Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

Le 24 mars nouvelle petite étape de 15 m vers le Sud, un itinéraire court car très difficile à dessiner au milieu de ces roches stratifiées toujours aussi fascinantes..

 

POSITION AU 23 MARS (SOL 3778) :

 

641f23998cdb9_3778POSITION22403.thumb.jpg.4573d07a13e5126ba6d3f562aa66c075.jpg

 

 

PARCOURS et contexte depuis mai 2022 avec position au 23 MARS (SOL 3778) – kimany78 :

 

Avec les courbes de niveaux

641f2d6ed018f_3778POSITIONkymani78.thumb.jpg.59e0b2dff03cbe25f1f932ba73c83a73.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 23 MARS (SOL 3778) :

 

641f240c4d045_3778HAZCAV2403.jpg.d1f07b4ea8a008378c80f0610f3ff652.jpg

 

 

NAVCAM - 23 MARS (SOL 3778) :

 

641f24606f43f_3778NAVC2403.jpg.56391cddba0eae8bbf1d7fe4f8568697.jpg

 

Vues vers l'arrière 

 

641f252a57f8d_3778NAVC8.jpg.27208a75d1d842b321c3f9aaa089377e.jpg

 

641f255280ba7_3778NAVC9.jpg.cc232e894813dd872b2110f0daef62a1.jpg

 

641f25d9e2cdc_3778NAVC10.jpg.c7ab8863736e4c5fd45a4f9da6d91494.jpg

 

 

Et toujours ces magnifiques roches stratifiées à couches "rythmiques" qui se prolongent sur le chemin assez compliqué du rover :

 

641f273f46254_3776NAVC5.jpg.c8e01ca2b913ac2e957b553e59a97a3f.jpg

 

641f276f2050a_3778NAVC11.jpg.c9e3048be499afc9693132556f243b7f.jpg

 

641f27b030b29_3778NAVC12.jpg.b7a218d4d05efff4bafd2dc5d08ce92e.jpg

 

641f27e771eef_3778NAVC14.jpg.d679f0a52bfc2255c3278e92313c56c2.jpg

 

641f281d1942d_3778NAVC15.jpg.9c15bd5e784674a9da44bff91af34e01.jpg

 

641f2856cb506_3778NAVC16.jpg.9c256624d49f36693679ae4fc88601bd.jpg

 

641f28a0bcf4a_3778NAVC18.jpg.420f669586ee78800878c1402cd2dd08.jpg

 

641f290d212bc_3778NAVC21.jpg.3733b5a3d9af7b81deec9a7722b3ba91.jpg

 

641f292aecf38_3778NAVC22.jpg.01c594e7bc67f36efc3c7a03eaa0742d.jpg

 

641f294dd6ed8_3778NAVC23.jpg.4f9679a253a04672fa7d16d2d0547ea9.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 24 MARS 2023 (SOL 3778) - Jan van Driel :

 

641f42b1780b0_3778PANONAVC2403JVD.thumb.jpg.e71620946b7ecc63ef4f213f261d683a.jpg

 

 

 

 

Edited by vaufrègesI3
Ajout pano NavCam
  • Like 3
  • Love 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Daniel :)

Il y a quand même une géologie assez particulière sur Mars.

Le temps a sculpté de magnifiques choses qui feraient bien envie à nos artistes modernes ;)

Bonne soirée,

AG

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Malgré les difficultés de ce terrain constitué d'un chaos de blocs rocheux, le 27 mars 2023 Curiosity a progressé de 22 mètres vers le Sud.

 

POSITION AU 27 MARS 2023 (SOL 3781) :

 

6422e90d6cfd7_3781POSITION32703.thumb.jpg.e2707aafe835a837e7ea17b2eb9f39b1.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 27 MARS 2023 (SOL 3781) :

 

6422e8c5dba87_3781HAZCAV2703.jpg.10500c358085afa53326665241d4802b.jpg

 

 

NAVCAM - 27 MARS 2023 (SOL 3781) :

 

6422e99a59d11_3781NAVC2703.jpg.ed13033d748c9554c52c39d0ba63bef5.jpg

 

Vers les buttes "Bolivar" et "Deepdale" - Au loin les remparts Nord du cratère Gale

6422ea56f25f8_3781NAVC8.jpg.c6418b813bddecceaf2fc862cce43634.jpg

 

Bord Ouest de la "Bande de Marquage"

6422ea6bc9971_3781NAVC9.jpg.2e26bde3dcfe4e45e0bfbb111cbb299d.jpg

 

 

6422ea9066ebf_3781NAVC10.jpg.4cb8896ebc5df1782e24ee2ccaf80d72.jpg

 

 

Et toujours et encore ces blocs finement stratifiés spectaculaires !

 

6422ebc2c6066_3781NAVC11.jpg.be789e42006e7ac49639d96ddeed3b90.jpg

 

 

6422ec2fb8e2b_3781NAVC12.jpg.9a8629f1594d9ab32faf3468d6af3ae7.jpg

 

 

6422ec5375dea_3781NAVC13.jpg.5d01de219d06f8ded1ea4ff882f505c1.jpg

 

 

6422ec9302958_3781NAVC14.jpg.fc754129cca41a72a3a7ec5184b13673.jpg

 

 

6422ecbe8f6c8_3781NAVC15.jpg.bd18110c3b337d4b9fec5604de12ecae.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 27 MARS 2023 (SOL 3781) - Jan van Driel :

 

6422ee3f29652_3781PANONAVC2703JVD.thumb.jpg.ccfae1a3e2296d2655e5d7d23e258ac8.jpg

 

 

PANO MASCAM - 26 MARS 2023 (SOL 3780) - Robert Charbonneau :

 

6422ef1c777cb_3780PANOMASTC2603ROBCHARB.thumb.jpg.a5590523a28ce77775ab82c0ed9a7cc8.jpg

 

 

Par Michelle Minitti, géologue planétaire (c'est moi qui surligne) :

"Curiosity fonctionne depuis dix ans et demi dans le cratère Gale, un concept qui, avant et même quelques années après l'atterrissage, semblait être un rêve impossible. Lorsque nous avons atterri, ma fille, alors âgée de 6 ans, m'a demandé combien de temps durerait le rover. Je me souviens lui avoir répondu : "Quand tu seras au lycée, nous n'aurons presque plus d'énergie pour faire grand-chose". J'ai le plaisir de vous annoncer aujourd'hui que j'avais tort, car elle est à quelques mois d'obtenir son diplôme de fin d'études secondaires et le plan de week-end de Curiosity utilise nos dix instruments scientifiques et toutes nos caméras d'ingénierie".

/../

"SAM effectuera également un bilan de santé de l'instrument, tandis que CheMin prévoit de rejeter l'échantillon "Tapo Caparo" après des analyses réussies. Ces dernières activités nous permettent d'être prêts pour la prochaine cible de forage, quelle qu'elle soit !

MAHLI va imager les cibles d'étalonnage MAHLI et APXS, un contrôle effectué environ deux fois par an de la performance de l'instrument par rapport aux cibles d'imagerie standard".

FIN DE CITATION

 

Ces deux instruments, MAHLI et APXS, sont situés sur la tourelle à l’extrémité du bras robotique du rover;

L’un est le "Mars Hand Lens Imager" (MAHLI), qui est un appareil photo couleur à mise au point réglable. L’autre est le "Spectromètre à rayons X à Particules Alpha" (APXS), qui peut identifier les éléments chimiques dans les roches et le sol.

De plus, la tourelle comprend une perceuse, une brosse, une pelle et un système de manutention et de traitement des échantillons.

 

6422dccaedc26_CuriosityMAHLIAPXS.png.433a2378a333acf286a710a1c28bf22c.png

 

 

MAHLI et APXS utilisent des cibles d’étalonnage attachées à une articulation de l’épaule du bras robotique.

 

La cible d’étalonnage MAHLI comprend un penny Lincoln (au bas de cette image), ainsi que plus haut des barres de couleur, un graphique à barres standardisé métrique et (juste en dessous du penny) un motif en escalier pour l’étalonnage de la profondeur.

6422dda433368_CiblecalibrMAHLI2.jpg.e64eef4288ca022e21e529bf34c5cded.jpg

 

La pièce date de 1909. C’était la première année où les pièces de Lincoln étaient frappées avec le centenaire de la naissance d’Abraham Lincoln. Le penny est un clin d’œil à la pratique informelle des géologues de terrain de placer une pièce de monnaie comme référence de taille dans les photographies rapprochées de roches.

 

6422ddf875575_CiblecalibrPenny1909.jpg.b254e1c05466931b9d195dd2fd002825.jpg

 

MAHLI - 26 MARS 2023 (SOL 3780) :

Aujourd'hui le penny est un peu défraichi et recouvert d'une pellicule de sable martien

6422ded89e995_3780MAHLIETALON.jpg.19ae4aa78a776a47f2cef585716bd6bb.jpg

 

Les barres de silicone pigmenté sur la partie supérieure de la cible MAHLI servent d’aides à l’interprétation de la couleur et de la luminosité des images. Cinq d’entre elles - rouge, vert, bleu, 40% gris et 60% gris - proviennent des pièces de rechange de cibles d’étalonnage pour la caméra panoramique des rovers martiens Spirit et Opportunity. Le sixième contient un pigment fluorescent qui brille en rouge lorsqu’une source de lumière ultraviolette sur MAHLI brille dessus.

Le graphique à barres de la cible est adapté d’un graphique standardisé de l’US Air Force pour tester la résolution de la caméra. Les chiffres qui s’y trouvent font référence au nombre de cycles noir-blanc qui tiennent dans un millimètre. Par exemple, dans le plus grand ensemble de barres, étiqueté 1.0, chaque barre noire mesure un demi-millimètre de large et chaque espace blanc entre les barres est un autre demi-millimètre.

 

La cible d’étalonnage APXS est une dalle de roche basaltique bien caractérisée entourée d’une plaque de nickel. Pendant que Curiosity travaille à la surface de Mars, cette cible est utilisée périodiquement pour vérifier les performances et l’étalonnage de l’instrument APXS. L’échantillon basaltique de la cible provient des environs de Socorro, dans le centre du Nouveau-Mexique.

 

La dalle de basalte est, elle aussi, recouverte d'une pellicule de sable

6422e0742a497_3780MAHLICibletalonAPXS.jpg.0c4bb0a96fa6d07defbe1650a7d94a27.jpg

 

 

MAHLI peut prendre des images en vraies couleurs de 1600 × 1200 pixels avec une résolution atteignant 14,5 micromètres par pixel et a une focale de 18,3 à 21,3 millimètres avec un champ de vision de 33,8 à 38,5 degrés. MAHLI dispose d’un éclairage DEL à la fois blanc et ultraviolet pour l’imagerie dans l’obscurité ou l’imagerie par fluorescence. MAHLI a également une mise au point mécanique allant de l’infini au millimètre. Ce système peut produire des images avec un traitement d'empilement de mises au point. MAHLI peut stocker les images brutes ou effectuer une compression prédictive ou JPEG sans perte en temps réel

 

L’objectif principal de la caméra MAHLI est d’acquérir des vues rapprochées et haute résolution des roches et du sol sur le site du champ de cratère Gale du rover. La caméra est capable de faire la mise au point sur n’importe quelle cible à des distances d’environ 2,1 centimètres à l’infini, offrant une polyvalence pour d’autres utilisations.

 

 

Le spectromètre à rayons X à particules alpha mesure l’abondance des éléments chimiques dans les roches et les sols.

Financé par l’Agence spatiale canadienne, l’APXS est mis en contact avec des échantillons de roche et de sol et expose le matériau à des particules alpha et à des rayons X émis lors de la désintégration radioactive de l’élément curium. Les rayons X sont un type de rayonnement électromagnétique, comme la lumière et les micro-ondes.

Les particules alpha sont des noyaux d’hélium, constitués de 2 protons et de 2 neutrons. Lorsque les rayons X et les particules alpha interagissent avec les atomes du matériau de surface, ils éliminent les électrons de leurs orbites, produisant une libération d’énergie en émettant des rayons X qui peuvent être mesurés avec des détecteurs. Les énergies des rayons X permettent aux scientifiques d’identifier tous les éléments importants qui forment la roche, du sodium aux éléments plus lourds.

 

Plus l’instrument est maintenu longtemps en place à la surface d’un échantillon de roche ou de sol, plus le signal de l’échantillon peut être déterminé avec précision. La plupart des mesures APXS prennent deux à trois heures pour révéler tous les éléments, y compris de petites quantités d’oligo-éléments. Dix minutes de fonctionnement suffisent pour jeter un coup d’œil rapide aux principaux éléments.

En analysant la composition élémentaire des roches et des sols, les scientifiques cherchent à comprendre comment le matériau s’est formé et s’il a ensuite été altéré par le vent, l’eau ou la glace.

 

 

Les cibles d’étalonnage MAHLI et APXS sont attachées à une articulation de l’épaule du bras (cercle blanc):

Bras replié - Agrandir l'image

6422e5abdf0b9_Cibletalonposition2.thumb.jpg.de97f8d5af1671d1b7aa2e77be529f91.jpg

 

Bras déplié

6422e7b9248ea_CURIOSITYBRASETTOURELLE.thumb.jpg.a613570acb80a33e1a91846c5fcff8ae.jpg

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 3
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est étonnant, ces structures...

 

Dis, @vaufrègesI3, je pense à un truc, à propos de la conduite de Curiosity : il y a une sorte d'IA, à bord, ou sur Terre, qui lui permet de "mieux conduire" après toutes ces années d'apprentissage, d'aller plus vite ici, d'éviter ci, de passer sur ça, etc etc ?

 

 

Edited by Superfulgur
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, vaufrègesI3 a dit :

Il est vrai que quand on voit cette image et l'air sournois de l'individu de gauche

Il est bien connu des services de renseignements et classé comme récidiviste :)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1
  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Dernières nouvelles des rovers martiens"

Conférence très récente, et donc actualisée, donnée le 23 mars 2023 au club astronomie d'Eybens dans le cadre du printemps des planétariums par Thomas Appéré (dont j'utilise très souvent les superbes images martiennes, et qui m'avait fait le plaisir d'intervenir sur ce fil) .

 

Je vous la recommande : c'est parfaitement résumé, très clair et bien illustré..

 

 

  • Thanks 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Daniel, je vais me visionner ça à tête reposée :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les dernières photos évoquent un peu certains paysages de Western, lorsque Musc aura enfin colonisé Mars, s'il s'y ennuie il pourra toujours se recycler dans le cinéma avec ses moyens modernes et illimités... j'ai vu dans "la lettre du Bellefaye", le bréviaire et who's-who du cinéma, que la profession comme bien d'autres s'oriente également vers l'IA... personne n'y échappe sauf peut être l'intelligence elle-même...:P

 

Sinon plus sérieusement j'ai une petite question: sur la photo montrant la position de Curiosity au 29 mars, on voit des courbes de niveau, cela a sans doute été évoqué mais pour retrouver où... alors je me demandais quelle était l'échelle, ou plus simplement quel est le dénivelé entre chaque courbe?

 

Et merci pour toutes ces actualités, c'est peut être moins glamour que les résultats du foot, mais combien plus palpitant...:)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Daniel Bourgues a dit :

quel est le dénivelé entre chaque courbe?

 

Bonsoir Daniel :),

Il faut double-cliquer sur l'image pour l'agrandir et zoomer pour faire apparaître les chiffres de niveaux.

Il y a 1 mètre de dénivelé entre chaque courbe et Curiosity est en montée.

Il approche de la courbe notée - 3841 m (le rover est en dessous du niveau moyen de la planète, il avait atterri à -4501 m à "Bradbury landing", il s'est donc élevé de 660 mètres depuis).

Par exemple on constate qu'il a gagné 12 mètres depuis le site du dernier forage à "Tapo Caparo" et il approche du franchissement d'un petit col. Sachant que le terrain continuera à être ascendant au delà.

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, merci Daniel, tu dois me trouver pas bien malin...  En fait je clique souvent pour agrandir les photos et avoir plus de détails mais je n'ai pas pensé à le faire sur les cartes...B|

 

Et sur les quelques précédentes il n'y avait pas les courbes de niveau, d'où mon interrogation car avec les relief indiqués c'est bien plus parlant vu du dessus... ce qui désoriente aussi c'est le fait que la progression se lit depuis le haut vers le bas de l'image... du coup j'interprétais les niveau à l'envers et ce qui est une montée très raide de chaque côté du parcours surtout à droite, m'apparaissait comme des ravins... un peu comme sur mes cartes de randonnées, car lorsque je regarde une carte en général, comme sur le GPS, je suis placé en bas et je progresse en allant vers le haut... en plus c'est précisé que Curiosity est en ascension, j'aurais dû prendre le temps de réfléchir un peu plus...xD j'ai été victime d'une illusion d'optique par préjugé stupide :).

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Daniel Bourgues a dit :

sur les quelques précédentes il n'y avait pas les courbes de niveau, d'où mon interrogation car avec les relief indiqués c'est bien plus parlant vu du dessus.

 

Contrairement à l'époque du début des déplacements du rover, la Nasa ne fournit plus les cartes avec niveaux. Je suis même contraint d'y ajouter les numéros de sols de chaque étape qu'ils ne se donnent plus la peine de mentionner.

C'est donc ponctuellement, sur le site "UMSF" que je récupère les cartes de niveaux travaillées par un amateur (kymani76) quand il y intervient.

 

PS >Je crois savoir que tu es bien plus que "malin" -_-

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, vaufrègesI3 a dit :

Je suis même contraint d'y ajouter les numéros de sols de chaque étape qu'ils ne se donnent plus la peine de mentionner.

 

Et ben dis-donc, quel boulot!... si ça c'est pas de la passion qu'est-ce que c'est? J'entends ici "passion" au sens moderne et dénaturé, car je n'y vois aucune souffrance, mais bien plutôt une joie intense de partager un intérêt très vif sur un sujet difficile.

 

Je ne suis pas personnellement animé d'une attirance particulière pour le planétaire en général, en astro mon intérêt va davantage vers les questions structurelles de l'univers, mais il s'agit ici d'une aventure concrète à l’extrême limite des capacités humaines actuelles, digne des premiers pionniers téméraires et aventureux dans la quête vers de nouveaux horizons à explorer...

 

Bon, d'accord, il n'y a rien à défricher sur mars, ça manque même un tantinet de végétation, mais question paysages ça déchire grave comme disent les djeuns... et mine de rien les prouesses techniques et technologiques s'empilent en continu comme si c'était une banalité dans un monde blasé... autant je déteste les infos en boucle (d'ailleurs ça fait beau temps que je n'ai plus de téléviseur) autant je me régale à suivre cette aventure non pas heure par heure car je ne suis pas connecté en continu, mais par à coups, avec le rattrapage des épisodes que j'ai sautés...

 

Au tout début je me disais: "allez encore un privilégié qui a accès à des supers documents ;), mais c'est sympa d'en faire profiter les autres"... toutefois je n'imaginais pas qu'en fait il fallait aller les collecter, les glaner, les organiser, les traduire aussi je suppose, et même les compléter au besoin... chapeau bas et merci, le rêve d'aventure "toujours plus loin vers l'ouest au soleil couchant" s'est étendu à "toujours plus loin, plus haut et plus innaccessible"... sauf qu'on ne peut plus y aller tout seul avec son cheval, il faut des intermédiaires, des mentors par le truchement desquels on accède aux détails de l’odyssée. Je suis de ceux qui lisent avec gourmandise mais qui n'interviennent que très peu, d'ailleurs j'ai bien peu à dire, mais un petit merci de temps à autre pour ce joli travail, ça ne fait de mal à personne et ça maintient le lien par delà les horizons lointains.

 

Entre Curiosity, Persévérance et le JWST, on est gâtés en matière d'exploration, et ce bon vieux Hubble n'est pas en reste, d'ici qu'on ait fini de dépouiller tout ce qu'il a récolté va nous falloir

être très patients dans l'azur...

 

Edited by Daniel Bourgues
  • Like 2
  • Love 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dois reconnaître que certaines de ces dernières images en noir & blanc ont un côté surréaliste hypnotisant. C'est ce qui se rapproche le plus, depuis les débuts de l'exploration martienne, aux évocations sublimes de Ray Bradbury, dans son chef d'œuvre absolu.

 

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le rover était bien placé et bien orienté pour la mise à jour logiciel prévue, opération qui devait s'étendre durant toute cette dernière semaine.

 

Aucun déplacement n'était donc programmé dans le plan d’activités. De même, aucun mouvement de bras n'était autorisé afin de s'assurer de tenir Curiosity prêt pour la mise à jour.

Cela signifie qu'il y a pu avoir beaucoup de temps et d'énergie pour les activités de télédétection et d'observations à distance ! En outre, la station météo REMS (Rover Environmental Monitoring Station) et le détecteur de particules RAD (Radiation Assessment Detector) devaient continuer à surveiller les conditions environnementales et DAN (Dynamic of Albedo Neutrons) mesurer la quantité d'hydrogène dans la subsurface proche.

 

Au début de la semaine pendant la mise à jour du logiciel, l'équipe scientifique devait tenir une réunion "virtuelle" pour discuter des résultats récents et des interprétations. Si tout se passe bien, les opérations scientifiques normales devraient reprendre ce week-end des 8 et 9 avril.

 

MOSAÎQUES MASTCAM - 01 AVRIL 2023 (SOL 3786) - Neville Thompson :

 

Monticule de blocs de roches très finement stratifiées près du rover au niveau du "col" :

6431904a1862e_3786MOSAMASTC0104NEVTH.thumb.jpg.8d2337030c95f99099236ed1f9304276.jpg

Gigapan :  http://www.gigapan.com/gigapans/232134

 

Contreforts de la butte "Chenapau" avec pas mal de gros blocs en éboulis

643190c60cfe2_3786MOSAMASTC2NEVTH.thumb.jpg.830f07637d00162891889bb8ede30888.jpg

Gigapan :  http://www.gigapan.com/gigapans/232135

 

À droite de l'image ci-dessus, en zoomant on peut voir ces incroyables "dents de tyrannosaure" -_- qui s'étendent jusqu'à projeter leurs ombres sur la roche hôte - dingue ! :

64319349087a3_3786MOSAMASTCDents2.jpg.261e62c4a611f508b62b49cec4bf9a31.jpg

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 4
  • Love 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mise à jour du logiciel réussie et terminée !

 

Écrit le 10 avril 2023 par Scott VanBommel, planétologue :

"… notre rover bien-aimé a passé une bonne partie de la semaine dernière à effectuer une mise à jour logicielle tandis que l'équipe scientifique se réunissait virtuellement pour synthétiser et discuter des résultats. Cette mise à jour a été effectuée avec succès et Curiosity s'est remis au travail pour caractériser un canyon local afin d'étudier la composition et la sédimentologie des unités géologiques situées au-dessus de "Tapo Caparo". Tout en restant à l'affût de son prochain site de forage, Curiosity effectuera régulièrement des analyses chimiques et texturales des roches le long de sa traversée du canyon."

FIN DE CITATION

 

Sur la position atteinte au sol 3783 et avant d'effectuer un nouveau parcours, l'analyse chimique et l'imagerie avec APXS et MAHLI se sont d’abord concentrées sur une surface rocheuse brossée, "Tarilandia" - images ci-dessous.

 

HAZCAM AVANT – 11 AVRIL 2023 (SOL 3796) :

 

Brossage de "Tarilandia"

6436bad00a920_3796HAZCAV2Tarilandia.jpg.25ccbbd08fdf050ec31e9073330be840.jpg

 

 

MAHLI - 11 AVRIL 2023 (SOL 3796) :

 

Cible brossée

6436bb2b1ea46_3796MAHLI1104Tarilandia.jpg.674070bb85026642bbfac07d296f3efe.jpg

 

 

NAVCAM - 11 AVRIL 2023 (SOL 3796) :

 

L’instrument APXS sur la cible pour un analyse de chimie élémentaire  

6436bb76d2e03_3796NAVCX7.jpg.aaf1a523464e239866adb2b560506c87.jpg

 

 

Ensuite ChemCam a pris des images et effectué des analyses laser sur la cible nommée "Bem Querer", une pierre ronde frappante que, plus haut, j’avais comparé à un oeuf…

 

MASTCAM – 1er AVRIL 2023 (SOL 3786) :

 

6436bc09a9013_3786MASTC0104OEUF.jpg.c6deefe8244c027e9823745aad9055fd.jpg

 

 

CHEMCAM/RMI - 11 AVRIL 2023 (SOL 3796) :

 

Un "œuf dur" du coup maintenant avec les tirs laser ! B| -_-

6436bcc0733c7_3796CHEMC1104BemQuerer.png.622bd9fed9dbce04345a870cb8aef132.png

 

 

 

CHEMCAM/RMI – 8 AVRIL 2023 (SOL 3793) – Paul Hammond :

 

Dernier regard sur ces incroyables "pics" réguliers et menaçants émergeants de la roche !

6436bd63da35e_3793CHEMC0804SPIKES.thumb.jpg.3edc0de3097768aa7da82454215c7d43.jpg

 

Probablement composés de gypse, à savoir des concrétions d’une espèce minérale de sulfate dihydraté de calcium.

Un minéral significatif d’une longue présence d’écoulements d’eau dans les fissures de la roche, processus géologique courant très souvent observé par le rover en surface, et révélé sur ces roches tendres suite à une trèèès longue érosion éolienne. Mais ici ces longues "lances" en parallèles sont vraiment très surprenantes.

 

6436be7d88ac4_3793CHEMC0804SPIKES1.png.1da5245b5e69e797f4e3cc5a0447c4cc.png

 

 

Derrière ces observations, le rover a ensuite effectué un trajet de ~30 m vers le Sud-Est en s’élevant de 3 mètres et en longeant un relief imposant de roches en éboulis nommé "Owenteik". 

 

Nouvelle position au 11 avril - sol 3796 :

 

6436c864c25f3_3796POSITION211042023.thumb.jpg.5340a2ea33edb39618e96a145f8922e8.jpg

 

 

Avec les courbes de niveaux - kymani76 :

 

6436c945d8684_3796POSITIONkymani76.thumb.jpg.02401a295fa3a3748603159fb186ea69.jpg

 

 

CONTEXTE :

 

6436c0d440495_3796CONTEXTE2B.thumb.jpg.7fe1ccdb47bafbee8ff5be45580f7d53.jpg

 

 

HAZCAM AVANT – 11 AVRIL 2023 (SOL 3796) :

 

6436c12f5666b_3796HAZCAV1104.jpg.bd7331215e42c35107acbfbe42c23fae.jpg

 

 

NAVCAM - 11 AVRIL 2023 (SOL 3796) :

 

6436c17f8d7dd_3796NAVC1104.jpg.b631a6d40951aac633eefae6bbcf0662.jpg

 

6436c1c284a9d_3796NAVC3.jpg.dd16d643d10f8905e77c0244bf342c68.jpg

 

6436c1d2ee7fd_3796NAVC4.jpg.8e74efba2cccb83ba44a050784fc864f.jpg

 

6436c1e4db62e_3796NAVC5.jpg.47c2939b1e9f8179d779a36a5ad942c0.jpg

 

6436c27b66b89_3796NAVCX1.jpg.a2f6fbfb197e15ed36f667186fc67d04.jpg

 

6436c29a1beb0_3796NAVCX2.jpg.db2a9dc6e9572201dcab9451cd285743.jpg

 

Curiosity traverse un petit canyon bordé à l'Est par ce "mur" de blocs rocheux de la petite butte nommée "Owenteik"

6436c2c2b75f0_3796NAVCX3.jpg.880f607dd688b4087bddf64a41c35813.jpg

 

La "vallée de la Bande de Marquage", les buttes "Bolivar" et "Deepdale", et les remparts Nord du cratère Gale au loin

6436c3b9c5345_3796NAVCX4.jpg.d85b6434b7943dc30105895a32cdc597.jpg

 

 

PANO NAVCAM - 11 AVRIL 2023 (SOL 3796) – Jan van Driel :

 

6436c4bb6a622_3796PANONAVC1104JVD.thumb.jpg.bf39beb387c727edb23cd242fa2b072d.jpg

 

  • Like 3
  • Love 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 12 avril petit parcours de réajustement de position vers la cible initiale

 

Écrit le 12 avril par Michelle Minitti, géologue planétaire (c’est moi qui surligne) :

"… le terrain sur lequel naviguent les conducteurs de notre rover est difficile - du sable glissant entourant de gros rochers qui n'acceptent pas les roues. Ces terrains contrastés ont contribué à ce que nous n'arrivions pas tout à fait à l'espace de travail prévu" - [déplacement du sol 3796 - 11 avril].

"Mais les textures intéressantes de l'espace de travail et du terrain environnant ont motivé l'équipe scientifique à ne pas trop s'éloigner de cette zone. Les conducteurs du rover ont donc planifié un petit saut vers une autre roche intrigante" [déplacement de 7 mètres au sol 3797 - 12 avril].   

 

"Un motif de "fracture festonnée" est présent sur le bloc nommé "Regina" vers lequel nous nous dirigeons. ChemCam a ciblé un autre bloc de fracture festonnée, « Chiles », avec sa seule analyse LIBS prévue. Plus loin, Mastcam capturera le côté ouest de la butte "Owenteik".

 

Écrit le 13 avril par Lauren Edgar, géologue planétaire (c’est moi qui surligne) :

"Curiosity est prêt à examiner en détail la prochaine unité stratigraphique de ce petit canyon. Depuis que nous avons quitté la bande de marquage "d'Amapari" nous avons acquis un grand nombre d'excellentes cibles scientifiques au contact pour rechercher des changements dans la chimie. Pour ce faire, nous devons d’abord balayer la poussière à l'aide de l'outil de dépoussiérage, puis utiliser les techniques APXS, MAHLI, ChemCam et Mastcam multispectrale pour obtenir un aperçu détaillé de la taille des grains et de la composition des différentes unités au fur et à mesure que nous progressons dans la vallée.

Plusieurs mosaïques Mastcam sont prévues afin d’étudier la stratigraphie locale, ainsi que les nodules résistants dans ces roches. Certains de ces nodules ventifiés (façonnés par le vent) ressortent en relief positif avec des morphologies qui ont été comparées en plaisantant à des ailerons ou à des "dents de requin" (dans le coin inférieur droit de l'image Navcam ci-dessous)".

 

NAVCAM – 12 AVRIL 2023 SOL 3797) :

 

64393c4453b14_3797NAVC1204.jpg.8a8f43bba5b210254f9dce7c20d25210.jpg

 

 

"Nous aimerions bien mordre dans ces rochers pour voir de quoi ils sont faits ! Nous allons donc dégager une nouvelle surface de roche avec le DRT sur une cible nommée "Cupixi" (le bloc rocheux à droite de l'image ci-dessous, face au rover)" :

 

NAVCAM – 12 AVRIL 2023 SOL 3797) :

 

Face à la cible "Cupixi"

64393c7248808_3797NAVC2.jpg.6b63646e1023820b1979c82084a439af.jpg

 

"… puis nous ferons une imagerie MAHLI, avant d'utiliser APXS et ChemCam pour étudier la composition. La Mastcam effectuera également une observation multispectrale de "Cupixi". En plus des observations à Cupixi, ChemCam étudiera une cible nommée "Pico do Trocoa" pour examiner ces nodules plus en détail, et MAHLI acquerra une mosaïque pour évaluer la taille des grains et la stratification dans une couche formant les "dents de requin".

Plus tard Curiosity effectuera un parcours pour monter plus haut dans ce canyon et découvrir les autres unités fascinantes qui se trouvent au-dessus".

 

POSITION AU 12 AVRIL 2023 (SOL 3797) – kymani76 :

 

Petit déplacement d'environ 7 mètres pour atteindre la cible "Cupixi"

64393f65dca50_3797POSITIONkymani76.thumb.jpg.cd0744afffc88898f55c3f788aefbf93.jpg

 

 

HAZCAM AVANT - 12 AVRIL 2023 (SOL 3797) :

 

64393fd93200c_3797HAZCAV1204.jpg.568b791c0ca6f0123fba77b29bd44445.jpg

 

 

NAVCAM – 12 AVRIL 2023 SOL 3797) :

 

6439401c15052_3797NAVC5.jpg.d1627d44f82895d3d290cce449e27d92.jpg

 

Toujours aussi compliqué de devoir chevaucher ce chaos de blocs

6439403f44d4e_3797NAVC3.jpg.b296fde5f05cd04b7659a07b1ab016bc.jpg

 

Curiosity longe le côté ouest de la petite butte "Owenteik". 

6439408ceeac5_3797NAVC9.jpg.e65090c9cb9102925008117e51578b14.jpg

 

 

PANOS NAVCAM - 12 AVRIL 2023 SOL 3797) :

 

Jan van Driel

64394195cb6a4_3797PANONAVC1204JVD.thumb.jpg.ee873c0749b12981928d79a73c3c4c21.jpg

 

Neville Thompson

643941bcc5cba_3797PANONAVCAM1204NEVTH.thumb.jpg.f0c9b260e4394479e08aa4658c741f1c.jpg

Gigapan :  http://www.gigapan.com/gigapans/232180

 

 

NAVCAM - 13 AVRIL 2023 SOL 3798) :

 

Brossage de le cible "Cupixi"

643942e155c96_3798NAVC1304DRT.jpg.d93bb96ba14f1b24022ad3ec6d3764ca.jpg

 

 

Tentative de brossage des "dents" (qui aurait cru que Curiosity brosserait des dents sur Mars ?? xD-_-) et imagerie MAHLI :

6439435110489_3798NAVC2.jpg.5f706aea82aa16a4acc525d8b71ad267.jpg

 

  • Like 1
  • Thanks 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, vaufrègesI3 a dit :

qui aurait cru que Curiosity brosserait des dents sur Mars ?? 

Hé oui Daniel et ils ont zappé le dentifrice :)

Bonne soirée et encore merci pour tout cet énorme travail ;)

AG

  • Like 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

13 avril 2023

Curiosity bénéficie d'une importante mise à jour logicielle

 

Curiosity roulera plus vite et réduira l'usure de ses roues grâce à deux des nouvelles fonctionnalités incluses dans une importante mise à jour logicielle qui s'est achevée le 7 avril.

 

Après des années de préparation, une importante mise à jour logicielle installée sur Curiosity permettra au robot martien de rouler plus vite et de réduire l'usure de ses roues. Il ne s'agit là que de deux des quelque 180 changements mis en œuvre lors de la mise à jour, qui a obligé l'équipe à suspendre les opérations scientifiques et d'imagerie de Curiosity entre le 3 et le 7 avril.

"Le logiciel de vol est essentiel à notre mission, c'est donc un événement majeur pour notre équipe", a déclaré Kathya Zamora-Garcia, responsable du projet Curiosity au Jet Propulsion Laboratory . "Il s'agit d'une mise à jour logicielle majeure, et nous devions nous assurer que nous la faisions correctement".

 

La planification de cette mise à jour remonte à 2016, date de la dernière révision du logiciel de Curiosity. Cette fois-ci, certains changements sont aussi minimes que les corrections apportées aux messages que le rover envoie aux contrôleurs de la mission sur Terre. D'autres simplifient le code informatique qui a été modifié par de nombreux correctifs depuis l'atterrissage de Curiosity en 2012. Les changements les plus importants permettront à Curiosity de fonctionner plus efficacement dans les années à venir.

 

Le rover peut désormais faire davantage ce que l'équipe appelle "penser en conduisant", ce que le nouveau rover martien, Perseverance, peut faire d'une manière plus avancée pour naviguer autour des rochers et des pièges à sable. Lorsque Perseverance roule, il prend constamment des photos du terrain à venir, qu'il traite avec un ordinateur spécialisé afin de pouvoir naviguer de manière autonome pendant un trajet continu.

Curiosity n'a pas d'ordinateur dédié à cet effet. Au lieu de cela, il roule par segments, s'arrêtant pour traiter les images du terrain après chaque segment. Cela signifie qu'il doit démarrer et s'arrêter à plusieurs reprises au cours d'un long trajet. Le nouveau logiciel aidera le vénérable rover à traiter les images plus rapidement, ce qui lui permettra de passer plus de temps en mouvement.

 

"Cela ne permettra pas à Curiosity de rouler aussi vite que Perseverance, mais au lieu de s'arrêter pendant une minute entière après un segment de conduite, nous ne nous arrêterons que quelques instants", a déclaré Jonathan Denison du JPL, chef de l'équipe d'opérations techniques de Curiosity. "Le fait de passer moins de temps au ralenti entre les segments de conduite signifie également que nous consommons moins d'énergie chaque jour. Et même si nous avons presque 11 ans, nous continuons à mettre en œuvre de nouvelles idées pour utiliser une plus grande partie de l'énergie disponible pour des activités scientifiques".

 

Usure des roues

 

L'équipe souhaite également préserver la santé des roues en aluminium de Curiosity, qui ont commencé à montrer des signes de rupture de la bande de roulement en 2013. Lorsque les ingénieurs se sont rendu compte que des rochers pointus usaient les bandes de roulement, ils ont mis au point un algorithme destiné à améliorer la traction et à réduire l'usure des roues en ajustant la vitesse du rover en fonction des rochers sur lesquels il roule.

Le nouveau logiciel va plus loin en introduisant deux nouvelles commandes de mobilité qui réduisent la proportion de manœuvres de directions que Curiosity doit effectuer lorsqu'il roule en arc de cercle vers un point de repère spécifique. En réduisant la sollicitation de la direction, l'équipe peut atteindre plus rapidement l'objectif de conduite et réduire l'usure inhérente.

"Cette capacité a été imaginée à l'époque de Spirit et d'Opportunity", a déclaré M. Denison. "Il s'agissait d'une option intéressante qu'il a été décidé de ne pas mettre en œuvre.

 

Dans l'ensemble, le nouveau logiciel simplifiera la tâche des pilotes humains de Curiosity, qui doivent rédiger des plans complexes contenant des centaines de commandes. La mise à jour du logiciel leur permettra également de télécharger des correctifs plus facilement que par le passé. Enfin, elle aidera les ingénieurs à planifier plus efficacement les mouvements du bras robotique de Curiosity et à orienter sa "tête" au sommet du mât avec plus de précision.

 

Comme pour toute mise à jour logicielle importante, il y a un sentiment de soulagement de voir qu'elle fonctionne comme prévu, a déclaré Denison.

 

"L'idée d'appuyer sur le bouton d'installation était un peu effrayante", a-t-il ajouté. "Malgré tous nos tests, nous ne savons jamais exactement ce qui va se passer tant que le logiciel n'est pas installé".

 

Source :   https://mars.nasa.gov/news/9378/nasas-curiosity-mars-rover-gets-a-major-software-upgrade/?site=msl

 

 

  • Like 1
  • Love 2
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now