Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

 

Il y a 2 heures, Superfulgur a dit :

tu me la montres, dis, ta grosse veine bleue ?

 

Non non, t'es pas du tout mon genre  -_-...

Sachant que ma "grosse veine" !.. c'est une auberge !!

  • Haha 6
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

 

Comme chacun d’entre nous, Curiosity vieillit..

 

Bientôt neuf ans que le rover arpente la surface martienne..

 

Neuf années.. c’est énorme pour un engin aussi complexe à tous niveaux, bardé d’électronique et de multiples motorisations et mécanismes délicats, un ensemble relativement fragile sujet à pas mal de contraintes hors normes dans un milieu relativement hostile.

Quelques signes annonciateurs de ce vieillissement se sont manifestés ces dernières semaines.

 

Depuis le trajet effectué le 16 mai (sol 3120), Curiosity est bloqué sur son site en proie à divers problèmes qui ont obligé l’équipe à revoir la planification des activités et à annuler un nouveau déplacement programmé.

 

Ainsi le 21 mai Scott Guzewich, scientifique de l’atmosphère, écrivait :

"Notre rover, qui a presque neuf ans, a parfois un contretemps et doit se réinitialiser et réessayer. Cette semaine, cela s'est produit avec MAHLI et aujourd'hui nous avons essayé de récupérer les activités du début de la semaine avec des contacts scientifiques à "Festalemps" (une cible rocheuse pour l'outil de dépoussiérage et ensuite APXS) et "Villars" (une cible rocheuse texturée pour APXS seulement). Une fois ces activités terminées, ainsi qu'un peu d'imagerie Mastcam et d'activité ChemCam LIBS, nous nous éloignerons de cet endroit".

 

Et le 24 mai, alors même qu’un déplacement avait été prévu, Laurent Edgar, géologue planétaire, annonçait encore une mauvaise nouvelle :

«Nous avons commencé à planifier aujourd'hui en espérant voir un nouveau substrat rocheux dans notre espace de travail, mais malheureusement, le plan du week-end ne s'est pas déroulé exactement comme nous l'avions espéré. Comme l'expliquait le blog précédent, nous sommes en train de nous remettre d'une défaillance de la couverture MAHLI. La bonne nouvelle est que le couvercle MAHLI a été fermé avec succès au cours du week-end, mais nous avons rencontré des problèmes sans rapport avec le mât de télédétection de Curiosity ».Pour ce qui est de l'avenir, nous espérons pouvoir reprendre la route plus tard dans la semaine pour explorer l'unité de sulfate basal".

 

Les problèmes rencontrés avec le mât de télédétection n’ont pas été précisés, mais il s’agit probablement de difficultés récurrentes concernant les manœuvres d’orientation de la tête du mât pour l’utilisation des instruments situés à son sommet.

 

Pour mémoire, instruments situés au sommet du mât du rover :

- Les MASTCAM ("Mast Cam" ou "caméras de mât") Une caméra "grand angle" focale de 34 mm (MastCam 34) , une caméra dotée d'un téléobjectif de 100 mm (MastCam 100)

- Deux paires de caméras NAVCAM (Navigation Cameras ou NavCam) montées de part et d'autre des caméras MASTCAM

- CHEMCAM ("CHEMistry CAMera" ou "caméra de chimie") est un instrument qui permet d'analyser à distance la nature, la composition et l’état d'altération des roches avec la technique d'analyse spectroscopique induite par ablation laser.  

 

Rien de très grave pour l’heure, ces problèmes ont pu être ponctuellement résolus dans un passé récent, et le rover devrait pouvoir reprendre la route vers le Sud et l’Unité de sulfate au plus tard avant la fin de cette semaine.  

 

On a eu beaucoup plus inquiétant jadis et dans un passé récent..

 

On se souvient par exemple que déjà, le 27 février 2013 (sol 200), soit 7 mois après son atterrissage, l’ordinateur principal A avait connu une défaillance matérielle partielle de sa mémoire flash et un bug logiciel. L’équipe avait alors basculé le rover sur l’ordi de sauvegarde B. Ensuite les ingénieurs avaient isolé le problème et limité l’utilisation de la mémoire flash de l'ordinateur A à un niveau inférieur, et corrigé le bug logiciel de sorte que l'ordinateur soit à nouveau disponible pour la mission.. Mais le rover était resté sur son cerveau B.

 

Bien plus tard le 15 septembre 2018 (sol 2172), l’anomalie de mémoire de l’ordinateur B interdisait un déplacement prévu de 60 mètres plus à l’Ouest sur un site nommé "Lac Orcadie". Il s’agissait d’effectuer un dernier forage sur la crête "Vera Rubin" avant de prendre (enfin) la direction de la vallée argileuse toute proche. Le 3 octobre 2018 les ingénieurs du JPL basculaient le rover sur l’ordinateur A, et Steven Lee du JPL, chef de projet adjoint de Curiosity déclarait. "Nous travaillons du côté A à compter d’aujourd’hui, mais cela pourrait nous prendre du temps pour bien comprendre la cause fondamentale du problème et trouver des solutions de contournement pour la mémoire du côté B".

 

Début février 2019, les ingénieurs n’avaient toujours pas déterminé la cause fondamentale du grave problème de mémoire de Curiosity sur l’ordinateur B (problème logiciel ou matériel). L'équipe a fait appel à des experts du JPL pour voir si quelqu'un pouvait suggérer d'autres moyens de déterminer la cause, mais les éléments limités fournis par le rover ont rendu la tâche difficile. Ils ont décidé de le reformater pour tenter de le remettre en état de fonctionnement complet. Après le reformatage, l'équipe espérait être en mesure de restaurer l'ordinateur B avec sa capacité scientifique.

Dans un communiqué du 22 février 2019, la Nasa précise que le 15 février 2019 (sol 2320) l'ordinateur A a déclenché un mode de sécurité ("mode sans échec") puis qu'il a été réinitialisé le mardi 19 février et fonctionne normalement après avoir démarré avec succès plus de 30 fois sans autre problème. "Nous ne sommes toujours pas sûrs de la cause exacte et nous collectons les données pertinentes pour l'analyse", a déclaré Steven Lee, chef de projet adjoint de Curiosity au JPL : "Le rover a subi une réinitialisation ponctuelle, mais il fonctionne normalement depuis, ce qui est bon signe. Nous travaillons actuellement à prendre un instantané de sa mémoire afin de mieux comprendre ce qui a pu se passer."

 

Le 6 mars 2019 (sol 2339) l’ordinateur A s’est encore réinitialisé intempestivement ce qui a déclenché le "mode sans échec" du système. C'était la deuxième réinitialisation de l'ordinateur en trois semaines, les deux liées à la mémoire de l'ordinateur.

L’ordinateur B avait eu son propre problème de mémoire en septembre 2018, mais fort opportunément l’équipe a enfin pu diagnostiquer la question et a réussi à le reformater en isolant les zones de mémoire corrompues.

L'équipe de la mission a donc décidé de rebasculer le rover de l'ordinateur A à l'ordinateur B (celui-ci a déjà été utilisé pendant la majeure partie de la mission, de fin février 2013 à septembre 2018). 

Avec ses deux "cerveaux" régulièrement et successivement "en carafe", il semblait évident que la situation demeurait fragile.

À cette époque, j’avais écris : "On "serre les fesses" au JPL" -_- .

Sauf que depuis Mars 2019, Curiosity semble n’avoir connu aucun autre problème informatique et fonctionne toujours sur l'ordinateur B, ce qui ne lasse pas de me surprendre :|.

 

 

HAZCAM AVANT – 25 MAI 2021 (SOL 3128) :

 

L’ombre du bras robotique se projette sur les roches

60ae10d82b4c5_3128HAZCAV2505.jpg.19e2ac1bf87345b70e3f3810fdaebbec.jpg

 

 

MASTCAM – 21 MAI 2021 (SOL 3124) – Kevin Gill :

 

Vue de l’objectif poussiéreux de la caméra MAHLI et de son couvercle récalcitrant

60ae1128d2f39_3124MASTC2105KGILL.jpg.6f275e74de06ac1d8e03da27f721d944.jpg

 

 

CHEMCAM RMI – 21 MAI 2021 (SOL 3124) – Jan van Driel :

 

Vue vers l'Unité de sulfate avec la caméra longue distance

60ae11803afd3_3124CHEMCRMI2005.thumb.jpg.7fb62fcadb86cc92963d0380f3026b0b.jpg

 

 

PANOS MASTCAM – 22 MAI 2021 (SOL 3125)

 

SUBLIMES !!..

 

Version de Jan van Driel :

60ae1203c2560_3125PANOMASTC2205JVD.thumb.jpg.36e23f0048c42ccbf1ab6bc43ed18517.jpg

 

 

Version de Robert Charbonneau :

60ae124669e4f_3125PANOMASTCROBCHARB.thumb.jpg.dc4ff914b2b3cf5db37da2a9f32d530a.jpg

 

  • Like 1
  • Love 1
  • Thanks 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Neuf années de bons et loyaux services et un boulot colossal :)

Et sans vraiment rechigner à la tâche ;)

Bonne journée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, vaufrègesI3 a dit :

SUBLIMES !!..

 

Effectivement ! :x Encore merci, Daniel, pour toutes ces merveilles que tu nous apporte sur un plat. Plus qu'à admirer. :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Curiosity toujours à l'arrêt

 

Je cite Ken Herkenhoff, géologue planétaire :

"Le plan du Sol 3131 [28 mai] est axé sur la récupération des anomalies récentes : Les ingénieurs ont besoin de quelques sols supplémentaires pour étudier le problème précédent avec le mât de télédétection [nommé "RSM" (Remote Sensing Mast]. En outre, le mécanisme de mise au point de MAHLI ne s'est pas correctement verrouillé lors du Sol 3129 [29 mai], de sorte que les activités RSM et MAHLI sont exclues au profit de tests de diagnostic".

/.../

Les mouvements du bras sont autorisés, donc après que le moteur de mise au point de MAHLI ait été conduit à sa position de départ, le DRT balayera une cible rocheuse appelée "Festalemps". Ensuite, l'APXS sera placé sur la cible brossée de Festalemps pour une intégration de nuit. Tôt le matin du Sol 3132, des tests de diagnostic RSM seront effectués, à la même heure de la journée que celle où le décrochage s'est produit au Sol 3127. Nous espérons que ces tests de diagnostic montreront que le RSM et MAHLI sont en bonne santé et prêts à être utilisés !

 

 

NAVCAM - 19 MAI 2021 (SOL 3123) :

 

60b0aa2f7ec0f_3123NAVC2.jpg.eaf70a35da3ccd947635c1398b176e3b.jpg

 

60b0aa4716fce_3123NAVC3.jpg.a3d7f89248b65201fce3110c70234617.jpg

 

 

60b0aa5f39c1f_3123NAVC4.jpg.2004452464e6928f4830d79a71f44985.jpg

 

 

60b0aa81db15e_3123NAVC5.jpg.22fe829b52083c79ce257078a507661d.jpg

 

 

60b0aae53387a_3123NAVC1905.jpg.906a87ba4052f26966ab462ec696bafc.jpg

 

  • Like 3
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

pétard, quelles images NAVCAM !!!!! Ya une vraie ambiance dans cette géographie. Ça rappelle des virées dans le Sahara...

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mieux... 

J'espère que cette petite bagnole va finir par grimper là où elle doit et nous donner le plus beau panorama de la mission. 

 

Et merci, Vaufrèges pour ce suivi, toujours passionnant 🥂🍾

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, serge vieillard a dit :

Ya une vraie ambiance dans cette géographie.

 

Il y a 1 heure, Piotr Szut 2 a dit :

Pas mieux... 

J'espère que cette petite bagnole va finir par grimper là où elle doit et nous donner le plus beau panorama de la mission.

 

Oui, ça devrait le faire, même si ces symptômes deviennent un peu inquiétants. Pour l'heure rien de grave.

Et en effet,  en approchant jusqu'aux pieds de ces structures impressionnantes.. l'ambiance devrait devenir grandiose !!

 

Contexte et trajet prévisionnel :

 

60b1588d4e45e_Contexte3.png.cdcb1a031ad730966ee42afeae07a883.png

 

 

PANO NAVCAM - 19 MAI 2021 (SOL 3123) - CRÉDIT: NASA/JPL-Caltech :

 

60b159ef81f91_3123PANONAVC2CRDITNASAJPL-Caltech.thumb.png.87ec3e1acc89ddb9b0c7fe2a2037213f.png

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 1
  • Love 1
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/05/2021 à 11:25, vaufrègesI3 a dit :

Comme chacun d’entre nous, Curiosity vieillit..

Étant enfant, le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers le Suède m'a fait rêver. Et maintenant c'est le merveilleux voyage de Curiosity à travers le cratère Gale qui m'enchante.

On a beau vieillir, on garde toujours la pureté de s'étonner comme un d'enfant !

 

Sur ses roues cassées par les cailloux pointus, après bien des périples et moult expériences, Curiosity avec ses yeux remplis de poussière et de sagesse observe les sommets qui le mènent à son destin.

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 5/26/2021 à 02:25, vaufrègesI3 a dit :

Comme chacun d’entre nous, Curiosity vieillit..

 

 

Bonjour: Bien d'accord, mais je préfère vieillir ici sur terre!  ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

cette derniere serie me sidere....... ce sont "presque" devenus des paysages familliers..... et pourtant .....si loin.... d'un autre monde......

merci MONSIEUR DANIEL  :):) 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/05/2021 à 13:07, BERTRAND76 a dit :

merci MONSIEUR DANIEL  :):) 

 

Merci pour ton suivi fidèle toutes ces années @BERTRAND76 :)-_-, merci aussi à bien d'autres qui m'ont accompagné pendant ce long voyage qui promet encore de belles images et des surprises..

 

BONNE NOUVELLE : Curiosity devait enfin reprendre la route ce 1er juin (sol 3135) ! 

 

Je cite Fred Calef, géologue planétaire :

"Alors que la semaine dernière a été difficile, avec des couvercles d'objectif et des mâts en difficulté, je me rappelle que chaque jour où nous pouvons obtenir une image ou une observation scientifique de Curiosity est un jour pour célébrer tout ce qu'il a fait et que chaque jour est quelque chose de spécial pour se souvenir de ce qu'il a accompli".

FIN DE CITATION

 

Du 29 mai au 1er juin (sol 3132 à 3135) le rover devait multiplier ses observations :

 

- Observations environnementales le matin du 29 mai (sol 3132) avec une observation passive du ciel par ChemCam, une surveillance des "diables de poussière" par Navcam et une mesure d’opacité atmosphérique (présence de poussière) dans le ciel et dans le cratère. L'après-midi, une nouvelle observation Mastcam de la poussière atmosphérique (*), et un film Navcam sur les nuages, et d'autres observations du ciel.

 

- Le 30 mai (sol 3133), étaient encore prévus des films Navcam sur les tourbillons de poussière et l'horizon avant de commencer à observer les roches avec des mosaïques Mastcam sur le substrat rocheux à la recherche de linéations ou d'affouillements potentiels sur la surface ondulée.

 

- Le 31 mai (sol 3134), le rover a étudié les cibles "Fossemagne" et "Festalemps" avec des observations passives ChemCam après les avoir brossées avec le "Dust Removal Tool" (DRT). Opérations suivies d’intégrations spectros APXS pour la chimie élémentaire des roches. Le rover devait réaliser des observations multispectrales Mastcam de la zone pour caractériser davantage leur composition et mieux comprendre l'aspect de ces roches au sol par rapport à ce qui est vu depuis l'orbite. Une autre image Mastcam sera également prise d'une cible APXS précédente, "Villars"

 

- Enfin, aujourd'hui 1er juin (sol 3135) est prévu un nouveau trajet de 70 mètres (à vérifier donc).

Une dernière observation ChemCam horizontale de cinq clichés sur "Champsac" permettra de caractériser la chimie devant le rover avant de quitter enfin cette zone qui avait été atteinte le 16 mai (sol 3120).

 

 

HAZCAM AVANT - 1ER JUIN 2021 (SOL 3135) : 

 

Dernière image avant le départ

60b6a1902ea1a_3135HAZCAV1erjuin.jpg.3e6f5555ff71266e3ade2a36bc9fef80.jpg

 

 

(*) Mesures de la profondeur optique et, en corolaire,  du niveau de poussière atmosphérique

Pour mesurer le niveau de poussière dans l'atmosphère il faut d'abord orienter la caméra Mastcam vers le soleil et prendre une mesure de "tau", ce qui permet de déterminer la profondeur optique verticalement. La profondeur optique décrit la quantité de lumière "atténuée" (dispersée ou absorbée) au-dessus du rover. Une mesure de profondeur optique, ou "tau", est définie comme le logarithme du rapport entre le flux d'énergie transmise à travers une couche de l'atmosphère, et le flux d'énergie reçu. En regardant directement le soleil avec Mastcam, la quantité d'énergie atteignant la surface peut être déterminée. C'est le flux transmis à travers la totalité de l'atmosphère. Combiné avec une estimation de l'énergie incidente du soleil au sommet de l'atmosphère de Mars à partir des observations satellites (le flux reçu), une mesure fiable de la profondeur optique pour l'atmosphère entière peut être directement liée à la quantité de poussière présente. Une seconde mesure, une image Mastcam en direction des remparts Nord du cratère, doit faire un calcul similaire de "tau", mais donc horizontalement au lieu de verticalement.

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/05/2021 à 14:23, vaufrègesI3 a dit :

Sachant que ma "grosse veine" !.. c'est une auberge !!

A "bonne veine" ? ( mais il faut connaitre ...)

Edited by fayolle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, fayolle a dit :

  "bonne veine" ? ( mais il faut connaitre ...)

 

Oui.. Bonneveine.. j'y ai habité 20 ans. Il s'agit d'un quartier situé dans le 8ème arrondissement de Marseille... qui côtoie celui de "La Pointe Rouge" en bord de mer, lieu de naissance (prédestiné) d'une illustre marseillaise : Clara Morgane :).

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le déplacement prévu le 1er juin (sol 3135) semble finalement s'être effectué le 2 juin (sol 3136) direction Sud Ouest.

 

Emplacement approximatif selon les images Hazcam - Phil Stooke :

 

60b7d957e9031_3136hazcam_location_post.jpg.dd45ae675d8db5c3b9402151f36640d5.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 2 JUIN 2021 (SOL 3136) :

 

60b7d9d015123_3136HAZCAV2JUIN.jpg.b4277673acff5ed156f31b7e904612fb.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE - 2 JUIN 2021 (SOL 3136) :

 

60b7da58a389d_3136HAZCAR.jpg.697f38d34d9f9bdc25393605b91c1949.jpg

 

 

NAVCAM -  2 JUIN 2021 (SOL 3136) :

 

Espace de travail devant le rover

60b7dab112437_3136NAVC206.jpg.bed390b99a04ace635a250992ad21060.jpg

 

... dunes de sable au delà

60b7db76947ec_3136NAVC2.jpg.daa44f5a7c8073cd9634ceb98fe4d35c.jpg

  • Like 4
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il se confirme que le déplacement prévu le 1er juin a été contrecarré par les problèmes liés à la caméra MAHLI (fermeture couvercle et mise au point) et ceux du mât de télédétection (décrochage).

En particulier les activités de diagnostic et de récupération du mât ont eu pour conséquence le report du départ au 2 juin (sol 3136). Récupération heureusement couronnée de succès.

Noter que c’est finalement un parcours de 60 mètres qui a été programmé.

 

Position de Curiosity au 2 juin 2021 (sol 3136) – Phil Stooke :

 

Le tracé exact du parcours de cette étape restera à vérifier avec la mise à jour Nasa/JPL

 

60b8d463a1b8f_3136location_PhStooke.jpg.4f558082000e00aebdba2539a2df769f.jpg

 

 

MOSAÏQUE NAVCAM - 2 JUIN 2021 (SOL 3136) - NASA/JPL - Caltech :  

 

60b8d54c6d7e0_3136PANONAVC2NASAJPL-Caltech.thumb.png.2f52013d1c46bfab8bc7c9b3ff43e771.png

 

 

NAVCAM - 2 JUIN 2021 (SOL 3136) :

 

60b8d6bc33fad_3136NAVC6.jpg.96d2aad96029cc81f952a6c1d935d7ec.jpg

 

 

60b8d71f058b6_3136NAVC13.jpg.5aefff1c23a93a5f121d2660526f5fd0.jpg

 

 

60b8d745cac28_3136NAVC14.jpg.7f05bdaa321ec27a04f4077708ce7105.jpg

 

Vers les remparts Nord

60b8d7ff7b951_3136NAVC12.jpg.6a2273f8e05b524794a5314d814de2c4.jpg

 

Vers l'Est

60b8d8d732c63_3136NAVC11.jpg.32c33d7b82e671a9c38842bf7e78e3b8.jpg

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 7
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Je cite le tweet transféré par Jack : "Mis en pause pendant quelques mois, le laser de ChemCam, sur @MarsCuriosity, est de nouveau fonctionnel. En cause : une instabilité de la tension requise pour déclencher le laser"

 

FIN DE CITATION

 

Le plus surprenant finalement, c'est que strictement AUCUNE INFO  n'ait filtré sur le sujet dans les mise à jour Nasa (ou ailleurs), ceci durant plus de 4 mois !.. 

 

Le 15 mars 2021 (page 168) j'écrivais :  

"Une inquiétude se fait jour dans la communauté des "suiveurs" de cette mission : les activités du laser ChemCam-RMI semblent stoppées depuis un bon moment. Les spectros de ChemCam n'agissent actuellement que de façon passive. Dans le type d'investigation en mode passif, le télescope de l'instrument transmet aux spectromètres la lumière du soleil réfléchie par un petit point cible. Ce mode utilise aussi les spectromètres LIBS (Laser-Induced Breakdown Spectrometer) qui offrent la possibilité de spectres pris avec la réflectance de la lumière du soleil (sans plasma laser).

À suivre donc.."

FIN DE CITATION

 

Courant avril, j'ai finalement réussi à avoir l'info sur la nature du problème (instabilité sur la haute tension qui déclenche le laser) par des voies indirectes non avouables -_-, j'ai donc préféré ne pas la diffuser. Ce qui n'est pas expliqué dans l'article de numérama c'est que l'équipe technique du rover redoutait surtout que l'instabilité de la H.T. provoque des dégâts sur l'ensemble des systèmes électriques de Curiosity.

 

Le 9 mai 2021 (page 173) j'écrivais :

"Et bien qu’on n’ait pas pu le vérifier par l’image, [le 4 mai] l'acquisition d'une trame LIBS (Laser-Induced Breakdown Spectroscopy) sur une cible appelée "Sarlat la Caneda" (un village extraordinaire, ne pas le rater si vous passez par là) était annoncée ensuite ! Un première depuis près de 4 mois !!"

FIN DE CITATION

 

Les tirs laser ont donc repris depuis un mois, mais à un rythme plus léger - je cite : "mais le nombre d’activités planifiées sera limité pour éviter que les instruments ne chauffent trop". On approche des 900 000 tirs depuis 2012, autant dire que cet instrument a parfaitement rempli ses objectifs

 

Pour en revenir à l'actualité du jour, une fois les activités scientifiques terminées sur l'emplacement atteint le 2 juin, les 3 ou 4 juin suivants Curiosity continuera à rouler en contournant par la droite les régions sablonneuses vues sur ce pano Navcam et en poursuivant sa  progression vers l'unité de sulfate.

 

NAVCAM - 2 JANVIER 2021 (SOL 3136) -Jan van Driel :

 

60ba106d15046_3136PANONAVC3JVD.thumb.jpg.ed3c3b077f583f505b7ae8e71d9040d2.jpg

 

 

Avant de partir, ChemCam réalisera des images passives pour une analyse spectro du rocher carré et bosselé juste à gauche du centre au premier plan de cette image Navcam (rocher nommé "Montaut" , un petit village du Périgord désormais installé aussi sur Mars, et dont les 129 habitants se nomment les "Altimontains" :) ) :

 

60ba11d3e0a93_3136NAVCMONTAUT.JPG.501c3e5ca31b59528d0e238247f48753.JPG

 

  • Like 2
  • Love 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 minutes ago, vaufrègesI3 said:

par des voies indirectes non avouables

 

C'est bon, maintenant tu peux avouer :)

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 13 minutes, brizhell a dit :

C'est bon, maintenant tu peux avouer :)

 

Plus la peine :D -_-...

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, vaufrègesI3 said:

Plus la peine :D -_-...

 

Ok on gardera la source secrète, va savoir si d'autres info ne pourraient pas filtrer sur d'autres pannes ou joyeusetés liées à ChemCam ou Super Cam...

 

  • Like 2
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, brizhell a dit :

Ok on gardera la source secrète, va savoir si d'autres info ne pourraient pas filtrer sur d'autres pannes ou joyeusetés liées à ChemCam ou Super Cam...

 

Sa source est sous haute tension : faudrait pas la griller ! :D

  • Like 2
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now