Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts


Au 1er août (sol 706) le rover a parcouru 23 m et a enfin amorcé prudemment la descente dans la "cuvette" Hidden Valley..

Vue arrière de la "plongée" :



Vue avant..
Prudence des pilotes qui ont rapidement programmé la marche arrière pour vérifier la consistance du sable.. Plutôt rassurant on va dire, mais aucune certitude quant à son homogénéité sur l'ensemble de la dépression :



Position-Phil Stooke-umsf :


Pano djellison-umsf.
La dépression mesure 45 m de large :



Cette image met en évidence le relief et en particulier les vallées de dunes que le rover devra emprunter désormais pour se diriger globalement vers l'ouest et "Murray Buttes", à la base du mont Sharp.
A plus court terme les scientifiques envisagent d'examiner la zone "Pahrump Hills" (coin inférieur gauche). Cet affleurement de roches peut fournir un aperçu d'une unité géologique qui fait partie de la base du mont Sharp plutôt que du plancher du cratère Gale examiné jusqu'ici :

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 02-08-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com


Au 709ème sol (4 août 2014) Curiosity s'est avancé de 26 mètres dans la vallée de dunes, sans difficultés apparentes. Ce chemin a été bien sûr choisi pour minimiser l’usure des roues. Après "Hidden Valley", le rover va passer au "col des émigrants" (Emigrant Pass) puis continuer dans "Amargosa Valley" jusqu’aux collines "Pahrump". Ces collines sont situées à environ 500 m de Curiosity et représentent vraisemblablement, sur le plan géologique, les premiers contreforts du Mont Sharp. Le rover s’y attardera sans doute pour les étudier (voir message précédent, dernière image)..

Position au 4 août - Phil Stooke-umsf :



Images correspondantes :


Comme tout le monde en août, Curiosity est à la plage  :


Dans la semaine du 21 juillet (comme indiqué plus haut) l’envoi de commandes vers Curiosity a été suspendue près de 4 sols suite à un souci sur l’ordinateur de secours. Depuis février 2013, en raison d'une alerte sur l’ordinateur A (utilisé depuis l’arrivée sur Mars), c'est l’ordinateur B qui était alors sollicité. L’ordinateur A avait ensuite été déclaré opérationnel mais était resté en backup. En juillet, de nouveau, cet ordinateur a donc présenté une alerte, mais il a finalement été déclaré opérationnel par les ingénieurs du JPL (sans qu'ils précisent la nature du problème) ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aux sols 710 et 711 (5 et 6 août 2014) le rover a effectué deux marches arrière revenant ainsi non loin de sa position du sol 708 !...
Auparavant, le parcours du sol 709 n'a pas été aussi long que prévu parce que le standard minimum d'avancée (2 mètres de progrès sur 4,5 mètres commandés) n'a pas été atteint. Le rover a donc stoppé immédiatement. Ce contrôle automatique pourrait être désactivé pour les parcours futurs afin d'éviter l'arrêt de l'engin pour "glissement".. Les opérateurs du JPL vont recueillir les données enregistrées sur les derniers parcours pour étudier la façon dont les roues sont en interaction avec le sable d'Hidden Valley.

Le nouveau terrain de jeu de Curiosity :


:


Images du 6 août 2014 :



…. et donc Curiosity "patine".. Mais rien de bien méchant à priori.. :




Un bel environnement de roches stratifiées :



http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=33456

Une image ChemCam qui illustre quelques uns des dizaines de milliers de tirs laser réalisés depuis bientôt deux années terrestres. Ces tirs permettent l'analyse de la composition chimique et minéralogique de la surface des roches et des sols : Une vraie réussite "french" !..
Celui qui équipera le Curiosity bis de 2020 sera appelé "SuperCam" : Il sera en mesure de détecter la présence de composés organiques !!..


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 07-08-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur le site du Monde, un article consacré à Olivier de Goursac
En prime, ses dix images préférées (et traitées par ses soins) prises par Curiosity.
J'ai un gros faible pour celle où l'on voit le couple Terre-Lune dans un ciel extraterrestre... http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2014/08/05/olivier-de-goursac-lhomme-qui-a-vu-mars/#more-6687

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jack..
Déjà il est plaisant d'avoir un autre contributeur que moi ici .. surtout depuis que Damia a lâché l'affaire..
De sacrés images en effet, d'ailleurs je crois que les ai toutes posté ici (O. de Goursac les met en ligne sur umsf)..

Suite aux difficultés rencontrées par le rover dans les dunes (glissements – voir mon message précédent) les opérateurs du JPL hésitent maintenant quant au choix du parcours..
Au sol 713 (8 août 2014), le rover a même effectué une nouvelle marche arrière de 14 m qui le replace au bord de la dépression, hors des dunes de sable..

Je cite Ryan Anderson, l'un des géologues de la mission, qui exprime le dilemme :  »Une fois que nous serons sur un terrain plus stable, nous allons évaluer les considérations scientifiques et techniques et décider de notre stratégie : Continuons-nous d'essayer de conduire dans le sable à Hidden Valley, ou devons-nous conduire sur la surface rocheuse du plateau Zabriskie ? »

Autrement dit, faut-il absolument préserver les roues au risque de se trouver en difficulté dans les dunes, ou faut-il continuer plus sûrement sur le plateau rocheux au risque de dégrader encore les roues ?... That's the question...
Un peu inquiétant pour la suite..

Vue à l'avant après le retrait :



Vue arrière :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 09-08-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un pano de l'escarpement de Hidden Valley.

Gros plan sur les stratifications et rocher en équilibre plus ou moins
instable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

asp06 > on a déjà constaté ce genre "d'écoulement" près de Curiosity.. Il s'agit simplement du sable sous-jacent, plus sombre. La question est : Cela est-il déclenché par les vibrations dues au passage de Curiosity, ou s'agit-il simplement d'un phénomène courant du fait de la seule gravité ?.. Il est clair que la surface de Mars demeure relativement dynamique, sculptée par les vents et les poussières..

michelR > Ce sont parmi les plus belles roches stratifiées rencontrées par le rover.. Elles témoignent de nombreuses et différentes phases de sédimentations. Un livre ouvert et un paradis pour un astronaute géologue ..


Des nouvelles du front :

Le choix de poursuivre la route sur le plateau rocheux semble désormais effectif..
En effet au sol 714 (9 août 2014) le rover a réalisé une nouveau retrait vers le nord-ouest, bien au delà d'Hidden Valley :
Phil Stooke-umsf :


Début de la "reculade" :


La cuvette "Hidden Valey" est maintenant déjà loin :


Curiosity retrouve donc un terrain hostile, parsemé de roches aux angles vifs..
Voir ici à gauche.. L'horreur absolue ! :


En roulant sur ces roches et en les fracturant, Curiosity a mis en évidence des veines claires et des résidus d'une sorte de "poudre" blanche.. Il s'agit probablement de gypse, un minéral typique du sulfate de calcium. Ceci indiquant que, jadis, de l'eau liquide a circulé à la surface ou juste en dessous. La présence de ce minéral est intéressante car on sait qu'il se forme dans des roches saturées en eau à des températures assez proches de ce que l'on connaît sur Terre, entre quelques degrés et quelques dizaines de degrés. Il a déjà été découvert lors du premier forage dans la zone fluvio-lacustre de "Yellowknife Bay", non loin du site d'atterrissage (ainsi que par la ChemCam).


Share this post


Link to post
Share on other sites
Vaufrèges, ces stratifications me rappellent les carrières de ma région où
quand j'étais gamin je cherchais des fossiles.

Cette région martienne doit sûrement être le fond d'une sorte de bassin lagunaire
comme l'était la mienne au Jurassique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors là... surprise !..

Au sol 717 (12 août 2014) le rover est revenu sur ses traces (pour la deuxième fois) et se trouve à nouveau positionné à l'entrée de la dépression Hidden Valley !!.. Mais pas pour re-tenter de traverser les dunes..

Je cite Ryan Anderson : "Au sol 717, nous avons l'intention de conduire le rover vers l'entrée d'Hidden Valley pour étudier une zone de forage."

C'est très surprenant dans la mesure où, d'une part il n'a jamais été question de cette région pour forer et, d'autre part il avait été annoncé que la priorité était de "foncer" au plus vite vers l'objectif, à savoir "Murray Butes" l'entrée vers la base du Mont Sharp..

Il demeure possible que ce changement de stratégie soit consécutif à l'observation de quelque chose de grand intérêt à Hidden Valley.. Ou bien la zone que les scientifiques avait envisagé d'examiner plus loin ("Pahrump Hills - voir plus haut) leur semble inaccessible et ils se "rabattent" sur Hidden Valley ?..
Il va falloir attendre pour en savoir plus..

Position au sol 717 par Phil Stooke-umsf :


Et donc retour devant la "cuvette" :


Suspense donc.. Sachant que perso je ne pourrai pas actualiser ce fil et celui d'Oppy avant une quinzaine de jours..
Je coupe un peu internet et tout le bazar pour m'adonner à des joies plus saines mais plus physiques, en montagne...
A bientôt.. peut-être ..

Share this post


Link to post
Share on other sites
lorsque tu regardes les évènements des quinze derniers jours tu te dis que de toute façon il risque encore d'être à farfouiller dans la même zone à ton retour et au pire il aura fait deux cent mètres dans la même direction qu'avant l'épisode sableux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coucou les bigorneaux  !..
Calme plat en Astro générale, RAS ?..

Perso finies les escapades alpines, retour dans les plaines glacées du cratère Gale et bientôt, on l'espère, vers les premières pentes du mont Sharp..

Il s'est passé quelques petites choses pas très réjouissantes depuis mon dernier message du 13 août..

Tout d'abord, il convient d'expliquer la décision soudaine de procéder à un forage à Hidden Valley (en lieu et place de celui prévu plus loin sur un site plus prometteur à "Pahrump Hills" - voir image plus haut/message du 2 août), peu après avoir renoncé à traverser les dunes de sable du fait d'un "glissement" trop important des six roues du rover.

1) Beaucoup de temps perdu :
Il faut d'abord se souvenir que dans la semaine du 21 juillet l’envoi de commandes vers Curiosity a été suspendue près de 4 sols suite à un souci sur l’ordinateur de secours.. finalement déclaré opérationnel par les ingénieurs du JPL.
Ensuite, beaucoup de temps a été perdu aussi dans la tentative infructueuse de traverser les dunes et le demi-tour consécutif..
2) Plan de forage impossible à décaler :
Cet été l'équipe de Curiosity avait élaboré un calendrier pour un forage avec collecte d'échantillon et analyse. Ce "plan de forage" nécessitait un ajustement des effectifs pendant plusieurs jours, en raison de la complexité des activités du rover impliquées. Le personnel nécessaire a donc été prévu en prévision d'un forage à "Pahrump Hills" à la mi-Août... Ce qui, compte tenu des retards cumulés n'a pas pu se réaliser : A mi-août, le rover était encore bloqué à Hidden Valley !..

En conséquence, disposant du personnel, les scientifiques ont choisi d'examiner les cibles possibles de forage sur ce site.. Et ils se sont intéressés rapidement à une roche affleurante parsemée de veines claires nommée "Bonanza King", scientifiquement attrayante.

Ici après brossage au sol 722 (17 août) :



Le 19 août (sol 724) a donc été démarré une procédure de mini-forage (maxi 2 cm) qui permet l'évaluation de la cible. Dans ce cadre on utilise l'action de percussion de la perceuse pour créer "un petit creux" dans la roche.
Le rover en position de forage (sol 724) :


Problème : Au cours de cette opération, le rocher s'est déplaçé légèrement, et compte tenu de l'instabilité de la cible le logiciel de protection a stoppé la procédure !

L'exploration de Mars n'est décidément pas un long fleuve tranquille..
Le mois d'août aura été très frustrant pour l'équipe du rover .. Ils ont le spleen, comme Baudelaire :

Mon coeur, lassé de tout, même de l’espérance,
N’ira plus de ses voeux importuner le sort;
Prêtez-moi seulement, vallons de mon enfance,
Un asile d’un jour pour attendre la mort.

Bon.. on n'ira pas jusque là au JPL , mais manifestement on n'est pas vraiment certain de pouvoir atteindre l'objectif d'un premier mesa et de ses strates au pied du mont Sharp .. On est bien dans "l'exploration", avec tous ses aléas. Cette mission est éminemment complexe, à tous points de vue..

Après analyse, le 21 août 2014 (sol 726) l'équipe du rover a décidé de conduire Curiosity loin de ce site et de continuer la route vers les pentes du mont Sharp, à court terme vers l'affleurement appelé "Pahrump Hills", la cible initiale.

La prochaine étape est donc de conduire le long de la limite nord d'Hidden Valley en essayant d'emprunter une route alternative avant d'entrer plus loin dans les vallées de sable, en espérant qu'elles se révéleront moins profondes et piégeuses qu'à Hidden Valley.

Comme on le voit ici, le 25 août (sol 729) le rover a commencé à quitter la zone en se dirigeant vers le nord-est sur près de 70 m :



Pano au sol 729 : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=33609

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 26-08-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ca y est Vaufrèges tu es redescendu de ta montagne!

c'est vrai, vraiment pas grand chose à se mettre sous la dent en ce moment.

Juste pour participer un pano de la petite dépression sol 729.


[Ce message a été modifié par michelR (Édité le 26-08-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Passionnant...

Surtout le côté "exploration" et "Valls hésitation", si j'ose écrire...

Merci, Daniel.
:-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
" le rover a commencé à quitter la zone en se dirigeant vers le nord-est sur près de 70 m " nord est?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais non.. bien vu asp06, c'est plutôt "nord-ouest" bien sûr... heureusement ..

La "vrai bonne direction" serait sud-ouest, vers Sharp.. Mais il s'agit ici de contourner Hidden-Valley et d'éviter les rochers pointus déjà aperçus au nord au bord immédiat de cette dépression..

Super > ""Valls hésitation", si j'ose écrire."

Voui.. Et pour Curiosity aussi va falloir un "manuel" de survie ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 28 août (sol 732) les pilotes de Curiosity choisissent de mener le rover dans le grand cratère à l'ouest pour le traverser sur plus de 60 m, mais en évitant soigneusement les dunes.. :


Mission réussie..
Le 29 août, le rover reprend la route direction Nord Ouest sur environ 30 m. Position au sol 735 (31 août) – Phil Stooke-umsf :


Il semble être toujours question de rejoindre la zone de "Pahrump Hills" pour y effectuer (enfin) un forage (le quatrième.. en deux ans..). Il est donc probable que la route du rover s'oriente à nouveau vers le sud ouest, peut-être en empruntant la zone de roches lisses au nord "d'Armagosa Valley".. Voir le plan ci-dessous : 


Pour le moment, avec un sol parsemé de roches pointues, le terrain est toujours aussi agressif. C'est hallucinant la permanence de ce type de terrain, personne ne l'avait appréhendé - image sol 735 (31 août) :



Ici au sol 733, le rover croise les restes évidents d'une pirogue..
Z'ont l'air fin maintenant les sceptiques de la XXX martienne.. Vous allez voir qu'avec leur mauvaise foi habituelle ils vont oser n'y voir qu'un gros rocher.. pffffff... :


Regard vers le sud et les traces de roues au sol 733. Le Mont Sharp au loin dont Curiosity s'est un peu éloigné pour contourner "Hidden Valley" par le nord :



Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

C'est bien les photos mais on a appris quoi avec cette sonde sur (mauvaises) roulettes ?

Il a coulé un liquide sur cette planète mais eau ou autre chose ? A t'on des certitudes sur ce point ?

Merci
Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites

ALTAIR01 > "Il a coulé un liquide sur cette planète mais eau ou autre chose ? A t'on des certitudes sur ce point ?"

J'ose espérer que tu plaisantes..
Qu'il y ait eu de l'eau liquide sur Mars, ça fait quelques décennies qu'on le sait.. Les dernières sondes en orbites puis les MER et le lander Phoenix ont surtout cherché à en tracer l'histoire..

Tout au long du topics des MER et celui de Curiosity, ces aspects ont été très longuement évoqués.
Quant au cratère Gale, il a été choisi parmi de multiples candidats pour son intérêt géologique et surtout son passé hydrologique fort (nombreuses traces d'écoulements fluviaux)..

A 400m de la zone d'atterrissage, à "Yellowknife Bay", Curiosity a exploré un delta alluvial repéré depuis l'orbite.. je cite : "Les recherche suggèrent que les conditions d'habitabilité dans la région de "Yellowknife Bay" pourraient avoir perduré des millions ou des dizaines de millions d'années. Au cours de cette période, il est probable que les rivières et les lacs apparaissaient et disparaissaient. Même lorsque la surface était sèche, le sous-sol était probablement humide, comme indiqué par les filons minéraux déposés par l'eau souterraine dans les fractures rocheuses."

Source : http://mars.jpl.nasa.gov/msl/news/whatsnew/index.cfm?FuseAction=ShowNews&NewsID=1565

En janvier 2013 j'indiquais (topic précédent): "il ne devrait pas se passer grand chose pendant cette longue chevauchée de 8 km [vers l'entrée du mont Sharp]. Il faut être clair : Pour Curiosity l'exploration commencera vraiment lorsqu'il pourra enfin procéder à l'analyse des strates présentes à la base du Mont Sharp...
Car c’est là, tout au début de cette ascension, que se trouvent les terrains les plus intéressants, les roches sédimentaires formées dans l’eau liquide (en particulier les argiles, potentiel berceau de la XXX)."

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait ALTAIR01 demande, sans plaisanter je suppose, si on a des preuves que le liquide qui coulait sur Mars était bien de l'eau .
Autrement dit qu'est-ce qui nous fait dire avec certitude que c'était de l'eau et rien d'autre ?

Comme lui je dois avouer que je n'ai pas tout suivi .

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:

En fait ALTAIR01 demande, sans plaisanter je suppose, si on a des preuves que le liquide qui coulait sur Mars était bien de l'eau .
Autrement dit qu'est-ce qui nous fait dire avec certitude que c'était de l'eau et rien d'autre ?

Comme lui je dois avouer que je n'ai pas tout suivi .


Je vais laisser les spécialistes répondre plus en détails mais de ce que j'ai suivi, il y a 3 raisonnements/preuves qui convergent pour indiquer que le liquide en question est bien de l'eau:

1. Il me semble qu'on n'a pas d'autre candidat pour un liquide abondant dans ces conditions de température/pression.

2. Il reste pas mal d'eau gelé aux pôles (pas seulement de la glace de dioxyde de carbone). cf: http://www.sciencemag.org/content/316/5821/92

3. Certains minéraux détectés sur Mars sont connus pour ne se former qu'en présence d'eau (notamment l'opale)


Encore une fois, je pense que les pros du forums apporteront plus de détails et me corrigeront si j'ai dit trop de bêtises.

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci jf, en attendant l'avis des "pros"

Pour le 1.: quand il y avait "du liquide abondant" sait-on à quelle époque ça se passait et quelles étaient les conditions de température/pression ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alain31 > "Autrement dit qu'est-ce qui nous fait dire avec certitude que c'était de l'eau et rien d'autre ?"

D'une part je ne vois pas bien à quelle sorte de liquide "exotique" (autre que l'eau) il peut être fait allusion ici... des coulées de lave en fusion ???..
D'autre part, peut-être convient-il d'abord d'intégrer que l'eau est partout dans l'univers parce que ses composants (hydrogène et oxygène) y sont parmi les plus abondants.. On en détecte même dans les nuages interstellaires..
Sauf que la présence d'eau liquide requiert des conditions très particulières de température et de pression à la surface d'une planète.

C'est bien dès les années 70, qu'on a découvert la présence d'écoulements fluides très anciens sur Mars. Et plus tard au début des années 2000 ce sont des analyses minéralogiques réalisées par les sondes en orbite qui ont permis de déterminer que de vastes régions de la planète (des plateaux anciens qui recouvrent plus de la moitié de sa surface) ont été en contact prolongées avec de l'eau sous forme liquide. Les données révèlent la présence de minéraux argileux qui ne peuvent se former qu'en présence d'eau. Ce sont les spectromètres des sondes en orbite autour de Mars ("CRISM" de MRO et "OMEGA" de Mars Express) qui ont fourni énormément d'informations et ont déjà permis d'affiner nos connaissances sur l'histoire de l'eau sur Mars..

On a la preuve que Mars a été chaude et humide au début de sa formation, en gros durant les 700 premiers millions d'années de son existence, et que pendant cette période les conditions étaient favorables à la présence d'eau liquide et peut-être à une chimie prébiotique, voire à l'émergence du vivant.
Avant de s'intéresser à la problématique de la vie, on a besoin d'avoir des preuves qu'une chimie organique complexe a bien eu lieu sur Mars. Ce que cherche donc d'abord Curiosity ce sont des molécules organiques, de préférence complexes. C'est-à-dire des chaînes carbonées (longues chaînes d'atomes de carbone) avec autour, accrochés, des atomes d'hydrogène, d'oxygène, d'azote, de phosphore, etc..
Et c'est au pied du mont Sharp que cette quête a le plus de chance de se concrétiser..

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 03-09-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Vauf pour ces précisions

Liquides exotiques ?
Par exemple l'hydrogène moléculaire ou métallique liquide sur Jupiter, les hydrocarbures méthane et éthane sur Titan...


Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:

Liquides exotiques ?
Par exemple l'hydrogène moléculaire ou métallique liquide sur Jupiter, les hydrocarbures méthane et éthane sur Titan...

Il me semble que l’hydrogène nécessite des conditions de pression énormes pour être liquide (au cœur de Jupiter ok, pas à la surface de Mars) et que les hydrocarbures de méthane et éthane ne sont liquides que à très basse température (pas compatible avec ce que l'on sait/suppose du passé du Mars).

Comme dit par Vaufrèges, l'eau étant présente en grandes quantités un peu partout, c'est le suspect numéro 1 pour un expliquer les traces de liquide sur Mars.

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now