Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

 

Il y a 5 heures, Meade45 a dit :

je suis en train de le relire depuis le Début.

 

Quel courage.. attention l'overdose te guette :|xD ! 

Sinon, pour t'aider, en 2018 j'avais concocté une synthèse de l'aventure pour "Astrosurf Mag" :   Curiosity-VersionCD_V5.pdf

 

 

Le 05/08/2021 à 13:22, Meade45 a dit :

ET après ? A part les roues, Le rover a encore de la ressource. Va t-il être désactivé ? C'est impensable !

 

Pour 2022 tout dépendra probablement des décisions de financement du Congrès US, sachant que le maintien de l'orbiteur Mars Odyssey est nécessaire pour assurer le relais des communications de Curiosity avec la Terre. On est passé très près de la cata pour 2021.. 

J'ai bon espoir sachant que cette mission a encore du grain à moudre scientifiquement dans la zone atteinte actuellement, et les images vont devenir de plus en plus spectaculaires, ce qui ne gâte rien.

 

Plus concrètement, le facteur le plus limitant pour le proche avenir demeure la production d'énergie..  

Le générateur MMRTG de Curiosity est d'une puissance initiale d'environ 2000 W thermiques convertis (nominalement) en 120 W électriques par des thermocouples. Le 28 juin 2015 j'indiquais que le générateur produisait "probablement aux environs de 100 W". J'étais dans dans le vrai.

À cette époque, dans son blog, Emily Lakdawalla nous étonnait en nous informant que la puissance de sortie du générateur était bien sûr en déclin et qu'il délivrera à peine 50 W d'ici la fin de 2025, soit vers le sol 4700 ou plus. À ce stade, le rover ne sera même plus en mesure de se "réveiller" !

 

Dans les spécifications du MMRTG il était prévu qu'il fournisse 120 W en début de mission, et 100 W au bout de.. 14 ans ! Ce qui correspond à peu près à la perte d'énergie due à la désintégration très très lente du combustible, le plutonium 238.

Alors pourquoi 50 W en 2025.. au lieu de plus de 100 W selon les spécifications ?

 

Petit rappel :

Le générateur nucléaire qui est à bord utilise la chaleur des désintégrations radioactives du plutonium 238 pour produire de l'électricité. Problème : le report de deux ans du tir, prévu en 2009, a diminué les capacités initialement prévues car le plutonium n'a pas été remplacé, il a donc perdu deux ans de désintégrations... pour rien.

C'était déjà pas terrible, mais... re-problème : en mesurant la quantité d'électricité produite, les ingénieurs se sont rendus compte qu'elle avait diminué plus que calculé en fonction du seul "vieillissement" du plutonium. Autrement dit la conversion de la chaleur en électricité n'a pas le rendement prévu. A noter que la capacité énergétique du plutonium 238 ne diminue que de 0,787 % par an.. Par exemple, 23 ans après cette capacité n'aura diminué que de 16,6%, soit 83,4% de sa production initiale. On a donc bien un problème de rendement des thermocouples.

Tous les thermocouples utilisés pour convertir l'énergie thermique en énergie électrique se dégradent.. Rien de surprenant.. Sauf que les nouveaux modèles de thermocouples du MMRTG de Curiosity, à base de nouveaux matériaux thermoélectriques en "tellurure de plomb/tellurures d'antimoine, de germanium et d'argent" (PbTe/TAGS en anglais), au lieu des anciens composants "silicium-germanium".. semblent malheureusement se dégrader bien plus vite que prévu.

 

Dans ce cadre, le 17 avril 2020, lors d'une réunion du groupe d'analyse du programme d'exploration de Mars (MEPAG) de la NASA, le "patron" de l’équipe scientifique Ashwin Vasavada a déclaré : "la production du RTG du rover - qui convertit en électricité la chaleur générée par la désintégration radioactive du plutonium-238 - aura probablement diminué suffisamment d'ici 2022 pour commencer à peser lourdement sur les travaux scientifiques".

  • Like 2
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 10 heures, vaufrègesI3 a dit :

2018 j'avais concocté une synthèse de l'aventure pour "Astrosurf Mag" :   Curiosity-VersionCD_V5.pdf

Je vais y aller !;)

Bon c'est vrai que j'arrive sur le tard vu que je me suis reconnecté à AS que depuis 1 an après 8 ans d'arrêt.

Mais il faut dire et redire Vaufrege13 dont j'ai crû deviner que Daniel est ton Prénom que tu fais un travail remarquable !

Si si et pédagogique à souhait !¬¬

Ca force le respect et l'intérêt s'en trouve forcement aiguisé.

Je ne voulais pas citer de nom car forcement il y aurait des oubliés.

il y a là un noyau de passionnés qui savent extraire les infos brutes pour les rendre accessibles au Vulgum Pecus et surtout il faut savoir le dire et les remercier.

Guy

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, vaufrègesI3 a dit :

la production du RTG du rover - qui convertit en électricité la chaleur générée par la désintégration radioactive du plutonium-238 - aura probablement diminué suffisamment d'ici 2022 pour commencer à peser lourdement sur les travaux scientifiques".

Sinon pour en revenir à Curiosity.

Admettons que la puissance ne soit plus que de 50W. 

Le béotien que je suis répond qu'il n'y a qu'à le faire fonctionner 1 jour sur 2 !

Le jour de RTT sera utilisé à charger les batteries et le jour d'après, Curiosity serait regonflé à bloc et pourrait vaquer à ses obligations comme si de rien n'était !;)

Non?  je dis des c... ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Meade45 a dit :

Admettons que la puissance ne soit plus que de 50W. 

Le béotien que je suis répond qu'il n'y a qu'à le faire fonctionner 1 jour sur 2 !

Le jour de RTT sera utilisé à charger les batteries et le jour d'après, Curiosity serait regonflé à bloc et pourrait vaquer à ses obligations comme si de rien n'était !;)

 

 

Sauf que le rover a besoin de 45 à 70 watts de cette puissance en permanence pour simplement "survivre" pendant son sommeil. 

Donc, dès lors que le RTG ne pourra produire qu'une quantité d'énergie équivalente à celle consommée pendant la phase de "sommeil" du rover, les batteries ne seront plus du tout rechargées et le rover deviendra inopérant..  

 

En opération active, le rover consomme au moins 150 watts chaque fois qu’il est éveillé, et jusqu’à 500 watts en roulant. Par conséquent, il est complètement dépendant de la charge de ses batteries et passe les trois quarts de son temps à "dormir" et à recharger. Son activité est limitée à environ 6 heures chaque jour martien, en moyenne. Certainement moins actuellement.

 

Curiosity a maintenant neuf ans, le générateur RTG ne fournit plus qu’environ 70 à 75 W (au lieu de 110 W en 2012 à l’atterrissage) ce qui diminue déjà inexorablement le champ opérationnel. Cette puissance va encore diminuer d’environ 1 W tous les 80 sols. De plus les risques de casse mécanique, électronique ou/et informatique augmentent notablement avec le vieillissement de tous les organes.

 

  • Like 4
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, vaufrègesI3 a dit :

De plus les risques de casse mécanique, électronique ou/et informatique augmentent notablement avec le vieillissement de tous les organes.

La vieillesse est un naufrage  ( Charles de Gaulle) !:$ 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Meade45 a dit :

La vieillesse est un naufrage  ( Charles de Gaulle) !:$ 

 

"Si la vieillesse est un naufrage, la bicyclette est le meilleur moyen d'éviter la noyade"

(Raymond Poulidor)

xD-_-

 

Au 6 août 2021 (sol 3199), Curiosity a entamé sa dixième année terrestre de présence sur Mars en parcourant un trajet de seulement 14 m sur un terrain rocailleux et piégeux, toujours en montée. La preuve avec cette image :

 

NAVCAM – 7 AOÛT 2021 (SOL 3200) :

 

En regardant derrière lui vers le Nord, Curiosity domine le paysage jusqu’aux remparts du cratère Gale.

Des remparts majestueux qui se révèlent enfin après avoir été longtemps difficiles à discerner derrière le rideau d’une atmosphère particulièrement poussiéreuse.

 

610fb3dfb7a8b_3200NAVCX.JPG.3134b2a373d69a382517d2d16b1c9540.JPG

 

 

Je cite Susanne Schwenzer, géologue planétaire :

« ... Pour ma part, je n'arrive pas à croire que Curiosity a atterri il y a 9 ans maintenant, le 5 août 2012 tard dans la nuit pour la plupart de mes collègues aux États-Unis, mais en fait aujourd'hui, le 6 août 2012, à 6h32 du matin ici au Royaume-Uni. Je me suis réveillé à 3 heures du matin, incapable de me rendormir, pensant aux heures, semaines, mois, années à venir. Lorsque j'ai entendu les mots "Nous sommes en sécurité sur Mars", c'était un sentiment très spécial. Je ne peux que le comparer au moment où l'on m'a annoncé que j'avais réussi mon examen de doctorat. Soulagement, joie, mais aussi la grande question de savoir ce que l'avenir nous réserve. Je viens de revivre le moment de l'atterrissage dans la vidéo qui reprend les célèbres mots cités ci-dessus.

 

Et quelle aventure ce fut, depuis la baie de Yellowknife jusqu'à l'endroit où nous sommes maintenant, en passant par des dunes actives spectaculaires, par des crêtes et, bien sûr, en étudiant tous les sédiments du lit du lac que le cratère a à offrir. Chacun a sa liste personnelle de faits saillants parmi nos découvertes, bien sûr. Comment pourrait-il en être autrement ? Si vous me demandez mon avis, je dirais que l'un de mes points forts sont les données sur les gaz nobles que nous avons reçues de Mars, et en particulier les données sur le xénon. Vous n'en avez peut-être jamais entendu parler, car il s'agit d'un sujet assez particulier. Alors, pourquoi ai-je choisi ce sujet comme étant mon point fort ? Eh bien, j'ai étudié le xénon dans toutes les météorites martiennes qui étaient disponibles à l'époque (neuf d'entre elles - il y en a plus de 100 aujourd'hui), et ce sujet me tient donc particulièrement à cœur. Si vous êtes curieux de connaître toutes les activités scientifiques que nous avons menées, voici une liste des articles rédigés par l'équipe scientifique, y compris l'article sur le xénon intitulé "In situ measurement of atmospheric krypton and xenon on Mars with Mars Science Laboratory" (*).

 

(*)    https://mars.nasa.gov/internal_resources/840/

 

 

POSITION AU 6 AOÛT 2021 (SOL 3199) :

 

610fb44f9099b_3199LOCALISAT0608PHSTOOKE.jpg.d6e51c8bf3a81888fa1795b9d06c33f1.jpg

 

 

610fb49d3c3f9_Capturedcran(133).png.49e196501eac546ce631bf50ec657d19.png

 

 

HAZCAM AVANT -  6 AOÛT 2021 (SOL 3199) :

 

610fb4d96d4ff_3199HAZCAV0608.jpg.6acf56c168e47b51ef7d1bdfb3e0bfca.jpg

 

 

NAVCAM - 6 AOÛT 2021 (SOL 3199) :

 

Un terrain rocailleux

 

610fb5178d952_3199NAVC0608.jpg.34721d27812af30722754fd6016c8ad4.jpg

 

 

610fb5327a4b6_3199NAVC8.jpg.d099b9bf7d717aaf451083369106877c.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 6 AOÛT 2021 (SOL 3199) – Jan van Driel :

 

610fb5a48050b_3199PANONAVC0608JVD.thumb.jpg.89a37ad4a1f3a6b076b688f2f7790153.jpg

 

 

MASTCAM - 6 AOÛT 2021 (SOL 3199) :

Tous ces nodules divers et variés rencontrés tout au cours du long chemin de Curiosity sont généralement synonymes de changements chimiques et minéralogiques survenus dans la roche mère à différentes époques. Ils peuvent donner de précieuses indications sur le paléoclimat martien.

 

610fb5cd12c08_3199MASTC2.jpg.03c6a4f5ccea806b74d43ca096103ce1.jpg

 

 

610fb5ebaf261_3199MASTC4.jpg.1ac505d481b3dbf5928e033e3549bd50.jpg

 

 

610fb5fff27a2_3199MASTC5.jpg.c0167f7def1daf129813aee4d63623f4.jpg

 

 

610fb612517cb_3199MASTC0608.jpg.5a3b2932cf6b94a4328b7ffb74158695.jpg

  • Like 1
  • Love 2
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Daniel, tout spécialement pour le lien (*) que tu relais ici et qui est une véritable mine d'or avec sa liste d'articles sur les résultats de Curiosity. :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, vaufrègesI3 a dit :

En regardant derrière lui vers le Nord, Curiosity domine le paysage jusqu’aux remparts du cratère Gale.

 

Holà ! On a l'impression qu'il est grimpé de 1000 mètres d'un coup ! On commence  à avoir de la perspective en hauteur, c'est super !:x

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Il y a 4 heures, vaufrègesI3 a dit :

Des remparts majestueux qui se révèlent enfin après avoir été longtemps difficiles à discerner derrière le rideau d’une atmosphère particulièrement poussiéreuse.

Après la citation de Poupou, et pour revenir sur ce panorama des remparts, je n'ai rien pour la postérité, je dirais simplement : C'est Beau !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Je cite Lauren Edgar, géologue planétaire :

"Curiosity progresse bien sur le chemin vers le prochain site de forage prévu, et fait beaucoup d'observations intéressantes en cours de route.

Tous ces progrès signifient que nous sommes sur le point de quitter le quadrangle "Nontron" et de revenir au quadrangle "Torridon".

Ces noms de quadrilatères nous permettent de garder la trace des observations sur Mars. Avant l'atterrissage, la zone d'atterrissage prévue et les zones voisines ont été divisées en quadrilatères carrés (1,5 km de côté) et chaque quadrilatère a reçu le nom d'une ville de la Terre dont la population est inférieure à 100 000 habitants. En parcourant les quadrilatères, nous attribuons des noms informels aux cibles rocheuses qui correspondent aux formations géologiques et aux caractéristiques de cette ville sur Terre. J'étais de service en tant que planificateur à long terme aujourd'hui, et l'une de nos tâches consiste à garder une trace de notre emplacement et des noms des cibles, donc j'ai suivi notre progression vers cette limite. Cela signifie qu'après le trajet d'aujourd'hui, nous cesserons d'utiliser les noms français de "Nontron" pour revenir aux noms de "Torridon" en Écosse. Nous étions auparavant dans ce quadrilatère, mais maintenant nous sommes beaucoup plus au sud alors que nous étudions la transition argile-sulfate".

FIN DE CITATION

 

Torridon est le nom d’un petit village des Highlands du nord-ouest de l'Écosse, un nom également appliqué à la zone entourant le village, en particulier les collines de Torridon, les montagnes au nord de la vallée Glen Torridon. La Nasa avait choisi le nom Torridon en raison du Supergroupe torridonien, une formation géologique dans les Highlands qui contient certaines des plus anciennes preuves de vie de toutes les roches au Royaume-Uni. Torridon recèle ce grès rouge appelé le Torridonian  qui est un des plus anciens sédiments au Royaume-Uni, un excellent analogue pour ce que nous voyons sur Mars.

Après avoir quitté le quadrant Torridon Curiosity était donc entré dans le quadrant Nontron particulièrement approprié au terrain argileux, car Nontron est la localité type d'un minéral argileux appelé nontronite. La nontronite fait partie du groupe des smectites (famille des phyllosilicates) dont elle constitue le pôle ferrique et qui sont les types d'argiles les plus courants sur Mars. Sachant que l'altération d'une roche basique, comme le basalte, donne plutôt des smectites.

 

Le 9 août 2021 (sol 3202) nouvelle avancée du rover d’environ 30 m sur la route stratégique qui mène au Fronton de Greenheugh.

 

POSITION AU 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) - Phil Stooke :

 

6113caa30a3b3_3202locat908PHSTOOKE.jpg.eef60357b0ecf96cf4a9837fdfb5b013.jpg

 

 

6113cae715ae9_Capturedcran(134).png.f5ca76343a01dc025fcf4fe25855021e.png

 

CONTEXTE :

 

6113cb2829b42_Capturedcran(135).png.a9234467fa890f9578416ec6a64266c4.png

 

 

Le 25 janvier 2021 (à partir du sol 3008) Curiosity était entré dans le quadrant "Nontron".

La pratique consistant à diviser le terrain que Curiosity explore en carrés (ou quadrants/ quadrangles) de 1,5 km de côtés s’est poursuivie depuis l’atterrissage, non seulement pour aider à concentrer les efforts de cartographie et de planification des trajectoires, mais aussi pour servir de source pour l’infinité des noms assignés aux diverses cibles (ou sites) données à étudier au rover. Chaque quadrant a été nommé ensuite d’après une zone géologique importante sur Terre.

Sur ce fil que j’anime depuis plus de 10 ans, ce fut très inattendu et émouvant de pouvoir, en quelque sorte, faire "cohabiter" ma passion et mes souvenirs d’enfance au travers de lieux de mon pays natal, pour moi très évocateurs de cette tranche de "l’aube" de nos vie, de ces "beaux jours" si particuliers et si marquants... :

 

Pourquoi donc êtes-vous si brèves,

Aubes de l’enfance ? Beaux jours,

Si pleins d’arômes et de sèves,

Pourquoi donc êtes-vous si courts ?

 

Jeunesse, où sont-elles allées

Les hirondelles de jadis ?

Où sont les ailes envolées

De tes merveilleux paradis ?

 

"Perce-neige"

(Nérée Beauchemin)

 

Je cite Lucy Thompson, géologue planétaire :

"Le trajet d'environ 30 mètres que nous avons effectué hier sur ce terrain irrégulier nous a ramenés dans le quadrilatère dit de " Torridon ", ce qui nous permet de pratiquer à nouveau notre gaélique, après avoir maîtrisé notre français en traversant le quadrilatère de " Nontron ". Le terrain est un mélange de grands blocs et d'expositions plus étendues de roche et de sable, avec de temps en temps un galet de roche bleue/grise. Le tout avec pour toile de fond les buttes basales sulfatées et le fronton de Greenheugh au loin.

Le substrat rocheux présente une gamme de textures et de variations de couleurs intéressantes que nous essayons de caractériser avec la charge utile de Curiosity. Il s'agit notamment d'éléments nodulaires résistants omniprésents, d'une taille de l'ordre du millimètre ou du centimètre, de laminations et de stratifications apparentes, de veines blanches et de revêtements de veines/fractures gris plus foncé, dont beaucoup se présentent sous forme d'ailettes ou de plaques

Après 9 ans d'errance sur Mars, Curiosity parvient encore à accumuler les observations scientifiques et à apporter des contributions importantes à notre compréhension du passé et du présent de Mars. Ce fut un privilège de participer à cette mission extraordinaire au cours des neuf dernières années en tant que membre de l'équipe APXS. En avant et vers le haut ! "

 

 

HAZCAM AVANT – 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) :

 

6113cc692deac_3202HAZCAV0908.jpg.71a2502aa1723f18a65b5ff21190e25c.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE– 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) :

 

6113ccbeb3083_3202NAVC0908.jpg.f365a6de3dc8d6e99f9195c37e839890.jpg

 

 

NAVCAM - 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) :

 

6113ccfff23cb_3202NAVC4.jpg.7d7db6b732ee406526c6c72b0355a7be.jpg

 

 

6113cd2a4142a_3202NAVC5.jpg.c74f7a001917601fd73b860cd41cd908.jpg

 

 

6113cd4b5c3b4_3202NAVC6.jpg.dcbf6446896fe19be6bd1613a058473a.jpg

 

 

6113cd966d8ea_3202NAVC8.jpg.b7b65cfc20b455bb63badfe0ed25a289.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) – Jan van Driel :

 

6113cdd6db0df_3202PANONAVC0908JVD.thumb.jpg.63ebe60f881bb3056d7e64b9cbf837ab.jpg

 

 

PANO MASTCAM - 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) – Robert Charbonneau :

 

Le "Fronton de Greenheugh" sur lequel Curiosity va devoir se hisser pour accéder à "Gediz Vallis"

 

6113ce943d76a_3202PANOMASTC0908ROBCHARB.thumb.jpg.a61da221b16f0c9a6cffc77e28b2a681.jpg

 

  • Like 2
  • Love 1
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est superbe Daniel :)

Il y a 2 heures, vaufrègesI3 a dit :

Sur ce fil que j’anime depuis plus de 10 ans, ce fut très inattendu et émouvant de pouvoir, en quelque sorte, faire "cohabiter" ma passion et mes souvenirs d’enfance au travers de lieux de mon pays natal, pour moi très évocateurs de cette tranche de "l’aube" de nos vie, de ces "beaux jours" si particuliers et si marquants... :

Je pense qu'ils doivent lire le forum :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/08/2021 à 22:22, vaufrègesI3 a dit :

 

Le 06/08/2021 à 15:48, Meade45 a dit :

je suis en train de le relire depuis le Début.

 

Quel courage.. attention l'overdose te guette :|xD ! 

Sinon, pour t'aider, en 2018 j'avais concocté une synthèse de l'aventure pour "Astrosurf Mag" :   Curiosity-VersionCD_V5.pdf

MERCI ! De la lecture à l'ombre de mon tilleul ! Fait trop chaud pour travailler. D'ailleurs je suis en vacances !;) 

 

Edited by Meade45
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 2 heures, Meade45 a dit :

D'ailleurs je suis en vacances !;) 

 

Avec la chaleur, même pour la lecture, faut prendre des pauses -_-..

 

Curiosity à marche forcée vers le Sud Ouest : Deux nouvelles étapes en montées les 10 et 11 août (sols 3203 et 3204) !

 

POSITION AU 11 AOÛT 2021 (SOL 3204) - Phil Stooke :

 

J'ai ajouté l'étape du 11 (sol 3204)

61157a7f99440_3204locat1108phstooke.jpg.f5275a37a868c9c89a64a84622bc7ee8.jpg

 

 

61157b583714e_Capturedcran(136).png.614440dc245e18c4d22deafe6a6d9903.png

 

 

HAZCAM AVANT - 11 AOÛT 2021 (SOL 3204) :

 

61157bf675ce0_3204HAZCAV.jpg.d4a4f36a2ef6553846f374939185558a.jpg

 

 

MASTCAM - 11 AOÛT 2021 (SOL 3204) :

 

Des nodules incroyables, spectaculaires !!... c'est dingue..

 

61157ccf627dd_3204MASTC2.jpg.25098ec9e020ffeef4426e2265415d85.jpg

 

 

61157cf3d9d7d_3204MASTC3.jpg.af72de77e104efb5408dc696ebf1803a.jpg

 

 

61157d0e13ad2_3204MASTC4.jpg.c901259e3dee75a0ce683f3c40b10ee5.jpg

 

 

61157d427163a_3204MASTC5.jpg.ccd799aeb20fab802b1ab413f7d7e829.jpg

 

 

61157d69d0f3c_3204MASTC6.jpg.9f8a188e388d856224c517758a854682.jpg

 

 

61157d8eb7e7c_3204MASTC7.jpg.e67ea9e61da49c2a82cf1c40cdc8538f.jpg

 

 

NAVCAM - 11 AOÛT 2021 (SOL 3204) :

 

Le sable, façonné par le vent, tisse ses rides délicates au milieu des roches

61157e9c82ddd_3204NAVC1108.jpg.8aa677474ac63d0f4c1cbb22c9a0ee38.jpg

 

 

61157f1fe6035_3204NAVC3.jpg.17e434d039c195b4a4a357b9aea7aa17.jpg

 

 

61157f580c0e3_3204NAVC6.jpg.763f35249b64b61ea98a84faaa368375.jpg

 

 

61157f8ad7f9c_3204NAVC7.jpg.e154c759828df81f87b7cbf7b4286ab0.jpg

 

 

61157fc1029e5_3204NAVC8.jpg.48557e9676c8dfb44b72baf7a28637f4.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 11 AOÛT 2021 (SOL 3204) - Jan van Driel : 

 

611581beb02a7_3204PANONAVC1108JVD.thumb.jpg.edb919eec7f937793d997eb139dba05d.jpg

 

Edited by vaufrègesI3
  • Love 2
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

prenant de la hauteur, les paysages deviennent somptueux.

Quelle aventure !

Rien que pour les images ponctué des turpitudes mécaniques (j'ignore tout de la géologie) espérons qu'elle continue encore longtemps....

Edited by serge vieillard
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Un peu de géologie pour mieux cerner le contexte actuel :

 

Depuis l’orbite et sur les pentes qui s’élèvent au-dessus de la vallée argileuse, les spectros des orbiteurs ont noté la présence de sulfates. Ces minéraux sulfatés indiquent que ces zones supérieures étaient plus sèches et sont devenues plus acides, même si, géomorphologiquement, la crête "Gediz Vallis" (en rouge ci-dessous) de 70 m de haut et 2,5 km de long qui "coupe" le "Fronton de Greenheugh" (en bleu ci-dessous) en son centre semble avoir été parcourue par une rivière qui a creusé un chemin à travers l'unité sulfatée.

 

6117e4c0bae58_geologieroute.gif.db6a093d6481e2b7edacfcbe91ab66fa.gif

 

 

L'équipe du rover essaie de comprendre comment (ou si) la chimie du substratum rocheux change près du "Fronton de Greenheugh", car celui-ci marque un changement de type de roche par rapport à la majorité des roches rencontrées à travers l'unité argileuse "Glen Torridon".

L'objectif ultime est d'accéder plus haut au plateau du fronton et à la crête centrale du delta alluvial, "Gediz Vallis".

 

Sur la base de la cartographie stratigraphique réalisée par l’équipe de Curiosity et d’observations de la surface du fronton par les orbiteurs, il est possible que le "Fronton de "Greenheugh" antique puisse avoir été recouvert de dunes. Dans ce cadre, et après érosion partielle de ces dunes, ils ont proposé que le dépôt actuel restant en surface soit l’équivalent de la "Formation Stimson" constitué essentiellement de silice d'origine éolienne, possiblement à dominante basaltique, ce qui expliquerait sa couleur sombre. Cette unité géologique a déjà été rencontrée par Curiosity lors de son trajet sur le rugueux "plateau Naukluft" de mars à juin 2016. Cette formation avait été considérée comme le résultat d’une sédimentation sèche, une "cimentation" de sable d'origine éolienne, sans aucun apport d'eau liquide. La roche résultante, très dure et rugueuse, avait donné quelques inquiétudes concernant la dégradation des roues..  Résistante à l'érosion elle y recouvre en partie la "Formation Murray" plus tendre et composée de mudstones (sédiments fins) d'origine lacustre, formation parcourue par Curiosity depuis "Parhump Hill" en 2015.

 

L’enjeu est donc de vérifier si les matériaux constitutifs du "Fronton de Greenheugh" se révèlent réellement en corrélation avec ceux de la "Formation Stimson", ce qui ne militerait pas du tout en faveur de sédiments résultant d'épanchements fluviatiles.

 

Le "Fronton de Greenheugh", couvre près de 3 km2 et décline progressivement en pente de 25% à 12% sur une distance d’environ 1400 m. Bien qu'apparemment en forme d'éventail, la surface ne présente pas la convexité de surface caractéristique des deltas alluviaux terrestres. Au lieu de cela, cette surface relativement légèrement inclinée présente une pente presque plane. La surface du fronton est rugueuse, préservant les petits cratères d'impact et présentant des crêtes bien organisées, espacées de manière uniforme (~ 10 m).

 

 

Je cite Mark Salvatore, géologue planétaire :

"Dans le plan précédent [parcours du 11 août – sol 3204], Curiosity a parcouru environ 40 mètres sur un terrain assez rocheux qui coïncide avec la région de transition entre le substratum argileux que nous avons exploré ces dernières années et les matériaux sulfatés sus-jacents. L'équipe scientifique caractérise soigneusement cette transition de composition à la fois latéralement et verticalement, dans l'espoir d'identifier des preuves clés de transitions environnementales en cours de route. La zone de transition actuelle était l'une des principales raisons pour lesquelles la NASA et la communauté scientifique ont choisi le cratère Gale comme site d'atterrissage de Curiosity. Les données spectrales fournies [depuis l’orbite par Mars Reconnaissance Orbiter (MRO)] par l'instrument CRISM (Compact Reconnaissance Imaging Spectrometer for Mars) ont montré une transition de composition claire à cet endroit, qui pourrait être le signe d'un changement environnemental important enregistré dans les roches. Curiosity est maintenant en mesure de commencer à comprendre et à démêler cette histoire environnementale !

Dans le plan actuel, Curiosity va acquérir de nombreuses images locales et à longue distance, ainsi que des mesures de la composition du substrat rocheux local et des caractéristiques diagénétiques. Le plan se terminera par un déplacement d'environ 25 mètres vers le sud-ouest afin de poursuivre notre chemin dans cette zone de transition".

FIN DE CITATION

 

Deux nouveaux déplacements en montées les 11 et 13 août 2021 (sols 3204 et 3206) – Environ 40 m et 5 m.

La fin de parcours de l’étape du 11 août a été marquée par un changement très net de cap vers l’Ouest, orientation qui s’est confirmée le 13 août avec une petite avancée de 5 m, probablement vers un affleurement rocheux choisi pour prochaine cible.

La progression vers le Sud Ouest, et plus haut le point d’entrée du "Fronton de Greenheugh", reprendra ensuite son cours.

 

POSITION AU 13 AOÛT 2021 (SOL 3206) – Phil Stooke :

 

J'ai ajouté les deux dernières étapes

6117e76c089e7_3204locat1108phstooke.jpg.db718932a1f4e7bf07e13a7230a9a39f.jpg

 

 

6117e80e7be58_Capturedcran(138).png.c97cbad24ed3731d35861788fcdbf885.png

 

 

HAZCAM AVANT – 13 AOÛT 2021 :

 

6117e7d28f0f3_3206HAZCAV1308.jpg.221a18e7bf3435fcf6c654cae0ccfe83.jpg

 

 

NAVCAM – 13 AOÛT 2021 (SOL 3206) :

 

6117eaebecbca_3206NAVC4.jpg.3da68789d8162701fdc93cd3bdf747a5.jpg

 

 

6117eb1da4dd5_3206NAVC5.jpg.3d21638980c8eaee962904235b38a7d2.jpg

 

 

6117eb5edfa8c_3206NAVC6.jpg.77817da0e266026610a064f0db35d3f6.jpg

 

 

La montée vers le point d'entrée du Fronton (visible à droite)

6117eb9cc1099_3206NAVC8PLGR2.jpg.dbd7f6e2d54f1c07cf2c37d36bd1e5e7.jpg

 

 

6117ec15928f7_3206NAVC1308.jpg.a5f1d3025723a11510d6d48c6a3b4903.jpg

 

 

PANO NAVCAM – 13 AOÛT 2021 (SOL 3206) - Jan van Driel :

 

6117e86a9e786_3206PANONAVC1408JVD.thumb.jpg.8a27ede3fe6c5371e84c96404f0b6a8f.jpg

 

  • Like 2
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Je cite Catherine O'Connell-Cooper, géologue planétaire :

Nous poursuivons notre traversée d'une zone de buttes ou de mesas résistantes, et les trajets récents ont été relativement courts. Les trajets sont planifiés à l'aide d'images de navigation telles que celle ci-dessous. La zone visible à partir de la position s'appelle le "cône visuel".

 

NAVCAM – 16 AOÛT 2021 (SOL 3209) :

 

Depuis la nouvelle position 

611bdf1fc3ca8_3209HAZCAVcnevisuel.JPG.0ab9dbcd3d6529b8757b650ab6245385.JPG

 

 

Depuis que nous sommes entrés dans cette région pleine de buttes et de terrains accidentés, les points de vue ont été limités et les trajets courts. La conduite dans cette zone a été difficile, et les planificateurs ont choisi leur chemin avec précaution, avec des trajets de 20-30 mètres en moyenne.

 

Au début de la planification d'aujourd'hui, les planificateurs du rover ont réalisé que la topographie relativement bénigne juste devant nous signifiait qu'ils pouvaient potentiellement conduire sur près de 90 mètres. D'un côté, c'était très tentant, après tous les petits trajets récents, d'aller enfin plus loin sur la route et d'améliorer le panorama. Mais... d'un autre côté... cette région est si incroyablement intéressante. Chaque fois que nous nous arrêtons, nous voyons quelque chose d'intriguant. En accélérant le rythme, nous risquons de manquer des observations importantes.

 

Ainsi, après une discussion animée sur les avantages et les inconvénients, nous avons trouvé un équilibre permettant de tirer le meilleur parti des deux options : un trajet modéré, laissant du temps pour des activités scientifiques supplémentaires depuis notre espace de travail actuel, et un rythme plus tranquille dans cette zone. Un trajet de 50 mètres offrira de meilleurs points de vue et des aperçus de la route à suivre, ce qui facilitera un peu la planification des trajets pour la semaine à venir. Nous avons ensuite ajouté un bonus scientifique à notre arrêt actuel, sous la forme d'un balayage d'une cible rocheuse " Solway Lowlands " et d'une analyse de celle-ci avec presque tous les outils dont nous disposons - imagerie MAHLI, analyse géochimique APXS et ChemCam, et analyse multispectrale de la composition Mastcam. Nous obtiendrons également plus d'images des pentes inférieures de la "Montagne Rafael Navarro" et d'un monticule ("Gogar") traversé par des veines dans notre direction, avant de nous lancer dans notre parcours sportif de 50 mètres. Tout cela, sans oublier les activités de surveillance de l'environnement - un plan de sol bien rempli !

FIN DE CITATION

 

En attendant le déplacement de 50 m prévu le 17 août, Curiosity a parcouru environ 25 m le 16 août.  

 

POSITION AU 16 AOÛT 2021 (SOL 3209) :

 

611be0c9e6009_Capturedcran(141).png.635962c9f34c8d91c8ce4247f1aeafd0.png

 

 

611be10f25556_Capturedcran(142).png.56b2baa9a543214945ccf03ef5f04d1c.png

 

 

NAVCAM - 16 AOÛT 2021 (SOL 3209) :

 

611be31a0d0af_3209NAVC3.jpg.5eb320f7080e5f054b557ff6fb5a47d6.jpg

 

 

611be16abb296_3209NAVC2.jpg.cfb787cb3bec90e9370e19c002ea2b25.jpg

 

 

611be1d7e21b6_3209NAVC9.jpg.f59efad4f9b638246fc1528f3c44a267.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 16 AOÛT 2021 (SOL 3209) – Jan van Driel :

 

611be40b45e54_3209PANONAVC1608JVD.thumb.jpg.eb3cf00e670db9aa5611440664301c40.jpg

 

 

PANO MASTCAM – 13 AOÛT 2021 (SOL 3206) – Thomas Appéré :

 

Le "Fronton de Greenheugh" se profile depuis la droite sur les 3/4 de l'image..

Curiosity devra encore grimper et longer l'espèce d'éperon rocheux plus haut à gauche pour trouver le point d'entrée permettant d'accéder au Fronton.

 

611be4395907b_3206PANOMASTC1308THAPP.thumb.jpg.b9416881d5fc027365c05aae38faa0aa.jpg

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les chinois sont décidément d'une fourberie sans nom... Selon deux de ses chercheurs, Curiosity n'explore pas le fond d'un ancien lac mais ce qui résulte du vent... 

 

https://www.cieletespace.fr/actualites/le-cratere-gale-que-curiosity-explore-n-est-pas-un-lac?mc_cid=8b6015b208&mc_eid=7335a95bf3

 

Le cratère Gale que Curiosity explore depuis 9 ans n’est peut-être pas un ancien lac 

 

 

https://advances.sciencemag.org/content/7/32/eabh2687

 

Intense subaerial weathering of eolian sediments in Gale crater, Mars

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Il y a 3 heures, jackbauer 2 a dit :

Le cratère Gale que Curiosity explore depuis 9 ans n’est peut-être pas un ancien lac

 

C'est un peu moins radical je crois..

 

J'ai déjà lu cet article (mais pas encore le commentaire de Ciel&Espace).

Même si je ne suis pas géologue, il me semble pouvoir noter que j'ai rarement vu utiliser autant le conditionnel quant à l'hypothèse qu'il suggère, à savoir que la "formation Murray" (couche de sédiments fins) explorée et analysée stratigraphiquement par Curiosity sur 400 m d'épaisseur pendant la majorité de l'ascension, serait en bonne part d'origine éolienne (ce qui va à contre sens de la plupart des articles déjà écrits sur le sujet). J'ai noté aussi quelques points qui semblent totalement contradictoires avec les observations, mais en tout cas, sans doute conscients de leur "pavé dans la mare" les auteurs restent assez prudents sur leurs conclusions..  

 

Je cite un extrait de l'article en question :

"La présence de laminages fins de mudstones dans la formation de Murray pourrait indiquer un dépôt épisodique dans un arrangement lacustre de basse énergie. Cependant, les grès à lit croisé omniprésents (fig. S1) interférés avec les mudstones laminés (13) sont difficiles à expliquer par des processus lacustres seuls, nécessitant plutôt plusieurs épisodes d’activité dominée par l’éolien. Les laminages fins pourraient en fait s’être formés par dépôt de poussière ou de cendres volcaniques par chute d’air. Les dépôts de sable et de cendres volcaniques interbeddés, retravaillés et drapés pourraient expliquer la grande variation des pendages des couches de sédiments (fig. S2) même à l’intérieur d’une même unité(14). La sanidine(15),la tridymite(16)et les concentrations élevées de Zn et de Ge(17)indiquent des processus hydrothermaux. Ensemble, ces matériaux sont mieux expliqués comme des dépôts d’air à grain fin partiellement retravaillés par des processus éoliens et modifiés in situ".

 

Quant les les auteurs évoquent - je cite :  "La présence de laminages fins de mudstones dans la formation de Murray pourrait indiquer un dépôt épisodique dans un arrangement lacustre de basse énergie" , ils sont contraints de supposer que - je recite : "Les dépôts de mudstone à petite échelle contenant de la saponite et de la magnétite (2) aux altitudes les plus basses du plancher du cratère Gale sont compatibles avec la présence d’un lac peu profond, mais les preuves d’un grand lac font défaut". 

 

Sur ce dernier point "le grand lac", il est vrai que tout ce j'ai pu lire récemment suggère plutôt la présence de lacs successifs peu profonds (ce qu'ils nomment pudiquement "un arrangement lacustre de basse énergie" -_-et épisodiques liés aux nombreuses variations, le plus souvent assez brutales, du paléoclimat martien, lacs pouvant se tarir et se regarnir sur des temps géologiques, en tout cas jusqu'au début de l'hespérien. 

 

De là à estimer que la formation sédimentaire Murray soit une forme de leurre, et qu'elle n'a pas d'origine purement lacustre, il faudra sans doute d'autres éléments plus concrets pour le démontrer... et attendre des avis plus autorisés que les miens pour voir se dessiner une réalité.

Mars c'est compliqué..

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Extraits de mises à jour de l'équipe scientifique

 

Scott Guzewich, scientifique spécialiste de l'atmosphère – 17 août :

"Le terrain autour de notre rover est parsemé de caractéristiques rocheuses "diagénétiques", c'est-à-dire des roches qui ont été chimiquement modifiées par une interaction probable avec l'eau dans un passé lointain.

Nous sommes presque au solstice d'hiver dans l'hémisphère sud de Mars, et c'est la période la plus froide de l'année dans le cratère Gale. C'est aussi la période la plus "humide" de l'année, et nous nous préparons à rechercher de très fines gelées matinales à la surface au cours des prochaines semaines. Nous gardons l'œil ouvert sur les parcelles de sol poussiéreux ou sablonneux où les conditions seront les plus propices à cette recherche fin août ou début septembre".

 

Mark Salvatore, géologue planétaire – 18août :

"Depuis que nous avons contourné les Sables de Forvie et changé notre direction de conduite de l'est au sud-ouest, Curiosity a parcouru plus d'un kilomètre en continuant à monter et à se diriger vers l'unité lithifiée plate du Fronton. Cette montée se poursuit à travers la transition entre deux unités de composition différentes identifiées depuis l'orbite, passant des matériaux argileux inférieurs aux matériaux sulfatés sus-jacents. Curiosity continue à caractériser cette région pour comprendre la nature physique et compositionnelle de cette transition".

 

Trois nouvelles étapes en direction du Fronton et en montée sur un terrain plutôt chaotique :

 

- 17 août (sol 3210) 35 mètres

- 18 août (sol 3211) 17 mètres

- 19 août (sol 3212) 30 mètres

 

POSITION AU 19 AOÛT 2021 (SOL 3212) – Fernando :

 

61215ded8a975_3212LOCAT1908NOGAL.jpg.3ac0ded6f9918203bb0b0dd867dd4947.jpg

 

 

61215e47ac091_Capturedcran(145).png.986f20634bc7eee090b5b246952f6fc1.png

 

 

CONTEXTE :

 

J'ai tracé des flèches qui indiquent le trajet prévisionnel 

61215e97e8eba_Capturedcran(146).png.76cb7f7102a2cab86ebcac3cfbe9100d.png

 

 

HAZCAM AVANT - 19 AOÛT 2021 (SOL 3212) :

 

61215ecab9f97_3212HAZCAV1908.jpg.aab6b9446a9fcf3293e5e9560207f65e.jpg

 

 

NAVCAM - 19 AOÛT 2021 (SOL 3212) :

 

61215f0c91293_3212NAVC1908.jpg.d0800fd2c2d2875e4d30325ffcf49c76.jpg

 

 

61215f4b1e2e3_3212NAVC2.jpg.2429e8ef1dbff5b0e31a1e192145a284.jpg

 

 

61215f8145531_3212NAVC4.jpg.8150011338783f32fbb4efae8f3b3d65.jpg

 

 

61215fafb8df6_3212NAVC5.jpg.4398f1c033a3ce3cd3076dd4593ce68c.jpg

 

 

61215fe708824_3212NAVC6.jpg.06f4d964185ce4fa48e8d4e81b603105.jpg

 

 

6121600f6a001_3212NAVC7.jpg.f0e490e84ea0ca91d1f580a84e357ab9.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 19 AOÛT 2021 (SOL 3212) – Jan van Driel :

 

6121604ce795e_3212PANONAVC1908JVD.thumb.jpg.e4a42c6c681fb2c72eded67652380239.jpg

 

 

MASTCAM – 19 AOÛT 2021 (SOL 3212) :

 

612160794b3cd_3212MASTC2.jpg.fde843e3085e8906a4b111dc3807d6b0.jpg

 

 

612160b739bbb_3212MASTC3.jpg.c24a526c7700ab7ce44324cc74eae83c.jpg

 

 

612160e014ce5_3212MASTC4.jpg.05e63e6b0c9feac57694faa1569a75a5.jpg

 

Edited by vaufrègesI3
  • Love 1
  • Thanks 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Deux magnifiques panos NAVCAM de Thomas Appéré : 

 

17 AOÛT 2021 (SOL 3210) :

 

6123d27f66a3f_3210PANONAVC1708THAPP.thumb.jpg.857d59bcc258f0abe2f4b6952d23856a.jpg

 

 

Version recadrée et centrée sur les "Sables de Forvie" au loin

6123d23d306b6_3210PANONAVC21708THAPP.thumb.jpg.c20f08c5b74927aa0dd8b1652ab7ae57.jpg

 

 

PANO MASTCAM - 15 AOÛT 2021 (SOL 3208) - Robert Charbonneau :

 

6123d453e297f_3208PANOMASTC1508ROBCHARB.thumb.jpg.36012b0f6a03135b71448a462838dfc2.jpg

 

  • Like 4
  • Love 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est prodigieux, c'est que tout au long du périple de Curiosity, ces paysages martiens à jamais ignorés de toute conscience nous soient révélés et dont les repères nous deviennent familiers, comme si nous étions dans notre propre jardin (les moustiques en moins).

C'est un immense plaisir qui nous échoit, merci Mars de nous laisser célébrer ta toute puissante solitude par robot interposé.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/08/2021 à 23:25, Adlucem a dit :

Ce qui est prodigieux, c'est que tout au long du périple de Curiosity, ces paysages martiens à jamais ignorés de toute conscience nous soient révélés et dont les repères nous deviennent familiers, comme si nous étions dans notre propre jardin

 

Vaste sujet ..

 

Il manque ici la dimension supérieure de l’incarnation que procurerait une présence humaine ,"de chair et de sang"

"L'incarnation", c'est l'idée que l'espèce humaine puisse véritablement "s'incarner" dans un lieu par sa présence concrète. Qu'elle s'y représente concrètement, hors et en sus des machines, et y apporte la plus-value de son "expérience sensible".

Anatole France l’interprétait ainsi : "L'homme ne connaîtra de l'univers que ce qui s'humanisera pour entrer en lui, il ne connaîtra jamais que l'humanité des choses". Mais ici "l'incarnation" vaut-elle le prix à payer ?

 

Dans ce cadre que valent réellement nos robots spatiaux pour l’Humanité ?

L’intérêt scientifique, la rationalité, ces seuls éléments ont-ils un droit absolu de préemption pour les entreprises humaines ? Là est la question..

Dans l’histoire de l’humanité, les raisons, les motivations n’ont pas nécessairement toutes relevées du rationnel, et même dans cet univers matérialiste la majorité des entreprises humaines ne le sont pas. Et c'est bien ce qui induit un bonne part de la misère, mais aussi de la splendeur de l'humanité..

L'homme moderne, pressé par le temps, submergé de toutes sortes de préoccupations immédiates et de problèmes urgents à régler évolue dans une sorte de harcèlement permanent de pensées se voulant rationnelles, ignorant le plus souvent les subtils signaux des sens, se désincarnant ainsi lui-même. Alors même que nous avons tous fondamentalement besoin de sentir le rayonnement sensible en nous, ceci partout où c'est possible, pour notre propre expérience du monde, nos représentations.

Rien à voir je précise avec les projets muskiens et son enfumage permanent de la vision de hordes de fiers colons envahissant l'ensemble du système solaire et de la galaxie -_-.

 

Par nature, l'humanité s'enrichit toujours et collectivement d'une bonne part des expériences sensibles vécues par les individus, et elle s'approprie ainsi l'incarnation qu'ils ont su porter et qui, par nature, les dépasse.. L'incarnation se fait de toute façon, "malgré eux", par le rêve qu'ils procurent, la construction qui s'opère ensuite dans l'imaginaire de ceux qui observent l'évènement ou en reçoivent le témoignage, par nature extraordinaire.

Mais même s'il manque une âme aux robots, j'ai parfois tenté dans mes écrits de souligner que nos émotions passent aussi par le vécu de ces engins, leur histoire, leur "expérience" et leurs découvertes.

Et c'est déjà beaucoup.

 

Deux nouveaux déplacements

 

- Le premier au Sud-Ouest lors du sol 3216 (23 août 2021) environ 35 m

 

Je cite Ashley Stroupe, ingénieur des opérations de mission au Jet Propulsion Laboratory – 21 août :

"Le terrain dans cette zone est très difficile, avec un sol accidenté, beaucoup de rochers pointus et des plaques de sable ondulé. La conduite est prévue pour rester autant que possible sur le substrat rocheux tout en évitant les roches plus dangereuses et les ondulations de sable plus profondes. Nous effectuons des contrôles de sécurité stricts pour nous assurer que nous restons sur la bonne voie et que nous évitons tout problème. Curiosity va parcourir environ 35 mètres pour atteindre un bon point de vue en direction d'une zone cible potentielle de forage récemment identifiée qui se trouvera à environ 80 mètres à l'ouest à la fin du trajet".

 

.. et Ken Herkenhoff, géologue planétaire – 23 août :

"Le parcours du sol 3216 s'est bien déroulé, plaçant le rover dans une zone de substrat rocheux brillant partiellement recouvert de sable sombre. La priorité absolue pour le plan d'aujourd'hui est de continuer à progresser vers la prochaine cible potentielle de forage, nous avons donc travaillé pour optimiser la distance de conduite. La durée de conduite requise ne laissait pas beaucoup de temps pour d'autres activités".

 

- Deuxième déplacement avec changement de direction vers l’Ouest au sol 3217 (24 août 2021) environ 57 m

 

POSITION AU 24 AOÛT 2021 (SOL 3217) :

Carte de Phil Stooke  (j’ai mis à jour le tracé des deux derniers déplacements)

 

6127c595a797d_3217LOCAT2408PHSTOOKE.jpg.c43d474d0659994756fb0394fe64d7e1.jpg

 

 

6127c5ff1a06b_Capturedcran(150).png.23a2c477f8be90e6f001e98b061c39fa.png

 

 

HAZCAM AVANT – 23 AOÛT 2021 (SOL 3216) :

 

6127c648e1627_3216HAZCAV2308.jpg.8f6b43577959c32efb84d9c29c16dbd0.jpg

 

 

HAZCAM ARRIÈRE -  23 AOÛT 2021 (SOL 3216) :

 

Pas mal de sable, mais pas de dérapage visible malgré la montée

 

6127c67c7f673_3216HAZCAR.jpg.40d2a2bcab0ab582766f7525d85fc762.jpg

 

 

NAVCAM - 23 AOÛT 2021 (SOL 3216) :

 

La finesse du sable est toujours aussi fascinante 

6127c6b33120c_3216NAVCX.jpg.3a987c4f2bebd99deb15d36063a43044.jpg

 

 

6127c70647f97_3216NAVC3.jpg.51029fbb4b9c6450a7744904a6a8e366.jpg

 

 

6127c72c15cdd_3216NAVC4.jpg.fa41dcee2947adb606eddecb41449252.jpg

 

 

6127c7557b091_3216NAVC2308.jpg.9396715b2fa6c2b48a911f6fbca74583.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 23 AOÛT 2021 (SOL 3216) – Jan van Driel :

 

6127c79596aa4_3216PANONAVC2308JVD.thumb.jpg.0b5fc76f42c3af9409c8ea9063821778.jpg

 

 

HAZCAM AVANT – 25 AOÛT 2021 (SOL 3218) :

 

6127c7bb2cf69_3217HAZCAV2408.jpg.834c96b6231b97e5e408143394931092.jpg

 

 

NAVCAM - 24 AOÛT 2021 (SOL 3217) :

 

6127c7ff173f7_3217NAVC2.jpg.0eab0a71c19894aaa7354adfbeaf3891.jpg

 

 

6127c821ddc70_3217NAVC3.jpg.4151f550638ff4b644235a148cb2f4da.jpg

 

 

6127c852923fc_3217NAVC4.jpg.cdda31db19816716bf9ea3605ec97dec.jpg

 

 

6127c878e3b3b_3217NAVC7.jpg.6300b6a93839b8138baa1305bf8e85d7.jpg

 

 

6127c89b4bca6_3217NAVC8.jpg.cdd3f6caf8719dbddf8e06f4d9df06d9.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 24 AOÛT 2021 (SOL 3217) – Jan van Diel :

 

6127c8e168d43_3217PANONAVC2408JVD.thumb.jpg.dbc6aae83ad3c8fb47350fa902f4c9bb.jpg

 

 

MOSAÏQUE MASTCAM - 24 AOÛT 2021 (SOL 3217) – Paul Hammond  :

 

6127c9166f09d_3217PANOMASTCESPTRAVAILPH.thumb.jpg.ea59eb6008888d336fe28a5211ee3f8a.jpg

  • Like 2
  • Thanks 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, vaufrègesI3 a dit :

Vaste sujet ..

Il manque ici la dimension supérieure de l’incarnation que procurerait une présence humaine ,"de chair et de sang"

 

Que puis-je savoir, que dois-je faire, que m'est-il permis d'espérer ? … la théorie Kantienne de la connaissance, de la morale et de la religion repose sur le fait indépassable que l'homme ne peut pas saisir la réalité de la chose en soi, il ne peut accéder qu'à la conscience du phénomène, de la chose qu'il appréhende au travers de ses sensations, de sa propre connaissance ou intuition et celle de ses congénères. Il nous dit qu'il n'existe pas de "connaissance pure" mais une connaissance empirique du phénomène par l'étude scientifique ou si ce n'est pas suffisant, par ce qui la dépasse, la transcendance métaphysique ou religieuse.

 

Il y a 5 heures, vaufrègesI3 a dit :

Anatole France l’interprétait ainsi : "L'homme ne connaîtra de l'univers que ce qui s'humanisera pour entrer en lui, il ne connaîtra jamais que l'humanité des choses"

 

Quelle est donc l'humanité des choses que décrit Anatole France, sinon une métaphysique de la connaissance, une impossible incarnation de la chose dans le sujet qui l'observe ou vice et versa ? Il faudrait des conditions d'expérience telles que nous serions dans une conscience universelle, une sorte de divination ou de supra discernement permanent, mais non ! L'homme n'est qu'un promeneur solitaire qui traverse le songe de l'existence tout au long duquel les contingences de sa condition animale bataillent avec la production consciente et inconsciente de sa volonté de vivre.

 

Il y a 5 heures, vaufrègesI3 a dit :

L'incarnation se fait de toute façon, "malgré eux", par le rêve qu'ils procurent, la construction qui s'opère ensuite dans l'imaginaire de ceux qui observent l'évènement ou en reçoivent le témoignage, par nature extraordinaire.

 

En effet, l'incarnation c'est le rêve qui découvre la clef, la métaphysique, l'intuition qui chemine et parvient à créer des jugements synthétiques qui étendent la connaissance et contribuent au progrès de la science.

 

Il y a 5 heures, vaufrègesI3 a dit :

Mais même s'il manque une âme aux robots, j'ai parfois tenté dans mes écrits de souligner que nos émotions passent aussi par le vécu de ces engins, leur histoire, leur "expérience" et leurs découvertes.

Et c'est déjà beaucoup.

 

Les robots ont l'âme que leur prêtent ceux qui les ont fabriqués, ils ont presque nos yeux, nos pieds, nos doigts, nos oreilles, mais n'auront jamais nos émotions, ne seront jamais heureux ni malheureux.

Nous voilà donc dans le sujet de Curiosity. En envoyant des robots sur Mars, la science parvient à nous procurer l'expérience des phénomènes que nul ne pourrait éprouver par l'interaction sensible avec le milieu, car même si l'homme débarque un jour là bas, il devra se protéger par un scaphandre, gérer ses capacités vitales par ordinateur, ni libre de ses choix ni de son expérience sensible, bref un parfait robot... Eh bien, dans sa combinaison, il vivra une illusion, la même illusion que nous fait vivre Curiosity aujourd'hui !

En effet, même s'il manque une âme aux robots, ceux-ci nous transportent dans un monde suprasensible ou l'expérience est transcendée, où les idées se substituent à l'entendement. Dès lors, nous pouvons rêver avec eux. Et c'est déjà beaucoup !

 

Merci Daniel pour ces voyages scientifiques, ces pensées philosophiques, cette poésie sous-jacente ;)

 

 

  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

tant pis si je radote :) 

mais quel plaisir de suivre ce post :):) 

merci merci merci  

je sais que ce ne doit pas etres simple ......mais tout ce boulot doit laisser une trace .... un petit "bouquin"  un dossier, un petit truc chais pas quoi, mais y'a un truc a faire!!!!!!

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que tu radotes Bertrand :) mais chus bien d'accord avec toi ;)

Tout ce superbe travail ne doit pas sombrer dans l'oubli ;)

Bonne soirée,

AG

Edited by ALAING
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now