BobMarsian

Cassini, le spectacle continue ...

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

OK, le qualification de geyser est sans doute un peu prématurée, mais le fait est que les sources ont l'air plutôt
ponctuelles et pas du style d'une vague brume évanescente au-dessus d'un lac !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21, en passant ---> Epiméthée, ... une nouvelle fois !
Avec vue sur l'hémisphère Nord comme le 30 janvier, un peu plus loin (8265 km au mini, mais avec un angle de phase élevé) :

http://saturn-archive.jpl.nasa.gov/photos/raw/rawimagedetails/index.cfm?imageID=379039

HD - https://saturnraw.jpl.nasa.gov/multimedia/images/raw/casJPGFullS98/N00277332.jpg

http://saturn-archive.jpl.nasa.gov/photos/raw/rawimagedetails/index.cfm?imageID=379040

HD - https://saturnraw.jpl.nasa.gov/multimedia/images/raw/casJPGFullS98/N00277333.jpg

http://saturn-archive.jpl.nasa.gov/photos/raw/rawimagedetails/index.cfm?imageID=379041

HD - https://saturnraw.jpl.nasa.gov/multimedia/images/raw/casJPGFullS98/N00277334.jpg

http://saturn-archive.jpl.nasa.gov/photos/raw/rawimagedetails/index.cfm?imageID=379042

HD - https://saturnraw.jpl.nasa.gov/multimedia/images/raw/casJPGFullS98/N00277335.jpg

http://saturn-archive.jpl.nasa.gov/photos/raw/rawimagedetails/index.cfm?imageID=379043

HD - https://saturnraw.jpl.nasa.gov/multimedia/images/raw/casJPGFullS98/N00277336.jpg

http://saturn-archive.jpl.nasa.gov/photos/raw/rawimagedetails/index.cfm?imageID=379044

HD - https://saturnraw.jpl.nasa.gov/multimedia/images/raw/casJPGFullS98/N00277337.jpg


PS : amis lunophobes/anneauphiles : merci de vous abstenir de tout commentaire déprimant

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jolies vue d'Epiméthée qui contribuerait avec Janus, dont elle partage l'orbite, à la stabilité des anneaux de Saturne.

Sans être un lunophobe déprimant exclusivement anneauphile, je serais curieux de savoir comment on explique que pour Daphnis, cet astéroïde entraîne de belles vagues gravitationnelles sur le côté interne des anneaux et pratiquement aucune, juste une petite bosse, sur le côté externe ? Alors que la situation semble quasi symétrique. Un subtil phénomène de résonance ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toujours le 21 février, mais sensiblement plus passionnantes & intriguantes sont les images les plus détaillées jusqu'à
présent d'un "propeller" : ici "Santos-Dumont", déjà entrevu le 9 janvier (voir page 26).
Il apparaît sur 5 images prises entre 91000 et 66000 km (id. N00277319-21 & N00277364-65, toutes sans filtre).
Santos-Dumont circule dans la partie externe de l'anneau A, entre le Encke Gap et le Keeler Gap.

N00277321 (dist. 88108 km)

https://saturnraw.jpl.nasa.gov/multimedia/images/raw/casJPGFullS98/N00277321.jpg
http://saturn-archive.jpl.nasa.gov/photos/raw/rawimagedetails/index.cfm?imageID=379028

N00277365 (dist. 68103 km)

https://saturnraw.jpl.nasa.gov/multimedia/images/raw/casJPGFullS98/N00277365.jpg
http://saturn-archive.jpl.nasa.gov/photos/raw/rawimagedetails/index.cfm?imageID=379098

Share this post


Link to post
Share on other sites
Révolution #262 - "Ring Crossing" #12 (21/02)
Reprise des deux images précédentes + commentaires :

Vu probablement du côté éclairé et relativement verticalement par rappport aux anneaux, ce qui rend le "sillon" (gap)
de Santos-Dumont bien visible (avant, seul celui de "Blériot" l'était).
Plus, marquées : les "density waves" correspondant aux résonances avec certains satellites.

Zoom sur le "propeller", montrant (sous toute réserve) la possible présence de la minilune ("moonlet") responsable de la
structure en hélice ???
Diamètre estimé à 1-1,5 km (Tiscareno et al., 2010) et peut-être bien moins selon des études plus récentes.
Si confirmée, la minilune serait cataloguée en tant que 63ème satellite naturel de Saturne !

Cette fois, du côté non éclairé (l'image d'origine est terriblement sombre + les "density waves" apparaissent en négatif)
et sous un angle plutôt rasant par rappport à la précédente, ce qui rend le "sillon" de Santos-Dumont moins évident.
Difficile d'interpréter la tache sombre centrale (ombre, gap ?) et ce serait un peu trop beau que ce qui est indiqué
par une flèche soit la minilune (pb de taille & de résolution ?) ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Géo le curieux - ... je serais curieux de savoir comment on explique que pour Daphnis, cet astéroïde entraîne de belles
vagues gravitationnelles sur le côté interne des anneaux et pratiquement aucune, juste une petite bosse, sur le côté externe ?
Alors que la situation semble quasi symétrique. Un subtil phénomène de résonance ?

Non, non, la symétrie est bien là ! ... Sauf que sur l'APOD postée par Kaptain à la page précédente, l'image est tronquée !
Elle saute aux yeux ici ---> http://photojournal.jpl.nasa.gov/jpeg/PIA07809.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Superbe mosaïque des images d'Epiméthée de 21/2, signée Kevin M. Gill (Los Angeles, JPL) :

https://twitter.com/kevinmgill/status/835237146050998272
https://www.flickr.com/photos/kevinmgill/32939373582/
https://www.instagram.com/p/BQ6MNKblPuT/?taken-by=apoapsys

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci BobMarcian. Avec du recul la trace symétrique laissée par Daphnis sur les anneaux est tout à fait semblable à celle laissée par les "propellers".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci, Bob !

Perso, je me contrefous des "propelants", la seule chose qui m'intéresse c'est que Cassini nous montre enfin les anneaux résolus...

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Images du 21/02 (encore brutes, mais peu compressées) & commentaires version NASA-JPL du "propelant" Santos-Dumont :

L'image du haut (éclairage solaire direct "sunlit") et du bas (éclairage des anneaux par le dessous "unlit" ou "backlit")
sont ramenées à la même résolution de 207 m/pixel :

Crédit : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Le "gap" ferait 2 km de large, ce qui induit une minilune de dimension ~ 1 km !
Sur l'image du bas, il se pourrait qu'elle soit invisible car tapie dans l'ombre ?
A noter une différence de niveau entre la partie gauche et la droite comme sous la poussée d'un vague azimutale (autour de Saturne) ?
http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA21433

Share this post


Link to post
Share on other sites
"A noter une différence de niveau entre la partie gauche et la droite..."

Oui, il semble à première vue y avoir un très léger décalage du "gap" de part et d'autre du passage du "propeller" (invisible, sauf peut-être le petit point blanc sur l'image du haut). Le communiqué de la Nasa ne parle pas de cette différence de niveau. Mais elle n'est pas évidente quand j'aligne les deux côtés avec une règle repère (illusion d'optique ?).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Titan (région des "mares" polaires boréales), le 6 mars (dist.~560000 km): mosaïque de 4 images (filtre CB3, 938 nm) assemblées par Kevin M. Gill :


NASA/JPL-Caltech/SSI/Kevin M. Gill
https://twitter.com/kevinmgill/status/839168742906974208
https://www.flickr.com/photos/kevinmgill/32493566733/

PS : les images du survol rapproché (24600 km) de Pan ne devraient tarder ...

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 09-03-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas le temps de soufler, les ~ 54 images programmées de Pan (dans le Encke Gap) et prises le 7 mars au cours de la 264ème révolution,
... viennent de tomber !
Et toutes parfaitement centrées, sous différents angles de prise de vue, bravo la navigation
La meilleure (de toute la mission) était prévue à environ 24600 km de distance (résolution = 147 m/pixel) ...
Contrairement à Daphnis, le bourrelet équatorial apparaît ici complètement évident à l'instar d'Atlas !

Sélection :

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ces images sont époustouflantes.
Ce bourrelet est dans le plan des anneaux, et dû au dépôt de matière issu de ces mêmes anneaux sur le satellite lui-même, ai-je bien compris?

Cdlt,

[Ce message a été modifié par Kirth (Édité le 09-03-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Incroyable !

A d'infimes détails près, on pourrait croivre à un artefact technologique, c'est fabuleux !

Comme Kirth : on a une idée de l'origine de ces "bourrellets" ?

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça date de 2007 mais il me semble que pour les bourrelets l'hypothèse est toujours d'actualité :

http://www.insu.cnrs.fr/univers/le-systeme-solaire/soucoupe-volante-autour-de-saturne


Extrait :

L'équipe d'astrophysiciens du laboratoire AIM (CNRS, Université Paris Diderot, CEA), de l'Université de Cornell (Etats-Unis) et du Space Science Institute (Etats-Unis) a réussi à modéliser la formation de ces bourrelets à l'aide de simulations numériques réalisées sur des calculateurs du CEA. "Nos simulations ont révélé qu'en un temps très court (quelques années) les particules de glaces des anneaux de Saturne s'empilent à l'équateur des satellites et reproduisent fidèlement l'organisation des excroissances observées", explique Sébastien Charnoz (AIM- Université Paris Diderot). "Ainsi, il semblerait que les excroissances sont constituées de particules issues des anneaux, qui s'empilent à la surface des satellites existants dès la formation des anneaux. La preuve en est que le renflement équatorial d'Atlas est constitué d'un matériau très lisse, donc jeune, alors que le pôle est rugueux, cratérisé et donc beaucoup plus vieux". Ainsi Pan et Atlas se sont-ils formés en deux phases : ils n'étaient à l'origine que de simples satellites plus ou moins sphériques, orbitant au sein des anneaux primitifs de Saturne. Leur gravité a ensuite attiré le matériau environnant, tombé en pluie sur les zones équatoriales, pour former finalement les grands disques aujourd'hui fossilisés à leur équateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce qui me surprend, c'est que depuis le temps, Pan n'est pas nettoyé intégralement le Encke Gap,
car il y perdure trois annelets ?
Peut-être existe-il un mécanisme qui les réalimente en permanence ?
http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA18277
http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA10402
http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA08277
http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA12555
http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA06099

Etonnant aussi, le peu de perturbation que Pan engendre sur les bordures du "gap" comparé à Daphnis dans le Keller Gap !
Est-ce lié uniquement à une largueur beaucoup plus grande du "gap" (325 vs 35 km)?
Mais d'un autre côté, Pan doit être plus massif de par sa dimension supérieure,
à moins que la densité de Daphnis soit, elle, anormalement élevée (rocheuse ?) ...

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 13-03-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Montage, fait maison, de quelques-unes des meilleures images de Pan prises lors du survol 7 mars :

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vraiment impressionnante la moisson de cette mission quand on y songe...
On ne te remercie pas assez d'alimenter ce fil depuis si longtemps et de nous faire partager ces extraordinaires découvertes !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Jean-Paul OGER
      Bonjour ! Je commence à faire de mes images prises cet été des cartographies. Pour le moment je le fait avec la GTR pour Jupiter et pour voir l'évolution des Spots s'approchant de la GTR. J'ai assemblé 7 images que j'ai cartographiées avec le Pôle Sud, ce qui donne un résultat assez surprenant . Bien entendu je suis encore en phase de test et j'espère bientôt pouvoir le faire avec une grosse partie  de mes images prise cette saison  
      Mon film.mp4








    • By loulou13
      Salut à tous,
       
      Il y a des fois où les images au dobson 500 sont plutôt moins bonnes qu'au Celestron 5. Il faut l'accepter. Ca permet d'aller dormir plus tôt aussi.
      Malgré des prévisions plutôt correctes de turbu, c'était donc la cata.
       
      Turbulence hyper rapide, on a l'impression que c'est stable, mais en fait, c'est complètement délavé.
      Les détails visibles à l'oeil sur les vidéos sont les mêmes que ceux que l'on a après traitement : aucun whoua! une fois qu'on tire sur les curseurs.
       
      Pour info, de passer de 20ms à 1ms ne change rien, au contraire - AS!3 a encore moins de détails à accrocher...
       
      donc, T500 F3.3 alt-az motorisé, barlow x4, ADC, Filtre L, ASI224MC pour les planêtes.
      ASI290MM et filtre rouge pour la lune. Question bête : en filtre R, vous gardez l'ADC sur la lune, ou il faut le virer ? 
       
      traitement AS!3 puis Astrosurface. Pas de dérotation.
       
      Voici, histoire de participer :
       
       
       
      A ce propos, je ne sais pas si c'est visible ici, mais Saturne fait de petits sauts, toutes les 4-5 trames...? est-ce que vous avez déjà vu ça ? c'est la caméra qui fatigue ? ou mon entrainement ?
       
      au bout, ça donne ça  - les couleurs sont là (il y a du signal, là on voit la différence vs. un C5), mais côté résolution, évidemment, ....c'est ...disons : "faible" 
       

       
      Sur Jupiter, c'était encore pire, alors qu'elle était plus haute.  Bizarre. J'ai pas insisté.
       

       
       
      Du coup, ça faisait des lustres que je n'avais pas fait d'images de la lune - voici donc un petit Copernic, avec filtre R.
      - idem, c'est vraiment étrange, il y a des détails bien plus fins par endroits (idem, déjà visibles à l'œil sur la vidéo, rien de révélé par le traitement), et des zones complètements floues. Je crois que AS!3 a du mal aussi avec ce genre de turbu. Ca marche beaucoup mieux avec le cas "barbecue" (grosse déformation mais plus lente).
      50 images gardées, au delà, c'est moins bon - du coup, c'est un peu bruité, j'espère que ça vous plaira quand même.
       

       
      Voilà, ce sera peut être mieux la prochaine fois !
       
      Bon ciel à tous !
       
      François
    • By Jean-Baptiste_Paris
       Bonjour à tous, 
       
      Après 6 ans consacrés quasi-exclusivement au ciel profond, j'ai eu envie de me remettre au planétaire ! 
      Une envie qui a refait surface lors de la remise des prix de la SAF début octobre, où était également présent @Jean-Luc Dauvergne, qui a présenté à cette occasion quelques images fabuleuses réalisées au Pic et sur son balcon. 
      En échangeant avec lui, je me rends compte que mon balcon parisien n'est pas beaucoup moins grand que le sien... 
       
      Au départ, j'avais un Mak127 sur monture AZ-goto sur mon balcon, mais que j'ai fini par revendre car un peu frustré par le niveau de détails ; mais niveau encombrement je ne pensais pas monter en taille.
       
      Je décide de tenter le coup pour un essai, afin de vérifier qu'un instrument plus gros pourrait convenir ; et contacte Jean-Luc pour lui demander s'il n'a pas un tube à me prêter. Je pensais à un C8 ou un cassegrain 200mm qui trainerait ; mais à ma grande surprise Jean-Luc propose de me prêter son Mewlon210 !  Un immense merci Jean-Luc ! 
      Un Taka, ça ne se refuse pas ; donc c'est parti ! Parfait en plus pour tester l'encombrement car le tube est assez long (70cm, 10 de plus qu'un C11 par exemple). 
       
      Premier bon point, monté sur mon AZEQ6, ça passe crème sur le balcon : 
       

       
      La vue est plutôt bien dégagée direction Sud-Sud-Est, bien que le grand bâtiment en face limite la visibilité après minuit.
       
      Première nuit avec la monture en mode azimutale, essentiellement dédiée au visuel : le Mewlon210 donne vraiment de belles images fines et contrastées et c'est un vrai régal d'en profiter en famille !  
       
      En fin de soirée, je fais quand même un essai avec la seule caméra que j'ai sous la main capable de faire du planétaire, à savoir ma caméra de guidage ciel profond Asi120mini. 
      Juste une barlow x2, mais pas de filtres, donc c'est très moche mais plus destiné à prendre en main les nouveaux logiciels (Firecapture). 
       

       
      Le lendemain, je reçois dans la journée ma commande passée la veille (avant de récupérer le tube), à savoir un ADC ZWO, un filtre UV/IRcut et une Asi462MC. 
      La barlow est placée dans le PO spécial : 
       

       
      Le soir-même, je refais quelques images, après avoir pris soin de recollimater le tube (la collim m'ayant pas tenu pendant le trajet en voiture), c'est déjà plus sympa !  
      Pas idéal pour la dérotation car sur monture Azimutale encore. Barlow 3x utilisée ce soir-là : 
       

       

       
      Les soirs suivants, le ciel continue d'être bon, donc j'en profite pour de nouveaux essais ! 
      Pas simple de reprendre toutes les techniques et d'appréhender les différents logiciels (Firecapture, AS!3, Registax, Astrosurface, winjupos), mais les supers tuto vidéo de Jean-Luc (https://www.youtube.com/user/jldauvergne77) ainsi que quelques conseils en direct me font gagner un temps fou ! 
       

       
      Des hauts et des bas les jours suivants niveau turbulence, mais j'en profite pour faire des essais sur la capture et peaufiner la collimation ; ainsi que la réalisation d'une image PSF pour la déconvolution... 
      Cette PSF facilite grandement le traitement et améliore vraiment les détails au final : 
       
       

       
      Puis vient la magnifique nuit du 14 octobre, un vrai régal (même comparé aux nuits précédentes qui étaient déjà pas mal), avec beaucoup de détails visibles rien que sur les brutes lors des acquisitions. 
      Bien content à ce moment d'avoir pris en main le matériel et les logiciels et d'avoir peaufiné les réglages les jours précédents pour profiter au maximum de cette soirée !  
       
      La monture a été repassée en équatoriale et la barlow x2 remise en place. 
       

       
      Une petite sélection des bonnes images (dérotation avec WinJupos de 3 images à chaque fois ; 5000 images à 35%)
       

       

       
      Malheureusement, ça se détériore un peu en fin de session : 

       

       
      Malheureusement, le passage de Jupiter derrière l'immeuble d'en face m'empêche de profiter de la sortie d'Io de l'ombre de Jupiter, quelques minutes après... 
       
      Une animation réalisée avec les images de cette super soirée, sur une durée de 3h20 (3000 images avec 120s de délai, soit environ 2m45 entre chaque série) :
       
       
      Infos techniques pour cette vidéo : 74 images réalisées et création d'autant d'images intermédiaires avec Winjupos, soit 147 images utilisées au total. 
      Traitement avec AS!3, Astrosurface (entre temps j'ai laissé tombé Registax) et WinJupos. 
      Création de la vidéo avec VirtualDub, Lightroom et LR Timelapse + logiciel spécial pour interpoler des images intermédiaires afin de fluidifier la vidéo. 
       
      Les soirées suivantes étaient moins bonnes ou couvertes, donc je vous épargne les images moins réussies !  
       
      Voila pour cette petite reprise du planétaire en mode balcon ! J'espère quelques bonnes nuits encore pour améliorer tout ça, surtout la partie acquisition (réglage du gain/temps de pose) et traitement ! 
       
      Il va aussi falloir que je réfléchisse à l'instrument à acquérir pour installer sur le balcon... en tout cas une chose est sûre, ça va être compliqué de trouver un remplaçant à la hauteur du Mewlon210 !  
       
      Bon ciel à tous,
      JB 
       
    • By Christophe H
      Bonsoir à tous,
       
      Hier soir, j'ai bien failli renoncer à faire du planétaire quand j'ai vu que le jet stream avait augmenté depuis la veille. Il a presque doublé d'avant hier à hier en passant de 10 à 18m/s. Heureusement que je ne m'en suis pas arrêté à ça, il me semble que le seing au final était bien meilleur qu'avant hier.
       
      Pour commencer, un gif de Saturne sur 30 minutes en R, V et B avec l'ASI 120-mms, la roue à filtres Starlight, l'ADC, la Barlow x3 Explore Scientific le tout sur le vieux SW 254/1200 et son primaire tout piqué et bien sûr sa nouvelle EQ8. Pour Saturne, 10 images sont tirées des vidéos de 1 min par filtre coloré. 

       
      J'ai utilisé 9 de ces images pour jouer avec WinJupos, à gauche l'image sans dérotation et l'image équivalente dérotée qui n'a eu que du Van-Cittert (2x) après:

       
      Ensuite, au tour de Jupiter, avec des vidéos de 30 s derrière chaque filtre sur 30 minutes. Les 20 images sont montées en gif :

       
      Comme hier, j'ai fait un essai de dérotation sur 9 images du début et 9 images de la fin. A gauche, sans dérotation, à droite avec :
      à 21h54

       
      et à 22h10

       
      En attendant le passage de Neptune au Méridien, je me suis filmé les satellites de Jupiter, pour voir :
      Io, Ganymède et Calisto sont à 3x la taille d'acquisition.

       
      Neptune passe le méridien, c'est son tour. Les poses unitaires sont de 300 ms, gain à fond sur 12 minutes pour chaque filtre (environ 7200 images//filtre). Histoire d'un peu de confort visuel, les images sont empilées à 3x la taille d'acquisition.

       
      Et je poursuis avec des poses de 1s en luminance, histoire de mettre en évidence Triton.

       
      C'est tout pour le planétaire, il fait froid et humide. Je monte donc la Starlight SX9 avec sa roue à filtres et correcteur de coma au foyer. Je lance des acquisitions pour 3h  par poses de 1 minute soit 90 luminances, 30 rouges, 30 vertes et 30 bleues sur NGC40.

       
      Quand je me lève au bout des 3 heures, il fait trop froid et humide pour remonter le système en planétaire pour Uranus.
       
      Bonne soirée.
       
      Christophe
    • By Christophe H
      Bonjour à tous,
       
      Vendredi soir, enfin un temps à sortir un télescope. Surtout que je viens de doter mon vieux SW254/1200 d'une EQ8, arrivée il y a quelques semaines après quelques mois d'attente.
       
      Je vous présente en premier les prises de Saturne avec des vidéos R, V et B faites avec l'ASI 120 mm-s associée à une roue à filtres Starlight, un ADC et une barlow x3. Je n'ai fait le réglage de l'ADC qu'à l'oculaire pour me simplifier la vie. Les 30 vidéos sur une durée totale de 30 minutes m'ont permis de sortir 10 images montées en gif et une image "dérotée" à partir des 9 premières images. 
       
      J'ai changé la méthode de traitement, en particulier en utilisant la fonction "sharpen" de AS3. Je ne fais qu'un post traitement "light" sur ces images.
       
      Le gif :

      Si quelque chose bouge, ça ne saute pas aux yeux. J'ai eu un petit soucis de lignes verticales sur certaines images bleues.
       
      Et l'image issue de la dérotation de 9 images. Je lui ai redonné l'inclinaison de la capture.

       
      Ensuite, j'ai pointé le tube vers Jupiter pour faire 2 séries de captures qui m'ont permis de faire 2 gif de 10 images sur 15 minutes chacun.
       
      Le premier :

       
      Et le second :

       
      Voici quelques images passées sous Winjupos, celle de gauche sans Winjupos, celle de droite pour la même heure sous Winjupos sur 9 images.
       
      image du premier gif : 

       
      et du second gif :

       
      Ca a changé la teinte apparente des images qui pourtant ont une teinte moyenne identique. Ca vient probablement du fait que c'est plus contrasté?
       
      Egalement, un petit tour du côté de la lune dans le coin (en fait c'est avant Saturne). Pour le moment, je n'arrive pas à assembler comme il faut une mosaïque au foyer. C'est probablement le changement de luminosité du fond du ciel qui me joue des tours. Donc je n'ai que quelques gros plans à la Barlow.
       

       

       

       

       

       
      Et pour finir, une image de m77. Il y a 18 poses de 5 minutes en L avec la caméra Starlight SX9 et 6 poses de 5 minutes par filtre coloré. J'ai aussi monté un correcteur de coma. C'était un peu inutile de poser si longtemps car le fond du ciel éclairé par la lune était très lumineux. Du coup on devine à peine le "grand halo" de la galaxie.

       
      J'ai bien tenté 3h sur M78 en fin de nuit mais le résultat est sans intérêt. Les images sont "voilées" les miroirs étaient tout embués.
       
      Je suis très content du comportement de l'EQ8, le suivi est bien meilleur que celui de ma vieille EQ6. Il faut dire que le poids tube du télescope et de la lunette de guidage était un peu excessif pour l'EQ6 alors que ça fait "rire" l'EQ8.
       
      Bonne journée, j'attaque les traitements des images de la nuit dernière
       
       
       
  • Upcoming Events