepris dans cette région !..En fait je devrais arrêter de vouloir comprendre :/

5df9405f88d75_2616MAHLI.jpg.8797c8433d7164d8adbbee38ed38cf77.jpg

 

 

 

MAHLI - 15 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2615) - Justin Cowart :

 

Du stratifié de chez Stratifié :)

5df93f69d76e7_2615MASTCJUSTCOWART.jpg.19423b5b4caf55698e8efa093c7352d0.jpg

 

 

 

  • Like 7
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel festival ! Tu nous gâtes, Daniel ,encore merci pour tout ce boulot ! ;)

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

À vrai dire @Kaptain, depuis plus de15 ans et les rover MER, perso je suis toujours aussi ébahi de pouvoir découvrir tous les jours sur mon ordi ces images incroyables, et actualisées ! 

Je pense que je suis d'une génération qui, généralement, n'est encore blasée de rien. 

Et tant que j'en suis encore capable, partager ces images et une part de l'histoire des ces engins m'aide à "m'intégrer" encore plus à l'aventure et à me passionner pour elle..

 

Actuellement, en s'approchant du pied du Mont Sharp et de ses premiers reliefs imposants, Curiosity chemine au milieu d'un paysage plutôt extraordinaire. Il faut en profiter au maximum, car avec un seul ordinateur valide (et amputé d'une partie de sa mémoire), Curiosity travaille "sans filet".. Vu les gros problèmes déjà rencontrés à ce niveau, il me semble que c'est assez miraculeux..

 

Le 18 décembre (sol 2618), Curiosity s'est à nouveau déplacé droit devant près du sommet de "Western Butte" pour examiner les caractéristiques d'une roche stratifiée noire tombée directement de cette couronne sombre qui coiffe ce sommet et celui de "Central Butte". J'y reviendrai, avec les images bien sûr..

 

 

PANO NAVCAM ANAGLYPHE - 16 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2616) - Olivier de Goursac :

 

4,2 mb

5dfab0846d2c5_2616PANONAVCANAGLYPHEO.dEGoursac.thumb.png.0ec95eb89b286bc0b50a9af95ce22204.png

 

 

 

PANO MASTCAM - 16 DÉCEMBRE 2019 (SOL 2616)  - Robert Charbonneau :

 

12,8 mb

2616_PANO_MASTC2_ROB_CHARB_.thumb.png.5a34100fb3342ed030208eda1318ca4b.png

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 4
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, vaufrègesI3 a dit :

Je pense que je suis d'une génération qui, généralement, n'est encore blasée de rien. 

 

Bienvenue au club :). Sinon excuse-moi si tu as déjà donné la réponse mais quel phénomène a donc créé ces buttes, ces "mesas" ? Erosion éolienne avec des roches plus dures au sommet ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now