Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts


Affleurements rocheux remarquables sur la zone atteinte le 15 novembre (sol 1521) - mosaïques et images couleur MastCam. Noter l'extraordinaire finesse du sable noir, semblable à un fluide.
Un affleurement plus foncé appelé "Sutton Island" sera étudié les 17 et 18 novembre (sols 1523/1524). Il est situé au milieu de l'image panoramique ci-dessous :



Gros plans rapprochés :

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 18-11-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Toujours aussi beau et énigmatique, tout ça Maître Vauffy ...

Merci encore de poursuivre ce travail assidu de suivi de la mission.

Une question peut être idiote : existe-t-il un site référençant les publications des résultats des analyses géologiques sur les différents sites où ont eu lieu des analyses poussées (utilisation de la chemcam) depuis l'arrivée du rover ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Brizhell >  ».. existe-t-il un site référençant les publications des résultats des analyses géologiques.. »

Non, en tout cas pas à ma connaissance..
Quant aux "analyses poussées", elles sont plutôt l'oeuvre du labo de minéralogie "CheMin" qui est à la fois un spectromètre à fluorescence X et un diffractomètre à rayons X. Cette technologie permet d'identifier des espèces minérales avec un seuil minimal de détection d'environ 3 %. Les rayons X utilisés sont produits par une cible de cobalt excitée par un faisceau d'électrons de haute énergie.
Les informations fournies par la ChemCam servent principalement à permettre aux scientifiques de déterminer si l'échantillon ciblé est suffisamment prometteur pour être analysé plus en détails par les autres instruments du rover, et en particulier par CheMin.

En géologie une bonne référence était la chronique du géologue Pierre Thomas qui s'est malheureusement interrompue en janvier 2015 :
http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/Mars-Curiosity-2014.xml


Sinon on peut essayer d'aller fouiner là dedans :
http://mars.jpl.nasa.gov/files/mep/msl_sci_team_key_papers.pdf
http://mars.nasa.gov/msl/mission/science/results/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 20 novembre (sol 1526) Curiosity devrait se diriger vers sa prochaine cible de forage, distante de seulement 9 mètres. Auparavant le rover a poursuivi sa campagne systématique d'échantillonnage de la "Formation Murray" débutée à "Pahrump Hills".
Après avoir atteint l'emplacement de forage Curiosity imagera son environnement et l'espace de travail du bras pour préparer les opérations scientifiques "au contact" à venir, et la caractérisation du site de forage prévu. À noter que le rover effectuera une observation atmosphérique avec le labo SAM pour rechercher du méthane.

Quelques affleurements remarquables de roches de la formation Murray composée de sédiments lacustres à grains très fins. Antérieurement à l'érosion éolienne, plus récente, cette érosion alvéolaire (déjà rencontrée par Oppy sur son site d'atterrissage) pourrait trouver son origine dans une circulation d'eau acide (sulfates ?) .

Images Mahli - 17 novembre (sol 1523) :





MastCam – 17 novembre (sol 1523) :



MastCam – 18 novembre (sol 1524) :



Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 21 novembre (sol 1526) comme prévu, Curiosity est arrivé sur son nouveau site de forage après un parcours de 9 mètres au Sud Sud-Est.

Position :


Mise en perspective :


HazCam avant - 21 novembre (sol 1526) le Mont Sharp dans le viseur :


HazCam arrière - 21 novembre (sol 1526) Murray Buttes est visible au loin :


NavCam - 21 novembre (sol 1526) :





Mosaïques MastCam du sol 1525 – Paul Hammond :



Accrochez vous - Pano de Sean Doran (sol 1520) :

http://c7.staticflickr.com/6/5598/31070007806_58cdc8e515_o.jpg


"Les grains de sable innombrables
les étoiles indomptables,
et moi là-dedans, et moi
parmi ces milliards d’humains ?"

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 22-11-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est un paysage extraordinaire ! Des collines, des vallons, des gorges...
Au dernier plan les flans de la montagne présentent des couches avec un fort pendage, un désert terrestre très ressemblant. Manque plus que le rally..

Share this post


Link to post
Share on other sites

toujours très intéressant! merci daniel !!
et le suspense avec l'état des roues....
polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les 26 à 28 novembre (sols 1531-1533) mènent au week-end de "Thanksgiving" si cher aux Américains et à l'équipe de Curiosity. Le rover est en place pour le prochain forage sur le site nommé "Précipice". Ce forage n'interviendra pas avant la semaine prochaine. Il nécessite une préparation, en particulier avec un "test de précharge" sur la cible (une amorce de forage) pour améliorer la précision de l'exercice (et vérifier si la roche ne se fracture pas).

Comme d'habitude "Précipice" sera examinée par la ChemCam, puis préalablement brossée pour y installer le capteur de l'APXS qui effectuera une mesure durant une nuit complète.
Le 27 novembre (sol 1532), la Mastcam commencera par une observation des contreforts lointains du Mont Sharp. Puis elle réalisera une imagerie multispectrale fine de "Précipice" (avec la cible d'étalonnage associée) ainsi que l'imagerie de la plate-forme du rover pour surveiller les changements dans le sable et la poussière qui s'y sont accumulés. Les Mastcams prendront également une image stéréo de l'emplacement où l'échantillon de forage précédent sera déchargé. Enfin, le 28 novembre (sol 1533), l'échantillon de forage prélevé à "Sebina" sera déchargé à l'emplacement prévu et une mesure APXS sera effectuée sur ce dépôt.


MastCam du 21 novembre (sol 1526) - cible de forage (à confirmer) :



Pano de Paul Hammond :


MastCam du 23 novembre (sol 1528) :







Pano de Thomas Appéré permettant de situer les images d'observations à "longue distance" de la caméra RMI à l'aide du télescope de 110 mm de la ChemCam :


http://www.flickr.com/photos/105035663@N07/30834012690/sizes/o/


Comparatif de l'état du foret avant le premier forage à "John Klein" le 3 février 2013 (sol 176) et avant le dernier et seizième forage à "Précipice" le 23 novembre (sol 1528). Rien de méchant, l'usure est normale, et il y a encore de la marge :



Viendra quand même le moment où le foret actuel devra être remplacé.
Mais nul doute que l'équipe du rover retardera cette échéance au maximum. Je rappelle cette histoire déjà évoquée plus haut (bas de page 50) :

Curiosity dispose de 2 forets supplémentaires stockés à l'avant du rover dans une boite stérilisée. A priori il est possible de "dés-enclencher" le foret actuel et de "recharger" un foret tout neuf..
Au décollage de la Terre, il était prévu initialement que les trois forets soient stockés dans une boite stérilisée. Ces forets ont été doublement, voire triplement stérilisés. Mais au cours d'une réunion les techniciens ont estimé que l'objectif numéro un était de réaliser un forage. L'objectif numéro deux était de forer plusieurs fois. En conséquence, dans le doute sur la capacité réelle du système à charger un foret, la Nasa a pris la décision de sortir un foret de la boîte complètement stérile pour le fixer directement sur la tête foreuse, ceci peu avant le lancement ! En faisant cela, on a certainement augmenté les chances de réaliser un forage, mais on a rompu la stérilité des forets..

Fayolle > "Au dernier plan les flans de la montagne présentent des couches avec un fort pendage..."


Justement, le géologue Pierre Thomas avait noté une discordance entre les couches basales et sommitales du Mont Sharp.

Ci-dessous, image du haut "brute", image du bas interprétée où certaines couches et la discordance sont soulignées : Les strates inférieures sont faiblement inclinées, les strates supérieures beaucoup plus, ce qui indique que les conditions de sédimentation ont changé. Cette différence de pendage ne se voyait pas sur les images orbitales. Cette limite de pendage correspond exactement à la limite entre les terrains inférieurs hydratés et les terrains supérieurs presque anhydres (sans présence d'eau) diagnostiquée depuis l'orbite. Cette limite correspond bien à un changement majeur dans l'histoire géologico-climatique de cette région de Mars :



[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 25-11-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'image postée sur le message précédent (première image couleur) est bien celle de la cible de forage nommée "Précipice".
Noter qu'au 21 novembre et sur sa position actuelle, Curiosity avait parcouru 15 km depuis son départ de "Bradbury Landing".

HazCam avant du 26 novembre (sol 1531) - Brossage de la cible effectué :


Mahli du 26 novembre (sol 1531)- APXS en position, capteur au contact :



Les images ne mettent pas en évidence la "grimpette" de Curiosity.
Pourtant, par exemple, depuis le sol 1512 (6 novembre)et jusqu'au sol 1526 (21 novembre) le rover s'est élevé de 10 mètres sur environ 80 mètres parcourus, soit une pente supérieure à 12 % :



[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 30-11-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le forage complet de la cible "Précipice" est prévu demain 1er décembre (sol 1534).
Plus Curiosity s'approche du Mont Sharp, plus le vent semble souffler fort malgré la très faible densité de l'atmosphère martienne (150 fois moins dense que sur Terre). En tout cas assez fort pour que, deux fois consécutivement, la pile de déchargement de l'échantillon précédent soit rapidement balayée par le vent :

Images MastCam du 28 novembre (sol 1533) de la pile de déchargement de l'échantillon du forage précédent à "Sebina"



Images mastCam du 29 novembre (sol 1534) – Le vent a balayé l'échantillon :


Share this post


Link to post
Share on other sites

L'équipe du rover a livré une info intéressante et révélatrice sur la façon dont l'équipe de Curiosity se préoccupe du problème récurent de court-circuits dans le système de percussion de la foreuse..

Il avait été question (info donnée plus haut) de ne plus utiliser la percussion dans les roches tendres (toutes les roches forées jusqu'ici se sont révélées "tendres"), sachant que la collecte d'échantillons sans percussion n'a jamais été testée sur Terre. On apprend que cette éventualité s'est concrétisée lors du dernier forage à "Sebina", effectué sans percussion, la collecte d'échantillon s'étant donc réalisée uniquement avec la mise en vibration.. Demeure le problème du nettoyage du système de préparation d'échantillons entre deux analyses, d'autant que les vibrations seules peuvent n'avoir pas suffisamment drainé tous les matériaux dans ce système.

Donc hier 30 novembre (sol 1535) devait se dérouler une expérience visant à déterminer si des échantillons du dernier forage à "Sebina" étaient restés à l'intérieur de la chambre de forage, ces restes pouvant contaminer les analyses d'échantillons suivantes. Ceci est motivé par le fait que ce forage n'avait utilisé que des vibrations pour le transfert dans le système de préparation d'échantillons CHIMRA, plutôt que d'utiliser également la percussion, normalement plus efficace. Beaucoup d'images du tamis et d'autres parties de CHIMRA ont été prises pour vérifier que le système est propre. Ces activités devaient prendre beaucoup de temps et de puissance.

Normalement, le forage de la cible nommée "Précipice" était planifié aujourd'hui 1er novembre (sol 1536).. À suivre donc.


MastCam du 30 novembre (sol 1535) - Des roches étonnantes :

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 01-12-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier 1er novembre (sol 1536), comme prévu, à l'aide du bras robotique le système de forage s'est mis en position sur la cible :


Sauf que le forage - je cite le géologue de la mission Ken Herkenhoff ".. n'a même pas démarré en raison d'un défaut de forage qui fait actuellement l'objet d'une enquête. Ce type de défaut semble être sans rapport avec les court-circuit précédents pendant la percussion, mais il faut faire davantage d'investigations."


Il semble (j'écris "il semble" parce que la façon de rapporter l'incident est un peu sibylline) qu'un court-circuit s'est produit alors même que la percussion (jusqu'ici considérée comme seule responsable de ce problème) n'avait pas été activée !..

Ce nouvel incident est en cours d'examen par les experts du système afin d'établir un diagnostic. Mais c'est évidemment inquiétant pour la suite de la mission.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'enquête sur le défaut de forage (certainement un court-circuit) survenu le 1er décembre devrait prendre encore du temps.

Dans l'attente le bras ne sera plus utilisé et le rover ne se déplacera pas. Les activités se résument à des observations "longue distance" de la caméra RMI de ChemCam, ainsi qu'à des mosaïques MastCam.

C'est l'hiver, il fait froid, la nuit tombe à 17 h, Curiosity est malade.. et d'ailleurs moi même je ne me sens pas très bien ..

Hier, que m’importaient la lutte et l’effort rude !
Mais aujourd’hui l’angoisse a fait taire ma voix.
Je sens mourir en moi mon âme d’autrefois,
Et c’est la sombre horreur de la décrépitude !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vaufrèges, ça fait un moment que ce truc merdoit, je comprend pas pourquoi
ils prennent le risque que ça empire et que ça clout le bestiau sur place.

Ce serait peut-être plus intelligent d'arrêter les forages plutôt que de perdre le rover non?

En passant deux petits panos de roches, sol 1537.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nonobstant le fait que le rover ne soit pas (encore !) sur les pentes du Mont, la mission peut elle qualifiée de succès ?
Je pense que oui...

En tout cas, merci de nous faire vivre cette aventure !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Bruno ..

En fait si Bruno, Curiosity est bien sur les pentes du Mont Sharp, même si visuellement la perspective martienne minore notablement cette impression.

Depuis Pahrump Hills on doit pas être très loin d'avoir gravi 200 mètres.


Pour le bilan, sur bien des aspects le contrat est rempli, mais on va encore attendre un peu.. et espérer fortement que l'incident du forage avorté de jeudi dernier 1er décembre puisse enfin être élucidé et surtout.. solutionné.

Pas d'infos pour le moment, la tension monte ..

Coucou michel

"je comprend pas pourquoi ils prennent le risque que ça empire"

Francis Rocard non plus .. Il existe une vraie pression des géologues de la mission qui estiment qu'il ne faut absolument rien louper dans l'analyse des strates de la formation Murray. Jusqu'ici, manifestement, c'est eux qui mènent la danse.

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 06-12-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques infos :

Le foret de Curiosity, tel qu'il a été utilisé sur les 15 cibles de roches perforées jusqu'à présent, combinait l'action de percussion et l'action de rotation du foret pour pénétrer les cibles et collecter le matériel d'échantillon (la vibration est utilisée uniquement pour recueillir l'échantillon avec CHIMRA). La tentative de forage la semaine dernière a été planifiée comme la première de la mission utilisant une méthode de forage sans percussion qui ne repose que sur l'action de rotation du foret. Un court-circuit dans le mécanisme de percussion s'était produit de façon intermittente et imprévisible à plusieurs reprises depuis sa première apparition en février 2015, mais il n'est donc pas en cause sur ce dernier incident.


L'équipe du rover a constaté le 1er décembre que Curiosity n'a pas terminé les commandes pour le forage car il a détecté un défaut précoce du mécanisme de la foreuse ne permettant pas de déclencher l'avance motorisée du foret sur la roche cible.

"Nous sommes en train de définir un ensemble de tests de diagnostics pour évaluer soigneusement le mécanisme qui actionne le système de forage. Nous utilisons notre robot ici sur Terre pour ces tests avant de les lancer sur Mars", a déclaré Steven Lee du JPL. "Pour être prudents, jusqu'à ce que nous effectuons les tests sur Curiosity, nous voulons limiter les changements dynamiques qui pourraient affecter le diagnostic. Cela signifie ne pas déplacer le bras et ne pas conduire, ce qui pourrait l'agiter".

Parmi l'ensemble des causes possibles, deux sont évaluées : Un frein sur le mécanisme support du foret n'aurait pas complètement débrayé, ou un codeur électronique pour le moteur du mécanisme n'aurait pas fonctionné comme prévu. Steven Lee estime que des solutions de contournement peuvent exister pour ces deux scénarios, mais la première étape est d'identifier pourquoi le moteur n'a pas fonctionné correctement la semaine dernière.

Par ailleurs, noter que Curiosity a parcouru plus de 840 mètres depuis le départ de "Murray Buttes" en septembre 2016. Il a grimpé 165 mètres en altitude depuis l'atterrissage, y compris 44 mètres depuis le départ de "Murray Buttes" ! Ce qui ne saute pas aux yeux, mais heureusement qu'ils fournissent parfois les courbes de niveau..


Source : http://mars.jpl.nasa.gov/msl/news/whatsnew/index.cfm?FuseAction=ShowNews&NewsID=1954

Pano de Sean Doran – 4 décembre (sol 1539)- à droite de l'image la petite butte nommée "Ireson Hill"  :


MastCam du 4 décembre (sol 1539) – Gros plan sur "Ireson Hill" :



Gif de Paul Hammond qui superpose des images du 21 novembre (sol 1526) et du 4 décembre (sol 1539) – C'est réellement une zone venteuse : Le sable envahit peu à peu la roche :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 07-12-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas la joie..

Hier 7 décembre 2016 (sol 1542) on apprend qu les tests servant à diagnostiquer les problèmes survenus le 1er décembre dans le système de forage "ne se sont pas terminés comme prévu, sans autres précisions. Par conséquent, ces essais seront planifiés à nouveau aujourd'hui 8 décembre (sol 1543).

Les activités scientifiques devant utiliser le bras robotique pour des observations ou analyses dites "au contact" sont toujours suspendues. Si les tests se déroulent correctement aujourd'hui, les caméras et le laser ChemCam reprendront quelques observations sur l'environnement proche. Tard dans l'après-midi, ChemCam effectuera une observation de routine de sa cible d'étalonnage en titane, et la Hazcam arrière recherchera des changements dans le sable en raison des vents. Durant la nuit, le labo SAM effectuera une expérience sur un échantillon de "Cumberland" (forage du 19 mai 2013 - sol 279) transporté depuis le début de la mission. C'est à "Cumberland" que Curiosity a trouvé ses premières molécules complexes, en particulier du chlorobenzène (voir entre autres mon message du 10/01/2015 page 32).
Cette expérience devrait améliorer la capacité de SAM à caractériser les molécules organiques dans cet échantillon.

"L'objet du délit" - image MastCam du 6 décembre (sol 1541):

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mosaïque d'images Mastcam prises les 14 et 15 novembre (sols 1519 et 1520). Sean Doran a rajouté Curiosity à gauche de la butte "Ireson Hill" (à l'échelle) :

L]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais plus qui disait que l’aventure est d'abord dans l’esprit de celui qui la poursuit. Et lorsqu'il la touche enfin.. elle s’évanouit, pour renaître plus loin.

Il me semble en effet qu'à travers Curiosity on a déjà "touché l'aventure". Mais il est vrai qu'avec les reliefs imposants qui se profilent, on aimerait bien en vivre une autre, encore plus belle .


Aujourd'hui, de bonnes nouvelles.. et de moins bonnes :


La bonne nouvelle, c'est que hier matin 9 décembre l'équipe du rover a reçu une liaison descendante indiquant le fonctionnement du foret à l'aide de commandes standards. En conséquence l'équipe d'intervention sur l'anomalie a décidé de "libérer" le rover pour l'utilisation du bras et pour les déplacements. La mauvaise nouvelle c'est que cette reprise d'activité ne concerne pas encore le forage. On peut supposer qu'il s'agit d'abord d'approfondir l'analyse des causes de l'incident (dont on ne sait rien pour l'heure).

Dans le plan du jour 9 décembre (sol 1544) Curiosity devrait terminer le travail à "Précipice" où, semble t-il, il n'est plus question de forer. Le 12 décembre (sol 1547) est prévu un nouveau déplacement vers un site voisin pour étudier certains types de fractures intéressante avec des opérations 'au contact". Mais pas encore de forage annoncé sur ce nouveau site.

Le plan de fin de semaine commencera avec une autre Mastcam pour surveiller la poussière dans l'atmosphère, suivie par les observations ChemCam de deux cibles pour étudier les variations de la chimie dans la roche mère "Murray", et une mosaïque Mastcam pour fournir un contexte supplémentaire pour le site "Précipice".
Dans l'après-midi du 11 décembre (sol 1546), le bras robotique sera de nouveau en action avec l'imagerie MAHLI de trois cibles et une courte intégration APXS. Suivra une longue intégration de nuit sur une autre cible de Mahli. Ces opérations permettrons de rassembler un grand ensemble de données pour comprendre la chimie et les structures sédimentaires de cette région. Par ailleurs Curiosity va acquérir une observation ChemCam d'une zone qui a montré une variation de couleur inhabituelle. Tout au long de ce plan de trois sols (1545 à 1547), les Hazcams avant et arrière prendrons plusieurs images pour détecter les changements dans les ondulations de sable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une des roches étonnantes du site "Précipice".
Cette roche est nommée "Kebo". Elle résulte de circulation de fluides qui ont déposé les minéraux de couleur blanche (probablement du gypse) dans une roche de grès plus friable érodée postérieurement par les vents martiens :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now