Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

adintc > "Donc, je peux continuer avec le Chambolle Musigny..."

Punaise.. Non !.. Attend !! Alain et moi on arrive !!!....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah ben un petit Chambolle en bonne compagnie, je ne détesterais pas c'est clair !
T'as vu adinct, c'est quand tu veux : on est ton fun-club !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un garçon qui persiste à écrire Rodrigues avec un z et la situe à 30°, ne peut décemment nous donner des leçons de dégustation ni de géographie !
A Rodrigues en hiver, à 400m d'altitude où j'habite, le thermomètre descend la nuit à 15-16°C : la température idéale pour savourer pleinement un Chambolle-Musigny en contemplant tranquille la Voie Lactée au zénith

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vous invite, le temps de chercher un fromage de chèvre et du reblochon.

[Ce message a été modifié par adintc (Édité le 08-02-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bois pas ça malheureux! elles doivent être daubées depuis longtemps!

Par pur charité chrétienne je suis prêt à me sacrifier et a t'en débarrasser
sur le champ!

Non, non, ne me remercie pas!

Share this post


Link to post
Share on other sites
doublon!

[Ce message a été modifié par michelR (Édité le 06-02-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au 5 février (sol 1244) il a été décidé d'avancer le rover de 2 mètres vers un affleurement rocheux qui va permettre de caractériser la "formation Murray", formation géologique typique des roches rencontrées depuis "Parhump Hills" et qui se prolonge jusqu'aux abords de l'éventail alluvionnaire qui descend du mont Sharp. Il s'agit d'une des principales unités géologiques rencontrées par Curiosity, elle représente probablement le socle rocheux le plus ancien du cratère.

Carte géologique de la région : Depuis la position actuelle à "Namib Dune", j'ai tracé en rouge la route approximative que suivra Curiosity pour rejoindre "Murray Buttes" pour ensuite s'avancer plein Sud vers Sharp. La traversée d'environ deux kilomètres de la "formation Murray" conduira à une crête contenant de l’hématite ("Hématite Ridge") puis, juste derrière, à une zone plus basse recelant des argiles traduisant une longue présence d’eau non acide. Sachant que les argiles sont les plus propices à la conservation d’éventuels indices biologiques et que la découverte de tels indices fait partie des objectifs prioritaires de la mission. :


L'affleurement rocheux désigné comme cible scientifique. Toutefois, ce ne devrait pas être cette cible qui fera l'objet du prochain forage – image du 4 février :



Depuis la position du 4 février et avant d'avancer vers la cible, les géologues de l'équipe scientifique ont souhaité pratiquer deux nouveaux sillons dans la dune en faisant pratiquer une petite incursion en marche arrière au rover pour observer ensuite le résultat :



Pano depuis la nouvelle position (avancée de 2 m) au 5 février. Curiosity est devant la cible :



Image MastCam d'une roche fraîchement brisée nommé "Askevold". 
Les roches de la "formation Murray" sont parcourues de veines blanches qui témoignent de la circulation de fluides chargés en minéraux (sulfate de calcium voire sulfate de magnésium) :



Image assez surréaliste du 5 février : La dune noire "Namib" devant un mont Sharp ensoleillé et lumineux :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 06-02-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce jour 9 février (sol 1248) Curiosity a repris la route direction Nord Ouest revenant ainsi sur ses traces lors du trajet inverse, à mi-chemin entre "Namib Dune" et "High Dune". Image Phil Stooke :



Curiosity retrouve ses traces de début décembre 2015 :



... et un terrain difficile pour les roues - retour vers "High Dune" :



Regard vers l'arrière.. Adieu "Namid Dune" :


Trajet futur envisagé par la "Lunar and Planetary Science Conference" 2016 :



http://www.hou.usra.edu/meetings/lpsc2016/pdf/2298.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au 10 février 2016 (sol 1249) le rover a parcouru 75 mètres, soit environ 125 mètres en deux sols. Il devrait suivre peu ou prou le tracé bleu défini lors de la conférence LPSC dans l'image affichée dans mon message précédent.
Ce tracé consiste comme prévu à contourner les "Dunes de Bagnold" par l'Ouest, mais en restant très proches d'elles pour continuer à les observer. Ensuite le rover devrait - enfin - prendre la direction des zones argileuses situées plein Sud, un objectif initial à mon sens un peu "oublié" mais qui a pourtant motivé l'essentiel de la mission et du parcours effectué depuis l'atterrissage, parcours qui aura pris beaucoup (trop) de temps.

A noter qu'au sol 1248 Curiosity a franchi la barre des 12 km parcourus, ce qui paraît quand même assez peu en rapport de ce qu'on pouvait attendre d'un tel rover ayant 43 mois de présence sur Mars..
L'essentiel est qu'il semble encore totalement opérationnel, nonobstant le problème survenu pendant le traitement du troisième échantillon de "Namib Dune" dont le diagnostic ne semble pas encore avoir donné de résultat.

Position au 10 février (sol 1249) - image Phil Stooke :


Les remparts Nord du cratère à environ 30 km :


Approche du bord Nord de "High Dune" :



Rendez d'ici une petite semaine..

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 11-02-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au 10 février (sol 1249) Curiosity s'est arrêté face à un substratum rocheux nommé "Kuiseb".
Après observations ChemCam et MastCam de la cible, au 11 février (sol 1250) le rover s'est déplacé sur près de 3 m en tournant un peu vers la gauche puis en avançant pour permettre de placer l'affleurement "Kuiseb" dans l'espace de travail du bras.

Au 12 février (Sol 1251) la ChemCam a observé une veine claire appelée "Fiskus" et les échantillons de sable tamisé et non tamisé recueillis à "Namib Dune" ont été déversés au sol pour de nouvelles observations (MastCam/Mahli) et analyses (laser ChemCam et APXS). Le lendemain 13 février il semble que les échantillons aient été en partie soufflés par le vent.
Par ailleurs l'affleurement rocheux "Kuiseb" a été brossé avec la DRT pour une intégration de l'APXS pendant la nuit.
Au 15 février (sol 1254) le rover s'est "réveillé" avant l'aube pour tenter de détecter le gel de surface en utilisant ChemCam (détection d'atomes d'hydrogène) et l'observation par imagerie MastCam. C'est en effet le meilleur moment de l'année pour la formation de la fine pellicule d'eau gelée qui blanchit parfois le sol martien
Pendant la nuit suivante, le labo CheMin a analysé une nouvelle fois le sable de "Namib Dune" pour améliorer la précision de la mesure minéralogique.

Toujours pas d'infos sur le résultat du diagnostic suite à l'anomalie constatée lors du transfert et du tamisage du 3ème échantillon de Namib.

Enfin, au 16 février (sol 1255), Curiosity s'est dirigé vers le Nord de "High Dune" en franchissant environ 17 mètres.

Position au 16 février – Phil Stooke :


Vue avant :


Vue arrière – Curiosity s'éloigne du Mont Sharp pour contourner High Dune :


Le bord Est de High Dune se profile.. On évite soigneusement les bancs de sable :


Parcours envisagé par le JPL jusqu'au Mont Sharp, parcours bien sûr susceptible d'être modifié en fonction des éléments de terrain..
Noter les différentes étapes et les distances correspondantes (synthétisées par Paul Hammond) :


Curiosity repéré une nouvelle fois par la caméra HiRISE de MRO le 29 décembre 2015 :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent ce pano ! Merci MichelR ..

Hier 17 février 2016 (sol 1256) le rover a franchi 25 mètres vers le Nord Ouest, il est maintenant très proche de l'extrémité Nord de "High Dune". Image Phil Stooke (petite erreur de Phil > lire 1256 au lieu de 1266) :


Pano (sol 1256) de Paul Hammond.. Au loin à environ 30 km les remparts Nord du cratère Gale culminant à plus de 3000 m d'altitude :


"Croissant" de sable (vestige d'impact?) à la droite du rover (repérable sur l'image de Phil) :



Share this post


Link to post
Share on other sites

Curiosity poursuit ses observations scientifiques et le contournement de "High Dune" par le Nord Ouest. Au 21 février (sol 1260) le rover a roulé environ 6 mètres, puis encore 70 mètres le 23 février (sol 1262) jusqu'à mi-chemin d'un plateau nommé "Naukluft" (à gauche de l'image de Phil Stooke ci-dessous) :

Le plateau "Naukluft" est situé au dessus de l'escarpement visible sur ce pano, il en forme le bord. Pano Sean Doran 23 février (sol 1262) :


L]

Original : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=38981

Dernier regard vers "Namib Dune" (à gauche et déjà lointaine). Pano Jan van Driel 22 février 2016 (sol 1261) :


Original : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=38979

A intervalles réguliers l'état des roues est vérifié grace aux images de la caméra Mahli située en bout du bras robotique, opération menée ici au 21 février (sol 1260) :



Concernant la géologie et l'histoire de l'eau sur Mars, la contribution de Curiosity est un succès. En particulier elle a permis d'établir l'existence de lacs dans le cratère Gale à une époque où les modèles actuels suggèrent une Mars très sèche (-3,3 milliards d'années). De quoi réévaluer les hypothèses sur le climat et l'atmosphère martienne à cette époque. Creusée par l'érosion éolienne, la dépression entourant le Mont Sharp a été épisodiquement tapissée de cônes alluviaux alimentés par les chutes de neige et la pluie depuis les remparts et le Mont Sharp lui même, l'apport de ces énormes quantités d'eau formant un/des lacs temporaire(s).

Sur le plan de la biologie, le bilan de Curiosity est plus que mitigé.
Pour l'heure, seul le forage et l'analyse d'échantillons prélevés à "Cumberland" en mai 2013 (à "Yellowknife Bay") ont démontré l'existence de matière organique. En chauffant la poudre issue du forage, en faisant passer les gaz s'échappant de la poudre chauffée dans un chromatographe, et en mesurant au spectromètre de masse la masse molaire (ou plus exactement le rapport masse/charge) des différents composés séparés par le chromatographe, Curiosity a formellement identifié un certain nombre de composés organochlorés : Les trois chlorométhanes, des chloroéthanes, propane, butane, et du mono-chlorobenzène (le plus abondant, en masse, des composés organiques identifiés). Des traces de composés organochlorés avaient été identifiées dans le forage précédent (à" John Klein"), mais en quantité si faible qu'on n'était pas sûr de leur présence réelle.

Problème, ces composés organochlorés ne sont absolument pas des produits martiens "d'origine", mais des produits secondaires issus de la réaction des perchlorates (présents partout dans le sol superficiel martien) avec les molécules carbonées. Lors du chauffage de l'échantillon dans le labo SAM, les perchlorates détruisent partiellement les molécules carbonées et engendrent donc du chlorobenzène ainsi que d'autres composés organochlorés. L'action du perchlorate rend très difficile l'identification des molécules organiques "originelles", et bien sûr entre autres celle d'éventuelles molécules complexes prébiotiques tant recherchées.

La véritable cible demeure l'analyse des sédiments argileux à la base du Mont Sharp, derrière "Hematite Ridge". Les études spectrales depuis l'orbite montrent que ceux-ci sont riches en argile (montmorillonite) et les minéraux détectés montrent qu'ils se sont déposés en milieu non acide. Des conditions idéales pour conserver de la matière organique (éventuellement complexe) si une chimie organique complexe a eu lieu dans ce lac... et la découvrir si les perchlorates ne viennent pas totalement "véroler" les composés organiques originels dans le labo "SAM" lors du chauffage de l'échantillon.

Telle est la question..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une avancée plein Ouest d'environ 17 mètres le 25 février (sol 1264) vers le plateau "Naukluft" situé désormais à moins de 50 m face au rover. Depuis cette position les MastCam vont réaliser une mosaïque de la bordure de ce plateau, ce qui permettra une belle vue sur sa géologie et aidera à décider de ce qu'il faut faire pour s'en rapprocher. Cette approche devrait être menée aujourd'hui 28 février. Image Phil Stooke :


Pano Seàn Doran sol 1264 :


Et toujours ces veines claires qui témoignent de circulations de fluides – sol 1265 :


... en couleurs avec MastCam :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 28-02-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, on est toujours là à vous suivre, maître Vaufrèges ! N'en doutez pas. Et merci encore.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, grâce au travail de VaufrègesI3 je me permets une synthèse, il y a eu de l'eau sur Mars et en abondance mais sur un temps beaucoup trop court et trop lointain pour que l'on puisse y découvrir
quoique ce soit de biotique avec nos sondes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Oui, on est toujours là à vous suivre, maître Vaufrèges ! N'en doutez pas. Et merci encore."

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Oui, on est toujours là à vous suivre, maître Vaufrèges ! N'en doutez pas. Et merci encore."

Consultation quotidienne de ce super boulot, merci frangin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Polo – Kaptain - jmpg86 - fayolle : Le dernier carré des fidèles ? .. J'ai failli écrire "quarteron", un barbarisme célèbre de de Gaulle parlant des 4 généraux félons d'Alger en 1961 : http://www.ina.fr/video/CAF94060216

C'était donc inapproprié .. C'est une autre histoire, inconnue des djeun's, convaincus pour beaucoup que leurs aînés ont vécu une époque sereine, apaisée.. tout ça..
Merci de vos encouragements les amis et le fréro .

jmpg86 > Ta synthèse sur l'histoire de Mars et son passé biologique est remarquablement concise... Peut-être un peu trop .


Comme prévu, le 28 février (sol 1267) Curiosity s'est rapproché de l'escarpement bordant le plateau Naukluft :



Source (plan large) : http://mars.jpl.nasa.gov/msl/imgs/2016/02/Curiosity_Location_Sol1267-full.jpg



Super pano 360° de Seàn Doran au 28 février (sol 1267) :


En format original : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=39008

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now