Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts


L'interruption de l'avancée du rover du 29 mars au bout de moins de 4 mètres était bien liée à un paramètre de sécurité suite à une inclinaison à gauche plus importante que prévu.
Cette forte inclinaison semble même avoir posé quelques problèmes de communication directe entre Curiosity et la Terre, en particulier car l'antenne à grain gain du rover nécessite un pointage assez précis et sa marge de manœuvre reste assez limitée.. Mais les communications ont pu être relayées par MRO.
L'antenne à grand gain (un hexagone de 30 centimètres de diamètre monté sur le pont arrière du rover) et l'antenne à faible gain, fonctionnent dans la bande X (7 à 8 gigahertz) et permettent de communiquer directement avec les grandes oreilles du "Deep Space Network" sur Terre. Sachant que l'antenne à faible gain fonctionne dans toutes les directions de l'espace mais à débit faible et qu'elle est principalement conçue pour recevoir des données.

C'est une troisième antenne UHF (ultra haute fréquence, 400 mégahertz) qui permet l'envoi à haut débit d'informations aux orbiteurs martiens qui servent alors de relais avec la Terre.


L'antenne grand gain sur le pont du rover :


Il semble que les trois roues de droite se soient juchées sur des roches et que celles de gauche soient positionnées plus bas sur un banc de sable – images du 30 mars (sol 1297) :




Résultat :



Position au 29 et 30 mars (sols 1296 et 1297) :


Aujourd'hui 31 mars (sol 1298) il est prévu que Curiosity reprenne le chemin initialement programmé le 29, c'est à dire un parcours d'environ 50 mètres..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Selon les géologues de la mission, ces épaisses strates de grès sont constitutives d'une couche géologique appelée "unité Stimson". Il s'agit de couches successives de sable transporté par les vents, couches qui se sont solidifiées ("pétrifiées") au fil de dizaines ou centaines de millions d'années, probablement sans aucune action de l'eau. Il s'agit ici de "cimentation".. La géométrie et l'orientation des lits entrecroisés donnent des informations sur les directions des vents qui ont produit ces fines strates.
Par la suite et sur des temps géologiques, une lente érosion éolienne avec des vents chargés de sable a longuement sculpté ces roches jusqu'à leur conférer les formes curieuses que l'on peut observer aujourd'hui grâce aux images de Curiosity.

"L'unité Stimson" recouvre une couche sédimentaire plus ancienne constituée de "mudstone" (grès à grains fins) déposée dans un environnement lacustre, c'est le plancher originel du/des lac(s) qui emplissait le cratère Gale nommé "formation Murray" que Curiosity a commencé à examiner à "Parhump Hills".

Suite au forage effectué dans la roche "Big Sky" fin septembre 2015, on sait que les roches de "l'unité Stimson" ont une forte teneur en silice. Mais sans présence d'olivine contrairement aux "dunes de Bagnold". Pour affiner ces mesures il est probable qu'un prochain forage concernera une roche de "l'unité Stimson".
La silice est un produit chimique qui combine le silicium et l'oxygène, très commun dans les roches sur Terre, comme le quartz. Elle est aussi présente dans de nombreux autres minéraux et silicates car elle représente 60,6 % de la masse de la croûte terrestre continentale.


Sinon, hier 31 mars Curiosity a enfin bougé, il a parcouru plus de 40 mètres (et ce n'est pas une blague de 1er avril ).
J'attend de plus amples infos avant de poster..

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 01-04-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les (petits?) ennuis se succèdent pour Curiosity :

- Le 18 mars, court circuit dans le RTG – déplacement reporté.
- Le 21 mars mouvement du bras qui déclenche une mise en sécurité (déplacement reporté).
- Le 27 mars le rover penche trop à gauche, arrêt de sécurité au bout de moins de 4 mètres.

- Enfin le 3 avril (sol 1301), 50 mètres étaient prévus, mais un arrêt du déplacement est intervenu au bout de seulement 4,5 mètres de progression, arrêt apparemment provoqué par un nouveau court circuit dans le RTG. Un défaut récurent mais qui ne semble pas avoir de conséquences graves pour le rover..
Il est donc prévu un nouveau départ vers le Nord-Ouest le 5 avril (sol 1303)..

Position au 3 avril (sol 1301) :


Pano du 3 avril (sol 1301) – Jan van Driel :


http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=39252


Et toujours ces roches incroyables – images du 4 avril :







[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 06-04-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent michelR, bravo c'est superbe !!..


Sur ton pano on reconnaît cette roche extraordinaire sur cette image Mastcam du sol 1298 :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 06-04-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Probablement encore un soucis pour Curiosity : Hier 5 avril (sol 1303) était prévu une nouvelle étape après l'échec du 3 avril (suite au court-circuit du RTG).

Mais selon les images le rover n'a pas bougé d'un cm.. A suivre..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aie!

Il commence a avoir quelques soucis le bestiau, espérons que ce ne soit pas
grave.

En attendant on a droit à beaucoup d'images!

Un coup d'œil sur le mont Sharp.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien un nouveau court-circuit dans le RTG qui a arrêté le mouvement que Curiosity amorçait avec ses roues le 5 avril (sol 1303) afin d'avancer direction Nord-Ouest pour éviter les bancs de sable.
Les ingénieurs vont enquêter sur ce problème et les moyens pour y répondre, mais dans l'attente un nouveau départ doit être tenté au sol 1305 (aujourd'hui 7 avril).


Oui michelR, beaucoup d'images ont été prises par le rover ces deniers jours.. Au moins ça ..
Bravo pour ton nouveau pano !

Voici un 360° par Justin Cowart au sol 1302 :

http://round.me/tour/38146/view/92979/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nom de Zeus !!! ..

Hier 7 avril, la nouvelle tentative de départ du rover semble s'être soldée par un troisième échec consécutif !!.. : Curiosity est toujours immobilisé.

Depuis le 18 mars c'est le sixième échec, dont 4 en raison de court-circuit dans le RTG : Les 18 mars, 3 avril, 5 avril et 7 avril..

A suivre donc pour confirmation, mais ça devient plutôt inquiétant..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Daniel,

Qu'est ce que ça veut dire ?

Qu'une panne empêche le RTG de remettre en marche Curiosity, c'est ça ?

Mais alors quid de Curiosity lui-même ? Il continue à être alimenté, je suppose, donc il peut fonctionner normalement sans bouger, c'est ça ?

Ou c'est l'ensemble du rover qui est en danger de panne ?

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui oui, le rover demeure alimenté normalement, heureusement..

C'est une mise en sécurité automatique qui bloque le déplacement du rover dès qu'un court circuit est détecté quelque part.

Ce problème est intervenu très tôt et à plusieurs reprises ce dernières années, dès 2012 si je me souviens bien.. Ici c'est l'aspect répétitif qui peut inquiéter.
A chaque fois le discours du JPL s'est voulu rassurant.. Ils ont même révélé que ces courts circuit internes au RTG de Curiosity avaient déjà été constatés sur des sondes qui en sont équipées (ils avaient cité Cassini) sans aucune conséquence apparente..

J'ai oublié de mentionner qu'il s'agit de c/c transitoires et à priori de faible intensité.. enfin jusqu'ici..

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 08-04-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il aurait pas une roue coincée dans cette caillasse, l'animal ? Inquiétante, cette affaire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
OK...
Donc ils ont le temps de réfléchir pour contourner le problème...

Je ne crois pas que l'hypothèse de Kaptain (le terrain) soye la bonne, j'imagine plutôt un problème du robot lui-même, nan, si Cassini a eu le même type de problème ?
On peut difficilement imaginer que Cassini se soye coincé dans les anneaux de Saturne, si ?


S

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai retrouvé la source sur les propos "rassurants" du JPL..

C'était en novembre 2013 page 10 de ce fil et sur ce même type d'incident.

J'avais cité cette source :
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?release=2013-340


Extrait (c'est moi qui surligne):

"La cause probable est un court-circuit interne dans la source d'alimentation de Curiosity, le "Multi-Mission Radioisotope Thermoelectric Generator" (MMRTG). En raison de la résilience dans la conception, ce court circuit n'a aucune incidence sur le fonctionnement de la source d'alimentation ou le rover. Les générateurs semblables sur d'autres vaisseaux spatiaux y compris Cassini ont ont éprouvé ces courts circuit sans perte de capacité. Les tests sur un MMRTG pendant de nombreuses années n'ont révéle aucune perte de capacité en présence de ces types de courts-circuits internes."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore le RTG..
Le 7 avril (sol 1305), le rover a redressé ses roues pour se diriger vers le Nord Ouest. Mais le court circuit dans le RTG, déjà responsable de quatre départs manqués depuis le 18 mars, s'est produit à nouveau lors du pic de puissance nécessaire aux moteurs des roues, et Curiosity ne s'est pas déplacé.
En définitive les ingénieurs vont employer la méthode appliquée pour pallier au court circuit qui était survenu dans le système de forage : Des changements de paramètres pour que la sensibilité de "l'actuateur" (l'actionneur en français) des roues du rover à ce type de défaut transitoire soit plus faible.

Un nouveau départ sera tenté dans l'après midi du 10 avril (sol 1308)

Share this post


Link to post
Share on other sites
De bien belles vues sur un paysage très accidenté où Curiosity doit avoir du mal à trouver un chemin favorable. Je profite de cette pose « court-circuit » pour demander des nouvelles des petits nodules (ou « myrtilles ») rencontrés précédemment. Qu’a donné leur analyse ? Autre question : Quel critère permet de dire que les formations actuelles de l’« unité Simpson » sont éoliennes ? On trouve sur Terre des dépôts d’aspect similaire d’origine éolienne, mais aussi d’origine fluviatile, lacustre ou lagunaire. Les stratifications obliques (et localement « entrecroisées ») renseignent alors sur la direction des courants plutôt que sur celle du vent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Géo le curieux > ".. des nouvelles des petits nodules (ou « myrtilles ») rencontrés précédemment. Qu’a donné leur analyse ?"

Concernant la nature chimique et le processus géologique à l'origine des nodules qui semblent occuper l'ensemble des roches de la formation Stimson, le JPL n'a encore communiqué aucune info.
Pour Oppy dans la plaine de Meridiani il s'agissait alors de sphérules d’hématite de quelques mm de diamètre contenant principalement de l’oxyde de fer et formées par concrétionnement dans une eau chargée en minéraux déposés dans les roches.
Comme je le signalais plus haut, il existe sur Terre bien d'autres processus de formation de ces sphérules liés soit à des phénomènes volcaniques , soit à des impacts , soit à des concrétions (donc en présence d'eau). Sur Terre ces sphérules sont le plus souvent des concrétions constituées d'oxyde de fer ou de carbonates.

Géo le curieux : > "Quel critère permet de dire que les formations actuelles de l’« unité Simpson » sont éoliennes ?"


On peut citer je crois trois éléments :


- Le premier est le fait que la formation Stimson recouvre la formation Murray et qu'elle est donc plus jeune. Sachant que les lamines de Murray sont constituées de grains très fins dans un grès assez dense, grains qui se sont très vraisemblablement déposées dans un un environnement lacustre.
La jeunesse de la formation Stimson suggère qu'elle se soit formée postérieurement à la présence d'eau dans le cratère (dont témoigne la formaton Murray plus ancienne).

- Le deuxième élément est révélé par la texture de la roche Stimson constituée de grains plus grossiers et friables. Il s'agit de couches successives de sable transporté par les vents, couches qui se sont solidifiées ("pétrifiées") au fil de dizaines ou centaines de millions d'années, probablement sans aucune action de l'eau. Plutôt que de sédimentation il s'agit ici davantage d'un processus de "cimentation".





- Le troisième élément découle du forage effectué dans la roche "Big Sky" fin septembre 2015 : L'analyse de cette roche de "l'unité Stimson" révèle une forte teneur en silice.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est quand même bizarre, les nodules ne se seraient formés qu'en présence d'eau dans des strates qui ressemblent comme deux gouttes d'eau, si j'ose dire, aux strates qui leurs sont
largement postérieures...

C'est passionnant!

Share this post


Link to post
Share on other sites

jmpg86 > "les nodules ne se seraient formés qu'en présence d'eau

Ce n'est pas ce que j'ai écrit, j'ai cité d'autres processus...


Sinon, pas de news et aucune image depuis le 8 avril !

Il était prévu que le rover tente un départ hier 10 avril.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Grrrr!, processus mon c.. Y'a eu de l'eau sur Mars, y'en a plus depuis belle lurette ce qui n'enlève rien à vôtre formidable travail, pissque tout est à réinventer.

Pardon, à expliquer à travers nos sondes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout s'explique enfin ce matin..

ce sont les "grandes oreilles" du "Deep Space Network" sur Terre qui ont connu une panne, donc les communications avec Curiosity ont été interrompues.

Mais tout semble rentrer dans l'ordre : Au sol 1309 Curiosity a repris la route au Nord Ouest pour un court trajet d'environ 7 mètres.

Je posterai les images un peu plus tard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now