vaufrègesI3

Actualité d'Opportunity (suite)

Messages recommandés


Actuellement Oppy essaie de rattraper le temps perdu et de faire des progrès rapides vers son prochain objectif scientifique majeur, la ravine située à environ un kilomètre au sud de l'emplacement actuel. Bien que le terrain soit encore particulièrement accidenté et raide, Oppy a réussi à enchaîner cinq déplacements successifs du 23 au 27 janvier (sols 4622 à 4626) !

Côté énergie, au 24 janvier 2017 (sol 4623), la production d'énergie des panneaux solaires était de 416 watts-heures avec une opacité atmosphérique (Tau) de 0,684 et un facteur de poussière de panneaux solaires de 0,650. Sur la crête les panneaux seront mieux orientés et le vent devrait y souffler plus fort. Ce qui pourrait permettre un efficace et énième nettoyage des poussières des panneaux.

Au 27 janvier 2017 (sol 4626) Oppy avait parcouru 43.9 kilomètres. Lorsque le rover atteindra la crête des remparts à "Cape Tribulation", il devrait atteindre tout juste les 44 kilomètres.
Le JPL a enfin mis à jour sa carte de la progression du rover sur les images d'HiRISE, ce qui n'avait plus été réalisé depuis le 15 janvier. Pendant cette période, le plus souvent, j'ai renseigné l'avancée du rover sur cette carte en pompant honteusement sur les parcours concoctés par l'excellent et éminent Phil Stooke, merci à lui.

Position au 27 janvier (sol 4626)



IMAGES DU 27 JANVIER (SOL 4626)

HAZCAM AVANT :


HAZCAM ARRIÈRE :


NAVCAM :


Pano de James Sorenson – Le "Mont Jefferson" (voir la position au bas de l'image HiRISE) :


Kaptain > "13 ans ! Plus que l'âge de ma petite nièce !... Exploit technologique incroyable vues les conditions locales. Un rover prévu pour 3 mois d'utilisation !"

Bises à ta petite nièce .

Suivant l'atterrissage d'Oppy le 25 janvier 2004 (et de Spirit un peu avant), en Mars 2004 lancement de Rosetta, et en Juin la sonde Cassini-Huygens traverse les anneaux de Saturne. 2004, une grande année pour le spatial !

Si la durée nominale de mission était fixée à seulement trois mois (et le parcours à un petit kilomètre), c'était d'abord parce qu'on imaginait que la poussière allait assez rapidement recouvrir les panneaux solaires. Personne n'avait anticipé l'effet bénéfique régulier des tourbillons de vent martien (les "dust-devils") qui ont pu éviter l'obstruction complète des panneaux par la poussière tout au long de ces années. Ce qui est clair, c'est que les concepteurs du rover avaient parfaitement conscience du problème : Pour preuve, la surface des panneaux solaires a bien été maximisée dans l'optique de pallier le plus longtemps possible aux dépôts de poussières inéluctables..

Il faut bien dire aussi que les batteries, l'électronique et les divers mécanismes du rover n'inspiraient pas une confiance absolue. Il faut se souvenir que lors de la mission "Mars Pathfinder" en 1997, la raison exacte de l'interruption de tout contact avec le lander et le rover "Sojourner" n'a pu être connue. On a supposé une défaillance de la batterie du lander (à cause du froid), mais sans aucune certitude..
Cet aspect a été bien pris en compte pour les MER. Pour lutter contre les températures extrêmes sur mars et protéger leurs systèmes, Spirit et Opportunity intègrent chacun 8 générateurs radio isotopiques "RHU" (Radio-isotope Heater Units) renfermant chacun 2,7 grammes de plutonium. Leur désintégration fournit une chaleur qui a sans aucun doute permis aux rovers de traverser plusieurs hivers malgré un très faible ensoleillement.. Car pour ces hivernages, c'était loin d'être gagné, on partait dans l'inconnu..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces visualisations incluant l'altimétrie sont bluffantes.

Quelle est le facteur d'exagération des altitudes ?

Merci pour le commentaire vulcano plus haut

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Bernard

Sean Doran utilise les données de hauteur et de texture des images de la caméra HiRISE sur le site dédié. L'exagération peut y varier généralement de trois à cinq fois.. Cette fonction est surtout utilisée pour faire ressortir les éléments de surface les plus subtils.. Dommage que dans ce cadre ils ne proposent jamais la version originale..

Ici, même si Sean Doran ne précise pas le niveau d'exagération, de mon point de vue on doit être à quatre fois..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oppy progresse plutôt bien vers la crête : Le 25 janvier 2017 (sol 4624) il a roulé sur 23,25 mètres, dernier mouvement vers l'Ouest avant de tourner vers le Sud. Les deux sols suivants 4625 et 4626 (26 et 27 janvier) il a couvert respectivement 18,91 mètres et 11,72 mètres.

Sur ce dernier emplacement, Opportunity a mené une courte campagne scientifique le 30 janvier 2017 (sol 4629) en utilisant son bras robotique pour collecter une mosaïque avec le "Microscopic Imager" (MI) d'une cible de surface et placer "l'Alpha Spectromètre à particules X" (APXS) pour une intégration de plusieurs heures.

Le 31 janvier 2017 (sol 4630), nouvelle poussée au Sud avec un parcours de 21,79 mètres. Ce dernier mouvement s'est arrêté un peu trop tôt parce que l'algorithme d'odométrie visuelle avait eu de la difficulté à résoudre la progression à partir des images. Oppy dispose d'un système de navigation nommé "Visual Odométry", un logiciel qui sert de contrôle de sécurité basé sur le repérage de caractéristiques visuelles distinctes du paysage traversé et imagé dans les champs des caméras de navigation. Si ce système ne trouve pas suffisamment de fonctionnalités dans ces images (comme des rochers ou d'autres caractéristiques géologiques) ne permettant pas d'identifier clairement l'emplacement spécifique du rover, il peut stopper la progression.

Oppy a repris son avancée le 1er février (sol 4631) sur 22 mètres, puis le 3 février (sol 4633) avec 23 mètres, ce qui place le rover à environ 50/60 mètres de la crête "Cape Tribulation". Il devra ensuite longer cette crête sur environ 1 kilomètre pour atteindre l'objectif majeur (et ultime?) de sa dixième prolongation de mission : Une longue et large ravine probablement creusée par l'eau sur les remparts du cratère Endeavour, à "Cape Byron".

Au 31 janvier 2017 (sol 4630), la production d'énergie solaire était de 466 watts-heures avec une opacité atmosphérique (Tau) de 0,801 et un facteur de poussière sur les panneaux solaires de 0,681. À cette date Oppy totalisait 43,94 kilomètres. Au 3 février (sol 4633), avec environ 45 mètres supplémentaires, la barre des 44 km est très proche et pourrait être franchie lors de la prochaine étape.

Position au 3 février (sol 4633) :


Notification sur la carte 3D de Sean Doran :


HAZCAM AVANT – 4 février (sol 4634) :



HAZCAM ARRIÈRE - 4 février (sol 4634)  :



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'image est de mauvaise qualité, mais sur cette planète étrange et dans ce milieu grandiose, une nouvelle fois, les trace sinueuse des roues de notre bon vieil Oppy trahissent "l'humain" et sa curiosité insatiable. C'est exactement ce qui la sublime !! ..

NavCam du 6 février (sol 4636):


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 08-02-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il est revenu en arrière?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non non asp06, tout est là, bien en place et raccord avec la position actuelle du rover..
Réveil difficile ? ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Loin d'avoir reculé, le 7 février 2017 au sol 4636 Oppy s'est déplacé encore plus haut en parcourant moins d'une dizaine de mètres vers la crête.
Il semble que la pente s'accentue à nouveau, ce qui peut expliquer ce petit parcours. Le rover roule sur des affleurements rocheux recouverts de sable et de gravier pouvant occasionner des dérapages (voir l'image HazCam avant plus bas).


Encore un effort Oppy, on y est presque !!


Position au 7 février 2017 (sol 4636) :



HAZCAM AVANT – 8 Février 2017 (sol 4637) :



HAZCAM ARRIERE – 8 Février 2017 (sol 4637) :



[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 17-02-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On y est presque !
Le 11 février 2017 (sol 4640) Oppy a parcouru environ 15 mètres et il est maintenant situé à 3 ou 4 "petits" mètres juste sous la crête.
À vrai dire, il semble que la pente s'accentue notablement sur ces tout derniers mètres. On verra ce que décideront les pilotes, mais si cette forte pente n'est pas une illusion on peut se demander s'il ne serait pas plus approprié de rechercher un passage moins pentu plus au Sud.

Position probable au 11 janvier 2017 (sol 4640) :


HAZCAM AVANT - 13 janvier 2017 (sol 4642) :


Pano de Damia Bouic – 11 et 12 février (sol 4640/4641) :


ORIGINAL : http://www.db-prods.net/marsroversimages/Opportunity/2017/Sol4640_4641_pano.jpg

Panos de James Sorenson - 11 et 12 février (sol 4640/4641) :

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 17-02-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LE 7 FÉVRIER 2017 (sol 4636) Opportunity A DÉPASSÉ 44 KM

Opportunity avait atterri sur Mars le 25 janvier 2004 dans la région équatoriale de "Terra Meridiani", soit 21 jours après son jumeau Spirit qui a atterri le 4 janvier 2004 dans le "cratère Gusev".

J'ai traduit en français une image de la Nasa destinée à fêter l'anniversaire des 13 années d'Oppy sur Mars avec quelques données chiffrées sur les deux rovers.


ORIGINAL : http://mars.jpl.nasa.gov/multimedia/images/2017/spirit-and-opportunity-by-the-numbers

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 17-02-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Opportunity est toujours situé juste au dessous de la crête des remparts du cratère Endeavour, à "Cape Tribulation", sur le point de grimper les derniers mètres et de se mettre en position pour progresser rapidement vers le Sud et "Cape Byron" le long de la crête des remparts. Il s'agit maintenant d'atteindre le prochain objectif scientifique majeur, la ravine située à moins d'un kilomètre de distance.

Opportunity a effectué les dernières opérations "au contact" le 9 février (sol 4638). Il a recueilli ensuite une mosaïque d'image microscopique (MI) de l'affleurement rocheux en surface puis a placé le spectromètre à rayons X (APXS) sur la roche pour une intégration de plusieurs heures. Sur le Sol 4640 (le 11 février 2017), Opportunity a roulé environ 28 mètres au Sud-Ouest. Bonne nouvelle : Le rover a bénéficié d'un événement de nettoyage de la poussière des panneaux solaires autour du 8 février (sol 4637) ! Du coup le 14 février (sol 4643), la production d'énergie a été améliorée à 484 watt-heures avec une opacité atmosphérique (Tau) de 0,816 et un facteur amélioré de poussière des panneaux solaires de 0,716. Le rover a parcouru 44,03 kilomètres.

Position de Curiosity au 11 février (sol 4640) – Position rectifiée suite à la mise à jour de la carte du JPL :

Pano de James Sorenson – localisation d'un affleurement rocheux examiné par Oppy et nommé "Rocheport" :


Gros plan sur "Rocheport" par James Canvin :



(édité ce jour 24 février > en me relisant j'ai réalisé que j'avais tout daté sur janvier au lieu février !)

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 24-02-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 11 février (sol 4640), Opportunity se positionnait juste sous la crête de "Cape Tribulation", et son franchissement paraissait imminent. Sauf qu'à ce jour, 25 février, Oppy n'a toujours pas bougé de cette position !

La dernière mise à jour d'infos du JPL datant du 14 février, on en est réduit à imaginer deux possibilités : Soit Oppy a un gros problème, soit le site actuel présente un intérêt scientifique particulier justifiant ce long arrêt. En tout cas l'affleurement rocheux nommé "Rocheport" (voir message précédent) semble avoir fait l'objet de nombreuses investigations.


HAZCAM AVANT – 23 février (sol 4652) - Le bras robotique place sa caméra "MI' sur "Rocheport" :


PANCAM – 24 février (sol 4653) :
Les caméras PanCam et NavCam sont situées sur le mât.
Elles permettent donc une vision au delà de la crête et de "Cape Tribulation" et de voir à nouveau la plaine de "Meridiani" au loin, derrière les remparts.

Vue vers "Bitterroot Valley" et "Marathon Valley"




NAVCAM – 24 février (sol 4653) :

Regardez bien cette image..
Cette espèce de nuage sombre et diaphane qui survole et emplit le cratère "Endeavour" est en réalité composé de poussière et de sable soulevés par une énorme rafale de vent.. IMPRESSIONNANT !!


Micro Imager (M.I.) - 23 février (sol 4652) :



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais pas si tu as la chaine science et vie vaufrèges mais en ce moment y a pas mal de tes images en action.

merci pour tes infos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Super, oui quatorzième année de baroud !!!!..
Inimaginable au départ, et incroyable aujourd'hui..

Surtout lorsqu'on réalise toutes les épreuves traversées et les pièges évités tout au long de ces dernières années (tempêtes de sable, enlisements, patinages, pentes difficiles et franchissements d'obstacles, dramatiques baisses d'énergie l'hiver, problèmes divers et variés sur le système informatique, problèmes de lubrification d'une roue, rupture d'un câble sur l'articulation du bras robotique..).

Chapeau bas aussi à toute les équipes qui se sont succédées au JPL et qui se battent encore pour que l'aventure continue, envers et contre tout.
Six ans pour Spirit, c'était déjà fabuleux.
Avec Oppy, aujourd'hui.. il me semble qu'on entre carrément dans la légende !..


Bonsoir Saci.. Non je n'ai pas cette chaine TV.. dommage..
Ceci étant dit, sans préjuger de la qualité du docu proposé par cette chaine, j'ai souvent été déçu des quelques narrations que j'ai pu voir ou lire ici et là.. C'est souvent trop "technique", factuel. Il y manque un brin d'humanité, de sensibilité.. d'émotion quoi..
Bon.. ici par exemple c'est plus un forum de "techniciens" que de poètes ou de philosophes, ça peut leur suffire .

Non, c'est vrai, pour ces documentaires ils devraient quand même passer me voir avant ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je connais pas la chaine Science et Vie, je sais pas qui l'a fait, je suis innocent. Je peux me renseigner si vous voulez ?

Je suis victime de ce type de pillage perpétuellement avec ma photo du ciel entier, j'avoue que je m'en fous un peu...

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Je connais pas la chaine Science et Vie, je sais pas qui l'a fait, je suis innocent. Je peux me renseigner si vous voulez ?"

Super, loin de moi d'avoir sinuer quelque chose ou autre et effectivement qui n'a rien à voir avec toi et le magasine.
La vie de ma mère..!!
Si tu veux j'enlève mon message.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Situation inchangée à ce jour, 28 février 2017..


Panos de James Sorenson :


En fausses couleurs :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 28-02-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin !!!..

Hier 2 mars 2017 Oppy a enfin traversé la crête, quitté la pente et retrouvé un terrain nettement plus favorable sur le plateau au dessus des remparts.
C'est bien "Rocheport", un affleurement rocheux finement strié semblant avoir été gravé ou sculpté par quelque chose (la glace?), qui a retenu l'attention des géologues de la mission (et immobilisé le rover depuis le 11 février).
Je reviendrai samedi ou dimanche plus en détail sur tout ça..


HAZCAM AVANT - 3 mars 2017 (sol 4660) :



HAZCAM ARRIERE - 3 mars 2017 (sol 4660) :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 05-03-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trois semaines, du 11 février au 2 mars,c'est le temps passé par Oppy à étudier un affleurement rocheux finement strié qui semble avoir été gravé ou sculpté par "quelque chose". "Nous étions sur le point de passer la crête, mais soudain nous avons découvert que le "seuil" avant la crête était très excitant" a déclaré John Callas, directeur du projet MER.

L'affleurement rocheux est constitutif de brèche d'impact, c'est à dire des roches formées à partir des débris pendant l'impact qui a créé le cratère de 22 kilomètres de diamètre d'Endeavour, roches que l'équipe scientifique appelle la "formation Shoemaker". "Nous avons réalisé qu'il s'agissait de notre dernière campagne scientifique à "Cape Tribulation" et sur la brèche "Shoemaker", peut-être pour toujours", a déclaré Arvidson. Cet échantillon de "Shoemaker" est très distinctif visuellement, les scientifiques ont donc demandé à solliciter le rover pour regarder ces roches de plus près.

"Nous avons décidé de prendre des images PanCam détaillées de la région et nous discutons encore pour vérifier si les expressions géomorphiques des stries ont été formées par le vent ou la glace ou autre chose qui s'est produit pendant l'impact", a déclaré Abby Fraeman.
Sur Terre, les scientifiques débattent de la façon dont ce substrat strié aurait pu se former. Tim Parker, membre de l'équipe du rover, envisage que les stries ont été formées par la glace. De son côté Arvidson a estimé que "la prépondérance de la preuve est pour l'érosion éolienne". Une autre possibilité est que ce sustrat a été "ratissé" par un effet de retombée des éjectas.

Opportunity ayant terminé sa dernière campagne scientifique ici à Cape Tribulation, le plan prévu est de conduire le plus rapidement possible à la prochaine attraction majeure de la mission scientifique, une ravine située à environ 710 mètres vers "Cape Byron", à "Perseverance Valley".
Située sur le bord occidental du grand cratère à "Cape Byron" et sur environ 200 mètres, la ravine ne mesure que quelques dizaines de mètres de large et selon les images orbitales semblent avoir été sculptée par l'eau, en partie à cause de canaux apparemment révélateurs qui en dérivent. Un petit cratère voisin superposé au rempart indique que ce goulet est une caractéristique géologique très ancienne qui, comme Endeavour, date probablement de la période du Noachian, il y a 3 ou 4 milliards d'années, quand Mars ressemblait davantage à la Terre et présentait des lacs et des rivières, peut-être même un océan.

En moyenne, la pente de la ravine est assez faible, environ 15 degrés, une pente où il devrait être facile pour Opportunity de naviguer, en particulier avec son expérience de négociation de pentes plus raides dans la "vallée de Marathon" et "Cape Tribulation". "C'est juste question d'y arriver" selon Steve Squyres.

Pour accéder à cette ravine Oppy suivra un "itinéraire express", en fait une ligne droite vers "Cape Byron". Opportunity entrera alors dans le bord occidental d'Endeavour au sommet de la ravine et commencera enfin une étude rapprochée de sa surface, la première de ce type sur Mars.

L'été martien a été bon pour Opportunity. Selon le "Mars Weather Reports" qui utilise des données orbitales de "Mars Colour Imager" (MARCI) à bord de MRO, le rover a travaillé sous un "ciel de tempête" tout au long du mois de février. Mais "une grande tempête de poussière régionale" a entraîné une quantité importante de poussière dans l'atmosphère à quelques 500 kilomètres, et a assombri le ciel au-dessus d'Endeavour, ce qui a eu un impact sur la puissance du rover.
Les tempêtes de poussière martiennes peuvent menacer la vie des rovers à énergie solaire, et aucun rover ne le sait mieux qu'Opportunity dont l'aventure a failli se terminer lors de la tempête planétaire de 2007 (puissance tombée à 128 W en début juillet 2007).

Alors qu'Opportunity achevait sa dernière campagne scientifique à "Cape Tribulation", la tempête semblait s'éloigner.
Au moins deux fois en février, des rafales de vent ont débarrassé une partie de la poussière accumulée sur les panneaux solaires du rover, ce qui lui a permis de bénéficier d'une légère augmentation de puissance. Sous un ciel chargé, typique des des étés martiens. Le rover a commencé le mois en produisant 466 watts-heures respectables, moins de la moitié de sa capacité après l'atterrissage en 2004 avec des panneaux solaires parfaitement propres. À la fin du mois, il produisait 559 watts-heures de puissance, soit près des deux tiers de sa pleine capacité.
À la fin de février, Opportunity et l'équipe MER étaient prêts à bouger. Bien que "Perseverance Valley" ne soit pas vraiment loin, il faudra "quelques semaines" pour achever le voyage. "Il ya des points difficiles, y compris des dunes de sable, et il y a aussi des cibles scientifiques prévues en cours de route."

"Opportunity se porte merveilleusement", a déclaré Bill Nelson chargé de l'Ingénierie du rover. "Les systèmes du rover fonctionnent tous comme prévu avec toutes les indications d'une bonne performance en continu".
"Nous sommes tous très tournés vers l'avenir maintenant", a déclaré John Callas. "Toute l'équipe est enthousiaste à l'idée de bondir à l'extérieur du cratère pour se rendre à la ravine".
En se rapprochant de "Perseverance Valley", la mission passera d'une mission axée sur les roches à une mission axée sur la géomorphologie et la sédimentologie du site. "Ce que nous voulons vraiment faire avec Opportunity est d'utiliser principalement l'imagerie stéréo Pancam pour acquérir des images détaillées de texture, et aussi pour rechercher des informations de composition qui peuvent nous donner des preuves de la façon dont cette fonctionnalité peut se former" a déclaré la scientifique Abigail Fraeman au meeting "MEPAG" (Mars Exploration Program Analysis Group) du 23 février 2017.

Le goulet a-t-il été sculpté dans la jante par un élément fluvial avec une charge de sédiments relativement faible, comme un débordement de lac ou peut-être même une rivière ? Était-il formé par un flux de débris humide qui avait une charge de sédiments plus élevée et a été entraîné par la pluie ou la fonte des neiges ? Ou, si peu probable qu'il paraisse, aurait-il pu être créé par une avalanche sèche ?..
Les hypothèses privilégiées par l'imagerie orbitale impliquent l'eau. "Dans les images HiRISE, on peut presque voir ces canaux anastomosés (sinueux) de quelques mètres de large qui résultent de cette rupture dans la pente" a noté Abigail Fraeman.
Sur Terre, les canaux d'anastomose sont des liaisons ou des branches multi-filets qui rayonnent et se produisent à des gradients inférieurs des cours d'eau et comportent souvent des bancs épais d'argile et de boues.
Si les scientifiques découvrent que le goulet a été formé par une des deux hypothèses impliquant l'eau, ils chercheront alors à découvrir et à caractériser la source de l'eau. Avec l'imagerie détaillée du rover, les scientifiques vont rechercher des structures sédimentaires spécifiques comme des digues et des formes de lit qui peuvent pointer vers un de ces processus. Ils examineront également les caractéristiques des dépôts qu'ils trouvent, comme la rondeur, le triage, le calibrage et la granulométrie des sédiments. Une autre question importante à laquelle ils espèrent répondre est : Pourquoi est-elle la seule caractéristique de ravine visible sur la bordure du cratère d'Endeavour ?..
 
Le solstice d'hiver dans l'hémisphère Sud de Mars, où se trouve le site d'Opportunity, se produira le 20 novembre de cette année. Pour que le rover et les scientifiques du MER aient le temps de faire quelques travaux avant que l'hiver ralentisse la mission, le rover doit vraiment y être plusieurs mois avant cette date.
"C'est comme si vous ne vouliez pas arriver à Disneyland deux heures avant qu'il ne ferme", a déclaré John Callas, en utilisant une de ses analogies. "Vous voulez y arriver assez tôt pour que vous ayez une journée entière de plaisir et d'excitation. Il est donc souhaitable que le rover arrive le plus tôt possible afin que nous puissions faire tout ce que nous pouvons avant que nous soyons peut-être ralentis à cause de l'énergie limitée pendant l'hiver."
Il existe un sentiment d'urgence parmi les membres de l'équipe. Au-delà des dunes de sable et d'autres obstacles qui peuvent ralentir Opportunity pendant son voyage vers le Sud, le rover devra également se tenir "au secret" pendant deux semaines en juillet du fait de la conjonction solaire, lorsque les orbites de Mars et de la Terre positionnent les deux planètes sur les côtés opposés du Soleil ce qui perturbe la communication avec les sondes et les rovers.

Cet événement céleste régulier se produit cette année le 26 juillet, et pour une période de deux semaines autour de cette date, les communications entre le rover et son équipe de la mission seront bloquées, et en tout cas sauf urgence absolue elles ne sont pas conseillées. Dans tous les cas, Opportunity ne pourra pas circuler pendant la période de deux semaines de la conjonction solaire.

Position au 3 mars 2017 (sol 4660) :
Environ 12 mètres au 2 mars (sol 4659) et 40 mètres au 3 mars (sol 4660)

HAZCAM avant – 4 mars (sol 4661) :
Oppy roule désormais en marche arrière pour économiser sa roue avant droite.
Hier 4 mars il semble avoir roulé à nouveau sur une bonne distance.


HAZCAM arrière - 4 mars (sol 4661) :
Donc tournée vers l'avant


NAVCAM (vers l'arrière) - 4 mars (sol 4661) :




Je replace ici à nouveau le trajet prévisionnel (tracé bleu) du rover (déjà posté page 15) :

MICRO IMAGER (MI) – 28 février (sol 4657) :
Le substrat rocheux strié sur le site de "Rocheport"




Source principale : http://www.planetary.org/explore/space-topics/space-missions/mer-updates/2017/02-mer-update-opportunity-reaches-endeavour-rim.html

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 05-03-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est reparti vers de nouvelles contrées !
Et du coup les artistes de l'image numérique reprennent du service :


Damia Bouic avec ce pano 360° - Images des 3 et 4 mars (sols 4660/4661):


ORIGINAL : https://www.flickr.com/photos/66754587@N06/32424905724/sizes/o/


Anaglyphe d'Olivier de Goursac - Images des 3 et 4 mars (sols 4660/4661) :  :



James Sorenson - Images des 3 et 4 mars (sols 4660/4661) :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 6 mars 2017 (sol 4663) Opportunity a progressé d'environ 29 mètres au Sud.
Et nouveau déplacement d'environ 22 mètres au Sud le 8 mars (sol 4665).

L'opacité atmosphérique est encore élevée en raison des récentes tempêtes de poussière régionales.

Au 6 mars 2017 (sol 4663) la production d'énergie solaire était de 441 watts-heure avec une opacité atmosphérique élevée (Tau) de 1,660 et un facteur de poussière des panneaux solaires de 0,770.


Position au 8 mars 2017 (sol 4665) :
Au bas de l'image la ravine située à environ 700 mètres est désormais visible


NAVCAM - 8 mars 2017 (sol 4665) :




Des rafales encore bien visibles dans le cratère :



Pano de Jan van Driel - 8 mars 2017 (sol 4665) :

Vue vers le Sud et Cape Byron. À gauche le cratère Endeavour, à droite la plaine de Meridiani :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 11-03-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oppy poursuit sa route vers la ravine plus au Sud en longeant le haut des remparts du cratère Endeavour.

Nouvelle avancée de 36 mètres le 13 mars 2017 (sol 4670)


Position au 13 mars 2017 (sol 4670) :


J'ai reporté la position actuelle du rover sur une des images 3D de Sean Doran :



HAZCAM AVANT - 14 mars 2017 (sol 4671) :

Le rover chemine en reculant pour préserver sa roue avant droite


HAZCAM ARRIERE - 14 mars 2017 (sol 4671) :

Vue vers l'avant au Sud


PANCAM - 14 mars 2017 (sol 4671) :

Vues vers le Sud et l'objectif à environ 650 mètres


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant